Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ]
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Juno

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 28 Nov - 11:54 (2008)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Avant que Lilith n’attrape le poisson tendu, Juno eut le temps d’observer ses traits fatigués. Ayant laissé sa Maîtresse sous la protection d’Agaliaretph, l’Invocation de l’eau ne put qu’imaginer que la jeune femme avait mal dormi. Elle s’était déjà réveillée ce matin-là en hurlant, mais le reste de la nuit devait avoir été tout autant mouvementé.

Juno allait commencer à s’inquiéter pour la santé de l’humaine lorsque la jeune femme attrapa une brochette et mordit à pleine dents dedans, affirmant que c’était divin. Elle accompagna le tout d’un fruit juteux, avant d’en redemander. L’Invocation pencha la tête sur le côté en signe de contentement et s’apprêtait à partir chercher une nouvelle brochette lorsque sa Maîtresse lui posa une question.
Visiblement, elle n’était pas plus inquiète que cela, car elle n’attendit pas la réponse avant de se lever et d’attraper elle-même cette autre brochette. Par politesse et par envie de parler, Juno décida quand même de lui répondre.

« Non, tout s’est très bien passé. Tu comprendras que je n’ai pas ressenti l'envie de dormir, après avoir passé autant de temps figée dans ma salle, et j’ai passé la nuit à profiter de la pluie et du monde extérieur. »

Tout en écoutant l’Invocation lui répondre, Lilith attrapa avec envie une troisième brochette. Cela surprit un peu Juno, qui ne s’était pas attendue à ce que les humains puissent manger autant.
Une fois qu’elle eut finie, elle entreprit d’éteindre le feu et décida de patienter en faisant quelques étirements.

C’est à ce moment-là qu’Agaliaretph décida de se lever, attrapant ce qui restait du repas en une bouchée. Non sans surprise, il en profita pour adresser quelques reproches à la maigre quantité, des reproches auxquels Juno répondit dans une voix calme, comme toujours.

« Oh, mais je le sais bien, fier cerbère. Seulement, je me doutais que tu préfèrerais chasser toi-même. Tu comprendras qu’il est difficile pour moi d’attraper assez de nourriture pour un être tel que toi. Mon but était surtout de nourrir notre Maîtresse, ce qui, semble-t-il, est réussi. »

Sans ajouter un mot de plus, Juno observa l’agilité avec laquelle Lilith arrivait à grimper sur la tête de son cerbère. Une fois qu’elle fut installée, la discussion reprit de plus belle, concernant cette fois la direction à prendre.
D’après ce que disait Lilith, le chemin promettait d’être assez long, mais Juno se sentait prête, contrairement à ce que pouvait penser Agaliaretph.

- Bon je ne veux pas faire mon méchant… Mais avec elle derrière nous, je ne pourrai pas aller aussi vite que d’habitude et ça veux dire que sa nous prendre plus de temps pour se rendre à Lüh. À moins quelle puisse me suivre aussi rapidement bien sûr ?

L’intéressée trouvait le colosse fort impolie de s’adresser à Lilith alors que c’était à elle qu’il parlait, mais elle s’était déjà habitué au cynisme du cerbère, et se contenta de soutenir le regard méprisant du colosse, sans pour autant lui rendre sa méchanceté gratuite.

- Et le problème du désert reste… Si nous ne pouvons pas le traverser aussi rapidement que la dernière fois, même si le trajet n’est pas long… Je ne suis pas sur quelle supportera la chaleur en plein jour ?

Pour ne pas être prise pour un fardeau plus que nécessaire, Juno n’attendit pas longtemps avant de répondre à cette déclaration.

« Je sais que ce n’est que par intérêt que tu poses la question, mais je te rassure tout de suite. L’eau dans ma sphère me permet de moduler la température de mon corps. La chaleur en elle-même n’a pas tant d’emprise sur moi que ce que tu pourrais croire. Excepté si je saute dans du feu, ou que je lévite au-dessus d’un volcan en éruption, je ne devrais pas avoir de problème. Je suis une semi-Déesse, après tout, comme toi. Nous avons des pouvoirs. »

Le tout avait été déclaré sur un ton jovial, presque amusé, mais pas du tout prétentieux ou arrogant.

« En revanche, je reconnais que vous devez courir plus vite que moi. En utilisant la force de la pression de l’eau, je peux me déplacer à une vitesse déjà beaucoup plus élevée qu’un humain, mais je ne pense pas pouvoir égaler les compétences des muscles d’un semi-Dieu tel que vous, Agaliaretph. »

Juno déplaça son regard sur sa Maîtresse en quête de réponse. Maintenant qu'elle avait toutes les informations nécessaires en main, que voulait faire Lilith ? Le plan restait-il celui d'origine ?
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Ven 28 Nov - 11:54 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 2 Déc - 14:12 (2008)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

« Non, tout s’est très bien passé. Tu comprendras que je n’ai pas ressenti l'envie de dormir, après avoir passé autant de temps figée dans ma salle, et j’ai passé la nuit à profiter de la pluie et du monde extérieur. »

Ainsi Juno n’avait pas dormi de la nuit ? Cela n’aurait pas dû étonner la jeune femme. Elle était toutefois contente de voir qu’elle n’avait pas perdu de temps sur sa nouvelle liberté pour goûter aux premiers bonheurs des senteurs et sensations. Agaliaretph la coupa dans ses douces pensées.

- Ce n’est rien ça comme déjeuner ! Je mange quinze fois ça habituellement… Je vais te montrer moi c’est quoi un vrai repas de chasse ce soir !

« Oh, mais je le sais bien, fier cerbère. Seulement, je me doutais que tu préfèrerais chasser toi-même. Tu comprendras qu’il est difficile pour moi d’attraper assez de nourriture pour un être tel que toi. Mon but était surtout de nourrir notre Maîtresse, ce qui, semble-t-il, est réussi. »


Soki rigola gentiment. Elle aimait bien ce calme et ce sentiment de plénitude qui émanait de Juno. Le sourire aux lèvres, elle se tourna vers Agaliaretph.

« - Ce sera donc toi notre responsable en nourriture pour ce soir, mon cher et adorable cerbère ! Je compte sur toi pour nourrir notre petite troupe. »

La guerrière se tourna finalement vers Juno, le sourire aux lèvres. Elle aimait bien les voir interagir entre eux. Au moins ils se parlaient et ne s’ignoraient pas. Le problème venait principalement d’Agaliaretph. Il allait lui falloir s’en occuper rapidement pour que cela ne dégénère pas.

« - Oui, Juno c’était tout simplement délicieux, ce que tu nous as proposé ce matin ! »

- Alors, on va où ?

Après lui avoir répondu patiemment, indiquant leur plan de route, elle entendit Agaliaretph faire des commentaires hostiles envers l’invocation d’eau. Elle se retint de soupirer et attendit qu’il finisse.

- Bon je ne veux pas faire mon méchant… Mais avec elle derrière nous, je ne pourrai pas aller aussi vite que d’habitude et ça veux dire que sa nous prendre plus de temps pour se rendre à Lüh. À moins quelle puisse me suivre aussi rapidement bien sûr ?

Soki fronça les sourcils. Elle savait que l’acceptation d’Agaliaretph face à une nouvelle invocation serait dure mais elle n’appréciait pas pour autant. Il allait lui falloir s’adapter ou bien elle allait se fâcher. Elle ravala sa pensée. Ce n’était ni le lieu ni le moment. Elle devait en parler en privé avec son cerbère, sans Juno.

- Et le problème du désert reste… Si nous ne pouvons pas le traverser aussi rapidement que la dernière fois, même si le trajet n’est pas long… Je ne suis pas sur quelle supportera la chaleur en plein jour ?

« - Autant demander tout cela à notre nouvelle compagne, Agaliarepth. Tes questions sont évidentes et je suis honteuse de ne pas y avoir pensé moi-même. Heureusement que tu es là, mon cher cerbère ! »

Son cerbère avait relevé d’importantes informations et ils ne pouvaient pas se mettre en route tant que l’invocation d’eau n’aurait pas répondue. Les têtes d’Agaliaretph tournées vers elle, Soki tourna la sienne sur leur nouvelle compagne.

« Alors, qu’en penses-tu, Juno ? »

« Je sais que ce n’est que par intérêt que tu poses la question Agaliaretph, mais je te rassure tout de suite. L’eau dans ma sphère me permet de moduler la température de mon corps. La chaleur en elle-même n’a pas tant d’emprise sur moi que ce que tu pourrais croire. Excepté si je saute dans du feu, ou que je lévite au-dessus d’un volcan en éruption, je ne devrais pas avoir de problème. Je suis une semi-Déesse, après tout, comme toi. Nous avons des pouvoirs.

En revanche, je reconnais que vous devez courir plus vite que moi. En utilisant la force de la pression de l’eau, je peux me déplacer à une vitesse déjà beaucoup plus élevée qu’un humain, mais je ne pense pas pouvoir égaler les compétences des muscles d’un semi-Dieu tel que vous, Agaliaretph. »


Soki était pensive. L’attitude d’Agaliaretph la gênait. En étant aussi protecteur, il risquait d’empêcher Juno de la protéger dans un moment critique. Un combat serait le bienvenu pour que des liens se créent entre eux. Les deux invocations la regardaient maintenant, attendant ses indications sur leur destination.

Elle était tentée désormais de faire un détour pour qu’ils aient le temps de faire connaissance. Elle avait, qui plus est, toujours en projet de libérer deux autres invocations : une de terre et une d’air, les deux seules qui lui manquait encore. Elle était satisfaite. Elle avait réussi la moitié de son premier objectif.

Elle regarda alternativement son beau cerbère puis la mystérieuse Juno. Ils avaient chacun leur force et leur faiblesse, à eux de se compléter. Elle ne voulait pas laisser à la traîne sa nouvelle invocation d’eau, sinon leur collaboration tomberait à l’eau. Elle prit une décision qui n’allait sûrement pas plaire à son invocation de feu mais tant pis. S’ils devaient combattre, elle voulait qu’ils soient organisés et bien en place. Hors de question qu’il y est des dissensions dans le groupe.


« - Ma décision est prise…

Pour que nos liens se renforcent entre nous - et surtout entre vous deux -, j’ai décidé qu’on ne se rentrerait pas directement à Lüh. Nous allons nous diriger vers le Temple de la Terre. Nous verrons si je réussirai à en libérer un demi-dieu…

Nous reprendrons la direction de la ville ensuite et je prendrais des dispositions pour que chacun de vous soit dans son élément sur le Domaine Shidori – sauf toi Agaliaretph puisque tout est déjà en place -.

Je compte sur vous deux, principalement toi Agaliaretph, pour aider Juno à s’adapter à notre groupe. Tu es ma première invocation et a donc le plus d’expérience. C’est à toi de lui expliquer comment on procède habituellement – dans les combats, les promenades, etc -. Je compte sur toi mon beau cerbère.

Pour ce qui est de notre vitesse, nous voyagerons plus lentement jusqu’à ce qu’on atteigne une vitesse croisière, qui corresponde à ce que Juno peut faire. Je veux qu’elle reste avec nous, il est donc hors de question d’aller aussi vite que d’habitude. – Cela me permettra d’avoir le cœur bien en place tout du long… - »


Ils partirent enfin, le soleil presque à son zénith, Soki sur la tête centrale d’Agaliaretph et Juno survolant le sol à leur gauche. Grisée par la vitesse, la jeune femme ferma les yeux et profita du vent jouant avec son visage. Ils avaient eu du mal à s’accorder sur la vitesse limite de Juno, Agaliaretph ne pouvant s’empêcher de proférer des remarques mesquines. Soki avait bien compris qu’il n’aimait pas avoir à courir à vitesse réduire mais elle ne lui avait pas laissé le choix.

Elle avait tenté de l’apaiser mais redouté de ne pas y être parvenue complètement. Est-ce que son attitude allait dégrader encore un peu plus leur relation inter-invocation ? La guerrière rouvrit les yeux et se mordit la lèvre. Elle ne savait plus trop comment s’y prendre avec son dévoué cerbère.

Comme à leur habitude, ils voyageaient en silence. Soki regarda Juno et l’observa. Cela la perturbait que Juno soit si silencieuse. Elle aurait dû avoir des questions à poser. Ayant peur de la déconcentrer, elle ne lui demanda pourtant pas de lui éclaircir les idées. Elle reporta son regard droit devant eux.

Malgré le fait de ne pas courir à fond, ils avançaient vite. Ils atteindraient deux jours et demi plus tard le Temple de la Terre selon ses estimations. Heureusement qu’elle commençait à avoir l’habitude des mouvements de muscles d’Agaliaretph et que son postérieur s’était accoutumé à ce mode de transport.

Le chemin pour aller jusqu’au Temple de Terre ne différent pas de beaucoup de l’itinéraire initial, ils devaient traverser les landes luxuriantes, passer par une petite parcelle de désert puis un bout de terre formant la presqu’ile. Sur le continent principal, au lieu de partir vers le sud-est, ils n’auraient qu’à aller tout droit, toujours vers l’est pour arriver à destination.

Ils traversaient actuellement les landes luxuriantes en longeant la côte. De grandes montagnes cassaient les surfaces planes. Du vert, il n’y avait que ça. Entre les crachins de pluie – les restes de l’orage entourant le Temple de l’Eau – et ce morne panorama, Soki fini par s’assoupir. Ce paysage offrait pourtant une vue excellente et leur permettait de voir au-loin, dans un brouillard mystérieux, la ligne de séparation entre les landes et le désert. Leur pause déjeuner s’écourta car personne n’avait vraiment faim. Et puis, Soki pouvait manger sur le dos du cerbère. Agaliaretph eut donc pour mission de les approvisionner pour le repas du soir.

Ils étaient sur le point d’entrer dans la parcelle de désert. Un frisson parcourut la jeune femme. Elle en avait vraiment une mauvaise expérience… Heureusement qu’ils n’y resteraient qu’une petite demi-journée. Le jour touchait toutefois sur sa fin, l’astre fléchissant. La température baissait rapidement. La nuit s’installerait bientôt. Soki se raidit sur le dos de l’invocation. Elle redoutait le moment où ils passeraient dans le désert ambré.


« - Arrêtons-nous ici pour cette nuit. Nous avons déjà dormi dans le désert en pleine nuit, Agaliaretph et moi-même, et j’en garde de très… mauvais souvenirs... Je serais plus rassurée de dormir juste à la limite entre les deux terres.

Agaliaretph, je te confie la lourde tâche de nous amener du gibier pour notre repas. Heureusement, nous sommes à proximité d’une petite forêt… Je vais profiter de ton moment de chasse pour ramasser du bois avec l’aide de Juno. Ainsi, nous aurons un beau feu de camp que tu reviendras. Prends-en suffisamment pour qu’il nous en reste demain matin. Cela t’évitera de devoir repartir chasser deux fois. »


La voix de la jeune femme était tendue. La proximité encore un peu trop proche à son goût de cette parcelle la perturbait. Elle ne voulait toutefois pas faire demi-tour de peur de perdre une demi-journée supplémentaire. Elle se reprit en main et décida de se calmer… Elle était en sécurité… Entourée de ses deux invocations, toutes deux entièrement dévouées à son bien-être. Elle n’avait pas le droit de réagir ainsi… Elle inspira puis expira lentement, expulsant son appréhension.
Revenir en haut
Agaliaretph

Hors ligne


Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 155
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) Feu
Lien vers la fiche: URL
Sorts: Feu 1 a 7, Ignifuge, Nécrose, Folie, Négation, Intimidation 3 - 5, Soins 2 - 4, Métamorphose, Lumière 1
Point(s): 37

MessagePosté le: Mar 2 Déc - 16:54 (2008)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Agaliaretph avait regardé sa maîtresse et Juno à de multiples reprises attendant leur réponse. Juno finit par expliquer la façon qu’elle utiliserait pour survive à la traverser du désert. Elle avoua par contre, quelle ne pourrais pas égaler la vitesse de déplacement du colosse et cela déplut énormément à Agaliaretph, car il savait de Soki déciderait de faire le voyage à une vitesse réduite. N’ayant pas le choix, Agaliaretph savait désormais qu’il devrait faire le voyage lentement.
Toutefois, il restait à Soki de prendre la décision du chemin à prendre pour se rendre à Lüh et cette décision arriva assez rapidement.

« - Ma décision est prise…

Pour que nos liens se renforcent entre nous - et surtout entre vous deux -, j’ai décidé qu’on ne se rentrerait pas directement à Lüh. Nous allons nous diriger vers le Temple de la Terre. Nous verrons si je réussirai à en libérer un demi-dieu…

Nous reprendrons la direction de la ville ensuite et je prendrais des dispositions pour que chacun de vous soit dans son élément sur le Domaine Shidori – sauf toi Agaliaretph puisque tout est déjà en place -.

Je compte sur vous deux, principalement toi Agaliaretph, pour aider Juno à s’adapter à notre groupe. Tu es ma première invocation et a donc le plus d’expérience. C’est à toi de lui expliquer comment on procède habituellement – dans les combats, les promenades, etc -. Je compte sur toi mon beau cerbère.

Pour ce qui est de notre vitesse, nous voyagerons plus lentement jusqu’à ce qu’on atteigne une vitesse croisière, qui corresponde à ce que Juno peut faire. Je veux qu’elle reste avec nous, il est donc hors de question d’aller aussi vite que d’habitude. – Cela me permettra d’avoir le cœur bien en place tout du long… - »




Agaliaretph resta sans voix devant la décision de sa maîtresse. Elle ne voulait pas seulement prendre un autre chemin, non ! Elle voulait libérer une autre invocation en plus de celle de l’eau. Le colosse voulu expliquer le fait qu’il désapprouvait énormément l’arrivée d’une autre invocation, mais Soki ne lui laissa pas le temps.

Elle lui demanda même, d’enseigner à Juno les différentes façons d’agir en combat et de comment se rendre utile sur-le-champ de bataille et autres déplacements. Quand cette phrase sortie de la bouche de sa maîtresse, Agaliaretph ferma les yeux car, dans ceux-ci, ont pouvait facilement voir la colère du cerbère. Ce qu’il détestait le plus, c’est qu’il n’aurait aucun moyen pour faire en sorte que Soki change d’idée, il décida tout de même de lui parler plus tard dans la soirée.

Pour finir ces explications, Soki annonça comme l’avait prédis le demi-dieu, qu’Ils allaient faire le voyage à vitesse réduite. En plus de tout le reste, Soki pensait que cela allait renforcer les liens entre lui et Juno. Le voyage finit par prendre son envole et les trois compagnons firent le chemin en silence. Durant le voyage, Soki avait tenté d’apaiser Agaliaretph de toutes les façons possibles sans vraiment de résultat. Agaliaretph resta de froid face aux paroles de sa chère maîtresse.

Agaliaretph décida tout de même de ne même de faire les premier pas pour que sa maîtresse adorée, soit fier de lui. Alors il décida de prendre la parole et d’expliquer à Juno comme qu’on venu, la façon d’agir en situation de combat. Le regard droit devant, le cerbère s’exprima ainsi.

« - La première règle à suivre en situation de combat, est la suivante ! Toujours savoir, le nombre d’ennemis à affronter si tu en as la possibilité et en prendre le plus possible à combattre, pour écarter le gros du danger pour Soki. Deuxième règles, combattre férocement en gardant à l’œil notre chère maîtresse, mais ne tant fais pas elle sait se défendre la plupart du temps. Troisièmement, être attentif aux changements éventuels, les ennemis peuvent changer de tactique très rapidement, alors il te faudra savoir comment réagir et au bon moment. Et quatrièmement, garder en tête qu’il te faut faire ce qu’il faut pour survive et garder en vie notre maîtresse, même si ta vie en dépend. Si c’est quatre règles principales sont suivies, il n’y aura aucun problème durant un combat. »

Après cette courte explication, Agaliaretph ne dit plus rien et ne répondit à aucune question. Le chemin emprunté ne fut pas très difficile. Agaliaretph part sa puissance musculaire passa avec facilité tous les chemins étaient difficile d’accès habituellement. Le chemin qu’avais décidé Soki leurs firent traverser plusieurs territoires. Même avec la beauté que le paysage pouvait avoir, Agaliaretph gardait son regard droit devant lui sans dire un mot. Ils arrivèrent finalement à la limite du territoire actuel, avant de rentrer dans le désert ambré.

Agaliaretph ressentis le frisson qui parcourut le corps de sa maîtresse. Les mauvais souvenirs revins en mémoire au cerbère, mais celui-ci n’y porta même pas attention car, il savait que cette fois si ça n’arriverais pas car il saurait les esquiver. Le soleil était pratiquement couché, alors Soki décida…

« - Arrêtons-nous ici pour cette nuit. Nous avons déjà dormi dans le désert en pleine nuit, Agaliaretph et moi-même, et j’en garde de très… mauvais souvenirs... Je serais plus rassurée de dormir juste à la limite entre les deux terres.

Agaliaretph, je te confie la lourde tâche de nous amener du gibier pour notre repas. Heureusement, nous sommes à proximité d’une petite forêt… Je vais profiter de ton moment de chasse pour ramasser du bois avec l’aide de Juno. Ainsi, nous aurons un beau feu de camp que tu reviendras. Prends-en suffisamment pour qu’il nous en reste demain matin. Cela t’évitera de devoir repartir chasser deux fois. »


Sans attendre d’autres explications où demande, Agaliaretph parti rapidement à la chasse pour ramener une chasse digne de sa maîtresse. Comme Soki l’avait précisé, ils étaient à proximité d’une petite forêt. Agaliaretph décida de faire sa chasse à cet endroit. Les animaux étaient en grands nombres dans cette petite forêt, alors la chasse fut excellente. Agaliaretph revint sans difficulté à l’endroit du campement avec quelque chose pour se nourrir ce soir et demain avant de partir. Sans le dire, Agaliaretph avait mangé à sa faim dans la forêt, engloutissant sanglier, cerfs et autres petits animaux et c’étais ramené son dessert et le repas de sa maîtresse et de Juno.

Soki et Juno c’était employé à faire le feu, alors Agaliaretph déposa deux des trois animaux près de sa maîtresse pour quelle prenne ce qu’elle voulait. Leur souper regroupait trois animaux assez costauds. Il y avait un assez gros sanglier et deux cerfs d’âge adulte, ce qui fessait un très bon repas. Sans gène, Agaliaretph engloutit la totalité d’un cerf et ne laissa qu’une flaque de bave sur le gazon. Après avoir mangé, le demi-dieu s’écrasa au sol près du feu et fixa sa maîtresse. Il voulait lui parler seul à seul, mais il ne savait pas comment lui dire.


Revenir en haut
Juno

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 4 Déc - 16:52 (2008)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Les compliments de sa Maîtresse sur la nourriture qu’elle avait ramené firent plaisir à Juno. Cela lui rappelait les longs repas qu’elle préparait pour le village de Junon, des repas où tout le monde s’asseyait autour d’une grande table et mangeait en buvant et riant. À cette époque, elle usait de sa grande magie pour réunir un nombre impressionnant d’ingrédients plus exquis les uns que les autres, et quelle que soit la quantité, ses plats étaient toujours vide à la fin du repas. Seul une atmosphère de bonne humeur restait figé sur le visage des habitants de Junon, des personnes que Juno ne pourrait probablement jamais oublier. Encore maintenant, elle se souvenait de chacun de leurs traits, aussi fidèlement que possible.
Mais voilà, ce temps était résolu. En ces temps, l’Invocation n’était encore qu’une semi-Déesse respectée et aimée par quelques-humains. Maintenant, elle était principalement vu comme une arme. Cette idée la peinait un peu, même si Lilith avait précisé qu’elle n’avait rien contre une nouvelle amie. D’un autre côté, l’expérience de vivre aussi proche d’un être humain la ravissait. Elle allait satisfaire sa curiosité jusqu’à n’en plus pouvoir.
Revenant dans le monde présent pour de bon, une petite touche d’amertume dans son cœur fait d’eau, l’Invocation écouta les remarques et questions qu’on lui adressait, et tenta d’y répondre.

Après les quelques explications qu’elle venait de fournir, Lilith se plongea dans une longue réflexion silencieuse. Tour à tour, elle observa ses deux Invocations. L’Invocation de l’eau comprenait qu’une idée venait de lui passer par la tête, mais ce qui suivit la surpris quand même.

« - Ma décision est prise…

Pour que nos liens se renforcent entre nous - et surtout entre vous deux -, j’ai décidé qu’on ne se rentrerait pas directement à Lüh. Nous allons nous diriger vers le Temple de la Terre. Nous verrons si je réussirai à en libérer un demi-dieu…

Nous reprendrons la direction de la ville ensuite et je prendrais des dispositions pour que chacun de vous soit dans son élément sur le Domaine Shidori – sauf toi Agaliaretph puisque tout est déjà en place -.

Je compte sur vous deux, principalement toi Agaliaretph, pour aider Juno à s’adapter à notre groupe. Tu es ma première invocation et a donc le plus d’expérience. C’est à toi de lui expliquer comment on procède habituellement – dans les combats, les promenades, etc -. Je compte sur toi mon beau cerbère.

Pour ce qui est de notre vitesse, nous voyagerons plus lentement jusqu’à ce qu’on atteigne une vitesse croisière, qui corresponde à ce que Juno peut faire. Je veux qu’elle reste avec nous, il est donc hors de question d’aller aussi vite que d’habitude. – Cela me permettra d’avoir le cœur bien en place tout du long… - »


Aussitôt, Juno jeta un coup d’œil à Agaliaretph. Sûrement sa Maîtresse cherchait à bien faire, mais l’Invocation était persuadée que le cerbère ne verrait pas cela du même œil. Probablement la détesterait-il même encore un peu plus. Sans qu’elle ne le veuille, l’humaine venait d’enrager un peu son cerbère, alors que Juno se sentait un peu fautive.
En revanche, le dévouement du cerbère envers Lilith l’honorait. Sans même se plaindre ou protester, il engagea sa course à travers les landes Luxuriantes, calant plus ou moins facilement sa vitesse à celle de Juno.

Sa sensation de malaise ne s’étant pas totalement envolée, Juno préféra ne pas parler plus que nécessaire et elle se contenta d’observer le décor qui s’offrait à eux, d’autant plus qu’il était magnifique et ravivait le bonheur de l’Invocation. Ce décor de vastes plaines aux couleurs verdoyantes, Juno l’avait imaginé un nombre inimaginable de fois. Si elle n’avait pas senti les vibrations de la course du cerbère, elle aurait eu l’impression d’être totalement libre, comme elle aurait pu l’être dans un lointain passé.
Un instant, elle tourna la tête vers sa Maîtresse. Elle avait les yeux ouverts et se mordait la lèvre dans un signe d’inquiétude. Sans trop se creuser la tête, Juno pensait avoir deviné que Lilith ne savait plus comment s’y prendre avec le caractère hargneux de son fidèle canidé. Tout en redirigeant son regard droit devant elle pour éviter un obstacle qui pourrait apparaître, la femme Invocation remercia le ciel d’avoir amené à elle une personne qui s’occupait d’elle comme d’un être vivant, et pas comme d’une arme froide et sans vie.

À la grande surprise de Juno, c’était également ce moment-là qu’Agaliaretph décida d’obéir aux ordres de Lilith. Avec un sérieux et une voix qui interdisait la discussion, le fidèle cerbère expliqua à son homologue de l’eau comment les combats devaient se dérouler.
Le femme de l’eau ne dis rien de peur de blesser l’amour-propre du cerbère, mais ce qu’il lui avait dis était évident. Elle n’en avait peut-être pas l’air, mais elle savait se battre. Plus d’une fois déjà, elle avait dû retirer la vie à des êtres vivants qui la menaçaient. Cependant, n’étant pas très fière de ses gestes, elle évitait d’en parler comme aurait pu le faire un guerrier qui vantait ses exploits. Elle s’était toujours battu pour permettre à ce qu’elle aime de survivre, et non pour écraser.
Ici, c’était simple : sa survie dépendait bien plus de celle de Lilith, et elle était prête à frôler la mort pour accomplir son rôle. Les indications d’Agaliaretph était quasiment inutile, bien que l’Invocation soit heureuse de l’effort prodigué par son homologue tricéphale.
Après cette explication, le silence retomba sur les trois êtres, seul le bruit de la course du cerbère se faisant entendre.

L’après-midi achevé, le petit groupe atteignait la limite entre le désert et les landes Luxuriantes. Avec un regard plein d’appréhensions, Lilith décida de stopper leur voyage ici et envoya Agaliaretph chercher de la nourriture.

Obéissant, le cerbère s’en alla en quelques secondes dans la forêt avoisinante, tandis que Juno fixait sa Maîtresse. Elle avait une sorte de sixième sens pour remarquer quand quelqu’un n’allait pas, et elle sentait ici que Lilith n’était pas très à l’aise. Dans un geste maternel, elle s’approcha d’elle et apposa ses deux mains sur les épaules de l’humaine.

« Ne t’inquiète pas. À nous deux, nous sommes sûrs de pouvoir te protéger en toutes circonstances. Peut-être suis-je un peu idiote de penser déjà de la sorte, mais j’apprécie beaucoup ta présence et pour rien au monde je ne te laisserai dans une situation difficile sans mon aide, ou celle d’Agaliaretph. »

L’Invocation pencha la tête sur le côté, comme elle le faisait à chaque fois qu’elle voulait montrer qu’elle était heureuse, tout en continuant à rassurer Lilith de sa présence chaleureuse.

« Maintenant, viens. Tu voulais faire du feu, n’est-ce pas ? »

Accompagnant ses paroles par des gestes, Juno se baissa et ramassa une branche morte qui traînait sur le sol.

[…]

Quelques dizaines de minutes plus tard, lorsque le cerbère revint, le feu était déjà allumé. Agaliaretph déposa au sol trois animaux, en avala un sans se priver, et se rallongea, fixant sa Maîtresse intensément.
Immédiatement, Juno comprit le message et se sentit presque de trop. Elle passa son visage du cerbère à l’humaine et sa voix robotisée s’éleva dans les airs.

« Lilith, je crois que ton ami du feu voudrait te parler. Comme tu peux le constater, je n’ai pas de bouche et ne reprend pas de l’énergie comme vous deux pourriez le faire, alors je vais aller profiter de ma nouvelle liberté et visiter le décor aux alentours. Appelle-moi simplement lorsque je ne dérangerai plus. »

Sans attendre de confirmation ou de dénégation, l’Invocation actionna sa technique de lévitation et s’en alla plus loin, à l’abri des arbres.
Cela ne la peinait pas le moins du monde, et elle comprenait parfaitement qu’Agaliaretph ait son mot à dire sur les évènements récents. Et puis, redécouvrir la nature qu’elle avait presque oublié lui faisait un bien fou.
Elle redécouvrait la sensation de l’écorce sous ses doigts, l’odeur si caractéristique des forêts, et elle eut même le bonheur d’entendre le chant d’un oiseau nocturne.
Et parmi ces découvertes, Juno était heureuse, pour la première fois depuis son enfermement.
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 5 Déc - 14:26 (2008)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Lorsqu’il s’était éloigné au pas de course, sans une parole, la tension s’évacua de la jeune femme. Elle soupira et baissa les épaules. Elle était sur le point de s’affaisser jusqu’au sol lorsque Juno vint la réconforter. Elle était très portée sur l’empathie, apparemment.

« Ne t’inquiète pas. À nous deux, nous sommes sûrs de pouvoir te protéger en toutes circonstances. Peut-être suis-je un peu idiote de penser déjà de la sorte, mais j’apprécie beaucoup ta présence et pour rien au monde je ne te laisserai dans une situation difficile sans mon aide, ou celle d’Agaliaretph.

Maintenant, viens. Tu voulais faire du feu, n’est-ce pas ? »


Pendant qu’elles ramassaient rapidement le bois et que le soleil se couchait en nimbant le ciel d’orangé, Lilith s’expliqua un peu plus sur son comportement et ses sentiments.

« - Ce n’est pas ça, Juno… Je… J’apprécie aussi ta présence réconfortante et calme mais je suis inquiète pour Agaliaretph. Il réagit de façon excessive. J’ai peur que la jalousie l’aveugle.

Je sais que je peux compter sur vous deux, mais séparément. Travailler en binôme, je crois que vous n’en seriez pas capable à l’heure actuelle.

Je ne sais plus comment le rassurer, comment le prendre. J’ai l’impression qu’il s’est renfermé sur lui-même. Il ne me dit plus rien et fais sans commentaire ce que je lui demande. L’ambiance est vraiment tendue au sein du groupe et c’est très mauvais… »

* * *

Le silence était pesant. Soki n’avait pas encore félicité Agaliaretph pour l’effort dont il avait fait preuve et attendait le moment propice. Le bois craqua et une gerbe de flamme cracha un peu plus haut que la normal.

Agaliaretph était revenu de sa chasse et avait déposé un peu brusquement sa récolte du soir. Il était ensuite parti manger sans un mot. Soki se mordit la lèvre pour ne pas faire de remarque acerbe envers le cerbère. Il prenait vraiment trop mal la situation !

Le feu éclairait leur visage de façon inquiétante. La tension était palpable. La jeune femme détestait ça. Elle n’était pas douée pour mettre de l’ambiance et ne savait pas comment s’y prendre avec eux. Elle les regarda tour à tour durant tout le repas en silence jusqu’à ce que Juno le crève. Enfin ! La guerrière lui adressa un sourire comblé puis mourut sur ses lèvres lorsqu’elle lui annonça qu’elle allait les laisser seuls quelques instants.


« Lilith, je crois que ton ami du feu voudrait te parler. Comme tu peux le constater, je n’ai pas de bouche et ne reprend pas de l’énergie comme vous deux pourriez le faire, alors je vais aller profiter de ma nouvelle liberté et visiter le décor aux alentours. Appelle-moi simplement lorsque je ne dérangerai plus. »

Elle ouvrit la bouche pour la rappeler puis la referma, estimant qu’il était effectivement nécessaire qu’elle lui parle seule à seul. Ce n’était pas pour autant qu’elle appréciait de mettre Juno à l’écart. Elle la prévint cependant, en la voyant s’éloigner, n’ayant pas pu réagir plus vite. Obligée d’élever la voix pour qu’elle l’entende, elle annonça :

« - Merci pour ta compréhension. Tu es plus attentive que moi, à ce que je vois. Ne t’éloignes pas trop, Juno, s’il te plaît. Je t’appellerais quand tout sera clarifié… »

Elle regarda quelques instants le feu crépitant puis regarda son fidèle cerbère. Les yeux de la guerrière étaient las. Elle n’aimait pas les situations compliquées et préférait les combats. Ses traits fatigués trahissaient son inquiétude et ses préoccupations. Agaliaretph ne l’avait peu voir pas du tout lâché du regard durant tout le repas, rajoutant un poids sur ses épaules. La jeune femme était fatiguée de cette constante tension. Celle-ci grimpa encore d’un cran.

« - Agaliaretph. Tu n’as pas dit un mot de toute la soirée. Quelque chose te déplaît et je crois savoir quoi mais je ne comprends pas pourquoi.

Avant que tu ne dises quoi que ce soit, je tenais à te remercier pour l’effort que tu as fait auprès de Juno, tout à l’heure. Quand tu lui as expliqué comment fonctionnait notre compagnie. »


Elle s’arrêta une poignée de seconde puis reprit, plongée dans ses pensées. Elle releva son visage des flammes et vrilla son regard sur celui du cerbère.

« - Je dois toutefois te parler en toute franchise. Je n’apprécie pas du tout ton attitude face à Juno. Elle est peut-être ton élément opposé mais j’aimerai que tu fasses plus d’efforts. Je me doute bien que cela doit t’être difficile mais je n’en peux plus.

Toute cette tension, cette haine. Je ne la supporte plus, mon ami. Laisse-la sortir une bonne fois pour toute de toi, s’il te plaît. »


Ses épaules s’étaient affaissées, son regard s’était terni. Cette situation la détruisait à petit feu. Elle plia ses jambes contre sa poitrine et les encercla de ses bras. Elle posa son menton sur ses genoux, le regard vague.

« - Si j’ai décidé de ne pas attendre avant d’aller chercher une nouvelle invocation, c’est à cause de ta réaction. De mon point de vue, tu n’acceptes pas l’arrivée d’une nouvelle invocation. Je veux te brusquer pour que tu arrêtes de réagir aussi violemment. Peut-être m’y suis-je mal prise mais je ne sais pas quoi faire d’autre.

Je ne sais plus comment te rassurer, je ne sais plus comment te faire plaisir. A part peut-être en redevant la seule invocation à devoir me protéger… Mais cela va à l’encontre de mes projets, Agaliaretph, et tu le sais.

Donnes-moi ton avis, mon cher cerbère, s’il te plaît. Je t’ai dit tout ce que j’avais sur le cœur, fais de même. »
Revenir en haut
Agaliaretph

Hors ligne


Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 155
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) Feu
Lien vers la fiche: URL
Sorts: Feu 1 a 7, Ignifuge, Nécrose, Folie, Négation, Intimidation 3 - 5, Soins 2 - 4, Métamorphose, Lumière 1
Point(s): 37

MessagePosté le: Lun 8 Déc - 16:56 (2008)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Après son retour auprès de sa maîtresse, Agaliaretph n’avait pas dit un mot pendant plus d’une heure. Il était resté là, les yeux complètement vides avec l’esprit ailleurs. Il voyait très bien que sa maîtresse ne supportait plus sa conduite et quelle en avais assez. Mais avec la tête de cochon qu’il avait, il n’allait certainement pas lâcher prise aussi rapidement, car il avait son mot à dire et il allait très certainement se vider le cœur se soir.

Le trio était resté là, devant le feu à ne point dire un mot. Agaliaretph vu assez facilement le regard de sa maîtresse se poser sur le sien et ensuite sur celui de Juno. Le seul mot qui pouvait décrire parfaitement la situation était celui-ci : Jalousie. Mais pourquoi, pourquoi juste ce mot ? Pour la simple et bonne raison qu’Agaliaretph ne voulait pas avoir à « partager » celle qui était devenue sa maîtresse, mais surtout sa plus grande amie. Il c’était fait rapidement à l’idée que c’était grâce à elle qu’Il se surpassait à tous les jours, qu’il affrontait tous les dangers possibles.

Ses pensées furent coupées courts quand Juno mit sur le feu, le fait qu’Agaliaretph avait surement quelques choses à dire à Soki car, il la fixait depuis un très long moment.

« Lilith, je crois que ton ami du feu voudrait te parler. Comme tu peux le constater, je n’ai pas de bouche et ne reprend pas de l’énergie comme vous deux pourriez le faire, alors je vais aller profiter de ma nouvelle liberté et visiter le décor aux alentours. Appelle-moi simplement lorsque je ne dérangerai plus. »

* C’est ça ! Du balai… Laisse-moi respirer, que je n’est pas à ressentir ta maudite et nuisible présence ! *

Agaliaretph n’avait pas dit un mot sur la remarque de Juno, mais Soki ne put s’empêcher de remercier Juno de sa compréhension. Agaliaretph se dit quelle n’aurais pas eu à faire cela si elle aurait laissé l’autre dans son minable petit temple de l’eau. Quand Juno fut partie Soki resta un moment sans voix, ce qui montra assez facilement au Cerbère que sa maîtresse ne savait vraiment pas quoi dire. Mais elle finit tout de même par ouvrir la bouche.

« - Agaliaretph. Tu n’as pas dit un mot de toute la soirée. Quelque chose te déplaît et je crois savoir quoi mais je ne comprends pas pourquoi.

Avant que tu ne dises quoi que ce soit, je tenais à te remercier pour l’effort que tu as fait auprès de Juno, tout à l’heure. Quand tu lui as expliqué comment fonctionnait notre compagnie. »

* Remercie moi tant que tu veux, sa ne changera pas les choses… *

Agaliaretph avait gardé son regard sur le feu et n’avais pas dit un traitre mot sur les paroles de Soki. Il avait décidé de la laisser la parler jusqu'à la fin avant de prendre la parole et de lui exposer son point de vue.

« - Je dois toutefois te parler en toute franchise. Je n’apprécie pas du tout ton attitude face à Juno. Elle est peut-être ton élément opposé mais j’aimerai que tu fasses plus d’efforts. Je me doute bien que cela doit t’être difficile mais je n’en peux plus.

Toute cette tension, cette haine. Je ne la supporte plus, mon ami. Laisse-la sortir une bonne fois pour toute de toi, s’il te plaît. »

* Croix moi chère amie… Tu ne veux pas que je laisse sortir ma colère. *

 « - Si j’ai décidé de ne pas attendre avant d’aller chercher une nouvelle invocation, c’est à cause de ta réaction. De mon point de vue, tu n’acceptes pas l’arrivée d’une nouvelle invocation. Je veux te brusquer pour que tu arrêtes de réagir aussi violemment. Peut-être m’y suis-je mal prise mais je ne sais pas quoi faire d’autre.

Je ne sais plus comment te rassurer, je ne sais plus comment te faire plaisir. A part peut-être en redevant la seule invocation à devoir me protéger… Mais cela va à l’encontre de mes projets, Agaliaretph, et tu le sais.

Donne-moi ton avis, mon cher cerbère, s’il te plaît. Je t’ai dit tout ce que j’avais sur le cœur, fais de même. »

Quand ces paroles furent prononcées, Soki vint s’étendre sur le flanc droit de son compagnon et le caresse paisiblement. Elle attendait surement une réponse calme et sans frustration, mais ce ne fut pas le cas et même loin de là.

Agaliaretph décida de se lever obligeant Soki à se tasser et de faire quelques pas hors de porter de toute actions qui pourrait blesser Soki. La rage qui c’était accumulé depuis le retour de Soki finit par sortir et réduire en cendre la forêt ou Agaliaretph c’était rendu plutôt. Ce qui changea des autres fois, c’est que ce fut de la tête central que parti la boule de feu apocalyptique. Bien plus grosse que les autres, la rage et la haine l’avaient alimenté. Une partie de la forêt partie en cendre et tous les animaux l’habitant aussi. Agaliaretph revint vers Soki, mais se ne fut pas pour s’asseoir, mais bien pour la regarder de haut et se vider le cœur.

« -Tu veux réellement que je me vide le cœur ! Tu veux réellement que je te dise ce que je pense des derniers jours… Et bien voici ce que j’en pense. »

Le demi-dieu détourna le regard pour inspirer et essayer de ce calmé. Il ne devait pas se laisser emporter brusquement, car il ne voulait finir par blesser Soki avec un faux mouvement.

« -Tu m’as ôté la seule chose qui me permettait de surpasser mes limites ! Tu as donné la moitié de cette source d’énergie à une autre invocation et très bientôt nous serrons trois à s’abreuver de celle-ci. Tu m’as ôté ce qui fessait en sorte que je me sentais unique. Tu ne peu pas savoir toute la puissance que cela me donnait de sentir que j’étais le seul à pouvoir te protéger. Le seul qui pouvait te protéger de tout danger, cette source d’énergie une donnais une force astronomique et maintenant tu viens de la briser. »

Ce qui ressemblait fortement à une larme de la taille d’une tête humaine vint s’écraser au sol. La tristesse c'étais emparé complètemeent du corps du cerbère, il allait maintenant tous dire ce qu'il avait sur le coeur sans se cacher, n'y minimiser ses propos.

« -De plus… Tu a même oser penser que de m’imposer une autre invocation en moins de 3 jours me pousserais à le prendre mieux ! »

Agaliaretph se retourna et poussa un rugissement de rage et de tristesse. De multiples larmes se mirent à tomber des têtes du Cerbère. La voix pratiquement casser de tristesse le cerbère essayer de reprendre ses esprits pour ne pas se sentir trop faible. Déjà qu’il détestait montrer ses sentiments, il ne voulait certainement pas tomber devant une humaine. Il finit par se retourner en disant.

« -Tu as nourris ma haine et ma rage… En me disant que tu allais directement chercher une autre invocation… Tu ne m’as même pas laissé le temps de m’apaiser intérieurement l’esprit.  Non ! Madame a décidé de tourner la lame que j’avais dans le cœur en allant chercher une autre invocation parce qu'elle pensait que c'était la meilleur solution. »

Agaliaretph fit un pas de plus vers Soki et baissa le regard vers elle avec une pointe de rage.

« -Tes plans d’avoir 4 invocations de différents éléments sont démentielles si tu penses que tous s’entendront parfaitement. Tu fais une grave erreur en pensant ça… à moins qu’ils soient tous de minables petites marionnettes… Moi je n’en suis pas une et je viens de tant donner la preuve. »

Agaliaretph se retourna et se mit à marcher avec les larmes aux yeux. 




Dernière édition par Agaliaretph le Ven 2 Jan - 16:48 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 31 Déc - 15:17 (2008)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

[sincèrement désolée pour le délai mais je suis en panne d'inspi et de temps... Navrée si mon rp paraît un peu "baclé" mais je souhaite tout de même débloquer ce topic...]


Agaliaretph pleurait... Il tremblait de rage et de peine. Lilith n'aurait jamais pensé qu'il le prendrait aussi mal ! Elle se mordit la lèvre, le coeur en peine. Il était hors de question pour elle de changer ses projets quant à avoir quatre demi-dieux à son service, donc il lui faudrait trouver quelque chose pour réconforter son beau cerbère. Oui, mais quoi ?

Il déversait sur elle un flot ininterrompu de haine et de rage, se vidant de tout ce qu'il désirait lui dire depuis le début. Cela faisait beaucoup de choses... Pourtant, certains propos d'Agaliaretph lui firent très mal, d'autres la révoltèrent car ce n'était pas ce qu'elle voulait, ce qu'elle désirait.


"- Non tu n'es pas une marionnette. Toutefois, tu restes mon invocation et en tant que tel tu te dois de m'obéir. Je ne souhaite pas me séprarer de toi car en dépit de tout ce que tu peux bien penser, je te vois aussi comme mon ami, mon confident.

Tu te trompes en disant que j'envisage voir quatre demi-dieux s'entendrent à la perfection. Cela est impossible et je le sais depuis longtemps. Cependant... cela ne veut pas dire que j'accepterais la haine ou quel autre sentiment de même nature entre vous !

Une équipe se doit d'être soudée et unie pour marcher ! Mais... une équipe se doit d'avoir un représentant... ou un chef pour être organisée. Etant donné que tu es mon premier défenseur, que tu m'as sauvé la vie à plusieurs reprises déjà et que je te considère comme mon ami le plus proche, j'avais envisagé de t'offrir ce poste...

Cela étant dit, si tu la refuse ou que, en l'ayant accepté ou refusé, tu ne changes pas tes manières envers les autres invocations, je serais obligée - le coeur en miettes -  de te renvoyer au Temple du Feu. Peut-être ne suis-je finalement pas l'humain qui te convient ?

La suite dépend entièrement de toi et de ta décision. Je t'en prie, mon beau et fier cerbère, fais le bon choix..."

Lilith était au bord des larmes. Elle espérait au plus profond d'elle-même qu'il accepterait ce statut, comme le loup alpha au sein d'une meute. Elle avait absolumenent besoin de lui, de sa présence pour atteindre son but.

Elle s'était beaucoup trop attachée à lui pour le laisser s'en aller ! Alors qu'il avait une tête baissée vers elle et à peu près à sa hauteur, elle lui sauta au cou. Elle nicha sa tête dans le creu et inspira profondément cette odeur si rassurante qu'était celle d'Agaliaretph.


"- Je t'en prie, Agaliaretph... Je ne veux pas me séparer de toi !"

Les larmes coulaient maintenant à flot sur son visage ravagé. S'il refusait son offre et ne changeait pas, elle ne savait pas quoi faire. Si elle ne mettait pas sa menace à exécution, jamais plus il ne lui obéirait... Et pourtant... c'était son ami le plus cher à ses yeux.
Revenir en haut
Agaliaretph

Hors ligne


Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 155
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) Feu
Lien vers la fiche: URL
Sorts: Feu 1 a 7, Ignifuge, Nécrose, Folie, Négation, Intimidation 3 - 5, Soins 2 - 4, Métamorphose, Lumière 1
Point(s): 37

MessagePosté le: Lun 5 Jan - 16:46 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Les émotions de Soki venaient d'animer une toute nouvelle flamme dans le cœur d'Agaliaretph. Une flamme pour lui seul, mais surtout une flamme qui allait brûler pour l'éternité.

C'est pendant le peu de temps où il eu la tête basse, que Soki lui sauta au cou pour s'agripper fermement. Elle vint s’agripper à son cou avec de longues larmes sur les joues en lui demandant de rester. Entendre pleinement ces paroles fit fondre le mur qu'Agaliaretph s'était forgé pour s'exprimer durant la soirée.

Quand Soki s’était agrippé à son cou, Agaliaretph avait légèrement redressé la tête pour ensuite fermer les yeux et laisser tomber une énorme larme tout le long de son visage. Il leva l’une de ses énormes pattes et vint légèrement l’appuyer sur Soki pour lui faire un ‘’câlin’’. N’ayant toujours connu que la guerre et les combats, Agaliaretph n’avait jamais tissé d’amitié avec qui que ce soit. La relation entièrement amicale qu’il avait avec Soki depuis un certain temps, lui était toute nouvelle, mais encrée au plus profond de lui même.

Comprenant qu’il avait surement fait une bonne chose de se vider le cœur, mais qu’il ne lui serait pas nécessaire de partir, Agaliaretph décida de rester pour Soki et leur amitié. Se retournant paisiblement vers le feu, le colosse se recoucha lentement en tenant toujours Soki contre lui. Cette marque d’affection, avais créé au plus profond du demi-dieu une toute nouvelle source d’énergie. Une énergie qu’il lui serait privé et pratiquement inépuisable

Quelques minutes passèrent de nouveau mettant fin aux chaudes larmes qui c'étaient déversées. Ayant mis le feu à la mèche, Agaliaretph décida de l’éteindre par lui-même. Même avec ses immenses pattes, c’est avec délicatesse qu’Agaliaretph décrocha Soki de son emprise sur sa fourrure. Lentement Agaliaretph plaça Soki devant lui et dit:

- Je ne regrette aucune de mes paroles, car ils viennent directement des sentiments que j’éprouve. Cela dit, tes paroles mon réconforté et ont apaisés mes blessures invisibles. J'admets que mon comportement durant les derniers jours n'a pas été très acceptable, surtout qu'il n'y a que toi qui le subissait. Cependant, j'ose croire que mes raisons étaient valables.

Finalement, je serais honoré d'être le mâle alpha de notre future troupe .... Puis que, jamais je ne voudrais retourner dans ce temple infect...








Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 7 Jan - 12:28 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Lorsqu’elle s’était pendu au cour d’Agaliaretph et qu’il s’était légèrement redressé, elle crut qu’elle allait voler… Pour son plus grand soulagement, elle resta sur la terre ferme et senti de l’eau lui couler sur le visage. Son cerbère pleurait à nouveau, la rejoignant.

Sans un mot, il la serra contre elle et s’allongea près du feu de camp. Enfouie dans sa douce fourrure, dans sa chaleur si réconfortante, la jeune femme se calma, bercée par la respiration d’Agaliaretph. Lorsque le flot de larmes se tarit, il l’écarta délicatement d’elle.

Soki resta debout, à le regarder dans le blanc des yeux. Allait-il refuser ou accepter sa proposition ? Qu’allait-il dire ?!


« - Effectivement, ton comportement n’a eu d’effet que sur moi mais il était « humain ». Tu es pardonnable, ton caractère ne jouant pas non plus en ta faveur. Je t’en ai imposé trop d’un coup.

Je suis heureuse que tu es accepté ton rôle d’alpha et je ne doute pas que tu t’en montreras digne. Tu devras donc prendre soin des membres de la meute et veiller à leur sécurité, leur confort. Est-ce que je peux te faire confiance sur ce point ?

En tout cas, je suis satisfaite que les choses s’arrangent. Je vais rappeler Juno, cela fait longtemps qu’elle est partie et j’ai peur qu’elle est eu des problèmes. Loin de nous, elle est sans défense. »

Soki cria donc le nom de l’invocation d’eau mentalement et physiquement. Elle commençait à ressentir une boule au creux du ventre. S’il lui était arrivé quelque chose, elle ne se le pardonnerait jamais. Elle laissa le vent porter ses paroles vers les bois, espérant ne pas attirer des êtres indésirables.

Anxieuse, elle se leva et se dirigea jusqu’à l’orée du bois. Des buissons bougèrent, le bois craqua et un grondement sauvage s’éleva d’une gueule affamée. La guerrière n’avait pas prit son arme de prédilection sur elle, posée sagement près du feu. Elle sorti en vitesse ses dagues et fléchit ses genoux. L’attaque fut fulgurante. Une forme floue et noire lui sauta à la gorge. Avec son bras gauche, elle mit son coude entre sa gorge et les crocs de l’animal, l’empêchant ainsi de l’égorger. Devant supporter l’élan et le poids de l’animal sur son torse, elle perdit l’équilibre et tomba en arrière.

Elle ramena un genou entre la bête et elle puis poussa brutalement dans un grognement d’effort. L’agresseur vola dans les airs jusqu’à un buisson. Ainsi éloigné d’elle quelques secondes, Soki roula sur elle-même et se redressa à moitié, prête à frapper.

Alors qu’elle était entièrement concentrée sur son assaillant, elle n’avait pas vu qu’une meute entière était sortie de la forêt, un peu plus loin sur sa gauche. Celui qu’elle combattait semblait être la louve alpha. Le reste de la meute était dirigée par le mâle alpha. Ils devaient être bien une vingtaine et se focalisaient sur Agaliaretph !

Elle croisa mentalement les doigts pour qu’il s’en sorte indemne puis se concentra sur son combat. Elle n’avait pas de soucis à se faire pour l’invocation de feu : il avait désormais plus de force, de puissance ; il saurait se débrouiller. La jeune femme s’inquiéta cependant pour Juno. Elle était entrée dans la forêt, un peu plus tôt dans la soirée, avait-elle été attaqué par cette meute ou par un autre monstre ?

Elle dû reporter son attention sur la louve, qui revenait à la charge, la bave aux lèvres. La rage ! Cet animal avait la rage. Si elle se faisait mordre, elle en mourrait. Soki espérait que c’était le seul animal à l’avoir contracté car sinon Agaliaretph aussi risquait de l’attraper.

Le prédateur bondit sur elle mais cette fois, Soki était prête. D’un habile basculement du bassin, elle pivota sur la gauche. Elle voyait donc la louve retomber sur sa droite. D’un adroit calcul de sa chute, la jeune femme brandit sa dague droite et lui fit une profonde entaille à la patte arrière droite.

La louve poussa un jappement de douleur mais revint à la charge en boitillant. La guerrière s’accroupit et attendit que l’animal arrive à son niveau. Babines retroussées, l’animal tenta une dernière fois de l’égorger puis tomba sur le côté, la gorge béante.

Le flot de sang créait une mare à ses pieds. La jeune femme était épuisée car n'était pas spécialisée dans la résistance. Elle se tourna vers Agaliaretph et vit que le loup alpha fonçait vers elle. Son beau cerbère était encerclé par le reste de la meute. Il n’allait pas pouvoir se libérer à temps de l’étau mortel de la meute pour venir lui donner un coup de patte. Elle trouvait déjà qu’il s’en sortait à merveille vu leur situation précaire. Elle vit un loup qui s'apprêtait à sauter sur le dos de son cerbère, elle cria donc de toutes ses forces pour le prévenir.


"- Attention, derrière toi !"

Le mâle alpha se prépara à bondir sur elle…
Revenir en haut
Juno

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 7 Jan - 14:12 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Voilà que sa Maîtresse l’appelait mentalement, lui sommant de revenir près d’elle. Désobéissant délibérément à cet ordre, Juno restait immobile, à contrecœur. Parce que oui, elle n’avait pas le choix : une grande meute de loup l’avait encerclé, prête à bondir sur elle à la moindre occasion, au moindre faux pas. Chose étrange, tous ces animaux avaient de la bave aux lèvres et Juno lisait dans leurs yeux une certaine folie. Il lui fallait donc se rendre à l’évidence : ces bêtes étaient malades.
Si ce n’était pas pour sa Maîtresse, Juno aurait tout fait pour essayer de les soigner. Seulement, elle avait fait promesse de protection à Soki et elle ne pouvait pas se permettre de perdre la vie ici. Ses forces avaient beau être revenu partiellement, elle était cependant encore loin de sa puissance d’antan et cette promenade dans la forêt venait de se transformer en cauchemar, d’autant plus qu’elle était plutôt loin de leur campement.

Maintenant, tout ce qu’espérait Juno, c’était que sa Maîtresse ne s’inquiéterait pas assez pour venir la chercher elle-même. Dans cette option là, il serait probablement impossible que les deux femmes s’en sortent.
Malheureusement, les pires craintes de Juno se réalisèrent lorsque ladite Maîtresse commença à appeler son Invocation à voix haute. Aussitôt, les loups qui l’encerclaient sans oser bouger - de peur d’être attaqués - tournèrent la tête vers l’origine de la voix. Sans réfléchir plus, le couple alpha de la meute firent comprendre aux autres d’abandonner leur cible et d’aller quérir l’autre qui semblait bien plus faible.
Car oui, même malade, ces loups s’étaient bien rendu compte que Juno était un être vivant spécial. Même privée de ses pouvoirs, il se dégageait toujours d’elle une aura fort étrange et il était impossible de ne pas s’en rendre compte.
Ce qui fit peur à la femme de l’eau, c’était de savoir que cette sorte de protection invisible, Soki ne la possédait pas. Les loups étaient déjà partis depuis quelques secondes lorsque Juno, après avoir vérifiée qu’elle était bien seule, se mit à son tour au pas de course. Intérieurement, l’Invocation priait pour qu’Agaliaretph ne soit pas loin de sa Maîtresse. À tout prix, il fallait que le cerbère la protège avant qu’elle-même n’arrive.

Encore maintenant, Juno entendait sa Maîtresse l’appeler avec une certaine inquiétude dans la voix, dirigeant la meute directement sur elle. Ah… si seulement elle avait eu le moyen de lui dire de ne plus faire de bruit… ! D’autant plus que les loups connaissaient la forêt par cœur et se déplaçaient pour le coup bien plus vite qu’elle ! Et pourtant, Aqua seul savait qu’elle ne s’était jamais déplacée aussi vite. Plus que sa liberté, Juno refusait de voir à nouveau une humaine sous sa protection périr.
Car oui, après tout, elle avait assisté à la mort des habitants de Junon sans pouvoir rien y faire mais s’était promis de ne jamais refaire ce genre d’erreur. Aujourd’hui, elle sauverait Soki. Il était impossible que cela se passe autrement.

Voilà maintenant que Juno se rapprochait du lieu de l’affrontement entre Soki et la meute. Au vu des explosions qui se faisaient entendre, l’invocation tricéphale se battait vaillamment, mitraillant ses adversaires de puissantes boules de feu. En revanche, cela ne voulait pas dire que Soki était hors de danger ; la meute comptabilisait tant de loups qu’il aurait été tout sauf impossible que la Maîtresse ait été séparée de son ami et compagnon d’armes. Juno accéléra encore un peu plus.

Sans qu’elle ne ralentisse pour autant, le cœur d’eau de la femme Invocation fut grandement soulagé lorsque la vue aiguisée de Juno aperçut une Soki qui tenait debout, une dague ensanglantée à la main. L’Invocation ne voyait de sa Maîtresse que le dos et se refusait à crier son nom. En effet, mieux valait ne pas déstabiliser Soki en plein combat, surtout que Juno était encore à une bonne cinquantaine de mètres de la guerrière.

D’où elle était, il fut cependant très aisé pour la femme Invocation d’entendre sa Maîtresse hurler à Agaliaretph de faire attention.
Comprenant par ces mots que leur position n’était pas glorieuse - même s’ils étaient toujours en vie -, Juno ne dévia pas de sa course effrénée.
D’autant plus qu’elle venait d’apercevoir un danger mortel pour sa Maîtresse : le mâle alpha de la meute sautait sur elle, la gueule grande ouverte, les yeux injecté de sang. Maintenant séparée de Soki par seulement une petite dizaine de mètres, Juno leva la main et invoqua son sort d’eau.
Aussitôt, l’animal fut stoppé dans son élan. Une sphère d’eau l’enveloppait totalement, le privant de l’oxygène dont tout être vivant avait besoin. Par pur réflexe, Soki se retourna et remarqua que Juno n’était plus qu’à quelques mètres d’elle, les deux mains levées.
En se tournant de nouveau dans la direction du cerbère, elle pourrait comprendre que la deuxième main levée avait stoppé le loup qui s’apprêtait à sauter sur Agaliaretph de la même manière qu’elle avait arrêté l’autre. Lentement, les deux loups se retrouvèrent à court d’oxygène et Juno les libéra de leur bulle étouffante une fois certaine de leur mort.
Certainement que le cerbère en voudrait à Juno pour l’avoir aidé, elle, un semi-Dieu de l’eau qu’il avait en horreur, mais l’Invocation n’aurait tout simplement pas pu le laisser dans le risque de se faire attaquer. Si ces loups étaient malades et qu’ils touchaient Agaliaretph, celui-ci pourrait en mourir et Soki ne s’en remettrait pas. Pour éviter des larmes inutiles, Juno avait donc agi. Si ce geste énervait Agaliaretph, qu’il retourne cette haine envers ses assaillants.

Dans un geste protecteur, Juno s’approcha alors de sa Maîtresse.

« Excuse-moi de ne pas avoir pu arriver plus tôt. Si tu en as la force, je te propose maintenant d’aller aider ton fier ami. »


Dernière édition par Juno le Ven 9 Jan - 13:01 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
Agaliaretph

Hors ligne


Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 155
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) Feu
Lien vers la fiche: URL
Sorts: Feu 1 a 7, Ignifuge, Nécrose, Folie, Négation, Intimidation 3 - 5, Soins 2 - 4, Métamorphose, Lumière 1
Point(s): 37

MessagePosté le: Mer 7 Jan - 17:28 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

De larges sourires apparurent sur les têtes du Cerbère, maintenant qu’il avait réglé le problème principal du groupe avec Soki. C’est avec un léger mouvement de têtes et le plus grand bonheur au cœur qu’Agaliaretph répondit.

-Tout comme avec toi ma chère amie, je veillerais sur chacun des membres de ce groupe. Maintenant, comme tu le dis si bien… Il serait temps de rappeler Juno.

Aussitôt cette discussion terminé, Soki s’efforça de rappeler l’invocation d’eau, maintenant parti depuis un certain temps. Couché devant le feu, le demi-dieu ressentait une certaine détresse dans les appelles de sa maîtresse qui espérait revoir Juno près d’eux le plus rapidement possible. Ce n’est qu’après un petit moment, qu’Agaliaretph n’aperçu plus Soki dans son champ de vision. À cet instant précis, le grand Cerbère bondit sur ses pattes pour regarder autour de lui.

C’est au moment où il allait crier le nom de sa maîtresse, qu’Agaliaretph entendit la meute approcher de sa position. Grace à ses trois têtes, le demi-dieu pu rapidement s’apercevoir que ces loups l’encerclaient tout en resserrant leur emprise.

À ce moment précis, Agaliaretph se redressa fièrement et poussa un puissant rugissement, pour montrer aux loups qu’ils avaient à faire à bien plus puissant qu’eux. Quand l’avertissement fut lancé, tous les loups présents stoppèrent leur marche. Ça ne prit que quelques secondes pour qu’ils la reprennent, la bave aux lèvres.

Quand il s’aperçut de ce changement pour le moins radicale, le combat était devenu inévitable. C’est dans une puissante poussée d’adrénaline qu’Agaliaretph fit monter la température de son corps, à un degré tellement élevé, que le gazon pris feu autour de lui. Continuant son offensive, le demi-dieu propulsa trois puissantes balles de feu de ses immenses gueules, vaporisant ainsi en cendre trois loups près à le chargé. C’est au moment ou Agaliaretph allait faire la mordre la poussière à un quatrième loup, qu’il entendit sa maîtresse pousser un cri d’avertissement. Rapidement une des trois têtes se retourna pour apercevoir le loup en question, perdre la vie dans une bulle d’eau.

Oubliant rapidement cet adversaire mort, Agaliaretph redirigea son attention sur la meute restante. Son corps en entier combattait l’ennemi, tandis que son esprit cherchait une solution pour sortir de cette étreinte mortelle. Il trouva ingénieusement une solution à son problème. Agaliaretph profita du moment d’hésitation de la meute, après un bombardement de balle de feu, pour perturbé encore plus le groupe apparemment soudé.


Le demi-dieu regarda férocement deux des loups l’entourant et poussa un rugissement tellement puissant ce qui les rendirent complètement fou de rage ( Folie ). Les loups en question, semèrent la discorde aux seins de la meute en attaquant leurs semblables, laissant le temps nécessaire au demi-dieu de réduire en cendre deux autres loups créant un passage devant lui.

Grace à ce sortilège, Agaliaretph pu rapidement rejoindre Juno et Soki, tout deux seins et sauve. Le demi-dieu regarda l’invocation d’eau et sa maîtresse en disant.

- Vous allez bien ?

Plus loin, le meute commençait à régler leur compte personnel.


Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 8 Jan - 11:41 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Alors qu’elle se voyait mal affronter son nouvel adversaire, il mourut silencieusement, noyé dans une bulle. Elle ne put s’empêcher de regarder d’où promenait cette magie et fut ravie de voir Juno. Elle s’était également « occupée » du loup qui attaquait Agaliaretph en traître.

Juno semblait être en bonne santé et cela la rassura profondément. Vu la direction d’où elle venait, elle avait certainement dû croiser la meute, c’était un miracle qu’elle s’en soit sortie indemne !


«- Juno, comment vas tu ?! As-tu été attaqué par ces loups ? Est-ce qu’ils t’ont mordu ?! »

Elle s’était rapprochée de l’invocation d’Eau et la regardait de tous les côtés, un brin inquiète. Elle se souvient qu’elle l’avait tiré d’un mauvais pas et qu’elle n’avait même pas pensé à la remercier.

« - Merci de m’avoir sorti de ce pétrin, ainsi qu’Agaliaretph. Tu es arrivée à temps ! »

Soki ne put s’empêcher de s’inquiéter également pour son cerbère. Il carbonisait ses ennemis certes, mais ils étaient en surnombre par rapport à lui. Pour ce qu’elle avait pu en compter par rapport aux cadavres, il avait tué à peu près la moitié de la meute – en comptant les deux loups qu’il avait attaqué par un sort de « Folie » -.

Ils étaient en train de s’entre-tuer allégrement, de jeunes loups mâles profitant de la mort du chef pour prendre le pouvoir. Alors que c’était le chaos là-bas, Agaliaretph en profita pour sortir de leur cercle et accourir vers Juno et elle.


« - Je vais bien. quelques égratignures mais pas de morsure.

Que fait-on ? On s’enfuit en espérant qu’ils nous oublient ou bien on profite de leur désorganisation pour tous les tuer ? Etant donné qu’ils sont malades et pourraient s’en prendre à d’autres voyageurs innocents, je serais d’avis de mettre fin à leur jour.

Pour tous les avoir, il faudrait les encercler mais nous ne sommes pas assez nombreux… Il faudrait au moins leur couper toute retraite vers la forêt, donc les acculer vers le désert ambré. S’ils arrivent à nous échapper, ce sera pour mourir assoiffé ou mangé par un autre monstre des sables.

Etes-vous d’accord avec cela ? »


Par souci de sécurité - pour qu'elle puisse mieux se défendre -, Soki s’avança vers le feu de camp, dans le but de récupérer son bien le plus précieux, son arme en forme de demi-lune. S’ils devaient battre en retraite, il était cependant hors de question qu’elle abandonne là cette arme unique au monde.
Revenir en haut
Juno

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 9 Jan - 13:36 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

La première réaction qu’eut Soki en apercevant Juno venait de prouver une bonne fois pour toute à l’Invocation qu’elle était tombé sur une bonne Maîtresse. Malgré l’urgence de la situation, la femme de l’eau laissa la guerrière l’examiner sous toutes les coutures avant de répondre calmement, pour apaiser tous les doutes de la jeune femme.

« Ne t’en fais pas pour ça. J’avais promis de te protéger et je n’ai fait que tenir ma promesse. Quant à tes questions, je peux effectivement te dire que tu as vu juste : ces bêtes m’avaient encerclée dans la forêt et c’est lorsque tu m’as appelé qu'elles ont cru voir en toi une proie plus facile. Heureusement, je ne me suis pas fait mordre par ces créatures malades. »

Jetant toutes les deux un regard dans la direction du cerbère suite à une nouvelle explosion de boule de feu, les deux femmes purent observer un Agaliaretph encore en plein combat.

« J’espère qu’il en est de même pour ton cerbère. »

Voilà le moment que ledit cerbère choisit d’ailleurs pour montrer son expérience au combat. Après avoir semé la discorde dans la meute ennemie avec un sort de Folie, la canidé tricéphale les rejoignit en quelques secondes, de sa démarche rapide et puissante.
Chose surprenante, Agaliaretph ne lui montra aucune hostilité. Juno ne savait pas ce qui s’était passé pendant le long moment où elle était dans la forêt mais le cerbère semblait enfin prêt à accepter la présence de l’Invocation de l’eau, ce qui en soi ravissait déjà le cœur d’eau de Juno.

Pendant que les loups s’entretuaient, la femme de l’eau préféra attendre patiemment que sa Maîtresse ait fini de parler pour prendre la parole à son tour.

« - Je vais bien. quelques égratignures mais pas de morsure.

Que fait-on ? On s’enfuit en espérant qu’ils nous oublient ou bien on profite de leur désorganisation pour tous les tuer ? Etant donné qu’ils sont malades et pourraient s’en prendre à d’autres voyageurs innocents, je serais d’avis de mettre fin à leur jour.

Pour tous les avoir, il faudrait les encercler mais nous ne sommes pas assez nombreux… Il faudrait au moins leur couper toute retraite vers la forêt, donc les acculer vers le désert ambré. S’ils arrivent à nous échapper, ce sera pour mourir assoiffé ou mangé par un autre monstre des sables.

Etes-vous d’accord avec cela ?
»

Tout en écoutant la réponse de ses Invocations, Soki partit en quête de son arme en forme de demi-lune, probablement pour se défendre en cas d’attaque.
Puisqu’Agaliaretph ne répondait pas, Juno prit l’initiative.

« Déjà, je tiens à vous remercier de vous inquiéter de mon état, fier cerbère. Ensuite, pour te répondre, Soki, je pense aussi qu’il serait mieux de les éliminer. Ces bêtes sont de toute manière malade et ne demandent qu’à abréger leur souffrance. En revanche, plus que de les tuer, je pense qu’il faut sciemment brûler leurs corps. Une autre créature qui viendrait à se repaitre de leur cadavre deviendrait malade à son tour. La possibilité de les laisser se faire dévorer par une créature du désert est donc impensable. Ces créatures déjà dangereuses deviendraient encore plus agressives et finiraient par propager la maladie sur toute l’île où nous nous trouvons. »

Juno scruta le visage de ses deux compagnons de route avant d’ajouter.

« Je ne voudrais pas avoir à tuer tous les animaux de cette île : je ne m’en remettrai pas. Malgré tout, si c’est ta décision, je n’aurai d’autre choix que de m’y plier, Soki. »

Après un rapide coup d’œil aux loups, Juno se rendit compte que les loups atteint de folie venaient de se faire déchiqueter par leurs congénères et regardait à nouveau dans leur direction.
Evidemment, dire que la situation s’envenimait à vue d’œil aurait été un doux euphémisme et l’Invocation fit bien comprendre à Soki et son Invocation tricéphale que le combat n’allait pas tarder à reprendre.

« Quel que soit ton choix, je te prierais de le prendre vite. Ces bêtes n’ont pas prévu de nous laisser tranquille. »

Rapidement, Juno les comptabilisa : il en restait une petite dizaine. Rien d’insurmontable, si toutefois il n’y avait pas eu ce problème de maladie apparemment contagieuse… Pour le moment, la fuite était encore envisageable mais l’Invocation n’avait pas changé d’avis : les éliminer serait le plus judicieux.
Tout en écoutant consciencieusement les propos de ses deux camarades, Juno se remit en position de combat, prête à protéger Soki à tout prix.
Revenir en haut
Agaliaretph

Hors ligne


Inscrit le: 15 Sep 2008
Messages: 155
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) Feu
Lien vers la fiche: URL
Sorts: Feu 1 a 7, Ignifuge, Nécrose, Folie, Négation, Intimidation 3 - 5, Soins 2 - 4, Métamorphose, Lumière 1
Point(s): 37

MessagePosté le: Ven 9 Jan - 22:59 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

L'esprit et le cœur maintenant soulagé de savoir que sa maîtresse n'avait rien, Agaliaretph pu de nouveau se concentrer sur le combat présent. Les loups se massacrant à plusieurs mètres de distance de la petite troupe, ils commençaient déjà à perdre l'intérêt de se massacrer entre-eux. Le sort qu'avait lancé Agaliaretph sur ces loups, n'avait qu'un temps limité, se délai dépassé les êtres atteint de ce pouvoir reprenaient conscience de leur geste. Soki prenant conscience du délai qu'ils leurs restaient et exprima une idée pour terminer ce combat.




-  Que fait-on ? On s’enfuit en espérant qu’ils nous oublient ou bien on profite de leur désorganisation pour tous les tuer ? Étant donné qu’ils sont malades et pourraient s’en prendre à d’autres voyageurs innocents, je serais d’avis de mettre fin à leur jour. Pour tous les avoir, il faudrait les encercler mais nous ne sommes pas assez nombreux… Il faudrait au moins leur couper toute retraite vers la forêt, donc les acculer vers le désert ambré. S’ils arrivent à nous échapper, ce sera pour mourir assoiffé ou mangé par un autre monstre des sables.


Êtes-vous d’accord avec cela ?


Soki pour pouvoir se défendre avec ses pleines capacités, se rendit rapidement près du feu pour s'équiper de son arme de prédilection en forme de demi-lune. Maintenant de nouveau tous les trois réunis, ils devaient rapidement trouver une solution à leur problème. Juno plus rapide sur les mots s'exprima la première.


- Déjà, je tiens à vous remercier de vous inquiéter de mon état, fier cerbère. * Léger mouvement de tête de la part d'Agaliaretph. * Ensuite, pour te répondre, Soki, je pense aussi qu’il serait mieux de les éliminer. Ces bêtes sont de toute manière malade et ne demandent qu’à abréger leur souffrance. En revanche, plus que de les tuer, je pense qu’il faut sciemment brûler leurs corps. Une autre créature qui viendrait à se repaitre de leur cadavre deviendrait malade à son tour. La possibilité de les laisser se faire dévorer par une créature du désert est donc impensable. Ces créatures déjà dangereuses deviendraient encore plus agressives et finiraient par propager la maladie sur toute l’île où nous nous trouvons.


Essayant de faire une stratégie efficace, Agaliaretph exprima quelques mots pour la situation présente.


-Tant cas moi, malade ou pas... Ces loups sont un danger pour la population présent... S'ils se sont attaqué à nous, ils pourraient s'attaquer à autres. Étant donné que la maladie vient les envenimer encore plus les choses, je suis d'avis de les tuer sur le champ. Je brûlerai moi-même leur corps, ainsi il ne restera plus aucune trace de ces animaux malade.


Agaliaretph regarda sa maîtresse dans le blanc des yeux et dit franchement.


-Soki tu n'as jamais douté de moi dans tous les combats que nous avons partagé, alors encore une fois fais moi confiance. Avec ma taille et le nombre de loups qui restent, si je me place devant la forêt présente, ils ne pourront pas passer sans que je ne les frappent d'abord. Si vous frappez directement après moi, ils ne penseront pas à fuir, mais bien à combattre car il n'auront pas le temps de réfléchir. Et comme dit Juno, si cette maladie se rend plus loin que la forêt, elle serait extrêmement dangereuse pour le reste de la population. * Sourire aux lèvres * Aller au combat !


Sans attendre une réponse de sa maîtresse, le demi-dieu commença sa course en direction de la forêt. Tout en courant vers sa destination, Agaliaretph projeta deux puissantes boules de feu créant des flammes devant la forêt, ainsi un impasse fut placé devant les loups. Cependant, un des loups qui apparemment était un peu plus intelligent ou plus fou que les autres, partit en fou vers le mur de feu bloquant l'accès à leurs seuls issu. Dans ces dernières secondes de folie, le loup traversa furieusement les flammes la gueule ouverte, se dirigeant tout droit sur l'une des gorges du demi-dieu.


De l'autre coter du mur, n'ayant jamais pensé qu'un des loups encore vivant pense à traverser le mur de feu, Agaliaretph fut pris par surprise. Ce que pu voir Soki et Juno de loin, ce fut ce loup se projetant directement sur la gorge centrale du demi-dieu, celui-ci si accrochant durant un cour instant, pour finalement se faire frapper de pleins fouet par l'une des puissante pattes d'Agaliaretph, qui par la suite se secoua la tête.


----------------------------------------------------------------------------------

( Vrai Situation )

Le loup enragé réussit effectivement à mordre le demi-dieu au cou, il ne parvint par contre pas à le mordre jusqu'à la chair. Ayant perdu de la vitesse en traversant le mur de feu, le loup ne réussit cas arracher un bon paquet de poil, avant de se faire complètement éventrer par les griffes du demi-dieu.

----------------------------------------------------------------------------------


Après l'offensive plutôt impressionnante du loup maintenant éparpillé en morceau au sol, le demi-dieu projeta deux autres balles de feu sur le groupe pour les fairent griller. L'incinération des corps était le seul moyen pour éradiquer la maladie parcourant leurs veines. Dans sa deuxième vague de bombardement, Agaliaretph calcina deux autres loups, ne laissant sur le champ de bataille que sept loups encore vivant et complètement perdu mentalement.

( P.s Je sais vraiment pas pourquoi les paragraphes sont autant distancé... Dzl )













Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 12 Jan - 14:05 (2009)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ] Répondre en citant

Après que chacun est certifié ne rien avoir eu, la jeune guerrière attendit que Juno et Agaliaretph donnent leur avis. Fallait-il ou non attaquer ces loups ? Grace à l’acuité de l’invocation d’eau, Soki dû ajouter un nouveau paramètre : les cadavres. Puis les animaux étaient atteint d’une maladie transmissible par la salive, si un autre animal sain venait à se nourrir d’un cadavre malade, il serait à son tour atteint par ladite maladie.

La guerrière se mordilla la lèvre pensivement. Comme l’avait si judicieusement suggéré Juno, autant faire calciner les corps… Ils étaient tous d’accord en tout cas pour tuer la meute.

Revenue avec son arme chérie, la femme regarda Agaliaretph. Il lui proposait un plan d’action. Non pas qu’elle n’est pas aimé sa tactique mais il fonça tête baissé sur les survivants. Elle n’était pas contre le fait de lui faire confiance mais agir sans les attendre était un peu trop impulsif à son goût.

Agaliaretph se mit à l’orée de la forêt et créa un mur de flammes, empêchant leurs adversaires de battre en retraite vers leur repaire. Cependant, quelque chose dont n’avait pas pensé son cerbère, posté ainsi derrière le mur de flamme, il n’allait pas obliger les loups à s’approcher, ils pouvaient très bien fuir vers le désert ou le temple de l’Eau !

Soki jeta un œil rapide à son invocation de Feu, quelque peu inquiète. Alors qu’elle allait détourner le regard, elle vit un loup téméraire bondir à travers l’obstacle de feu droit sur la gorge de son compagnon ! Elle émit un cri étranglé mais ne put rien faire d’autre. L’action se passa comme au ralenti, donnant l’impression à la jeune femme de durer des minutes au lieu de secondes.

Alors qu’elle s’élançait pour venir en aide à son ami, elle le vit se défaire de son ennemi d’un coup rageur de la patte. Dans un « crack » peu ragoutant, le loup se retrouva écrasé au sol, quelque peu éparpillé par terre…

Imperturbable, il tira des salves de boules de feu, calcinant les canidés. Inquiète pour son ami, elle ne pouvait cependant par risquer de l'ennuyer avec ses angoisses. Il était en plein combat ! Soki se tourna vers Juno pour lui souffler son idée.


« - Il faut absolument prendre à revers la meute, sinon il est pratiquement certain qu’elle va fuir vers le désert ! Viens avec moi, nous allons les rabattre vers Agaliaretph. »

La guerrière s’élança d’un bond en avant, arme brandit. Elle fit un large cercle pour éviter d’attirer l’attention de leur ennemi puis une fois positionnée derrière eux, attendit. Elle faisait confiance à Agaliaretph pour ne pas les carboniser, Juno et elle, en manquant une cible. Dans le feu de l’action, elle proposa une idée à l’invocation d’Eau.

« - Est-ce que tu pourrais les pousser vers Agaliaretph avec un jet d’eau ou quelque chose du même genre ? Cela nous éviterait d’aller au corps à corps et les laisseraient sans défense face aux boules de feu de notre ami !

Vu qu’Agaliaretph est face à nous, il faut faire attention à ses attaques. Au cas où il raterait une cible, je te fais confiance pour nous protéger. »


Leur manœuvre attira cependant trois individus qui bondirent sur elles, cibles « faciles » à atteindre. La combattante s’apprêta à encaisser ou éviter la charge des monstres, prête mais un peu fatiguée. Le voyage et les combats ne faisaient pas bon ménage !



[Pour les espaces entre tes paragraphes, édite ton message puis passe en "mode éditeur: off". Cela te permettra de voir ce qui bugg.]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:13 (2016)    Sujet du message: Le côté calme de l'eau [ PV Lilith ]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com