Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä]

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Elliana

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 18 Fév - 20:53 (2009)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä] Répondre en citant

En haut d'une des hautes tour du temple de l'air, une divinité attendait. Cela faisait...des centaines, des milliers d'années qu'elle était ici, à attendre. Attendre qu'un humain vienne la délivrer. Vivre ainsi coupée du monde n'était pas aussi éprouvant pour elle, qui avait toujours vécu ainsi, mais...le temps était trop long. Années après années, mois après mois, jours après jours, heures après heures, minutes après minutes...une seule minute semblait durer une éternité. Que n'aurait-elle pas donné en ce moment, pour mourir? Pour mettre fin à cette accumulation de souvenirs inutiles, que l'on nomme expérience. Elle venait de renvoyer un autre invocateur. Elle avait cessé de les compter maintenant, comme ses années. Son épreuve n'était...pourtant pas aussi compliquée. Pourtant aucun des humains qu'elle admirait ne l'avait jamais réussie.

*Peut-être..suis-je trop exigeante?*

Non...elle devait trouver un humain digne de confiance. Si sa vie se résumerait à le servir, il devait impérativement être une bonne personne. C'était son pouvoir, et il n'appartenait qu'à elle de le confier à la personne de son choix.
Le regard de la créature se déplaça, quelqu'un d'autre arrivait. Se dissimulant de la vue de sa future interlocutrice, oui c'était une femme, Elliana observa le comportement de la jeune femme. Elle n'aimait pas vraiment se montrer, et d'ailleurs peu de personnes étaient au courant de la forme de l'invocation. Aprè tout, elle était timide et pas franchement sociable, non pas qu'elle aimait être seule...elle s'y était juste contrainte.


-Bienvenue, jeune humaine.

La voix résonna dans la salle, c'était une douce voix féminine, une voix aïgue, qui dégageait quelque chose...de sacré. Comme on l'espère d'une déesse, même déchue. Laissant la jeune femme reprendre ses esprits, elle poursuivit.

-Je suis une ancienne déesse, Elliana.

Elle essayait d'être la plus amicale possible, pour ne pas effrayer son interlocutrice. Estimant que faire les présentations était le minimum pour sceller un pacte, elle entra dans le vif du sujet.

-Pourquoi es-tu ici?

Bien sûr, pour sceller un pacte avec elle, la jeune femme ne s'était surement pas égarée dans les bois pour se retrouver par hasard en haut de ce temple. Ce n'était pas tant la réponse en elle-même qui l'intéressait, mais ce qu'elle impliquait. Bien que ce n'était pas là l'épreuve d'Elliana, elle préferait connaitre au mieux son futur maitre, et se faire une idée précise de sa personnalité avant de s'impliquer davantage.

-Désires-tu le pouvoir?
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 18 Fév - 20:53 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aylyä

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 19 Fév - 22:07 (2009)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä] Répondre en citant

[Hrp: A noter, ce RP se situe dans le temps après la rencontre d'Aylyä avec Lilith et Kamuy !]


C’était un bel après-midi d’hiver… Frais mais cependant ensoleillé, parfumé des délicates effluves florales qu’un vent léger transportait et dispersait au gré ses paisibles soupirs. Tout autour de la jeune fille s’étendaient de vastes plaines d’herbe tendre et de végétaux en tous genres, dont les nombreuses fleurs parsemaient cette infinité verte d’innombrables petites taches colorées. La frêle silhouette féminine perchée sur un étalon noir comme la nuit semblait perdue au milieu de cette immensité végétale…

Aylyä, tout autant que sa monture sans doute, sentait le pénible fardeau de la fatigue d’un long voyage peser fort lourd sur ses fines épaules, mais contrairement à l’équidé elle le supportait avec élégance, et était, comme toujours, à son avantage. Les rayons d’un soleil timidement caché parmi quelques nuages animaient ses longs cheveux blonds de reflets d’or et de lumière, tandis que le souffle à peine perceptible du vent frais en faisait danser quelques mèches légères. Les prunelles de jade étaient grandes ouvertes sur les larges plaines vertes qu’elle traversait depuis près d’une journée déjà mais dont elle ne finissait pas de s’éblouir… Un sourire, discret et rêveur, s’était emparé de ses lèvres pulpeuses depuis le début de la journée. Le côté légèrement sauvage et peu soigné qu’avait conféré ce long voyage à l’apparence de la jeune fille semblait au final ne rien enlever à sa beauté, accentuant au contraire son naturel et son charme.

Le regard pétillant de la belle finit par se poser sur les hautes montagnes qui habillaient l’horizon, et le sourire discret se fit plus large sur ses lèvres rouges. Enfin semblait-elle toucher au but ! Voilà des heures, des jours qu’elle ne songeait plus qu’à cela… Depuis sa rencontre avec l’élégante juge de la ville de Lüh et son invocation, en fait. Depuis que celle-ci lui avait appris l’existence des invocations, et presque tout ce qu’il y avait à savoir à leur propos, la jeune Aylyä brûlait d’envie d’en posséder une, elle aussi. Sans vraiment parvenir à s’expliquer pourquoi… Elle en éprouvait le désir, voilà tout. Et spontanée comme elle était, elle s’était lancée dans cette quête sans attendre, avant même de trouver un boulot ou au moins un logement en ville. Cela faisait près d’une semaine, désormais, qu’elle avait passé les hautes portes de la cité, pour traverser de larges plaines qui longeaient le Temple de la Terre, puis le Désert Ambré et enfin les Landes Luxuriantes. Un long, très long voyage aux yeux de la belle définitivement plus habituée à sa luxueuse vie de fille de bonne famille qu’à ce périple sans fin…

Le voyage n’était cependant pas fini, songea-t-elle alors que l’étalon arrivait aux pieds de ces impressionnantes montagnes dont les sommets semblaient inatteignables… Et en effet, elle n’arriva enfin aux portes du Temple que plusieurs heures plus tard, alors que déjà l’après-midi touchait à sa fin, l’horizon attirant doucement dans son gouffre infini l’astre solaire. La jeune fille préféra éviter de jeter un coup d’œil vers son étalon noir resté aux pieds de la montagne, se sachant peu assurée face au vide… Aussi ne tarda-t-elle pas à pousser les hautes portes translucides du monument divin pour y entrer de sa démarche fluide et féminine, pas le moins du monde troublée par la somptuosité presque démesurée du bâtiment.

S’offraient aux grands yeux de jade d’innombrables portes, comme Lilith le lui avait annoncé… Tout comme la juge, Aylyä ignorait si derrière chacune de ces portes se cachait une divinité déchue, mais elle arriva à la conclusion qu’elle avait à en choisir une. Déjà les choses se compliquaient ! Que ce soit pour une robe, des sandales ou même une porte, le simple fait de devoir faire un choix relevait de l’impossible pour la jeune fille aux cheveux de blé… Elle erra longuement dans les couloirs sans fin du Temple, s’attardant de temps à autre devant l’une ou l’autre porte, allant parfois même jusqu’à poser sa main délicate sur la poignée, pour finalement la retirer et s’en aller quelques portes plus loin. De longues volées d’escaliers qu’elle montait sans prendre garde finirent par la mener au plus haut d’une des tours du monument, juste devant la dernière porte… Ce devait être celle-ci, celle qui l’attendait. Un sourire confiant étirant ses lèvres rouges, elle attrapa la poignée de la porte de sa main élégante, et la tourna dans un bruit à peine audible de cliquetis métallique.

La porte s’ouvrit, timidement poussée par la jeune fille dont les prunelles s’étaient teintées d’un éclat de curiosité. L’humaine au visage de porcelaine s’avança de quelques pas, laissant son regard de jade longuement s’attarder sur le décor splendide qu’offrait la vaste prison de l’invocation… Une légère appréhension s’emparait doucement de la jeune fille dont les pensées s’attardaient sur les souvenirs de sa conversation avec Lilith… Ne lui avait-elle pas confié que les épreuves imposées par les sous-dieux pouvaient être dangereuses et risquées ?! Déjà l’esprit fort fertile et créatif de la belle imaginait de féroces félins surgir face à elle, ou le sol s’écrouler sous ses pieds, l’entraînant dans un gouffre sans fin…

- Bienvenue, jeune humaine. L’interrompit une voix douce qui résonna dans un léger bourdonnement. A peine intriguée par cette voix féminine, Aylyä chercha du regard la divinité déchue dont elle pouvait provenir… En vain cependant, celle-ci semblait aimer se dérober aux regards.

- Je suis une ancienne déesse, Elliana. Elliana… songea rêveusement la belle, un prénom doux et agréable… Elle ne tarda pas à répondre d’une voix assurée et suave, forte aussi puisque la salle était plutôt grande et qu’elle ignorait toujours la position exacte de l’invocation.

- Et je suis Aylyä… C'est un plaisir, Elliana.
Les prunelles de jade toujours cherchaient quelconque trace d’une divinité présente dans le Temple, mais la jument ailée se dissimulait toujours avec autant de prudence et de discrétion.

- Pourquoi es-tu ici?

Pourquoi était-elle ici ? En voilà une question, songea-t-elle en abandonnant sa vaine recherche visuelle… Elle s’assit avec élégance sur un petit rocher de pierre au contact frais, puis leva les yeux vers le ciel.

- Hé bien… J’imagine que je suis ici parce que je désire délivrer une divinité déchue.
- Désires-tu le pouvoir?
- Le pouvoir… Oui, sans doute. Quel homme pourrait-il assurer sans mentir qu’il ne désire pas le pouvoir ? N’est-ce-pas dans la nature humaine de le rechercher ?

…Bien sur,
reprit-elle après un court instant de réflexion silencieuse, la soif de puissance de certains se fait plus démesurée que celle d’autres… Personnelement, je me contenterais sans doute d’une infime illusion même de pouvoir. Mais je ne pourrais affirmer avec sincérité que la quête de pouvoir n’est pas dans mes ambitions.

La divinité déchue ne s’était toujours pas révélée à ses prunelles de jade, aussi Aylyä songea-t-elle qu’il lui faudrait faire preuve d’un peu de patience… Elle resta calmement assise sur le petit rocher qu’elle s’était approprié, le regard lointain et songeur.
Revenir en haut
Elliana

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 20 Fév - 16:53 (2009)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä] Répondre en citant

Aylyä...les humains avaient toujours le don de choisir des noms compliqués, mais, ce prénom avait une bonne sonorité, doux et chaleureux. Son attitude n'était pas condescendante, elle était respectueuse, ses paroles réfléchies et de ce que l'ancienne déesse pouvait en juger, elle possédait un esprit vif.
Oui, tout être humain désire le pouvoir, parce que les dieux les ont crée ainsi, parce qu'eux même étaient ainsi, parce que chaque espèce recherche du pouvoir. Un territoire, un moyen de défense, un moyen de conquérir, tout ce qui peut assurer leur survie. A la seule différence que les humains et les dieux ont la capacité de se rendre compte de leurs actes, de prendre du recul, et d'anayser leur comportement. Même si ce 'est pas pour leur survie, les humains et les diux veulent être reconnus, veulent régir le destin plutôt que d'être régit par lui, socialement, financièrement, physiquement, mentalement, les occasions de se mesurer les uns aux autres ne manquent pas.


-C'est un point de vue que je partage. Tout être recherche le pouvoir. Cette soif de pouvoir entraine les hommes à la guerre et à la mort.

On pourrait même comparer le combat entre l'eau et la terre du monde comme une lutte pour le pouvoir, le fait qu'il existe un prédateur et une proie, est ce qui pousse les personnes à rechercher le pouvoir. Les faibles pour se défendre, les forts pour conquérir.

-Tout être recherche le pouvoir, car la nature l'a voulu ainsi, mais, est-ce que cette soif de puissance est une bonne chose? J'aimerai savoir ce que tu en penses, Aylyä.
Rechercher le pouvoir, rivaliser, est-ce vraiment une chose nécessaire? Est-ce une chose juste?


Elliana était assez curieuse de nature, et elle se demandait comment réagirait Aylyä à ces questions. Son désir d'en apprendre plus sur elle se faisait plus fort. Allait-elle la surprendre? Ou se retrouveraient-elles encore sur une idée commune? Laissant la jeune femme réfléchir, Elliana se demanda si elle n'en demandait pas trop. Ne pas se montrer et l'asséner de questions était peut-être un peu stressant...

-Ce n'est pas une épreuve. Je ne vais pas te foudroyer si tu te trompes, et tu n'as pas à te presser. Donne-moi juste ton opinion actuelle.

Avait-elle été convaincante? Elle l'espérait. Voir la jeune femme repartir lui déplairait, elle avait vraiment envie d'en savoir plus, sur cette humaine. Chaque réponse qu'on lui avait donné était unique, même si les opinions étaient souvent proches, Elliana pouvait se vanter d'avoir croisé énormément de personnes avec des personnalités différentes, et d'avoir entendu chacune d'entre elles, mais au final, personne ne convenait.
Revenir en haut
Aylyä

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 24 Fév - 19:08 (2009)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä] Répondre en citant

Aylyä était toujours assise sur son petit rocher de pierre froide, le regard perdu au loin, l'air songeur… La voix douce et féminine de l'invocation reprit, s'élevant à nouveau dans l'air frais de la pièce.

- C'est un point de vue que je partage. Tout être recherche le pouvoir. Cette soif de pouvoir entraine les hommes à la guerre et à la mort.

- Ce n'est pas faux… Répondit-elle en levant les yeux vers… Hé bien vers pas grand chose en fait, étant donné qu'Elliana semblait ne toujours pas daigner se montrer. Mais tout d'même, ce n'est pas complet… laissa-t-elle échapper en un inaudible murmure emporté par une légère bourrasque de vent froid qui souffla à cet instant, animant ses longs cheveux d'or.

- Tout être recherche le pouvoir, car la nature l'a voulu ainsi, mais, est-ce que cette soif de puissance est une bonne chose? J'aimerai savoir ce que tu en penses, Aylyä. Rechercher le pouvoir, rivaliser, est-ce vraiment une chose nécessaire? Est-ce une chose juste?

Un très léger soupir s'échappa des lèvres rouges et pulpeuses de la belle qui, force était de l'avouer, commençait à perdre patience - elle n'en avait jamais eu beaucoup - et trouver ces questions quelque peu ennuyeuses. Elle songea pourtant que si ces quelques questions importaient tant la divinité, ce devait être pour une raison ; et y répondre avec sagesse et tact ne pourrait que jouer en sa faveur…

Elle se releva souplement, grimpa agilement sur le petit rocher et sauta sur la pierre suivante, tout en songeant à l'interrogation d'Elliana. A la voir sautiller ainsi de rocher en rocher, son angélique visage baigné d'insouciance et ses longues mèches blondes volant au vent, sans doute l'aurait-on prise pour une jeune fillette… Ce côté insouciant et spontané, presque enfantin, de son caractère avait pourtant fait fondre plus d'un homme déjà.

Quoiqu'il en soit, bien que prise au jeu - un peu futil il est vrai - , Aylyä était plongée dans ses réflexions à propos de l'éternelle quête de pouvoir, lorsqu'Elliana ajouta…


- Ce n'est pas une épreuve. Je ne vais pas te foudroyer si tu te trompes, et tu n'as pas à te presser. Donne-moi juste ton opinion actuelle.

Encore heureux, songea la jeune humaine… Parce que pour le coup, elle serait probablement déjà foudroyée. Bien loin de s'interrompre, elle continua à sautiller de rocher en rocher, ils semblaient d'ailleurs innombrables songea-t-elle soudain en laissant ses prunelles de jade se perdre au loin, parmi les nuages qui emplissaient la pièce, cachant sous leur doux manteaux plusieurs des rochers sur lesquels Aylyä serait amenée à sauter. Enfin, se reprit-elle rapidement, ce n'était pas le moment de penser à cela… Elle reprit ses pensées où elle les avait laissées, et ne tarda pas à reprendre la parole, arrêtant cette fois-ci sa progression de rocher en rocher, pour répondre à la divinité déchue…

- Il est vrai que la soif de pouvoir, infinie chez certains, pousse les hommes à la guerre, la mort et bien des horreurs… Mais d'un autre côté, cette incessante quête de puissance entraine aussi les humains à dépasser leurs limites, à toujours chercher à se surpasser et s'améliorer. Peut-être les avancées que cela entraine ne sont-elles pas toujours bénéfiques, mais tout de même… L'homme tente chaque jour de se surpasser, et la soif de pouvoir n'y est surement pas pour rien ! Sans elle, la vie serait sans doute monotone et chaque journée une éternelle répétition de la précédente ; tout manquerait de piquant ! … Selon moi, la soif de puissance est nécessaire, oui. Et juste, aussi. Même si certains devraient apprendre à la contrôler et à ne pas dépasser certaines limites telles qu'en arriver à la guerre…


Elle s'était interrompue à plusieurs reprises, prenant un instant de répit et de réflexion silencieuse avant de continuer… Mais tout de même, quelle tirade. Elle espérait que cette réponse contenterait Elliana, parce qu'elle ne se sentait pas le courage ou la capacité de faire mieux que cela… C'était là son opinion actuelle, telle que la divinité déchue - et toujours cachée, ne manqua pas de remarquer la jeune fille avec une pointe d'agacement - lui avait demandée.

La jeune fille se tenait toujours debout, droite et élégante, sur le rocher sur lequel elle s'était arrêtée avant de répondre. Ses longues mèches d'or de temps à autres animées par le vent frais, tout comme le tissu blanc et léger de sa robe d'ailleurs, et son regard de jade perdu au loin puisqu'elle ne savait vers où le tourner… Après une courte hésitation, elle ajouta à l'attention d'Elliana…


- Quant à moi, j'aimerais que tu daignes cesser de te cacher… C'est… contrariant de répondre à toutes ces questions sans même savoir à quoi ressemble celle qui me les a posées.


N'importe qui n'aurait probablement pas osé s'adresser de la sorte à une divinité, même déchue… Seulement voilà, Aylyä n'avait jamais eu sa langue dans sa poche et puis surtout, elle n'était pas n'importe qui.
Revenir en haut
Elliana

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 1 Mar - 19:40 (2009)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä] Répondre en citant

Etrange, Aylya possédait un point de vue sur le monde qui ressemblait tant à celui de la déesse qu'elle se demandait si ce n'était pas trop parfait. Oui, la recherche du pouvoir est la chose qui fait évoluer le monde, la jalousie, l'envie, l'orgueil, tout provient de la différence de pouvoir entre les êtres, si tous nassaient égaux, jamais la vie n'aurait progressé, jamais les humains n'auraient évolué, et fait évolué les dieux aussi. Mais, ironiquement, c'est cette soif de pouvoir qui a perdu les hommes, ils ont commencé à en abuser, et à rendre le fossé entre classes sociales, ethniques, et mêmes entre espèces tellement fort qu'ils détruisirent le monde. Les inégalités font évoluer le monde, la recherche de pouvoir en découlant, également. Cependant, elle n'irait peut-être pas jusqu'à la qualifier de juste, car cette recherche de pouvoir ne profite pas à tous, et bien que l'évolutin en soit à la clé, les générations actuelles doivent en souffrir. C'est la même chose pour la guerre, les générations futures changent en fonction des querelles, de culture, de pensée, de mode de vie, et ce qui a grandement détruit les précédentes génératons alimente les suivantes. Les guerres ont toujours été le moteur de l'évolution.

-Ce qui fait que les humains sont intéressants, est aussi ce qui les perd inévitablement.

Entendant la requête de la jeune femme, Elliana invoqua un doux vent qui balaya les nuages emplissant la pièce, la divinité apparue sur un grand rocher au fond de la pièce. Le brouillard de nuages s'était entièrement dissipé, et les deux entités pouvaient aisément s'apercevoir. Le plumage argenté de la jument brillait de multiples reflet de nacres sous les rayons que le soleil venait d'émettre, les nuages dissipés, la pièce était entièrement éclairée. Le pelage immaculé contrastait avecla pièece et les rochers, le corps et les ailes de la déesse étaent blancs, seuls ses yeux, son museau et ses sabots faisaient exception.

-Permets moi de me présenter à nouveau. Je suis Elliana.

La voix provenait, aussi étrange que cela puisse paraitre, du corps même de la déesse, elle était sensiblement identique à la précédente, bien qu'Elliana était bien plus heureuse.

-Approche, je t'en prie.

Si elle y allait en sautillant, il y avait une douzaine de pierres les séparant, un demi-arpent les séparait, soit une bonne vingtaines de mètres.
Revenir en haut
Aylyä

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 14 Mar - 12:45 (2009)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä] Répondre en citant

Aylyä se tenait toujours debout sur un imposant rocher de pierre fraiche, attendant avec des moins en moins de patience que la déesse daigne se montrer… Un vent, très léger et tiède, soufflait doucement parmi les nuages clairs qui emplissaient la pièce et agitait le tissu blanc de sa robe, tout comme ses longs cheveux de blé d'ailleurs qui dansaient calmement dans son dos et autour de son visage, s'attardant par moments devant ses grandes prunelles de jade.

Le vent tiède se fit soudain plus fort, tant et si bien qu'il balaya sur son passage plusieurs nuages, révélant enfin aux yeux de la jeune humaine la divinité avec qui elle conversait depuis un moment déjà… Elle avait la forme d'une splendide jument ailée, au pelage d'un blanc pur animé de quelques reflets d'argent et de nacre lorsque les rayons du soleil s'y attardaient. Quel contraste avec la robe noire d'ébène de son étalon Lòmion resté aux pieds de la montagne… Le jour et la nuit.


- Permets moi de me présenter à nouveau. Je suis Elliana.

La belle répondit par un sourire léger, penchant à peine perceptiblement la tête sur le côté pour contempler quelques instants la brillance divine de ce poil si blanc. Il faudrait qu'Elliana lui explique comment faire briller autant ses longs cheveux blonds pourtant déjà bien lumineux…

- Approche, je t'en prie.


La voix douce de la divinité la sortit de ses réflexions certes un peu superficielles, et c'est avec un sourire léger et un air légèrement plus concentré qu'elle reprit son cheminement de pierre en pierre… Les rochers semblaient se faire de plus en plus distants à mesure qu'elle s'approchait de la déesse, ce qui ne ravit pas la jeune fille… Son rythme se fit un peu plus lent, son esprit plus concentré sur les rochers. Elle avait l'agilité d'un félin, mais peut-être pas son courage, elle évita avec précaution de laisser ses grands yeux s'attarder vers le vide, et finit enfin par arriver sur le dernier rocher, à environ trois mètres de la déesse… Inutile de préciser qu'il lui était impossible d'atteindre la plateforme de pierre sur laquelle se trouvait la jument ailée. Elle avait l'agilité d'un félin, mais tout de même pas des pouvoirs surhumains…

- C'est un plaisir de pouvoir enfin te voir, Elliana. Dit-elle de sa voix douce et agréable, adressant un sourire éblouissant à la divinité face à elle… Et maintenant ? songea-t-elle… Que devrait-elle faire ?



[Hrp: Sorry, pas beaucoup d'inspi…]
Revenir en haut
Elliana

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 14 Avr - 19:57 (2009)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä] Répondre en citant

C'était ainsi. Pour l'une des premières fois, Elliana avait dévoilé son apprence, cela ne l'enchantait guère, mais elle ne pouvait se permettre de laisser filer si intéressante humaine. La réaction d'Aylya face à la jument ailée fut assez étrange, entre l'émerveillement et la surprise, certes elle était belle, mais elle semblait tout de même étonnée de cette réaction. Elle s'attendait à plus de peur, mais Aylya était trop absorbée pour même y songer, un cheval ailé, ce n'est tout de même pas si banal non?

Quoiqu'il en soit, cette réaction rassura la déesse, finalement, son instinct ne l'avait pas trompé, simplement en discutant, elle en savait déjà beaucoup sur son interlocutrice, et elle voulait en savoir plus, si c'était avec elle, elle pourrait sortir. Lier sa vie à cette jeune flle, servir, étrangment...elle en semblait soulagée. Mais ce n'était pas fait.


-Si tu veux que je te serve alors, tu devras passer une épreuve.

C'était le quotidien de tout invoqueur, chaque dieu avait sa propre épreuve, voulant tester leur futur maitre, physiquement, mentalement, cherchant à explorer leurs traits de caractère, bravoure, générosité, volonté, confiance. Mais, elle, n'exigeait aucun de ces traits spéciaux.

-Blesser une aussi belle créature me ferait beaucoup de peine, alors, ton épreuve consistera en une question.

De toutes façons, elle n'aimait guère blesser les humains, parce qu'elle les aimait, parce qu'ils la fascinaient, tout simplement. Elliana attendit qu'elle reprenne ses esprits, et une fois qu'elle sembla prête, lui posa la question fatidique.

-Doit-on juger quelqu'un sur ses actes, ou bien sur ses pensées?

La question tomba. Ce dilemme avait questionné les précédents humains durant des siècles dans la façon d'administrer leur propre justice. Et tous ceux qui se succèdèrent devant la déesse ailée, ne donnèrent pas la réponse qu'elle attendait.

CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:40 (2016)    Sujet du message: Ce qu'il y a au delà du ciel...[PV: Aylyä]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com