Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Un nouveau départ

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Océans & Mers d'Arcane -> La Téthys
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Karyn Seal
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 14 Avr 2013
Messages: 17
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate
Point(s): 27

MessagePosté le: Ven 19 Avr - 21:45 (2013)    Sujet du message: Un nouveau départ Répondre en citant

Les vagues, si violentes, recouvraient le bateau de leur gigantesque taille à chaque passage. L'orage grondait, non loin. Le capitaine peinait à diriger le navire. Les marins, pressés, couraient avec difficulté de cordages en cordages pour effectuer les réglages nécessaires à la survie de tous. Karyn était là. Trempée de la tête au pied, frigorifiée et tétanisée. Mais pourquoi ne pouvait-elle pas bouger ? Elle était là, immobile, comme extérieure à tout ce qui se passait. Elle essaya de bouger. Son corps ne lui répondait plus. Les gouttes de pluie s'écrasaient lourdement sur ses cheveux, coulaient le long de son visage, puis continuaient leur chemin jusqu'à ses vêtements, déjà trop imbibés pour soutenir quelque gouttelette de plus. Mais quand allait s'arrêter cette terrible tempête ? Cette question ne trouverait pas sa réponse tout de suite. Et une fois qu'elle apparaîtrait, la question ne se poserait plus. La réponse disparaîtrait alors. Il ne peut y avoir de réponse sans question, tel est le sens des choses, aussi étrange qu'il puisse être. Est-ce aussi le sens des choses qui amena ce monstre des mers à tourner autour du navire ? Karyn le sentait. Il rôdait, là, juste en dessous. Une vague encore plus grande s'écrasa sur le pont. Karyn perdit l'équilibre. Elle tomba au sol, glissa contre le bastingage , avant de se relever lentement, avec peine...et face au monstre. Un énorme dragon des mers, qui se dressait fièrement, tous crocs dehors. Il allait passer à l'attaque. Mais pourquoi ne pouvait-elle pas bouger ? Pourquoi ne pouvait-elle fuir ? Courir lui était impossible. La panique agrippait ses entrailles et la liait au pont du navire. Ses pieds... Ils étaient si lourds ! Le dragon la scruta avec ses yeux dorés, la perforant de son regard. Sa gueule s'abattit soudain sur elle, la plongeant dans le noir le plus total.

Air. Elle manquait d'air. Karyn posa sa main sur son front. Brûlant, ruisselant de sueur. Tout autour d'elle, de lourds ronflements. Elle posa un pied à terre, puis deux. Sa tête tournait. Elle resta immobile un instant, avant de se lever et se diriger vers le pont. Le soleil, qui était déjà levé, lui brûla les yeux. Un chien, haletant, la regardait fixement.Sa musculature se tendait à chaque respiration. Il était magnifique. Son regard perçant lui rappelait cependant quelque chose. Soudainement, il sauta du bateau, et s'enfonça dans la ville. Karyn fit de même, décidant de le poursuivre. Il courait tellement vite ! Karyn, elle, avait l'impression de ne pas avancer, pourtant aux trousses de l'animal. Elle courait, jusqu'à s'enfoncer dans les ténèbres de sombres ruelles, qui avaient l'air sans fin.
Une impasse. Le chien sortit de derrière un tonneau, calme cette fois. Il s'arrêta à quelques mètres de Karyn. Ce regard...Ces yeux.. Il lui arrivait quelque chose. Il était pris de légers spasmes, mais ne bougeait pas. Son museau s'allongea, son corps prit de l'ampleur, ses poils se changèrent en quelque chose d'autre, qu'elle n'arrivait pas encore à bien distinguer. Sa vision devenait trouble. En l'espace d'un clignement de cils, elle avait en face d'elle un monstre écailleux. Le regard de la bête ne l'avait pas lâché. Ce regard doré..

Karyn sursauta. Cette nuit, les cauchemars n'avaient cessé de l'assaillir. À chaque fois, la finition de chaque songe restait le même, ce monstre d'écailles aux yeux dorés lui ôtant la vie. Sa respiration encore trop rapide, elle inspira à fond, tentant de calmer son cœur affolé. Elle avait passé la nuit à l'auberge, à boire avec ces fourbes de matelots. Elle ne comptait pas rester, puis une choppe est apparue devant elle. Elle n'allait pas laisser une pinte vide...Si ? Quoi qu'il en soit, à présent, un marteau semblait fracasser sa tête à chaque seconde, et le flou l'envahissait à chaque fois qu'elle essayait de repenser à la soirée passée en compagnie de ses futurs camarades. Elle s'empara de son manteau, et quitta l'auberge. Elle avait besoin de prendre l'air. L'aube allait bientôt pointer le bout de son nez, mais, pour l'heure, l'obscurité et la fraîcheur régnait en cette ville encore endormie.
La jeune femme marchait, tranquille, quand elle aperçut deux petite lumières au loin... Elle s'approcha, intriguée. Des yeux. Deux yeux dorés. Ces deux yeux en amandes se rapprochèrent aussi, jusqu'à ronronner contre ses jambes. En l'espace d'une seconde, Karyn pensait bien rêver encore. Mais cette adorable bestiole pleine de poils...et de puces, semblait bien innocente. Elle saisit alors le chaton, qui devait faire tout au plus la taille de sa main, et le posa sur son épaule. Il se blottit alors contre son cou, et ne bougea plus. La chaleur humaine devait lui convenir.

Karyn se dirigeait vers le port. Son endroit préféré. Elle s'assit sur le pont, pensive. Elle adorait que le son des vagues parvienne jusqu'à ses oreilles. Elle aimait s'imaginer, il n'y a pas si longtemps que cela, sur un bateau, partant à l'aventure et à la conquête du monde ! Son cœur s'emplissait de joie à la simple pensée que l'un de ses rêves allait enfin se réaliser. Et qui plus est, le jour même ! C'était quelque chose d'incroyable. Rien ne pouvait lui gâcher sa journée, absolument rien. Karyn ferma les yeux, posa sa tête contre le point d'ancrage, et, sourit, heureuse. « Alors, hâte de nettoyer le pont toute la journée ? » La jeune femme tourna la tête, surprise. Un des matelots était là, lui aussi. Il croisait les bras et, fier de sa blague, souriait bêtement. Elle ne prit même pas la peine de lui répondre. «  Je vois. On a pas vraiment le sens de l'humour ! Je pensais, pourtant, avec tout ce qui s'est passé hier soir... » Karyn gardait le silence et se renfrogna. Mais qu'est-ce-qu'elle avait bien pu faire la nuit passée ? Les yeux de l'homme se posèrent alors sur le chaton qui dormait sur l'épaule de la jeune femme. Il semblait attendri, cet abruti. Elle se leva alors, vivement. En tout cas assez pour que le chaton se déséquilibre et glisse de son épaule, le tout en ne se réveillant qu'à moitié. Il retomba sur le ponton, alors que les pas de Karyn s'en éloignait. « Je retourne à l'auberge, j'y ai laissé des affaires. » L'homme resta planté là, penaud, et regarda perplexe le chaton, qui , chancelant, car encore peu réveillé, suivait sa nouvelle maîtresse.

L'aube s'était bel et bien levé, cette fois. La demoiselle récupéra le peu d'affaires qu'elle avait à l'auberge, et fit demi-tour. Elle allait bientôt embarquer. Le chaton était là, planté sur un tonneau, comme s'il l'attendait, la regardant avec ses deux grands yeux d'or. «  T'es bien agréable, comme compagnie, mais je ne peux pas t'emmener. » Elle lui gratta alors doucement les oreilles, et prit le chemin vers le port, d'un pas décidé. Le chaton était resté là, sur son tonneau, regardant Karyn s'avancer pas à pas vers son nouvel avenir.

Le magnifique bateau était accosté là. Il avait vécu, c'est une chose qui était sûre, mais sa splendeur n'en était aucunement entachée. Son nom, le « Warwick ».
Karyn eut à peine le temps de poser le pied sur le navire qu'un sceau fut déposé devant elle, rempli d'eau et de mousse, avec une éponge. Le capitaine se tenait devant elle, fier, avec son air supérieur et sadique. « Maintenant, nettoie, petite larve. » La jeune femme, outrée, mais tout à fait consciente que cela allait lui arriver, garda tout de même la tête haute en empoignant la hanse du sceau, et ajouta : «  J'ai un prénom, Karim. » Karim. C'était un nom qui lui allait bien, non ? Ou en tout cas, le plus plausible, et le plus proche de son vrai prénom. Cela sonnait bien.
Malgré ce sceau et la corvée qui lui été liée, Karyn était motivée. Le capitaine s'était éloigné, ordonnant que le pont de son navire soit '' tellement brillant qu'il exige pouvoir s'admirer devant ''. La jeune femme posa alors le sceau dans un coin du pont, et descendit à l'étage en dessous. Oui, il fallait bien qu'elle pose ses affaires quelque part, non ? Arrivée dans la soute, elle se dirigea tout au bout de la pièce, et choisit la place la plus proche du fond. Elle lança négligemment ses affaires dans un coin sombre , et s'assit sur le hamac, pensante. Ce qui lui arrivait était vraiment incroyable.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Ven 19 Avr - 21:45 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Drake Smith
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 31
Masculin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre Feu
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate
Point(s): 30

MessagePosté le: Dim 28 Avr - 23:42 (2013)    Sujet du message: Un nouveau départ Répondre en citant

*Journal de bord du Warwick, Drake Smith:
Nous sommes le dix-sept octobre et aujourd'hui c'est mon seizième anniversaire...*


Chuchotait en rêvant le fringuant fils du capitaine allongé dans un recoin de cale poisseux. Lorsqu'il se sorti de son rêve précipitamment.

"Aieeeuh! Nom d'une pieuvre!! Qu'est-ce que cela signifie?!!"

Ayant reçu une ribambelle d'affaires sentant la poussière sur le coin de la figure, Drake fut quelque peu secoué! Endormi depuis un bout de temps maintenant, il avait trouvé un endroit pourtant parfait et suffisamment sombre et plus ou moins confortable où il pensait ne pas pouvoir être dérangé et ce jusqu'à l'appareillage. Il se débarrassa de ce fourbis et se leva en toute hâte! Il tituba un brin en se dirigeant vers celui qui, manifestement, s'était fait une joie de le tirer de ses chimères.

"On ne vous a jamais dit que cela portait malheur de réveiller un homme qui dort?! Qui plus est en lui jetant des chiffons!? Je ne sais pas qui vous êtes ni quelles sont vos idées mais pour l'heure il y a une chose que je sais: je vais vous attacher à un canon et vous faire couler par le fond!"

À mesure que Drake proférait ses menaces, sa voix prenait un ton grave qui contrastait sévèrement avec son visage. Certes, il avait rudement vécu et cela se lisait sans peine au premier regard mais cela ne suffisait pas à donner du crédit à la voix ténébreuse et caverneuse prise il y a peu. Il saisit vigoureusement le bras du mousse et l'attira à lui.

"Oh je ne suis pas un monstre, je vais d'abord vous laisser une chance de vous expliquer....puis je vous enverrais explorer les fonds marins! Hein ? Qu'en pensez-vous? Oui ? Non? Peut-être?"

Drake approcha son visage à seulement quelque centimètres de celui de Karim et renifla comme un chien inquiet le ferait avant de sourire doucement.

"Pouah! mais c'est que ça empeste le propre! Tout beau et tout savonné! Qu'est-ce que nous avons là? Oh mais je vois, un jeune frais et clinquant pour le voyage...oui...lorsque cela fera quelques mois que nous serons en mer il faudra bien que nos hommes trouve leur "plaisir" quelque part. Et je pense que vous ferez admirablement bien l'affaire! Si mignon...oui...si jeune et peut être même puceau! Ah!"

Le fils du capitaine repoussa le jeune mousse avec violence et envoya ce dernier valdinguer jusqu'à ce que ces fesses viennent heurter le sol crasseux de cette cale humide et froide. A ce moment là, un rat, surpris par le bruit sans doute, s'échappa d'un trou et fila se réfugier en grimpant une poutre, faisant tomber un peu de poudre à canon tomba alors sur le nez de Drake qui ne put retenir un toussotement redondant! Il leva alors les yeux au ciel et dégaina son sabre.

"Maudit rongeur si je t’attrape, je te dévore au petit déjeuner! Aussi rachitique que tu sois! Sais-tu comment on nomme un rat coupé en deux?! Un raccourci!!"

Hurla-t-il en agitant son épée recourbée au dessus de sa tête.

L'attention de Drake semblait changer de cible aussi aisément que le vent changeait de direction! Il semblait maintenant focalisé sur la mort de ce petit animal


Revenir en haut
Skype
Karyn Seal
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 14 Avr 2013
Messages: 17
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate
Point(s): 27

MessagePosté le: Lun 29 Avr - 17:34 (2013)    Sujet du message: Un nouveau départ Répondre en citant

« Aieeeuh! Nom d'une pieuvre!! Qu'est-ce que cela signifie?!! »
La mousse leva les yeux, étonnée. La voix provenait du coin sombre, à l'endroit précis où elle avait précédemment lancé ses affaires.« Heiiin ? »Le jeune homme s'était levé, chancelant ; le choc avec les affaires de Karyn avait été rude. Il faut dire que, comme toute femme qui se respecte, n'avait pas emmené que le minimum vital. Même si le contenu n'avait rien de féminin. Entre les bouteilles d'alcool, un couteau, sa bourse remplie de précieuses pièces et quelques autres babioles, le tout devait effectivement s'avérer d'un poids assez conséquent. Elle avait néanmoins gardé le plus important sur elle : Epine. La clef de la réussite. Et sa petite gourde de rhum. C'est toujours utile. Enfin bref ; le jeune marin, sonné, s'était difficilement approché d'elle. Pauvre de lui, le réveil n'avait pas dû être très commode. « On ne vous a jamais dit que cela portait malheur de réveiller un homme qui dort?! Qui plus est en lui jetant des chiffons!? Je ne sais pas qui vous êtes ni quelles sont vos idées mais pour l'heure il y a une chose que je sais: je vais vous attacher à un canon et vous faire couler par le fond! » Il semblait énervé. C'est sûrement légitime, cela dit. Il blatérait moult informations et questions qui avait autant d'importance les unes que les autres. C'est à dire zéro.

Karyn regardait faussement avec intérêt le jeune homme dont elle ne distinguait pas encore le visage de manière précise, et afficha sur le sien un sourire presque insolent , toujours sous la surprise. Elle voulut parler, mais n'en n'eut pas même le temps. Le marin était maintenant à deux pas d'elle, et avait brusquement saisi son bras. Avec tellement de force qu'elle dut quitter son tendre et douillet hamac. La jeune femme était maintenant debout, à quelques centimètres du garçon. Il était un tantinet plus grand qu'elle, ou juste assez pour qu'elle ait besoin de relever le menton pour le regarder dans les yeux. De beaux yeux, d'ailleurs. Il ajouta :« Oh je ne suis pas un monstre, je vais d'abord vous laisser une chance de vous expliquer....puis je vous enverrai explorer les fonds marins! Hein ? Qu'en pensez-vous? Oui ? Non? Peut-être? »
Encore une fois, paradoxalement, il ne lui laissa aucunement le temps de dire quoi que ce soit, et approcha son visage de celui de la jeune femme, tout en la reniflant ouvertement, tel un animal. Il sourit alors de manière inquiétante. "Pouah! mais c'est que ça empeste le propre! Tout beau et tout savonné! Qu'est-ce que nous avons là? Oh mais je vois, un jeune frais et clinquant pour le voyage...oui...lorsque cela fera quelques mois que nous serons en mer il faudra bien que nos hommes trouve leur "plaisir" quelque part. Et je pense que vous ferez admirablement bien l'affaire! Si mignon...oui...si jeune et peut être même puceau! Ah!"
Elle fut projetée au sol avant qu'elle n'eut le temps de protester. À présent sur le derrière, sa fierté était piquée à vif. Elle se releva et épousseta ses vêtements rapidement, puis reposa son regard sur l'arrogante et odieuse personne qui se trouvait près d'elle. Il avait d'ailleurs perdu toute crédibilité en s'étouffant par cause inconnue. Il n'arrêtait pas de toussoter, et toutes ces précédentes menaces étaient comme...tombées à l'eau. Tout à coup, il leva les yeux et dégaina son sabre, enragé. Karyn avait reculé de quelques pas, pensant le garçon complètement fou à lier. Ses paroles suivantes n'ont fait que la conforter dans ce qu'elle pensait. « Maudit rongeur si je t’attrape, je te dévore au petit déjeuner! Aussi rachitique que tu sois! Sais-tu comment on nomme un rat coupé en deux?! Un raccourci!! »

Karyn s'était lourdement plaqué la main sur sa figure tout en soupirant. Ce garçon était d'un ridicule rare. Il agitait à présent son arme au dessus de sa tête, enragé contre... contre quoi ? Un rat ? La jeune femme se redirigea doucement vers son hamac et s'assit. Elle regardait la scène d'un air exaspéré, yeux levés, sa main soutenant son visage, coude posé sur sa cuisse. Il ne faisait même plus attention à elle. S'en était devenu vraiment.. inénarrable. «  C'est bon ? T'as fini de t'exciter sur un rat imaginaire ? À moins que '' l'homme '' préfère plutôt agiter son épée vers un rat plutôt que d'essayer de communiquer avec un autre être humain. Moi c'est Karim. Et comme tu l'as justement dit, je suis le nouveau mousse. Et il serait fort regrettable et inutile que tu me jettes à l'eau maintenant. » Elle se releva et prit l'homme par l'épaule. « Alors, oui. Je m'excuse pour t'avoir envoyé mes effets sur ton beau et doux visage. Elle sourit. Mais ce n'est pas non plus une raison pour vouloir me faire visiter les fonds marins, ni m'insulter comme tu l'as fait. » Elle avait dit ces phrases avec un calme qui lui ressemblait peu. Habituellement, elle se serait en effet emportée. Mais cette journée était magnifique, et rien n'aurait pu entacher ne serait-ce qu'un peu son humeur enjouée et sereine. Elle mit son index sur sa bouche, pensante. «  Mais dis-moi, et toi, qui es-tu ? »
Revenir en haut
Drake Smith
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 31
Masculin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre Feu
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate
Point(s): 30

MessagePosté le: Mar 30 Avr - 13:54 (2013)    Sujet du message: Un nouveau départ Répondre en citant

Faisant semblant de ne même pas faire attention à ce que le jeune mousse était en train de lui dire, Drake continuait à gesticuler de manière improbable et scrutant les poutres au-dessus de sa tête avec acharnement. Puis dès lors qu’il ne senti plus menacé il rangea son épée tranquillement et plongea un regard noir dans les yeux de son interlocuteur. Ses traits de visage avaient à nouveau radicalement changé et affichaient désormais une expression singulière proche de l’intimidation.

« Oh, vous vous êtes excusé. Bien, bien, parfait. Et je suppose que je suis censé laisser couler cette bavure comme l’eau sur la peau d’un canard ? Bien sûr, oui, bien sûr. Il semble que l’on vous a mal informé monsieur. Ici vous n’êtes pas sur un bateau de plaisance. Ici vous n’êtes pas sur un canot de fortune. »

Drake attrapa le poignet de l’impertinent qui l’avait posé sur son épaule et le tordit violemment !
Puis continua son monologue sans sourcilier.


« Ici vous êtes sur le bras armé de l’océan. Ici vous êtes…sur le Warwick. Et ce n’est pas un endroit pour les jeunes matelots en herbe qui pense pouvoir faire comme bon leur semble et parler ouvertement au fils du capitaine Flint. Je suis Drake Langue-de-varan. Et je vais vite vous apprendre à tenir votre langue et à rester à votre place sur ce bâtiment ! »

Drake relâcha alors son emprise sur le poignet de Karim avec dédain. Il fit quelques pas en dépassant le jeune homme et se dirigea vers les escaliers Il s’arrêta, sans se retourner et remit en place son turban avant d’ajouter :


« Faites attention. Si j’ai menacé de vous tuer c’est uniquement pour vous tester. Pour voir si vous en aviez dans le pantalon. Et vous avez échoué. Installez-vous rapidement puis rejoignez l’équipage sur le pont, c’est un ordre. Ah et vous me vouvoierez et m'appellerez monsieur.»


Drake grimpa deux marches puis tourna doucement la tête en jetant un léger coup d’œil par-dessus son épaule en souriant.

*Karim hein ? Intéressant.*


Revenir en haut
Skype
Karyn Seal
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 14 Avr 2013
Messages: 17
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猪 Cochon
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate
Point(s): 27

MessagePosté le: Jeu 2 Mai - 16:46 (2013)    Sujet du message: Un nouveau départ Répondre en citant

De tout ce qu'avait pu lui dire Karyn, le matelot ne n'en avait écouté que la moitié. Voir moins. Il était toujours occupé à frapper dans l'air à droite et à gauche afin de dénicher ce petit mammifère toujours invisible, et ne prêtait plus du tout attention à son interlocutrice. Enfin, son ''interlocuteur''. Karyn espérait seulement que personne sur ce bateau ne découvrirait un jour sa véritable identité. Sinon son destin se jouerait à la planche, et selon le degré d’appétit des requins et autres carnassiers maritimes. Pour l'heure, elle était Karim, le mousse du bateau. Mais demain... l'avenir nous le dira. Elle aspirait bien entendu à un avenir riche et glorieux, mais cela elle ne l'obtiendra qu'en passant par ce désagréable statut de mousse. L'homme prit la parole :« Oh, vous vous êtes excusé. Bien, bien, parfait. Et je suppose que je suis censé laisser couler cette bavure comme l’eau sur la peau d’un canard ? Bien sûr, oui, bien sûr. Il semble que l’on vous a mal informé monsieur. Ici vous n’êtes pas sur un bateau de plaisance. Ici vous n’êtes pas sur un canot de fortune. » Il s'approcha alors encore plus de la demoiselle pour se saisir de son poignet, puis le retourna avec force. Ne s'attendant aucunement à une telle action de sa part, Karyn resta sans voix, figée de douleur. Quand il l'eut enfin lâchée, elle tint son poignet douloureux de son autre main, et leva un regard noir vers le matelot, qui reprit, dédaigneux :« Ici vous êtes sur le bras armé de l’océan. Ici vous êtes…sur le Warwick. Et ce n’est pas un endroit pour les jeunes matelots en herbe qui pense pouvoir faire comme bon leur semble et parler ouvertement au fils du capitaine Flint. Je suis Drake Langue-de-varan. Et je vais vite vous apprendre à tenir votre langue et à rester à votre place sur ce bâtiment ! »
Le fils du capitaine ? C'était une blague ? Ce clown, ce fou, cette brute sans intelligence ? Karyn se tenait toujours le poignet, qui la lançait sérieusement. Bien sûr qu'elle était sur le Warwick, bien sûr qu'elle n'était pas sur n'importe quel rafiot de marchandises. Mais cet individu, le fils du capitaine Flint... s'en était presque incroyable. Ce qu'elle avait vu de lui ne lui laissait pas penser une telle chose, à vrai dire. Il lui semblait fou, certainement schizophrène. En tout cas d'un état lunatique avéré. Et que ce soit le fils du capitaine la déstabilisait complètement. La descendance de l'ennemi de son père. C'est ce qu'elle avait devant elle. C'est ce qu'il avait devant lui, mais sans le savoir. Jamais il ne saurait. Sinon Karyn se retrouverait sûrement avec plus qu'un poignet foulé. Une visite gratuite pour les fonds marins, sûrement. Mais même avec tout son bon sens, elle ne voulait que lui cracher à la figure qui elle était et qu'il n'avait pas à prendre ce ton condescendant. Mais elle devait se taire et garder profil bas. Pour le moment. Un jour, peut-être...

« Faites attention. Si j’ai menacé de vous tuer c’est uniquement pour vous tester. Pour voir si vous en aviez dans le pantalon. Et vous avez échoué. Installez-vous rapidement puis rejoignez l’équipage sur le pont, c’est un ordre. Ah et vous me vouvoierez et m'appellerez monsieur.»
Karyn releva la tête pour jeter à l'homme un regard de défi. Heureusement, il avait déjà tourné les talons et se dirigeait vers le pont, tout en remettant son piètre couvre-chef, une sorte de turban, en place. Il grimpait les marches, souriant et fier, alors que Karyn ruminait intérieurement. '' Echouer ''. C'était bien un verbe qu'elle n'avait plus entendu depuis fort longtemps. Depuis l'assassinat de son père, en réalité. L'échec était fort bien puni, avant ce temps là. L'humiliation n'en était qu'une maigre part. Cela dit, ce n'est pas pour autant qu'elle apprit l'humilité. Qui lui est et lui restera sûrement inconnu, au vu de sa fierté plus que développée. Elle ne répondit donc guère à Drake, qui de toutes façons était déjà parti. Elle prit ses affaires et cette fois-ci les posa sur son hamac, bu une gorgée de rhum et se dirigea vers le pont tout en frottant son poignet. Il n'y avait pas été doucement...
Le soleil lui brûla les yeux dès son arrivée sur le pont. C'était une journée magnifique et idéale pour le départ du Warwick. Le temps était parfait ; le soleil brillait de mille feux, le vent était assez puissant sans devenir bourrasque, et la température n'était ni trop froide ni trop chaude. L'équipage s'activait sur le pont, commandé par Drake '' le frénétique ''. Oui, c'était un surnom qui lui allait mieux que '' langue-de-varan '', qui restait pour le moment un réel mystère... Ou un surnom inventé par sa seigneurie lui-même ! Ce qui devait être le cas. Donc, pour le moment, ou jusqu'à ce que son surnom soit pleinement justifié, cela sera Drake le frénétique. Ou le schizophrène. Karyn aviserait. Et cela n'avait en fait que trop peu d'importance face à la merveilleuse aventure qui l'attendait. Mais, pour le moment, le pont devait être nettoyé. Elle rejoignit donc son seau, et commença à briquer. Les minutes étaient longues. Heureusement que parfois, des matelots demandaient son aide pour d'autres activités plus '' originales '' que de frotter un pont qui sera de toutes façons piétiné quelques secondes plus tard à peine après le passage de l'éponge. La jeune femme s'essuya le front, trempé de sueur. Tout comme le reste de ses vêtements d'ailleurs. Elle se remémora les paroles du jeune fils du capitaine, du fait qu'elle '' empestait le propre ''. Voilà qu'il allait être satisfait, ce jeune bougre. D'ailleurs, quel âge avait-il ? Il n'était sûrement pas plus vieux que Karyn, si oui, d'un ou deux ans tout au plus.

Le quartier-maître hurlait les instructions à l'équipage. Le bateau était prêt à quitter le port. Les marins couraient sur le pont, les voiles étaient désormais tendues, gonflées par le vent. Karyn regardait la scène, assise sur le bastingage. Elle fermait les yeux et laissait la brise caresser son visage, profitant de chaque seconde de ce merveilleux instant. Toute sa vie elle avait rêvé naviguer. Bon, peut-être pas en tant que mousse, certes, mais tout a un commencement. Quand elle rouvrit les yeux, elle trouva à quelques centimètres de son visage celui du quartier-maître, très énervé. Il l'agrippa par l'épaule et la projeta vers le sol, toujours en la tenant, puis il renversa le seau sur elle. « Pas l'temps pour les rêveries, p'tit asticot » Karyn était encore sonnée quand le quartier-maître la releva par le cou et lui fit quitter le sol. Sa tête tournait, sa vision devenait floue, elle n'entendait plus aucun son, mis à part un sifflement constant et puissant qui l'affaiblissait encore plus. Elle ferma les yeux, elle n'avait plus d'air...
Revenir en haut
Drake Smith
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Avr 2013
Messages: 31
Masculin Balance (23sep-22oct) 虎 Tigre Feu
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Pirate
Point(s): 30

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 15:58 (2013)    Sujet du message: Un nouveau départ Répondre en citant

C'est alors que le quartier maître lâcha prise! Laissant retomber lourdement Karim sur le pont. L'infâme marin avait reçu un violent coup derrière la tête et pestait en se tenant la nuque. Il jurait et hurlait dans tous les sens. Mais lorsque ce dernier se retourna pour faire face à son agresseur il fut on ne peut plus surpris...

"Qu...Monsieur?! Mais enfin pourquoi?!"


Il s'agissait bel et bien de Drake. Ce dernier avait porté un coup sec avec un seau d'eau vide afin de libérer le jeune mousse. Bien que la violence était chose classique et répandue dans le monde sans pitié des pirates, Drake ne laissait pas pour autant ce genre d'exactions être commises sous ses yeux. Cela dépendait de son humeur à vrai dire. Mais là il était fortement décidé à ce que rien ne lui échappe.


"Monsieur Higgins...je croyais vous avoir donné un ordre. Un ordre simple et on ne peut plus clair: vous étiez chargé d'apporter les cartes numérotées au capitaine. Et vous le savez comme moi, que si pour ma part, je suis patient...ce n'est pas le cas de mon cher père. Je vous conseille donc vivement d'aller faire ce pour quoi vous êtes ici : suivre mes ordres."

Drake saisit alors l'un de ses poignards et vint le placer en une seconde sous la gorge du quartier maître en appuyant bien fort contre son épiderme puant et couvert de sueur, la lame s'enfonçant jusqu'à la limite de rupture.


"Suis-je clair monsieur Higgins?"

Le quartier maître grogna et défigura son visage d'une horrible grimace avant de plonger son regard haineux dans celui de Drake.

"Limpide...monsieur."


L'ignoble pirate s'enfuit lentement pour vaquer à ses affaires et tout en le regardant s'éloigner, Drake s'adressa à Karim avec fermeté.


"Toutes fois, il n'a pas tort sur un point. Pas le temps de rêver, ici on trime et on rame, on cravache et on s'accroche. Débrouille toi pour que ce pont rutile à tel point que tout l'équipage puisse s'admirer dedans! Et tu y resteras tant que ce ne sera pas le cas, ou plutôt..."

Drake avança un autre seau en bois rempli d'eau légèrement savonneuse et jeta au sol une brosse vieille et un peu sale. Puis il s'approcha de Karim et s'accroupit avant de soutenir le menton du jeune mousse avec sa main. Il sourit méchamment avant de reprendre...

"...tant que je n'aurais pas décidé que ce soit parfait. Allez au travail monsieur...?"


Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:00 (2016)    Sujet du message: Un nouveau départ

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Océans & Mers d'Arcane -> La Téthys Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com