Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Le Grand Bal
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> Le Von Teese
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Ven 26 Déc - 22:37 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

[je poste ici en tant qu'admin pour ouvrir le sujet, je ferai intervenir Ariez dans ce topic plus tard ^^]

Enfin le grand jour, c'était l'effervescence en ville, ce bal annuel était préparé depuis des semaines déjà, tout devait être parfait, car c'était la première fois que le salon Von Teese s'en chargeait. Tout étincelait, le décor était magique. Les bougies éclairaient parfaitement la salle, et malgré l'heure tardive, en entrant dans ce lieu on avait l'impression que le soleil brillait encore.
Pour l'occasion, les meubles furent déplacés, laissant une belle place centrale pour danser, et sur les cotés, tout un tas de victuailles mise à la disposition de tout ceux qui viendraient danser ! C'était un bon moyen pour les affamés de venir manger gratuitement... et personne ne douté qu'il y en aurait aussi, de ceux là ! comme chaque année !

La salle allait bientôt ouvrir, les employés passaient un dernier coup de balais rapide pour que tout sois vraiment parfait, et pour être sur que les citoyens n'aient pas à s'embêter par soucis des règles de ce bal, des masques était fournit. Couvrant seulement les yeux pour ceux qui désiraient être reconnu, ou l'ensemble du visage pour les plus discrets. Le mystère et la fête était à l'honneur ce soir, et tout le monde dans la salle espérait que les habitants viendraient nombreux ! peut être verra-t-on quelques personnalités importantes, comme Pug, le champion de l'arène, Lilith, la nouvelle Juge ?

On espérait aussi un soutient de Arald pour assurer l'ordre durant ce bal, tout devait se passer au mieux, il ne restait plus qu'à attendre les habitants de cette belle ville !







Dernière édition par Ariez le Mer 8 Fév - 09:25 (2012); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Ven 26 Déc - 22:37 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Tabris

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 27 Déc - 14:01 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Quand Tabris entra dans la salle de bal, il était presque emmerveillé, non pas par la beauté du décor de la pièce, mais plutôt par le nombre de mets qui s'étalaient sur le buffet. Toast de foie-gras, terrines de saumon, assortiments de charcuterie... tous étaient présents sur la table pour pouvoir offrir un repas plus que copieux et délicieux. Il y avait même des profitéroles, son déssert préféré.

** Mouhahahaha je vais me faire peter le bide. S'il y a des jolies filles en plus, cette soirée sera parfaite. En plus le Vieu n'est pas là pour jouer les abats-joie... huhu...**

Rien ce soir ne pourait entamer la bonne humeur de Tabris. Il avait passé une excéllente journée et la soirée s'averait d'être prométeuse. C'est sur cette pensée que Tabris s'approcha du buffet où il comptait passer la plus grosse partie de sa soirée, enfin pas trop quand même; il ne fallait pas se rendre malade non plus.

C'est en avallant un toast qu'il se demanda s'il reconnaîtra quelque personnes durant ce bal. Il n'avait pas trop changé ses habitudes vestimentaires pour que l'on puisse le reconnaitre mais il n'était pas sûr qu'il reconnaitrait beaucoup de personne derrière leurs masques. En ce qui concernait le sien, il était blanc et ne cachait que ses yeux pour bien se marrier avec son manteau blanc qui semblait plus classe que d'habitude. En effet souvent son manteau ressemblait plus à un kimono qu'un manteau mais cette fois-ci il portait un véritable manteau en cuire.

En tous cas, il se sentait nu sans son chapeau de paille sur la tête. Il s'en était séparé pensant qu'un chapeau tel que le sien ne convenait pas dans ce genre de soirée. N'en ayant pas d'autre, il s'était résigné à venir sans couvre-chef, mais peu importe, il ne pensait pas que ce chapeau lui serait d'une grande aide s'il se faisait accoster par une jolie demoiselle en recherche d'une bonne compagnie (il rêve un peu trop notre Tabris).

Il ballaya alors la salle du regard pour voir s'il y avait quelques jeunes dâmes qui correspondraient à ce type là. Mais il avait beaucoup de mal à cerner les détails de la physionomie de celles-ci à cause de leurs masques qui recouvraient parfois entièrement leurs visages, mais aussi à cause de la vitesse de leur pas de danse virvoltant.

Peut-être devrait-il attendre les valses pour trouver une cavalière car il ne savait danser que des valses et ce parce qu'il les trouvait bien plus entraînantes que toutes les autres danses, même les plus rythmées. Mais il savait être patient...


Dernière édition par Tabris le Sam 27 Déc - 21:25 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Sam 27 Déc - 15:51 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Après un début de semaine agité en compagnie d'Aliza, Sieg et Gaia, Lawrence avait décidé de rentrer chez ses parents, le temps de se remettre d'aplomb. Il avait bien entendu emmené Aliza avec lui, mais celle ci était un peu fatiguée par les différents évènements, et il valait mieux qu'elle se repose aussi. Pourtant, dès leur arrivée dans la maison de famille, tout le monde les accueilli avec un message très clair : Pas le temps de se reposer ! Au contraire, un bal de fin d'année était prévu, et ce dès le lendemain. Law et Aliza eurent tout juste le temps de dormir une courte nuit, qui leur suffit, et dès le matin la "mère" de Law s'empara d'Aliza. Cette femme était du genre à habiller ses poupées avec précaution lorsqu'elle était petite, et donc Aliza devenait sa nouvelle proie en matière de beauté, pour qu'elle soit au moins cajolée. Son père fit à Law un bref message; avant d'aller travailler :

"Ah, Law, j'ai entendu dire que le bal était vraiment grandiose, et j'en ai assez d'avoir un fils aussi lugubre que toi. Essayez un peu de vous amusez, se soir. Si tu veux, je t'ai gardé des vêtements de ma jeunesse, ils font un peu vieillots, mais ca donne bien. Allez, je file. Bonne journée!"

Law sourit vers son père, sachant que lui et sa mère travaillerait durant cette journée de fête. C'était un peu désolant, mais nécessaire pour cette petite famille qui aimait son train-train quotidien. Quand la mère de Law sortit de sa chambre, elle lui dit qu'elle fouillait toujours après une robe pour Aliza.
*Et bien,... J'espère qu'Aliza sait à quoi s'attendre, mère a toujours mis des heures avant de trouver une simple robe...* se dit il avant d'accepter de partir avant de "voir" sa belle invocation.

"Aliza, rejoins moi dès que tu le peux a l'extérieur de la salle, c'est déjà fort inconvenant de partir sans toi, je voudrais au moins qu'on sorte un peu se soir, plutôt que tu restes à la maison... Quitte à ce que je partes du bal très tôt."

Puis soudain, dans ses paroles, Law se rappelait de quelqu'un, ou plutôt, il y pensait de nouveau. Depuis la veille, Law avait réussit à ne penser qu'a Aliza, alors que pourtant, depuis des semaines, il pensait à la demoiselle qu'il avait rencontré a la taverne. Il se dit qu'il la retrouvera surement au bal, et une bonne humeur inattendue s'empara de lui. Il fonça dans sa chambre et trouva, sur son lit, les affaires apprêtée par son père. D'un geste simple sur les étiquettes, il comprit que les tons étaient le bordeaux et le noir. Lawrence toucha avec délicatesse chaque vêtement avant de les enfiler avec un maximum de précautions.
Une fois vêtu, il vérifia lui même; sa chemise blanche dépassait légèrement des manches de sa veste noire en tissu, pour avoir l’air décontracté, et il avait parfaitement noué un très long nœud papillon, qui ressemblait presque à un jabot, d'un bordeaux très pâle, presque mauve, dont lui même n’avait pas la chance d'apercevoir les tons. Lawrence sourit tout en le replaçant, resserrant une dernière fois sa ceinture noire de cuir sur son long pantalon noir. Il se sentait bien dans des vêtements aussi luxueux et propres. De plus, pour la peine, il avait pu prendre un bain parfumé, et il adorait se sentir aussi frais sur lui.
Il lui fallu un long moment avait d'arriver à mettre ses chaussures noires, tant il n'avait pas l'habitude de mettre des chaussures à fermeture aussi étranges. En même temps, faire un nœud qu'on a jamais fait, et étant aveugle, ce n'est pas de la tarte.

Quand il sortit fier, il fit une chose qu'il n'avait, auparavant, jamais fait : Passer une heure à se coiffer. Jamais il n'aurais cru, d'abord, se coiffer, mais ensuite, le temps de le faire était d'une longueur effrayante. Pourtant, il y parvint. D'après ce qu'il touchait, c'était bien. Bon, certes, il n'avait pas remarqué les boucles qui c'étaient formés plus bas, mais lui même ne le savait pas... [Aperçu dans la signature.]
Lawrence pouvait enfin partir vers le bal, ou il savait qu'il trouverait un masque ainsi que, probablement, Ariez, et d'autres personnes plus connues dans cette ville ou il se rendait rarement. Bien entendu, selon l'ordre de sa mère, il prit un petit sachet cadeau dans lequel se trouvait un bracelet noir allant autant aux hommes qu'aux femmes.

Arrivé au bal, on tendit à Lawrence différent masques, et il choisit un masque noir, ne couvrant que ses yeux et son nez, et sur lesquels étaient dessinés des formes arrondies de couleur rosâtres. Bien sur, il le choisit après 10 minutes, vu qu'il ne savait pas les couleurs. Coup de bol, c'était bien choisit. Par contre, une fois dans la masse du bal, Law se sentit très mal.Après avoir placé son cadeau a l'entrée, il dut s'installer dans un coin pour se concentrer. Enfin, quand la musique s'arrêta pour changer, Law pria tout les dieux, il pouvait reconnaitre ou il était et tout ce qu'il se passait, plus ou moins.
La foule était déjà très grande, et quelques couples dansaient. Il y avait de longs buffets, Law pouvait entendre des gens manger et boire.
Il n'entendait pas Ariez, ni quiconque qu'il connaissait. Law s'installa au buffet, prit un verre de champagne qu'il but doucement, en attendant de retrouver quelqu'un qui connaissait pour ne pas s'ennuyer. Il savait que si Aliza voulait sortir et s'amuser, elle l'appellerait dans l'entrée, et ils iraient se promener. Même si elle ne pouvait pas venir, il voulait fêter quelque chose avec elle, mais venir au bal lui était forcé. Il avait, dans le fond, envie de re'voir' Ariez.








Dernière édition par Lawrence Erigdje le Dim 28 Déc - 15:49 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 27 Déc - 17:47 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Ariez essayait depuis quelques jours déjà de faire croire aux deux seuls hommes dont elle était proche, c'est à dire ses employées, Sieg et Thoronhir, qu'elle n'assisterait pas au bal. Bien sur ce n'était qu'un mensonge !
Ariez allait à ce bal pour rencontrer d'autres personnes, qu'elle n'aurait jamais vu en temps normal, et elle refusait de passer sa soirée à danser avec Thoronhir ou Sieg ! Alors elle se disait que s'ils ignoraient qu'elle était la, c'était mieux.

Elle était habillée d'une somptueuse robe noire, grande ouverte dans le dos, ornée énormément de froufrous et de dentelles, et tombant jusqu'au raz du sol. Ariez l'avait recoupé un peu pour être sur de pouvoir danser sans se prendre les pieds dans sa belle robe. Sur le devant, elle était légèrement décolleté et son cou était orné de magnifique perle de couleur émeraude, parfaitement assortis au vert perçant de ses yeux, seule partie de son visage que son masque laissait voir.

Elle entra dans la salle avec beaucoup d'émerveillement, chaque année, le décor était plus magnifique encore ! elle fut tout de suite séduite par la musique, l'orchestre jouait divinement.
Elle eut un regard intrigué vers le buffet, elle saisit un petit chocolat, souleva doucement son masque et savoura cette petite douceur, une belle façon pour elle de commencer la soirée !
Elle passa sans le savoir à quelques mètres de Law, sans remarquer sa présence, lui pourtant, qui était un homme qu'elle avait tant désiré revoir ces dernières semaines. Comme il ne semblait pas attaché à la ville, la salle de bal était le dernier endroit ou elle pensait le trouver !

Ariez était ici pour s'amuser et danser, voila quelques jours qu'elle s'entrainait à quelque pas de danse chez elle!
Remettant bien son masque qu'elle n'avait que partiellement enlevé, elle vit un jeune homme vêtu de blanc donc le masque ne cachait que les yeux, il avait de long cheveux, et rien que ce détail assuré à coup sûr qu'elle ne le connaissait pas. Elle s'avança vers Tabris, il n'avait pas encore de cavalière et c'était tout ce qui intéressé Ariez. Assez proche maintenant, elle le saisit doucement par le bras, et l'entraina sans même demander son avis, sur la piste de danse, entamant une valse avec lui. Il semblait savoir danser les valses, Ariez était donc plutôt bien tombée ! et même, s'il ne savait pas danser, elle aurait sut en rire et ça n'aurait en rien gâché sa journée !

Joignant sa main droite à celle de Tabris, et posant sans le brusquer son autre main autour de son épaule, elle se sentait si heureuse, en dansant joyeusement avec cet inconnu ! Même si après tout, elle ne lui avait rien demandé et l'avait entrainé sur la piste presque de force ! Il n'était peut être pas aussi heureux qu'elle dans ces circonstances !


( Le masque d'Ariez : ICI )


Revenir en haut
Lawrence Erigdje

Hors ligne


Inscrit le: 27 Juil 2008
Messages: 292
Masculin Bélier (21mar-19avr)
Métier dans le jeu: Chasseur solitaire.
Invocation(s): Chi, une peluche rocheuse au coeur de pierre.
Point(s): 36

MessagePosté le: Sam 27 Déc - 18:37 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Quand Law était là, assis au buffet, une nouvelle personne entrait. Il était arrivé, après une bonne dizaine de minutes, à se retrouver à l'aise. Cette personne était une dame, cela s'entendait à sa façon frivole et rapide de marcher. Elle portait une robe, à chacun de ses pas on pouvait comprendre qu'elle ne pouvait en faire de plus grands. Law sourit, il se demandait si elle était belle. Si le monde qui l'entourait était aussi magique qu'il l'imaginait. Il voulait voir, et une blessure au coeur lui fit mal, il eut comme un malaise un court instant, il soupira et se reprit; la nouvelle venue passa à ses côtés et Law sursauta : Il la connaissait. Une vague parfumée, un parfum fruité et délicat, une douce odeur printanière en ce jour d'hiver. Il connaissait cette odeur plus que d'autre, ce n'était pas le parfum fort de sa mère, ni le délicat fumet naturel de la nourriture, non, c'était un parfum de femme qu'il avait déjà sentit, déjà toucher. Law ferma les yeux, réfléchis puis se plia à lui même;

*...Aliza ne porte pas de parfum... Qui est-ce....Ariez...?*

Mais quand il sortit de ses songes, la demoiselle en question c'était déjà diriger vers la piste de danse, et était partie avec un autre homme, non loin de là. Law lâcha son verre et écouta attentivement; il n'y avait pas encore assez de personnes autour de lui pour dire de se mettre dans la foule, et il préféra se lever en se disant que c'était la même chose lorsqu'il dansait avec Alexandra, cette petite sœur que lui avait apprit à danser. Décidément, il lui devait un millions de choses. C'est donc assez serein qu'il marcha vers la piste de danse. Il marcha jusqu'a ce qu'il repère une demoiselle, seule, assise sur une chaise. Elle rongeait ses ongles, et ce bruit avait été capturé sans problème par Law. Il lui sourit et lui prit la main avec difficulté, la musique le troublait. Il lui baisa doucement le dos de la main et lui demanda de danser avec lui. La jeune fille ne se fit pas prier, autant sortir de son ennui. Law glissa sa main sur sa taille, l'autre lui tenant la main, et ils suivirent le même rythme que les autres couples. La jeune femme n'avait pas vu l'handicape de lawrence, et le fait qu'ils portent tous des masques était en fait un avantage pour Law, qui n'y voyait aucun problème. Law fit mine d'avancer tout en se dirigeant vers le couple qui l'intéressait. Tout en dansant, il tâchait de sourire à sa cavalière, qui était très belle d'ailleurs, mais dont il ne se préoccupait pas réellement. Non, ce qu'il écoutait, c'était, sous la musique, les pas de danse de celle qu'il avait sentit. Lawrence préféra rester ainsi, le temps que la demoiselle parle, pour voir si il il s'agissait bien de celle qu'il espérait.



Revenir en haut
Tabris

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 27 Déc - 21:14 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Alors qu'il se goinfrait, le regard fixé sur les plats qui embélissaient le buffet, Tabris ne voyait pas que la salle se remplissait de monde au fure et à mesure. Il ne remarquait pas la présence des autres, omnubilé par son estomac que l'on aurait pu qualifier de gouffre à victuailles. Les saveurs de la nourriture étaient intense, surtout celle des chocolats qu'il trouvait d'un goût exquis. Il y avait tout juste la bonne dose de cacao ce qui était rare selon Tabris.

Mais ce petit détail l'empecha de voir que ces chocolats n'étaient peut-être pas ce qu'il y avait de plus délicieux dans cette magnifique soirée. En effet il ne put voir l'entrée de cette jeune femme vêtue de cette magnifique robe noire qui se terminait par des dentelles... Connaissant l'animal, même si l'intégralité de son visage était caché par un masque, la jeune dâme aurait surement eut un certain intérêt pour lui qui aurait été subjugué par sa grâce.

Il ne remarqua pas non-plus le jeune homme qui s'était installé à quelques mètres de lui. Celui-ci faisait fière allure dans son habit de soirée presque entièrement noir. Un bandeau assortit à son costume couvrait ses yeux que Tabris ne savait pas atteint de cessité. Mais cela importait peu car ce jeune homme devait avoir un grand succès auprès de ces dâmes.

Néanmoin, ce n'est pas vers lui que se dirigea la jeune femme précédement décrite, mais bien vers notre "gastronome" décalé. Alors que Tabris hésitait entre les profitéroles et une part de fraisier, l'orchestre se mit à jouer une valse.

**M'enfin !!! Comment veulent-ils que je me décide si en plus l'orchestre commence à jouer une valse ? Que le monde est cruel !!!**

Mais le Destin décida pour lui. Alors qu'il se posait cette question stupide, la jeune demoiselle le traîna presque de force sur la piste de danse. Je suppose ne pas avoir besoin de vous dire à quel point il fut surpris. Normalement ce n'était pas les femmes qui venaient à lui mais plutôt le contraire. Mais ce petit désagrément se transforma vite en une agréable surprise. Après qu'elle eut joint sa main droite à la sienne et s'être aggripée à son épaule, Tabris remarque bien vite que "sa cavalière malgrès lui" dansait divinement bien.

Il ne put aussi s'empêcher de complimenter, pour lui même, la physionomie de la belle créature. Même s'il n'en voyait pas grand-chose, Tabris devina que le visage de sa partenaire devait être magnifique. Il était improbable que le visage d'une dâme ayant cette grâce soit déplaisant. Cette idée n'était même pas envisageable dans l'ésprit de Tabris.

Il remarqua aussi le doux parfum fruité qui émanait d'elle... il lui faisait fondre ses sens tel les rayons du soleil faisaient fondre la neige au printemps. Ce parfum était si délicat, si.... parfait; les différentes saveurs printanières de ce parfum se mariaient à merveille. Ce marriage lui rappelait un peu ceux qu'il préparait pour ses alcools... Mais cela réstait sensiblement différent.

S'il avait été surpris par cette soudaine invitation à danser, Tabris le fut aussi lorsqu'il se mit à rougire. Il espéra alors que sa cavalière n'avait pas remarquer ce petit détail qu'il trouva très gênant. Mais peu importe, il s'amusait bien et il se mit à sourire. C'est bien la première fois qu'il pensa que savoir danser n'était pas une science innutile.

Il se demanda alors qui pouvait bien être sa partenaire. Etait-ce une grande dâme importante ? Pourquoi l'avait-elle choisit lui ? Lui accorderait-elle une autre valse ? Mais finalement cela lui importait peu. Tous ce qu'il avait à savoir c'est qu'il s'amusait et il espérait qu'elle s'amusait elle aussi. Et puis combler cette ignorance aurait détruit ce mystère qui donnait tant de charme à cette soirée mais aussi à cette dâme.

Mais il voulait tout de même en savoir plus à propos de sa cavalière qui lui proposait une si belle fête en "l'invitant" à valser. Mais que dire ? Il ne voyait que peu de choses à dire et finalement la première qu'il dit fut :

"Vous dansez magnifiquement bien... je semble être d'un pitoyable niveau à coté de vous..."

En un sens, c'était vrai. Elle avait beaucoup plus de grâce que lui.

Mais il continua de sourire car il était évident qu'il l'a surpasserait sur ce point là, personne ne pouvant voir sa bouche. Il espérait tant en savoir plus sur cette inconnue qui le troublait tant et avec qui il prennait plaisir à danser. Cette soirée était à la hauteur de son enthousiasme. Jamais il n'aurait pensé qu'il se retrouverait au milieu de tous ces gens en train de danser avec une inconnue.
Revenir en haut
Domino

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 28 Déc - 19:17 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

-Wahahah, à moi le buffet !

D'un pas fier, presque stupide en fait, Domino s'avançait avec un grand sourire sadique sur les lèvres; l'estomac lui faisait perdre la tête. Il riait tout seul, puis très vite, sous le regard appuyé des gens qui l'entouraient il se calma, toussota et continua sa route. Non seulement ses vêtements étaient déjà assez excentriques, mais en plus son comportement le rendait encore plus voyant. Il adorait sa, et jubilait en son fort intérieur. Dom' était habillé spécialement pour ce bal d'un long tee shirt blanc sur lequel il avait peint; d'une veste/imper noire avec une petite touche personnalisée au niveau de la capuche, ou il avait ajouté sur les bords de la laine de mouton, "la classe" selon lui. Bref, si seulement c'était limité à cela, mais en plus son pantalon faisait peur aux pauvres gens. D'un côté aussi court qu'un short, de l'autre très long, si sa pauvre mère le voyait elle pleurerait. Qu'importe, lui, il trouvait ça "Dominifiant", herm, et c'est donc avec cette égocentrisme exagéré qu'il avait décidé de paraitre plus âgé qu'il ne l'était. Surtout qu'il était à l'âge limite d'entrer, il n'aurait pas pu si il avait quelques mois de moins. Il avait donc prit ses énormes bottes avec des semelles très hautes, afin de faire au moins 6cm de plus. C'est peu, mais pour un nain comme lui, c'est une montagne.  [Voir signature]

Quand Dom' arriva à l'entrée, on lui tendit des masques et il prit le premier venu, un noir avec des dessins blancs très simple, qui cachait juste les yeux. Notre inventeur fou dit alors que le cadeau qu'il offrait pour le bal était très particulier. Il sortit un minuscule paquet de sa poche et le lança comme un vulgaire déchet; tout en rigolant : Ca promet. Il avait glissé, à l'intérieur, un de ses petits pièges, mais pas n'importe lequel. Une fois le cadeau ouvert, on voit une jolie bague. Le/la pauvre imbécile qui essayerait de la porter serait vite déçu/e : la bague était remplie d'une colle très spéciale , une mixture qu'il avait trouvé. Il ne pourrait plus la retiré, a moins de se couper le doigt.

*Maintenant, la bouffe!*


Se dit Domino qui traversa les gens sans aucune gêne, en poussant quelques uns, pour foncer sur le buffet qui s'offrait à lui. C'est ainsi qu'on peut dire qu'un "animal", était entré dans le salon.
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Dim 28 Déc - 21:56 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Son cavalier malgré lui, surpris au début, se mit bien vite à danser avec le sourire, appréciant visiblement la physionomie d'Ariez. Ce n'est que maintenant, toute proche de lui, les mains enlacés, qu'elle remarqua tout leur point commun ! Leurs yeux étaient verts émeraude, les cheveux noirs de jais et longs, ils faisaient à peu près la même taille, et étaient maigrichons tous les deux. Ariez avait pourtant choisi au hasard son cavalier, et derrière son masque, tous ces constats la firent sourire.

Continuant de se déplacer sur la piste au rythme de la valse, ce bel inconnu s'adressa à elle en ces termes:

"Vous dansez magnifiquement bien... je semble être d'un pitoyable niveau à coté de vous..."


Elle sourit de nouveau derrière son masque à l'expression figé. Elle ne répondit pas sur le coup, elle cherchait la tournure de phrase qui puisse être aussi mystérieuse que possible, comme si son but ultime était d'envouté cet homme en lui donnant le moins d'indice possible sur son identité. Pour une célibataire qui avait tout de même deux prétendants, dont un valsait juste à coté, c'était une bien drôle d'idée que de charmer cet inconnu. Mais Ariez considérait toujours bon de s'assurer de l'efficacité de ses atouts féminins !


"Il me serait impossible de danser si bien sur cette valse sans un excellent cavalier "

Sa belle voix était étouffée par son masque, mais Tabris pouvait très bien sentir le petit ton malicieux qu'elle y mettait.
Cette belle valse endiablée, au trois temps si entrainant, touchée à sa fin, l'orchestre jouait la fin de ce morceau et il n'était pas dit que la danse suivante soit également une valse. Ariez prit soin de finir de danser avec Tabris. Elle lui envoya un doux regard émeraude, et une fois la musique finit, elle retira doucement sa main de son épaule.


"Ce fut un plaisir."

Elle s'éloigna doucement, quittant la piste de danse, car la musique suivante imposée une danse qu'elle ne connaissait pas, et dont elle ignorait jusqu'au nom, car les pas que les danseurs encore en piste effectués ne lui disaient absolument rien.
Dans la foule, elle ne savait pas si Tabris avait vu ou elle était partie, peut être qu'il reviendrait lui parler pour tenter de savoir qui elle était, peu lui importait en fait, tant qu'il se montrait courtois et que sa présence était plaisante !

Elle retourna près du buffet, ou un jeune homme bizarrement vêtu s'empiffrait. Elle reprit délicatement un chocolat, et s'éloigna vite de ce drôle d'individu pour déguster pleinement cette petite douceur. Elle se demanda un instant quel genre de cadeau un personnage aussi étrange que Domino pouvait amener et cela ne lui inspira rien de bon !
Elle s'installa tranquillement dans un siège, et observa les gens danser gaiement... Le siège était libre à coté d'elle, et un bel inconnu pouvait bien venir s'y assoir, à moins que ce siège libre ne soit destiné à un homme aveugle de sa connaissance?



Revenir en haut
Sieg

Hors ligne


Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 956
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Métier dans le jeu: Chasseur
Invocation(s): Gaïa, Infernal et Khalimshaar
Point(s): 27

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 12:11 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Voilà, il était là.
Pendant longtemps, Sieg avait hésité sur sa venue ou non à ce Grand Bal. En ville, il connaissait peu de monde et il savait que les Invocations n’étaient pas autorisées à pénétrer dans la salle, ce qui réduisait déjà de moitié le nombre de personne qu’il appréciait.
Sans parler de cela, le jeune homme n’avait pas de tenue. Il avait des tenues qu’il trouvait « classe » mais il se doutait que ce n’était pas le genre de choses qu’on portait pour aller à une grande soirée.

Enfin bref ; tout ça pour dire qu’il avait réfléchi à deux fois avant de se décider à aller au Von Teese. Et finalement, il était là.
En réalité, s’il avait décidé de bouger sa carcasse, c’était tout simplement parce qu’il n’avait pas envie de passer sa soirée comme un ermite asociale, à somnoler sur son lit comme un homme d’âge un peu trop avancé.

Suivant les règles de la soirée à la perfection, Sieg avait passé sa journée à faire les magasins de la ville pour trouver un cadeau et une tenue adéquats. Il y avait laissé pas mal d’argent et surement encore plus de temps, mais le jeune homme n’avait pas l’habitude d’offrir des présents à d’autre, le seul qu’on lui ait jamais offert étant son épée.

Malgré tout, il avait acheté quelque chose dont il était content et espérait que ce serait un bon choix.
Le voilà qui pénétrait maintenant la porte d’entrée de la salle de bal, vêtu de sa nouvelle tenue. Sa belle chemise blanche ouverte d’un bouton au niveau du col était recouverte par une sorte de veste noir, elle-même assortie au pantalon simple qu’il portait. Lorsqu’il s’était vu dans le reflet d’une vitre, Sieg avait eu l’impression d’halluciner, si bien que même lui ne se reconnaissait plus. Bref, il était très classe.

* Bon, c'est partit. *

À l’entrée, il déposa son cadeau. À l’intérieur du paquet se trouvait une fine chaîne en or qui pourrait aussi bien être portée par un homme que par une femme. Lors de son choix, c’était ce critère qui était passé en premier et il était vraiment fier de son choix.
Ensuite, il attrapa un masque noir tout simple qui ne cachait que les yeux. Il se doutait que cet artifice n’empêcherait personne de les reconnaître, lui et sa couleur de cheveux hors du commun.

Voila donc pourquoi, plus pour se prêter au jeu qu’autre chose, Sieg rejoignit les autres invités dans la grande salle des fêtes.
La salle n’était pas encore pleine à craquer mais déjà il se sentait de trop. La plupart des invités présents écoutaient une musique, que le jeune homme aurait jugé comme étant trop forte, tout en dansant. Pour quelqu’un comme Sieg qui ne savait pas danser, cette soirée commençait plutôt mal ; tout ce qu’il pouvait faire, c’était s’occuper avec le buffet, tout comme le faisait en ce moment un jeune homme habillé très bizarrement.

Avec une pointe de déception, l’homme s’approcha donc de la nourriture et attrapa un petit amuse-gueule qu’il avala sans grande conviction. En réalité, ce qui le poussait à rester ici, c’était surtout la tenue et le cadeau qu’il avait payés. Réalisant qu’il n’avait pas vraiment faim non plus, Sieg décida de s’asseoir sur une chaise non loin d’ici pour observer les autres en train de danser. Avec un peu de chance, il apprendrait quelques petits pas de danse grâce à son sens de l’observation.
Avec un soupir bien prononcé, il s’adossa à la chaise et commença à observer les gens qui passaient devant lui. Si la chance était de son côté, il reconnaitrait même quelques personnes de sa connaissance.

[ Merci à mon Steven pour m'avoir aidé à trouver une tenue à mon Sieg.
Pour les autres, excusez-moi, mais j'ai eu beaucoup de mal avec ce post XD
J'me suis un peu forcé parce que je trouvais l'idée du Bal très sympa ^^ ]



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Domino

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 29 Déc - 13:08 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

[De rien à mon John Mdr]

Domino se goinfrait toujours, goutant à tout ce qui pouvait bien passé sous ses pattes; autant du chocolat avec des saucissons, autant du saumon à tirelarigot, du poisson par ci du steak par là, rien ne lui échappait. De nouveau, un type entra dans la salle, et Domino le repéra à ses cheveux flamboyant, il l'avait déjà croisé en ville une fois, mais bon, en même temps tout le monde devait le connaitre de vue ce gars ! Le pauvre d'ailleurs, ce genre de bal devait lui paraitre un peu inutile, puisqu'on le reconnaissait. M'enfin, Domino le vit s'installer, seul. Alors qu'il levait les yeux, une dame lâcha son cavalier pour être rejoins par un espèce de pseudo-dom-juan, le genre de type que Domino trouvait purement et simplement ridicule ! Surtout que l'autre type était resté là, surement en ce demandant ce qui pouvait bien ce passé dans la tête des nanas de nos jours. Dom', lui, se dit juste que les femmes, c'était compliqués. Encore plus que ses inventions. Puis il replongea dans le poulet, prit une cuisse et s'approcha du gars au cheveux rouge.


-Hep'.

Lança t-il en souriant. Non pas qu'il aie envie de rouler ce gars, nan, je pense plutôt que notre pauvre domino s'ennuyait un peu et que, après tout, ce type lui semblait bien sympa. Il posa donc son poulet sur une petite assiette sur la table et s'installa sur une chaise, mais à l'envers, les jambes écartée pour ensuite s'appuier sur le dossier de la chaise.


-Moi, c'est Dom', toi? Ouais j'sais c'un bal masqué, mais j'te connais, tu passes pas inaperçu avec des cheveux pareil. J't'ai déjà vu en ville.

Dit il enfin tout en tendant sa seule main propre vers l'inconnu. Bah, tant qu'a faire, autant faire connaissance. Surtout qu'il était certain de le connaitre... Bien sur il ne parlait pas trop fort, pour resté discret. Puis Domino ajouta, simplement :


-Cette musique me casse les oreilles, vivement qu'ils passent la suivante, tout à l'heure le pauvre type la bas il c'est ramassé le sol et j'suis sur que c'est parce que la musique lui à tuer les tympans...

Car, après tout, la chute de Lawrence, lui il ne l'avait pas loupé. Entre un sandwich et une saucisse, il c'était marrer avant de se dire qu'après tout, elle était vraiment forte la musique, là, maintenant. A cet instant, le groupe passa d'ailleurs au dernier refrain, enfin, on approchait de la fin de cette mélopée destructrice.
Revenir en haut
Tabris

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 29 Déc - 14:21 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Ariez semblait prendre son temps pour trouver quelque chose à répondre à Tabris à tel point qu'il cru qu'elle ne lui répondrait jamais. Mais elle lui fit comprendre toujours essayant de garder cette part de mystère qu'il était lui aussi un excéllent cavalier. Le sourire de Tabris semblait trouver encore plus d'éclat et son intérêt pour Ariez se voyait s'accroître.

Soudain, il le remarqua: son regard. Il avait la même intensité que le sien ainsi que cette même couleur verte emmeraude, mais il était bien plus profond et enfermait beaucoup plus de douceur. Il pensa ne pas pouvoir ^étre plus envoûté par ce regard mais il se trompa.

La fin de la valse approchait et ils s'arrêteraient de tournoyer comme il le faisait. Mais avant cette finalité, l'intriguante cavalière lui lança le regard le plus hypnotique qu'il eut jamais vu, comme si elle cherchait à soumettre Tabris à sa volonté et le fait est qu'elle y fut presque arrivée. Son sourire laissa place à l'émerveillement et avec ce regard se termina cette valse.

Ariez retira sa main de l'épaule de Tabris :

"Ce fut un plaisir."

Tabris ne savait pas vraiment quoi répondre car il avait pensé dire cette même phrase. Mais il ne put en trouver d'autre, troublé par le regard et la douce voix de sa partenaire. Finalement il s'inclina avec une classe qu'il ne se connaissait pas pour lui exprimer la réciproque.

Les politesses étant faites, Ariez s'en alla lentement, quittant la piste de danse. Il aurait voulu la suivre pour profiter encore un peu de sa compagnie mais il jugea préférable de ne pas le faire...

**Laissons cette part de mystère... après tout, ce n'est qu'une inconnue alors ne t'emballe pas trop mon grand...**

Mais s'est en apprenant à connaître les inconnus qu'ils deviennent des connaissances. Il pensa alors qu'ils se recroiseraient peut-être durant la soirée et peut être pour danser une autre valse...

Emmergeant de ses pensées, il remarqua que ses vieilles habitudes étaient revenues. Le voilà revenu au point de départ, c'est-à-dire le buffet, et il était en train de se servir une assiète de profitéroles, accompagné d'une part de fraisier. Finalement ca n'était pas si difficile de choisir. Il avait eu sa valse et maintenant il pouvait déguster ces deux déssert. Que demander de plus.

C'est en prenant un morceau de sa part de fraisier qu'il remarqua un homme habillé d'une étrange façon, à quelques pas de lui, qui semblait s'en mettre plein la panse lui aussi. Tabris se sentit moins seul tout à coup, du moins en ce qui concernait la place importante que prenait le buffet dans cette soirée. Seul point négatif de cette étalage de nourriture, c'est qu'il n'y avait pas de rhum ou plutôt il n'en voyait pas sous sa forme pûre. Il dut donc se rabbatre sur le Punch mais, celui-ci étant très bon, il ne se sentit pas laisé.

La soirée continua son bon déroulement et entre deux verres de Punch, il remarqua la présence d'un autre homme qui s'ennuyait sur sa chaise. Ce qui lui fit remarquer ne fut pas sa tenue excentrique comme celle de l'autre goinfre mais sa couleur de cheveux écarlate/orangée. Il avait l'air démoralisé et soupirait de temps à autre, c'est pourquoi Tabris se dirrigea vers lui. Il s'arrêta Lorsqu'il s'aperçut qu'il fut devancé par le jeune goinfre bisarement habillé.

Ainsi donc, il décida de rester au buffet, avec son verre de Punch, cherchant une cavalière des yeux pour une nouvelle valse si tant est qu'il y en ait une autre.
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 29 Déc - 18:23 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Lilith avait longuement hésité. Elle n'aimait pas trop se mêler à la foule, et surtout à la populace. Très guindée, comme à son habitude, elle laissa Soki se fondre en elle, entremêlant leur deux caractères si distincts. Cela allait faire des étincelles ce soir !

Elle mit près de deux heures pour prendre un bain parfumé à la fleur ylang-ylang, se démêlant soigneusement ses cheveux auburn. La peau douce et veloutée lorsqu'elle en ressorti, elle s'épongea rapidement avec une serviette et se dirigea vers son immense lit moelleux.

Elle jeta sa serviette mouillée sur le sol et se pencha sur le matelas. Elle hésitait encore sur deux robes. L'une rouge sang et l'autre blanche étincelante avec des broderies dorées. Lilith secoua de la tête, déprimée. Cela ne la dévoilait que trop. Lilith portait toujours des robes blanches avec du dorée... tandis que Soki portait soit du noir, soit du rouge...

Ce soir, elle se sentait d'humeur joueuse. Elle avait entendu dire que des masques allaient être distribués à l'entrée. A la dernière minute, elle avait demandé à quelques servantes de lui confectionner un costume de grande qualité. Ce costume représentait un animal sauvage et joueur. Le loup.

Sa robe était composée de superposition de tissus, tantôt gris, tantôt blanc, tantôt noir, dessinant une fourrure plutôt commune. Sur son ventre, ses bras et ses jambes, il n'y avait pas de tissus - uniquement de rares morceaux de tissus tombants pour les jambes -, dévoilant sa peau laiteuse. Le haut de la "robe" cachait tout en dévoilant harmonieusement sa voluptueuse poitrine.

Son masque s'attachait avec un ruban gris, deux petits trous de chaque côté lui permettant de faire passer le tissu. Un museau noir pointu, des babines blanches avec de longs poils noirs ornementait son masque. Des oreilles pointues délimitaient le haut de son crâne. Deux fentes au niveau des yeux avaient été faites, ainsi qu'une au niveau de la bouche. On pouvait maintenant apercevoir ses yeux noirs et ses lèvres roses.

C'est décidé, je met le costume et non pas une simple robe !


Elle se saupoudra la peau et les cheveux d'une pellicule grisâtre, empêchant encore un peu plus les autres de deviner qui elle était... Sa chevelure était maintenant de la même couleur que le ruban lui permettant de maintenir son masque devant le visage. Elle utilisa pour finir une pellicule noir pour faire des tâches, comme sur une robe de loup. Elle en profita ainsi pour cacher ses tatouages sur son sein et au creux du dos.

Elle se maquilla très légèrement, pour le moment où ils leur faudraient baisser le masque. Un peu de couleur sur les joues, du noir sur les contours des yeux et du rose glacé sur les lèvres.

Elle se sourit dans le miroir, enfila à l'aide de sa servante son habit de soirée puis disparut derrière une face de loup. Les fines lèvres noirs sur le masque avaient été remonté sur les côtés pour lui donner l'air de sourire mystérieusement.

Un rire cristallin lui échappa et l'accompagna jusqu'à la calèche. Pour ne pas être démasquée, elle en avait loué une pour l'occasion. Une simple calèche fermée, de bois brut avec des sièges peu rembourrés. Elle grommela un tantinet mais l'idée de ne pas être découverte ramena le sourire derrière son masque.

* * *

La salle de bal était vivement éclairée, tout autour du bâtiment. La calèche fit le tour du petit rond point à l'extrémité de l'allée, s'arrêta pour laisser Lilith en descendre puis alla se garer à côté des autres. Elle n'était donc pas la première arrivée.

D'excellente humeur, elle passa la porte d'entrée. Une musique inconnue l'invita à entrer plus en avant. Dans le vestibule, elle laissa son manteau de fourrure et son cadeau puis entra dans la salle en elle-même. Magnifiquement décorée et éclairée par des bougies, des tables recouvertes de victuailles encerclaient la zone de danse.

Excitée au plus haut point pour savoir si quelqu'un allait la reconnaître, elle aperçut quelques personnes autour du buffet. De jeunes hommes classes. Elle se demanda si l'un deux allait l'inviter à danser. Elle s'approcha d'un pas souple vers les tables et commanda une coupe de champagne.

Prise face à un dilemne... Elle n'allait pas pouvoir manger ni avaler quoi que ce soit sans retirer son masque ! Elle aurait dû choisir un demi-masque, quelle idiote ! D'un geste de la main, elle remis la coupe sur la table puis observa quelques instants les danseurs.
Revenir en haut
Sabetha T. Mortalis

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 30 Déc - 00:04 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

La matinée avait bien commencer, après un long sommeil reposant et une bonne coupe de fruit, elle avait fini les derniers arrangement sur son masque qu'elle s'était confectionner. Un masque qui remontais au dessus de sa tête et qui doucement faisait le tour de son visage en descendant sur les joues, laissant la bouche libre et ne recouvrais que l'arête du nez, sans lui posé de problème pour respiré. Il n'était pas aussi complexe que ses atours habituel. Justement c'était le thème qu,elle s'était choisi "Simplicité". Mais des subtil motif dessinais un entrelacs qui débutais sur le front et descendais de chaque coté de son visage. c'était cela qui avait prit du temps. Les gravé était très élégant, mais difficile.

Ensuite, a l'heure du dîner, après encore sa dose de fruit habituel, une petite coupe de vin et un repas bien préparé avec les ressource a porté, elle avait terminé, l'aiguille a la main la robe qu'elle s'était aussi confectionnée, rien que pour elle et a sa taille. Elle était très belle. Un col long et finissant haut, retenu par un ruban qui glissait entre des oeillets de couleur argent. Cette petite ouverture finissait a la base du cou. Les manches était ouverte au niveau du coude de manière frivole. Afin que les pans vire volte joyeusement autour d'elle comme de jolie colombe. le même ruban retenais le début de l'ouverture et se joignais au coude dans une jolie boucle. La robe était lassé dans le dos et a partir de la taille elle descendais doucement vers le sol. Fendue sur le coté de manière a laissé les jambes libre de tout mouvements. D'ailleurs, elle descendais doucement en diagonale a partir de très haut sur la cuisse. les dernières retouches qu'elle avait faite était a la broderie du tissus. Elle s'était servie d'un motif déjà existant et l'avait modifié pour rappeler encore une fois l'entrelacs qui était sur son masque.

ce n'était que quelque minutes avant le bal qu'elle avait mis la robe, avait demander a Kaelhaedan de la lui attachée et qu'elle s'était coiffé simplement, encore une fois. Elle avait pris les deux longue mèche sur ses tempe et les avait tiré vers l'arrière, les entrelaçant ensemble et aussi avec un ruban de la même couleur que celui qui attachais son col. Elle ramena posa son masque sur son visage. Aucun, non aucun maquillage ou artifice. Aujourd'hui, elle était Simplicité. Mais toute simplicité a sa complexité, voilà pourquoi elle avait mit l'entrelacs un peu partout... mais pour en revenir a sa préparation, elle avait ramener deux mèche de cheveux qui, maintenant, encadrais son visage. Elle quitta le miroir pour s'avancé vers la porte de la chambre qu'elle avait louée la nuit dernière avec le petit pactole qu'elle s'était ramassé. Elle prit le petit paquet qui était a coté de la porte et s'élança dans les marches, elle avait mit de petit soulier de danse, rien de voyant, mais surtout d'un blanc doux.

Ainsi, ce fut une femme toute de blanc vêtue, habillée de manière délicate, les cheveux long d'un blond pur, descendant jusque beaucoup plus bas que les épaules qui entra finalement dans la pièce. Son masque placé sur son visage, son sourire ne la quittant pas. Elle de dirigea d'un pas aérien vers la pille de cadeau et lui lança un dernier regard. A l'intérieur de cette petite boite reposais.... une toute petite chaîne, un bracelet fait d'argent. Cette petite chaînette était exactement le même entrelacs qui était sur ses vêtements, sur son masque c'était de cette petite chaînette que tout était commencer. Ensuite, elle regarda la pièce. des hommes, deux femmes.... Elle inspira doucement, Oui, sa, sa c'était une atmosphère qu'elle adorais. Mais cet atmosphère n'était pas là pour elle pour une fois. Par et pour le peuple. Elle avait décidé, que même si la tentation était grande, elle se ferais toute petite et regarderais le peuple sourire, rire. Elle avait décidé, que ce soir elle était la spectatrice. Les danseur lui ferais un ballets, les gens lui ferais son entourage. Elle était la foule pour une fois. Simplicité... mais une simplicité complexe.

Elle se plaça silencieusement sur le bord de la salle, son regard brun, de deux teinte différente, pour une fois n'était pas masqué. et de ces deux yeux justement dépareillé, elle regardais la salle. Elle aurais pu prendre son propre visage comme masque. Elle aurais pu, mais ne l'avait pas fait. Nul ne devais voir son visage. Excepter... Elle soupira, qu'aurait-elle donné pour que cet personne soit là, a coté d'elle. Qu'il rie, qu'il chante et joue de son violon. Qu'il l'attrape par la taille et qu'il l'emmène dansé en souriant. Qu'il soit là toujours a coté d'elle. Mais il n'était pas là... Cet personne était... ne devais plus être non plus. Elle ferma les yeux, accoté contre le mur de la pièce, suivant le rythme de la musique de la tête.
Revenir en haut
Gabriel Shinra

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 30 Déc - 01:08 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

L'habit de Gabriel
http://www.woodus.com/den/gallery/graphics/dw7psx/armor/noble_robe.png
Le masque de Gabriel
http://www.licencephoto.com/mini_photos/noFMl89PPy/Decorations-Decorations.jpg

Gabriel arriva au bal. Il était bien sur masqué mais ses habit laissai un peu a désiré. Ayant appris à la dernière minute il n'avait pas pu se faire faire un habit à sa grandeur. Étant de forte carrure et assez grand, ça compliquait vraiment les choses. Il entra donc par la grande porte et il regarda tout le monde. Certain le dévisageait. Il est vrai qu'il n'aurait peut-être pas dut traîner son énorme épée à deux mains au bal; mais il se passait si souvent des choses inusitées dans un bal qu'il avait décidé de ne pas prendre de chances. Alors cette épée n'allait pas vraiment avec son costume, une chemise blanche, très simple, avec une petite veste ajusté et comme masque, un masque doré. Même s'il portait plus de vêtement qu'à l'habitude, il se sentait nu sans son armure.

Il avait décidé de laissé Acisse à une nounou pour la soirée. Il trouvait que ce n'était pas la place pour une petite de quatre ans. Alors pour une fois il ne serait pas vu avec une petite fille à la robe rose avec lui. Acisse aimait bien sa nounou de toutes façons.

Promenant son regard sur la pièce, Gabriel remarqua une femme, toute habiller de blanc, qui semblait s'ennuyer. Il se dirigea lentement vers elle puis arrêta à mi chemin. Il se dit que ça serait peut-être déplacé d'aller demander à une parfaite inconnue d'aller danser. De toute façon elle lui dirait probablement non et il ne se recroiserait probablement jamais. Ils portaient tous deux des masques alors où est la gêne. Il reprit donc sa marche vers la dame accoté contre le mur de la pièce.


"B... bonsoir gente dame. Votre cavalier vous a fait faux bond? Si tel est le cas vous m'en voyez désoler et je me demandais si je pourrais le remplacer pour cette danse. Si par contre c'est le simple fait qu'il n'est pas encore présent, veuillez me pardonner cette intrusion."
Revenir en haut
Sieg

Hors ligne


Inscrit le: 04 Juil 2008
Messages: 956
Masculin Cancer (21juin-23juil) 蛇 Serpent
Métier dans le jeu: Chasseur
Invocation(s): Gaïa, Infernal et Khalimshaar
Point(s): 27

MessagePosté le: Mar 30 Déc - 12:50 (2008)    Sujet du message: Le Grand Bal Répondre en citant

Il n’était pas posé depuis longtemps que le gamin habillé bizarrement, celui qui s’empiffrait au buffet deux minutes plus tôt, vint à sa rencontre. Sans aucune marque de politesse, le garçon l’apostropha, obligeant Sieg à ne se concentrer plus que sur lui.
Tout en se redressant sur sa chaise, le chasseur détailla un peu plus son interlocuteur. Au premier abord, il n’avait vu que sa tenue assez étrange mais il bloquait maintenant sur la cuisse de poulet que l’autre tenait. Même s’il n’y connaissait pas grand-chose, Sieg se doutait que ce n’était pas vraiment une manière de se présenter. Enfin, à bien y réfléchir, l’homme aux cheveux écarlates se demandait quel âge pouvait avoir ce garçon. Avait-il seulement l’âge légal pour participer à cette fête… ?

Quittant ses pensées pour ne pas paraître impoli lorsque cet étrange personnage lui parlerait, Sieg l’observa poser son poulet et s’asseoir de manière certes peu classe sur une chaise.
Le jeune garçon affirma s’appeler « Dom’ » mais ça n’avançait pas beaucoup Sieg. Après tout, ce diminutif pouvait déboucher sur pas mal de prénoms…
Enfin, plus important que ça, ce Dom’ affirma le reconnaître. Le chasseur s’en était douté : impossible de passer inaperçu avec une couleurs de cheveux pareils !
Avec un regard sceptique pour vérifier si elle était pleine de gras ou non, Sieg tendit finalement sa propre main pour attraper celle du jeune homme.

- Sieg.

Sans lui laisser le temps de dire autre chose, Dom’ enchaîna sur son avis à propos de la musique qui passait. Le moins que l’on pouvait dire, c’était que l’avis était partagé.
Le jeune garçon venait de pointer du doigt un autre jeune homme que Sieg pensa reconnaître comme étant Lawrence, le Maître d’Aliza. Dom’ ne savait évidemment pas que Law’ était aveugle et il imaginait bien la moquerie dont avait dû faire l’objet Lawrence lorsqu’il s’était écrasé au sol.
Après tout, même s’il le cachait merveilleusement bien, il était bel et bien atteint de cécité et cette musique horrible devait obstruer sa « vision ».
Détournant son regard du Maître de la sirène, Sieg se concentra à nouveau sur Dom’.

- Oui, je suis d’accord. Cette musique est horrible.

Enfin, de son point de vue, évidemment. Ceux qui dansaient avaient l'air d'aimer. La fin de la musique approchait et Sieg soupirait déjà d’aise.

- Enfin, de toute manière, je ne suis pas fanatique de musiques. Je suis venu surtout pour ne pas rester tout seul chez moi comme un vieil homme croulant. Et toi ? Mis à part ce buffet, qu’est-ce qui t’a poussé à venir ? Tu es vachement jeune, non ?

Des questions indiscrètes ? Oui, sûrement. Mais Dom’ ne semblait pas du genre à se focaliser sur ce genre de trivialités. Sa manière de parler à elle seule démontrait qu’il était plutôt bavard et très sociable.

Tout en écoutant les réponses du jeune homme, Sieg remarqua que plusieurs femmes venaient de faire leur entrée dans des robes plus que somptueuses. L’une d’elle, déguisée en une sorte de loup, venait de commander une coupe de champagne et s’était posée tout près d’eux.
À première vue, Sieg doutait de sa capacité à s’entendre avec ce genre de personnes. Ses manières étaient trop nobles et sa posture trop droite pour qu’elle soit le genre de personne avec lesquelles il avait l’habitude de traîner…




Dernière édition par Sieg le Mar 30 Déc - 15:00 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:40 (2016)    Sujet du message: Le Grand Bal

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> Le Von Teese Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Page 1 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com