Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Skart - Retour aux sources et nouveau départ.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Le Désert Ambré
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Mar 23 Juil - 21:12 (2013)    Sujet du message: Skart - Retour aux sources et nouveau départ. Répondre en citant

Nous étions parti de bonne heure ce jour là. Chose étrange, ce fut également la première fois depuis l'extinction de mon village que je n'ai pas songé à ma quête de vengeance, village vers lequel je me dirigeais d'ailleurs inconsciemment.

Nous avions marché dans un silence total et ce ne fut que lorsque je vis les porte de Skart que je remarquais où nous nous trouvions. Fais étrange, je ne voyais pas les têtes de mes victimes accrochées aux piques se trouvant sur les remparts. Pénétrant dans l'enceinte du village, je ne vis personne. Déambulant à travers les rues désertes en courant, je filais droit vers la maison de mes parents. Complètement paniquée, je traversais la maison aussi vite que mes jambes me le permettais pour me retrouver devant la tombes de mes parents.

"Papa... Maman..." Soufflais-je en soupirant de soulagement en la découvrant en parfait état.

J'entendis un bruit de pas tout près. Me tournant vivement, je me retrouvais nez à nez avec un vieille homme. Sans prendre la peine de réfléchir, par réflexe, je m'apprêtais à l’égorger aussi rapidement et simplement que possible.


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mar 23 Juil - 21:12 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Habitant

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juil 2008
Messages: 197
Métier dans le jeu: Incarne tous les habitants de Luh qui souhaitent lancer une chasse
Annonce: Pour lancer une chasse avec ce personnage, demandez le mot de passe par mp à Ariez
Point(s): 918

MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 19:48 (2013)    Sujet du message: Skart - Retour aux sources et nouveau départ. Répondre en citant

Le soleil s’était à peine levé dans le village délabré que déjà je sentais la chaleur m’écraser dans le fond de mon lit. J’ai contemplé le plafond d’un air vague, je me demande encore les origines de ce village que j’ai pris comme refuge dans ce désert mortel.

Je repense encore à cet instant où croyant voir un mirage, j’ai couru à en perdre haleine jusqu’aux structures en ruine du village. A mon arrivée, il n’y avait personne, c’était le désert _ sans mauvais jeu de mots _. Mais ce qui était sûr, c’est que quelqu’un était passé par là. Une personne à l’âme rongée par la noirceur des armes, une personne insensible à ce que moi j’avais considéré comme la solution à l’éjection des restes de mon premier repas dans un tas d’herbe sèche. Je revois encore avec dégoût la chair calcinée et pourrie des têtes pendues sur les remparts de la ville en signe d’accueil chaleureux et prévisible de ce qui allait m’attendre par la suite.

Ce n’était pas le moment de jouer les capricieux.


La poussière et le sable s’envolaient au souffle du vent s’évaporant en de fines particules semblable à de la neige aux couleurs âcres. Mes chaussures me donnaient des ampoules et le sable s’étant incrusté à l’intérieur chatouillait ma peau rêche et fripée. L’eau de ma gourde était devenue aussi inexistante que mes cheveux sur mon crâne rougi par le soleil. Autour de moi il n’y avait que ruine, douleur et destruction. Tout avait été saccagé mis à part quelques structures encore bien conservé en comparaison du reste des habitations. Il y avait pourtant dans ce qui avait dût représenter un jardin avec bon nombre de pierre tombale de nom indéchiffrable. Je n'osais pas trop m'aventurer dans les parages je m'avançais donc vers la maison la plus apte à m'accueillir.

Je balayais d’un coup de main la poussière s’étant incrusté sur l’inscription d’une maison à l’état passable à ma protection. Je cru lire en couleur d’argent les mots « Maison Fuuchiuse ». J’inclinais légèrement la tête à cet instant en suppliant les grâces de cette famille à qui j’ai emprunté les appartements. Je scrutais alors en premier lieu les nombreuses pièces de cette maison. Dans mon inspection j’ai pu remarquer qu’il y avait cinq chambres dans ces lieux ; celle des adultes et celles d'enfants je suppose car il y avait à divers endroits des pièces des sortes de peluches dont le coton sortait de leur ventre ou de leur cou. Je me sentais peiné d’imaginer les fantômes de ce foyer disparu dans les ruines. J’aurais préféré voir l’ombre d’un enfant souriant et de parents lui répondant de la même manière plutôt que cette fragile et silencieuse solitude des murs de la maison. J’avais repéré un point d’eau dans la ville et quelques restes de nourritures périmés dans les tiroirs de la maison. Je prendrais le lit double de la chambre pour adulte et partirais sans doute le lendemain pour reprendre ma route vers le lac des Astres.

Pourtant cela fait une semaine que je me réveille dans cette ville.


J’avais pris le temps de faire un peu de rangement, si je dois rester ici encore longtemps dans ce village, autant faire en sorte que cela soit agréable pour moi et pour les voyageurs. J’ai donc pris mon courage à deux mains pour enlever les têtes de l’entrée pour les enterrera avec cérémonie. Leur pauvre existence avait sans doute déjà été bafouée par leur mort, un rappel n’était pas nécessaire. J’ai aussi pris soin de visiter un peu les alentours durant mon séjour prolongé, je songeais souvent au passé de ce village et mes nuits n’en était que plus mouvementées.

Aujourd’hui encore j’ai fais cet horrible cauchemar, mon âme était comme aspiré dans l’enceinte de ce village au lourd passé. Je suais à grosse goutte dans les draps et mon corps était encore secoué par les spasmes violents des battements de mon cœur s’affolant d’une intensité pareille au galop d’un animal apeuré le mouvement brusque que je fis pour me défaire de mes draps m’étourdis et je manquais de m’évanouir d’autant plus que la chaleur étouffante de l’extérieur avait envahis la pièce de ses rayons lumineux.

Je suis calme maintenant, mon corps engourdit pouvait de nouveau être contrôlé et ma respiration s’était apaisé. J’ai profité de ma sérénité corporelle pour m’habiller, je devais partir aujourd’hui avant que je ne devienne fou. J’avais préparé mon sac, emporté le reste de nourriture périmé et remplis deux gourdes _ la mienne et une que j’ai trouvé dans les débris _ Plus rien ne me retenais ici à présent.

Lorsque le soleil eut gagné de la hauteur, j’entendis de mon ouïe usé l’empressement d’un corps dans la maison. Serai-ce le vent qui me jouerait un tour ? Ou suis-je déjà devenu sénile ? Je pris avec moi mon fidèle compagnon de voyage ; une canne en bois sculpté de façon médiocre mais confortable au maintien de la main sur le dessus. Je ne suis pas assez vieux pour marcher avec une canne, mais c’est le seul objet assez léger et résistant pour m’accompagner dans mon dernier périple. Il était temps, une fois de plus, de faire équipe avec lui pour découvrir la raison de ce vacarme.

L’ombre d’un individu avait traversé la maison assez rapidement, je cru presque avoir rêvé ce passage éclair mais il n’en était rien, il y avait bel et bien quelqu’un d’autre ici.

En lui emboîtant le pas avec précaution je cru pouvoir enfin dessiner la courbe de son corps du regard. Une forme bien plus féminine que masculine, ce sera peut être plus simple pour négocier mon entrée dans la maison. Ses longs cheveux noirs avaient une clarté sombre étonnante, d’aussi beaux cheveux lui donner envie d’humer leur odeur, il devait s’en dégager une odeur de sève _ Bizarrement ce fut la première odeur qui m’eut traversé l’esprit à cet instant _ sa tenue était des plus particulière, le genre de vêtement à la grâce même qui à sa vue rendrait fous les plus respectueux des hommes et les mettraient au pied de cette jeune femme et de ses courbes avantageuses, pour ma part je trouvais qu'une robe si élégante rendrait tout de suite l'approche moins acrobatique, mes paroles courtoises devraient l'aider à l'apprivoiser. Je remarquais tout de même _ J’ai manqué de m’étouffer avec ma glaire à ce moment là_ que de nombreuses armes de pointe ornais sa ceinture, un carquois, un étui d’épée et une faux. L’attirail basique d’un chasseur dans le meilleur des cas, d’un assassin dans le pire. Je pensais alors à m’éclipser, je n’étais pas en état de me battre avec cette jeune enfant ni même d’attiser sa colère. Elle ne m’avait sans doute pas encore repéré, c’était une chance pour moi de m’enfuir. Et c’est là que j’entendis dans le souffle d’un murmure les paroles de l’enfant. Sa plainte sourde avait atteins mes oreilles et ce que j’avais compris ne fit faire qu’un tour à mon vieux sang. Ma canne claqua inconsciemment sur un débris au sol le laissant émettre un tintement faible, mais assez perceptible pour une âme habile qu’elle n’ose le montrer. Et j’avais raison, la voilà, le visage tourné vers moi, un léger froncement de sourcil me prévint de l’éventuel danger que pouvait être cette femme. Elle ne réagissait pas de suite, mais elle le ferait d’une façon sèche et violente, pour qu’aucun son de soit émit de sa bouche et que je meurs sur le coup. Il m’a fallut donc un quart de seconde pour serrer ma canne en bois de ma paume et intercepté la lame sur ma canne. Aussi tranchante qu’elle ne puisse paraître la lame n’avait pas entièrement détruit la canne comme il aurait été logique de voir, non, Celle-ci s’était juste incrustée dans le bois, la rendant impossible à défaire sans engourdir son bras en l’arrachant au bois. Il profita de ce moment d’hésitation _ Elle n’a sans doute pas prévu que je contre son attaque_ pour la forcer à lâcher son couteau d’un coup de pied bien placé sur le bassin, la faisant reculé j’avais récupéré son arme. Je l’observais avec attention, sait-on jamais ce qu’elle pouvait bien prévoir par la suite. La main droite en l’air je tins ces paroles :

« Je ne suis pas vôtre ennemi, croyez-moi je ne suis pas là pour vous défier. »
Revenir en haut
Dagnir O Naur
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 21 Sep 2009
Messages: 109
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 蛇 Serpent Feu
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Meiro
Point(s): 20

MessagePosté le: Ven 9 Aoû - 00:37 (2013)    Sujet du message: Skart - Retour aux sources et nouveau départ. Répondre en citant

Dagnir avait suivit sans rechigner sa maitresse, il était resté sous forme humaine car il n’avait plus beaucoup d’énergie. Cela faisait très longtemps qu’il n’avait plus utilisé de magie. Il en ressent très peu le besoin comme il avait l’habitude d’utiliser des moyens humains quand il en avait la possibilité. D’un coté la chaleur du désert ne lui faisait aucun effet, il restait un être immortel après tout. Il s’inquiétait au début pour meiro de la traversé, mais elle était habitué on dirait.

Ils arrivaient ensuite sur le village, il supposait que c’était celui dont parlé Meiro. Il tiquait à peine quand il vit des têtes empalés sur les remparts. Dagnir pouvait supposer que sa maitresse en était l’auteur.

Puis Meiro courrait dans le village, Dagnir ne comprenait pas la raison mais il était bien décidé à ne pas se laisser distancer. Sa maitresse traversait une maison avant de s’arrêter devant deux tombes, il n’avait pas besoin d’entendre les murmure de la jeune femme pour savoir que c’était ses parents. Dagnir comprenait et compatissait parfaitement à la douleur de sa maitresse. Lui l’immortel, il a enterré tous les mortels qu’il a apprécié et aimé, il sait d’avance que le temps passé avec eux n’est que poussière devant sa longévité. Il posait une main sur l’épaule de Meiro en soutien, il ne pouvait faire guère plus pour l’instant.

Il détectait avant sa maitresse l’intrus, mais il ne fit rien à son encontre, sauf si c’est la volonté de Meiro.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:05 (2016)    Sujet du message: Skart - Retour aux sources et nouveau départ.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Le Désert Ambré Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com