Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
L'envol du faucon.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fulgas
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 50
Crédits Avatar: Ephylix ! &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;3
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Aden
Annonce: N'oubliez pas de voter !
Sorts: Vent 1, 2 et 5
Point(s): 20

MessagePosté le: Jeu 6 Juin - 19:42 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Encore une journée de solitude qui commence. A travers la fenêtre, j’entrevois les premiers rayons de soleil, les plus beaux, les plus purs. Je m’en imprègne fort : bientôt la course de l’astre aura trop progressé pour illuminer aussi intensément ma demeure. Enfin, ma demeure… Disons plutôt ma cellule : une trentaine de mètres cubes, juste ce qu’il faut pour me dégourdir les ailes de temps à autres. Deux murs pleins, et deux façades fermées par des barreaux verticaux. Sur les murs, des inscriptions, gravées par moi, pour ne pas oublier ce que j’ai établi les jours précédents ; en effet je les passe à penser et à réfléchir, n’ayant d’autre loisir que ma fenêtre du dehors, qui, bien que m’offrant un joli panorama, est trop petite pour me rassasier de la beauté naturelle.
Oh, mais il est grand temps, justement ! Le soleil est déjà assez haut dans le ciel : il me faut continuer ma réflexion !

« … et donc nous arrivons au même résultat. Il semble que les Dieux se sont trompés. Mais est-ce possible ? Mon raisonnement n’est pas faux pourtant… Hum. Impasse. Comme souvent, il y a problème. Bon, tant pis, passons à autre chose. »

Encore une fois, j’ai cru aboutir, mais j’échoue. Néanmoins, consciencieusement, je grave dans ce qu’il reste de mur libre ce que j’ai conclu aujourd’hui. Bientôt, je n’aurai plus de place.

Je sens quelque chose. Quelqu’un vient. Qui est-il ? D'où vient-il ? Que veut-il ? Vient-il pour moi ? C’est un humain. Cela fait bien longtemps que je n’en ai pas approché un, mais je le sais. Le souvenir immémorial des dernières heures de l’ancien monde.
Il n’est pas encore entré dans la grande pièce au-dessus de ma cellule, où l’attendent les épreuves. Comment va-t-il se débrouiller ? Ma libération, enfin ?
Il n’est pas encore entré, donc. Il est bloqué par une porte, sur laquelle vingt-cinq boutons sont disposés en carré et numérotés de manière croissante de gauche à droite et de bas en haut, et devant laquelle se trouve une stèle, avec ce message :

Bonjour, voyageur.
Drèierer tecte torpe t’endattent Faglus, slif d’Are, et ess vepurées, ùo li et fardau vérrelé ctat et fessine. Je et houtaise bine ud roucage. Prou terner, apeupi rus el epistème toubon.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Jeu 6 Juin - 19:42 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aden
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 03 Mai 2013
Messages: 17
Crédits Avatar: Yureka
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Milicien
Double compte: Mercor
Point(s): 108

MessagePosté le: Jeu 6 Juin - 20:53 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Enfin, le Temple de l’Air se trouvait devant moi. Le voyage m’a semblé interminable... Ce n’était pas vraiment le trajet en bateau qui était dérangeant, vu qu’on bénéficiait d’un certain confort, mai plutôt le voyage à pied du port jusqu’au bâtiment. J’aurais eu moins de chemin à parcourir si j’avais accosté plus au nord, mais je ne voulais pas risquer de le voir. Je refuse de le voir à nouveau. Et pourtant, j’ai choisi de libérer une Invocation d’air, dont le temple se trouve près de chez lui ! Enfin, ce qui compte c’est que je sois arrivé, sain et sauf. Et maintenant, j’allais pouvoir rendre une certaine liberté à un Demi-Dieu qui se trouvait à l’intérieur de la bâtisse.

J’entrai à l’intérieur, et il ne faisait pas plus chaud qu’à l’extérieur. Je choisis un couloir et m’y engageai, lui-même donnant sur d’innombrables autre corridors. Je ne savais pas vraiment comment m’y prendre, après tout je n’avais libéré aucune Invocation jusqu’ici. J’avais entendu dire qu’ils nous mettaient à l’épreuve avant de nous autoriser à les faire sortir. Et ceux qui échouent ne sont pas sûrs de sortir à nouveau du Temple... Même si ça comportait quelques dangers, je voulais libérer un Demi-Dieu. Ils sont en partie responsable de la destruction de l’ancien monde, mais la punition dont ils sont victimes doit juste être horrible. Je ne peux vraiment le juger, puisque je ne la vis pas, mais se retrouver à servir l’espèce qu’on a crée après qu’elle nous a trahis, ce n’était pas juste cruel : c’était aussi sadique. Et puis, qui sait ? Peut-être que je libérerais une Invocation sympathique !

C’est au moment où je pensais cela que je m’arrêtais de marcher pour regarder un petit couloir. J’hésitai quelques secondes, mais finis par me décider : après tout, il faudrait bien que je m’engage dans un couloir à un moment donné ! Je m’engageai donc à l’intérieur. Je pus marcher sur quelques mètres, avant faire face à une grande porte, sur laquelle se trouvait ce qui ressemblait à des boutons. Ils étaient tous numérotés, et je pus donc voir qu’il y en avait vingt-cinq. Il y avait aussi une stèle, sur laquelle était inscrite une phrase incompréhensible. Les deux premiers mots étaient écrits en un parfait français, cependant le reste ne l’était absolument pas. Pourtant, il y avait clairement différents mots, et les lettres qui les formaient me semblaient familières. Alors pourquoi je n’arrivais pas à en comprendre un seul ?!

Je restai bien une dizaine de minutes, à lire et relire ce qui était écrit devant moi. Plus je lisais, et plus cela m’énervait. Je finis par décomposer chaque mot, regardant chaque lettre une par une. Et puis tout d’un coup, j’ai compris. Enfin, j’ai compris quand j’ai lu le mot «t’endattent» en disant «t’attendent». J’avais entendu dire que lorsqu’on écrit la première lettre d’un mot, et toutes les autres dans le désordre puis la dernière en fin du mot, on arrivait tout de même à lire le mot. Toute cette phrase est composée d’anagrammes, tout simplement ! Une fois qu’on a compris le truc, le reste était facile. Je pris quelques secondes avant de décrypter chaque mot, puis lus la phrase correctement écrite à haute voix :

« Derrière cette porte t’attendent... Euh... Fils d’Aër, et ses épreuves, où il te faudra révéler tact et finesse. Je te souhaite bien du courage. Pour entrer, appuie sur le septième bouton.»

Le seul mot que je n’avais pas réussi à déchiffrer, c’était «Faglus». Apparemment, il s’agissait du nom de l’Invocation, mais j’étais incapable de dire si c’était son vrai nom où s’il s’agissait aussi d’un anagramme. Dans tous les cas, avec un peu de chance, je pourrai bientôt lui parler pour le découvrir. Je m’approchai de la porte, et appuyai sur le septième bouton, comme le demandait la stèle. La porte s’ouvrit lentement, et quand elle le fut entièrement, je m’engageai dans la pièce.
Revenir en haut
Fulgas
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 50
Crédits Avatar: Ephylix ! &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;3
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Aden
Annonce: N'oubliez pas de voter !
Sorts: Vent 1, 2 et 5
Point(s): 20

MessagePosté le: Ven 7 Juin - 06:37 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Il est devant la porte, il s’est arrêté. Il vient donc pour me libérer ? Pourquoi moi ?
La première épreuve : bien que pas très difficile, les quelques personnes qui l’ont essayée ont lamentablement échoué, prenant mes anagrammes pour une langue morte et appuyant finalement sur des boutons au hasard. Ils ont fini électrocutés. Depuis tout ce temps, je n’ai pas vu le nouvel Homme créé par les Dieux. Est-il différent de l’ancien ?

*clic*

Il est entré ? Vraiment ? Le premier à avoir déchiffré le code. Qui donc est cet humain ? Un élément intéressant certainement. Il s’avance sur la jetée, de sorte que je le vois : une foule de souvenirs oubliés resurgissent, l’ancien monde tempête sous mon crâne.

Il est là, je sens qu’il attend que je me manifeste : je prends la parole, la voix pas tout à fait assurée, perturbé par sa réussite et cette rencontre chargée de passé.

« Bienvenue, voyageur. Je suis Fulgas, fils d’Aer, demi-dieu déchu de l’ancien monde.
Tout d’abord, des félicitations s’imposent : tu as réussi la première épreuve. Trois autres vont suivre. »


Je le tutoie naturellement, comme j’ai eu l’habitude de le faire tant d’années auparavant avec ceux de mon île. Je le préfère au vouvoiement qui crée tout de suite une distance malheureuse pour une rencontre.

« Petite question : quel est ton nom ? Tu connais le mien, moi pas, mais je crois qu’ils montrent un aspect de la personne, c’est pourquoi je te le demande.

Comme tu peux le voir, tu es sur un promontoire, sans nulle part où aller. A quelques pas devant toi, le vide. Rien à gauche et rien à droite. Les murs sont trop lisses pour que tu espères les escalader. Non, ce qu’il te faut faire, c’est avancer, et… Tomber. A toi de voir si tu prends le risque, si tu me fais confiance. Je comprendrais que tu ne le souhaites pas, auquel cas la porte derrière toi est toujours ouverte. On n’a qu’une seule vie, mais on peut avoir d’autres invocations, aux épreuves moins périlleuses. »


De là où il est, il ne peut pas me voir. Je suis bien en-dessous de sa position, et les barreaux de ma cellule me cachent tout en me permettant de l’observer, furtivement. Première impression positive : nulle trace de vanité ou d’agressivité dans ses gestes. Va-t-il réussir ?

S’il ose sauter, alors il tombera. Cependant, sa chute entraînera un mécanisme qui activera un gros ventilateur, qui l’arrêtera. Il atterrira, en douceur, un étage en-dessous. Toujours pas à celui de ma cellule, cependant. La troisième épreuve l’y attendra.
Revenir en haut
Aden
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 03 Mai 2013
Messages: 17
Crédits Avatar: Yureka
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Milicien
Double compte: Mercor
Point(s): 108

MessagePosté le: Mer 12 Juin - 08:17 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

J’entrai dans une petite pièce, totalement vide. Apparemment, je ne suis pas encore dans la cellule de l’Invocation. La seule chose que je pouvais voir ici, c’était un précipice qui se trouvait juste devant moi. Devais-je passer par là pour rejoindre le Demi-Dieu ? Alors que je me posais la question, une voix retentit. Elle m’informa que j’étais entrain de tenter de libérer Fulgas. C’était donc bien un anagramme tout à l’heure… Après m’avoir félicité pour ma première réussite, il m’annonça que trois autres épreuves m’attendaient. J’étais un petit peu inquiet, mais tentais de ne rien laisser paraître : si je perdais mon calme maintenant, je risquais de tout faire rater. Après cela, il me demanda mon nom, précisant qu’il pensait que cela donnait un aspect de la personne qui le portait. C’est sans aucune gêne que je lui répondis.

« Je m’appelle Aden. Aden Olzon. Et tu n’as pas besoin de te justifier, après tout ce sont tes épreuves. »

Je me demandais pourquoi Fulgas avait donné cette petite explication pour préciser sa question, ici j’étais chez lui et c’était à lui de me mettre à l’épreuve. Et c’est d’ailleurs ce qu’il faisait maintenant : il m’annonça que la prochaine épreuve consistait à… Se jeter dans le vide ?! Il disait ça tellement calmement, il ne pouvait qu’être sérieux. Cette épreuve vise à voir si je puis lui faire une confiance aveugle, ou du moins c’est ce qu’il prétendait. Il pouvait très bien vouloir tester autre chose, en utilisant cette excuse pour voir si oui ou non, je sauterais. Cela peut servir à savoir si je suis crédule, ou intelligent. Je pris donc le temps de réfléchir avant de décider ce que j’allais faire. Deux choix s’offraient à moi : sauter ou faire demi-tour. Si je devais écouter l’Invocation, il fallait que je saute, mais partir était tout à fait possible aussi. Donc pour réussir l’épreuve, je dois forcément faire l’un des deux choix… Mais même en réfléchissant comme cela, sortir n’était pas le plus logique à faire. Et… Le Demi-Dieu n’avait pas l’air méchant, loin de là. Si je saute et que tout se passe bien, je sais que j’aurais trouvé un bon compagnon.

Avec quelque hésitation, je pris tout de même ma décision : je sautais dans le précipice devant moi. Je n’osais pas vraiment regarder ce qu’il se passait, ayant trop peur de voir le sol se rapprocher à grande vitesse… Cependant, au bout d’un moment, je sentis un grand courant d’air venir d’en-dessous. Ma chute sembla alors ralentir, comme si ce vent amortissait ma chute. J’ouvrai un œil et vit un étrange mécanisme qui me permettait effectivement d’arriver moins vite. Au bout d’un moment, je finis par toucher le sol, tout en douceur. Je regardai autour de moi, et ne vis encore aucune trace de Fulgas. Il devait se trouver dans une aure pièce. Je ne pus m’empêcher de déclarer, en poussant un soupire amusé :

« J’espère que c’est la seule épreuve du genre… »
Revenir en haut
Fulgas
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 50
Crédits Avatar: Ephylix ! &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;3
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Aden
Annonce: N'oubliez pas de voter !
Sorts: Vent 1, 2 et 5
Point(s): 20

MessagePosté le: Mer 12 Juin - 20:21 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Aden Olzon.

Sans rechigner, il m’a dit son prénom. J'en suis content. Sur mon île aussi, les Hommes disaient leur prénom naturellement, contrairement à ceux que j’avais ensuite combattus. C’était pour ne pas essuyer de refus que j’avais justifié ma demande : en effet, il n’était tenu en rien de me révéler comment il s’appelle, mais je souhaitais vraiment le savoir.

Je le sens quelque peu dubitatif à l’annonce de l’épreuve. Il va partir ? J’avoue que proposer un suicide potentiel est un peu culotté. Cependant, a priori, pourquoi ne pas me faire confiance ? Quel intérêt ai-je à le voir mourir ? Si l’option de sauter semble discutable, en réalité il n’y a pas de raison pour que la mort l’attende au bout de la chute.

Je sens qu’Aden hésite, qu’il a peur. Je crois qu’il va sauter cependant. L’épreuve n’est pas seulement le saut, mais aussi la manière dont il saute. Un téméraire aurait sauté de suite, quelqu’un de trop prudent aurait reculé. Lui semble mesuré, il réfléchit, et c’est appréciable. Il ne se moque pas de la vie mais est suffisamment déterminé pour ne pas fuir. La crédulité aurait été de se jeter précipitamment. L’intelligence est de prendre le temps de sa décision, ce qu’il fait. En ce sens, il a déjà en partie réussi l’épreuve… S’il saute.

Il avance… Non ! Un pied au-dessus du vide, il bascule. C’est la chute. Incroyable. Je peux voir ses yeux fermés, il craint pour sa vie, ce que je comprends. Espérons que le mécanisme ne soit pas grippé : je veux le voir passer la troisième épreuve.

La machinerie s’active et l’atterrissage se déroule sans problème, heureusement.

Je reste sous le choc. En quelques minutes, un humain réussit deux épreuves, et pas les moindres. A la nostalgie et le trouble qui m’occupaient lorsque je l’avais vu apparaître succèdent calme et sérénité. C’est peut-être aujourd’hui, le jour de ma libération, et c’est peut-être lui qui va me libérer. Il a brillamment réussi la deuxième épreuve.

Maintenant, c’est l’heure de la troisième. Une sorte de petite énigme logique, pas si facile que cela. Je le vois, il a l’air satisfait de sa victoire.

« J’espère que c’est la seule épreuve du genre… »

J’ai entendu son soupir ; amusé, j’en prends note, puis la parole :

« Bravo, Aden. Tu as accompli la deuxième épreuve avec succès. Avant de sauter, tu n’as pas montré d’empressement, qui aurait révélé témérité ou bêtise ; tu n’as pas fui non plus. Du courage, mais mesuré. C’est exactement ainsi qu’il fallait procéder. Encore une fois, bravo.

Rassure-toi, il n’y aura plus d’épreuves comme celle-là. Tu l’as suffisamment bien réussie, et une autre de ce genre ne serait pas utile.

Restent encore deux épreuves. La prochaine te demandera un petit peu de logique.

Mais avant de te l’expliquer, je voulais te demander : Pourquoi as-tu sauté ? Tu as tout de même risqué ta vie : pourquoi avoir choisi la chute risquée à la sortie facile et tranquille ?

Tu es arrivé à un autre étage. Devant toi se tiennent deux gardiens, exactement semblables. L’un dit toujours la vérité, l’autre ment toujours. Devant chacun de ces gardiens, une trappe. L’une d’entre elles mène à la mort, l’autre devant ma cellule. Tu as le droit de ne poser qu’une seule question à l’un d’entre eux. Ils ne peuvent répondre que par oui ou par non. Tu as tout le temps que tu désires. Bonne chance. »

Ça y est, la troisième épreuve est posée. Une seule question, cela semble bien peu, mais en réalité cela suffit. Il faut examiner les différents cas, en remarquant qu’à la question « La trappe menant à Fulgas est devant toi ? », les deux gardiens répondront la même chose. Il faut donc aller plus loin, trouver la question, et déduire quelle est la bonne trappe.
Revenir en haut
Aden
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 03 Mai 2013
Messages: 17
Crédits Avatar: Yureka
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Milicien
Double compte: Mercor
Point(s): 108

MessagePosté le: Sam 15 Juin - 21:15 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

J’avais à peine le temps de me remettre de mes émotions que j’entendis la voix de Fulgas me féliciter, confirmant ainsi que j’avais bel et bien réussi sa deuxième épreuve. Il expliqua qu’il avait apprécié que je prenne le temps de réfléchir, prouvant ainsi que je n’étais pas trop téméraire, mais assez courageux pour sauter tout de même. J’étais assez heureux de voir que je ne réussissais pas cette épreuve par hasard, et qu’elle était un petit peu plus compliquée qu’il n’y paraissait au premier abord. Comme quoi, aussi bête que puisse paraître une épreuve, elle pouvait en dire plus long sur nous que ce que nous le pensions. Il faudra que je garde ça en mémoire… Enfin passons. Il me rassura en m’affirmant qu’il n’y aurait pas d’autre épreuve du genre, ce qui me fit pousser un soupir de soulagement. L’Invocation me rappela qu’il me restait deux tests à réussir, mais me demanda pourquoi j’avais décidé de sauter alors que j’aurais pu tout simplement faire demi-tour. Je lui répondis donc simplement :

« Et bien, j’ai tout simplement réfléchi à ce qui était logique de faire. Je me suis demandé si pour réussir l’épreuve, il ne fallait pas faire demi-tour, mais ça n’aurait pas été logique puisque dans ce cas, on aurait continué les épreuves alors qu’on choisissait de partir. C’est donc en pensant cela que j’ai pensé qu’il fallait sauter pour réussir… Et que tu avais tout prévu pour que je ne meure pas bêtement. »

Oui, il fallait le dire, ç’aurait été mourir bêtement que de mourir de cette façon. Enfin, puisqu’il avait survécu, ce n’est pas la peine de se poser la question. Maintenant le Demi-Dieu lui énonçait la troisième épreuve, qui semblait ardue… En face deux mois, deux trappes et deux gardiens. L’un mentait toujours, l’autre disait toujours la vérité. Une des trappes menait à Fulgas et l’autre à une mort certaine. Et tout ce que j’avais pour être sûr de prendre le bon passage, c’était de poser une seule et unique question à l’un des gardiens, à laquelle il ne pouvait répondre que par oui ou par non. Si la quatrième épreuve était encore plus difficile, je n’osais pas imaginer ce que ça allait donner… Enfin, encore fallait-il que je réussisse celle-ci. Et maintenant, impossible pour moi de faire demi-tour. Je restai donc assis en réfléchissant à cette énigme.

Les gardiens étant identiques, je ne pouvais pas différencier celui qui mentait de celui qui disait la vérité. Il était donc hors de question d’aller voir l’un des deux au hasard en lui demandant si telle ou telle trappe était la bonne. Il fallait donc que je trouve le moyen pour que quelle que soit le gardien, il me dise quel est le bon chemin. Ou du moins, sans forcément me le dire, que je puisse le déduire. Cela paraissait d’ailleurs plus logique, puisque de par leur nature, les gardiens ne pourraient jamais être d’accord entre eux. Il fallait donc trouver un moyen pour que quelque que soit le gardien, je puisse deviner quelle est la bonne trappe. Et pour cela, je dois désigner un chemin particulier, et non me contenter de parler de la trappe devant lui, par exemple. Le problème étant que si on désigne une trappe particulière avec une question concernant directement la trappe, ils ne répondront jamais la même chose, ne me permettant pas deviner laquelle est la bonne… Il faut donc poser la question de manière détournée. Utiliser un intermédiaire, qui permettrait de deviner la réponse. Hors les seuls éléments de cette énigme sont les trappes, et les gardiens... Mais… On ne peut poser de question qu’à un seul gardien… Affichant un petit sourire, sûr et certain d’avoir trouvé la solution, je me relevai, allais voir le gardien du gauche en désignant la trappe qui se trouvant face à lui, et lui demandait :

« Est-ce-que l’autre gardien me dirait que cette trappe mène à Fulgas ? »

Cette question permettait de savoir quel chemin était le bon. En effet, si cette trappe est la bonne, et si je pose la question au gardien qui dit la vérité, la réponse à cette question est « non ». Et si je pose cette même question au gardien menteur, il me répondra « non » aussi, puisque l’autre m’aurait répondu « oui ». Et si cette trappe-ci n’était pas la bonne, il fallait appliquer le même raisonnement pour l’autre. En d’autres termes, si le gardien me répond « non », alors c’est le bon chemin. Dans le cas contraire, il faudra que je prenne l’autre. Maintenant, il ne me restait plus qu’à attendre sa réponse.
Revenir en haut
Fulgas
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 50
Crédits Avatar: Ephylix ! &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;3
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Aden
Annonce: N'oubliez pas de voter !
Sorts: Vent 1, 2 et 5
Point(s): 20

MessagePosté le: Sam 15 Juin - 22:30 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

L'énigme est posée, j'ai du temps pour penser à tous ces événements, assez brusques finalement, mais pas désagréables pour autant. Et pour revenir sur sa réponse à ma question. Réponse logique, carrée, simple mais efficace. Ne pas prendre en compte sa peur pour se reposer sur la raison, l'intelligence. En ce sens, cet humain en fait décidément bon usage.

Alors, où en est-il ? Il réfléchit. Va-t-il trouver ? En tout cas, il ne risquera pas une question au hasard. A force d'y penser, il va réussir, tout simplement. Bon bon bon... En attendant, que vais-je bien pouvoir fai...

« Est-ce-que l’autre gardien me dirait que cette trappe mène à Fulgas ? »

Déjà ?! Cela ne fait même pas vingt minutes ! Pour une troisième épreuve, elle est expédiée ! Eh bien. Plein de ressources, cet humain. En plus de savoir se servir de sa tête, il sait l'utiliser rapidement. Parmi les invocations que j'ai rencontrées dans l'ancien monde, j'en connais qui auraient eu bien du mal à répondre. Je suis bien tombé, je pense.

Le gardien répond alors "Non".

Il se place sur la trappe, celle devant le gardien à qui il a posé la question. Il montre qu'il est prêt, sûr de lui.

Les deux trappes s'ouvrent. Il tombe dans un tube, un peu comme un toboggan, et très vite arrive en bas, sain et sauf. A mon étage. Alors il me voit.

Je suis interloqué, encore une fois. Je regarde intensément cet homme, je me demande quel est son passé, comment il est devenu tel qu'il est, pourquoi il vient me libérer. Je suis à la fois intrigué et joyeux. C'est avec plaisir que je lui adresse ces quelques mots :

"Je vais me répéter, mais encore une fois je dois te féliciter. Le raisonnement est juste et bref et encore une fois ta réussite est parfaite. Tu as donc le droit à la quatrième épreuve. Une sorte de petit jeu, plutôt amusant.

Mais avant de te l'expliquer, j'ai encore une petite question : pourquoi souhaites-tu libérer un demi-dieu ? Ce n'est pas une épreuve, réponds librement."

Je souris.
"Cela m'intéresse, voila tout."

Concernant l'épreuve maintenant :

"Quant à ta prochaine et dernière étape, en voici les modalités. A ta droite, une pierre, sur laquelle est gravé un texte. Je te laisse le lire, et me libérer. Bon courage."

Cette épreuve-là, je l'aime bien, même si d'après ses précédentes prestations, il ne devrait pas lui trouver beaucoup de difficulté. Elle ressemble un peu à la première, d'ailleurs. Mon goût pour la finesse de la langue, qui peut dire beaucoup plus que ce qu'on veut bien lui voir d'abord, j'imagine. Sur la pierre est écrit :

« Bravo », dit le roi au vaincu.
« Noble, ardent, solide est l’écu,
Voyageur. Et ne m’attends pas,
Tu possèdes seul, toi seul tu
As pu repousser ton trépas
Réussi. Guère trop têtu
Pour voler une gloire amie,
Me plaît beaucoup ou à demi.
Libérer ton être, ton cœur,
Et ton âme : joyeux bonheur !
Terminer cette vie, revoir
Cette balade, désespoir !
Épreuve, tu es étonnée ;
Appelle-moi. Oh, tant d’années ! »


Déjà, la quatrième épreuve est posée. Comment va-t-il s'en dépatouiller ? Boh, je ne me fais pas de souci. Mieux vaut que je commence à réfléchir aux changements que ma libération va créer en moi et autour de moi. Quelle journée...
Revenir en haut
Aden
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 03 Mai 2013
Messages: 17
Crédits Avatar: Yureka
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Milicien
Double compte: Mercor
Point(s): 108

MessagePosté le: Dim 16 Juin - 21:25 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Alors que le gardien à qui j’avais posé la question me répondit « non », je souris avant de me placer sur la trappe que j’avais désignée. Si mon raisonnement était correct, c’était celle-ci qui menait à Fulgas et donc à la dernière épreuve. Je ne pouvais m’empêcher de me demander si je ne m’étais pas trompé... En raisonnant, j’ai eu l’impression de couvrir toutes les situations possibles, mais si l’une d’entre elle m’avait échappée ? Et bien j’avais des chances de courir droit vers ma mort… Et il ne me restait plus qu’à attendre que la trappe s’ouvre pour être fixé. Je tentai de paraître détendu, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être anxieux. Et finalement, je sentis la dalle se dérober sous mes pieds, et commençai un tomber. Je ne pus m’empêcher de pousser un petit cri de surprise à ce moment-là, n’ayant pas anticipé de tomber comme ceci. Cependant je ne restai pas en suspension dans l’air très longtemps, atterrissant dans un tube servant de toboggan. C’est à ce moment-là que je compris que je ne m’étais pas trompé, et poussai un soupir de soulagement alors que je continuais de descendre.

Je finis par cesser de glisser, et fis ainsi face à ce qui devait être l’Invocation. Il s’agissait d’un volatile noir et blanc, ressemblant énormément à un faucon. Il ne semblait pas très grand par rapport à moi, mais je ne pouvais en être sûr puisqu’il ne se tenait pas à côté de moi. Il me regardait de ses grands yeux noirs, et s’adressa à moi, me félicitant encore une fois pour la réussite de cette épreuve. Il s’agissait donc bien de Fulgas… Peut-être ma future Invocation. Il me décrivit la quatrième épreuve comme une sorte de jeu, mais cela me laissait un petit peu perplexe… Je n’eus cependant pas le temps d’y réfléchir quand il me demanda pourquoi je souhaiter libérer un Demi-Dieu. Aïe. Soyons honnêtes, la réponse risquait de ne pas lui plaire. Mais mieux valait jouer la carte de l’honnêteté, alors allons-y :

« Hé bien… J’espérais qu’une Invocation pourrait m’aider dans la vie de tous les jours. Enfin, surtout dans mon métier. Mais aussi, je ne peux pas m’empêcher de me sentir mal pour vous. Pour être tout à fait honnête avec toi, je pense que les anciens humains et les Demi-Dieux ont tous leur part de responsabilité dans la destruction de l’ancien monde. Mais… Votre punition est bien plus cruelle que celle des Humains, et… Ce n’est pas juste. »

Combien de fois avais-je prononcé cette dernière phrase dans ma vie ? Trop pour les compter, ça c’est sûr. Je ne pouvais pas m’empêcher de tenter de faire régner la justice, et voilà que ça me menait à libérer une Invocation. Enfin, ce n’était pas l’unique raison, mais c’en était une partie. J’espère que Fulgas ne serait pas déçu de cette réponse. Il a l’air sympathique. Il enchaîna en me parlant de la dernière épreuve, me précisant que je devais simplement lire un texte se trouvant sur ma droite. Je m’y dirigeais, et y trouver un poème dont le sens m’échappait complètement. Devais-je simplement lire ça pour réussir à libérer le Demi-Dieu ? C’était plutôt étonnant… D’autant plus qu’il parlait d’une sorte de jeu un petit peu plus tôt. L’épreuve ne devait pas être aussi simple qu’il n’y paraissait au premier abord… Il m’avait dit que je devais lire un texte. Peut-être que le texte à lire était caché parmi ce poème ? Ce serait le plus logique. Maintenant, il restait à savoir comment le trouver… Je tentai donc de lire le poème de différentes façons : à l’envers, en ne lisant qu’un seul ver sur deux, les deux en même temps, en ne lisant qu’un mot sur deux, en ne lisant que le premier mot de chaque ver… Attends, mais ça a du sens ! Ce serait la solution ? Je le lus entièrement de cette façon, et me rendis compte que oui, et qu’il s’agissait en plus d’une phrase en total rapport avec la situation. C’est donc fièrement que je lus à haute voix :

« Bravo noble voyageur tu as réussi pour me libérer et terminer cette épreuve appelle-moi. »

Je n’étais pas vraiment sûr de comprendre s’il suffisait de lire ce texte pour réussir l’épreuve, ou s’il fallait aussi faire ce que disait le texte. Je rajoutais donc, pour l’appeler :

« Fulgas ? »
Revenir en haut
Fulgas
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 50
Crédits Avatar: Ephylix ! &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;3
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Aden
Annonce: N'oubliez pas de voter !
Sorts: Vent 1, 2 et 5
Point(s): 20

MessagePosté le: Mar 18 Juin - 15:10 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Je repense à ce qu’il m’a répondu. Il me libère donc à la fois par gentillesse, parce que notre condition lui semble impropre, et par intérêt. Je serai donc une aide, un assistant. Ma foi, pourquoi pas ? Cela ne m’empêchera pas de penser, et m’encouragera peut-être à réfléchir et à élaborer des tactiques. Je ne m’ennuierai pas et servirai quelqu’un qui semble juste, vif d’esprit et en bonne forme physique. Pourrais-je mieux tomber ? D’ailleurs, je me demande quel est ce métier pour lequel je serai utile. Probablement une profession martiale. Nous verrons, je ne vais pas le déranger en lui posant cette question de moindre importance maintenant qu’il semble plongé dans la dernière énigme. Enfin, énigme… Un jeu d’enfant. Quoique… Il a tout de même l’air un peu décontenancé. C’est vrai qu’on s’y méprendrait : utiliser les vers pour cacher l’astuce, voilà qui est assez subtil.

Je me demande comment est le monde du dehors. De ma fenêtre, la vue était belle, mais j’imagine que les Dieux ont recréé tous les types de paysage qu’il y avait dans l’ancien monde. Enfin, cela n’est pas certain. J’attends.

Pas très longtemps, évidemment : j’entends bientôt Aden déclamer fièrement :

« Bravo noble voyageur, tu as réussi. Pour me libérer et terminer cette épreuve, appelle-moi. »

Rien ne se passe, bien sûr : pour me libérer il lui faut, ainsi qu’il y a écrit, prononcer mon nom. Je le regarde, amusé.

« Fulgas ? »

Dans un grand grincement les barreaux de ma cellule s’enfoncent dans le sol, l’ouvrant au reste de la salle. Un grand souffle l'emplit soudain. Je me laisse emporter pour monter un peu haut et réaliser mon premier piqué depuis tant d'années. Le vent et la joie me transportent. Quel bonheur, quelle plaisir ! Une sensation de calme, de bien-être. Je vole ainsi pendant quelques minutes, puis me pose sur le sol, devant celui qui est désormais mon maître.

« Pour toutes les épreuves que tu as accomplies, toujours avec beaucoup d’intelligence et de finesse, je te félicite, Aden. En prononçant mon nom, la dernière s’est achevée, et le lien qui nous rassemble s’est formé. Je te suis désormais subordonné. La loi des Dieux est telle : j’obéirai à tous tes ordres. Quels qu’ils soient, je ferai tout pour les accomplir, mais laisse-moi te prodiguer un conseil : ne les formule pas à tort et à travers. Avec le même tact dont tu as fait preuve lors de la première épreuve, la même prudence et le même courage que tu as su mobiliser lors de la deuxième, la même force d’analyse que tu as déployée au cours de la troisième, dirige-moi. De la dernière épreuve, retiens bien que des mots peuvent en cacher d’autres, qu’ils soient formulés par des Hommes ou des Demi-dieux.

Sache en outre que je suis très content d’être à ton service. »


J’ai envie de voler encore un peu. Je volette donc dans la grande salle, et lui lance :

« Veux-tu sortir par le chemin conventionnel, derrière toi, ou préfères-tu un petit vol ? Je peux te transporter, au moins le temps d’atterrir en dehors du temple. »

Le regard pétillant, je reviens vers lui, prêt à partir. Je suis libre.
Revenir en haut
Aden
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 03 Mai 2013
Messages: 17
Crédits Avatar: Yureka
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Milicien
Double compte: Mercor
Point(s): 108

MessagePosté le: Mar 18 Juin - 17:25 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Au moment exact où je prononçais son nom, les barreaux de la cellule de Fulgas disparurent dans le sol, lui permettant d’en sortir. Il en sorti en faisant un piqué, cela devait faire un bon moment qu’il n’avait pas pu en faire un… Je me demande s’il avait déjà été libéré auparavant. Enfin, ce serait le genre de choses à lui demander plus tard, pour l’instant, laissons-le profiter de son petit vol. Il finit tout de même par se poser devant moi, où il me félicita une nouvelle fois pour avoir réussi toutes ses épreuves. Son discours me rappela quelques règles élémentaires, comme de ne pas donner d’ordres à tort et à travers et me permis ainsi de comprendre le but de ses épreuves. Il termina en me disant qu’il était très heureux d’être à mon service, ce qui me fit sourire. Je ne voulais pas le libérer alors que lui ne souhaitait pas que je le fasse. Il avait vraiment l’air de quelqu’un de bien, et je n’hésitai pas à lui répondre :

« Et je suis très heureux de t’avoir libéré. »

Il vola encore quelques secondes, puis me proposa de sortir soit par un chemin classique, soit en volant. Je ne comprenais pas vraiment ce qu’il voulait dire par là, mais j’étais curieux de le découvrir. Il avait l’air vraiment heureux de retrouver cette liberté, enfin cette semi-liberté. Je ne comptais pas abuser de ma position, ne pas donner d’ordres incongrus ou injustifiés, donc j’espérai qu’il ressentirait ça comme une liberté totale, même si on savait tous les deux que ce ne le serait jamais vraiment… Mais ce n’était pas encore le moment de se poser toutes ces questions. Je lui répondis donc :

« Je serais curieux de voir ce petit vol ! »

Je ne savais pas vraiment comment il comptait s’y prendre, et ne savais donc pas vraiment s’il fallait que je fasse quelque chose de particulier. Enfin s’il me le disait si je devais faire quelque chose, il lui suffira de me le dire. Enfin on verra bien, mais en tout cas j’ai hâte de faire ce petit vol qu’il m’a promis.
Revenir en haut
Fulgas
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 50
Crédits Avatar: Ephylix ! &amp;amp;amp;amp;amp;amp;amp;lt;3
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Aden
Annonce: N'oubliez pas de voter !
Sorts: Vent 1, 2 et 5
Point(s): 20

MessagePosté le: Mar 18 Juin - 18:32 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

« Je serais curieux de voir ce petit vol ! »

Ah, je n'en attendais pas moins ! Je lui passe entre les jambes, le soulevant dans les airs. Ouch, c'est lourd ! Mais je peux soutenir la charge, tout va bien. Mes pouvoirs ont été assez diminués, tout de même... C'est l'occasion de s'en rendre compte. Il faudra que je m'entraîne à la magie ces jours prochains. J'ai oublié nombre de sorts, qui seront probablement cruciaux pour être utile à mon maître. Enfin, nous verrons cela plus tard.

"Tiens-toi bien !"

Nous prenons de l'altitude. Comme il est bon de forger une amitié. La situation est un peu instable cependant : mes ailes sont presque trop petites pour qu'il y tienne. Néanmoins, nous persévérons : nous sortons par une fenêtre. Je pense un instant à ma liberté retrouvée, mais conditionnée. J'espère que cela me conviendra. Mais bon, a priori, servir un bon humain sera agréable.

Au revoir, temple ! Et même : adieu !








[[HRP : je pense que l'on peut dire que c'est fini, là, non ?]]
Revenir en haut
Aden
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 03 Mai 2013
Messages: 17
Crédits Avatar: Yureka
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Milicien
Double compte: Mercor
Point(s): 108

MessagePosté le: Mar 18 Juin - 21:37 (2013)    Sujet du message: L'envol du faucon. Répondre en citant

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:05 (2016)    Sujet du message: L'envol du faucon.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com