Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
L'aube d'un périple (suite)
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> L'ile inconnue -> La plage
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tabris

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 11 Juil - 16:08 (2009)    Sujet du message: L'aube d'un périple (suite) Répondre en citant

[A tous, puis à Vaan (j'anticipe un peu ton rp... dis moi si ça te dérange), Thomas, Thorbald, Tigwaar, Niten, Dimir et éventuellement Cobalt]

Tout le monde était là. En d'autres circonstances, Tabris aurait pensé que c'était une bonne nouvelle mais la foule qu'il y avait ici rendrait les choses difficiles : en effet les multiples conversations qui commençaient pouvaient rapidement tourné au tumulte et donc attireraient surement les prédateur jusqu'à eux.

Tabris n'était pas enclin à se battre dans un endroit pareil. Certes son agilité lui permettrait de surmonté les inconvénients du terrain mais ce n'était surement pas le cas des autres. Se séparer était une solutions avec des avantages mais d'énormes failles. La communication était cruciale pour connaitre la situation des autres groupes pour ne pas faire n'importe quoi, ou intervenir en cas de problème. Néanmoins la séparation était inévitable tant certains ne comprenaient pas la nécessité de se taire ou de faire le moins de bruit possible. Mais il ne fallait pas faire ça dans la précipitation.

Alors qu'il observait l'attroupement pour pouvoir proposer les choix les plus judicieux, le jeune guerrier de la plage s'était calmé et prit la parole pour débiter le plaidoyer d'un homme recherchant le pardon des aventuriers pour n'avoir su rester maitre de ses émotions.

Finalement Tabris s'était trompé sur le caractère de l'homme et de ses compagnons, se maudissant d'avoir put penser tant de chose fausse après une mauvaise analyse de leur comportement. Le stresse provoqué par le spectacle abominable qu'était le festin des monstres expliquait surement un tel comportement. Il est toujours difficile même pour lui de garder la tête froide dans de telles évènements.

Un autres des guerrier se leva pour s'adresser à tous d'un voix claire et trop forte au goût de Tabris :

"Bon, on fait quoi maintenant ? "

Tabris s'approcha de lui et posa sa main gauche sur son épaule pour le forcer à se tourner vers lui, mettant le doigt de son autre mains devant sa bouche pour lui faire signe de se taire avant de lui chuchoter :

"Fait le moins de bruit possible... sinon elles risquent de nous avoir. Bref j'essaye de réfléchir à ce que pourrait-être la suite mais il faut d'abord que tu m'aides à évaluer le potentiel de tous. Il va surement falloir se séparer en groupe pour augmenter nos chances de passer inaperçus et d'augmenter notre rapidité et efficacité de mouvement. J'ai pt'être un truc à proposer. J'en ferais part dans quelque minutes."

Sur ce Tabris s'avança vers Thorbald qui s'était assis, prenant un arbre pour s'adosser. Il s'accroupit à coté de lui pour faire part de ses impressions :

"On est trop bruyant comme ça. Si on continue on va se faire choppé et on aura gagner une jolie invitation pour le cimetière. Je propose une séparation du groupe en plusieurs partie. Mais il me faut des organisateur histoire de pas foutre plus de pagaille qu'il y en a. Comme t'es loin d'être stupide j'ai pensé à toi... je sais que je peux te faire confiance, partenaire."

Si Tabris avait fait ce choix, c'est parce qu'il avait une parfaite confiance en Thorbald. Il savait qu'il avait l'étoffe d'un meneur d'homme et qu'il savait faire les meilleurs choix possibles sans prendre de risque inutile. Il n'était d'ailleurs pas le seul à se démarquer. L'homme qui avait proposé un plan de défense sur la plage était l'un de ceux la mais comment le retrouver dans cette cohue. Il devra compter sur sa chance. Il s'adressa à nouveau au vieux joaillier avant de passer dans la foule pour maintenir le calme :

"Bon je vais voir si je peux en trouver d'autres de ta trempe. T'en pense quoi ?"

Quoi qu'il réponde, Tabris savait que le jugement de Thorbald, même en opposition au siens, ne serais pas des plus mauvais. Il passa donc entre chaque hommes et femmes pour réitérer le geste qu'il avait fait pour Dimirtias jusqu'à ce qu'il tombe sur Vaan.

Tabris lui fit un bref topo de ses intention et essaya de retrouver cet homme vêtu de violet. Mais le destin le mena vers un autre homme, tout aussi vif d'esprit. C'était celui qui avait proposé en premier cette fuite dans la forêt. Apparemment il s'adressa aux deux comparses leur demandant de se joindre à un groupe qui se formait autour de ce qui semblait être une invocation... la sienne à priori.

Il n'était apparemment pas le seul à avoir pensé à la séparation du groupe. L'intention de ces hommes la était nette : décamper pour avoir une chance de survivre en fractionnant bande d'aventurier. Sans doute accepterait-il d'être l'un des meneurs de groupes que Tabris commençait à former dans sa tête.

"Je ne suis pas le seul à penser que rester tous ensemble ici pourrait nous êtres nuisible, hein ? J'ai pensé à fractionner tout le monde en groupe en répartissant les hommes en fonction de leur capacité... et je me demandais si tu mènerais un de ceux-ci... apparemment tu t'apprêtais à le faire, non ? Bref peu importe, t'en penses quoi ? "

Tabris attendit la réponse de ce type avant de lui dire qu'il les rejoindrait peut-être une fois les groupes formé mais que s'il était trop long, qu'il pouvait y aller avec une partie des aventuriers.

Il laissa à Vaan le choix de rester avec lui s'il le voulait ou alors de partir avec Thomas.

Une fois que cela fut décidé, il se replongea à la recherche de Cobalt, dont il ignorait le nom encore. Peut-être l'avait-il loupé dans un moment de déconcentration. Mais il n'y avait plus de temps à perdre. Tabris se dirigea à nouveau vers la montagne de muscle à laquelle il s'était adressé auparavant pour connaître ses impressions.

Cette évaluation permettrais sans doute de faire une estimation des groupes à faire. Une fois celle-ci faite, Tabris passa exposa son plan à aux potentiels meneurs d'hommes pour savoir qui y adhérerait :

"On va devoir se séparer... ça vous l'avez compris. Mon plan consisterais à scinder le groupe en quatre/cinq. Dans chaque groupe il faudra prévoir des guerrier pour protéger ceux qui ne se battront pas. Par un soucis de communication, chaque groupe devra marcher aligné avec les autres avec un espacement maximum d'une centaine de mètre. Des guerriers devront alors faire des allers et retours entre les groupes pour que chaque groupe puisse connaitre la situation des autres ; des émissaires quoi. Vous en pensez quoi ?"

Tabris attendit la réponse de chacun et se tenait prêt à appliquer son plan s'il était accepté par les autres.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Sam 11 Juil - 16:08 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Cobalt

Hors ligne


Inscrit le: 12 Fév 2009
Messages: 189
Masculin Bélier (21mar-19avr) 羊 Chèvre
Métier dans le jeu: Aide bibliothécaire/pianiste-écrivain/aventurier
Invocation(s): Aëdralyan
Point(s): 133

MessagePosté le: Sam 11 Juil - 18:17 (2009)    Sujet du message: L'aube d'un périple (suite) Répondre en citant

Décidément, si l’aristocrate avait eu une lueur d’espoir concernant la cohésion de l’équipage, elle s’était scindée de toute part. Sur le côté de l’un des rochers jonchant le sable chaud, il se demanda lequel des joyeux lurons allait gaspiller son cota de salive le plus rapidement. Prendre une position défensive supposait par elle-même un camouflage improvisé. Le fait était que ces créatures étant sur un flanc du groupe, placer des défenses sur ce dernier s’imposait. Chacun criait, d’autres paniquaient. Entre ce groupe de furies et deux lames derrière une pierre, inutile de se demander qui faisait le plus de bruit.
Et pourtant, ils continuaient, encore, toujours, vociférant leurs directives alors que chacun prônait la même démarche. La défense. Alors oui, il fallait éviter le contact, c’était évident, mais sans prévoir un tant soit peu la possibilité d’un assaut – surtout suite au vacarme des membres alpha – tout pouvait s’achever plus vite que prévu. Pouvait… Le risque de perdre l’ensemble de l’équipage, ou toute personne capable de lui promettre un retour était inacceptable.

S’installant derrière le rocher, Cobalt s’assit nonchalamment sur la petite dune que le vent avait formé, au gré du temps. Il attendait, scrutant le ciel. Alors que les différents « camps » se crêpaient le chignon, le jeune homme se préparait à n’importe quel signe des cieux. Si les ombres s’approchaient, Aëdralyan le préviendrait. Au moins, ce dernier ne participait pas aux débats.
Peu à peu, les uns et les autres apprenaient à décoder leurs alter-egos. C’était un comble : tous avoir la même langue mais devoir attendre une situation aussi critique pour l’apprendre décemment.

« Laissez tomber les gars, on l’aura notre bataille mais ils veulent la retarder alors faisons ainsi. »

Tout compte fait, une rectification était nécessaire dans les données ; certains ne comprenaient absolument rien. Au final, mieux valait que les éléments de ce type ne s’approchent pas de la ligne défensive, étant les premiers à décocher une flèche ou courir en beuglant au lieu d’attendre comme il se doit. Une bataille ? Certainement, un jour. Mais dans sa bataille, il n’y aurait de place que pour lui. Un affrontement entre les immuables lois de la vie et un homme. Un combat noble et salutaire. Les véritables vertus que pouvait prétendre posséder un être humain. Et si la majorité devait se satisfaire d’une soif de sang et d’actions « épiques », alors qu’il en soit ainsi. Mais ce ne serait pas son but, Anna ne le lui pardonnerait pas.

Les clans se réunirent au fur et à mesure. Il était temps.

"Que ceux qui savent se battre forment un périmètre de sécurité autour des plus faibles. Nous vous suivons et couvrons le replis."

En voilà un qui semblait comprendre la situation et les dires de ses camarades. Seulement, que pouvaient les dires d’une voix dans un ramassis d’incompréhension et de quiproquo ? L’aristocrate resta atterré, à l’abri de la roche. A l’abri de ses « compagnons ». Chaque minute à écouter leurs réflexions, leurs débâcles et leurs excuses lui rappelait à quel point il n’était plus habitué à la société. Plus habitué à être humain. Ainsi isolé sur la plage, certains pourraient le traiter de fou. Tant pis. Le vent était contre lui, Aëdralyan guettait depuis les cieux. Peut importe la rapidité ou l’odorat de ces créatures, elles ne le chercheraient pas. Et si leur ouïe était leur véritable atout, alors ils seraient tous morts de toute manière.
Ainsi adossé à la roche, il apparaissait certainement comme un égoïste, un fanatique envers un dieu nommé ego. Peut importait. Il était l’éclaireur, celui qui risquait sa vie ne serait-ce que pour prévenir les autres d’un danger. Comme Anna l’aurait souhaité.

Tournant quelques instants la tête vers les bois, l’écrivain sourit avec une certaine lassitude. Observant le refuge improvisé de ses compères avec la douceur d’un père bienveillant, il pensa à ce qu’il était devenu, ce pour quoi il se battait. Sa seule espérance de l’instant était que ces congénères puissent s’organiser dignement avant que le vent ne commence à tourner. Peu à peu, une certaine confiance commençait à naître en son sein. L’homme qui s’était opposé à la désinvolture du forcené guerrier… Il se reconnaissait en ce personnage. Un lien pouvait se tisser, malgré la distance. Il fallait simplement que chacun s’équilibre, apprenne de l’autre.
Au fond, il était resté humain. Oui, au fond, l’humanité portait le nom d’Anna…

Alors que le grouillement d’humains bruitages commençait à se réguler, une tâche d’azur dans un océan couleur de sable fixa à nouveau le ciel.

[Désolé de ne pas intervenir plus promptement, mais avec mon boulot (qui me tue les doigts au passage), faut que je fasse avec des horaires pas raisonnables pour un sou. Conclusion, j'ai parfois le temps de me faire tuer trois fois avant d'écrire ! XD]


La connaissance pour tout pouvoir.


Dernière édition par Cobalt le Sam 11 Juil - 18:46 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Thorbald

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 11 Juil - 18:33 (2009)    Sujet du message: L'aube d'un périple (suite) Répondre en citant

Finalement, toute la troupe s'était réfugiée dans la jungle. Dans un éclair de lucidité sans doute, les personnes qui voulaient se battre avait rejoint le reste du groupe. L'éclair de lucidité n'avait apparemment pas duré longtemps, vu que ceux-ci recommençaient à parler, au risque d'alerter n'importe quelle autre bestiole inconnue. Pour la discrétion, ce n'était pas encore ça.

La fragmentation des troupes ne semblait pas une si mauvaise idée que ça. Mieux valait des petits groupes qui agissaient intelligemment qu'un troupeau bruyant et difficile à gérer. Cherchant à se calmer peu à peu, l'exclamation du géant qui avait failli tous les tuer résonna désagréablement aux tympans du chasseur.
« Bon, on fait quoi maintenant ? »

On se tait pour commencer. On s'organise ensuite. Il aurait fallu vérifier qu'aucun membre du groupe ne manquait, mais l'idée était irréalisable pour le moment. Ce soir, lorsqu'ils auraient établi un campement et des moyens de communications entre les groupes sans doute. Pour l'instant, il y avait vraiment autre chose à penser.

Thorbald vit Tabris s'approcher du géant et lui indiquer de faire moins de bruit. Au moins, il y avait des personnes responsables parmi eux. Tabris, l'homme qui avait réagi en premier sur la plage, le tigre polaire, et sûrement d'autres. L'homme au cheveux blancs qui discutaient le plan du capitaine tout à l'heure ? C'était eux qu'il faudrait suivre, le joaillier en était certain. Des personnes qui réfléchissent avant d'agir, et en prenant en compte le groupe, pas seulement leurs propres intérêts.

Après avoir glissé quelques mots au géant, Tabris s'approcha de Thorbald.
« On est trop bruyant comme ça. Si on continue on va se faire choppé et on aura gagner une jolie invitation pour le cimetière. Je propose une séparation du groupe en plusieurs partie. Mais il me faut des organisateur histoire de pas foutre plus de pagaille qu'il y en a. Comme t'es loin d'être stupide j'ai pensé à toi... je sais que je peux te faire confiance, partenaire. »

Aucune émotion n'apparut sur le visage du chasseur. Il répondit, à voix basse également :
« Comment veux-tu faire taire ces abrutis ? Pour l'instant, la priorité c'est de sortir de ce bordel. Il faudrait former des groupes provisoires pour regagner la plage, vu que c'est le seul endroit que nous connaissons tous. Pas la peine de s'enfoncer plus dans la jungle, où on va tomber sur pire encore. La composition des groupes importe peu. Il faut agir maintenant, c'est tout ce qui compte. »

Avant de disparaître dans la foule, Tabris ajouta : « Bon je vais voir si je peux en trouver d'autres de ta trempe. T'en pense quoi ? »

Toujours d'un ton uniforme, Thorbald répondit : « Il faut contacter les bonnes personnes, et partir maintenant. Plus on reste ici, et plus on risque de se faire tuer. Pour l'instant, on a fait que subir sur cette île. »

Le brasseur disparut, et Thorbald put le voir discuter avec une autre personne avant de le perdre de vue.

Le joaillier se releva doucement, épousseta ses vêtements, et commença à chercher des yeux l'homme gigantesque qui avait commandé le repli. Il ne serait pas difficile à trouver, au moins. En fait, ce fut l'homme qui le trouva et lui dit : « Si tu le veux bien, je te conseille fortement d'aller te mettre à côté du Tigre polaire. Il m'a demander de le faire et je peux t'assurer que son intuition n'est presque jamais mise en tord. Essaye de le faire discrètement, on peut prétexter un conciliabule. »

Thorbald acquiesça et demanda la position du Tigre. Faute de mieux, il avait décidé de suivre les ordres de cet homme pour l'instant, ainsi que de l'Invocation. Ils les avaient classés mentalement dans la liste des personnes dignes de confiance, et cela permettrait de mettre rapidement en action l'idée de Tabris.

En quelques secondes, Thorbald le trouva au milieu de la foule. Il se présenta brièvement au Tigre Polaire et lui demanda ce qu'il lui voulait. Le grand homme arriva à son tour, grimpa sur le dos du tigre et plaisanta avec lui. Le joaillier en conclut que c'était son Invocation, ce qu'il avait déjà pressenti sur la plage.

Tabris arriva après quelques instants et prit de nouveau la parole :
« On va devoir se séparer... ça vous l'avez compris. Mon plan consisterais à scinder le groupe en quatre/cinq. Dans chaque groupe il faudra prévoir des guerrier pour protéger ceux qui ne se battront pas. Par un soucis de communication, chaque groupe devra marcher aligné avec les autres avec un espacement maximum d'une centaine de mètre. Des guerriers devront alors faire des allers et retours entre les groupes pour que chaque groupe puisse connaitre la situation des autres ; des émissaires quoi. Vous en pensez quoi ? »

Thorbald répondit immédiatement : « On a pas le temps pour ça. Il faut un objectif commun, par exemple l'orée de la jungle, deux kilomètres plus loin, à l'opposé des monstres. Et se retrouver là-bas. Se déplacer par petits groupes est la meilleure option. On ne pourra commencer l'exploration que lorsque nous serons tous en sécurité loin des monstres. »

Ne voulant pas monopoliser le temps de parole, le chasseur parlait rapidement, et malgré un volume bas, de la façon la plus distincte possible. Il interrogea du regard les autres personnes présentes à ce petit comité pour savoir ce qu'elles pensaient.

Tôt ou tard, il faudrait décider d'un chef, au moins un par groupe. C'en était assez de ces discussions sans fin. Il fallait une tête pensante et une seule. Et il fallait la bonne.
Revenir en haut
Abel de Nenil

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juin 2009
Messages: 74
Masculin Air
Métier dans le jeu: Noble
Invocation(s): Une louve nommée Ahmun
Annonce: Ce personnage est un PnJ
Point(s): 581

MessagePosté le: Sam 11 Juil - 19:54 (2009)    Sujet du message: L'aube d'un périple (suite) Répondre en citant

Reyson continua de laisser discuter les autres, il y en a qu'on entendait plus, lui ne voulait pas se faire trop remarquer et préférait suivre la majorité, même si au fond il avait bien son mot à dire, il les connaissait, lui, les deux groupes fait originellement, comme il les avait composé lui même, mais comment l'annoncer sans se faire démasquer? autant laisser d'autres groupes se faire d'eux même, quitte à ce qu'il soit un peu déséquilibré, mais Thorbald avait raison, il fallait agir au plus vite, les prédateurs était en train de briser les derniers os.

Reyson les laissa parler d'une oreille distraite, n'écoutant plus vraiment ce qu'il se disait, il remarqua des traces dans le sable. Il fronça un sourcil, à peine eut t-il le temps de s'en approcher, que le cercle tracait ce mis à rayonner dans le sable, une lueur si vive qu'il en fut aveuglé.


Reyson se sentit soulever du sol, pas seulement lui, tous les hommes présent ici et toutes les invocations dans le cercle furent soulevé comme si d'un coup il y avait une absence de gravité. Il se sentit alors comme aspiré par la foret, voyant les kilomètres d'arbres défiler devant ces yeux et le projeter si loin de la plage, seul bout de cette terre qu'il connaissait. Chacun des hommes devait connaitre le même sort, il sentit alors le sort s'arrêter, dans sa course incontrôlable, il heurta violemment un arbre, faisant s'envoler quelques oiseaux.

[Fin de ce topic.]

Vous avez été séparé de la façon suivante :
Groupe 1 : Lilith, Balthamos, Thomas, Myatos. Dans ce groupe, Balthamos est inconscient (cela justifiera qu'il ne poste pas) ainsi que Lilith si Sieg veut une bonne excuse pour ne pas avoir à la jouer. (excusez un tel handicap pour le groupe =/)
Groupe 2 : Thorbald, Tabris, Léna, Reyson, dans ce groupe, Léna est inconsciente (ça fait un bout de temps qu'elle n'a pas posté, je suppose qu'elle a des indisponibilités ^^)
Groupe 3 : Dimirtias, Nitenroc, Ulrich, tous conscient.
Groupe 4 : Vaan, OnGaku, Ferwel, Cobalt. Tous conscient.

(laissez moi le temps de préparer vos topics dans la foret ^^)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:11 (2016)    Sujet du message: L'aube d'un périple (suite)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> L'ile inconnue -> La plage Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 sur 4

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com