Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Invocation du coyote

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de la Terre
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ne
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 12
Crédits Avatar: In a bad mood by CoyoteMange
Masculin Terre
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Marvelin
Point(s): 13

MessagePosté le: Jeu 28 Mar - 22:27 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Le coyote est dans un coin. Il se situe dans une petite pièce carrée, celle qu'il habite depuis déjà trop longtemps. Cette pièce est trop ennuyeuse et trop petite pour lui. Son petit lit inconfortable, l'odeur de paille et de pierre froide, le vent humide de la Rivière Blanche. Tout cela il ne le connait que trop. Il a bien tenté de recouvrir les murs nus de vestige de sa vie passée, comme des gravures qu'il avait réalisé lui même, mais ces pièces, tout comme lui, n'appartiennent plus à ce monde. Et l'ennui persiste, le ronge de l'intérieur, il va devenir fou si il ne sort pas très vite.

Une idée lui a traversé l'esprit, celle de trouver un invocateur. Au début, cela lui paraissait inimaginable; mais, les années passant, l'ennui et l'envie de liberté ont pris le dessus sur la fierté et le rejet des humains. Qu'importe l'invocateur, il sait qu'il va le faire souffrir de toutes façons. Alors il attend, la tête entre les pattes, allongé sur le sol frais. Il a entendu dire qu'il fallait faire passer une épreuve à l'invocateur alors qu'il venait à sa recherche. Bien que ne comprenant pas l'utilité d'une telle chose, le coyote s'est plié à l'usage.

Il a cherché pendant longtemps une idée pour éprouver l'humain qui viendrait à sa rencontre. Et, se rappelant les coutumes du peuple qu'il avait un jour aimé, a finit par trouver une idée. Préparer l'épreuve n'avait pas été des plus facile, car il avait fallut se procurer des plantes de l'ancien monde, perdues depuis longtemps. Il a finit par trouver; et créer cette potion que ses Hommes utilisaient pour évaluer la force, à la fois mentale et physique, des leurs. Le liquide brunâtre trône au milieu de la pièce, dans une carafe posée sur un tabouret. Rien de bien extravagant, juste un message écrit en lettres rouges. "Bois". Le coyote se souvient des effets. Une grande douleur physique. Des hallucinations. De la fièvre. Il se souvient que certains sont morts de l’absorption de ce liquide. D'autres ont eus de graves séquelles psychologiques. Mais qu'importe, il y a assez d'humains sur Arcane pour que quelques uns puissent subir son épreuve.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Jeu 28 Mar - 22:27 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marvelin
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 14
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Métier dans le jeu: Percepteur d'impôts et créancier
Point(s): 16

MessagePosté le: Lun 27 Mai - 21:27 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Journal de bord : arrivée au Temple de la Terre

Le voyage fut long et pénible, à la fois intriguant et effrayant. C’est la première fois depuis plusieurs années que je sors de notre belle capitale, et la première fois de ma vie que je m’en éloigne autant. Peut-être est-ce mon âge qui m’a poussé à exécuter pour la première fois un si long périple, je me devais au moins une fois de réaliser ce trajet. Les livres ne peuvent combler les vides que seuls l’expérience et le vécu sont capable de combler. Au moins arrêtera-t-on de me prendre de haut, et de me rabaisser en prétextant que je suis un couard qui n’ose sortir des murs protecteurs de la cité.
Toute action doit servir un but, et le mien se trouve devant moi. J’ai pu louer les services d’une caravane pour m’amener ici, moyennant quelques Tsuris et le fait que je ferme les yeux sur de menues entorses aux règles en vigueur. Je pourrais toujours revenir les contrôler, après tout mon engagement ne tenait que le temps du trajet.
Je me dois de procéder à quelques vérifications avant de m’élancer vers cet inconnu. J’ai pris soin d’emmener un sac avec des affaires que je juge utiles : gourdes d’eau, viandes séchées, deux vêtements de rechanges et couverture. Mon plus grand problème fut de me décider à emmener ou non une grande quantité d’argent, et finalement je ne l’ai pas pris. Si ce voyage doit être mon dernier, je tiens à ce que personne n’en tire de bénéfices matériels.

Note à celui qui trouvera ce journal :
si vous lisez ceci c’est que je suis mort, sûrement par votre faute. Sachez dans ce cas que vous avez commis une grave erreur. Dans les deux cas, vous ne pourrez rien en tirer de mes affaires : j’ai apposé mon monogramme sur toutes mes possessions, vous aurez donc du mal à trouver un acheteur.

Je dois l’avouer, une certaine excitation me gagne, comme j’ai rarement connu jusqu’alors. Je suis en face de ce prétendu Temple de la Terre, et l’édifice jette sur moi une certaine promesse de grandeur.
Une invocation. Voilà ce que je suis venu chercher. Ces créatures suscitent en moi tant de curiosité je dois l’avouer. Il s’agit ici de trouver un investissement, sans doute mon dernier. J’ai de plus en plus de difficulté à m’imposer dans mon travail, et la promesse d’avoir… je ne sais comment la nommer. Partenaire ? animal de compagnie ? chien de garde ?
Je crois que je vais garder le nom d’investissement. Soit elle répond à mes promesses, et dans ce cas ma carrière va prendre un nouvel essor, soit je n’ai plus qu’à utiliser le temps qu’il me reste pour me procurer un héritier en négligeant mon travail, une perspective que j’ai du mal à accepter. L’idée même de retraite de dégoûte.
J’ignore totalement ce qui m’attend, pour une fois j’avance sans connaître à l’avance tous les paramètres.

Mes dernières pensées vont à mon or. Puisse-t-il trouver bon investisseur si par malheur je ne reviens pas.



Marvelin rangea sa plume et laissa l’encre sécher avant de refermer son carnet. Il trouva vite sa place dans une des nombreuses poches de son manteau, celle au-dessus de la petite arbalète, sur le côté gauche. Un simple geste du doigt pour effleurer sa crosse, et l’homme se sentit un peu plus soulagé.
Il porta un regard ridé aux alentours : le paysage était troublant, loin des pavés de la cité, de sa droiture, ses arrêtes nettes, ses angles calculés. Puis le regard alla au temple, le plus proche de Lüh. Trop loin, et il n’aurait sans doute pas supporté le voyage. Tant mieux ! au moins cette recherche d’invocation ne sera pas une trop grande perte de temps. Il ne devait pas se laisser intimider par le lieu, et si possible, n’exprimer aucune crainte ni songer au moindre doute. La première impression et la bonne, et il décida de ramener son jugement à plus tard en ce qui concerne l’endroit.

Marvelin se redressa, ajusta son chapeau et épousseta la poussière de ses vêtements : il fallait faire bonne mesure pour une hypothétique première rencontre, même si il ignorait tout de la démarche à suivre. Allait-il remplir un formulaire ? procéder à un entretien ? il détestait l’inconnu, ce qui l’incitait à ne pas sortir de la capital. Il prît son bâton de marche – une simple branche – et resserra son écharpe.
De la prestance, voilà ce qu’il devait faire figurer. Marvelin resta quelques minutes immobile, à fixer l’entrée béante qui s’offrait à lui, et pratiqua ses exercices de respiration. De longues inspirations régulières. Il força son dos à rester droit et à ne pas accuser le poids des ans. Il devait se vider l’esprit, chasser ses doutes et faire face.

Arrête de réfléchir et avance. Cela ne doit pas être bien plus compliqué qu’une visite chez un contribuable…


Une dernière inspiration, et le voilà qui marche vers cet inconnu.
Revenir en haut
Yôh
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 22 Mai 2013
Messages: 9
Crédits Avatar: Yuyan Xian Sheng
Masculin Poissons (20fev-20mar) 羊 Chèvre
Métier dans le jeu: Noble et érudit
Point(s): 8

MessagePosté le: Mar 28 Mai - 16:36 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Ce n'est jamais vraiment fatigant de se déplacer, lorsque l'on bénéficie des avantages de la noblesse. Les bras prêts à porter vos affaires sont innombrables et peu chers. C'est déprimant de voir que tant d'individus se contentent de telles activités plutôt que chercher autre chose. Tenez, par exemple: il est évident que se lier à une invocation fournit un formidable tremplin social et monétaire, permettant du coup de donner plus de sens à la vie d'un homme qu'à l'existence d'un outils. Pourtant, parmi les 8 personnes qui m'accompagnent dans cet endroit, pas un ne semble tenté par les innombrables possibilités qu'offre l'endroit. Leur incapacité à ne serait-ce que tenter d'améliorer leur condition me fascine autant qu'il m'incommode. Alors je les abandonne là. Je leur demande de m'attendre. Ils ne partiront pas, la moitié de leur salaire ne sera versé qu'une fois de retour à Lüh. Je les entends s'invectiver pour décider de s'il faut allumer un feu de camp alors que j'avance vers le Temple.

C'est un édifice monumental. Je n'en avais vu que des peintures, des schémas ou des plans. Inutile de dire que la version réelle est autrement plus impressionnante. La construction représente parfaitement l'énergie et l'élément du lieu, et je me sens à la fois écrasé par sa masse et protégé par sa solidité. Il s'écoule un certain temps durant lequel je me contente d'observer les lieux. L'architecture ne ressemble à rien d'autre, et je ne peux m’empêcher de me demander qui a construit les lieux. Les dieux ont-ils eux-même sculpté la roche? Les questions ne cessent d'affluer. Combien d'invocations se trouvent ici? Chaque fois que ma route croise une alcôve ou un passage, j'ai l'impression qu'un regard se pose sur moi.

Plus j'avance profondément dans le temple, plus la poussière est épaisse entre les dalles du sol et la semelle de mes bottes. On dirait que je marche sur une couche de coton. Le bruit mat de mes pas ne résonnent plus contre les parois de pierre. La lumière a beaucoup faibli et il devient difficile d'y voir quoi que ce soit. Je suis sans doute trop loin, je devrais retourner plus près de l'entrée. De toute manière, je ne sais pas où aller. Certaines salles sont forcément vides, certaines épreuves trop dangereuses. Je reviens sur mes pas durant plusieurs minutes. Sur les côtés, il y a de nombreuses voies. Que choisir? Quelle route prendre? Il est terrible de constater que la créature qui m'accompagnera vraisemblablement tout au long de ma vie doit être choisie au hasard. Ou alors, le destin? Je devrai demander la réponse à cette question à... eh bien, à la créature qui m'accompagnera à l'avenir.

Agacé par ces hésitations constantes, je décide d'une entrée. Voilà, hop, je passe une petite arche et je me retrouve dans une salle cubique d'intéressantes proportion. Dans un coin, sur une paillasse, se tient un être aux airs de canidé. Je précise, car ce qui se tient devant moi est évidemment bien plus que ce qu'il parait. Je souris avec appréhension, m'avance de quelque pas et m'incline respectueusement avant de me présenter.


Salutation. Je suis Yôhrodroast d'Ornonde. Je viens réussir l'épreuve que tu me proposeras.
Revenir en haut
Ne
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 12
Crédits Avatar: In a bad mood by CoyoteMange
Masculin Terre
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Marvelin
Point(s): 13

MessagePosté le: Mar 28 Mai - 17:51 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Les heures se succédaient et personne n'approchait. Et pourtant, l'ennui ne le prenait pas. Il était dans la même pièce depuis si longtemps déjà, que le coyote avait apprit à être patient. Et soudain, il sentit quelqu'un approcher. Avant même de l'entendre, ce fût l'odeur qu'il détecta. Le cuir des vêtements et la terre sous les bottes. Un voyageur. Puis le bruit de ses pas se fit entendre. Ils résonnaient dans la grande cathédrale de pierre qu'était sa prison. Il n'y avait pas souvent de visiteurs dans le temple, malgré sa notoriété. Les humains avaient peut-être peur d'eux. Mais peu importait, celui-ci venait pour lui, il en avait la certitude. L'excitation fit place à son sérieux habituel, il allait enfin être libre, courir de nouveaux dans les grandes étendues désertiques qu'il aimait! Malheureusement, il se souvint qu'il ne restait rien du monde qu'il avait connu. Et à ce moment l'humain entra dans la salle.

C'était un jeune mâle. Il était grand, portait des vêtements qui laissaient penser qu'il était excessivement riche. Au premier coup d'oeil, Ne se l'imagina comme quelqu'un de prétentieux et de condescendant. Il n'aima pas cette idée. C'est pourquoi il fût surpris lorsqu'il s'inclina humblement devant lui. Cependant, il ne cilla pas. L'homme parla. Yôhrodroast d'Ornonde. C'était un bien trop grand nom pour une créature si inutile. Il lui demanda le sien. Le coyote hésita à répondre, toujours sur la défensive, mais finit par lâcher de sa voix fatiguée.


"Ne."

Il se demandait quelle était l'épreuve. Bien sûr, elle n'était pas assez évidente pour lui. Stupide créature. Il releva lentement la tête et pointa la table du bout de son museau. Si l'humain ne comprenait pas ça, il n'était certainement pas digne de lui. Puis il sentit une autre odeur, une odeur n'appartenant pas au temple. Une autre personne, pour lui également? Impossible, il y avait des dizaines d'autres invocations qui attendaient d'être libérées. Il reposa tranquillement la tête entre ses pattes, fixant l'humain qui allait se soumettre à son épreuve.
Revenir en haut
Marvelin
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 14
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Métier dans le jeu: Percepteur d'impôts et créancier
Point(s): 16

MessagePosté le: Mer 29 Mai - 18:36 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Du bruit fut ce qui l'encouragea à avancer. Il n'avait aucune idée de la démarche à suivre en ce qui concerne le... "recrutement" de ladite invocation. Le manque d'accueil n'aidait pas à la poursuite de la démarche. Était-ce une épreuve ? devait-il simplement chercher de lui-même dans ce palais de pierre ? Il faillit faire demi-tour, s'attendant à avoir raté quelque chose d'essentiel, ou tout simplement n'ayant pas été "choisi".

Milles questions se bousculaient dans sa tête, et l'idée de rebrousser chemin commença à venir au premier plan de sa conscience.

Je n'aime pas l'idée d'avoir dépensé de l'argent pour rien...


Puis le bruit. Un souffle, une voix dans les ténèbres. Voila qui redonna espoir à Marvelin.

Se dirigeant vers la source de ce qui brisait le silence, il commença à serrer fort son bâton de marche. Le rythme de sa démarche commença à se faire entendre.

Puis il entra dans la pièce, détaillant rapidement du coin de l’œil l'endroit, plutôt spartiate, loin de ce auquel il s'attendait, quoiqu'il n'avait pas vraiment d'attentes précises.
Ce qui le frappa le plus fut la présence de l'homme devant lui. Sa longue expérience dans sa carrière lui indiqua rapidement qu'il se trouvait en face d'un noble, mais était-ce vraiment un humain ou une fameuse invocation ? un piège ? une illusion ?

Bonjour
, dit-il d'une voix calme, avec la juste tonalité pour faire comprendre à son interlocuteur qu'il est venu ici dans un but précis.
Revenir en haut
Ne
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 12
Crédits Avatar: In a bad mood by CoyoteMange
Masculin Terre
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Marvelin
Point(s): 13

MessagePosté le: Mer 26 Juin - 16:21 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

(Yôh m'a l'air mort, on va donc faire sans lui)

Un autre homme entra dans la pièce. Celui ci était plus vieux. Plus fragile. Plus intéressant. Mais il n'avait pas l'air d'avoir remarqué le coyote, et s'adressait au noble à ses côtés. Le coyote ne fit rien, amusé. Un silence gênant s'ensuivit. Et le noble quitta la pièce sans un mot. La vue de l'invocation ne lui avait sans doute pas plu. Ah, qu'il aille en enfer, pourvu que l'autre puisse le sortir de sa prison. Il décida de faire remarquer sa présence.

- Bonjour, dit-il de sa voix fatiguée.

Il se releva avec difficulté sur ses pattes tremblantes. Il était fatigué d'être resté allongé pendant une éternité dans l'attente d'un invocateur. Le coyote dévisagea l'inconnu. Il était vieux, vêtu sobrement, rien d’impressionnant en comparaison du candidat précédent, mais curieusement c'était celui-ci que Ne préférait. Il décida de l'aider un peu.


- Une seule épreuve, dit-il en désignant la table au centre de la pièce du bout du museau. Si tu survis, mon âme sera liée à toi. Si tu échoue, et bien.. Je deviendrais le dernier de tes problèmes. Bonne chance.

Il s'assit de nouveau sur sa couverture et ferma les yeux. Cela allait prendre du temps.

(Désolée pour la longueur/nullité du poste mon chou, ça va pas fort en ce moment)
Revenir en haut
Marvelin
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 14
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Métier dans le jeu: Percepteur d'impôts et créancier
Point(s): 16

MessagePosté le: Mer 26 Juin - 20:31 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

C’était le noble que Marvelin avait dévisagé en premier. Il était, après tout, l’incarnation même de la noblesse de Lüh, et les pires clients qui puissent s’imaginer lorsqu’il s’agit de céder au royaume un peu de leur or. Il n’est pas aisé d’alléger, ne fut-ce qu’un peu, une bourse pleine à en déborder. L’homme partit, et Marvelin espéra qu’il ne le pourchasse point pour traque intempestive de la part d’un chevalier du fisc.

Mais le vieil homme n’aurait pas accordé le moindre regard à l’inconnu si d’avantage il eût été introduit auprès de ce qui, vraisemblablement, les attendait.
Après toutes les histoires, toutes les singeries qui c’étaient racontées autour de lui concernant ces invocations et de leurs pouvoirs, c’est par un simple bonjour que l’étrange créature l’accueillit. Le regard de Marvelin ne parvint pas à contenir sa surprise en voyant l’être boiteux qui daigna révéler sa présence et par la même le convier à poursuivre ce qu’il avait commencé en entrant dans ce temple.

Si l’animal, pour quelques raisons obscures que ce soit, c’était abstenu de parler, Marvelin se serait contenté de poursuivre sa route en cherchant une piaule plus prometteuse. Mais non, et c’est justement l’inverse qui se produisit : il resta là, ses mirettes grandes ouvertes, tandis que se bousculait dans sa tête un véritable défilé d’émotions.

Joie ? tristesse ? déception ? panique ? peur ? curiosité ? dégoût ? rage ? incompréhension ?
A laquelle il pourrait bien céder ?

Aucune. Marvelin serra instinctivement la mâchoire plusieurs fois de suite, si fort qu’il en eu mal aux dents. Un vieux tic qu’il l’aidait à garder son calme, or c’est de calme qu’il allait avoir besoin dans les instants à venir, plus que durant la plus périlleuse de ses missions.

Un ch… non ! il ne le dirait pas. Le mot qui allait sortir de sa bouche enfin desserrée failli être le dernier, pour peu que la créature fût susceptible. Il se contenta alors à l’écouter, et attentivement, afin de ne pas perdre le moindre mot de ce qui se disait ici. Peu importe la raison de sa venue, maintenant qu’il se trouvât ici, il ne devait pas échouer.
L’invocation lui montra la table avant de se retourner à sa paille, et l’espace d’un instant, Marvelin se vit dans cet être mal assuré sur ses pattes et inspirant la pitié. Il resta un instant, tournant et retournant les paroles qui furent prononcées, pour les mémoriser. Puis il osa un :

Bonjour
, certes un brin moins assuré que le premier. Il s’approcha de la table, et chercha durant un instant ce qu’il devait faire. Il tenta une autre approche que celle proposée.

Je me nomme Marvelin. A qui ai-je l’honneur ?

Et ce faisant, il tenta, tout en se présentant, de procéder au geste sans doute le plus couteux qu’il lui était donné de réaliser, celui qui pourtant si simple, semble être le plus irréalisable à la fois.

Il posa une main sur la table.
Revenir en haut
Ne
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 12
Crédits Avatar: In a bad mood by CoyoteMange
Masculin Terre
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Marvelin
Point(s): 13

MessagePosté le: Lun 1 Juil - 09:33 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Un chien, c'est ainsi que l'humain l'avait appelé. Il n'avait pas dû voir beaucoup du monde dans sa vie, alors Ne n'en tint pas compte. Cela lui fit même esquisser un sourire, malgré son apparente expérience, il n'avait pas connu grand chose du monde. L'idée que l'homme survive à son épreuve semblait ridicule. Mais ce n'est pas comme si Ne n'avait pas l'éternité devant lui, et il était patient. Il entendit une question mais n'y fit pas attention; l'homme n'avait pas besoin de la réponse pour commencer, ni même d'instruction de sa part. La cruche en terre cuite contenant la drogue se tenait sur la table, l'ordre de boire inscrit dessus. Le coyote laissa donc l'humain à son épreuve et s'en alla dans ses rêves de grands espaces.

(C'est court mais bon t'as avancé de dix secondes quoi :p)
Revenir en haut
Marvelin
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 14
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Métier dans le jeu: Percepteur d'impôts et créancier
Point(s): 16

MessagePosté le: Mer 3 Juil - 20:29 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Aucune réponse de la part de l’animal, ou de la chose qui y ressemble, à se demander si elle n’était pas avare en paroles. Un peu plus de précision eut été la bienvenue, aussi Marvelin se résolu à chercher la suite par lui-même. Son regard se porta sur la table. Elle ne l’avait pas mordu, aucun piège ne s’était déclenché, et seul le silence risquait d’attenter à sa vie.
Les yeux de l’homme durent s’accoutumer à la lumière car, pour la première fois il remarqua le pot trônant sur la table. Sa vue devenait de moins en moins bonne remarqua-t-il, car avant, il aurait de manière forte aise discerné une pièce dans la pénombre la plus noir.

Il comprit enfin ce que le chien – à défaut de trouver un nom adéquat – avait voulu lui montrer avec sa truffe. Les promesses emplissaient la jarre, mais un examen minutieux ne lui permit pas de deviner les effets de la substance. Un toast devait être porté en son honneur ? une coutume locale ? rien n’est moins sûr, et la vérité ne saurait venir que quand cette cruche sera vide.

Il porta le récipient à sa bouche, en renifla le contenu et, se tournant vers le chien, le leva.

Puissions-nous nous comprendre
, mais l’animal ne le regardait pas. Fermant les yeux, Marvelin inspira goulument l’air par son nez, avala en plusieurs gorgées la mixture sans se focaliser sur son goût, et toussa plusieurs fois. Dans sa précipitation, il avait failli s’étrangler, mais il retrouva vite sa contenance et posa la cruche sur la table.

Il se tenait droit, attendant la suite...
Revenir en haut
Marvelin
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 14
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Métier dans le jeu: Percepteur d'impôts et créancier
Point(s): 16

MessagePosté le: Lun 15 Juil - 18:56 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Vertiges, nausées... la liste des ingrédients qui composaient la décoction était inconnue de Marvelin, et bien qu'habitué à de la nourriture fade, sans goût et peu coûteuse, il n'aurait su décrire ce qui venait d'entrer dans son gosier. Les saveurs se mélangeaient en un maelström de sensations tantôt sucrées, tantôt acides, tantôt douces, tantôt aigres comme un chat. Le vieil homme ferma les paupières, tant il avait l'impression que la mixture allait lui ressortir par les orbites, quitte à expulser ses yeux.

Et il ne tint plus.
Il sentit le contact du bois sous une de ses mains, ce qui signifiait qu'il commençait à perdre l'équilibre et que par réflexe, il s'était agrippé à la table. De son autre main, il se pinça les narines, une vieille astuce pour faire passer un goût désagréable, mais il lui semblait que cela ne suffirait pas. Il commença à tousser et à chanceler, hésitant entre assurer de son autre main son maintient à la table et porter celle-ci à sa bouche, geste purement naturel.

Un violente toux l'obligea à adopter ce deuxième choix. Il y crut perdre ses dents et sa langue.

Quand son esprit se focalisa de nouveau sur lui-même lorsque la toux se calma, il avait perdu le contact du bois, mais avait gagné celui du sol dans son dos. Tombé ? sûrement, la douleur ne tarderait pas à venir. Autant rajouter la honte d'une mort par empoisonnement par celle causée par une hanche brisée, reste à savoir laquelle des deux l'emportera.

Marvelin eut l'impression que son esprit, ne voulait plus subir la contrainte d'un corps, divaguait dans un océan aussi tourmenté que dans ses pires cauchemars.

Pourquoi ?
cette pensée semblait être la chaloupe de sa raison, et s'y accrocher semblait lui faire oublier la tempête. Pourquoi ?

De nombreux souvenirs lui revinrent en mémoire, trop nombreux pour les distinguer correctement, trop enfouis pour oser se les remémorer, certains avaient même dû être oubliés.

Qu'importe le passé !
hurla-t-il, sans qu'il eut l'impression que sa voix porta, ce qui compte, ce sont nos actes et ce que l'on en fait !
Il n'était pas certain de la pertinence de ses propos, alors il cria simplement : POURQUOI ?

Pourquoi cela ? pourquoi cette potion et pas une méthode plus ADMINISTRATIVE ?
Revenir en haut
Ne
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 12
Crédits Avatar: In a bad mood by CoyoteMange
Masculin Terre
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Marvelin
Point(s): 13

MessagePosté le: Sam 3 Aoû - 07:50 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Le coyote était déjà loin dans ses souvenirs lorsque l'homme avala le poison. Ses souvenirs... Il avait la sensation de plus n'avoir que cela qui le retenait à la vie. Et quelle vie... Il tournait en rond dans cette petite pièce depuis ce qui semblait être une éternité. Et ses pensées l'amenèrent bien avant ce laps de temps, dans ce monde si beau et si doux qu'il avait créé il y a si longtemps, sous le soleil du désert rouge. Il parla à tous les Hommes qu'il avait vu naître et mourir, visita de nouveau chaque village. Puis il les vit de nouveau détruire leur beau désert, oublier leurs dieux... Ne en avait assez de ressasser toujours les mêmes souvenirs. C'est d'ailleurs pour cela qu'il s'était résolu à recevoir un invocateur: l'ennui. Comme tout vieillard, il souffrait de la solitude.

L'homme arrêta de crier et le silence revint dans la pièce. Le coyote ouvrit lentement les yeux et se releva. Il fixa un temps le corps étendu sur le sol, afin de s'assurer que Marvelin était bien vivant. Il s'avança ensuite vers lui et dit:

- Ce dont tu viens de faire l'expérience est l'Hura. Il y a bien longtemps, ce poison était utilisé par les gens de mon peuple pour tester un homme qui passait à l'âge adulte. Il marqua une pause. Je n'ai pas besoin de te dire que certains ne l'ont jamais atteint. Un sourire se dessina sur ses babines. Tu devrais être heureux, vieillard, cela aurait pût être une épreuve de force et je doute que tu n'aies eût une chance.

Marvelin devenait donc son invocateur. Ne doutait qu'il verrait du pays à ses côtés vu son âge avancé, mais l'homme l'avait déjà surprit en survivant à son épreuve, il pouvait encore le surprendre. Il s'écarta pour le laisser reprendre son souffle et attendit.

[Désolée désolée du retard, il s'est passé pas mal de choses dernièrement j'avais pas du tout le temps]
Revenir en haut
Marvelin
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 14
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Métier dans le jeu: Percepteur d'impôts et créancier
Point(s): 16

MessagePosté le: Lun 12 Aoû - 10:22 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Dans sa torture spirituelle, Marvelin revécut certains évènements de sa vie qu’il aurait préféré oublier. Les molestations de son enfance, la déception du trafic de son père, sa première fois avec une femme, sa deuxième aussi, son mariage avorté, le devoir de dénoncer ses meilleurs amis… Il profita de cette tempête de souvenir pour faire le point sur sa vie, ce qu’il a réussi, ce qu’il a raté… Tout dans son travail avait été une réussite, mais son existence à lui ? bien peu de chose en ressortait.
La tempête commença à doucement s’apaiser tandis qu’il prenait lentement conscience de ce qu’il aurait toujours voulu. Une légère brume se leva, enveloppant tout ce qu’il connaissait. Marvelin commença à discerner quelque chose derrière ce brouillard, et il sût, sans savoir pourquoi, que si la tempête lui montrait ses souvenirs, cette brume lui montrait son avenir.
Un visage commença à poindre, un visage juvénile.

Puis la brume se dissipa violemment, et le visage fit place à une figure bestiale. Après plusieurs clignements d’yeux, Marvelin prit conscience qu’il se trouvait en face de la créature qui l’avait invité à boire cet étrange breuvage. Elle avait cherché à l’empoisonner, mais il avait survécu, ce qui en soit, était plutôt gratifiant. Il se souvint que cette prétendue invocation lui avait parlé, mais l’homme mit un moment avant que sa bouche ne veuille prononcer le moindre mot.

C’est... parvint-il à dire avec ce qui semblait être l’équivalent d’une semelle usée en guise de langue, c’est gratifiant de savoir, que je suis un homme. Il n’aurait pas été plus simple de me demander mon âge ?

Il se maudit en comprenant que le sarcasme ne l’aiderait pas. Marvelin se mit en position assise, sentant ce qui allait être un bel hématome sur un de ses côtés. Il fixa longuement la truffe en face de lui.

Honnêtement, je me demande ce que j’aurais préféré. Mourir les os brisé ou empoisonné ? faites que je n’ai jamais à refaire ce choix. Les implications de sa survie commençaient à se faire jour.
Que va-t-il advenir maintenant ? dois-je conclure un pacte, signer un contrat ? ou vas-tu me suivre tout au long de ma vie du haut de tes quatre pattes ?

La panique commença à poindre lorsqu'un courant d'air sur son crâne l'avertit qu'il avait perdu son précieux chapeau.
Revenir en haut
Ne
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 12
Crédits Avatar: In a bad mood by CoyoteMange
Masculin Terre
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Marvelin
Point(s): 13

MessagePosté le: Ven 16 Aoû - 15:02 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

L'homme n'avait pas l'air de se remettre trop mal de son expérience. Il osait même poser des questions. Le coyote réprima un rire et recula de quelques pas pour lui permettre de se relever.

- Oh, il est évident que ce rituel n'a plus la même signification depuis bien longtemps. Il n'empêche que vous avez passé l'épreuve avec succès.

Il n'était pas sûr que c'était une bonne idée de prendre comme invocateur un homme aussi vieux. Non pas qu'il ait eût un quelconque intérêt à avoir un humain fort, mais cela signifiait pour lui qu'il devrait retourner bientôt au temple, dans l'attente interminable d'un nouvel invocateur. Une quarantaine d'années, tout au plus. Il ignora ses complaintes, il n'avait pas de temps à perdre avec des enfantillages.


- Maintenant, nous sortons, et vous faites de moi ce que vous voulez,[i]dit-il avec empressement.

Il lui indiqua son chapeau du bout de la truffe et parti sans même l'attendre. La liberté l'appelait et il ne voulait pas la faire patienter. Le coyote avait hâte de voir ce que les dieux arrogants avaient fait du monde qu'il avait si longtemps parcouru. Il se doutait qu'il était en tous points différent, mais espérait au fond de lui qu'ils avaient eût la bonté de recréer le désert rouge qu'il chérissait tant. Sans même un regard vers la cathédrale de pierre, il sortit du temple et attendit son nouveau "maître", admirant la vue qui s'offrait à lui.
Revenir en haut
Marvelin
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 08 Mai 2013
Messages: 14
Masculin Bélier (21mar-19avr) 馬 Cheval
Métier dans le jeu: Percepteur d'impôts et créancier
Point(s): 16

MessagePosté le: Mar 20 Aoû - 13:54 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Ah ! merci, dit Marvelin avant de récupérer son chapeau. Il l'épousseta et le fixa sur son crâne, un geste naturel qui l'aida à reprendre ses esprits. Il fallait décider d'une démarche à suivre à partir de maintenant.

Il avait une invocation. Son invocation. Peut-être qu'il aurait dû se renseigner sur les conséquences, prendre un tel risque ne le ressemblait pas. Partir hors de la ville pour braver un danger inconnu, et rencontrer un être qui fut autrefois une sorte de dieu... inconcevable. Qu'est-ce qui lui avait prit ? il avait faillit mourir ! enfin, ce que l'invocation avait laissé supposer. Une rapide pensée pour le noble, rapidement venu, rapidement parti, est-ce que lui aussi aurait survécu, ou bien aurait-il succombé ?

Le temps était maintenant de réfléchir aux conséquences de son acte. Qu'allait-il faire maintenant ? faut-il considérer son invocation comme un animal de compagnie ? ou comme un... un enfant ?

Dites moi, vous... Marvelin se rendit vite compte qu'il parlait à une pièce vide. Ou une cellule. Il lui faudrait se renseigner sur les conditions dans lesquelles son invocation avait vécu.

Ne... elle s'appelle Ne... ou il ?


Le vieille homme sortit de la pièce. Un bref regard au reste de l'édifice, et il pressa le pas vers la sortie. Il s'efforça de ne pas imaginer ce qui vivait dans les profondeurs obscures du temple, ni quelles étaient les épreuves de ces créatures. La sienne avait été de boire le contenu d'une fiole. Il l'a fait, maintenant il a son invocation et un sacré mal de hanche. Un nouveau paragraphe doit s'écrire, inutile de revenir dessus.

Il retrouva Ne, en contemplation. Il vint se tenir à son côté, avant de décider de s'asseoir. Ses épaules avaient décider de lui faire subir, pour une fois, le poids de sa vie.

Bon, et bien... voila. Il avait peur d'élever la voix, de peur que quelqu'un l'entende, fusse-t-il à un millier de kilomètre. Pour être honnête, c'est la première fois de ma vie que je n'ai aucune idée de ce que je dois faire. une idée ?
Revenir en haut
Ne
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 24 Mar 2013
Messages: 12
Crédits Avatar: In a bad mood by CoyoteMange
Masculin Terre
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Marvelin
Point(s): 13

MessagePosté le: Sam 24 Aoû - 17:35 (2013)    Sujet du message: Invocation du coyote Répondre en citant

Ne entendit les pas lents de son humain approcher. Il avait du mal à contenir son excitation et la lenteur de Marvelin l'énervait grandement. Cependant, il ne se plaint pas et attendit qu'il s'assoit à ses côtés. Le coyote retient un sourire en sentant le vent courir dans sa fourrure. Cette sensation lui avait manqué terriblement. Il avait envie de dévaler la montagne, de sentir le gravier crisser sous ses pattes. Mais cela serait mal venu par rapport à son libérateur. Il entendit à peine la question qu'il lui posa. Ne n'avait pas la moindre idée de ce qu'il allait faire. Il n'avait jamais vu ce nouveau monde.

- Tu pourrais commencer par me faire visiter le pays, puis nous aviserons. Dit-il sans même le regarder.

La joie lui tordait le ventre, et il la dissimulait à peine.

[Je propose qu'on arrête là? happy ]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:22 (2016)    Sujet du message: Invocation du coyote

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de la Terre Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com