Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Orage.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Ville de Lüh -> La Grande place
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Génésis

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 5 Déc - 01:18 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant



    La ville de Lüh. Grande ville portuaire. Il faisait beau, il faisait chaud... L'humidité était élevée et, au loin, on pouvait apercevoir un cumulus à la taille impressionnante. Sa couleur présageait que la cité allait bientôt être noyée sous un torrent d'eau. Comme s'il n'y en avait pas assez.
    La chaleur qui régnait pour le moment faisait s'élever les putrides odeurs de poissons, de marée et d'humains.

    Les coudes appuyés sur le bord de sa fenêtre, deux yeux rouges fixaient l'horizon. Des yeux en amande qui, malgré leur couleur, ne laissaient transparaitre que de la froideur. Un léger froncement de sourcils précéda le relèvement de la tête du jeune homme irrité par les cris des marchands et par cette odeur, toujours aussi nauséabonde. Une odeur aussi laide que l'esprit des habitants de cette cité.
    Après une brève mimique d'écœurement, il referma la fenêtre, prenant soin que celle-ci soit bien fermée. Il jeta un dernier coup d'œil à l'extérieur pendant que ses mains attrapaient chacune un morceau de rideaux qui ne tardaient pas à se rejoindre dans un mouvement brusque et vif.

    L'homme se dirigea alors vers son lit et s'y laissa tomber, dos contre le matelas. Rejoignant ses mains derrière la tête, il regardait le plafond. Cette pièce blanche était à présent devenue rouge sang. La lumière du soleil, filtrée par les rideaux à la couleur de l'hémoglobine donnait une atmosphère étrange dans cette petite chambre. Mais son habitant temporaire n'en avait que faire à vrai dire. A partir du moment où il pouvait se reposer à l'abri des regards, tout pouvait lui convenir.

    En effet, son entrainement en temps qu'assassin lui est resté. Et il s'ajoute à présent à son instinct de chasseur de monstre. Ne jamais dormir devant quelque chose ou quelqu'un d'inconnu. Cette période où le conscient devient inconscient est un instant de faiblesse sans précédent. Il ne s'agirait alors que d'un seul coup pour être réduit au sommeil éternel. Et l'homme au teins blafard ne pouvait pas se permettre de mourir. Tout du moins, pas pour le moment.

    Et c'est les yeux fermé qu'il laissa le temps passer. Il attendrait l'orage pour sortir. La froideur de la pluie lui faisait du bien et les éclairs l'attiraient. Ce genre d'évènements météorologiques était des plus agréables pour le jeune homme. Voir et entendre le ciel sombre et en pleure se déchirer. Cette lumière blanche parmi tant de noirceur... La beauté de la nature en était là à son paroxysme.

    Et le temps de l'orage arriva bientôt. Il ne fallut que deux heures pour que les nuages commencent à harceler la terre de larmes, pour que les éclairs dansent dans le ciel et s'écrasent contre les structures métalliques ou les arbres. Provoquant incendies, morts, souffrance. Génésis décida alors de se lever et d'ouvrir ses rideaux. Le spectacle qui s'offrait à lui était unique. Comme à chaque fois qu'il était témoin de ce genre de phénomène. Ne pouvant plus trainer dans cette petite chambre, il prit son arme, l'accrocha à la ceinture et ouvrit la fenêtre. S'accroupissant dessus, il posa une de ses mains sur le rebord et une autre sur le haut du cadre de cette petite ouverture. Après avoir attendu le bon moment, il sauta, atterrissant avec souplesse au bas de l'auberge. Au moins, il n'aurait pas à payer la chambre.

    L'homme se mit alors à courir. Comme tout le monde le sait, c'est recommandé par tous car cela garanti la sécurité de chacun, notamment de la personne qui est en mouvement. Quoiqu'il en soit... Génésis arriva rapidement dans des petites ruelles qui, a elles seules, formaient un labyrinthe. Ces ruelles, étroites et biscornues, emmenaient le sombre personnage vers la sortie de la ville. Son allure était toujours aussi rapide, son endurance n'était à présent plus à démontrer. Toutefois, en plein milieu d'une ruelle, il s'arrêta. Net. Brusquement. Sans prévenir. Et ne bougea plus. Doucement il tournait sa tête pour voir ce qui se passait dans les alentours.

    *Etrange... Une présence... Non loin d'ici...*


    Prévoyant, il sortit son arme, s'appuyant par la même occasion sur ses articulations, prêt à bondir au moindre mouvement trop brusque... Tandis qu'il gardait sa pose de défense, la pluie et l'orage ne cessèrent de se faire entendre. L'eau dégoulinait sur le visage albâtre du jeune homme, ses cheveux bleus grisâtres se collait à sa peau trop pesants pour voler à leur guise. Quant à ses vêtements amples.. . Ils étaient à présent assez lourd malgré qu'ils n'emmagasinaient pas trop de pluie.




[ HRP : Soit je continuerai le RP soit quelqu'un prend la suite, au choix]
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Sam 5 Déc - 01:18 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pearla

Hors ligne


Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 452
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Chasseuse
Invocation(s): Kohaku, Dagnir
Double compte: Lénèra
Point(s): 390

MessagePosté le: Mer 9 Déc - 23:10 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

Cela faisait un petit bout de temps que la jeune chasseuse, accompagné de son invocation et de sa chienne marchaient des les rues de Lüh, bien que Dagnir attirait les regards de bon nombre de curieux qui paraissait soit étonné soit apeuré, ce fut agréable. A vrai dire l’invocation y était pour quelque chose, en effet il avait beaucoup de choses intéressantes à raconter. Plus elle connaissait Dagnir, plus elle se disait qu’elle l’appréciait bien. Ils vagabondèrent donc dans les rues de la ville, discutant de tous et de rien, avant que les nuages s’élèvent dans le ciel, et que le tonnerre gronde. Le vent soufflait et persiflait, puis la pluie suivit tombant sur toutes les facettes de la ville. L’orage continuait à gronder patiemment sous le rideau d’eau qui enchantait les petits enfants. La pluie ruisselait sur les fenêtres des maisons alentours, il faudrait peut être pensé à rentrer pour ne pas attraper froid. Elle décida d’en faire part à la créature du feu :

-Il faudrait peut être rentré pour la nuit.


En effet, la nuit ne tarderait pas non plus, la lune commençait à trouver sa place au beau milieu des nuages. Ils empruntèrent plusieurs rues, qui pour la plupart était déserte, avant de tomber sur un drôle de jeune homme. Ce-dernier avait visiblement sentit leur présence, en effet il se tourna lentement vers eux, et Pearla remarqua qu’il tenait une arme dans sa main. Celui-ci avait adopté une parfaite position de défense, prêt à réagir en cas d’attaque, ce n’était donc pas un amateur, il devait sans doute avoir de l’expérience. Il fallait donc se méfier, il pouvait représenter un réel danger. Par réflexe, la jeune chasseuse porta également sa main à son arme, elle ne contait pas attaquer qui que ce soit, néanmoins si cet homme s’avérait vouloir se battre, elle n’aurait guère plus de choix, que ce résigner à combattre afin de sauver sa peau. Néanmoins elle possédait un petit avantage. Elle avait à ses côtés son invocation qui n’hésiterai pas à la protéger en cas de danger, du moins elle l’espérait, bien qu’elle préférait se débrouiller seule, de vieilles habitudes ça ne s’oublie jamais, elle espérait avoir noué un lien assez fort avec son invocation, pour que celui-ci n’hésite pas à l’aide de son plein grès sans s’y sentir obligé, et sans oublié sa chienne qui se fera un grand plaisir de pouvoir venir au secours de sa maîtresse.

Elle dévisagea longuement l’homme qui se trouvait juste devant elle, ne distinguant qu’une vague silhouette, en effet la pluie empêchait une quelconque identification. Il fallait bien qu’un d’entre eux se décide à dire quelque chose, s’il y avait bien une situation que Pearla détestait, c’était d’être dans le doute, que faire attaquer ? Discuter ? Repartir ? Elle ne pouvait pas rester plus longtemps dans une telle situation, elle décida donc de déclarer assez fort pour que sa voix couvre le bruit de l’orage :


-Je ne vous veux aucun mal. D’ailleurs aucun d’entre nous ne vous veux un quelconque mal.

Elle s’était permis de parler au nom de ses compagnons. Kiniada semblait détendu, et pas du tout chaude à l’idée de devoir se battre dans les circonstances présente –pour une fois- elle espérait d’ailleurs que cela n’ait pas lieu, mais bien entendu au cas contraire, son choix serait déjà fait. Elle n’hésiterait pas à bondir, tuer s’il le faut afin de protéger sa maîtresse. Leur amitié était si forte, que l’une ne pouvait accepter qu’un mal soit fait à l’autre. Au fil du temps, elle espérait vraiment que ce même lien se noue avec Dagnir.



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dagnir O Naur
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 21 Sep 2009
Messages: 109
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent Feu
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Meiro
Point(s): 20

MessagePosté le: Jeu 10 Déc - 00:24 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

C'était vraiment une magnifique journée, il avait passé son temps (comme souvent) en compagnie de son invocatrice, même s'il l'appelait de moins en moins patronne. Par contre il faisait attention à ne pas aller trop vite, car il sait combien c'est fragile d'entamer une relation avec une humaine. Il y avait d'abords le physique, en cela Pearla ne semblait pas être dérangé qu'il fasse presque deux fois sa taille. Il y avait aussi son état, ce n'est pas rien qu'un demi dieu éprouve des sentiments pour une humaine. Même si en vérité l'ascendance en ce temps est inversé puisqu'il est son invocation. Mais pour cela, elle préfère le considérer comme un ami, ce qui lui plait et le chagrine en même temps. Car il ne sait pas du tout si cette amitié en restera là ou si ça peut partir vers quelque chose de plus profond.

Il était heureux par contre qu'elle appréciait de plus en plus sa présence, ce qui lui laissait de l'espoir pour un avenir heureux. Pour passer le temps dans la ballade à la ville de Lüh, il s'amusait à lui raconter les multiples anecdotes qu'il a vécu auprès des humains, on pouvait dire qu'il avait de quoi raconter pour un demi millénaire! Puis la discussion est parti vers d'autre sujet, parfois très terre à terre ou plus philosophique selon le moment. Pour sa part, Dagnir se fichait pas mal de la réaction des gens quand ils le rencontraient, il connait ça depuis presque la création des hommes.

Par contre, il a fallut que la journée se finisse sur une triste note, il entendit au loin un coup de tonnerre et de lourds nuages se firent sentir.

-Il faudrait peut être rentré pour la nuit.


-Je le crains malheureusement et la pluie va bientôt arriver...impossible de revenir en étant sec.

Dit Dagnir dans un soupir, la pluie ne lui plaisait pas du tout...mais il y avait au moins un avantage. Il y a maintenant un rituel qu'il adore, il sortit de sa besace les différents morceaux de bois pour former cet étrange chapeau qui est bien adapté contre les intempéries et le passer à sa douce maitresse. Il décida ensuite de reprendre la conversation où elle en était.

Malheureusement, elle en fut très écourté par les évènements qui s'ensuivirent. Il tombèrent sur un étrange jeune homme, qui avait sentit leur présence et qui avait dégainé son arme dans une position défensive.

Sans hésiter une seule seconde, il se plaça devant Pearla, dans un but évidement de protection. Il savait bien qu'elle était une guerrière, mais il ne pouvait pas (physiquement et mentalement) rester à côté quand la jeune femme était menacé. Il avait toujours protégé les femmes avec qui il a eu une histoire, car à l'époque ses autres "collègues"n'hésitaient pas à agir contre ce qu'ils appelaient une abomination. Une de ses compagnes avait été une grande guerrière et elle l'avait enguirlandé de nombreuse fois pour cette attitude trop protecteur. Mais les larmes qui avaient coulé quand ils s'étaient séparé une fois de trop resté ancré en lui. Plus jamais on ne portera la main sur un être cher.

Et cet homme, dans un habit ample, trempé en partie par la pluie et avec une tel attitude lui rappelait ces bandes d'assassins fanatique qui avaient ôté la vie à son ancienne femme. Se fut donc d'une voix, blanche par la colère et légèrement tremblante par sa fureur qu'il exprima ceci :

Petit....Comme cette belle femme a dit, on ne t'ait pas hostile. Mais....esquisse un seul geste menaçant à son encontre et je peux t'assurer que je te réserve un châtiment pire que la mort avant même que tu ne bouge.


Les paroles du demi dieu rouge étaient suivit du chuintement musical de son daisho démesuré qu'il dégainait. Il se plaça dans une position de défense lui aussi, mais sa longue expérience dans les combats lui permettrait de passer sa position pour l'attaque en moins d'un instant.
Revenir en haut
Génésis

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 10 Déc - 01:18 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

    La pluie battante ne semblait vouloir cesser et le jeune homme resta planté là quelques instants, le temps de jauger ses interlocuteurs. La première silhouette qu'il put apercevoir à travers les torrents d'eaux qui s'écoulaient semblait plutôt fine et d'une taille assez moyenne. Une femme ? Certainement. Quant à l'autre silhouette, elle semblait plus imposante et revêtait une carrure impressionnante. Impressionnante ? Après toutes les créatures que le chasseur avait pu supprimé il ne pouvait plus se faire menacer par une simple silhouette.

    Génésis ne fit pas attention à l'animal qui se trouvait à leurs côtés. Un cabot détrempé qui ressemblait à présent plus à un rat qu'à un chien. Ceci n'empêchait pas l'homme de rester sur ses gardes. Tant qu'il n'avait pas pu estimer à qu'il avait à faire, il resterait prudent.
    C'est alors qu'une voix s'éleva à travers l'orage.

    « Je ne vous veux aucun mal. D’ailleurs aucun d’entre nous ne vous veux un quelconque mal. »
    Cria t-elle presque afin de se faire entendre parmi le doux chant des éclairs.

    Avant que la silhouette plus imposante ne se mettent entre eux et prolifère des menaces. Génésis rangea son arme et se mit à rire. Bien évidemment, c'était un rire sombre. Il ne savait pas rire par joie.


    « Ah Ah Ah Ah Ah ! Très amusant, vraiment. » Dit-il sur un ton à la fois noir et ironique.

    Puis il s'approcha, arme rangée, les bras légèrement écartés de son corps, la paume des mains dirigée vers le haut. Ainsi, il montrait son « pacifisme ». Passant à côté de la silhouette, il pu plus précisément la détailler. Une espèce de créature rougeâtre assez massive, les yeux exprimant une fureur qui semblait provenir de nul part. S'énerver parce qu'il a vu quelqu'un se mettre sur la défensive ? Voilà qui était assez cocasse. Le sourire au lèvres, Génésis pensait que son teint rouge lui allait parfaitement à l'heure actuelle. En le considérant assez il pu constater qu'il s'agissait d'une invocation. Voilà qui était intéressant...

    « Ne sous estime pas les personnes que tu as en face de toi, invocation... » S'exprima le jeune homme sur un ton qui se voulait inquiétant. Puis, tournant le regard vers l'humaine, il mit une main sur son ventre et s'inclina légèrement. « Veuillez m'excuser de cette attitude si défensive, mais les rues ne sont pas sures... Pas plus que l'extérieur... Il y a des monstres partout. » Finit-il de préciser comme pour lancer un pique au Demi Dieu.

    Enfin quoiqu'il en soit, il s'excusait sans vraiment vouloir s'excuser. Disons que c'était une sorte de fausse politesse pour éviter les conflits dans l'enceinte de la ville. Une bataille ici ferait désordre. Observant alors les alentours de ses yeux rouges incandescent, il examina discrètement le terrain sur lequel il se trouvait. Il fallait l'avouer, c'était un lieu qui jouait en sa faveur s'il devait y avoir un débordement. Génésis lançait un dernier regard à l'invocation. Il se demandait bien quel niveau et quel pouvoirs il possédait. C'était certainement un Demi Dieu de feu... Mais il se posait des questions quant à son évolution. Cela pourrait être instructif. Après tout, une créature est une créature. Et les créatures sont ses proies, quelles qu'elles soient. D'un sourire satisfait, il finit par se concentrer à nouveau sur son interlocutrice.


    « Que je suis impoli ce soir... Laissez moi me présenter... Génésis Kraft, chasseurs de monstres... » Reprit-il le visage blême, inexpressif comme à son habitude.

    Il est vrai que son insistance sur les créatures témoignaient de la haine équivoque qu'il pouvait nourrir envers elles. Surtout lorsqu'il s'agissait d'invocations. Il ne savait pas vraiment pourquoi ni d'où cela venait, mais cette haine intérieur il ne pouvait la contenir, ou alors cela lui était difficile et il était obligé de la signifié. D'une part parce qu'il ne savait pas mentir et d'autre part, parce qu'il n'avait pas à cacher cela.
Revenir en haut
Pearla

Hors ligne


Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 452
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Chasseuse
Invocation(s): Kohaku, Dagnir
Double compte: Lénèra
Point(s): 390

MessagePosté le: Jeu 10 Déc - 22:53 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

Pearla avait vu juste, en effet elle avait deviné la réaction de son invocation, celle-ci vint se placer devant elle afin de la protéger. A vrai dire, elle se sentait protéger lorsqu’elle était en compagnie de son ami, néanmoins elle aimait garder une certaine liberté comme par exemple se défendre seule, elle y était habitué, et était constamment entrain de le faire avant de libérer Dagnir, elle vivait pour ça, elle avait toujours aimé l’aventure, et qui dit aventure dit bien entendu, risques, danger, mais elle ne pouvait pas lui en vouloir de vouloir la protéger. Croisant son regard, elle remarqua au fond de celui-ci, une petite flamme qui brillait dans ses yeux, cette flemme exprimé de la haine, de la rancœur et de la colère, le résultat d’une longue souffrance vécu auparavant. Pearla se promis de le questionner à ce sujet plus tard. D’une voix tremblante il déclara à l’adresse de l’inconnu :

-Petit....Comme cette belle femme a dit, on ne t'ait pas hostile. Mais....esquisse un seul geste menaçant à son encontre et je peux t'assurer que je te réserve un châtiment pire que la mort avant même que tu ne bouge.

Elle baissa la tête, et contempla pendant un petit instant le sol trempé, elle appréciait vraiment le fait qu’il veuille la défendre, néanmoins elle ne pensait pas aimer une vie, où elle n’était jamais confronter à un adversaire de taille et où elle était toujours sous la protection de quelqu’un d’autre. La jeune chasseuse murmura une petite excuse et vint se placer aux côtés de son ami, il devrait dorénavant s’y faire. L’inconnu ne semblait pas du tout les prendre au sérieux, et un rire noire se fit entendre, cet homme ne lui inspirait pas confiance. Cependant elle ne broncha pas et le laissa plutôt vider son sac, se contentant de le suivre du regard. Ce-dernier s’avançait vers eux, un sourire provocateur aux lèvres, les mains bien en vu exprimant ainsi son non désir de combattre, néanmoins cela rester à prouver, en effet l’expression de son visage et les paroles qu’il prononçait ne prouver en rien ce désir tout au contraire. Ce-dernier lança un avertissement sur un ton qui se voulait inquiétant à Dagnir avant de se courber devant la jeune chasseuse s’excusant de son attitude, mais bien entendu Pearla n’était pas dupe, elle avait bien vu qu’il ne cherchait qu’à ne pas trop empirer la situation, en aucun cas il ne voulait s’excuser, la jeune femme répliqua alors sur un ton sec à la réplique précédente concernant son ami :

-Tâche d’en faire de même ! Ne joue pas avec le feu, il finira par te brûler !


Elle fit mine d’ignorer les excuses de l’inconnu, et ne répondit rien. Pearla suivit son regard pendant tout le temps où ce dernier semblait examiner les lieux, mais à vrai dire elle ne pouvait être certaine de ce qu’il regardait avec cette pluie incessante. Elle le supposa donc. L’homme finit par reposer son regard sur elle, et se décida à se présenter, ainsi il se nommer Génésis, par simple politesse, elle entreprit de se présenter à son tour :

-Pearla. Chasseuse également de monstres.


La jeune femme avait le don pour lire dans le regard des autres, et souvent ces-derniers lui parlaient beaucoup. Dans le cas présent, elle pu lire une haine profonde à l’égard des monstres en général. Mais la haine n’apporter rien, elle ne faisait qu’obscurcir la vie, que la troubler pour enfin la détruire. Elle se demanda ce qui pouvait être la cause d’une telle haine sans pour autant y trouvé une réponse valabe. Il avait surement ses raisons, néanmoins elle espérait que son ami saura garder son calme et ne pas entrer dans le terrain glissant du jeu du chasseur. Parce qu’après tous, c’est surement ce qu’il désirait le plus. Elle espérait qu’il ferait preuve de sagesse en ne répliquant qu’avec les mots non pas avec les armes. Pearla jeta alors un regard inquiet vers Dagnir. Attendant sa réaction. Avant de reposer son regard sur sa chienne, qui curieusement n’avait pas cherché à attaquer l’inconnu une seule fois, et avait fait preuve d’un calme qui lui était presque étranger. Pearla se demanda alors si elle allait bien, et finit par conclure qu’elle avait sans doute gagné elle aussi en sagesse.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Dagnir O Naur
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 21 Sep 2009
Messages: 109
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent Feu
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Meiro
Point(s): 20

MessagePosté le: Ven 11 Déc - 13:42 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

Dagnir eut un pincement au cœur quand Paerla s'excusa et se plaça à ses côté plutôt que derrière. Décidément, elle ressemblait à bien des façons à Aliënor, cette rude guerrière au cœur d'or, combien de temps celà est arrivé? 15 siècles? 20? Il ne sait plus, mais la douleur est toujours là, il n'a pas pu arriver à temps, il l'a laissé une fois de trop tout seul comme elle le demandé si souvent. C'est cette raison qui le pousse maintenant à ne jamais permettre à un humain ou un demi dieu d'être menaçant envers un de ses êtres chère. Il avait bien comprit que Génésis ne s'excusait en rien de sa façon de parler. Quel idiot il était de croire que les invocations étaient des créatures comme les autres, se sont les créatures les fruits de leur création, de ce points de vue, c'est l'humain qui est une simple créature car il a été crée de la même façon.

Il sait la façon dont les chasseurs s'occupent des monstres à l'extérieur, mais ce prépubère se trompe lourdement s'il croit être capable de battre un demi dieu, même revenu depuis peu de temps du temple. Surtout que Dagnir à plus de trois mille ans d'expérience dans les combat avec et contre les hommes. Il a participer à toutes les guerre de l'histoire de l'ancien monde, il a vu les évolutions ou plutôt dégradation selon son avis. Il a pris plaisir à maitriser tout les styles de combats que l'homme, inventif, à pu créer. Pour ce qui est de la stratégie, c'était pas sa partie préféré, il apprécié plus le combat en lui même et laissait à son ami Amlungraug cette partie de la bataille. Comment un homme âgé de seulement vingts ans pouvait espérer battre l'expérience multimillénaire et les capacité supérieur malgré l'affaiblissement de l'exil?

Ce fut seulement en voyant le regard inquiet de Pearla que toute sa haine s'évanouit. Elle avait peur qu'il s'emporte, peut être même il allait lui faire de la peine. Cela, il ne voulait surtout pas que ça arrive et d'être responsable de la tristesse de Pearla. Pour cette seule raison, il rangea ses lames dans leur fourreau mais il garda néanmoins ses mains posé sur la garde.

En regardant attentivement ce rustre, il remarqua un détail, les yeux de celui ci. Il n'était en aucun humain et cela l'intriguait énormément car il semblait reconnaitre ce signe dans les souvenirs de son passé. Il essayait de réfléchir à ce que cela voulait dire, il ne se rappelait de ce trait que chez les enfants qu'il avait déjà eu avec ses compagnes, cela remonte à si loin désormais.

Qui est tu réellement?


Dit il dans sa tête.

[hrp:j'espère que ça ne te dérange pas que je relève une parenté avec un demi dieu vu ton background. Si tes yeux sont bien l'indice révélant sa parenté, Dagnir est à même de reconnaitre car il a vécu avec des humaines. Si ça ne te vas pas dis le =o]
Revenir en haut
Génésis

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 12 Déc - 00:07 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

    [HRP : Aucun soucis. Désolé pour le temps de réponse, j'ai eu une panne d'imagination soudaine.]

    Le jeune homme regardait avec attention l'attitude de ces énergumènes. C'était assez amusant à observer. L'attitude protectrice du géant tout feu tout flamme était distrayante, surtout lorsque l'on prenait en compte que la chasseuse ne semblait pas vouloir être ainsi surprotégée. Elle s'extirpa par ailleurs de derrière lui pour se placer à ses côtés, murmurant une excuse. Cette dernière lui répliqua alors plutôt sèchement qu'il ne devrait pas sous estimer lui non plus ses adversaires. Ceci ne lui retira pas son sourire, au contraire.

    « - Il est certains que les pouvoirs d'un être de feu ont beaucoup dimpacte sous une pluie battante. » S'en amusa t-il, conscient que l'humidité ambiante n'était pas forcément favorables aux créatures qui fonctionnaient au feu.

    Puis vint au tour de la jeune femme de se présenter. Alors comme cela c'était une collègue ? Etait-elle si faible qu'elle avait besoin d'une créature pour se faire protéger ou pour attaquer ? Pitoyable. Enfin, c'était une représentante de la gente féminine, c'était peut-être normal. Hm. Quant au demi-dieu qui tenait à côté de lui, il rangea ses armes, restant tout de même à réagir si le jeune homme comptait changer d'avis quant à son (faux) pacifisme.
    Par ailleurs Génésis ne manqua pas de repérer le regard qui pesait sur ses yeux. Cette couleur inhabituelle lui dirait-il quelque chose ? Hm. Quoiqu'il en soit, il ne prêta pas plus attention que cela à ce détail.

    Reculant de quelques pas, il cherchait à jauger plus largement le petit groupe auquel il avait à faire. Ce petit sourire narquois qui brillait ainsi sur son visage exsangue finit par s'éclipser pour laisser place à une attitude stoïque. Le Demi Dieu qui se trouvait à une cinquantaine de centimètres de lui l'intriguait tout en le dégoutant. C'était étrange de ressentir un tel dégout envers une créature sans avoir pu réellement savoir de quoi il en retournait. Une réminiscence du passé ? Certainement. Mais cette réminiscence s'arrêtait à de simples ressentiments, aucune once de souvenir ne lui venait. De toute manière, qu'il se souvienne ou non de son passé, cela l'importait peu. Tout ce qui comptait c'était le présent. Enfin, il se décida à parler à nouveau, l'air détaché.


    « - Alors comme cela j'ai affaire à une collègue... Vivante qui plus est... Voilà qui relèverait presque du miracle... Presque si l'on ne comptait pas le garde du corps... Solution de facilité je suppose... Enfin, chacun ses choix après tout... » S'exprima t-il, le timbre de voix comme à son habitude monotone, rude et froid avant de tourner sa tête vers le demi dieu. « On pourrait presque se demander ce que vous recherchez en vous soumettant à des humains... Alors que la rébellion pourrait apporter tellement plus... Enfin, tant mieux pour nous... »
Revenir en haut
Dagnir O Naur
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 21 Sep 2009
Messages: 109
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent Feu
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Meiro
Point(s): 20

MessagePosté le: Lun 14 Déc - 22:41 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

« - Il est certains que les pouvoirs d'un être de feu ont beaucoup dimpacte sous une pluie battante. »

Dagnir serra si fortement la garde de ses épées, que ses jointure arrivaient même à blanchir. Ses yeux s'enflammèrent, il rongeait son frein, car il n'était absolument pas dupe de l'hostilité qu'éprouvait Génésis à son encontre. Pire, il se doutait et il craignait qu'il prenne pour cible Pearla, et ça, il ne le laissera jamais faire

*Ne t'inquiète mon coco, j'ai souvent combattu dans la pluie et je sais comment me débrouiller. Tu verras que je n'aurais même pas besoin d'un dixième de mes pouvoirs à l'origine.*

C'est alors, qu'un vieux souvenir refit surface, une chose si horrible qu'il aurait voulu ne jamais le revivre. Malheureusement, il était physiquement incapable de le rejeter et de l'abolir dans le tréfonds de sa mémoire. C'était aussi une journée de pluie, le tonnerre frappait au loin mais il n'y faisait pas attention. Il était tout concentré sur le corps qui se trouvé à terre. On pouvait voir par les différentes orifices, créaient par le tranchants des lames d'assassins, le sang se diluer sous la pluie, pourtant, les magnifiques cheveux longs de l'humaine n'était en aucun cas taché. Elle avait un visage si triste, inconsciemment et en une fraction de seconde, il avait tranché la tête des sept assassins présent. Sauf un huitième qui se retrouva les jambes brisées, Dagnir du passé s'agenouilla auprès de sa dame.

-A..Aliënor...

Il le murmurait pour lui même, car il était complètement obnubilé par cette scène, imaginaire pour les autres. Il se revoyait prendre dans ses bras cette femme, son ancienne compagne, pour être là à son dernier souffle. Son coeur se serra quand il réentendit la guerrière prononcer son nom en guise des dernières paroles. Il ferma ensuite les yeux, car il ne tenait pas à revoir la scène de torture qui s'ensuivit. Mais il ne put y échapper, voyant combien le feu peut être quelque chose de mal et cruel.

« - Alors comme cela j'ai affaire à une collègue... Vivante qui plus est... Voilà qui relèverait presque du miracle... Presque si l'on ne comptait pas le garde du corps... Solution de facilité je suppose... Enfin, chacun ses choix après tout... »


C'était décidé, il ne pouvait plus supporter les sous entendus de ce vantard. Mais les tristes évènements du passé qui venaient le hanter, l'obligeait à ne vouloir prendre aucun risque avec sa protégée. Il prit Pearla par l'épaule pour l'amener en arrière, c'était avec des yeux remplis d'angoisse qui lui chuchota:

- Je t'en pris Pearla....appelle Kohaku en renfort! Vite!


Jamais il n'avait encore demandé avec une telle ferveur un service à son invocatrice. Mais pour lui, la situation et le risque était tel que cela exigeait de faire fi de son orgueil. Puis il se tourna vers Génésis, le regard était passé à la fureur.

-Tu devrais éviter de te sentir supérieur aux divinité ou aux autres humains, surtout avec une telle parenté....


« On pourrait presque se demander ce que vous recherchez en vous soumettant à des humains... Alors que la rébellion pourrait apporter tellement plus... Enfin, tant mieux pour nous... »

La haine au coeur et les mains sur ses armes, il répondit avec verve aux paroles de l'impie:

-Toi qui a l'audace de prendre les demis dieux pour de simple créature, soit heureux de ne pas avoir attiré le courroux de nos père pour ça. Et de toute façon, tu serais incapable de comprendre.

Il sortit légèrement son daisho et se plaça délibérément devant Pearla pour gêner la ligne de vue de Génésis et protéger la jeune femme.

-Ne t'approche plus de Pearla! Ou il t'en cuira!
Revenir en haut
Pearla

Hors ligne


Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 452
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Chasseuse
Invocation(s): Kohaku, Dagnir
Double compte: Lénèra
Point(s): 390

MessagePosté le: Mar 15 Déc - 22:39 (2009)    Sujet du message: Orage. Répondre en citant

Pearla n’était en rien hérité par les paroles et les sous entendus de son interlocuteur, tout au contraire cela l’amusait, s’il croyait pouvoir la provoquer et ainsi l’attirer dans le terrain glissant qu’est le sien, il se mettait le doigt dans l’œil. En revanche, elle craignait que Dagnir n’arrive à rester calme plus longtemps, dans ce cas là, un combat pourrait avoir lieu. Et Pearla savait que ça ne serait pas pour déplaire à Génésis, en effet, avec ses provocations incessante, il ne cherchait surement que ça. La jeune chasseuse risqua du coin de l’œil un regard vers son ami, comme il ne cherchait pas à cacher ce qu’il ressentait, sa colère pu se lire facilement sur son visage. Par contre Pearla entendit un vague murmure de sa part dont elle ne put en distinguer les paroles. Il semblait une nouvelle fois plongé dans ses pensées, dans des pensées qui semblait le faire atrocement souffrir, de vieilles blessures du passé qui n’était sans doute jamais parvenu à se cicatriser.

« - Alors comme cela j'ai affaire à une collègue... Vivante qui plus est... Voilà qui relèverait presque du miracle... Presque si l'on ne comptait pas le garde du corps... Solution de facilité je suppose... Enfin, chacun ses choix après tout... »

S’il croyait qu’elle avait libéré son invocation afin d’être protéger, ou pour le pouvoir et la gloire, l’homme était totalement dans l’erreur. Elle avait avant tout cherché à se faire un nouvel ami, à nouer des liens avec une nouvelle personne, mais en aucun cas pour la protéger, elle le faisait déjà parfaitement bien jusqu’à là, pourquoi elle aurait besoin d’aide pour assurer sa sécurité ? Elle répondit alors :


« Un collègue...hmm…j’en doute, vous êtes plutôt une vermine qui perd son temps à chercher d’être la cause d’un combat où vous serez de toute façon perdant. Ce n’est en aucun cas une « solution de facilités » comme vous dites, d’avoir une invocation…je peux très bien assurer ma protection seule, je l’ai faite jusqu’à présent, je ne vois pas pourquoi ça changerai, si c’est ce que vous cherchez à entendre, je peux très bien me battre contre vous, sans pour autant que Dagnir intervienne, et je vous battrais tout de même. »

La jeune femme fut alors tirée vers l’arrière par son ami, et c’est avec un regard inquiet qu’il lui demanda d’invoquer son autre invocation, Kohaku. Mais Pearla refusait catégoriquement d’accepter, partir serait se défiler, et se défiler serait admettre le fait que Génésis soit le plus fort, et ça serait prouver qu’elle était une lâche, et qu’il avait raison, qu’elle se cachait derrière ses invocations, alors que pour Pearla se défiler devant un adversaire était inconcevable, elle ne pouvait tout simplement pas accepter, la jeune femme leva vers son ami des yeux remplit d’excuses et répondit :

-Mille excuses Dagnir, mais je ne peux faire une chose pareille. Tu me demandes l’impossible à mes yeux. Ca va à l’encontre de tous mes principes personnelles, dont l’un d’eux, et de ne jamais se défiler.


Le demi-dieu s’était de nouveau placé, devant elle, mais Pearla ne tarda pas à se placer à son niveau, c’était une aventurière, et le danger faisait partie de sa petite vie quotidienne, elle en avait conscience, et c’est pour cela qu’elle avait choisit de vivre la vie qu’elle vie aujourd’hui, oui car en effet, elle avait le choix, on a toujours le choix, mais le choix qu’elle avait fait était le bon, et elle le savait, cependant si quelqu’un était toujours là afin de la protéger, elle ne pourrait plus vivre sa vie, et aimer ce qu’elle faisait, sa vie n’aurait donc plus aucun sens, elle s’adressa alors à Génésis :

-Ne crois pas que je me cache derrière mon ami, je suis tout à fait capable d’assurer ma protection seule, et de me battre seule contre un adversaire aussi fort et expérimenté soit-il. Sache que tu ne m’impressionne guère, et que quoi que tu fasses, je n’aurai pas peur de toi. Si tu désir tant provoquer un combat, eh bien, je ne pourrais qu’exhausser tes désirs.

Joignant l’acte à la parole, elle sortit de son fourreau son épée, qui n’avait pas servit depuis bien longtemps à son goût. Elle attendit alors une quelconque réaction de la part de son interlocuteur.

CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:21 (2016)    Sujet du message: Orage.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Ville de Lüh -> La Grande place Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com