Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Le rassemblement
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Edvah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 05 Juil 2012
Messages: 332
Crédits Avatar: Ours by charlie140588
Féminin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Capitaine de l'Atropos
Invocation(s): Ushiran et Letto
Inventaire: Un tricorne, un sabre, une dague, quelques Tsuris
Double compte: Tarec'Mah
Point(s): 617

MessagePosté le: Jeu 20 Juin - 16:37 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Edvah était assise sur son tronc d'arbre. Elle avait refait son bandage avec soin mais maintenant qu'elle n'avait rien d'autre à faire que de penser à sa cheville, la douleur revenait la lanciner et elle trouvait que le sang imbibait beaucoup trop le tissu. Mais que faire ? Elle n'avait rien sur elle permettant de la soigner. Et elle ne pouvait pas se douter que les invocations étaient en mesure de le faire. Alors elle attendit, prenant son mal en patience, les mains crispées sur le tronc d'arbre. A toujours faire l'intéressante, elle allait finir par réussir à mourir ! Combien de fois avait-elle eut besoin d'aide en quelques semaines ? Un nombre incalculable de fois. Un trop grand nombre pour une jeune femme qui devait être une vaillante capitaine.
Heureusement, le premier arrivé, avant tous les autres, fut Smith. Pâle mais le cœur au bord des lèvres, Edvah déclina le panier plein de provision qu'il lui tendit. Le pauvre avait du voyager avec une charrette pour transporter tout le nécessaire. Mais la capitaine n'avait put lui faire passer le message au sujet de sa blessure.

« Non laisse, j'vais t'nir l'coup. Donne moi l'coffre... Voilà. La clé... L'or d'la duchesse est là... C'est bon. »

Elle referma l'épais couvercle du coffre et le fit glisser à côté d'elle, près du tronc. La charrette contenait donc encore un panier remplis de provisions, deux ou trois contrats fraîchement recopié au cas où et une petite sacoche contenant quelques rouleau de papier sur lesquelles étaient rédigés quelques mots et dans un coin se tenait cinq ou six torches qu'il ne faudrait pas tarder à allumer.

«- Tu as prév'nu tout l'monde ?
- Oui capitaine.
- Alors, reste juste à attendre... »



Et quand la nuit tomba, Smith s'attela à planter les torches dans le sol. La clairière formant plus ou moins un cercle, le petit homme les plaça à l’extrémité, aux pieds des arbres. Ne tenant plus, toujours assise sur le même tronc d'arbre, Edvah s'autorisa à manger du pain, priant pour que le premier membre de son équipage ait de quoi soigner la plaie de sa jambe. Celui-ci ne tarda d'ailleurs pas à montrer le bout de son nez... Accompagner d'une étrange femme que la jeune capitaine n'avait jamais vu. Une nouvelle recrue ? Et Ephylix, où était-elle ? N'était-elle pas son invocation ? Quoi qu'Edvah ne se promenait pas constamment avec Letto et Ushiran, la preuve ils étaient absent.
Edvah avait une pâleur cadavérique mais se redressa tout de même et se para d'un sourire fier comme si de rien n'était. Son bandage était imbibé de sang et elle avalait avec peine la miche de pain qu'elle avait prélevé du panier.

« Calann... Ravi de t'voir. J'espère qu't'as d'bonnes nouvelles à m'annoncer. »


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Jeu 20 Juin - 16:37 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Calann
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 20 Jan 2013
Messages: 83
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate sur L'Atropos
Invocation(s): Ephylix
Inventaire: Deux dagues, de quoi écrire
Point(s): 243

MessagePosté le: Mer 26 Juin - 19:59 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Après avoir rejoint Ephylix devant l'armurerie, nous nous sommes enfin mis à suivre les indications de Smith. A savoir : suivre des rubans rouges.
Ce chemin improvisé est censé nous conduire à un rassemblement de l'équipage pour donner les fonds récoltés au capitaine Laudenie. Et vu la manière dont Guillaume a remarqué la première réunion, faire cette seconde édition hors de Lüh est une très bonne idée.

Mais n'ayant aucune idée de la distance à parcourir avant d'arriver au lieu de rendez-vous, et ne pouvant décidément pas laisser Ephylix marcher pieds nus, j'ai préféré aller chercher Drem aux écuries à l'entrée de Lüh. La fille de Terra est montée derrière et s'est tenue en selle en se cramponnant à moi. Autant avouer que cette proximité m'a mis très mal à l'aise, mais hors de question de faire attendre le capitaine, surtout pour des états d'âme qui n'ont pas lieu d'être.

Nous arrivons après quelques minutes dans une sorte de clairière constellée de torches. Smith ainsi qu'Edvah sont présents, et je saute de cheval à quelques mètres d'elle, mon attitude trahissant mon malaise. J'aide Ephylix à descendre, les yeux rivés au sol, puis me dirige enfin vers le capitaine.

« En effet, lui sourie-je en soupesant une bourse. Une chasse nous a permis de récolter deux mille deux cents tsuris...que voici. »

Plutôt fier, je lui tends le petit paquet de toile marron et remarque son teint livide.

« Tout va bien ? »

Mes yeux dérivent d'eux-mêmes vers le bas et je découvre avec étonnement un bandage déjà teinté de sang à sa cheville. Malgré l'air qu'elle se donne, au vu de sa pâleur, Blondie doit véritablement avoir pris un sale coup. Mais ce masque qu'elle arbore reflète tout à fait sa personnalité : courageuse même dans la douleur.

« Ephy' ! Viens voir si tu peux faire quelque chose ! »
Revenir en haut
Ephylix
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 03 Nov 2012
Messages: 803
Crédits Avatar: Piqué à la galerie.
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre Terre
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate de l'Atropos et méchante modo sadike ♥
Invoqueur: Ͼalann
Annonce: Coupures d'internet fréquentes.
Inventaire: 120T ; Temet (épée)
Sorts: Terre [1,2,3,5,7]; Soin [2,4]; Géokinésie [6]; Métamorphose [6]; Télépathie [3]; Téléportation [3]; (Télépathie 5)
Double compte: Nausicaä Ludwiga
Point(s): 86

MessagePosté le: Jeu 27 Juin - 17:13 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Hendrick te gonflait vraiment. Il ne t'avais lâché que pour aller chercher sa propre monture. D'ailleurs, Calann n'avait pas voulut que tu marches en suivant les rubans rouges. Tu étais encore sous forme humaine et tu étais pieds nus, mais où était le problème ? Tu n'étais tout de même pas si fragile que ça, si ?

Enfin, quoi qu'il en soit, tu es montée en selle avec lui, mais n'ayant jamais fais de cheval auparavant, tu t'agrippes à lui, te collant pour ne pas tomber. Cette proximité ne fait que renforcer ce sentiment étrange qui est en toi. Ton coeur cogne fort contre ta poitrine et ton souffle se fait quelque peu saccadé. Mais pourquoi donc ? Il fallait vraiment que tu le demandes à Calann et le plus tôt serait des mieux.

Voilà que vous arrivez à destination, au point de rendez-vous. Le cheval se stoppe et tu descends avec agilité, ta grâce de féline. Ton maitre explique ce que vous avez gagné et tend une bourse au capitaine qui te semble trop pâle, même pour elle qui n'était pas très colorée. Trop pâle et tu peux sentir d'ici qu'il y a quelque chose qui ne va pas.

Tu fronces les sourcils en t'avançant lorsque soudainement Calann te demande si tu ne peux pas faire quelque chose. Tu le regardes un instant avant d'approcher le capitaine et de défaire le bandage pour voir la plaie. Ce n'était pas beau à voir et ça avait l'air très sérieux. Tu reste là, un moment, sans bouger pour voir ce que tu pouvais réellement faire.

- Je ne sais pas. Je ne sais rien. Mais... Je vais essayer, murmures-tu, honteuse de n'avoir aucune connaissance en l'anatomie humaine et de ne pas avoir de pouvoirs vraiment puissants.

Tu reprends ta vraie forme et regardes à nouveau la plaie mais cette fois ci tu te concentres pour trouver ce brin de magie qui avant te permettais de tout guérir. Soudain tu la sens cette magie, doucement tu l'agrippes de ta volonté pour l'extériorisée, c'est un exercice difficile lorsque tu n'es pas sous la puissance de la colère ou l'adrénaline.
Mais voilà qu'une lumière turquoise émane de ton collier et vient englober la blessure durant un long moment. Tu ne sais pas si c'est vraiment puissant ni efficace mais tu espères que cela pourra changer quelque chose.

Soudain, ta magie lâche et tu sens qu'elle se retire au fond de toi, alors voilà de quoi tu es vraiment capable maintenant, de si peu. Tu t'effondre sous le poids de la découverte, c'est un choc, un vrai choc, tu ne te savais pas si faible.

- Je suis désolée, je ne peux rien faire de plus, chuchotes-tu de plus en plus honteuse.
- Edvah ! entends-tu ensuite hurler.

Ah, Hendrick, tu l'avais oublié lui...

[Soin 4 - Mana: 16]



Je préfère rire que pleurer,
Sourire que bouder,
Mais parfois je n'ai pas d'autres choix que de faire ce que je n'aime pas...

Revenir en haut
Skype
Edvah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 05 Juil 2012
Messages: 332
Crédits Avatar: Ours by charlie140588
Féminin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Capitaine de l'Atropos
Invocation(s): Ushiran et Letto
Inventaire: Un tricorne, un sabre, une dague, quelques Tsuris
Double compte: Tarec'Mah
Point(s): 617

MessagePosté le: Sam 29 Juin - 14:20 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Calann, après avoir aidé la jeune femme à descendre du cheval, s'avança pour s'adresser à son capitaine.

« En effet. Une chasse nous a permis de récolter deux mille deux cents tsuris... que voici. »

Deux mille deux cents tsuris. Un bon début, une très belle somme même. Avec la chasse au Largus qui leur en avait apporté dix mille que devait apporter Olivier plus tard dans la soirée, les 20 000 Tsuris nécessaires n'étaient plus très loin. Edvah tendit la main pour recueillir la bourse pleine à craquer et la posa sur le coffre maladroitement, comme si chaque geste était un effort surhumain. Même esquisser un sourire satisfait semblait une épreuve, mais jamais la jeune femme ne l'avouerait et c'est plutôt une grimace qu'elle parvint à arracher de son visage nauséeux.

«- Tout va bien ?
- Bah, rien d'grave. Une égratignure ! »


Elle vit Calann baisser les yeux sur sa cheville, et tenta inconsciemment de cacher sa blessure avec son autre jambe. Ce n'était pas digne d'un capitaine. Elle devait être forte, imperturbable, inébranlable... Et pas une jeune femme que l'on sauve à plusieurs reprise ou qui requiert aide et assistance.

« Ephy' ! Viens voir si tu peux faire quelque chose ! »

Trop occupé à être gênée que tout le monde s'intéresse à sa jambe, Edvah ne remarqua pas que la jeune femme, encore inconnue pour elle, avait répondu au nom de celle qu'elle connaissait comme une tigresse et non comme une humaine. Elle aurait voulu l'empêcher de faire quoi que ce soit, non qu'Edvah tienne à perdre sa jambe, loin de là, mais elle n'en pouvait plus d'être aider. La mâchoire crispée, la jeune capitaine regarda la femme observer sa blessure.

« Je ne sais pas. Je ne sais rien. Mais... Je vais essayer. »

Sans aucune explication, la jeune femme laissa place à l'Ephylix qu'Edvah connaissait. Sursautant, la capitaine fronça les sourcils mais n'eut pas le temps de demander des explications. Le collier de la tigresse se mit à luire et la lumière enveloppa la cheville blessée. Une douce sensation se répandit là où la douleur sourde s'était installée, la chassant, donnant l'impression à Edvah qu'un millier d'insectes couraient dans ses veines et sous sa peau. Puis la sensation la quitta, laissant place à un vide. Il n'y avait plus de douleur. Et quand la jeune femme baissa les yeux sur sa cheville, seule une cicatrice semblant dater de plusieurs semaines était encore présente.

«- Je suis désolée, je ne peux rien faire de plus.
- C'est merv...
- Edvah ! »


Se relevant d'un bond, oubliant que quelques secondes plus tôt sa cheville n'aurait pas supporté son poids et encore plus, qu'elle mourrait de faim à présent ; la jeune femme dégaina son sabre en direction des cris. Qui osait l'appeler ainsi ? En sa présence, elle ne tolérait que du Capitaine. Et elle ne connaissait pas cette voix.

« Edvah ! »

Un homme blond surgit dans la clairière, essoufflé. Remarquant l'assemblé présente, ses yeux sautant de Smith, à Edvah qui reprenait tant bien que mal des couleurs, puis à Calann, à Ephylix à qui il fit un clin d’œil, puis de nouveau à Edvah. Il passa une main dans ses cheveux pour réajuster sa coiffure.

« Je suis... Enchantée de te rencontrer, je m'appelle Hendrick. Les rumeurs ne t'arrivent pas à la cheville, se serait un honneur pour moi de servir un capitaine comme toi... 
- Plus un mot, plus un geste... Tous.»


Le nouvel arrivant avait un ton incroyablement mielleux, et celui d'Edvah plus ferme coupa court cours à toute activité. Et s'il était loin d'être laid, la capitaine ne supportait pas les racoleurs. Et elle avait beaucoup trop de chose en tête pour que quelqu'un ne démarre une nouvelle conversation.
Edvah avait baissé et rangé son sabre, se laissant de nouveau tomber sur son tronc d'arbre. Elle fronça les sourcils et mordit dans sa miche de pain avec plus de vivacité que précédemment. Elle détailla Ephylix, puis Hendrick.

« … Ephylix, Calann... J'suis très satisfaite de s'que vous avez accomplis pour l'équipage, et pour moi. Par cont'... Ephylix, tu peux te... Changer ? Et soigner ? Tous les d'mis dieux sont capables de l'faire ? Si c'est l'cas, c'est incroyable ! »

Elle attrapa une outre pleine d'alcool et s'offrit une gorgée qu'elle jugeait bien méritée.

« Et toi, t'vas apprendre à m'parler s'tu veux d'venir pirate, sinon t'vas voguer sous la terre mon grand ! On dit vous, et cap'taine quand on m'parle ici ! »

Puis elle reprit son repas, attendant des explications pour l'une et des excuses pour l'autre.


Revenir en haut
Ephylix
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 03 Nov 2012
Messages: 803
Crédits Avatar: Piqué à la galerie.
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre Terre
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate de l'Atropos et méchante modo sadike ♥
Invoqueur: Ͼalann
Annonce: Coupures d'internet fréquentes.
Inventaire: 120T ; Temet (épée)
Sorts: Terre [1,2,3,5,7]; Soin [2,4]; Géokinésie [6]; Métamorphose [6]; Télépathie [3]; Téléportation [3]; (Télépathie 5)
Double compte: Nausicaä Ludwiga
Point(s): 86

MessagePosté le: Sam 29 Juin - 17:18 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Hendrick venait de faire une arrivée plus que fracassante. Tu grognes si doucement que tu sais qu'il ne t'entend pas. Tant mieux. Tu t'assoies et regardes la scène qui se déroule devant toi avec amusement. Oui, il était marrant de voir les réactions du capitaine face à cet homme que tu trouvais plus que lourd à supporter.

Ce qui déclencha finalement ton hilarité est lorsque qu'il se fit prendre un savon par la belle blonde qui répondait au titre de capitaine de l'Atropos, bâtiment encore inexistant ou alors que tu n'avais pas encore vu. Puis Edvah s'offre un repas qu'elle devait attendre depuis un moment vu comment elle buvait avidement cette boisson qui sentait fort qu'était l'alcool.

Mais ces divertissements prirent courts lorsque le capitaine te demanda si tu pouvais te changer ou même soigner. Tu repris un air sérieux tout en la regardant puis tu te mis à parler, expliquant ce que tu avais déjà expliqué plusieurs fois en moins de deux semaines. Toujours répéter la même chose, toujours la même histoire qui te faisait comprendre que tu n'étais plus aussi puissante qu'auparavant...

- Oui, je peux prendre la forme que je souhaite, oui, je peux guérir des blessures mais pas toutes. Ma magie n'est plus ce qu'elle était avant...

Tu soupires avant d'entendre Calann se racler la gorge, gêné. Tu le regardes pour voir qu'il aborde un air des plus timides et gênés en te regardant. Tu penches la tête sur le côté, incompréhensive.

- D'ailleurs j'irai te chercher des vêtements avant qu'on parte... murmure-t-il ensuite devenant rouge.

Tu abordes un grand sourire en te rapprochant de lui. Ce sentiment étrange est toujours présent et tu es toujours autant attirée par sa présence. Te voilà dans son dos, tu te métamorphose à nouveau en humaine avant de te coller à lui et de passer les bras autour de son cou et de les laisser glisser jusqu'à son torse musclé.
Ces gestes tu les avais déjà fais dans l'ancien monde. Tu ne savais pas que ton corps se souviendrait de ce que tu avais accomplit il y a des milliers d'années. Cela t’étonna un peu d'autant plus qu'une étrange boule se forma dans ton ventre. Ce n'était pas désagréable, c'était même plutôt le contraire mais tu ne comprenais pas du tout ces réactions.

Doucement, tu approches tes lèvres à son oreille, tu es obligée de te mettre sur la pointe des pieds pour pouvoir l'atteindre. Puis tu murmures ces mots, une question, celle que tu voulais lui poser depuis un moment déjà. Peu t'importais s'il y avait du monde, peu t'importais leur regard sur vous, peu t'importais leurs chuchotements et remarques, tu ne voulais qu'une seule réponse et c'était de la part de Calann.

- Pourquoi suis-je à ce point attirée par toi ? Pourquoi lorsque je te vois, j'ai irrémédiablement envie de te dévorer tout entier ? Pourquoi ai-je ces sentiments qui me lacèrent le coeur lorsque tu pars loin de moi ? Pourquoi ? Réponds moi, s'il te plait.

Plus personne n'existait, il n'y avait plus de capitaine ni de butin pour l'Atropos, il n'y avait plus d'Hendrick, il n'y avait plus que lui et toi.

[Métamorphose 6 - Mana: 10]



Je préfère rire que pleurer,
Sourire que bouder,
Mais parfois je n'ai pas d'autres choix que de faire ce que je n'aime pas...

Revenir en haut
Skype
Exode Da Sylva
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Jan 2013
Messages: 68
Crédits Avatar: Hazama - Blazblue
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Zoologiste
Invocation(s): Azarhys(poisson rouge)
Inventaire: 3500 tsuri
Point(s): 221

MessagePosté le: Dim 7 Juil - 11:30 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

C'est mal de faire attendre une dame aurait dit mère. Malheureusement la demoiselle que je m'apprêtais à rejoindre n'était pas vraiment une dame. De toute manière j'avais anéanti suffisamment de règle de bienséance en revenant à la capitale pour ne pas me soucier d'en offenser quelques-unes de plus. Azharys à mes côtés j'avais fait ce que mon père osait qualifié de coup d'état en le virant manu-militari du siège de chef de famille et prenant sa place sans autre forme de procès. Il n'avait pas vraiment apprécié, pas du tout en fait. Cependant là où je m'attendais à devoir bataillé ferme, mère avait été d'un soutien assez... inattendu. Ce qui avait partiellement simplifié le processus et coupé père de toute soutient familial.

Réglant ensuite quelques affaires de famille sans importance avant de commencer à m'inquiéter de la trésorerie familiale. Les choses c'étaient ici avérées plus compliqué... J'avais toujours détesté les fantaisies de mes parents au niveau de la décoration et des réceptions. Inutile de dire que ce sentiment avait été renforcé lorsque j'avais constaté à quel point les caisses étaient vide. J'avais donc entreprit un grand nettoyage de printemps. Non la cour intérieure n'avait pas besoin de six fontaines avec des statues en or, de la même manière que moi, mon frère et ma soeur n'avions pas besoin d'avoir chacun une écurie personnelle, un seul cheval chacun suffisait largement. Finalement en quelques jours, à force de vente, d'annulation, de remboursement et de disparition mystérieuse de créancier j'avais finit par ramener tout ça à un niveau raisonnable. Bon il allait encore y avoir du boulot pour financer ce dont j'allais avoir besoin, mais dans l'immédiat c'était déjà ça de pris.

J'avais aussi remercié la plupart des conseillés et trésorier de mes parents, je n'avais guère besoin de l'aide d'individu qui c'étaient révélés aussi incompétent à tempérer les dépenses de mes parents, puis discrètement dans la nuit j'avais fait charger plusieurs coffres, sac et coffret d'or et regroupé le tout sur deux montures. Dans la mesure où j'étais à l'heure actuel le seul à savoir le niveau de la trésorerie de manière exacte j'avais pu prélever plus d'or que je n'y comptais à l'origine. Puis finalement j'avais quitté la demeure familiale pour me rendre au point de rendez-vous qui m'avait été indiqué par Edvah. Edvah qui était d'ailleurs de plus en plus irrité par nos correspondances... Il faut dire mon refus catégorique de ne pas lui révéler combien je souhaitais lui offrir devait en être la majeure cause. En même temps jusqu'à il y à quelques heures je n'avais aucune idée de la somme que je pourrais prélever en toute discrétion.

Suivant les signes et les directions indiqués je finis par arriver à une espèce de cercle de torche. Je n'étais pas le premier arrivé et à mesure que je guidais ma monture et mes deux chevaux porteur à destination j'obtenais un rapide aperçu des personnes présente. Edvah bien évidemment, qui était la seule personne du lot que je connaissais, ainsi qu'une autre femme, encore que je l'aurais plutôt qualifié de jeune fille et trois hommes. Pas vraiment un équipage complet pour le moment, mais en même temps je ne m'attendais pas à rencontrer toutes ses recrues, d'ailleurs moins nombreuse seraient celles qui auraient vent de mon existence mieux je me porterais. Du moins pour le moment.


Je m'avançais au milieu du cercle, ignorant les regards qui se posaient sur moi pour concentrer le miens sur le capitaine de l'équipage. Inutile de dire que je devais quelque peu paraître étranger a l'assemblée, mais ça m'allait bien comme ça. Après tout, mes vêtements, ma couleur de cheveux, mon comportement et même ma couleur d'yeux (que je n'avais pas choisie cela dit) avaient pour but de me différencier des autres. Je démontais nonchalamment, puis enlevant mon chapeau je m'inclinais plus que nécessaire pour saluer la dame qui me faisait face.

« L'or que je vous avais promis, dame Edvah ? Ou dois-je vous appeler capitaine ?... Toujours est-il que je pense que vous trouverez la quantité largement à votre goût. »

Je me redressais et me mit à détailler l'assemblée plus en détail. Voilà donc une partie de mes nouveaux associé... J'aurais bien aimé pouvoir dire serviteur, mais si je pouvais acheter tout un équipage avec une quantité aussi faible d'or, je n'aurais jamais vraiment eu besoin de réfléchir pour déclencher cette guerre n'est-ce pas....
Revenir en haut
Edvah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 05 Juil 2012
Messages: 332
Crédits Avatar: Ours by charlie140588
Féminin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Capitaine de l'Atropos
Invocation(s): Ushiran et Letto
Inventaire: Un tricorne, un sabre, une dague, quelques Tsuris
Double compte: Tarec'Mah
Point(s): 617

MessagePosté le: Lun 8 Juil - 10:08 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

«- Oui, je peux prendre la forme que je souhaite, oui, je peux guérir des blessures mais pas toutes. Ma magie n'est plus ce qu'elle était avant... 
- D'ailleurs j'irai te chercher des vêtements avant qu'on parte...»


Edvah acquiesce à la réponse d'Ephylix. Elle aurait à en toucher deux mots à ses compères demi-dieux... Non qu'elle les préfère sous forme humanoïde, mais le fait qu'ils puissent soigner les blessures était un avantage dont elle n'avait eut vent par aucun des deux... En ce qui concernait la réponse de Calann, la capitaine leva un sourcil interloqué. Des vêtements ? N'étaient-elles pas habillée plus tôt ?
Mordant avidement dans son pain, elle ouvrit le coffre pour déposer l'argent des deux matelots avec celui de la duchesse. Mais elle ne put se rendre compte du manège entre Calann et Ephylix car un nouvel arrivant fit son entrée dans la clairière. Exode. Celui-là, elle lui aurait fait passer un mauvais quart d'heure si elle n'avait pas remarqué les deux chevaux à ses côtés. Voilà plus d'une semaine qu'elle faisait écrire des lettres soigneusement acides mais polies par Smith pour enfin savoir combien elle tirerait de monsieur le nobliau. Faire la guerre était une chose, mais la rémunération était plus que cruciale.
Le regardant démonter puis la saluer bien bas, Edvah se sentit emplir d'orgueil.

«- L'or que je vous avais promis, dame Edvah ? Ou dois-je vous appeler capitaine ?... Toujours est-il que je pense que vous trouverez la quantité largement à votre goût.
- C'est s'qu'on va voir, m'seigneur. La chasse ça fait 10 000, Calann et Ephylix m'ont remis 2 500... Disons qu'à vu d'nez vous v'nez d'nous acheter not'ticket pour la mer, m'sire. »


Ne pensant pas une seconde qu'Exode puisse vouloir rester anonyme ou inaperçu, Edvah fit signe à Smith de décharger les chevaux pour finir de garnir son coffre puis se tourna vers les deux tourteaux et l'horrible charmeur.

« Bien, donc j'vous présente m'seigneur Exode qui s'présente entre autre comme not' associé. Mais j'vous ai pas d'mandé d'venir juste pour compter nos Tsuris au clair d'la lune... J'ai une mission pour vous. »

Se mettant debout sur son tronc d'arbe, la jeune capitaine parla sur un ton suintant la conspiration et les méfaits. Théâtrale un jour, théâtrale toujours. Cependant elle n'éleva pas le ton, forçant peut-être une ou deux personnes à se rapprocher. Il ne faudrait pas que son plan mûrement réfléchis tombe dans une oreille indiscrète.

« Not' bateau, l'Atropos, aurait b'soin d'un p'tit raval'ment d'façade. S'pour ça qu'j'ai eut b'soin de finans'ment et d'vot participation. »

Elle marqua une pause, fixant Exode puis ses matelots pour bien capter leur attention.

« Maint'nant qu'on a d'l'or pour les matières premières, on va pouvoir s'occuper d'rafistoler tout ça. Mais j'pense qu'parmit vous personne sait faire une voile ou fondre l'acier... Donc maint'nant faut qu'on s'procure les gens capable de l'faire... Vous m'suivez ? »

Une nouvelle pause. Elle tendit la main vers Smith et le petit homme lui remit un rouleau de papier soigneusement couvert d'écriture.

« J'ai ici une liste des artisans dont on va d'voir s'occuper. J'vous en désign'rais un chacun, faudra tous frapper le même soir, à la même heure pour passer au travers d'la milice. Et on les amènera à la plage. Compris ?
Alors, Ephylix et Calann j'vous ait assigné à la forgeronne, Aliz Ariez. Paraît qu'elle a des invocations, l'mieux se s'rait qu'elle ait pas l'temps de les appeler pour faire l'moins d'vague possible... Hendrick, j'avais personne pour Dolores Cardebieu, une couturière... Tu t'en chargera. M'seigneur, j'vous ai confié personne, j'pense qu'le kidnapping s'pas votre tasse de thé... Non ? »


Ne laissant pas le temps à qui que ce soit de laisser son commentaire, elle ajouta rapidement quelques autres informations, faisant mine de lire le document qu'elle connaissait plus ou moins de tête.

« J'ai confié Atya Hamdriel à Bororo et Imaq... Deux forgerons ça peut t'jours servir surtout qui nous faut des armes... Yore Dohco, charpentier, c'est pour Min... Enfin, y a beaucoup d'monde à chopper et l'plus dur ça va être d'être discret et efficace... Que'que chose à ajouter ? »

Elle replia le papier et fixa tour à tour les présents, un sourire mauvais sur son visage d'ange. Ils frapperaient dans deux jours, le temps de tout planifier et de laisser à chacun de quoi se préparer... Puis tout s'enchaînerait. Edvah avait compter un mois tout au plus avant de pouvoir enfin prendre la mer. De quoi former ses matelots d'eau douce à la dure vie de la mer...


[Ordre de passage, au cas où : Edvah, Ephylix, Calann, Exode. Hendrick et Smith sont des PNJ que vous pouvez jouer à votre guise tant que leur caractère est respecté =)
Je vous ai confié Ariez, et j'ai mit Atya à Bororo et Mama car je ne sais pas si Min reviendra une jour...]




Dernière édition par Edvah le Ven 19 Juil - 10:55 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Ephylix
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 03 Nov 2012
Messages: 803
Crédits Avatar: Piqué à la galerie.
Féminin Capricorne (22déc-19jan) 虎 Tigre Terre
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate de l'Atropos et méchante modo sadike ♥
Invoqueur: Ͼalann
Annonce: Coupures d'internet fréquentes.
Inventaire: 120T ; Temet (épée)
Sorts: Terre [1,2,3,5,7]; Soin [2,4]; Géokinésie [6]; Métamorphose [6]; Télépathie [3]; Téléportation [3]; (Télépathie 5)
Double compte: Nausicaä Ludwiga
Point(s): 86

MessagePosté le: Mar 9 Juil - 08:57 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Quelqu'un arrivais, tu pouvais l'entendre malgré tes oreilles humaines. C'était un homme fort bien bâti qui s'avança au centre du cercle de torches. Tu le dévisage un instant, le trouvant très à ton goût avant de retourner à tes affaires initiales, obtenir des réponses de ton maître.

Tes mains glissent de plus en plus loin dans la chemise de Calann tandis que tu poses ton menton sur son épaule, le tout sur la pointe des pieds tant il est plus grand que toi. Tu lui susurres la même question en boucle, espérant une réponse qui ne viendrait pas...

Ton regard se dirige soudainement vers les deux personnes qui discutent ensemble, à savoir le capitaine et cet inconnu richement vêtu qui devait être un noble. Edvah le présente comme étant Exode, un associé. Celui qui venait de donner sa contribution à l'équipage et qui permettait de retaper ce vieux rafiot que tu n'avais jamais vu.

- Il vient de donner combien capitaine ? Une simple question parmi tant d'autre bien sûr. Tous ces sacs et coffres ont attirés ma curiosité à vrai dire.

Ah, voilà que tu te mettais à parler comme un noble. Tu secoues vivement la tête pour enlever ces manières qui ne sont pas de toi et retournes contempler le visage de ton beau maître. Mais voilà que le voix de la blonde retentit encore, gênant cet instant intime. Tu grognes un peu avant de porter ton attention sur ce qu'elle avait à dire.

Il vous fallait kidnapper des gens. Facile sauf que bien évidemment, il avait fallut que ce gnome blond vous donne la personne la mieux protégée... Ariez Alize, forgeronne de Lüh où tu étais aller chercher Temet possédait une invocation. Et tu ne savais pas de qui celle ou lui était l'enfant. De Terra ? D'Aer ? D'Aqua ? Ou bien d'Ignis ?
S'il étair d'Aer, tu pouvais dire adieu à cette forgeronne, par contre, s'il était d'Aqua... Un sourire vil naquit sur tes lèvres éclairées par la lueur du feu.

- Bien, nous irons la capturer. (tu te tournes vers Calann) Quelle stratégie veux-tu adopter ?


Je préfère rire que pleurer,
Sourire que bouder,
Mais parfois je n'ai pas d'autres choix que de faire ce que je n'aime pas...

Revenir en haut
Skype
Exode Da Sylva
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Jan 2013
Messages: 68
Crédits Avatar: Hazama - Blazblue
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Zoologiste
Invocation(s): Azarhys(poisson rouge)
Inventaire: 3500 tsuri
Point(s): 221

MessagePosté le: Mer 17 Juil - 17:40 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

[un peu long a rep désolé je bataillait avec l'administration de l'université o/]

Si je comprenais bien ce qu'évoquait Edvah, je venais de doubler leur financement. Je n'arrivais pas à dire si j'étais déçu qu'ils soient si pauvre ou ravi qu'ils se révèlent un peu plus dépendant de moi que prévu. Je saluais les membres d'équipage auxquels on me présenta, avec beaucoup moins d'égard que pour Edvah cela dit. Les personnes non capitaine m'intéressant vachement moins... sauf peut-être pour la mignonne jeune fille qui traînait avec eux. Elle semblait malheureusement accorder beaucoup trop d'attention à l'un des matelot pour être considéré comme abordable.

La suite faillit m'arracher un rire malgré le sérieux de la situation, j'aimais bien cette tendance d'Edvah à se faire théâtrale, qui me rappelait un peu mon orgueil personnel. Nous faisions de bon associé au final, du moins tant qu'aucun problème n'apparaissait à l'horizon. Les enlèvements ma tasse de thé ? Non pas vraiment mais la chose n'était pas vraiment dure suivant les personnes. Enfin bon, laissons ça au professionnels, cela me permettrait d'évaluer leurs compétences.

« J'admets ne pas être un expert de la disparition de personne, mais je peux donner d'autre préoccupation que la disparition de deux trois artisans à la milice et la garde. C'est fou comment un noble s'étant fait dérobé de simples bijoux peut monopoliser leur service pour peu qu'il râle un peu fort... Alors que des disparus franchement... qui s'en soucis ? »

La plupart des nobles ayant des armuriers et artisans personnel, personne de vraiment important ne devrait se plaindre de la disparition. Ou tout du moins personne ne ferait un tapage équivalent à ma soeur dont la fenêtre se serait subitement brisé dans la nuit, et sa boîte a bijoux préférée disparue. Le tout pendant qu'elle dormait profondément... A chère famille je vous aime.

Bon je ne présentais pas mon côté le plus affable à mes nouveaux associé en me proposant de couvrir ce genre de fait divers, mais vu les tenants et aboutissant de la conversation et leur métier respectif je doute que quiconque puisse vraiment me le reprocher.

« Il risque de vous falloir des ouvriers un tant soit peu compétent... à moins que vous souhaitiez épuiser vos propres hommes au travaux manuel. Les gens doté uniquement de muscle et sans compétences qui disparaissent c'est encore plus simple de les oublier quand ils disparaissent. »


Ça par contre je pouvais fournir en s'adressant aux bonnes personnes les « ouvriers » provenant des bas quartier c'était très simple a trouver, et pas dur à faire disparaître au besoin, le tout pour pas cher en plus. Il suffisait de dire aux assassins que leur récompense se trouvait sur leurs cible et vous n'aviez en plus pas besoin de verser plus que le salaire qui convenait à ces gueux pour effectuer n'importe quel boulot.
Le plus cher à acheter étant leur silence... et au besoin en les épuisants suffisamment à la tâche les hommes d'Edvah pouvaient s'en charger sans avoir besoin de payer pour leur disparition.
Revenir en haut
Edvah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 05 Juil 2012
Messages: 332
Crédits Avatar: Ours by charlie140588
Féminin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Capitaine de l'Atropos
Invocation(s): Ushiran et Letto
Inventaire: Un tricorne, un sabre, une dague, quelques Tsuris
Double compte: Tarec'Mah
Point(s): 617

MessagePosté le: Ven 19 Juil - 10:53 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Edvah, trop occupé par la contribution d'Exode ne faisait toujours pas attention au petit manège d'Ephylix sur le pauvre Calann. Et elle n'entendit qu'à peine sa question.

« Il vient de donner combien capitaine ? Une simple question parmi tant d'autre bien sûr. Tous ces sacs et coffres ont attirés ma curiosité à vrai dire.»

Ayant entendu la question d'Ephylix trop tard, déjà lancé dans son discours, Edvah y répondit à la fin de sa tirade, chuchotant pour qu'Exode ne vienne pas la contredire.

« - Bien, nous irons la capturer. Quelle stratégie veux-tu adopter ?
- Ephylix, j'dirais 10 000 Tsuris à vu d'nez au fait.
- J'admets ne pas être un expert de la disparition de personne, mais je peux donner d'autre préoccupation que la disparition de deux trois artisans à la milice et la garde. C'est fou comment un noble s'étant fait dérobé de simples bijoux peut monopoliser leur service pour peu qu'il râle un peu fort... Alors que des disparus franchement... qui s'en soucis ? »


Se frottant les mains, Edvah acquiesça. Toute aide de son associé préféré, bien que le seul pour le moment ; la duchesse étant plutôt une cliente ; serait la bienvenue. Laissant de nouveau Ephylix et Calann discuter de leur côté sur la façon de capturer Ariez, Edvah se pencha davantage sur ce que lui proposait Exode.

«- Il risque de vous falloir des ouvriers un tant soit peu compétent... à moins que vous souhaitiez épuiser vos propres hommes au travaux manuel. Les gens doté uniquement de muscle et sans compétences qui disparaissent c'est encore plus simple de les oublier quand ils disparaissent.
- Bah, m'seigneur, si vous êtes capable d'nous faire une diversion et d'nous trouver d'la main d’œuvre... Moi j'crache pas sur d'l'aide... Vous l'savez bien. »


Souriant à Exode, elle se tourna vers les autres matelots. Hendrick semblait incroyablement mal à l'aise et n'avait pas dit un mot depuis quelques temps. Sans doute que le fait de voir qu'Ephylix n'était pas totalement humaine lui avait-il couper la parole. La plupart des gens voyaient d'un mauvais œil le genre de rapport que semblait entretenir Ephylix et Calann de plus... Mais Edvah n'ayant rien remarqué ou presque, et Hendrick étant déjà trop secoué par sa transformation pour prêter la moindre attention à autre chose, personne jusqu'à maintenant n'avait rien dit.

« Bon, j'veux pas vous met' dehors mais vous avez du bouleau maint'nant. Dans deux jours, j'veux vous r'trouver sur la plage, au pied d'la falaise au Nord avec Ariez pour vous deux et Dolores pour toi, Hendrick. Not' seigneurie s'occupera visiblement d'occuper la milice et d'nous trouver d'la chair à canon pour aider les artisans... Au travail ! »

Puis se tournant vers la dites seigneurie, Edvah lui fit signe de rester.

« On d'vrait avoir d'autres membres à vous présenter, Exode. Sauf si vous êtes pressé, j'préfèrerais qu'vous restiez pour voir un peu l'beau monde avec qui vous traitez... »

Hendrick quitta la clairière, toujours sous le choc. Mais le fait de prendre de la distance avec le groupe parut lui faire reprendre ses esprits, et il disparut d'un pas de plus en plus assuré entre les arbres. Smith s'empressa alors de proposer à boire et à manger à Exode, préférant sans doute s'occuper d'un étrange noble plutôt que d'un couple composé d'une invocation et de son invocateur visiblement très proches.


Revenir en haut
Imaq
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 02 Fév 2012
Messages: 140
Féminin Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Maman à plein temps.
Invoqueur: Bororo Meslial
Annonce: Invocation à présence réduite mais régulière.
Inventaire: Amazone (Lance Ashura modifiée)
Sorts: Eau 1, 2 et 3, Glace1, 2 et 3, Soin 2, Rage 3 et 5, Métamorphose, Branchies, Apathie, Transfert, Aquakinésie 6
Double compte: Kohaku
Point(s): 16

MessagePosté le: Dim 21 Juil - 15:33 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Un nouvel ordre venu de cette capitaine Edvah. Après le massacre pur et simple de ce pauvre largus, à présent Imaq agissait sur l'ordre indirect de cette pseudo pirate. Bororo et Imaq avaient eu une semaine pour recruter quelques hères désœuvrés pour l'équipage de l'Atropos. Ils en avaient également profiter pour chasser quelques araignées et ainsi se donner les moyens de s'armer. Une lance pour la fille d'Aqua, un arc pour son fils.

L’entraînement de ce derniers avait d'ailleurs été laborieux. L'absence totale d’entraînement se faisait plus que sentir, mais, parfois, l'apprenti archer avait eu quelque sursaut de talents qui tirent quelques sourires à l'onca. En parlant de pratique, Imaq aussi avait mis son corps à rude épreuve. Ainsi, elle avait durement mis à contribution les muscles de sa forme humaine, en prévision de la future lance, trop longue et trop lourde, qu'il lui faudrait tout de même maîtriser aisément.

C'est ainsi que Lustre avançait sagement sur les indications de son maître, pendant que, Imaq, sous son apparence de femme à la chevelure bicolore, se cramponnait à son fils pour ne pas tomber de selle. Ils se rendait au rassemblement, quelques clodos sur leur talons, dont le fameux Denys Tod. La demoiselle était demeurer sur ses gardes tout le voyages car à présent elle devait également veiller sur ces sans-abris jusqu'à qu'ils deviennent officiellement l'équipage de la capitaine.

Dans une clairière de la traversée de la rivière,se tenait la fameuse blondinette accompagnée d'un autre humain. Un noble à n'en point douter, car tel le trahissaient son port altier et ses vêtements d'excellente facture. Imaq se laissa glisser de cheval et épousseta brièvement son pantalon en coton bleu nuit et sa tunique de soie assortie. La demi-déesse ouvrit une main en direction de la Capitaine et s'adressa aux sans-abris en les couvant du regard.

« Mes enfants nous sommes arrivés. Voici vôtre capitaine. »

Un sourire maternel au visage, elle adressa un signe de la tête courtois au noble ne sachant si elle devait s'avancer ou non. Elle fit de même envers Edvah.

« Bonjour ma fille. »

Ne sachant d'avantage où se mettre, elle se plaça derrière Bororo et joignit ses mains devant elle. Imaq guetta le comportement de son fils, comment allait-il réagir ? C'était la première fois qu'il revoyait la capitaine apèrs la discution que mère et fils avaient eut au sujet de la piraterie.


Revenir en haut
Bororo Meslial
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 138
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guérisseur
Invocation(s): Imaq
Annonce: Procrastinateur
Double compte: Aucun
Point(s): 691

MessagePosté le: Dim 21 Juil - 16:23 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Meslial se sentait las. En partie à cause de l'entraînement épuisant qu'il avait eu avec Mama. A cause de ses faibles et honteux résultats... En partie à cause d'autre chose. Il n'arrivait pas à le définir mais il ne se sentait pas en pleine forme. L'énergie ne se déchaînait pas dans son corps...

*Probablement à cause de ma bêtise à vouloir retrouver Erine trop rapidement... Foutu vide de pirate... *

Assis sur Lustre qui avançait paisiblement, il se retourna pour observer toutes ces pauvres loques humaines. Lui qui avait été éduqué toute sa vie pour venir au secours des êtres humains, souffrait. Toutes ses compétences ne lui servaient actuellement à rien. Et, au lieu de soulager leurs douleurs, il les emmenait à l'abattoir.

Alors, très bas, il murmura :

« Je ne suis qu'un idiot... un faible... »

Mama était déjà descendu de sa monture. Les clochards avaient approchés plus près de leur capitaine. Des frissons lui parcoururent le corps aux mots « leur capitaine ». L'idée d'être enchaînée à une personne lui devenait insupportable. Ces chaînes mentales lui donnait l'impression de vampiriser ses idéaux et ses inspirations.

Finalement, il descendit tandis que Mama avait déjà présenté ces salutations aux quelques personnes qui semblaient importantes. Très vite, il se retrouva au premier plan, son amie derrière son dos. Son cheval derrière son dos. Les clochards derrière son dos. Tous ses regards invisibles le poussaient au devant de la scène. Il devait maintenant agir. Parler. Faire quelque chose.

« Bonsoir... »

Meslial n'avait jamais été porté sur l'art de la conversation. La plupart du temps, il laissait parler le silence dans sa bouche. Il trouvait ces mots sourds plus intelligents que toutes les imbécilités sur le temps et les ragots qu'autrui pouvait balancer à la face des autres. En cette nuit, il n'avait rien à dire. Il n'avait rien envie de lui dire. Et pourtant, la situation lui commandait de dire quelque chose.

« Ces quelques personnes n'ont ni travail, ni argent, ni objectif dans la vie. Je leur ai proposé de se joindre à votre équipage et ils ont acceptés... »

Il était évident que Meslial n'était pas à sa place. Qu'il ne se sentait pas bien. Depuis qu'il avait ouvert la bouche pour les salutations, sa voix était neutre et sans intonations. Meslial se demandait maintenant s'il devait donner la troisième bourse de tsuris obtenu grâce à la chasse de la troisième araignée. Il se tourna vers Mama, haussa les épaules et sortit de sa poche la bourse pour la tendre à la capitaine.

« Voici 1500 tsuris pour la caisse de l'équipage... »

Il était plus intelligent, et plus prudent de faire preuve de bonne volonté. Il ne savait pas si cette somme était dérisoire, misérable ou un petit pécule d'or.

Et il n'en avait rien à fiche...



Le lien suivant permet de suivre les péripéties de Meslial Bororo depuis ses tous débuts ! : http://arcane.xooit.fr/t2005-Bororo-Meslial.htm#p22682

Lenteur égale précision. Précision égale vitesse.
Revenir en haut
Exode Da Sylva
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Jan 2013
Messages: 68
Crédits Avatar: Hazama - Blazblue
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Zoologiste
Invocation(s): Azarhys(poisson rouge)
Inventaire: 3500 tsuri
Point(s): 221

MessagePosté le: Mer 24 Juil - 22:29 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Bien visiblement mes contributions si... malhonnête soient-elles,(en même temps qui s'en souciait ici?) avait été accepté, voir même accueillie avec une certaine joie. En même temps je me serais difficilement attendu à autre chose de la part d'un groupe de pirate. Edvah prie la peine de congédier les quelques membres d'équipages alors présent. Je ne saurais dire si c'était fait exprès ou non, mais il était en soit plus facile de commander et d'ordonner les gens lorsqu'ils étaient en petit comité, elle avait donc raison de ne pas les autoriser à s'éterniser.

Je fus cependant invité à rester... Je pesais le pour et le contre de la décision pendant un moment... je n'étais pas vraiment fan de l'idée de rester avec un groupe de coupe-gorge. Ni spécialement enchanté de savoir que le moindre péquin de l'équipage connaîtrais mon visage, mais bon savoir dans quoi je me lançais réellement était une motivation suffisante pour me forcer à tenir ma place pour le moment.

L'arrivage suivant était quelque peu surprenant... et a priori imprévu. Trop de monde, trop de monde en même temps et aux ordres d'une seule personne. Très franchement ce n'était pas vraiment pour me plaire, mais je laisserais Edvah juger du reste. Une femme s'avança d'abord. Sa couleur de cheveux était étrange. Notez que j'étais mal placé pour parler à ce niveau-là. Elle appelait son escorte ses enfants... et s'adressa à Edvah avec le terme « ma fille »... Une prêtresse ? C'était soit ça soit une folle, j'avais tendance à préférer la première solution.

Enfin la question n'était pas vraiment là, bien que j'étais curieux pour le coup. A bien y regarder la troupaille qui accompagnait le groupe ne ressemblait pas à grand-chose. Les paroles de l'homme qui les avait amenés avec lui ne firent que confirmer ce que je pensais. Des mendiants gross-modo. Je doute que la moitié tiennent le choc, mais bon je préférais ne pas faire de commentaire. Edvah était le capitaine pas moi. Je ne pus retenir cependant un petit quelque chose.

« Remarquez ils peuvent toujours servir à ce dont je parlais il n'y a pas longtemps. »


Mains d'oeuvre gratuite, peu apte a discuter les ordres et facile à faire disparaître. Franchement n'était-ce pas là le parfait exemple de ce qu'il nous fallait pour les travaux manuels de réparation ? La suite consistait à voir l'homme remettre sa propre participation au coffre déjà bien rempli à la capitaine. Il était étrange, comme mal à l'aise ou peu sur de sa décision... Enfin quoiqu'il en soit j'avais du mal à le considérer comme un élément fiable. On verra bien ce que l'avenir nous réserve.

Après tout je doute que quiconque puisse vraiment se sentir à l'aise avec autant d'yeux fixé dans le dos, tandis qu'une personne vous détaillait de haut en bas (moi en l'occurrence) et que votre supérieur attendait votre rapport...
Revenir en haut
Edvah
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 05 Juil 2012
Messages: 332
Crédits Avatar: Ours by charlie140588
Féminin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Capitaine de l'Atropos
Invocation(s): Ushiran et Letto
Inventaire: Un tricorne, un sabre, une dague, quelques Tsuris
Double compte: Tarec'Mah
Point(s): 617

MessagePosté le: Jeu 25 Juil - 15:04 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Un troupeau, car c'est à cela qu'ils ressemblaient, s'avança dans la clairière. Edvah reconnut l'apprenti soigneur bien qu'elle ne l'avait que peu vu mais mit du temps à associer l'immense fille d'Aqua à l'humaine aux cheveux bicolores. Sa façon de prendre tout le monde pour ses enfants la démasquerait dans n'importe quelle situation. Mais Edvah ne pouvait se décider pour savoir si cela la dérangeait, l'amusait ou l'attendrissait. Heureusement qu'elle était à présent au courant du pouvoir de métamorphose pour les invocations. Elle qui n'en n'avait jamais vu, ou du moins en le sachant, en rencontrait deux en à peine une heure. Elle ne passerait pas deux fois pour une ignare cependant.

«- Mes enfants nous sommes arrivés. Voici vôtre capitaine.
Bonjour ma fille.
- Imaq, Meslial. J'vois qu'vous avez bien travaillé.»


Edvah répondit d'un signe de tête à Imaq et fit un signe de main rapide à Smith pour lui faire comprendre de sortir autant de contrat qu'il y avait de monde. Le petit homme, habitué à occuper une place d'assistant, avait déjà prit au moins cinq rouleau de papier avant que la capitaine n'ait finit de se retourner. Il possédait cet entrain continuel de servir ses supérieurs qui était plus qu'appréciable. Mais avant qu'Edvah ne puisse servir un nouveau discours pour les nouveaux arrivants, chair à canon dont elle avait bel et bien besoin, tous se reculèrent, consciemment ou non, pour laisser place à Meslial.

« Bonsoir...
Ces quelques personnes n'ont ni travail, ni argent, ni objectif dans la vie. Je leur ai proposé de se joindre à votre équipage et ils ont acceptés... »


S'il était évident que le guérisseur se serait volontiers transformé en souris pour décamper sans jamais revenir, Edvah n'en comprenait pas la cause. Elle était plutôt avenante, il lui semblait du moins. Elle l'observa se tourner vers Imaq puis sortir une bourse. Ridicule somme par rapport à ce qu'Exode venait de lui servir, bien rangé dans le coffre, Edvah prit cependant l'offre et soupesa l'or avec satisfaction. Il ne fallait pas décourager les troupes.

«- Voici 1500 tsuris pour la caisse de l'équipage...
- Remarquez ils peuvent toujours servir à ce dont je parlais il n'y a pas longtemps.»


Posant l'or sur le dessus du coffre, elle observa Smith du coin de l’œil pendant qu'il servait un espèce de discours au groupe de sans-abris. Rien d'aussi théâtrale que ce que la capitaine avait l'habitude de donner, mais assez efficace pour que tous signe sans broncher. Puis Edvah se tourna vers Exode, une moue hésitante sur le visage.

« J'sais pas, j'sais pas... A quoi bon un bateau flambant neuf si j'ai personne d'sus ? Une partie, mais pas tous. Vous aurez quand même du travail, m'lord. »

Haussant les épaules, elle se retourna vers Imaq et Meslial, un sourire conspirateur sur les lèvres.

« Bien, bien. Donc Exode, Imaq et Meslial ; Imaq et Meslial, Exode. Un précieux associé dont nous ne saurions nous passer... »

Depuis qu'Edvah avait eut les 15 000 Tsuris en main, il était indéniable que cet associé était monté extrêmement rapidement de grade dans son estime. Et si son projet de conquête du monde n'avait pas été une priorité auparavant, la jeune capitaine en faisait un mot d'ordre à présent.

« Comme j'l'ai dit à ceux d'avant, maint'nant qu'nous avons l'or, y faut s'en servir... Nous avons b'soin d'personnes compétentes en s'qui concerne l'bateau... J'vais pas mâcher les mots, s'du kidnapping... J'vous ait assigné Atya Hamdriel, forg'ronne. Dans deux jours, dès la tombée d'la nuit, vous irez m'la chercher sans faire d'vague en même temps qu'tous les autres s'occupent de leur ''cible'' et on s'retrouve tous sur la plage. »

Elle croisa les bras. Elle avait tellement hâte d'y être. Imaginer tout ce petit monde entrer dans les boutiques sans bruit, attraper les artisans plus ou moins sans défense, les emmener sans alerter la milice et galoper jusqu'à la plage... Elle en avait des frissons. Ce serait au moins le coup du siècle ! Bien sur, il y aurait des couacs, certains se feront remarquer, peut-être y aura-t-il des morts... Mais qu'importe ? Ce serait tellement... Grandiose !

« C'est compris ? J'vous f'rais passer l'heure exact et des précisions par Smith, comme d'hab.»

Jubilant de ce plan, Edvah souriait de toutes ses dents.


Revenir en haut
Imaq
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 02 Fév 2012
Messages: 140
Féminin Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Maman à plein temps.
Invoqueur: Bororo Meslial
Annonce: Invocation à présence réduite mais régulière.
Inventaire: Amazone (Lance Ashura modifiée)
Sorts: Eau 1, 2 et 3, Glace1, 2 et 3, Soin 2, Rage 3 et 5, Métamorphose, Branchies, Apathie, Transfert, Aquakinésie 6
Double compte: Kohaku
Point(s): 16

MessagePosté le: Ven 26 Juil - 17:54 (2013)    Sujet du message: Le rassemblement Répondre en citant

Imaq se désola de voir l'état dans lequel se trouvait son fils. Bougon et renfermé, il avait au moins la franchise de ne pas afficher un sourire hypocrite. La jeune femme remit une mèche de cheveux derrière son oreilles et écouta la capitaine. Les sans abris faisait à présent officiellement partie de l'équipage pirate. Elle leur souhaita de mieux se plaire dans cette nouvelle vie que dans la misère des rues Lühienne à laquelle ils se cantonnaient. Elle n'avait pas une once de compassion pour eux, juste de la pitié. Si ils mourraient cela serait de leur propre fautes, on ne les avaient forcer à signer.

Bororo s'était tournée vers elle, la mains à sa poche. Là ou se trouvait la troisième bourse de tsuris qu'ils avaient tiré de leur chasse à l'araignée. Imaq fit une signe de tête affirmatif. Si il désirait participer aux frais libre à lui. Si vraiment le besoin d'argent se faisait à nouveau sentir il suffirrait de ramener à nouveau de la soie à ce marchand.

Pour ce qu'elle compris dans l'échange entre la capitaine et ce noble il y avait une entente. Mais ce dernier ne faisait pas partie de l'équipage. La demoiselle à la chevelure d'hermine dévisagea l'homme. Quelqu'un de confiance ? Un allié « précieux ». La fille d'Aqua eut un sourire entendu. Ce mot n'était pas anodin, autant dire que ce noble était une sorte de mécène. Étrange lubie que celle d'entretenir des pirates. Une méfiance naquit chez Imaq à l'encontre de cet homme, un homme de son importance ne se mouillerait pas sans intérêt. Il y avait un danger indirect pour Bororo.

Cela n'empêcha pas Imaq de conserver son sourire maternel et se s'incliner avec grâce et élégance lorsqu'on la présenta à ce dénommé Exode. Elle connaissait le milieu de la pègre. Les noms des marchandises changeait, les époques et les vêtements aussi, mais les motivations demeuraient éternellement les mêmes : pouvoir, argent, domination. La pègre demeurait la pègre. La suite de la discution confirma ses pensées. Elle reporta son attention sur sa fille. Son visage se durcit, ses iris passèrent du ciel d'été au blizzard. La marchande d'armes impitoyable refaisait surface. Impossible pour elle d'envisager de malmener ses petits sans endosser une carapace. Elle avait conservé la même position, debout derrière son fils, les mains joint devant elle.

« Nous allons devoir établir une frappe éclaire. La plus chirurgicale possible. Cette Atya a-t-elle un de mes pairs en sa possession ? Cela nous serait utile pour prévoir un stratagème. Connais-on sa puissance ? Son élément ? »

Imaq prévoyait déjà un plan, voir deux ou trois au cas où cela dérapait. Des feinte potentielles pour détourner la garde si besoin. Baliser le terrain avant l'action. Elle devait être parfaite pour éviter à son petit de se salir les mains. Bororo était trop innocent et devait le rester. Pour ne pas se détourner de sa voie de guérisseur pour une petite erreur.

« Doit-on se fournir en matériel par la suite ? L'avez vous déjà ? Je veux dire une forgeronne sans forge serait d'une utilité bancale, et acheter ce matériel après l'enlèvement pourrait être suspect... »


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:56 (2016)    Sujet du message: Le rassemblement

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com