Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Prise de poste à la taverne !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loriade Lehahiah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 24 Juil 2013
Messages: 138
Féminin Poissons (20fev-20mar) 兔 Lapin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Serveuse
Invocation(s): Aucune
Inventaire: Une casserole, quelques robes, deux capes, une dague de 15cm, une figule en fer forgé, une parure d'or et de perles et une petite centaines de tsuris d'économie
Point(s): 205

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 11:55 (2013)    Sujet du message: Prise de poste à la taverne ! Répondre en citant

Aaah la taverne ! Enfin ! Jamais une porte ne lui avait procuré un tel plaisir ! Ce soir, Loriade jubilait : son voyage prenait fin. Quel bonheur ! La jeune femme ne rêvait que d’une chose : un plat chaud et un lit. Contemplant pendant quelques minutes la façade de l’auberge, elle ne put s’empêcher de remarquer que celle-ci ne payait pas de mine.

L’humaine se décida enfin à passer la porte. Une lourde porte en bois brut. La refermant derrière elle, elle ne s’aperçut pas tout de suite qu’elle venait de changer de monde. Ahurie, Loriade observa cette scène, orgiaque à tout point de vue, qui se jouait devant elle. Là, à gauche, une femme plantureuse, habillée d’une robe mais relevée jusqu’aux genoux, laissait apparaître ses guêtres et montrait ses seins à qui demandait. Plus loin, un groupe d’hommes perchés sur des tonneaux chantait à tue-tête à en faire décrocher des croches d’une partition. A droite, des tables de jeux où la concentration semblait de mise avant qu’un molosse, visiblement énervé, ne prenne une des tables pour la renverser. Les spectateurs étaient hilares, les autres joueurs, un peu moins. L’un deux lui décocha une droite. Et en dix secondes, on ne parvenait plus à savoir à qui appartenait cette jambe en l’air et de qui gouttait le sang sur le plancher. Face à elle, le comptoir où hommes et femmes se partageaient paroles, confidences et caresses…

Timidement, Loriade s’avança vers le bar, tentant d’y discerner le maître des lieux. Elle esquiva un homme qu’un ‘ami’ avait envoyé valdinguer et manqua de tomber quand un autre marcha sur sa robe. Ce parcours du combattant franchi, elle se posa au comptoir et décida d’attendre que quelqu’un vienne à elle. C’était encore le meilleur moyen de parler au staff ! Pendant le temps d’attente, la jeune femme pria pour que personne ne vienne l’importuner : mais la soirée était bien entamée, tout comme le volume d’alcool ingurgité par chacun des êtres ici présents.

Au bout de quelques minutes, un homme s’approcha d’elle. Petit, enrobé, une chevelure drue et frisée. Il était brun avec le teint tanné. Les cicatrices sur sa joue et son front laissaient deviner qu’il n’en était pas à sa première année de tavernier.


« - B’soir. J’vous sers quoi ? »

Loriade, ravie d’avoir trouvé un interlocuteur à jeun, sourit et répondit :

« - Bonsoir. Une bière s’il vous plaît. Vous faîtes à manger ?
- Beh évidemment, t’es dans une taverne ici pas une bibliothèque ! »

* - Ah oui vraiment ? J’avais pas remarqué ! Pfff… *

« - Je prendrais une soupe, un bouillon chaud. Quelque chose de ce genre.
- Une bière et une poule au pot pour la donzelle ! ça part !
- Merci. »


Cette prise de commande terminée, la jeune femme prit une longue inspiration. Absorbée par l’ambiance, elle ne vit pas tout de suite l’homme lui apporter sa bière.

« - Oye ! Votre bière !
- Oh pardon. Merci. »


Prenant la chope, elle avala quelques gorgées qui lui firent le plus grand bien. Après quoi elle attendit son plat. Elle n’avait guère mangé depuis deux jours. Il aurait été très aventureux de se retrouver dans le même état que la plupart des clients de ce soir. Fort heureusement, elle n’eut pas beaucoup à patienter. Le plat fut posé devant elle sous une quinzaine de minutes. Fumant, dégageant une odeur parfumée… On peut dire que Loriade s’en donna à cœur joie et qu’elle rendit son assiette aussi propre que blanche.

Repue, la jeune femme devait maintenant passer aux choses sérieuses. Il lui fallait maintenant, un toit et un travail. Ce repas l’avait ragaillardit. Elle était prête.


« - S’il vous plaît !
- Une autre ?
- Euh non. En fait, je voulais savoir. Vous cherchez quelqu’un ?
- Pardon ?
- Je veux dire, je cherche du travail.
- Ah…hof…avec cette bande de soulards, vous ne tiendrez pas une minute !
- J’ai déjà travaillé dans une taverne, croyez moi, je sais y faire.
- Vous êtes frêle.
- Je n’utilise pas mes muscles pour arriver à mes fins c’est vrai. Mais j’ai d’autres cartes. »


Grognant dans sa barbe, l’homme observa Loriade avec attention.

« - Mais t’es qui toi, tu sors d’où ?
- Je m’appelle Loriade. Je viens du nord. Un vieil ami m’a envoyé ici. Gibs, c’est un marchand.
- Gibs ! Par ma barbe, il est toujours vivant ce vieux roquet ?
- Euh et bien…aux dernières nouvelles, oui.
- Et donc tu le connais ?
- J’ai travaillé pour lui pendant un moment oui. »


L’homme semblait réfléchir. Cela dura si longtemps que la jeune femme décida d’intervenir :

« - Payez-moi ce que vous voulez. Moi je m’engage en échange à travailler aussi longtemps qu’il le faudra. La journée entière si besoin est. »

Fronçant les sourcils, l’homme prit la parole :

« - Foutu Gibs ! Même absent il me casse les pieds ! Bon… Tu seras payée 20 tsuris la journée. Le repas, je te l’offre s’il reste de quoi t’en faire un à la fermeture.
- ça me va. Mais à ce prix là, je n’aurais jamais de quoi loger. Vous me prêter un matelas, je dormirais dans la grande salle.
- Quoi ? T’es drôlement gonflée pour une nouvelle !
- Soyons réaliste : 20 tsuris ! Et puis ça fera quelqu’un pour garder la taverne la nuit.
- Tu es folle petite.
- Et vous êtes sûr de me trouver le matin.
- Hmmm…oui. Bien. C’est d’accord. Mais je te mets à l’essai. Une semaine ! »


Soulagée, l’humaine sourit et tendit sa main : « C’est entendu ! »

Ni une, ni deux, le patron lui donna un tablier :

« - Tu m’appelles patron, en tout cas et toutes circonstances. Rien d’autre. Mets tes affaires derrière. Enfile ce torchon. Pour l’instant tu t’occupes juste de la salle. Tu récupères la vaisselle, tu me la ramènes ici. Et tu repars avec les boissons que j’ai préparées. Compris ?
- C’est comme si c’était fait ! »


Oui, elle aurait aimé se coucher et dormir. Mais l’opportunité qu’elle avait saisie lui assurait une viabilité. Cela méritait bien un dernier effort. Alors au diable le sommeil et au boulot ! Elle devait faire ses preuves. Se saisissant d’un torchon ainsi que d’un plateau, elle commença son tour de salle. Ramassant les chopines vides, ravitaillant de bières et de vins les gorges assoiffées. La jeune femme ne se ménagea pas. 4h sonnèrent lorsque le tavernier eut finit de mettre dehors les derniers occupants. Loriade eut besoin d’une heure supplémentaire pour débarrasser, ranger et nettoyer la salle.

« - Bon. Tu t’en es pas trop mal tirée. Tiens, voila ta paillasse. On ré-ouvre à midi. Soit prête.
- Merci patron. Bonne nuit !
- Oui oui… »



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Quelques heures plus tard, la jeune femme eut un réveil difficile. Baillant aux corneilles, elle tira sa couchette jusque dans la remise où étaient posés ses affaires…ainsi que les patates et les tonneaux de cervoises tièdes et autres fûts. Elle s’y changea pour revêtir une robe de coton écru et s’étira.

* - Oh lala… Il me faudrait encore douze à quarante nuits comme ça !
- Rien que ça ?
- Au moins…je me sens fatiguée.
- Petite nature ! *


Plaçant sa fibule dans les cheveux, elle enfila son tablier et se mit au travail. Il lui restait une demi-heure avant que le service ne commence. Loriade enleva les chaises des tables pour les disposer au sol et repassa un coup de balai là où elle avait dormi car la paille s’échappait quelque peu de son pajot. Alors que la préparation était quasi achevée, le tavernier descendit.

« Bonjour Patron, bien dormi ?
- Hmpf… Appelle-moi patron quand tu veux, mais le matin, il n’y a qu’une seule règle. Ne m’appelle pas du tout.
- Compris ! »

Freinée dans son élan de jovialité, Loriade n’en resta pas moins tout sourire et finit les préparations.

« - Allez viens manger quelque chose. Faudrait pas qu’tu t’écroules pendant le service. »

L’humaine suivant le gérant jusqu’aux cuisines. Elle était affamée.

« - Profites-en pour te repérer, j’vais pas t’faire la visite dix fois ! »

Après avoir mangé un morceau, Loriade fut renvoyée en salle avec comme consigne la même organisation qu’hier. Elle restait obligatoirement devant, lui derrière. Il préparait, elle servait et rangeait.

Alors que les clients commençaient à emplir la salle, un homme entra.



Revenir en haut
MSN
Publicité





MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 11:55 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 10:08 (2013)    Sujet du message: Prise de poste à la taverne ! Répondre en citant

La matinée en était à peu près à sa moitié lorsque nous pénétrâmes dans Lüh. Cela faisait une bonne semaine que nous étions partis de ce même endroit, en direction de la vallée Sereine, en faisant un crochet par les montagnes de Zan. J'avais escompté rentrer la veille, si l'un des participants, une mère d'un âge avancé, n'avait pas passé la journée à se plaindre de ses ampoules qui lui sciaient les babouches et ses jambes en compotes qui flageollaient au moindre pas. Ses gémissements d'animal malade avaient failli par deux fois nous échoir d'une visite catastrophique pour le groupe, tant elle attirait les prédateurs. J'avais hésité entre la laisser derrière et lui trancher la gorge, et avait fini par me décider à lui promettre une pause en découvrant un coin à peu près sûr, qui nous permettrait à tous de nous reposer en étant à l'abri de la plupart des monstres de la Traversée de la Rivière Blanche.

En arrivant à la place de Lüh, lieu du début et de fin de l'expédition, il se tourna vers la femme et lui réclama un supplément, pour risques supplémentaires encourus et non-respect de la clause de sécurité du contrat, enjoignant très précisément de ne pas geindre des tous ses petits désagréments, car cela mettait en péril l'entiereté du groupe. Elle allait répliquer, lorsqu'un simple regard l'en dissuada. Alors qu'elle promettait de lui payer son dû en même temps que ce qu'il lui restait, il préféra rédiger rapidement une reconnaissance de dette et la lui faire signer. Avant de se séparer, il leur rappela qu'il attendait la suite de leur règlement d'ici une heure, comme convenu. Il se dirigea alors vers sa propre boutique, qui était également son logement. Il déposa son sac dans un coin, et se fit couler un bain chaud.

Après ses ablutions, qui comprenait également un bon rasage, nécessaire après une semaine, il attendit le retour des ses clients, vérifiant le compte de chaque bourse avant de leur serrer la main et de les remercier, leur faisant par de son espérance qu'ils avaient apprécié cette expérience. Certains lui répondirent chaleureusement, rappelant à sa mémoire le souvenir de telle ou telle créature venu s'abreuver juste devant eux, d'autre lui lancèrent un regard effrayé. Il se contentait de sourire en hochant la tête, et lançait un sourire qui se voulait rassurant aux autres. Une fois qu'il furent partis, il acheva de dépaqueter ses affaires, ôtant la corde de son arc, et le suspendant aux crochets prévus à cet effet. Il accrocha de la même façon son sabre après l'avoir nettoyé et aiguisé. Il rangea ensuite son paiement, qui lui permettrait de vivre sans souci un certain temps, puis se décida à sortir. Midi avait sonné, son ventre grondé, et il n'avait rien de comestible à se faire. Il pris donc une bourse, ceignit une dague à sa ceinture, et s'en fut à la taverne. Puisqu'il avait délaissé son capuchon, il sentait le soleil réchauffer doucement sa peau, et les derniers jours passés au milieu de la nature sauvage lui revinrent par flash, infiniment plaisant, malgré la présence des autres humains avec lui. Et là où il allait, il y en aurait plus encore... Cette pensée faillit atténuer son humeur, mais ses souvenirs reprirent le dessus, et un rare sourire étira ses lèvres. Il poussa le battant de bois, et entra dans la taverne, détaillant immédiatement la salle et tout ce qui s'y trouvait. Tout en se dirigeant vers une table dans un coin de la salle, il se demanda depuis combien de temps le tavernier avait engagé cette serveuse qu'il venait de saluer. Il s'assit dos au mur, et promena de nouveau son regard sur la salle. Bien que nous n'étions qu'à midi, et que la population étant moins turbulente que celle du soir, la pièce était néanmoins remplie d'un brouhaha non négligeable. J'attendis que la serveuse approcha, curieux du doux fumet qui exhalait des cuisines...
Revenir en haut
Loriade Lehahiah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 24 Juil 2013
Messages: 138
Féminin Poissons (20fev-20mar) 兔 Lapin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Serveuse
Invocation(s): Aucune
Inventaire: Une casserole, quelques robes, deux capes, une dague de 15cm, une figule en fer forgé, une parure d'or et de perles et une petite centaines de tsuris d'économie
Point(s): 205

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 13:13 (2013)    Sujet du message: Prise de poste à la taverne ! Répondre en citant

Pénétrant dans l’enceinte fermée de la Taverne, l’homme s’installa près d’une table à l’angle de la salle.

D’un seul coup d’œil, Loriade observa que cet homme n’était pas comme les autres. Non…celui-là ne venait pas pour boire à outrance. Pour jouer peut-être ? Certes non. L’homme était, sans être richement vêtu, plutôt bien paré. Il n’était pas l’un de ses paysans qui, jouant du hasard, espérait doubler sa piètre fortune entre deux cartes à jouer et une bière. Venait-il donc chercher une passe ? A midi seulement, cela aurait été quelqu’un : ou de très indiscret ou d’extrêmement gourmand !


* - Je ne l’ai jamais vu lui ici.
- Euh…ma chère amie je te rappelle que tu es arrivée dans cette taverne il n’y a pas deux jours !
- Et alors ? Au final, ce sont toujours les même qui viennent et reviennent !*


Véridique. La grande majorité de cette foule accourant à la taverne était composée des mêmes personnes. Le tiers-état pour la plupart. Qui venait oublier les conditions de vie exécrable dans lesquelles ils vivaient. Citoyens élémentaires à la survie de l’économie et pourtant ô combien transparents au reste du monde. Qui étaient-ils ? Paysans, bûcherons, artisans, maraîchers, bouchers… Tous, pauvres, venaient chercher quelques réconforts à la taverne, inclinant ainsi un peu plus la pente de la déchéance dans laquelle ils se noyaient. Noyés dans l’alcool ou la chair : ils se gavent de ce que la vie daigne leur offrir. Pas par insouciance, par dépit d’abord, puis par habitude. Au fond...la jeune femme s’estimait heureuse de ne pas faire partie de cette population. Bien que ne vivant de rien, elle n’était pas tombée dans ce cercle vicieux, grâce à sa famille. Et les servir, chaque jour, lui permettait de les soutenir dans leur combat contre eux-mêmes. Un sourire ici, une petite phrase par là, ou simplement une grande écoute qui leur donnait, pendant l’instant d’un soir, une importance aux yeux de quelqu’un. Aux yeux de Loriade.

Mais cette fois, elle avait l’intuition qu’elle n’aurait pas à sortir son chapeau de conciliante. Elle s’approcha de la table que l’homme occupait. Celui-ci était très grand. Une chevelure ébène désorganisée et une peau légèrement halée. Vêtu d’un pantalon basique et d’une tunique blanche, il était difficile de croire qu’il fut un noble et difficile d’imaginer qu’il ne fut qu’un bourgeois.

L’humaine, bloquant son plateau contre sa hanche gauche, lui adressa un sourire et prit la parole :


« Bonjour, soyez le bienvenu ! Je suis Loriade, pour vous servir. »

La jeune femme avait pris l’habitude de se présentait. Les clients appréciaient et cela établissait un contact rapide qui débouchait souvent par une fidélisation.


« Quel met vous délecterait ? A moins que vous ne soyez venu pour vous désaltérer ? »





Dernière édition par Loriade Lehahiah le Jeu 8 Aoû - 17:42 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 19:52 (2013)    Sujet du message: Prise de poste à la taverne ! Répondre en citant

La jeune femme glissa un mot au tavernier, puis ne tarda pas à s'approcher. Sa souple démarche dérangeait à peine ses longues boucles brunes, révélant juste assez de ses joues pour qu'apparaisse, de temps à autre, une légère arabesque sur la droite. Ses yeux verts semblaient plein de vie tandis que ses pas précis menaient son corps, Svelte et délié, à proximité. Je ne l'avais jamais vu dans la ville, j'en fus certain. Mais d'un autre, côté, vu le peu d'importance que revêtait la populace à mes yeux...

Je répondis à sa présentation par un signe de tête et un léger sourire, avant de me souvenir qu'il était d'usage que je réponde à mon tour :

“Enchanté, Loriade. Heureux de voir un souffle d'air frais dans cette taverne. Je m'appelle Sheiko, pour en profiter.”

Son sourire, des plus charmants, et son attitude nonchalante qui laissait penser qu'elle était en charge des lieux étaient des plus à même de mettre à l'aise les clients qui siégeaient autour de ces tables. Que désirais-je..? hmmm, question pertinente pour une serveuse. L'odeur qui s'échappait des cuisines était des plus doux à mes narines, qui n'avaient sentis de vrai repas depuis des lustres. Si la cuisine de ce tavernier n'était pas la plus raffinée qui soit, elle avait toutefois le mérite d'être chaude, nourissante et tout de même savoureuse. Je m'appuyais sur le dossier de ma chaise :

“Je me “délecterais” d'un plat du jour, avec une miche de pain chaud, s'il vous en reste. Avec un peu d'eau, s'il vous plaît Mademoiselle.”

Je poussais un soupir tandis que mon ventre se manifestait de nouveau, et que mon esprit s'envolait fugacement vers les derniers jours, me repassant les multiples exploit que m'avait réservé la marâtre, méritant largement plus que la simple hausse de prix que je lui avais imposé. Je relevais les yeux vers la demoiselle, avant qu'elle ne parte :

“Finalement... remplacez l'eau par une pinte de bière, ça ne me fera pas de mal.”

Je n'avais pas pour habitude de boire, n'appréciant pas le moins du monde les effets secondaires liés à l'alcool, notemment la perte de contrôle de soi et de réflexe, mais après la semaine que je venais de passer, un peu de détente me ferait du bien. Tandis que la demoiselle s'éloignait, je fermais les yeux et profitais un peu de ce repos, ayant enfin la possibilité de relâcher la tension à laquelle j'étais soumis depuis le départ, sans quoi je risquais la mort à chaque instant... M'aidant d'une respiration lente et mesurée, et je parvins finalement à me détendre en attendant mon repas.

Et ce ventre qui ne cessait de grogner...
Revenir en haut
Loriade Lehahiah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 24 Juil 2013
Messages: 138
Féminin Poissons (20fev-20mar) 兔 Lapin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Serveuse
Invocation(s): Aucune
Inventaire: Une casserole, quelques robes, deux capes, une dague de 15cm, une figule en fer forgé, une parure d'or et de perles et une petite centaines de tsuris d'économie
Point(s): 205

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 07:10 (2013)    Sujet du message: Prise de poste à la taverne ! Répondre en citant

“Enchanté, Loriade. Heureux de voir un souffle d'air frais dans cette taverne. Je m'appelle Sheiko, pour en profiter.”


Loriade fut étonnée de la simplicité avec laquelle l’homme se présenta. D’abord un sourire : chose rare chez les personnes de classe haute. Puis un nom, seul, simple : pas de patronyme, pas d’ajout seigneurial ni de particule. Décidément ! Kris ne semblait pas être le seul noble avenant de cette ville. Ce Sheiko paraissait bien ouvert pour un bourgeois. Peut-être la hiérarchie des classes à Lüh était-elle moins pesante et moins sectaire ? Tant mieux !

Puisqu’il décidait de se montrer avenant, elle en profiterait et le traiterait comme tout client présent ici. Ecoutant sa commande, elle sourit, inclina rapidement la tête pour stipuler à son client qu’elle avait enregistré et renchérit :


« En plat du jour aujourd’hui : marcassin à la broche. C’est un excellent choix ! La chasse a été excellente hier, la viande est tendre, vous allez vous régaler ! »

.* - …euh, je peux savoir à quoi tu joues ?
- Je ne sais pas…c’était ridicule c’est ça ?
- Complètement ! Je ne te comprends pas Loriade, tu te plains de n’avoir affaire qu’avec des ivrognes qui n’ont aucune conversation et là, tu tombes sur l’un des rares bourgeois de la ville qui ose venir ici et tu parles comme une charretière !
- Ben oui je sais…j’ignore pourquoi j’ai dis ça…je dois trop prendre l’habitude de dire des trucs sans intérêt pour couper court aux avances des clients.
- Il ne t’a fait aucune avance…
- Je sais mais c’est sorti tout seul. J’ai pris l’habitude je te dis. Je fais tâcher de faire attention.*


Offrant un sourire gêné, elle reprit le plateau en main et s’éloigna. Arrivée au comptoir, elle passa commande au patron :

« Un marcassin, une miche et une bière patron ! »

Grognant, il s’affaira à découper la viande sur la carcasse du gibier.

« - Patron…vous devriez me servir la bière en premier, ça le ferait patienter !
- Hé petite, tu comptes m’apprendre mon métier ?
- Euh, non patron. C’était juste une idée comme ça…
- Je te paies pas pour avoir des idées mais pour bosser. Alors, tes idées, tu te les gardes pour toi ! »


Faisant la moue, elle se cala au comptoir et attendit que le vieux finisse son travail. Un client à côté d’elle lui sourit comme pour lui dire ‘Et oui, c’est un vieux ronchon, mais dans le fond, il t’aime bien !’. Loriade lui rendit son sourire, acquiesçant en silence. Quand le tavernier revint avec la nourriture et la miche, il les regarda d’un mauvais œil. La jeune femme le gratifia d’un regard malicieux.

« Merci patron !!! »

Le client au comptoir gloussa et eut comme récompense de la part de l’intéressé, un grand coup de louche sur le crâne.

Rapidement, elle revint voir son client.


« Désolée pour l’attente. Voici votre commande Sheiko. »

Elle se pencha à côté de lui pour lui poser l’assiette, la miche et la bière puis se redressa.

« Le pain est chaud, à votre demande. N’hésitez pas à m’interpeller si vous avez besoin de quoi que ce soit !»

La jeune femme lui adressa un sourire franc et s’éloigna vers les autres tables pour les débarrasser et les resservir…



Revenir en haut
MSN
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Ven 23 Aoû - 15:41 (2013)    Sujet du message: Prise de poste à la taverne ! Répondre en citant

Du marcassin à la broche, hein ? Oui, décidemment, j'en savourerais bien un morceau. En attendant, je promenais mon regard sur l'assemblée. Ici, des marins qui n'avaient pas trouvé de travail ce matin, au port, s'envoyaient des rasades de bière pour faire passer le temps, attendant d'atteindre le soir pour peut-être se faire recruter pour débarquer les marchandises. Ce qui arriverait toutefois difficilement s'ils étaient trop saoûls pour marcher droit. Là, d'autres gens du commun prenaient un repas amical, riant autour d'un plat chaud bon marché, se détendant un peu avant de reprendre le travail. Dans un coin, plus discrets, deux hommes discutaient à voix basses, semblant marchander sur le prix de quelque marchandise ou service que l'un rendrait à l'autre. J'avais un doute quand à la légalité des repas d'affaires qui pouvait se tenir dans cette taverne, mon passé de garde m'ayant formé à ce sujet. Mais comme ce poste appartenait justement au passé... je ne prêtais aucune attention plus approfondie à ce couple de possibles malandrins. Retournant mon attention sur la serveuse, je l'aperçus au comptoire en train de sourire à un client s'y trouvant également. Je ne pus m'empêcher de sourire en voyant la réaction du tavernier, avant de la regarder approcher. Je ne sus si j'éprouvais plus de plaisir à son retour pour elle-même ou pour le repas qu'elle m'apportait.

“Merci bien, je n'y manquerais pas.”

Je la regardais s'éloigner, puis consacrait mon attention au plat devant moi. Le marcassin avait l'air bon, et une fourchetté me révéla qu'il l'était. J'accompagnais du pain brûlant, et aidait le tout à descendre d'une longue gorgée de bière. J'entrepris donc de savourer mon repas en continuant de promener mon regard sur la salle, voyant de temps en temps Loriade en train d'intéragir avec des clients. Les échanges étaient si naturels qu'on aurait dit qu'elle travaillait ici depuis très longtemps. En me faisant cette réfléxion, je me rendis compte que je ne savais même pas depuis combien de temps exactement tel était le cas. Plongé dans mes réfléxions, j'en oubliai les bonnes manières, la suivant d'un regard absent tout en mangeant.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:00 (2016)    Sujet du message: Prise de poste à la taverne !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com