Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> Le Von Teese
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Dim 28 Déc - 22:43 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

Alors que la valse se poursuivait, la jeune femme qui accompagnait Law plaça son menton dans son cou et s'y frotta doucement, comme un chat dont le désire de caresse n'est pas complet. Lawrence appréciait ce geste d'une extrême tendresse et se laissait profiter de cet instant jusqu'a ce que la chanson s'arrête; et ainsi que la belle demoiselle s'écarta, comme ci toutes les dames cherchaient à profiter de ce bal pour vérifié l'état actuel de leurs compétences en manière de drague. Lawrence sourit et s'inclina légèrement avant de s'éloigner de nouveau vers celle qu'il convoitait réellement. La pauvre demoiselle qui l'accompagnait devait se maudire de se suffire d'un aussi simple sourire que celui qu'il avait fourni, mais en même temps la pauvre ne pouvait pas savoir qu'elle était tombée sur un pauvre aveugle complètement à l'ouest dans cette fête; surtout qu'il n'avait pas la tête à s'amuser avec elle en particulier. Pendant un court instant, la musique avait cessé de mettre l'ambiance, et Lawrence put comprendre que la dame qu'il suivait c'était assise à côté d'un gros mangeur, dont les mâchoires et la façon brusque de mâcher ne pouvait surement pas passé inaperçu aux oreilles de notre galant homme. Une nouvelle musique emplit l'ambiance et Law' ne la connaissait pas du tout, et les pas des autres danseurs ne pourraient pas l'aider, puisqu'il ne voyait rien. Rien ? La musique était rythmée, et Law' n'arrivait pas à se la sortir de la tête. Il ne voyait rien. Cette musique le dérangeait. Elle lui entrait dans le crâne et l'empêchait de réfléchir. Alors qu'il voulait s'assoir aux côtés de la dame, sur sa chaise d'avant, il s'appuya sur le table du buffet, tenta de s'assoir mais tomba à genoux sur le sol.

*Ah... Quel idiot! Saleté de musique! Quelle soit maudite!*

Il se releva difficilement captura le dossier de la chaise et s'installa tout en se massant le genoux d'une main. Puis, dans sa distraction, il sentit de nouveau ce doux parfum qu'était celui d'Ariez, et il se rendit compte qu'elle avait parlé, plus tôt; et c'était elle ! Mais oui ! Quel idiot! Il venait de se ridiculisé... Il se tourna vers elle et lâcha son genoux pour lui demander, d'une voix assez claire pour filtrer la musique, mais faible pour qu'elle seule puisse l'entendre :

-..Ariez... Est-ce vous?
Puis il ajouta, simplement : Dieu, si c'est vous, je pense que ma fierté à chuté de dix. Je suis maladroit, j'ai d'ailleurs probablement du vous bousculer dans ma chute...

De ce fait, autant se rattraper, non? Law approcha doucement sa main vers la jeune femme et tenta de capturer sa main. Il eu du mal, bien sur, mais réussit tout de même de justesse avant de demander, sur le même ton.

-Il ne peut s'agir que de vous pour possédé une telle peau, et de telles main. Accepteriez-vous une prochaine chanson en ma compagnie, sur cette piste? Je suis maladroit, surtout si je ne connais pas la chanson par cœur... Je vous le dit d'avance.

Puis il lui baisa bien entendu la main, avec un maximum de tendresse, il désirait effacé la honte qu'il c'était pris, sans pourtant admettre qu'il était aveugle, c'était pour lui une gaffe de maladresse, plutôt.



Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Dim 28 Déc - 22:43 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Mar 30 Déc - 18:29 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

Ariez regardait les danseurs, essayant de comprendre le but de la danse, la façon dont les gens se déplaçaient sur la piste lui semblait toujours aussi désordonnée, pourtant il fallait bien admettre que cette drôle de façon de danser avait elle aussi des règles, puisse que tout ceux en piste dansaient en rythme.
Elle souleva doucement son masque, et bu un peu du champagne qu'elle avait prit sur le buffet, tranquillement, savourant cette alcool dont elle ne profitait qu'une soirée par an...
Autour d'elle près du buffet, elle put voir Sieg, impossible de le manquer, lui et sa chevelure flamboyante, elle se demanda si lui allait la reconnaitre et ne voulu pas s'y risquer... Mais que faisait-il ici? il ne semblait pas être venu danser et ne se jeter pas sur le buffet comme Tabris et Domino...

Elle entendit soudain un bruit de chute, elle fut s'y surprise que quelqu'un tombe à coté d'elle qu'elle sursauta, et qu'elle renversa ce qu'il restait de sa coupe de champagne sur la personne qui était assise à coté d'elle, cette personne, très vexé, s'en alla vite se changer, laissant Ariez et ce maladroit ensemble dans leur coin trop surprise et incrédule d'avoir ainsi vidé sa coupe sur cet inconnu, elle ne put même pas s'excuser.
Le maladroit responsable de cette douche, s'assit à coté d'elle, et d'une voix claire, il l'appela par son prénom, elle se retourna vivement vers lui, et l'écouta parler, cette voix, elle la connaissait, cette élégance et cette douceur...
L'homme chercha à taton sa main pour s'en saisir, à taton, comme s'il ne la voyait pas...


"Lawrence !"

Elle sursauta à nouveau de surprise, lui ici? comment était-ce possible? elle n'y croyait pas ! Ce dernier lui proposa une danse en sa compagnie, avouant quand même que sur une chanson inconnu il était plutôt maladroit.


"Que m'importe votre façon de danser... Lawrence... je ne sais pas quoi vous dire... voila si longtemps que j'ai perdu l'espoir de vous revoir !"

Après tout, ce soir ou ils se rencontrèrent à la taverne, elle lui avait indiqué comment la retrouver, et avait longtemps espéré, sans jamais le revoir. Et maintenant contre toute attente, ils se retrouvaient? Lawrence était-il venu ici pour elle? Elle ne savait pas vraiment mais se sentait si heureuse et si bouleversée en même temps... Law avait su conquérir son cœur, avait su le blessé... et entre temps, elle avait rencontré Thoronhir, elle ne savait que faire, et portait par son émotion, elle lui répondit :

"Je serai ravie de danser avec vous ...."

Elle prit doucement la main de Law dans la sienne, comme pour lui assurer qu'elle était bien là, près de lui, et comme pour l'empêcher de partir et de la laisser, à nouveau.


Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Mar 30 Déc - 22:42 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

La musique était dévastatrice aux yeux de Law. [Enfin, aux oreilles.]Celle ci l'empêchait de "voir", et il ne lui restait que son toucher, grandement gêné par la longueur de ses manches. Dieu quel désespoir de se trouvé en si pâle posture face à la plus belle dame qu'il eu jamais rencontré. Bien que des gens entrèrent dans la salle, Law lui n'avait pas la chance de voir comme tant d'autres toutes les beautés qui arrivaient. Il ne percevait rien. Il s'imaginait une grande pièce somptueuse, s'imaginait un buffet immensément appétissant, et surtout de belles dames en majestueuse robe, oui il pouvait s'imaginer, mais jamais un aveugle n'aurait pu voir un tel spectacle, si ce n'est dans de vieux dessins qu'il avait reçu dans un livre d'enfance. Pour Law, tout était noir. Parfois une lumière, un mouvement. Il ne pouvait rien comprendre, et se sentait mal. Pourtant, même si il ne sut qu'Ariez avait renversé, même si il ne sut qu'un bleu très douloureux apparaitrait le lendemain sur son genoux, Law' se sentait bien, car entre ses doigts se trouvait une main à la peau douce et pourtant durcie par une force de vivre et un courage digne d'une femme que lui même rêvait de voir plus que tous les spectacles du monde : Ariez. Serrant sa main, comme ci elle refusait de le perdre, elle n'avait nullement cité le soucis de son handicape et encore moins fait un geste de pitié quelconque. Elle se contenta de conserver sa main, et c'en était d'autant plus agréable. Lorsqu'elle prononça son prénom, Law s'en sentit presque gêné, mais bien entendu ne le montra pas.  Quand Ariez continua de parler, Law' avait beaucoup de mal à l'écouter, non pas que la musique le dérangeait, au contraire, il était tant absorbé par le son de sa voix, la seule chose qu'il pouvait réellement "voir", et ne voulait pas écouté les mots qui s'enchainaient, mais juste le son, la mélopée, qui lui garantissait l'affection qu'elle lui portait, car même dans un ton de femme, on pouvait percevoir la tendresse d'un manque causé par ue distance pourtant encore faible; puisqu'ils ne s'étaient vu qu'une fois.

Mais quand soudain la musique s'arrêta enfin, Law sourit à sa cavalière, la fixant de ses yeux d'argent; et approcha la main d'Ariez de son visage, il ferma les yeux et respira faiblement avant de dire ;


-Pourquoi perdre espoir? Il était certain que je ne pouvais resté plus longtemps sans sentir à nouveau votre parfum, Ariez.

Il ouvra de nouveau les paupières et son iris, égarée dans le néant, renforçait en sentiments le peu que l'on pouvait voir de son visage à cette hauteur. Law se leva alors qu'elle avait accepté de l'accompagner, et sur l'instant, le groupe de musique faisait venir un nouvel instrument, et un peu de silence s'établit. Law pu alors sans aucun problème se lever et attendre que sa cavalière se lève, il pouvait entendre ses pas. Pourtant, une fois debout tout deux sur la piste, la musique reprit. Comme tout groupe qui se respecte, une musique sur deux était rythmée, et l'autre plus tranquille. Ce n'était pas réellement une valse, mais une chanson très calme, un moment de douceur après la fatigue provoquée par l'ancienne musique.
Law plaça doucement sa main sur la taille d'Ariez, ni trop haut ni trop bas, même si c'était un énorme coup de chance. Il tenait déjà son autre main et n'eut donc pas de difficulté de ce côté là. Parcontre, Dès les premiers pas, même si il connaissait cette chanson, il bouscula légèrement une demoiselle, non loin derrière. Il n'eut pas le temps de s'excusé qu'elle fila vers le buffet.
C'est alors qu'un peu dérouté, il finit par dire à Ariez;


-Bien que je guide, je souhaiterais que vous me teniez à distance des autres... J'ai bien peur de faire tomber une autre demoiselle... Puis il s'approcha de sa belle cavalière pour ensuite lui dire, d'une voix faible : Et surtout une aussi belle que vous, car pour moi, que vous soyez masquée ou non, votre voix reste aussi belle, votre peau aussi douce et votre façon de danser aussi élégante...

Jamais Law' n'avait été aussi romantique [Et moi non plus d'ailleurs] avec une demoiselle. Depuis Alexandra, bien que Dom Juan, il n'avait jamais dit autant de vérités. Peut être qu'offrir une rose ou inviter à danser était plausible, mais de là à apprécier une femme... Cela faisait beaucoup d'années que Law avait supprimé cette pensée de son histoire.
En même temps qu'il parlait, Law se concentrait surtout sur les pas, qu'il connaissait réellement par cœur. Il avait bien de la chance de connaitre cette mélopée, qui fut son premier apprentissage de valse. Durant cet instant, même si Law' ne s'en rendait pas compte, il "regardait" Ariez. Ses yeux étaient dans les siens, et il souriait. Lui aussi voulait la revoir, après tout. Puis, une question intervint durant ses fortes concentrations. Il se permit de la posée :


-Dites moi... Pourrions nous nous tutoyer?
        



Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 00:37 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

La jeune femme était encore toute bouleversée, elle fut bien contente que la musique couvre les bruits de son cœur, qui battait si fort... même sa valse avec Tabris ne l'avait pas fait s'emballer comme ça ! Elle ne pouvait pas décrire ce qu'elle ressentait à ce moment car tous les sentiments du monde semblaient se fondre en elle, elle était heureuse de le voir et triste de se rappeler le temps qu'elle l'avait attendu, elle était en colère qu'il ne soit pas venu plus tôt et avait des larmes de joies en sachant qu'elle l'intéressait encore... Law approcha la main d'Ariez de son visage, elle ne put s'empêcher de lui caresser tendrement la joue en l'écoutant parler... il affirmait ne pas pouvoir tenir plus longtemps sans respirer son parfum..

"Le hasard à voulu que je me parfume comme ce jour de notre rencontre... combien de temps auriez vous encore mis pour venir à ma rencontre si cette soirée ne nous avez pas permis de nous retrouver?"

Elle reprit la main de Law dans la sienne, et elle le suivit sur la piste de danse, se laissant entrainer par son beau cavalier. Elle sentait la main de Law posée sur sa taille tandis qu'elle posait sa main sur son épaule, savourant chacun des contacts entre leur deux corps, comme si cette danse était la dernière... Qui sait si Lawrence ne disparaitrait pas à nouveau, une fois cette soirée passée ? Ariez avait peur, peur qu'il disparaisse à nouveau, ne laissant derrière lui que de douloureux espoir de retour.
Ils bousculèrent une jeune demoiselle qui s'en alla aussitôt, Law lui demanda alors de les diriger dans un endroit plus calme. Tout comme la dernière fois, il avait besoin des yeux de Ariez


"Vous êtes sans doute le seul de cette soirée que les masques ne dérange pas..."

Elle eut un léger sourire bien que Law ne put le percevoir, mais il devait sentir qu'elle était heureuse qu'il soit là. Gardant leur mains liées, elle le dirigea à l'autre bout de la piste de danse, autrement dit, loin du buffet. Ici au moins, peu de danseur, et la musique était moins forte, elle espérait soulager un peu les oreilles malmenées de Law.
Elle se remit à danser, suivant son cavalier, se blottissant contre lui doucement, le regardant dans les yeux, qui si elle n'était pas au courant, lui aurait semblait être les yeux d'un voyant.
Après quelques pas de danse, il lui demanda s'il était possible de se tutoyer.


"Bien sur... tutoie moi..."

Cela lui faisait tout de même bizarre, mais c'était agréable car par la, elle se sentait plus proche de lui.
Elle nicha doucement sa tête dans le creux du cou de Law, elle voulait tellement qu'il la serre fort contre lui, elle n'osait même pas lui demander si cette situation le gêné, de peur qu'il lui dise que si et qu'elle ne se voit contrainte de briser ce si doux contact.
Et ainsi, elle valsa doucement, accompagnée d'un charmant cavalier, qu'elle ne comptait partager avec personne.



Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Mer 31 Déc - 01:21 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

Ariez se suffisait d'un simple contact sur la joue de Law'... Et celui ci appréciait cette tendresse naturelle qui composait la jeune femme. Elle lui répondit en toute franchise, et Lawrence se contenta d'un simple sourire, préférant ne dire mot, en bon misanthrope qu'il pouvait être. Ce côté mystérieux et sa façon de laisser un suspens pourrait paraitre cruelle, mais pourtant lui ne s'en rendait aucunement compte.
Ariez s'empara alors de sa main pour le guider dans un lieu plus calme, et les oreilles de Law' en furent soulagées. Il avait ainsi la facilité d'entendre à nouveau, bien que se soit très dur. Pourtant, dans le fond, il n'avait pas envie de se concentrer, tant cet instant lui semblait agréable. Il sentait qu'Ariez était inquiète, autant dans le ton de sa voix que dans sa façon de se taire à chacun de leur mouvements, comme si elle goutait cet instant comme le dernier. Law' comprit qu'il avait du la laissé espéré en vain, ne venant pas la revoir.
Pour finir, Ariez accepta qu'il la tutoie et fit de même, comme le voulait la politesse. Cette façon qu'avait de se rapprocher Law' était bien plus secrète et discrète qu'une étreinte, ou qu'un compliment. Autant il aurait pu répondre en lui promettant d'être à ses côtés pour toujours, autant il c'était suffit d'un sourire simple, une promesse faussée. Ce qui était le vrai rapprochement selon Law' était ce qu'il venait de faire, c'est à dire passer du stade de connaissances au stade de proches. Pour plus d'un cela paraitrait anodin, mais c'est en se tutoyant qu'un groupe de personnes se rapproche, puisque dans le fond la façon dont nous parlons nous forge autant le caractère que la vision qu'on les autres de nous.
Puis sa cavalière glissa sa tête dans son cou, qui frissonna au contact du masque dont la matière était restée froide, puis ensuite le corps entier de sa partenaire se rapprochait. Law sourit mais s'écarta légèrement, lâchant la taille d'Ariez pour placer sa main sur son visage de plâtre. Bientôt, ses pas étaient tellement ralentis qu'il donnait l'impression de rester sur place, et pourtant il profitait de cet instant pour soulever légèrement le masque, et ainsi il approcha doucement son visage, sans penser un seul instant à se qu'il faisait, il aurait mille fois souhaiter l'embrasser mais se retient pour ne pas paraitre brusque et lui glissa un simple murmure dans l'oreille, une parole donnée, une promesse réfléchie, caressant du bout de ses doigt les frontière du visage d'Ariez ;

-Je ne veux pas que tu t'inquiètes à cause de moi.

Puis il déposa un léger baiser juste au dessous de son oreille tout en s'éloignant. Il reprit place et sourit calmement, ne montrant ni la gêne qui le rongeait, ni l'impatience qu'il avait en lui. Law replaça sa main sur la taille d'Ariez, mais restait plus proche cette fois, comme ci il n'avait pas d'hésitation, mais laquelle dites moi, quand, dans un moment calme de la musique, il put percevoir le cœur battant la chamade de sa partenaire, qui n'aurait pourtant tout de même pas battu le sien, tant lui même semblait être près à exploser.
Après tout, law aurait put dire "J'ai eu une invocation", "J'ai eu du boulot", "pardonne moi". Tant de phrase si banal et typiquement utilisée par tant d'hommes. Mais c'était ainsi qu'il avait grandit, gardant cette attitude. Mais maintenant que ceci était dit, Law avait peur qu'un silence trop pesant s'installe, et entreprit donc une nouvelle parole :

-Que comptes tu faire, après cette soirée? Demanda il. Pour ma part, mon invocation mérite une heureuse fête de fin d'année, je la rejoindrais en extérieur plus tard. Puis il ajouta tout en souriant, avec un air blagueur remplit de sous entendu : Ah, tant que j'y pense, il ne faudra pas non plus que j'oublie de passer à l'armurerie, mon épée s'émousse, et mon cœur de même.
 



Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 3 Jan - 19:07 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

Ariez profitait de ces instants, seulement on ne pouvait plus vraiment dire qu'elle dansait. Autant, avec Tabris pour cavalier, la valse était endiablée, mais là... elle était tellement concentrée à admirer le visage de Law qu'elle avait lutté pour garder parfaitement en mémoire, qu'elle ne pensait même plus à danser, et on peut dire qu'à présent Law et elle faisait du sur place sur le piste de danse. Il s'approcha d'elle et son cœur faillit exploser quand elle cru qu'il allait l'embrasser, finalement, il lui glissa seulement quelques mots à l'oreille dans un murmure. Elle lui répondit d'une voix calme :

"C'est trop tard, c'est déjà fait..."

Elle avait eut des semaines et des semaines pour s'inquiéter de ce qu'il devenait, à se demander s'il était mort, ou s'il ne s'intéressait tout simplement pas à elle, si il était avec une autre femme plus mignonne (Aliza ne compte pas, bien sur !)... sans qu'elle ne s'y attende, elle le sentit déposer un léger baiser sous son oreille, elle ressentit un délicieux frisson parcourir tout son corps, un mélange de surprise et d'entière satisfaction. Sentir les lèvres de Lawrence dans son cou était suffisant pour elle, elle ne lui en demandait pas plus, une petite danse, de belles paroles, de douces attentions, c'était tout ce qu'elle avait tant attendu.
Il reprit la parole, il ne semblait pas vouloir qu'un silence s'installe entre eux deux, elle l'écouta parler et ne sut pas quoi répondre, elle n'avait pas réellement prévu de faire quelque chose après le bal.

"J'irai là ou mon cavalier voudra de moi"

Dit elle sans rien ajouter de plus... ce n'était pas vraiment une déclaration signifiant qu'elle ferait tout s'il le lui demandait, elle entendait par la que s'il voulait bien rester avec elle après la soirée, elle en serait ravie... elle ne savait pas dans quel sens il allait comprendre cette phrase, mais ce n'était pas le plus important.
Elle se nicha à nouveau dans son cou, posant son masque froid sur le cou de son cavalier, elle ne savait pas si il appréciait ce contact mais elle aimait beaucoup. Elle se maudissait d'avoir prit un masque couvrant tout le visage, c'était s'assurer de ne pas être reconnu, et aussi se priver de beaucoup de contact. Law ne pouvait même pas l'embrasser sur la joue... elle voulait passer plus de temps avec lui, pour avoir le temps d'enlever son masque et d'écouter l'appel de ses lèvres brulantes de désir.


"Lawrence, je ne sais réparer que les armes, mais si tu me confies ton cœur émoussé, je serai m'en occuper..."


Elle se sentit rougir après cette phrase. Elle ne voulait pas qu'il ait le temps de répondre à cette phrase, elle se sentait bien trop gêné d'avoir même osé la prononcer, comment l'interprèterai t-il? Réfléchissant aussi vite que son état enivré par le doux parfum de Law le lui permettait, elle demanda, sur un ton peu sûr d'elle qui la trahissait :

"Comment imagines tu ma robe, aujourd'hui?"



Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Sam 3 Jan - 19:33 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

Quand, de sa voix douce et claire, Ariez lui dit qu'il l'avait déjà inquiétée, Law' voulu la prendre dans ses bras, lui promettre que dans le fond il ne le referait plus, mais il était bien trop renfermé sur lui même pour agir de la sorte, aussi appréciable se moment aurait il été si il l'aurait fait. Alors que Lawrence c'était contenté d'un simple baiser sur le cou, il sentit la peau d'Ariez se couvrir d'un long frissons qui en disait long sur son appréciation. Fort heureusement, la discussion continua et Law ne se priva pas de répondre avec un léger sourire :

-Ton cavalier est capricieux. Ce qu'il veut, il le veut vite et n'importe ou. Alors ne t'inquiète pas, je ne suis pas prêt de te lâcher aussi facilement.


Jamais il ne pensait qu'il dirait de telles paroles à une femme. Être soudainement si possessif et différent était en fait sa façon de montrer qu'il tenait à elle. Peut-être avait il été un peu "libéré" de cette pression continuelle que le passé exerçait sur lui? Qu'importe, en cet instant, il aurait tout donné pour ne voir que ne serait-ce une parcelle infime du visage d'Ariez. Sa cavalière, d'une grâce époustouflante, arrivait à le suivre dans ses ralentissements sans aucune difficultés. Plus la musique se rythmait, et plus le cœur de Law s'envolait dans une pulsion à chaque fois plus rapide, plus forte. Il n'avait plus envie de se contenter de ce qu'il avait, voyait, sentait. Il était en train de tomber amoureux. Il l'était peu être déjà, mais ne se l'avouait pas. Il y avait cette fille qu'il aimait depuis toujours, et maintenant celle qui arrivait à la lui faire oublier. Lui qui pensait ne jamais arrivé à perdre de sa mémoire le visage d'alexandra, un nouveau s'offrait à lui. Il ne le voyait peut être pas. Il ne pouvait que le sentir. Mais ce visage lui semblait plus beau que tout les autres qu'il ai pu voir/sentir par le passé.

Ariez lui répondit alors avec beaucoup de romantisme, mais dans le ton de sa voix Law comprit qu'elle était un peu gênée d'avoir dit quelque chose de pareil. Néanmoins, elle l'empêcha de répondre en continuant sa conversation, comme si elle regrettait un peu ses paroles.
A cet instant, elle reprit les paroles qu'ils s'étaient échangés la première fois qu'ils s'étaient vu. Law sourit, et lui répondit d'abord en semi-murmure :


-Pourquoi n'attendais tu pas ma réponse? Puis il s'approcha et continua : Il t'appartient déjà, tu sais.

Puis Lawrence, de la main qui tenait la taille de sa partenaire, glissa ses fins doigt le long de la robe, sentant la matière plutôt fine du tissu dont elle était couverte. Il y avait beaucoup de froufrous, de dentelles. Lawrence, cette fois sur de lui, dit d'un air calme :

-Elle est surement aussi noire que celle que je t'imagine porter. Mais la couleur que j'aimerais voir aujourd'hui est plutôt celle de ton visage, quand je fais ce genre de chose.

Termina t-il tout en se glissant de nouveau dans son cou pour y déposer trois baisers très tendres, sans déposer la moindre trace d'humidité, tant il n'avait fait que les déposer délicatement.

Puis, continuant la conversation, il demanda, simplement :

-Au fait, j'espère que durant mon absence un autre homme n'a pas tenté sa chance. Si il y a quiconque qui te fais hésiter, je n'hésiterai pas à te kidnappé. Ca te convient, j'espère?

Puis il ria d'un rire très calme, agréable à l'entente, il blaguait doucement, voulant mettre un peu d'ambiance.

  



Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Dim 4 Jan - 01:15 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

A ses paroles, Law répondit qu'il n'allait pas la lâcher, le sentiment de possession qui se dégageait de ses paroles remplit Ariez de joie, elle se sentait fondre de bonheur. elle voulait être tout à lui, être toujours proche de lui, et qu'il se montre jaloux à chaque homme qui l'approcherait... oui, elle voulait qu'il soit jaloux, et par extension, qu'il soit très amoureux... Tout cela la fit rêver....
Il reprit en répliquant à la phrase qu'elle souhaitait tant qu'il ne retienne pas, mais ce qui lui dit la bouleversa au plus haut point... Ainsi, le cœur de Law était à elle... le sien sembla s'arrêter à cette révélation, était-il sérieux, ou juste charmeur? il avait l'air si sincère, elle voulait le croire plus que tout, et elle aurait eut mille chose à lui répondre si les sentiments ne la prenaient pas à la gorge au point qu'elle ne savait plus rien prononcer !

Son beau cavalier toucha doucement la robe, la visualisant, il lui répondit sans hésitation que sa robe était noire, elle voulu lui dire qu'il avait parfaitement raison, quand il ajouta qu'il préférait connaitre la couleur de son visage quand il lui embrassait le cou, ce qu'il fit, pour appuyer ses paroles, trois fois.

Elle sourit tendrement, et se caressa la nuque à l'endroit ou elle avait été embrassé, ce contact si doux... elle voulait connaitre ça tous les jours...
Elle était rouge pivoine sous son masque, et n'était pas mécontente de le porter, pour une fois. Sa peau frissonna encore une fois sous ses baisers, si délicat et qui lui inspirait la plus grande tendresse.


"Je rougis si fortement que j'ai l'impression que la chaleur qui se dégage de mes joues va faire fondre mon masque !"


Lui répondit-elle dans un petit rire avant que, comme pour briser un rêve, il ne la ramène à la réalité !
Oui, il y avait eut quelqu'un d'autre... Le pauvre Thoronhir avait quelque peu réparé les blessures de son cœur, elle n'était pas sûr d'en être amoureuse, elle ne savait plus, il n'y avait plus que Law dans sa tête à ce moment !


"Il te faudra m'enlever alors... car actuellement j'ignore si je lui suis infidèle ou si c'est à toi que j'ai été infidèle en le fréquentant..."


Elle se sentit si gêné, envers Thoronhir et envers son cavalier, elle ne savait plus quoi faire, Law avait une plus grande place dans son coeur, une place qui se forgeait depuis plus longtemps... Thoronhir était plus vieux et moins romantique, mais elle ne pouvait s'empêcher de lui trouver quelque chose de charmant... le choix semblait pourtant tout fait alors pourquoi hésitait-elle? elle avait l'impression de devoir quelque chose à Thoronhir, c'est en quelque sorte elle qui avait fait le premier pas, en s'exposant nue à lui, ce fameux jour de leur rencontre... tant de souvenir aussi stupide et hilarant lui revinrent à l'esprit, de bon souvenir, car elle n'en avait pas de mauvais avec Thoronhir....

"Je ne veux plus y penser Lawrence, pour ce soir c'est toi mon cavalier, je ne veux pas me poser plus de question. "



Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Dim 4 Jan - 03:10 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

Lawrence déposa quelques doux baisers dans le cou de sa belle partenaire et ses joues s'enflammèrent, n'éteignant nullement l'éclat qu'elle possédait dans son imaginaire. Sans même approuver la vision qu'il avait eu des choses, elle lui répondit avec une franchise qui ne déplaisait pas à Law.

-Je souhaiterai qu'il fonde pour ne pas me forcer à stagner sur cette parcelle de toi.

Pourtant, bien qu'il aie envie de l'embrasser, presque de la serrer assez fort pour qu'elle s'enchaîne ensuite à lui, il dû se résoudre à retomber dans les méandres de la réalité. Ariez lui parlait d'un éventuel autre homme. Qui était-il? L'avait-il touchée? L'aimait-il? Aucune sorte d'importance, Law' voulait le disséqué sur place, le pourfendre et surtout faire disparaitre cette personne de la vie d'Ariez. Cette réflexion jalouse et très basse qu'était la sienne, il n'en était pas peu fier. Au contraire. Il se sentait prendre un sentiment de possessivité encore inconnu aujourd'hui. Il avait déjà perdu celle qu'il avait aimer, et ne voulait pas que sa recommence, au point d'en devenir extrêmement prudent. Quand Ariez changea de sujet pour lui demander de ne penser qu'a lui, Lawrence la serra contre lui et lui dit d'un ton franc, direct, et très honnête avec lui même :

-Ce n'est pas que se soir que je suis ton cavalier, Ariez. A partir de maintenant, c'est pour bien plus longtemps que cela. Qui qu'il soit, je le déteste déjà de pouvoir te regarder comme je ne peux le faire. Je le jalouse grandement et je pense que lui volé ses yeux serait une punition encore aimable.

Outch, Lawrence était entrain de piquer un fard, et ses sourcils se fronçaient. Il n'avait jamais autant démontrer une quelconque expression, et surtout pas celle ci.
Soudain, la musique s'arrêta, et les musiciens entamaient une autre mélodie, plus rythmée, et surtout compliquée au point que Law ne la connaissait pas. Quand leurs corps durent s'éloigner, il ne l'accepta pas réellement et prit la main de sa partenaire.


-Si m'être éloigné le temps d'une quête m'a rendu moins intéressant à tes yeux, alors il faut que je rattrape le temps perdu. Je ne supporterai pas l'idée de me faire devancé.

Lawrence profita du fait qu'une autre femme sortit en extérieur pour savoir où il devait marcher. Il du parfois faire quelques détours pour ne pas foncer dans quelqu'un, mais se dirigeait vers la sortie, serrant la main d'Ariez pour qu'elle ne parte pas. Excessif? Oh, si peu ! Mais Law' n'avait pas réellement le choix. Il dut attendre d'être en extérieur du salon, dans le hall ou le froid entrait, pour ensuite avoir le droit de n'entendre plus que la respiration d'Ariez, et une musique lointaine, derrière les grandes portes d'entrée.
Il avait été brusque, il n'avait pas hésité. Il avait un peu honte, mais le cachait. Il avait décidé de ne plus s'égarer dans son passé, que cela ne servait à rien. C'est donc ainsi qu'il lâcha doucement la main d'ariez, la tenant maintenant du bout des doigts, pour ensuite attraper doucement son masque et le soulever. Il était proche d'elle, réellement, mais ne savait pas si il pouvait réellement faire ce qu'il faisait. Mais une femme aussi courageuse et honnête qu'Ariez devait aimer que quelqu'un prenne des initiatives, et il se dit qu'il n'avait rien à perdre, car il pouvait mourir après avoir fait ce qu'il s'apprêtait à faire.
Lentement, il approcha ses lèvres du visage d'Ariez, lui baisant d'abord le coin des lèvres, avant de viser juste, puis ensuite tenter d'y glisser sa langue très doucement, espérant ne pas être rejeté.
Ses lèvres étaient d'une douceur si agréable que Law avait envie de les manger, de la dévorer en entièreté. Il espérait réellement ne pas avoir choqué Ariez, mais ne voulait pas non plus la perdre.
Ceci n'était qu'une preuve que pour elle, il pourrait cessé d'être introvertis.





Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Dim 4 Jan - 17:54 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

Law lui fit la plus belle déclaration qu'elle n'ai jamais reçu, il lui dit vouloir être plus que le cavalier d'un soir, vouloir être avec elle beaucoup plus longtemps, et il maudissait l'homme qui avait la chance de la voir... Si seulement il savait tout ce que Thoronhir avait vu ! si seulement ! sans doute l'aurait-il détesté mille fois plus !
Lawrence semblait si jaloux qu'elle n'en était que plus amoureuse, elle se sentait débarasser de tous les soucis dans ces moments la... Elle remarqua à peine le changement de musique, seuls les paroles de Law raisonnaient dans sa tête, encore et encore.
Elle sentit Law l'éloigner de la piste de danse, puis sortir, ils se retrouvèrent seuls dans le hall ou le froid s'engouffrait. Law lâcha doucement sa main, souleva son masque, et s'approcha doucement d'elle, leurs lèvres se rencontrèrent. Ariez se laissa faire, surprise, heureuse, elle ferma doucement les yeux et savoura chaque contact...

Elle posa délicatement ses bras autour du cou de law et se serra tendrement à lui, laissant leurs langues valser ensemble et elle se sentant ivre d'amour. Elle voulait que jamais ce moment ne s'arrête, et c'est la qu'elle sut, c'est Law qu'elle voulait, c'est lui qui faisait chavirer son cœur, son prince charmant, elle voulait le faire sien, pour toujours...

Serrez à Law, elle sentit son cœur battre la chamade et cogner contre sa poitrine, cette sensation lui plaisait plus que tout, elle sentait que Law était vivant, qu'il était bien la, qu'elle ne rêvait pas. Elle aurait put mourir sans rien regretter à présent, et elle ne doutait pas un seul instant qu'il en soit de même pour Law, existait il dans leur langue des mots assez forts pour décrire ce moment? Ariez oublia tout et seul Law existait encore durant cet instant. Elle rompit doucement le baiser, et caressa doucement le visage de Law.


"Je n'ai pas de mot pour décrire ce que je ressens pour toi Law...."

Elle remit doucement son masque, elle avait toujours autant peur que quelqu'un la reconnaisse, surtout après ce baiser... Et si Thoronhir passait par là, que ferait-elle? assumerait-elle? pourrait elle lui dire qu'elle voulait passer sa vie tout entière avec Law?
Voila, une fois le baiser rompu, toutes ces mauvaises pensée refaisait surface...


"Embrasse moi encore..."


Elle souleva doucement son propre masque et partie à la rencontre de ses lèvres, les savourant encore une fois, sans doute pas la dernière. A nouveau elle se sentit transporter ailleurs, isolée dans une petite bulle ou elle ne voyait que Law... Le vent froid de l'extérieur s'engouffra dans la salle et les cheveux d'Ariez caressèrent le visage de son cavalier, comme pour le protéger du froid et le réchauffer...


Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 17:40 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

[Je vais essayer de reprendre mes vieilles habitudes, malgré le froid qui me déprime...]

Emportés par un torrent d'amour des plus puissant, Lawrence et Ariez c'étaient ainsi retrouvés, collés l'un à l'autre. Jamais un tel courant de joie n'avait pu traverser le jeune homme qui s'était promis de ne plus y penser, ni maintenant ni jamais. Il pensait pouvoir s'en passer, pouvoir vivre sans "aimer". Apprendre à oublier celle pour qui son cœur c'était tût, se contenter d'y penser sans jamais la voir ou la toucher. C'était une belle erreur, une erreur qu'il n'assumait absolument pas. Lawrence s'en voulait de s'être égaré ainsi sur un chemin pourtant aisément tracé. Il aurait pu faire tellement de choses pour éviter les drames qui composaient sa propre vie qu'il préférait ne plus avoir de regrets. C'est sans doute ce dont n'importe quel homme rêve, les regrets forgent notre passé et brûlent nos vies, les consumant petit à petit avec une lenteur calculée, le tout nous plongeant dans une douleur continue, inégalée. L'âme humaine est d'une complexité étrange, et même si celle de Law' était parmi les plus compliquées de toutes, il y avait maintenant un sentiment nouveau qui le parcourait. Ce sentiment arrivait à lui faire oublier les remords accumulés, le froid dans lequel il serait engloutis une fois dehors, le fait que sa vision soit le néant... Non, c'était faux, il n'avait pas face à lui le noir complet. Parfois, dans ce noir continu se dissimulaient des formes basiques, la forme d'un corps, quelques couleurs. Un aveugle n'est qu'un mal voyant, et si après tout ses yeux arrivaient à se régénérer un jour, peut être cela lui serait moins bénéfique que beaucoup le pense. Au contraire. Apercevoir de nouveau le jour serait sans doute traumatisant pour Law', et pourtant, dans le fond, il souhaitait plus que tout voir à nouveau pour admirer le visage d'Ariez, celle qui à ce moment précis l'emplissait de bonheur. Au seul gout de ses lèvres, Law' récupérait un appétit qu'il ne se connaissait pas. Sa langue, fougueuse, n'hésitait plus à découvrir l'entièreté de la bouche de sa partenaire. Laissant parfois de nombreuses caresses, ou parfois même quelques coups maladroits, c'était la première fois que Law' embrassait avec autant d'amour. Autant il avait su être un Dom Juan et courtiser quelques dames qui l'embrassaient, autant n'avait il jamais été plus loin, honte d'être maladroit, honte de ne pas voir, de nouveau. Cette hantise le trahirait donc toute sa vie? Non, plus maintenant, plus à l'instant ou Ariez prolongea le baiser, plus quand Law' captura sa lèvre inférieur pour la mordiller légèrement, le tout avec un maximum de tendresse pour ne pas paraitre brusque, choses inutiles après les actes qu'il avait fait quelques minutes plus tôt, actes manquant cruellement de bon sens... Mais qui pourtant portaient leur fruits !
Bientôt, Ariez se détachait de lui, et c'est avec une pointe de regret qu'il huma une dernière fois le parfum délicat de celle qu'il aimait maintenant plus que tout.
De sa voix de cristal sur le fond de musique, coulant comme une eau de source le long des rochers, sa princesse d'un soir lui promit un sentiment plus fort que des mots, plus forts que tout. Lawrence lui sourit et ne du point réfléchir plus d'une seconde avant de formulez clairement sa pensée.


-Ariez... Commença t-il en murmure, prenant du bout de ses doigt une mèche de ses cheveux, pour ensuite en sentir la douce texture; Si les mots et les gestes ne suffisent plus pour satisfaire tes sentiments, que devrais-je dire? Que devrais-je faire? Si seulement je n'éprouvais pas autant d'amour moi même... Termina t-il sur un ton lent, amoureux, réfléchit.

Sa voix, teintée du fond de l'orchestre, prenait une ampleur plus grave, tant il ne savait lui même comment exprimer ce qu'il ressentait. Pour celui qui cache ses sentiments comme le plus précieux des diamants, que doit-il faire lorsqu'une perle rare le fait rougir? Car maintenant, le masque de Law' ne lui suffisait plus pour cacher ce qu'il pensait, et ses joues étaient teintées d'un rouge léger. De la timidité? Peut-être. De l'amour? Surement. Du désir? Ding-dong, bingo, c'est gagné ! Lawrence n'avait jamais réellement ressentit cela envers quelqu'un. Lorsqu'il essayait de retomber amoureux, c'était souvent voué à un échec évident, comme si lui même se refusait à accepté le bonheur. Cette fois était donc différente de toutes les autres. C'est avec une impatience torturée que le corps de Law réclamait d'avoir Ariez près de lui. Et très vite, sans même qu'il n'ordonne à Lawrence de réagir, Ariez lui réclama un nouveau baiser, ne le laissant pas agir, et commençant directement à répondre à sa demande, par elle même. Bien entendu, cela ne pouvait durer, et ce n'était pas un jeune homme dans ce type de situation qui risquait de rester de marbre ! Il répondit donc à son baiser, glissant ses doigts brûlant d'envie dans le cou d'Ariez pour lui maintenir le visage vers lui, le caressant du pouce comme pour accompagné cet acte d'une douceur étrangement nécessaire. Très vite, une nouvelle tornade de caresses dévorait les deux amants, s'embrassant de façon plus sensuelle. Lawrence ne tardait pas à éloigner ses lèvres des siennes pour que leur langues puissent faire plus ample connaissance, en demandant toujours plus, et refusant tout simplement de rompre le contact. Très vite, un filet humide apparut et par soucis du regard, Lawrence stoppa doucement le baiser pour ensuite retourner sur le cou de sa belle, les cheveux de celle-ci lui caressant la nuque et une partie du visage. Cette fois seulement, lorsqu'il touchait la peau d'Ariez, il l'embrassait comme si chacune de ses baises fougueuses avaient un pouvoir de vie ou de mort.
Le vent froid qui s'engouffrait par l'entrée rappela Lawrence à la réalité, et il s'écarta légèrement d'Ariez, fixant de ses yeux vides ceux d'Ariez, du moins il espérait que se soit le cas, et il lui glissa ces quelques mots;


-Désolée, gente damoiselle, mais puisque vous coopériez et qu'un innocent vous désire tout aussi ardemment que moi, je me vois dans l'obligation de poursuivre mes promesses.

Puis, il s'agenouilla sur le sol, et poursuivit :

-Ariez, voulez vous... Puis il fit un clin d'œil - Non, plus tard, c'est peut être un peu tôt. Pour le moment, il faudra te limiter à ce que je t'avais donc promis...

Jamais Law ne s'était sentit d'une humeur pareille. Sans doute l'amour avait eu sur lui un effet redoutable, probablement pire qu'une bonne drogue sur quelqu'un de dépressif. En tout cas, il profita de sa pause pour placer ses mains d'une façon plutôt impolie, l'une sur les cuisses d'Ariez et l'autre dans son dos, pour ensuite la soulevée comme une jeune mariée avec une facilité déconcertante. Pour lui qui était fin mais fort, Ariez était une plume et il n'avait donc aucune difficulté pour la tenir.

-Certes, certes, c'est brusque et inconvenable, mais comment pouvais-je enlever une princesse sans briser la porcelaine d'une valeur inestimable dont elle est conçue,... Fit il mine de se dire à lui même, prenant soudain une confiance qu'il n'avait eu que le jour ou il dut sauver Alexandra des griffes de l'animal furieux qui lui avait volé sa vue. Pour une femme, était il décidément capable de tout? Néanmoins, il se promis sur l'instant de ne plus JAMAIS le refaire, car il était certains qu'il avait atteins sa limite d'actes brusque pour la journée... Du moins, sauf si Ariez approuvait la chose. Mais il en doutait. Quoi que. Et pourquoi pas. Après tout, une femme aussi parfaite devait aussi apprécier l'aventure, et ce n'était pas parce qu'un homme lui montrait qu'il tenait ses promesses, aussi ridicules soient elle, qu'il devait en perdre sa dignité. Surtout que cela n'avait d'ailleurs absolument rien de ridicule. Quoi que. Rien de bien grave, du moins !
Mais lorsque Law voulu sortir, il fut extrêmement soulagé qu'il y ai des portiers à l'extérieur. Sortir sans aide pour ouvrir la porte aurait été d'un impossible presque honteux. Law ne put néanmoins s'empêcher de dire :


-J'aimerais te dire de me le demander si tu désires t'en aller, mais je préfère t'enlever pour de bon et ne rien te demander... Mais une question me hante... J'espère ne pas t'effrayer ? Je m'en voudrais de passer pour un fou, alors que si je suis fou, c'est bien de toi.

Bien sur, une fois à l'extérieur, Law savait qu'il ne pouvait pas aller bien loin puisqu'Aliza devait passée sa soirée avec lui. Pourtant, d'un autre côté, il avait vu Sieg dans la salle et se dit qu'il ne la verrait probablement pas. Et c'est donc très vite qu'il conclut la meilleure des choses; et qu'il s'avança vers une des calèches à l'entrée, dont le prix était exorbitant pour seulement quelques mètres... mais de toute façon, quelle importance, puisqu'il pouvait en cet instant tout donner. Law déposa donc Ariez doucement devant la porte maintenue ouverte par un jeune homme travaillant surement pour le baron, lui tenant la main avant de demander;

-Ce soir, la destination est à ton choix, quitte à te priver du cadeau du bal, je voulais au moins t'offrir le bonheur de passé cette première soirée ensembles dans le lieu de ton choix.



Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 19:54 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

[Mais non ! c'est génial le froid ! regarde ça me fait louper mon bus et je peux te répondre du coup !]

Law confessa ressentir beaucoup d'amour pour elle, il s'agenouilla même un instant, comme s'apprêtant à faire une déclaration de mariage, mais se releva dans un clin d'œil, assurant que ce n'était pas pour tout de suite. Lui faisait-il comprendre par la qu'il fallait qu'elle se prépare, un jour, à une demande? elle se sentit rougir de nouveau, si flatté s'il avait réellement l'idée d'en faire sa femme. Mais à vrai dire cet acte la perturba plutôt, elle ne sut plus quoi dire et se contenta de se laisser faire.

Tout se passa tellement vite, elle se retrouva soulevée du sol, et se colla à Law, le laissant la porter ou bon lui semblait... Ils se retrouvèrent prêt d'une calèche, elle s'installa à l'intérieur, se demandant si Law aurait assez d'argent pour le prix exorbitant que ce moyen de transport avait en ville, prix d'ailleurs nettement en hausse les grands jours de fête comme aujourd'hui. Ariez regarda doucement le ciel, comme la lune était belle, et comme elle donnait un bel éclat aux sourires de Law, quelqu'un l'avait-il déjà vu si radieux? Il n'avait pas, aux premiers abords, l'air d'humeur à sourire si sincèrement, l'amour était donc si fort en son cœur...


"Et c'est ainsi que ma soirée se poursuit..."

Murmura-t-elle rêveuse, elle ne savait pas ou elle voulait que cette calèche l'emmène, peu importait, elle savait qu'elle y serait avec Law et pour cela elle en était ravie ! Une fois Law assis à coté d'elle, elle lui prit doucement la main et appuya sa tête contre son épaule, amoureusement.

"Je ne te prend pas pour un fou, peut être parce que je le suis autant que toi, ivre d'amour, moi aussi."
Elle appuya ses paroles en lui embrassant doucement le creux de la main, posant celle ci sur son propre visage, qu'elle avait enfin décidé de découvrir de son masque."Rien n'est plus beau pour fêter le nouvel an que de se faire enlever par un si beau prince, dont la seule présence à mes cotés me comble de bonheur."

Elle tourna son visage vers l'extérieur, tout semblait si animé au bal, la chanson changé encore, une nouvelle valse, elle aurait aimé pouvoir danser encore, une fois sortie de cette calèche, si la musique du salon était encore perceptible, elle lui proposerait une autre danse, elle voulait une vrai danse avec lui cette fois... Oui, une vrai danse, en parfaite harmonie l'un et l'autre.


"Si seulement tu pouvais voir la lune, elle est si belle ce soir..."

Finalement, elle n'avait toujours pas choisit le lieux ou ils iraient, elle se faisait enlever, mais c'est elle qui devait choisir le château ou elle serait prisonnière? Le jockey se racla la gorge pour l'avertit qu'il aimerait bien savoir ou il devait emmener sa calèche, elle eut un dernier instant de réflexion.


"Amenez nous sur la Grande Place !"


Elle sentit la calèche partir, il n'y en avait pas pour longtemps de route, la bas, il ne devrait pas y avoir grand monde en ce jour de fête, elle pourrait danser... Elle avait complètement oublier que Law était sensé passer la soirée avec son invocation, qu'importe, Ariez ne le laisserai passer la soirée avec personne d'autre qu'elle, et seulement elle, aucune invocation que ce soit la sienne ou celle de Law ne viendrait les déranger pour ce soir, elle le refuserait.
Elle embrassa la joue de Law, et s'osa à glisser ses lèvres brulantes dans son cou, déposant de tendre baiser envieux.



Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Mar 6 Jan - 21:35 (2009)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez Répondre en citant

( TOPIC A SUIVRE ICI. )


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:05 (2016)    Sujet du message: Le Grand Bal - Les retrouvailles de Law et d'Ariez

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> Le Von Teese Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com