Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Sur la route du retour...
Aller à la page: 1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Habitations -> Quartier noble -> Château de la Famille Shidori
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 28 Avr - 10:28 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

[Suite du bal http://arcane.xooit.fr/t547-L-arrive-de-Gabriel-et-Aliza.htm]


Gabriel était plein d’attention à son encontre. Il lui frictionna les épaules en la voyant grelotter. Elle qui pensait être discrète ! Il lui tendit obligeamment la main mais Soki ne l’entendit pas de cette oreille. Elle glissa sa main et son bras au creux du coude de son cavalier. Tranquillement, ils arrivèrent au bas des marches. Elle s’éloigna un peu à contrecœur de ce corps alléchant, ne sentant plus sa chaleur et le réconfort de sa présence. Alors qu’ils attendaient en silence le carrosse, yeux dans les yeux, Gabriel prit enfin les devants. Lentement, comme s’il avait peur de l’effrayer -elle n’était pas une biche tout de même !! -, il s’approcha son visage du sien, posant ses mains sur les hanches de la jeune femme. Il semblait concentré dans ce qu’il faisait et c’est le visage sérieux qui s’approcha encore. Elle n’esquiva pas autant qu’elle ne s’approcha pas. Elle voulait savoir s’il allait aller au bout de son geste. Oui !! Lorsque les lèvres du guerrière se posèrent sur les siennes, la jeune femme fut parcourut de frissons. Elle lui rendit avec plaisir l’étreinte du jeune homme en passant ses bras autour de son cou. Le baiser resta chaste quoique passionné, lèvres contre lèvres, plein de promesses.

* Beurk !! Non, non, non et non !! Hors de question que je l’embrasse encore une fois !!! Ce n’est qu’un guerrier de bas étage, sans le sou et sans héritage !! Hors de question que je le laisse poser ses sales pattes sur moi !!!*
* Il suffit, Lilith. Tu ne sais rien de lui et pourtant tu le juges sans vergogne. Il me plaît et je ne te laisserai pas d’interposer !*


Soki chassa d’un geste imaginaire Lilith de son esprit, l’enfermant dans un recoin profond d’elle-même. Hors de question qu’elle lui gâche sa soirée !! Le baiser prit fin lorsque le carrosse arriva. Gabriel souriait, apparemment content. La jeune femme lui rendit son sourire, un zeste tendre. Oui, elle l’aimait bien. Il n’avait pas peur de quérir ses faveurs, de prendre les devants et était plein de charmes, d’attention envers elle. Cela faisait bien longtemps qu’aucun homme ne lui avait fait la cour ni même des avances convenables. Devançant le cocher, il lui ouvrit la portière et, main tendu, l’aida à monter les deux petites marches. Une fois à l’intérieur mais pas encore assise, Gabriel la rejoignit. Le véhicule tangua et Soki perdit l’équilibre. Elle buta contre son torse musclé. Le rouge aux joues, elle ne comprenait décidément pas pourquoi elle était si maladroite depuis le début de la soirée. Posant une main sur le torse de son cavalier, elle se redressa. Son caractère lui dictait de le séduire, encore et toujours jusqu’à ce qu’il soit à ses pieds. C’est donc ce qu’elle fit, sans restreinte. Le sourire enjôleur de retour, elle leva son visage vers Gabriel, lui offrant implicitement ses lèvres. Sa deuxième main rejoignit la première sur le large torse du jeune homme et remonta jusqu’à atteindre son visage. Là, elle effleura sa mâchoire carrée mais volontaire et alla se perdre sans ses cheveux. D'une voix sensuelle, elle rompit le silence.

- Gabriel...



[Désolée c'est un peu court mais je ne peux pas faire plus sans faire interagir son personnage ^^]
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mar 28 Avr - 10:28 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 28 Avr - 12:27 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Gabriel l'embrassa. Puis il sourit malicieusement croyant avoir compris quelque chose qui n'avait peut-être pas lieu d'être. Selon lui, sa chute ne devait être qu'une manière de venir se coller pseudo-involontairement contre lui. Lorsqu'elle se mit à lui caresser le torse et à remonter vers son visage il l'enlaça à son tour comme pour la garder contre lui.

"Soki... tu sais que si tu voulais me rejoindre de ce coté du carrosse tu n'avais pas à faire semblant de tomber... mais je te pardonne."

Ses mains, pour l'enlacer, étaient aller dans son dos. Plus elle lui faisait ses "avances" plus ses mains à lui descendaient vers les hanches de Soki. Gabriel n'était pas quelqu'un d'habitué avec les femmes, mais ça semblait venir naturellement avec cette guerrière.

"Je sais que je ne vous l'ai pas encore dit, mais.... vous êtes magnifique Soki!"

Il passait du tutoiment au vouvoiment comme s'il ne savait plus comment lui parler, même s'il parlait sans hésitation.
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 28 Avr - 13:09 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Une main toujours contre son torse et une autre dans le cuir chevelu, Soki le laissa l’embrasser. Elle était même très satisfaite qu’il est immédiatement saisi l’occasion. Il l’interrompit pour lui lancer une pique gentille.

"Soki... tu sais que si tu voulais me rejoindre de ce coté du carrosse tu n'avais pas à faire semblant de tomber... mais je te pardonne."

Elle partie dans un rire joyeux. Il semblait croire que c’était voulu mais il se trompait. Elle le lui en informa donc, les yeux brillants.

- Cela aurait été intentionnel que je n’aurai pas su faire mieux. Je ne vais cependant pas me plaindre, cette situation me plait…

Gabriel l’enlaça comme il l’avait fait en attendant le carrosse, la serrant contre lui de peur qu’elle s’en aille. Qu’allait-il donc imaginer ? Elle se colla un peu plus contre lui pour lui indiquer qu’elle était parfaitement consentante. Elle alla même jusqu’à se remettre sur la pointe des pieds pour quémander un autre baiser. Alors que celui-ci se faisait plus passionnel et débordant, la jeune femme se plaquait un peu plus fort contre Gabriel. Le guerrier avait déplacé ses mains de ses reins à ses hanches, la plaquant si fort contre lui qu’elle n’avait plus vraiment besoin de faire marcher ses muscles pour à sa hauteur. Les mains de Soki se rejoignirent sur la nuque de son cavalier -délaissant le torse et les cheveux- l’empêchant de s’éloigner d’elle. La respiration de la chasseuse s’accéléra, son souffle se fit court. Alors qu’elle léchait la lèvre inférieur de Gabriel, le carrosse fit une embardée en avançant. Car ils n’avaient pas bougé depuis qu’ils étaient montés ! Le cocher avait vainement attendu leur signal et déduit qu’il ne devait plus le guetter. Le couple se retrouva projeté contre une des banquettes. Leur baiser rompu, Gabriel en profita pour la complimenter.

"Je sais que je ne vous l'ai pas encore dit, mais.... vous êtes magnifique Soki!"

Soki rougit, le souffle toujours un peu court. Quand il l’avait tenu serré contre lui et qu’ils s’embrassaient fougueusement, elle avait senti un désir ardent naître dans son bas ventre. Elle aimait toujours autant -voir plus- les compliments qu’on lui adressait. Ils se faisaient si rare ces temps-ci !

- Je me demandais si tu avais remarqué que je ne portais plus mon masque… Et tutoiement-moi s’il te plaît… Je crois que nous avons largement dépassé le stade d’inconnus, non ?

Il s’était assis et elle s’était lovée sous son bras protecteur, sa poitrine collée au flanc de son cavalier. Avant d’être à nouveau perturbée par son compagnon, elle indiqua son adresse au conducteur.




[Si j'ai trop fait bouger ton perso, dis-le moi wink]
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 28 Avr - 23:43 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

"Bon d'accords j'essaierai de te tutoyer.On me dit parfois que j'ai trop de manières. Il faut m'en excuser, mes grands-parents étaient des noblets; alors je devais savoir comment me comporter avec les gens, les nobles et tout. Quand j'ai hérité du manoir, j'ai continué à fréquenter les riches et certains noble de la place... alors j'ai gardé mes habitudes. Et oui... malgré tout avec mon épée je suis dangereux... du moins je peux l'être."

Plus le voyage avançait plus Soki se collait à lui et plus il aimait ça. Il la serra un peu plus contre lui. Elle pouvait pratiquement sentir son "aura de protection". Les sens de Gabriel semblait tout de même être aux afuts si jamais quelque chose se passait sur la route. Puis sans rien annoncer il retourna embrasser langoureusement Soki, la serrant un peu plus contre lui et descendant une main le long de son dos et arrêta juste avant qu'elle n'arrive aux fesses de la chasseuse. Il arrêta son baiser avant de reprendre la parole par une simple question.

"Je peux savoir tes plans pouraprès que je t'aiesreconduite à ta porte?"

Peut-être pas si simple...
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 29 Avr - 11:31 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Fantastique. Merveilleux. Incroyable. Délicieux. Soki se sentait si bien dans les bras musclés de Gabriel. Certes, elle savait se défendre contre des monstres de tailles diverses et variées, mais cela ne lui faisait pas de mal de se laisser aller contre un torse dur et lisse. Par moment, son cavalier rompait leurs étreintes pour observer par la petite fenêtre en bois l'extérieur, sans doute à l'affut de bandits quelconques.

"Bon d'accord, j'essaierai de te tutoyer.On me dit parfois que j'ai trop de manières. Il faut m'en excuser, mes grands-parents étaient des nobles; alors je devais savoir comment me comporter avec les gens, les nobles et tout. Quand j'ai hérité du manoir, j'ai continué à fréquenter les riches et certains noble de la place... alors j'ai gardé mes habitudes. Et oui... malgré tout avec mon épée je suis dangereux... du moins je peux l'être."

*Hum !!!! Mais c'est qu'il commence à devenir intéressant, ce bel homme ! Ainsi il fait partie d'une famille de noble... Et il a sûrement hérité, en plus du manoir, d'une jolie fortune !*
*Ben voyons ! Et maintenant que tu le sais riche, tu le trouves à ton goût ? Tu me dégoutes Lilith... Comme arrive-t-on à ne pas s'entretuer, dis-moi ?*


Amère, son combat intérieur continua ainsi.

*Tss ! Simplement parce que l'on ne peut pas faire autrement ! Allez, au boulot, ma chère Soki !! Toi qui te faisait une joie de jouer avec lui, et bien tu as mon assentiment -pour l'instant- !*

Les lèvres si douces et impérieuses de Gabriel la ramenèrent à la réalité. En terrain conquis, confiant, il glissa sa main jusqu'à la naissance de ses fesses lors de ce baiser profond et sensuel. Il stoppa finalement leur échange et lui posa une question. Soki dû retenir une acclamation outrée qu'il ait ainsi mis fin à ce délice.

"Je peux savoir tes plans pour après que je t'aies reconduite à ta porte?"

- Humm... Que dirais-tu d'entrer pour boire un dernier verre ? Après une si belle soirée, ce serait dommage d'y mettre un terme si... brutalement.

Elle avait dit tout seulement langoureusement, dans un murmure prometteur. Cela ne se faisait pas vraiment d'annoncer ses intentions ! Et puis... Le fait de savoir Lilith d'accord avec ses projets mais pour de mauvaises raisons la bloquait un peu.

*Peu m'importe ! J'ai envie de m'amuser ce soir... !*

Le calèche s'arrêta brutalement dans des hennissements de chevaux puis le cocher hurla.

- Mais que se...

Des bandits en haillons avaient bloqués la route. Ils s'approchèrent alors que le cadavre du brave homme tombait par terre. La gorge tranchée, une flaque vermillon s'élargissait sous lui. La jeune femme profita que le corps de Gabriel cache son bras pour le glisser dans son dos. Elle y délogea rapidement sa dague de dessous son corsage de femme-louve. Il y avait là trois hommes, dont un costaud. Elle jeta un regard en coin à son beau guerrier, pour voir quelle attitude il allait employer.
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 29 Avr - 12:30 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Soki répondit à sa question de façon amusée.

- Humm... Que dirais-tu d'entrer pour boire un dernier verre ? Après une si belle soirée, ce serait dommage d'y mettre un terme si... brutalement.

"Un simple dernier verre... ou tu as une autre i..."

Le carrosse  s'arrêta brutalement. Gabriel croyait au début qu'ils étaient arrivé mais lorsque qu'il entendu le corps inerte tombé dans sa propre marre de sang il se douta de quelque chose n'allait pas. Un visage se pointa par la fenêtre; sans attendre de voir de qui ou quoi il s'agissait il donna un coup de poing sur le visage de l'homme. Lui brisant le nez.

"Ma belle Soki, je pense que je vais devoir  voir ce dont vous êtes capable... sans vouloir être rustre, je pense que ça va m'amuser un peu. Faîtes tout de même attention."

Il déposa un baiser rapide sur les lèvres de sa douce et sorti du carrosse. Trois homme dont un saignant abondement du nez étaient maintenant près du carrosse. Gabreil leur imposa sa stature et les assassins semblait quelque peu intimidés. Il en reconnu un.

"Sarkan... je vois quetu es sorti de prison... tsk tsk... et maintenant en plus de voler, tu tues... tu ne t'attaque pas à la bonne personne... et en plus pas au bon moment..."

"Shinra... enfoiré!! à cause de toi j'ai perdu cinq ans de ma vie. Pour moi c'est un honneur de me débarasser de toi se soir."

Gabriel mit la main sur son épée qu'il avait dans le dos. celui qui avait le nez cassé et l'autre qui n'était pas Sarkan semblait prendre un peu panique. Gabriel avait maintenant son énorme épée à deux mains dans les mains.

"Dommage que tu n'es pas de prêtre avec toi Sarkan... il aurait put te faire les derniers sacrement... maintenant au lieu de ça tu iras en enfer!"

Un des homme avait essayer de se glisser derrière Gabriel et au moment où il allait frapper, Gabriel lui donna un coup d'épée qu'il nese rappella que quelque seconde avant de tomber sansvie sur le sol.

"Un de mort, deux à mourrir. Ski... je t'en laisse un ou je finit ça rapidement?"
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 29 Avr - 17:06 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

"Un simple dernier verre... ou tu as une autre i..."

Tout comme elle, il fut surprise par l'attaque éclair des bandits et ne put poursuivre sa phrase, quoique la jeune femme avait compris où il voulait en venir. Alors qu'un homme passait idiotement la tête vers la fenêtre, il reçut un crochet du droit de la part de Gabriel en plein dans le nez. Guillerette, Soki le laissa faire et admira même les dégâts causés. Le malfrat avait le nez cassé !

"Ma belle Soki, je pense que je vais devoir voir ce dont vous êtes capable... sans vouloir être rustre, je pense que ça va m'amuser un peu. Faîtes tout de même attention."

Le sourire carnassier, elle lui fit comprendre que cela ne lui poserait aucun problème. Ses yeux brillaient déjà d'anticipation au combat.

- Cela va "conclure" une soirée déjà exceptionnelle. Je n'ai rien contre un petit combat...

D'un baiser rapide, il sorti en trombe du véhicule et fit face à leurs agresseurs. Il semblait d'ailleurs connaître l'un d'eux.

"Sarkan... je vois que tu es sorti de prison... tsk tsk... et maintenant en plus de voler, tu tues... tu ne t'attaque pas à la bonne personne... et en plus pas au bon moment..."

"Shinra... enfoiré!! à cause de toi j'ai perdu cinq ans de ma vie. Pour moi c'est un honneur de me débarasser de toi se soir."

Soki fit confiance à Gabriel pour s'en sortir le temps qu'elle le rejoigne. Discrète, elle s'agrippa à la paroi intérieur du carrosse, souleva son corps, fit jouer ses abdominaux pour soulever ses jambes et glissa à travers la fenêtre opposée, les pieds en avant. Comme il n'y avait personne de ce côté là du carrosse, personne ne s'aperçut qu'elle était sortie. D'un brusque coup de reins, elle remonta ses jambes vers le haut. Avec l'élan, elle posa pied sur le toit et poussa sur ses bras comme elle put pour s'y allonger complètement, invisible.

"Dommage que tu n'es pas de prêtre avec toi Sarkan... il aurait put te faire les derniers sacrement... maintenant au lieu de ça tu iras en enfer!"

La dague à la main, elle attendait de pouvoir sauter de son observatoire pour tuer en un seul coup un ennemi. L'un d'eux voulu se placer derrière Gabriel et lorsque ce fut fait tenta d'attaquer. La jeune femme était sur le point de crier un avertissement quand elle le vit se mettre en mouvement. La tentative du scélérats était vaine. Gabriel le contra d'un mortel coup d'épée. L'homme était mort avant même d'avoir pu toucher les pavés.

"Un de mort, deux à mourir. Ski... je t'en laisse un ou je finit ça rapidement?"

Avant de répondre, elle se ramassa sur elle-même, prête à sauter sur l'homme au nez ensanglanté.

- Comment peux-tu en douter ? Je veux jouer moi-aussi !!!

Alors que les deux survivants se tournaient vers elle, elle bondit sur sa proie, dague en avant. Sa cible leva les bras pour se protéger. Quel imbécile ! Il n'essaya même pas de parer sa lame ni d'esquiver. Elle lui tomba littéralement dessus. Sa dague vint se loger sur le côté du cou et s'enfonça comme dans du beurre alors qu'il perdait équilibre sous son élan et son poids. Ils se retrouvèrent tous deux au sol, elle le chevauchant. Dans la chute, son arme continua son chemin et avait à moitié égorgé son adversaire. Celui-ci tentait d'arrêter le flot de sang de quitter son corps. Des gargouillis peu ragoutant émanaient de sa bouche. Ses tentatives de crier ou parler provoquait un flux de liquide plus important. Elle l'acheva en lui plantant la dague dans le cœur. Elle se dégagea et roula sur le côté pour être hors de portée de son gentleman et du seul survivant. Une main sur la hanche, se tenant à côté du carrosse, elle s'exclama.

- Déjà fini ? Pffff... Tu n'aurais pas dû l'amocher à ce point, Gabriel ! Ce n'était même pas divertissant...

Du sang avait giclé sur son visage et le haut de sa tenue de femme-louve. Avec une moue de dédain, elle se dit qu'elle ne pourrait pas ravoir les tâches. Libre de tout combat, elle profita pour admirer les techniques de son compagnon. Elle s'adossa lascivement à la calèche attendant sereinement qu'il en est fini avec son vieil ennemi. Elle fut interrompu par un bras musclé la saisissant par le cou. Par réflexe, elle tendit ses mains pour éviter que ce nouvel ennemi ne l'étrangle et en lâcha son unique arme.

- Lâche ton arme, Shinra ou elle mourra.

Ses traits déformés par la rage de s'être ainsi faite surprendre, énervée de servir d'appât, elle fit un grand écart. Elle toucha son adversaire au visage avec son pied. Etonné, il la lâcha pour aussitôt la ressaisir.


Dernière édition par Lilith le Jeu 30 Avr - 08:25 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 30 Avr - 02:55 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

"Tu lui touche salop et même ta mère que tu as probablement déjà vendu pour une bière ne te reconnaîtrait même pas! Tu n'as aucunes chances en plus, je suis plus rapide avec cette épée que toi avec cette dague. De toutes façons si jamais je lâche mon arme, tu n'es pas plus en sécurité... Ce médaillon, c'est pour contrôler mon invocation. Un être invisible qui présentement vole vers toi. Il est de l'élément de l'air et va tranquillement entrer dans tes poumons pour t'empêcher de respirer. Alorssoit tu la lâche ou je demande à Sarkan de te dire de la lâcher Si il refuse... vous y passez tout les deux."

Plus Gabriel parlait moins Sarkan semblait sur de lui. Il commençait à avoir les mains moites et à tenter un coup d'oeil de gauche à droite de temps à autre. Même le nouvel agresseur ne savait plus où donner de la tête. Sachant le coté guerrier de Soki Gabriel savait qu'elle saisirait l'occasion pour profiter de se libérer de ce pétrin par elle même; ce qu'elle fit. Elle leva le pied pour le descendre de tout son poids sur le pieds de son assaillant. Gabriel profita de cet instant pour chargé  Sarkan au moment où le nouveau la lâcha. Son épée passa dans l'épaule de Sarkan qui fut aussitôt accolé contre la paroi de la carriole. Le malfrat lâcha son couteau sur le coup. Le coup avait été si violent qu'il avait transpercé la porte de la carriole avec son épée; Sarkan prit entre les deux se tordait de douleur. Gabriel lâcha son arme et fit un pas vers Sakan avant de lui envoyer un direct à l'estomac.

"La prochaine fois, tu ne touchera pas à une femme ou à un enfant."

Sarkan lui cracha au visage.

"Ça c'était de trop."

Il lui agrippa la tête à deux mains et d'un coup sec il tourna faisant un crac monumental. Il retira son arme de la porte de la calèche et la rangea dans son dos. Il décida de laisser Soki se débrouiller seule sachant qu'elle saurait certainement se débarasser elle même de ce petit inconvénient. Il croisa les bras et attendit qu'elle s'en soit débarasser. Il faisait semblant de trouver le temps long.

"Soki... ça traîne..."

Il observait le combat, prèt à intervenir si jamais Soki commençait à perdre l'avantage.
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 4 Mai - 16:51 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

"Tu la touche salop, et même ta mère que tu as probablement déjà vendu pour une bière, ne te reconnaîtrait pas ! Tu n'as aucune chance en plus, je suis plus rapide avec cette épée que toi avec cette dague. De toute façon, si jamais je lâche mon arme, tu n'es pas plus en sécurité... Ce médaillon, c'est pour contrôler mon invocation. Un être invisible qui présentement vole vers toi. Il est de l'élément de l'air et va tranquillement entrer dans tes poumons pour t'empêcher de respirer. Alors soit tu la lâche ou je demande à Sarkan de te dire de la lâcher. S'il refuse... Vous y passez tous les deux."

Tandis que le chef Sarkan perdait confiance en lui, la jeune femme s'interrogeait. Ils n'avaient jamais discuté, Gabriel et elle, des invocations. Elle ne savait donc pas s'il bluffait ou non. Il lui fallait donc s'en sortir seule, ce qui ne la dérangeait pas outre mesure. Elle allait pouvoir en profiter pour se venger de cette attaque sournoise. Elle leva discrètement le pied droit et l'abattit de toutes ses forces, de tout son poids, sur le pied du quatrième homme. De douleur ou de surprise, elle n'aurait sût le dire, il la relâcha très légèrement. Cela lui suffit. Elle se laissa tomber à genoux et une fois son coude arrivé à hauteur des bijoux de famille du malfrat, le lui expédia brutalement. Il se courba en deux de douleurs, les deux mains tenant l'entrejambe. Elle roula de côté vers son arme et se jeta littéralement dessus pour la récupérer. Les larmes aux yeux, son assaillant sorti un sabre de son fourreau, une main toujours "occupée". Elle sentait derrière elle Gabriel croiser le fer avec Sarkan quand elle l'entendit répliquer.

"La prochaine fois, tu ne touchera pas à une femme ou à un enfant."
"Ça c'était de trop."

Sans qu'elle sache trop pourquoi, elle soupçonna Sarkan d'avoir fait la dernière erreur de sa vie. Alors qu'un bruit de bois cassé se faisant entendre, elle se jetait en arrière pour esquiver la charge de son ennemi. Non, sa proie. Un sourire carnassier aux lèvres, elle pivota de côté et taillada son adversaire au bras.

"Soki... ça traîne..."

Avec une moue d'enfant capricieuse, elle lui tira la langue. Elle dût à nouveau se concentrer sur son combat lorsque l'homme fondit une nouvelle fois sur elle, l'arme en avant. Cette fois-ci, elle glissa sous sa garde et contre-attaqua. Elle lui coupa les veines sur toute la largeur du poignée droit. Celui porteur de l'arme. Dans un hoquet de stupeur, il sentit son arme glisser de sa poigne sans qu'il puisse rien y faire. Soki lui avait aussi coupé les nerfs et les muscles, l'empêchant de garder son arme en main. Ainsi déstabilisé, elle fit glisser silencieusement sa dague le long de la gorge dénudée de sa proie. Elle le vit tomber en arrière, les yeux déjà vitreux. Elle se détourna de lui et le laissa suffoquer dans son propre sang. Sadique qu'elle était, elle n'abrègerai pas sa vie.

* Qu'il souffre ! *

Soki était pour une fois d'accord avec Lilith. Elle se dirigea vers Gabriel d'un pas sûr, victorieux. Elle le laissa lui empoigner les fesses. Il la souleva légèrement pour la mettre à son niveau, la collant contre lui. Il semblait content de la sentir si près de lui. Elle se sentait si vivante entre ses bras ! Il l'embrassa fiévreusement, sans aucune réserve. La guerrière lui répondit avec fougue, les bras autour du cou, se fichant bien des cinq cadavres les entourant. Elle sentait les muscles de Gabriel la porter quasi totalement. Elle prit alors une audacieuse initiative: d'un brusque coup de reins, elle enroula ses longues et fines jambes galbées autour des hanches de son compagnon. Elle n'avait même pas besoin de trop serrer ses jambes autour de lui ou de forcer sur ses bras pour rester ainsi ! C'était très... excitant !

* Rohhh ! Tu ne pourrais pas faire ça à l'intimité d'une chambre, non ? C'est trop demandé, Soki ? Et puis, regarde-moi tout ce sang sur nous et lui ! Et les cadavres ? Nan mais franchement, tu trouves ça excitant ?! Ecoeurant ! *

Le souffle court, elle rompit leur baiser, les yeux emplit de désirs. Des bruits au loin la coupèrent dans sa pulsion d'en réclamer un autre.

- Je crois qu'il ne serait pas bon de s'attarder plus que nécessaire par ici... Le coin est mal famé, à ce qu'il paraît !

Soki arrivait encore à faire des blagues douteuses... Un sourire amusé et enjôleur sur les lèvres, elle ne bougeait cependant pas, toujours accrochée à lui. Son corps réclamait quelque chose qu'ils ne pouvaient pas assouvir dans l'immédiat. A regret, elle reprit.

- Il faudrait embarquer la calèche, non ?


Dernière édition par Lilith le Mar 5 Mai - 11:22 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 5 Mai - 01:55 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Gabriel regarda le combat pratiquement amusé. Les "troupes" de Sarkan n'avait aucunes chances contre lui seul; alors avec Soki à ses côtés ils étaient pratiquement invincible. Il laissa Soki terminer son combat et se dirigea vers elle. À peine avait-il fait les premiers pas qu'ils s'embrassèrent longuement et fougueusement. Puis les bruits de pas retentir net. Soki se décrocha de Gabriel. À peine eut-elle le temps de toucher le sol que Gabriel la re-souleva du sol et la traîna comme une mariée jusqu'à la banquette du conducteur. Il la déposa gentiment sur la banquette et ils partirent.

À peine furent-t-il partis que Gabriel se lova contre Soki et l'embrassa de nouveau, lui caressant les hanches et la cuisse. Il arrêta son baiser après un long moment et il regarda Soki


"Pas mal ton combats... un peu lent mais tout de même."

Il avait dit tout ceci sur un ton ricanneur. Il ne laissa pas le temps à Soki de répondre qu'il embrassait déjà sa cavalière. Un danse, un rencontre avec une invocation adorable une dernière dans, un baiser un combat et quoi d'autre suivrait cette splendide soirée.
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Mai - 13:21 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Après leur combat, il la porta jusqu’au banc du conducteur et pris la place du cocher mort. Les bruits de course se rapprochaient de plus en plus. D’un « yah ! » autoritaire, donnant un coup de rennes, il élança les chevaux. A peine partis que son cavalier glissa un bras dans son dos et la lova contre lui. La regardant plus souvent elle que la route, il la caressait sans cesse. Soki le laissa faire, encore enivrée par les effusions de sang.

"Pas mal ton combats... un peu lent mais tout de même."

Faussement offusquée, elle lui donna un coup de poing dans l’épaule puis éclata de rire. Il l’a coupa en l’embrassant. Soki y mit fin rapidement pour pouvoir répliquer.

« - Tu peux parler, toi ! »

Arrivés à proximité du Château et de ses grilles ouvragées, Soki se demanda naïvement comment allait se finir cette soirée inoubliable… Probablement comme elle le désirait ! Le domestique de l’entrée la reconnut tout de suite et, les yeux écarquillés, se hâta de leur ouvrir. Le large Château apparut alors dans toute sa splendeur, tout comme le grand jardin, le lac au loin et le chemin en pierres plates blanches menant à l’entrée même de la demeure. Soki posa un doigt sur sa bouche pour intimer le silence en espérant que Gabriel comprenne le message. En silence mais toujours collés l’un à l’autre, ils arrivèrent sur le seuil. La jeune femme descendit prestement sans attendre son cavalier. Elle voulait lui faire comprendre que, certes elle le laissait être galant mais qu’elle était également indépendante. Elle s’échinait depuis son enfance à être autonome des autres. Elle tenait fermement à rester libre de ses mouvements et décisions. Un autre domestique leur ouvrit la porte de l’intérieur, se mettant au garde à vous. Elle le laissa lui enlever son manteau et proposa de prendre celui de Gabriel.

« - Bien ! Nous voici désormais au chaud et en sécurité ! Merci d’avoir gardé le silence pendant qu’on traversait le jardin… Disons que j’ai un ami surprotecteur qui n’aurait pas apprécié voir un homme entrer sur son territoire. Quoi que… Les présentations sont peut-être de mises. Je ne voudrais pas qu’il t’attaque en pensant que tu es un intrus ! Pendant que mon majordome nous prépare une collation, que dirais-tu de rencontrer l’un de mes compagnons de route ? »

Elle tenait à lui faire la surprise concernant « l’ami surprotecteur » qu’était Agaliaretph, le demi-dieu de Feu. Elle ne lui avait d’ailleurs toujours pas demandé s’il possédait réellement une invocation ou si cela n’avait été que du bluff. Elle voulait voir sa réaction lorsqu’il ferait face à l’immense cerbère. Elle priait cependant pour que celui-ci reste « zen ». Elle n’avait pas besoin qu’il lui gâche sa soirée… !

« - Dis-moi, Gabriel… As-tu réellement une invocation à ton service ou était-ce du bluff tout à l’heure ? »



[Agaliaretph souhaiterait nous rejoindre sur ce topic. Es-tu d'accord pour qu'on fasse la suite trois pendant un petit moment ?]
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Mai - 23:47 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Gabriel se tut lorsque Soki lui demanda. Il ne savait pas pourquoi mais il poserait la question plus tard. Il n'eut cependant pas à poser la question qu'elle lui parla de son ami sur-protecteur. Lorsque le major lui proposa de prendre son manteau Gabriel sourit malicieusement et montra qu'il n'en avait pas. Il avait une simple veste qu'il ne portait plus parce qu'elle devait être restée dans la carriole avant le combat. Il l'avait posé sur les épaules de Soki à la sortie du bal. Gabriel regarda le major et le remercia d'un hochement de tête sympathique. Il trouvait que le major d'homme était très calme; ils étaient tout de même les deux complètement tachés de sang... encore chaud. Il se dit que ce genre d'aventures devaient arrivé souvent à Soki. Par contre si lui il était arrivé ainsi chez lui Constance, SA majordome, aurit fit tout une scène.... qui aurait réveillé Acisse et qui se serait mise à lui poser vingt-huit mille questions. Une fois le majordome parti, Gabriel lapris par la taille. Elle lui parla ensuite de son "ami". Il la lâcha un moment et croisa les bras.

"Pourquoi pas... mais ça me surprend que ton ami ne t'ait pas escorté au bal. Quoi que ça m'aurait probablement empèché de venir t'escorté jusqu'ici... alors je suiscontent qu'il n'ait pas été ton cavalier se soir."

Puis elle lui posa la question pour savoirs'il avait un invocation. Gabriel sembla réfléchir un moment. Puis il regarda le plafon comme pour expliquer sa réponse.

"Il s'appelle Phantom, ancien demi-dieu de la fourbe mesquinnerie. Phantom estaussi le demi-dieu du mensonge et de l'invisible. Il n'a pas vraiment de nom, simplement que les autres l'appelle Phantom parce qu'ils ne le voient pas et ne savent pas où il est et même s'il existe."

Gabriel se retint de rire, mais après un certain temps il ne put se retenir et s'esclaffa.

"Tu y as aussi crut? alors peut-être que oui il existe dans le fond... je l'ai peut-être créé... HA HA HA HA!!!"

Gabriel avait toujours son arme dans le dos, et la chemise pleine de sang. Il regarda Soki; plus précisement les traces de sang sur elle.

"Peut-être devrions nous nous changé, ou prendre un bain avant queje me présente?"

[HG] ça me dérange pas du tout... tant qu'il poste régulièrement[fin HG]
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 7 Mai - 14:25 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Devant la réponse de Gabriel et la mine déconfite du majordome, dans son costume rouge et or, Soki éclata de rire. Il avait certes l’habitude qu’elle rentre avec des blessures ou du sang sur elle mais n’avait pas l’habitude qu’on ne porte pas de manteau le soir. La guerrière lui demanda de disposer. Aussitôt parti, son cavalier la pris par la taille. Lorsqu’elle lui parla d’Agaliaretph, Gabriel parut prendre un peu de distance, comme s’il croyait… que c’était un homme ! Amusée, elle ne le détrompa pas.

"Pourquoi pas... mais ça me surprend que ton ami ne t'ait pas escorté au bal. Quoi que ça m'aurait probablement empêché de venir t'escorter jusqu'ici... alors je suis content qu'il n'ait pas été ton cavalier ce soir."

« - Tu comprendras vite pourquoi il ne m’a pas accompagné… »

Avec un sourire énigmatique, elle n’en dit pas plus. Elle lui posa sa question concernant son invocation. Le plus sérieux du monde, il lui répondit.

"Il s'appelle Phantom, ancien demi-dieu de la fourbe mesquinnerie. Phantom estaussi le demi-dieu du mensonge et de l'invisible. Il n'a pas vraiment de nom, simplement que les autres l'appelle Phantom parce qu'ils ne le voient pas et ne savent pas où il est et même s'il existe."

Après un silence, ses yeux se plissèrent et un sourire fendit son visage. Il se moquait d’elle !! Un peu offusquée, elle croisa les bras devant sa poitrine, attendant qu’il ait fini de s’esclaffer.

"Tu y as aussi crut? Alors peut-être que oui, il existe dans le fond... je l'ai peut-être créé... HA HA HA HA!!!"

Soki se referma un peu plus. Lilith s’insurgeait, bouillonnait à l’intérieur de sa tête.

* De quel droit se moque-t-il de nous ! Je ne le permettrais pas ! Tu m’entends Soki, je refuse d’être traitée ainsi ! *
* Arrête un peu, Lilith. Il a un sens de l’humour un peu particulier, voilà tout ! *
* Et bizarrement, c’est toujours nous qui trinquons… Ne pourrait-il pas faire cela à quelqu’un d’autre ? *
* C’est peut-être parce qu’il m’apprécie, tu n’y as jamais pensé ?! *


Etrangement, Lilith ne souffla plus un mot. Gabriel l’a ramena au présent en lui posant une question.

"Peut-être devrions nous nous changer, ou prendre un bain avant que je me présente?"

Soki savait que cela n’aurait aucune importance pour Agaliaretph. Il ne connaissait rien aux convenances d’usage ! Et puis, peut-être que de savoir que Gabriel l’avait défendu contre des voleurs de grand chemin pencherait en sa faveur lorsque son jugement tomberait ? Mouais, bof. Il valait mieux qu’ils soient tous les deux propres. Une idée un peu farfelue lui vint en tête mais pas très convenable.

* Soki, je t’interdis de prendre un bain avec lui ! *
* Ce que tu peux être rabat-joie !! *


Le sourire aux lèvres, elle se retint in extremis de faire sa proposition.

« - Suis-moi au première étage. Il y a plusieurs chambres. Choisis en une, n’importe laquelle ! Le majordome t’apportera des vêtements propres et à ta taille. »

Elle abandonna Gabriel au premier étage après avoir échangé un long et langoureux baiser puis monta rapidement un étage au-dessus. Elle se dévêtit en un tour de main sans attendre sa servante et plongeant dans le bain chaud déjà prêt. Avec délectation, elle poussa un soupir. Son costume de louve était bon pour être jeté. Tant pis, elle en ferait coudre un autre si elle le désirait ! En faisant attention à ne pas mouiller ses cheveux, elle se lava rapidement grâce à un gant en crin et du savon au ylang-ylang. Une fois rincée, elle sortie et saisi la serviette éponge que lui tendait sa domestique. Elle s’essuya tout aussi rapidement et s’arrêta. Que devait-elle mettre ?

« - Lydia, que me conseilles-tu ?! Je ne sais plus quoi porter… Une tenue de guerrière ou bien de femme séductrice, ou encore de femme aristocrate ? »

« - Madame devrait peut-être porter cette jolie robe dorée qu’elle n’a que peu porté ? Elle sied Madame à merveille ! »

Soki leva les yeux au Ciel. Pourquoi pas ? Elle hocha rapidement la tête en signe d’assentiment. Un joyeux bruit de froufrous lui indiqua que Lydia s’était mise en mouvement. Elle revint rapidement vers elle, tenant une fine robe dans ses bras. Elle l’aida à enfiler le tissu fragile sur sa peau. La robe était mi-longue, dévoilant ses jambes à partir des genoux. La robe était composée de deux tissus différents : un tissu doré mate (empêchant qu’on voit à travers) et un tissu -doré également- brodé en forme de toile d’araignée, très raffiné. Le tissu « plein » s’arrêtait au-dessus de sa poitrine tandis que le tissu « à trous » continuait jusqu’à la base du cou, s’attachant autour. Ses bras étaient dénudés. Sa coiffeuse les rejoignit et lui fit un rapide chignon dans lequel elle parsema de la poussière dorée ainsi que deux petites fleurs de la même couleur. L’ensemble était ravissant. Sa tenue fut complétée par un châle de la même matière que le tissu délicat en forme de toile d’araignée. Très satisfaite de sa tenue, elle descendit calmement vers le 1er étage et toqua à la porte de la chambre que Gabriel avait choisi. Elle entra sans attendre qu’il l’y invite……



[Agaliaretph peut poster tous les jours ^^]
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 10 Mai - 20:03 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Gabriel avait entré dans la chambre et avait attendu le majordome pour lui faire le bain et lui amener des vêtements propres. Il commença par enlever son arme mais la garda près de lui. Il enleva sa chemise toute sale et lorsque que le valet de Soki entra il lui tendit. L'homme remplit le bain d'eau chaude et quitta ensuite la chambre. Gabriel enleva ses vêtements et plongea dans le bain. Il y resta un bon moment puis s'y enfonça assez pour avoir de l'eau par dessus la tête. Il retint sa respiration on moment puis il sorti la tête de l'eau pour apercevoir Soki dans le cadre de sa porte dans une robe magnifique. Doré et lui laissant les bras dénudés. Soki avait fermé la porte derrière elle en entrant sans que Gabriel lui ait donné l'aprobation d'entrer. Ça n'avait pas l'air de le déranger. D'un sourrire amusé il la regarda.

"Madame était pressé de venir me revoir?"
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 13 Mai - 10:02 (2009)    Sujet du message: Sur la route du retour... Répondre en citant

Alors qu'elle était entrée et refermait la porte derrière elle, elle entendit le clapotis de l'eau. Etonnée, elle tourna la tête et surpris Gabriel en train de prendre son bain ! Le rouge aux joues, elle ne détourna cependant pas les yeux. Ceux-ci brillants d'amusement, le sourire aux lèvres, elle s'approcha, toute guillerette. Cela lui faisait penser à son idée de départ : prendre un bain avec lui… Gabriel ne semblait pas gêné le moins du monde et c'est avec un sourire amusé qu'il accueillit son entrée. Son énorme épée était posée par terre non loin de la baignoire, à portée de main. Un peu de mousse cachait ici et là quelques parties du corps de l’homme, dont ses parties intimes. Les bras posés de chaque côté de la baignoire, Gabriel lui lança une pique.

"Madame était pressé de venir me revoir?"

Elle répondit immédiatement, habituée à des échanges verbaux.

« - C’est que monsieur est peu enclin à sortir du bain ! Pour qu’une dame soit prête avant son chevalier servant, cela peut dire deux choses : soit il aime se pomponner –ce qui n’est pas très viril-, soit il veut faire attendre sa compagne –ce qui n’est pas mieux- ! »

Elle entra plus en avant dans le pièce en susurrant.


« - Quelle est votre réponse, Gabriel ? »


Elle continua de s’approcher de lui jusqu’à être à portée de bras du guerrier. Ses yeux le défiait de faire un quelconque geste déplacé –ou l’invitait, façon de voir-.


[Désolée c'est hyper court ...]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:15 (2016)    Sujet du message: Sur la route du retour...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Habitations -> Quartier noble -> Château de la Famille Shidori Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com