Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Des étrangers à Sombreglace
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Plaine Glacée
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jawhara elm'Zohra

Hors ligne


Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 54
Crédits Avatar: DA Neonoir
Féminin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Apprentie Oracle de la tribu des Nahkati
Invocation(s): Körlys
Invoqueur: /
Sorts: Ceux de mon futur Taharkä.
Double compte: Erine Lanfeust/Samie
Point(s): 301

MessagePosté le: Mar 19 Mar - 17:46 (2013)    Sujet du message: Des étrangers à Sombreglace Répondre en citant

Jawhara s’était sentie pousser des ailes lorsqu’un attroupement de garde s’était lancé à sa poursuite. A plusieurs reprise elle avait glissé sur des plaques de glace mais, à chaque fois, elle se remettait aussi sec sur ses jambes et reprenait sa courses folles à travers les rues de Sombreglace. Elle ne savait pas où elle allait, ni où il avait bien pu se cacher mais elle n’avait qu’une seule chose en tête : retrouver son tahärka. Et personne n’empêcherait ses retrouvailles. Non, personne.

Le souffle court, ignorant sa douleur, aveuglée par son envie de voir apparaitre le demi-dieu à chaque coin de rue, elle ne remarqua pas le bras sorti de nulle part qui l’empoigna brutalement la tira vers lui. Elle n’eut pas non plus le temps de crier sa surprise que la silhouette sombre d’un inconnu l’entrainait déjà avec elle au travers d’un escalier s’enfonçant dans ce qui semblait être un sous sol. Arrivée dans la dernière pièce, l’inconnu lâcha le poignée de la jeune femme tout en ferma la porte derrière lui. Jawhara, sa poitrine se soulevant brutalement sous sa respiration saccadée, recula de quelques pas hésitant s’éloignant doucement de la personne qui, maintenant qu’elle pouvait le voir plus distinctement, était dissimulée sous une longue cape sombre.
Il s’était retourné et sans même voir son visage, elle sentait son regard sur elle. Elle eut envie de hurler. Mais une fois encore il fut plus rapide à agir et sauta sur elle plaquant une main sur sa bouche pour l’empêcher de crier. Elle sentit son dos butter contre le mur tendit que calmement il lui murmurait de se taire. Il (car elle devina la présence singulière d’un homme à travers ses postures et sa manière d’agir) fut si proche d’elle qu’elle put sentir son souffle chaud à coté de son oreille. Son cœur, à elle, s’était emballé et tambourinait avec force sa poitrine. Il resta un instant immobile sans sembler être gêner le moins du monde de cette soudaine promiscuité.

Lorsqu’il se dégagea enfin, Jawhara respira un bon coup. Elle avait si chaud, elle qui, depuis ses dernières jours, se plaignait si souvent du froid insoutenable de cette affreuse région. Heureusement pour elle, la douce couleur café au lait de sa peau dissimula la légère teinte rose que venait de prendre ses joues. Encore toute chamboulée de ce retournement de situation, elle en oublia Körlys et écouta d’une oreille distraite le discours de l’étrange inconnu.

« … s’attendre un accueille chaleureux pour vous deux ici. »

*Hein… quoi ? * Elle revint à la réalité quand il fit glissé son capuchon et dévoila un visage chaleureux et acceuillant. L’inconnu était un beau jeune homme à peine plus âgé qu’elle. A présent il tendait sa main vers elle tout en lui faisant part de quelque bon conseil à propos de son invocation. Son invocation ? Elle dégringola du petit nuage sur lequel elle s’était expulsée rêveuse en se remémorant le véritable but qu’elle s’était fixée.

- Tu as rencontré Körlys ?! s'exclama-t-elle brusquement. Il va bien ? Tu sais qu’il lui ai est arrivé ? continua-t-elle soudainement paniqué.
- Héé du calme, je t’ai dis à l’instant que j’avais assisté à la scène de loin. Tu sais, que ton invocation se baladait dans les rues et qu’un groupe l’a agressé sans la moindre raison. Enfin si… mais leur haine pour les divinités n’ai pas une excuse valable pour de tel agissement. (Voyant la panique poindre à nouveau dans le regard de la jeune fille) Ne t’en fait pas il s’en ai sorti après avoir usé d’un sacré tour de magie ! (silence) Mh.. pardonne mon intervention un peu brutal et mon sérieux manque de politesse ! Je suis Armon de Sombreglace. Et quel est ton nom belle étrangère ? conclut-il un large sourire bienveillant accroché aux lèvres.
- Je.. euuuh.. Jawhara elm’Zohra du Désert d'Ambre, dit-elle légèrement confuse par le compliment qu’elle venait de recevoir.

Cependant, la douce aura apaisante qui émanait du jeune homme fut très vite voilé par de tristes pensées. Il fallait fuir Sombreglace au plus vite. Mais l’idée de quitter la ville sans aller remercier Sophia pour toute la gentillesse dont elle avait fait preuve envers eux l’attrista profondément. De plus elle avait toute ses affaires encore chez elle. Mais elle était sûre que la maison de Carliste et sa mère était étroitement surveillé. La jeune femme baissa la tête et soupira ne sachant quoi faire.

- Qui a-t-il ? s’inquiéta Armon.
- Je ne peux partir d’ici sans mes sacs de voyage, chuchota-t-elle la mine déconfite. Ils contiennent des objets très importants à mes yeux que je ne peux abandonner…
- Si ce n’est que ça je pourrais peut être aller les chercher ?
- Je.. vraiment ne te..
- Pas de ça avec moi ! Allez, où sont-ils ?
- Chez Sophia, répondit-elle réalisant qu’elle ne connaissait que son prénom. Mhh… elle a un fils, Carliste. Ils habitent seuls dans une petite maison un peu reculée des autres quartiers.
- Oh je vois. Très bien nous allons donc faire comme ça alors..

Toujours aussi altruiste, Armon lui expliqua alors le plan. Jawhara n’en revenait pas que quelqu’un en dehors de son hôte et son fils puissent faire par d’une gentillesse aussi grande dans cette maudite cité du nord. *Si Körlys pouvait le rencontrer, je suis sûre qu’il serait ravi de voir que tout les Hommes ne ressemble pas à ses idiots de barbare, pensa-t-elle*

Suivant les instructions à la lettre de son héroïque sauveteur, elle s’était glissée jusqu’à la porte dérober au nord de la cité. Armon lui avait prêté sa cape pour ne pas qu’elle attire l’attention et passe inaperçu dans la masse. Une fois sortie de la ville, elle devait alors trouver un endroit discret dans lequel se cacher le temps qu’il la rejoigne. Que les Quatre soit loué de lui avoir envoyé une telle bénédiction ! Elle s’était accroupie derrière un amas rocheux, et jetant de temps à autre des regards discret, guettant l’arrivé du jeune homme à travers la petite alcôve dans l’immense muraille. Jawhara pria alors que son tahärka ai trouvé un très bonne cachette également le temps qu’elle puisse l’invoquer à lui long de cette affreuse cité.



Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mar 19 Mar - 17:46 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Körlys

Hors ligne


Inscrit le: 04 Fév 2013
Messages: 56
Masculin Scorpion (23oct-21nov) Terre
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: -
Invocation(s): -
Invoqueur: Jawhara
Annonce: -
Inventaire: -
Sorts: Plante 1-2 ; Géokinésie 6-8 ; Métamorphose
Point(s): 40

MessagePosté le: Mar 19 Mar - 22:03 (2013)    Sujet du message: Des étrangers à Sombreglace Répondre en citant

Intérieurement amusé, Körlys prit sous sa forme humaine la direction de la demeure de Sophia. Jawhara avait, encore une fois, été très confiante sans se méfier un seul instant de ce sois disant Armon. Le demi-dieu n'eut aucunement envie de manipuler l'humaine encore plus longtemps, mais il était encore une fois déçu. Au moins n'avait-elle pas insisté pour rester à Sombreglace ! Pour cela, Körlys pouvait être content. Par moment, elle pouvait se montrer raisonnable face au danger. Dommage que ce ne soit que trop rarement.

Marchant parmi les humains, Körlys regardait droit devant lui sans s'intéresser de ce qui l'entourait. Nul ne prêtait attention à lui, et il ne prêtait attention à personne. Il était telle une ombre en cette fin de matinée grise. Par moment toutefois, certains rustres vinrent à sa rencontre pour l'interroger. Toujours les mêmes questions. Ils cherchaient Jawhara et son "démon". Poliment, le demi-dieu répondait qu'il ne savait rien de toute cette agitation. Promettant d'ouvrir l’œil, il poursuivait silencieusement son chemin. Il finit, après de longues minutes de marche, par atteindre la demeure de Sophia. Celle-ci fixait son fils qui jouait avec d'autres enfants un peu plus loin. Un voile d'anxiété balayait son visage. Elle s'inquiétait, de toute évidence, du non-retour de Jawhara et de son Taharkä. S'avançant vers elle, il décida de décliner son identité d'emblée afin de ne pas perdre de temps. Sa voix rauque et sombre rappelait évidemment sa forme d'enfant divin et il n'eut aucun mal à convaincre l'accueillante humaine.

- C'est Körlys, j'ai du me métamorphoser pour passer inaperçu.
- Je m'inquiétai pour vous enfant divin, souffla Sophia. Sombreglace est agitée, j'ai cru comprendre que vous avez attaqué un ...
- Je me suis défendu, brusqua le demi-dieu.
- Je n'en doute pas, sourit-elle paisiblement. Toutefois, l'une de vos cibles était une personne très influente ici, la ville n'aura de cesse de vous retrouver. (Plus anxieusement) Et ... Jawhara est-elle ...
- A l'extérieur de la ville, en sécurité, coupa calmement Körlys. Je vais prendre ses sacs de voyage et quitter cette maudite cité. (Posant une main sur l'épaule de Sophia avant qu'elle se retourne) Merci pour votre hospitalité. Je ne doute plus que certains humains peuvent être généreux en ce bas-monde.
- Mais vous avez raison en pensant qu'ils sont très rares, ajouta-t-elle tristement.

Körlys resta à l'extérieur de la demeure pendant que Sophia cherchait les affaires de Jawhara. Le demi-dieu observait pensivement le jeun Carl' qui incarnant l'innocence et l’insouciance. A cet âge, songea Körlys, les humains peuvent être attachants, même aux yeux d'un enfant divin aussi renfermé que lui. Adossé contre un mur de la maison, il s'attira quelques regards suspicieux de rustres, mais il les ignora superbement en sifflotant un air gai. Après un court instant, la maîtresse de maison revint à lui avec les affaires de Jawhara. Körlys les prit avec lui mais il continua à fixer Sophia. Celle-ci tenait, avec un air nostalgique peint au visage, un arc en bois d'if. Très simple mais efficace, une telle arme était certainement utilisée dans la Plaine Glacée pour la chasse. Elle lui tendit l'arc, à la surprise de Körlys qui ne sut quoi dire.

- Mon mari s'en servait pour chasser. Je l'ai toujours gardé dans l'espoir qu'il revienne un jour. Mais ... Cette rencontre, avec Jawhara et vous m'a fait prendre conscience qu'il ne reviendra jamais. Elle dépend de vous, n'oubliez jamais cela.
- Pourquoi me donner un objet qui a tant de valeur pour vous ? s'enquit Körlys perplexe.
- Parce que personne d'autre ici ne le mérite, sourit Sophia. (Prenant le bras du demi-dieu dans un signe amical) Bonne chance, fils de Terra.

Pour la première fois depuis sa libération, mais également pour l'une des premières fois depuis sa création, Körlys ressentit une étrange sensation. De l'admiration. Du respect. Voilà ce qu'il éprouvait pour cette noble humaine. Peut-être vivait-elle humblement et n'avait aucune importance pour le reste du monde. Mais son âme était si pure que Körlys retrouva espoir en l'humanité. Plaçant l'arc et son carquois rempli en bandoulière, il rendit le sourire à Sophia avant de se retourner. La grande porte n'était pas très loin et il pourrait enfin quitter ce lieu maudit. Marchant d'un pas plus rapide d'une démarche fière, la main serrant le manche de l'arc, il continua d'ignorer les humains. Mais ce fut là une terrible erreur.

Après une courte marche, Körlys songea que tout était trop calme. Les rustres avaient cessé de s'agiter derrière lui, les habitants s'étaient discrètement écarté et plus une seule discussion animait Sombreglace. Lorsqu'il fut à quelques mètres de la grande porte, il comprit qu'il avait été repéré. Sans doute quelqu'un ayant épié la discussion avec Sophia et ayant averti les gardes. Pestant contre cet inconnu dénonciateur, Körlys se retourna et constata que les barbares, armés jusqu'aux dents, s'avançaient vers lui. Voyant que le demi-dieu les avait repérés, ils se mirent à courir en hurlant "Mort au démon!" ou "Tuez cette engeance!". Sans hésiter un instant de plus, sans songer à reprendre sa forme d'enfant divin, il dégaina son arc et encocha une flèche. Il connaissait parfaitement cette arme, ainsi que tout l'arsenal qu'avait utilisé les humains dans l'Ancien Monde. De la préhistoire jusqu'à l'ère moderne, il avait appris à toutes les manipuler. L'arc était, selon lui, l'une des plus belles armes jamais créées. Lorsqu'il relâcha la corde et que son premier projectile se ficha dans la jugulaire d'un garde l'empêchant de franchir la grande porte, il ressentit un frisson d'exaltation. Cela faisait des millénaires qu'il n'avait pas vécu une telle transe ! Il répéta le même geste sur le second garde près de la grande porte. Le champ fut libre, mais une véritable cohorte de barbares étaient désormais à ses trousses. Une chose était sûre : Körlys ne reviendrait jamais ici ! Courant à toute hâte, il ne tarda pas à rejoindre la planque de Jawhara. Bien plus endurant et rapide que les barbares encombrés par des armes trop lourdes, il parvint à prendre une longueur d'avance. Une fois à côté de l'humaine, il la releva sans trop de brusquerie. Calmant sa voix pour ne pas trahir sa véritable identité, il arma une nouvelle flèche tout en s'adressant à elle.

" Ton invocation est en lieu sûr, mais il ne faut pas traîner ".

Afin de morceler sa phrase en deux, il envoya une nouvelle flèche qui se ficha entre les deux yeux d'un des barbares. De toute évidence, le but de Körlys était de tuer le plus d'humains possibles. Jawhara voyant en lui une sorte de sauveur et non un demi-dieu désirant répandre la mort, il était libre d'agir. Rengainant son arc, il prit fermement Jawhara par le poignet en hurlant cette fois-ci, comme un humain désirant ardemment sauver leur vie.

" Cours ! "



Ancienne forme humaine :

"L'Homme est une plaie que nous autres, demi-dieu, avons eu le malheur de créer. Désormais nous devons les servir. Notre seul espoir est d'être possédé par notre propres créations. Mon seul espoir est d'espérer que cette humaine, Jawhara elm'Zohra, soit différente. Faute de quoi autant vivre à jamais dans ma prison qu'était le temple de Terra" - Körlys
Revenir en haut
Jawhara elm'Zohra

Hors ligne


Inscrit le: 29 Jan 2013
Messages: 54
Crédits Avatar: DA Neonoir
Féminin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Apprentie Oracle de la tribu des Nahkati
Invocation(s): Körlys
Invoqueur: /
Sorts: Ceux de mon futur Taharkä.
Double compte: Erine Lanfeust/Samie
Point(s): 301

MessagePosté le: Mer 20 Mar - 13:43 (2013)    Sujet du message: Des étrangers à Sombreglace Répondre en citant

Armon était alors apparut mais pas dans les conditions que Jawhara l’avait imaginées. Courant vers elle à vive allure, se retournant de temps en temps pour décocher des flèches, il semblait essayé de semer tout un attroupement de barbares. N’eut-elle eut le temps de se relever que le jeune homme était déjà à sa hauteur et lui souffla quelques nouvelles rassurantes sur Körlys. *Que Terra reçoivent toute ma gratitudes, soupira-t-elle.* Mais point le temps de se réjouir !

« COURS ! avait-il hurlé »

Il lui agrippa le poigné et la tira derrière lui . Ses jambes n’eurent alors pas d’autre choix que d’obéir à son ordre. La respiration saccadée, elle fit de son mieux pour ne pas ralentir l’allure mais voila qu’un poing de coté lui tapait dans le flanc gauche. De sa main vacante, ses sacs ballotant de chaque coté de son corps, elle plaça sa main vacante sur le point douloureux et appuya fort en espérant que cela y attenu la douleur.

Des cris stridents se firent entendre. Jawhara ne put alors pas résister à la tentation de jeter un regard rapide derrière son épaule. Son regard se figea en une vision d’horreur. Un duo de guerrier les pourchassait monté sur des scelles spécialement adapter pour être installer sur le dos de griffons. Les ailes des créatures, puissantes, faisait des hommes du nord des traqueurs redoutables. Elle voulut prévenir son ami mais aucun son ne réussit à s’extirper de sa bouche. Se concentrant elle finit par articuler difficilement le nom de son compagnon de fuite. Il tourna la tête et vit lui aussi la terrible nouvelle.

Heureusement pour eux, à moins d’une centaine de mètres se dressa l’orée sombre d’une forêt de conifères. A quelques mètres avant de l’atteindre, Jawhara trébucha. Dans la précipitation, elle s’était emmêlée les pieds et roula au sol son manteau se couvrant de poudreuse.

- Aaaaaaaarrrg…
- Allez un petit effort nous serons bientôt à couverts ! l’encouragea Armon.

L’ombre d’une des créatures passa au dessus d’eux. Son compagnon se pencha vers elle et l’aide à se relevait. Un nouveau gémissement quand la jeune femme pausa un pied au sol. Elle s’était surement tordue la cheville. Sans se découragé le garçon passa un bras sous le sien et lui fournir le meilleur appuie qu’il put. A l’instant ou leurs ombres ne faisait plus qu’un avec celle de la sylve blanche, un des griffons plongea sur eux. Malgré sa superficielle blessure, et sous le coup de l’adrénaline, le duo ne s’arrêta pas et s’enfonça profondément dans le sous bois. Il ne terminèrent leur course, à bout de souffle, une fois l’avoir traversé sur sa longueur et être sûre que leur assaillant avait abandonné toute poursuite.

Toujours dissimulé sous l’épais feuillage constitué d’aiguilles retenant le lourd manteau d’hivers, on pouvait voir les majestueuses montagnes de Zan se dresser devant eux.

« Nous devons nous réfugier là-bas, murmura alors Jawhara fixant les monts rocheux. C’est le seul endroit où je suis certaine que Körlys sera ravi d’être invoquer… »



Revenir en haut
Körlys

Hors ligne


Inscrit le: 04 Fév 2013
Messages: 56
Masculin Scorpion (23oct-21nov) Terre
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: -
Invocation(s): -
Invoqueur: Jawhara
Annonce: -
Inventaire: -
Sorts: Plante 1-2 ; Géokinésie 6-8 ; Métamorphose
Point(s): 40

MessagePosté le: Sam 23 Mar - 13:17 (2013)    Sujet du message: Des étrangers à Sombreglace Répondre en citant

La course-poursuite haletante avait fatigué Körlys plus qu’il n’aurait voulu l’admettre. Dans cette enveloppe faite de chair et de sang, il se sentait ridiculement faible. Depuis quand devait-il fuir devant des humains ? Enfin, au moins avaient-ils réussis à leur échapper. Lorsqu’ils s’arrêtèrent dans une petit forêt abritant quelque peu de la neige et des prédateurs de la Plaine Glacée, ils virent tous deux la partie Nord des montagnes de Zan. Intérieurement, le demi-dieu souriait. Enfin allaient-ils s’y rendre ? Pour aller où ensuite ? Sans doute Körlys proposerait-il de continuer jusqu’à Lüh pour confirmer sa théorie selon laquelle la plupart des Hommes étaient des écervelés.

« Nous devons nous réfugier là-bas. C’est le seul endroit où je suis certaine que Körlys sera ravi d’être invoquer… »

Jawhara avait, pour la première fois sans doute depuis qu’elle avait libéré Körlys, réussi à combler son Taharkä. Au fond de lui, il était soulagé et pouvait presque ressentir le contact avec sa nature. Toutefois, sur son visage d’humain, il se contentait d’esquisser un très léger sourire d’approbation. D’une voix calme, il répliqua à Jawhara.

« Je pense qu’il se plaira mieux dans les montagnes plutôt qu’à Sombreglace oui ».

Körlys fit quelques pas en avant en réfléchissant déjà à sa future apparition en forme d’enfant divin. Comment allait-il s’y prendre ? Se métamorphoser devant elle ? L’idée paraissait mauvaise, compte tenu du fait qu’il avait déjà manipulé Jawhara à propos du petit brigand des ruines de Nécra. Non, il devait s’y prendre autrement. Levant les yeux vers les cieux masqués par les arbres, il constata sans difficulté que la nuit allait tomber d’ici très peu de temps. Ils avaient dû courir très longtemps et même Körlys, sous la forme d’Armon, ressentit une profonde fatigue physique. Il fit tout de même quelques pas en avant, mais Jawhara peinait à marcher à cause de sa cheville. L’idée de sa nouvelle apparition s’imposa d’elle-même lorsqu’il s’adressa à elle, d’une voix toujours aussi calme.

« Nous allons rester ici cette nuit, je monterai la garde.
(Sentant déjà l’humaine contester) Ce n’est pas une option, ta cheville a besoin de se remettre et tu as besoin de repos. Ton invocation saura se débrouiller une nuit de plus, j’en suis sûr ».

L’enfant divin n’en ajouta pas plus et espéra simplement que Jawhara entrerait dans un sommeil profond. Cela lui permettrait de partir en pleine nuit et d’attendre dans un coin reculé qu’il se fasse invoquer. Il pourrait veiller de loin sur son l’humaine et sa supercherie passerait inaperçue. Et puis, une journée seule à marcher jusqu’aux montagnes lui permettrait sans doute de s’endurcir un peu plus. Armon ordonna à Jawhara de s’asseoir et de reposer sa jambe pendant qu’il cherchait du bois pour le feu. Par chance, la neige n’atteignait presque pas le sol assez sec grâce aux arbres épais les protégeant des flocons blancs et du vent glacial. Après une dizaine de minutes, l’enfant divin avait ramassé assez de bois pour entretenir un feu durant des heures. Se servant encore une fois de ses antiques connaissances sur les pratiques humaines, il arracha un léger morceau de son manteau qu’il mêla au bois sec. Frottant deux pierres ensembles pendant une minute, il parvint à créer l’étincelle suffisante. Le feu s’embrasa et apporta une lumière et une chaleur réconfortante, dans un lieu des plus hostiles. Créant une torche improvisée avec un autre morceau de son manteau, il s’adressa à Jawhara avec cet éternel calme rassurant. Volontairement, Armon et Körlys avaient des tempéraments très différents. Si l’un rassurait grâce à sa carrure, l’autre rassurait grâce à des mots et à sa simple présence. Du moins, c’est ce qu’il essayait de faire.

« Tu dois te reposer, je veillerai sur toi cette nuit. (Souriant) Et cesse de t’inquiéter pour Körlys. Je l’ai rencontré et l’ai conduit dans un lieu sûr en attendant que tu puisses l’invoquer. Il est sûrement plus en sécurité que nous à l’heure actuelle. Maintenant reposes-toi ».

Cette dernière demande, bien que prononcée avec douceur, sonnait comme un ordre. Dans son état, Jawhara risquait de ne pas mettre longtemps avant de s’endormir. Une seule chose était sûre : à son réveil, Armon, son sauveur, aurait disparu. Il pourrait lui parler pendant l’essentiel de la nuit et veiller sur elle, mais dès l’instant où elle s’endormirait, il partirait. Car l’enfant divin avait hâte de retrouver sa forme originelle, mais surtout de rejoindre les montagnes de Zan. Assis contre un arbre en fixant l’horizon, il sourit à nouveau. Avec une pointe d’amusement, il songea que leur incroyable voyage venait à peine de commencer, ici, à Sombreglace. Mais la suite de leur péripétie serait également pleine de surprise, l’enfant divin le savait. Körlys se surprit à remercier intérieurement Jawhara. Sans elle, il croupirait toujours dans le temple de son père. Elle se demandait s’il pouvait lui pardonner. Évidemment qu’il le pouvait, mais sa fierté l’empêchait d’aller jusqu’à la remercier. Jawhara ne dormant toujours pas, il continua à méditer en fixant les montagnes. En fixant son chez-soi.



Ancienne forme humaine :

"L'Homme est une plaie que nous autres, demi-dieu, avons eu le malheur de créer. Désormais nous devons les servir. Notre seul espoir est d'être possédé par notre propres créations. Mon seul espoir est d'espérer que cette humaine, Jawhara elm'Zohra, soit différente. Faute de quoi autant vivre à jamais dans ma prison qu'était le temple de Terra" - Körlys
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:12 (2016)    Sujet du message: Des étrangers à Sombreglace

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Plaine Glacée Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com