Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Répétition

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Ville de Lüh -> Les Quais
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sabetha T. Mortalis

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 30 Jan - 19:40 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

Assise au bout du quai, elle avait été plus entreprenante que d’habitude. C’était un peu normal, la marré était basse et elle atteignait son plus bas. Les vagues n’atteignaient même pas le bout de ses orteils. Elle avait tout de même remonté ses pantalons large et retiré ses botes haute qui étaient maintenant posé juste a coté d’elle. A porté de main. Son visage était tourné vers le large et elle était appuyée des deux main sur le ponton. D’ailleurs elle l’agrippait avec force. Elle n’aimait pas la mer et avait toute les raison de la haïr. Un sourire léger, avec un brin de mystère flottais doucement sur ses lèvres, son regard voilé par les petits morceaux de voile accrocher a son masque… était un peu vide car elle réfléchissait intensément. Non pas a propos de l’une de ses innombrable histoire, mais a propos d’un poème qu’elle tentait de mémorisé. Elle l’avait entendu pour la première fois aujourd’hui non loin de la taverne. Une autre barde en répettition qui avait bien voulu le lui dicter.

-Hum… voyons….c’était… comme suit… mémoire, par pitiée, continue ton travail….

-Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?

-Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !

-Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes,
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés,
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.

-Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.

-Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos ;
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :

-" Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

-" Assez de malheureux ici-bas vous implorent,
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.

-" Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : Sois plus lente ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.

-" Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! "

-Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?

-Eh quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ! quoi ! tout entiers perdus !
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface,
Ne nous les rendra plus !

-Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez-vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?

-Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous, que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !

-Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux.

-Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés.

-Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit ou l'on respire,
Tout dise : Ils ont aimé !


Elle sourit largement et sauta d’un coup sur ses pied, rattant presque son atterissage. Mais elle était tellement heureuse d’avoir réussi qu’elle ne put retenir un cris de joie et une pirouette sur le pont qui a son tour lui fit presque perdre l’équilibre. Elle arriva a quelque centimètre du bors de l’eau et se réceptiona sur la pointe des pieds…

-YAhou! Je l’ai eut!!



[Source du poème : Le Lac par Alphonse De Lamartine]
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Ven 30 Jan - 19:40 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vhimes

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 30 Jan - 21:06 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

Vhimes passait sur les quais car il devait faire affaire avec un marin, il avait mangé dans son bateau et aprés ce copieux repas, il décida de se promener tranquillement le longs des berges. Quand il vît cette fille étrangement vétue, assise et qui semblait révasser, il s'arrêta à quelques mètres d'elle et l'observait. Vhimes était dans son dos elle ne pouvait pas le voir. En analysant la façon de s'habiller de cette jeune fille qui lui était encore inconnue, il se demanda d'abors si c'été carnaval ou un jour de fête. Puis il s'imagina peut être qu'elle était une actrice ou tout simplement une illuminée qui aimait se vêtir de façon loquace. Son masque intrigua fortement Vhimes...

Il trouvait cette fille étrange et quand elle se mit a réciter toute seule un poème, puis à sauter de joie il se posa des questions sur sa santé mentale !!
C'est alors que la demoiselle l'apercut, elle paru surprise de voir Vhimes dans son dos et un peu génée qu'il l'ai vu sautiller sur place.


" Eh bien !! Bonjour j'ai écouté votre poème... euh au début je ne voulais pas rester ici mais je dois dire que vous êtes assez intriguante...
Que faîtes vous seule ici a réciter des poèmes ?
Un très jolie poème d'ailleurs "


Vhimes était assez confus et eut préféré si la jeune fille ne l'avait pas vu, il avait pris la parole pour amorçer cette conversation de peur que la jeune femme le prenne pour un voyeur ...
Mais au fond il voulait en connaître plus sur l'identité de cette étrange personne
Revenir en haut
Sabetha T. Mortalis

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 31 Jan - 04:46 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

[évite de faire des réactions pour mon personage wink elle n'est... pas vraiment surprise de quoi que ce soit tu sais xD c'est une artiste. Elle ne laisse voir que ce qu'elle souhaite =) ]

Elle s'était retournée sur un élan rapide envoyant chevelure et vêtements virevolté dans les airs alors que son mouvement fluide s'estompais, éphémère comme l'insecte du même nom. Elle sourit largement en découvrant son interlocuteur et eut une expression réjouie. Peut-être que celà fut ce qu'il compris comme de la surprise. Elle n'était pas étonnée pourtant. Les quais était toujours remplis de toute sortes de personne et on y était rarement seul. C'était très peu étonant. Mais elle fut cependant flatté de l'interêt qu'on lui portais présentement. Elle avancas sur un air de musique qu'elle fredonna en même temps rien que pour elle et lui. Il pouvais, peut-être, sans le voir sentir le regard qui pesait sur lui. Derrière ce petit voile noir. Tissus extrèmement fin, mais assez épais pour camoufler ses iris dissemblable. Lorsqu'elle fut tout près de lui. A une distance maximale et, d'ailleurs, minimale d'un bon pas, elle lui dit. Sourire au lèvres...

-Intriguante ? Oui effectivement. On peut aussi dire mystérieuse, magique, imaginaire, curieuse.... Chercher dans tout les volets de vocabulaires et ces mots s'agencerons surement de manière sublime avec ce que l'ont raconte sur moi.

Elle fit une petite pirouette vers l'arrière et atteris gracieusement sur ses deux main. Un moment de déséquilibre a peine perceptible et une petite grimace discrète avait indiquée qu'elle avait presque raté son essaie par la faute d'un manque d'élan. Il lui faudrais remédier a cela une autre fois. Après avoir reculer... d'une enjambée de bras, elle déposa les pieds au sol et se redressa complettement avant de replonger vers l'avant, sourire au lèvres, en une basse révérence des plus comique. Lorsqu'elle se fut redressée, elle lui dit, dans un ton des plus dramatique qui contrastait radicalement avec ses soubrette du départ....

-Permettez moi de me présenter, Ô galant jeune demoiseau. Je suis... Sabetha Tyhera Mortalis, Artiste de scène, actrice, amuseure public, musicienne, chanteuse, danseuse et acrobate a mes heures.

Elle prit le temps de rajuster son masque avant d'enchainer rapidement...

-Le petit poème, piettrement récité, était Le Lac, d'un artiste qui fut connu sous le nom d'Alphonse de Lamartine. J'était en pleine représentation, et vous avez vu la manifestation de ma joie face a ma réussite.... Puis-je savoir a qui j'ai joliment affaire ? Qui me complimente de si belle manière !?
Revenir en haut
Vhimes

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 31 Jan - 14:54 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

Vhimes était gené il n'avait que très peu l'habitude de converser avec une jeune fille. Et de plus celle ci dégagait une aisance indiscutable...Il l'a voyait faire pirouettes et poèmes sans aucune honte, elle paraissait pleine de vie et sans aucun complexe. Ce qui ne fût pas pour déplaire a Vhimes mais cependant il n'avait ni son aisance a s'exprimer et ni sa fougue pour se permettre de virevolter et sautiller dans un lieu public. Il trouvait Sabetha très courageuse. Elle ne semblait que faire du regard ou des moqueries que les autres pouvaient lui accorder.

En essayant de ne pas balbutier Vhimes lui repondit, en prenant une voix pleine de confiance mais qui pourtant lui paraissait plus aigue qu'a l'ordinaire. C'était une marque du peu de confiance qu'il avait en lui. Surtout face à ce personnage haut en couleur.



" Heureux de faire votre connaissance Sabetha, je me nomme Vhimes, je suis chasseur de trésor et chercheur d'or"

il prît la main de la jeune femme et essaya de l'embrasser comme le faisait les "bon gens" mais il s'embroncha les jambes en se penchant pour atteindre la petite main et finit le menton par terre... Vhimes ne s'était jamais senti autant ridicule. Il se releva rapidement et fît comme si de rien n'était

Euh ?!! je ... euh ... je suis ravi de vous connaître..., je sais que je vous l'ai deja dis ... euh eh bien bravo pour votre poème... je ne vous avez encore jamais vu ici.., Pourquoi portez vous un maque... euh un masque pardon ?

Vhimes était devenu rouge et totalement honteux il n'arrivait pas à aligner trois mots de suite il ne comprenait pas pourquoi il se retrouvait aussi mal à l'aise face à cette femme qui cachait ses yeux


Dernière édition par Vhimes le Dim 1 Fév - 15:35 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Sabetha T. Mortalis

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 31 Jan - 16:51 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

Il était beaucoup plus grand qu'elle, mais elle semblais dégager beaucoup plus d'aisance, de naturel et de calme que lui. Même si elle était surexité, ses émotions a elle n'était pas néfaste, mais plutot amusante. Il avait l'air remplis de stress débordant. Lorsqu'il tenta de s'emparé sa main, qui n'était que balante a ses coté, il fit piettre figure. Elle ne voulais pas qu'il soit galant si ce n'était pas de sa nature tout de même. Il s'étala sur le sol. Il faisait maintentant comme si rien n'était arriver. Malheureusement pour lui ... quelque chose était arivé.... Elle eut un petit sourire, non pas moqueur, plutot amical. Et, pour détendre l'atmosphère.

-Jolie cascade, je n'aurais pu faire mieux. Seriez vous un artiste vous aussi ?

Elle eut un petit rire et s'acrocha a son bras en l'entrainant plus près de l'eau. S'il la suivait bien entendu. Elle souhaitait aller s'asseoir au bord de l'eau. Encore et toujours cette mer qui la terrorisait et la facinais a la fois.

-Le masque, monsieur, se résume a mon bon plaisir. S'il y a une raison, peut-être se trouve-t-elle sous ce masque ? ou encore parce que l'aura de mystère qu'il encoure amène popularité et curiosité a la pauvre artiste que je suis ? Ou encore est-ce une manière de protéger mon coeur et mon esprit des choses de l'âme? Ou encore je suis en train de vous débiter toute sorte de paroles pour meubler un sillence inexistant!?

Elle lui fit un sourire a la fois intriguant et enjoleur. Elle le relacha et s'instala d'un bond a l'endroit ou il l'avait trouver au tout début. Pied et jambes pendante dans le vide au dessus de l'eau qui ne devais être plus qu'a un bon mètre, mais qui, pourtant, ne touchais toujours pas la jolie demoiselle.

-Merci pour le compliment au poème, mais ce n'est pas le mien. Il faut savoir féliciter de la bonne manière, Je n'ai fait que l'interpretté.... Vous ne m'aviez peut-être pas vu, Ô chasseur d'or parce que vous aviez le nez dans vos pépites brillante. La taverne et le quai sont mes endroit de prédilection. J'adore et je redoute autant ces endrois. Ce sont des source d'inspiration sans fin, chaque minute est différente de la derniere, même si vous même êtes rester immobile.

Elle croisa les jambes et raprocha ses botes haute qui restait sur le sol. Le vent flottais dans ses cheveux blond et agitait sa chemise qu'elle portait en ce jour. Elle inspira profondément l'air salin et sourit.
Revenir en haut
Vhimes

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 1 Fév - 15:46 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

L'étrange fille souriait, Vhimes sentit bien qu'il était mal à l'aise mais ce petit sourire lui permit de retrouver un peu de naturel et d'aisance. Avec ce simple petit mouvement elle avait reussit à rendre Vhimes moins stréssé.

Cependant une minute plus tard il retournait dans cet état de confusion et de maladresse car la jeune fille sans crier garde, l'avait attraper par le bras et fait s'assoir a ses coté les pieds a quelques centimètes de l'eau. Elle lui expliquait les raisons du port de son masque. Vhimes trouvait Sabetha un peu théatrale, mais il appréciait sa compagnie. Jamais il n'aurait pu imaginer pouvoir avoir une discution autre que du domaine du archandage avec une parfaite inconnue. Les cheveux de la jeune fille effleurait le visage de Vhimes, mais il ne dit rien. Aprés un petit silence ou Sabetha semblait absorbée dans sa contemplation de la mer Vhimes voulut en avoir plus sur la personne assise a ses cotés.


"Eh bien déja je voulais te dire que ce masque te vas très bien. Mais dis moi Sabetha toi qui te retrouve assez souvent par ici, tu pourrais peut être me conseiller. Je recherche une maison pour remplacer le vieux taudis dans lequel je vis. Une maison dans Lüh assez spacieuse, pour une seule personne mais une personne qui a beaucoup de biens et de choses à cacher. J'aimerais vraiment que tu m'aides a trouver un nouveau logement.



Revenir en haut
Sabetha T. Mortalis

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 2 Fév - 04:26 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

Elle porta une main a son masque. "Eh bien déja je voulais te dire que ce masque te vas très bien". Elle inspira, comme pour répondre quelque chose mais soupira. Avec un sourire mi-figue mi-raisin, elle garda son regard sur les vagues que la mer qui cachaient leur vrai force par la faute du vent qui les empêchais de s'élever.... Même s'il en provoquais beaucoup.

**La mer me ressemble... ou le contraire, je ressemble a la mer. Dompter par un vent qui m'enflame autant que me calme. Ensevelie sous la force que mes émotions me projette. Derrière mon masque qui les calmes et les dissimules aux yeux de tous... mais qui ne fait qu'augmenter le facteur de mystère et de sentiment qui m'englobe.......**

Elle raporta son attention sur ce que lui disait l'homme. Il lui demandais de l'aide pour lui trouver une demeure. Il demandais cela a une pure étrangère, comme si tout cela était normal. Il avait du cran. Il était chanceux qu'elle ne fut pas une assassine ou un truc du genre!! Elle lui fit un sourire amical.

-Souvent dans les parages ne veut pas dire que j'entre dans toute les maisons pour les visiter de fond en comble mon ami. Je m'y connais aussi peu en architecture qu'en habitation en tout genre. J'ai vécu une bonne et belle partie de ma vie en plein air et ce n'est que récemment que j'ai trouver un endroit ou vivre. On m'y a invité et on m'a présenter un contract. Alors comment une femme qui n'est pas capable de se trouver un toit pourais vous aider, mon ami?

Elle rit doucement et se mit a se balancé au rythme des vagues. Elle fredonna tranquillement une douce balade sans paroles et finalement se laissa aller sur le dos. Jambes balante rythmiquement avec la mer et sa musique qui s'était progressivement adapter au premier. Elle souriais et fixais Vhimes. Ramenant les bras derrière sa tête, bien instalée sur le ponton.

-il faut que vous alliez voir dans le quartiez des habitations, s'il n'y en a pas une a vendre. du moins j'imagine. Je n'ai jamais chercher a avoir de demeure. Mes possessions tiennes toujours dans mes sac alors je n'ai nul besoin de les engranger ou que ce soit!
Revenir en haut
Vhimes

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 3 Fév - 20:56 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

La mer me ressemble...

Telle était la phrase que venait de prononcer Sabetha. Vhimes trouvait qu'elle n'avait pas tort il y avait ce même mystere, cette même part d'inconnue chez elle que dans l'étendue bleu qui leur fesait face.

Sabetha semblait ne pouvoir l'aidait par rapport a sa recherche dans nouveau logement dans Lüh. Cependant ce qu'elle avait dit l'intrigua.


Tu me dis que tu as longtemps vécut en plein air. C'est incroyable, raconte moi donc cela.
Personnelement j'ai plusieurs cabanes un peu partout sur l'île dont je suis le seul a connaître l'emplacement et ma petite bicoque sur Lüh. Et dans chacune de mes habitations je cache de nombreuses choses.

Je ne savais pas qu'une personne pouvait vivre sans possessions tout le monde a des souvenirs, des objets ou des trésors a stocker ?
Ton style de vie semble bien différent du mien.


Vhimes s'interessait de plus en plus a cette jeune fille il la trouvait tres differentes de lui et aimé beaucoup entendre sa facon de voir les choses et de vivre.
Revenir en haut
Sabetha T. Mortalis

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 3 Fév - 22:07 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

[Normalement ce qui se situe entre étoiles : ** mot ** sont mes pensée, mais bon, on va faire une exception ; ) ]

-Eh bien, dormir a la belle étoile, ne veut pas dire incroyable. Mais oui, la nuit recèle toute sorte de magie. La nuit n'est jamais la même. Un homme la comparerais a une amante qui ne cesse d'innovée, douce et tentatrice...

Elle lui fit un clin d'œil.

-Mais moi je la vois comme un poème. Peu importe le nombre de fois que vous le relisez, jamais le même sens ne revient vous visitez. Plus vous le revoyez, plus encore vous en comprenez le sens sans le saisir complètement. La nuit est ainsi faite. Peu importe le regard qu'on y porte... il change toujours. Parfois la tempête la rend maussade, agressive. A l'approche de la pluie, alors qu'il n'y a toujours pas de nuage dans les cieux, on la sent chagrine. La lune devient rapidement une compagne à qui l'on peu confier notre sommeil, témoins de nos rêves silencieux. Les son qui nous entoure ne sont jamais les mêmes. Tour a tour, insecte, animaux divers et les feuillages nous manifestent leur présence. Dans un chant harmonieux, douée de sa vie propre a laquelle on fini par apprendre a s'accordé. Parfois une note aigue ou encore une note plus grave nous fait comprendre a quel point nous ne somme qu'une pièce de ce casse tête aussi dérisoire qu'est l'humanité. Parfois, on a l'impression que ce tout brille, vit, au même rythme que nous.... que nous appartenons a la nature et qu'elle nous appelle a elle, comme une mère appelle ses enfants.

Elle ne bougeait pas. Dans une immobilité que seule ses lèvres, ses clignement d'yeux et sa respiration venais briser, elle parlait a voix basse, du même coup, s'il voulait mieux comprendre, il lui faudrait se pencher un peu vers elle ou se laisser a la même détente qu'elle et se laisser tombé sur le dos. Elle soupira et sur un ton un peu plus bas, vibrant d'une tristesse immense, que démentait le petit sourire mi-figue mi-raisin, elle rajouta...

-mes souvenirs sont lourds, pesant et énorme. Mais ils ne sont pas matériels, ils sont nombreux, mais ils ne sont pas physiques. Mes souvenirs repose dans les seuls endroits ou ils pourraient être en sécurité et à l’ abri de quiconque. Dans ma mémoire, enfermé à double tour dans mon cœur et dans mon esprit. Plus précieux que les pierres précieuses, plus riche que tout l'or du monde.... Les stocker physiquement les amoindrirais, il perdrait ce qui fait leur charme parce qu'ils seraient accessible a n'importe qui et non pas aux personne a qui ils sont réserver. Je ne transporte physiquement que ce qui est transportable. Le reste, je le grave là ou rien ne pourra jamais les altéré. Ma mémoire en est remplie, telle une grotte pavée de diamant....
Elle laissa les mots mourir d'eux même dans l'espace entre eux deux et ferma doucement les yeux pour refouler tout ce qui hurlais pour sortir. Dans une maitrise parfaite de ses émotions, d'elle même, elle ne montrait rien du déluge et de l'ouragan qui l'emplissait.
Revenir en haut
Vhimes

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 20 Fév - 14:26 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

Vhimes en écoutant la tirade de Sabetha sur la nuit compris que la jeune femme faisait du theâtre, elle avait cette aisance qu'on ne retrouve que chez les gens du spectacle. Elle avait parlé magnifiquement de la nuit, et en plus de sa grace à son talent elle avait su transmettre des émotions et de la mélancolie à Vhimes. Il en était sur maintenant Vhimes ne regarderait plus la nuit du même oeil.
Puis tout a coup son interlocutrice resta stoique elle ne bougeait plus, Vhimes qui ne savait pas trop comment réagir ne dis mot. Il se tut et repensa encore aux longues et belles phrases de la jeune fille à propos de la nuit.


Sabetha parla ensuite de ses souvenirs qui semblait être ses plus grands trésors. Mais Vhimes lui en avait bien d'autres des trésors et il y tenait énormement. Des coffres remplis de vieilles pièces en or, des malles pleines de pépites, un sac d'améthystes , des diamants, rubis ... il ne savait même plus combien il en avait... L'inquiètude le gagnait...

Les nombreux dépots ou cabanes qu'il avait un peu partout sur l'île était très bien gardé (avec de nombreux pièges) et les biens qui y résidaient ne lui causait pas d'inquiètudes. Cependant sa maison en ville elle, était trop peu sure et de plus en plus petite, Il fallait rémedier a cela.

Pourtant malgré son interet pour la richesse et l'argent Vhimes fut touché par la philosophie de Sabetha qui vivait sans peur ni attaches elle semblait vivre sans se soucier de quoi que se soit... Elle semblait libre. Pourtant il vit au fond de ses yeux (derriere ce sombre masque) une pointe de tristesse a moins que ce ne soit de la nostalgie. Que cachait elle au fond d'elle ?


Hé bien Sabetha, je constate que nous n'avons pas tellement la même vision des choses, ceci n'empêche pas que je trouve très belle ta vue sur le monde. Mais je naurais pas le courage de vivre comme toi, Tu sembles te faire porter par le vent.
Dis moi tu fais du théatre ou je me trompe ?
Revenir en haut
Sabetha T. Mortalis

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 22 Fév - 13:55 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

Il devait réfléchir, voilà pourquoi il n'avait pas tout de suite répondu, La demoiselle plissa les yeux et regarda a l'horizon. Elle était heureuse que ses yeux soient voilé grace au fin morceau de toile tissé large qui cachais ses yeux l'un maron foncé et l'autre maron très pale. Ceux-ci s'était assombris d'une teinte de tristesse et de nostalgie. Mais l'homme ne pouvais pas le voir. Heureusement. ELle ne souhaitais pas attiré l'attention sur ses affaires personelles. Sur elle oui, mais pas sur son passé. Elle s'étira et se leva d'un bon

La maré revenais et elle... Eh bien elle allais surement disparaitre! c'était trop épeurant les vagues...et puis elle ne savait pas nager alors si l'une d'entre elle l'attrapais et lui faisait perdre l'équilibre, elle périrais noyée! Mais bien sur il fallais plus qu'une vague pour déséquilibré Sabetha tyhera mortalis... non !? Elle tendis la main a Vhimes pour l'aider a se relever et attendis.


-Je ne me laisse pas porter par le vent, Vhimes mon ami. Je SUIS le vent qui décide de mon cap. Et puis, il me semble que je vous l'aie déjà dit, Je suis Artiste de scène, actrice, amuseure public, musicienne, chanteuse, danseuse et acrobate a mes heures. Je fait tout et a la fois absolument rien.
Revenir en haut
Vhimes

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 25 Fév - 02:31 (2009)    Sujet du message: Répétition Répondre en citant

La jeune fille pris la main de Vhimes. Ce la faisait un long moment que Vhimes et Sabetha discutait, le ciel se faisait maintenant plus sombre, la marée faisait se rapprocher les vagues et la temperature se faisait moins agréable. Sur ce quai ou il était passé tant de fois, aprés une simple vente il était tombé par hasard sur cette jeune fille. Ils avaient échangé beaucoup assis là sur le bord du quai avec pour seule vue l'horizon. Pourtant Vhimes réalisa qu'il n'avait pas tellement appris sur elle.

Ils avait discuté, l'ambiance fut tendu, souriante et maintenant nostagique. Vhimes pensait que sous ses airs de jeune fille à l'aise Sabetha voulait cacher de nombreux secrets. Elle ne semblait pour rien au monde prête a les partager. Et c'est pour cela qu'elle était une femme de scene et de spectacle, juste pour mieux se proteger.

Vhimes avait particulierement apprécié ce moment et aimé la compagnie de la jeune fille. En regardant une derniere fois vers l'horizon il se rendit compte que le soleil se couchait, il resta la sans dire mots avec la main de Sabetha dans la sienne et partagea ce magnifique tableau, du soleil orangée avec elle.

Puis la regarda et lui dit d'une toute petite voix


C'est magnifique, je pense que je vais rentrer maintenant. Au plaisir de te revoir jeune actrice.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:04 (2016)    Sujet du message: Répétition

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Ville de Lüh -> Les Quais Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com