Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Premiers pas vers une vie nouvelle

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Syan
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 22
Crédits Avatar: Kankakanka (Loup); AndrSar (Ciel).
Féminin Scorpion (23oct-21nov) Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation au chômage.
Invoqueur: Denrou
Sorts: (Vent)
Point(s): 12

MessagePosté le: Mar 12 Mar - 21:41 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant

`Je me nomme Syan. Aer m’a créée il y a de cela bien longtemps afin de veiller sur les vents. J’accomplis donc ma tâche avec fierté, profitant de chaque moment pour succomber aux doux plaisirs que m’offre la vie. Je suis forte, rien ne me résiste. Je déchire sans efforts la chair tendre des victimes de mes chasses grâce à mes crocs acérés. Je peux poursuivre des jours entiers, sans m’épuiser, mes proies dans les forêts grâce à mes pattes puissantes. La foudre est mienne, le vent m’obéit. On me craint car je suis Syan, fille des cieux. Mais mon rêve prend fin maintenant.`


***


Lorsque Syan se réveilla, elle se trouvait toujours dans son étroite cellule, froide et humide. Les épais murs de pierre l’étouffaient. Pourtant, elle ressentait dans l’air une chose inhabituelle, un mouvement très léger, infime, ou lointain… Elle tendit l’oreille mais ne perçut plus rien. Etait-ce une illusion, une sensation simplement imaginée ? L’immortelle, emprisonnée là depuis des siècles ou des millénaires, commençait à tout oublier. Sa puissance, sa domination, l’odeur du vent, le goût de la viande, la sensation grisante qu’elle éprouvait lorsque les cieux lui obéissaient. Elle ne se rappelait plus sa liberté, elle avait perdu toute notion du temps. La louve poussa un soupir en s’écroulant au sol. Puis un silence profond pesa à nouveau sur le temple de l’Air. Les chaînes glacées qui retenaient Syan étaient lourdes ; un poids insoutenable que supportait la demi-déesse depuis déjà trop longtemps. Syan savait que seule, sans ses pouvoirs, elle ne pourrait s’échapper seule. Elle savait qu’elle avait besoin d’un humain. Les hommes étaient pour la plupart faibles, égoïstes, mais la louve sentait que parmi eux se dressaient des êtres au courage inégalable, capables de surmonter les épreuves les plus terribles ; des hommes au cœur franc, dans lequel la douleur avait forgé une bonté unique. Parmi eux, Syan en choisirait un.
La louve immortelle était songeuse lorsqu’une vibration dans l’atmosphère la fit revenir à elle. Quelque chose ou quelqu’un approchait. Elle en était maintenant persuadée. Elle pouvait entendre le moindre de ses gestes, sentir les battements impatients de son cœur. Syan attendait son invité, sur le qui-vive.





Revenir en haut
Skype
Publicité





MessagePosté le: Mar 12 Mar - 21:41 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Denrou
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 19 Fév 2013
Messages: 58
Crédits Avatar: Heise (2005) + Petites modif' par Ariez
Masculin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Vagabond
Invocation(s): Syan
Invoqueur:
Annonce: Aucune ~
Inventaire: Une épée lourde faite de bois et de roche de aiguisée, ainsi qu'une rapière faite dans les même matériaux
Double compte: Aucun ~
Point(s): 28

MessagePosté le: Mar 12 Mar - 22:58 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant

Denrou arriva devant le temple de l'air et s'arrêta un instant, l'admirant. La route qu'il avait faite était longue, ce temple immense ainsi que les épreuves sur lesquelles il pourrait tomber l'inquiétait. Mais il était trop tard pour rebrousser chemin et malgré son appréhension il n'en avait aucune envie.

Observant le temple il se remémora la cause de ce voyage.

Il était à l'auberge, celle dans laquelle il avait habitude de s'arrêter, le soir après une dure journée de labeur. Cela faisait quelques années qu'il n'avait pas quitté Lüh, abandonnant sa quête de retrouver sa mère. Vivant au jour le jour et faisant ce qu'il pouvait pour gagner son pain. - Ses techniques de combat l'avaient fortement aidé et elles n'avaient fait que s'améliorer au fil du temps. - Ce soir là, une discussion le fit sortir de ses pensées. Un chasseur ventait les mérites de son invocation à un autre homme. Le chasseur expliquait que sans cette invocation, il n'aurait peut-être pas réussi sa mission, bien qu'il n'avait "pas réellement besoin d'aide", évidemment. Denrou laissa aller son imagination et se vit au coter d'une de ces créatures, parcourant le monde, se voyant déjà retrouver sa mère et la ramener à la maison. Puis il finit par se persuader qu'une invocation serait nécessaire, avait-il raison ou tort, le sort en décidera, mais il allait tenter sa chance.

Le jeune homme ne connaissait pas grand-choses aux invocations, exceptés qu'elles avaient chacune un élément différent parmi le feu, l'eau, la terre et l'air. Il fit alors une rapide sélection, quel élément lui serait le plus utile ? Le feu ou la terre, il n'en voyait pas l'intérêt. L'eau : l'invocation pourrait peut-être le faire traverser des océans ? Quand vint-à lui une idée qu'il pensa la meilleure de toute celle précédente : l'air ! Avec un soutien aérien il pourrait savoir ou aller, voilà la solution !

Convaincu qu'il n'y aurait aucun problème une fois que l'invocation pourrait l'aider, il fonça rencontrer cet homme qui se vantait et lui demanda des informations. De tout son charabia qu'il eut débité, Denrou retint deux choses : Il faudra passer diverses épreuves qui dépendront de l'invocation. Ces épreuves peuvent être très dangereuse alors fait bien attention a toi. ainsi que cette phrase qui restera graver dans sa mémoire : Ces invocations ne sont pas des objets, contrairement à ce que pense de nombreuses personnes. Délivres-en une, lie toi d'amitié avec elle, car elles ont un coeur, comme toi.

Ces paroles lui rappelèrent la manière de penser des Masaatsu. Toutes ces années loin de chez lui l'avaient changé, et c'est en cet instant qu'il en prit conscience et ainsi qu'il décida de faire plus attention à sa façon d'être et de penser.


Il fit un premier pas dans le temple et avança lentement dans les couloirs qui apparaissaient. Au hasard il ouvrit une porte. En entrant dans la salle il sentit tout de suite un vent doux glisser sur son visage. L'air était agréable ici. Son coeur battait de plus en plus vite.

Denrou s'avança au milieu de la salle. Il mit un genou a terre et prononça solennellement : Mon nom est Denrou Lancelam et je viens passer l'épreuve pour vous délivrer, car je requiers votre aide pour une quête qui m'est chère.

Sans bouger, Denrou attendit patiemment une réponse.





Revenir en haut
Syan
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 22
Crédits Avatar: Kankakanka (Loup); AndrSar (Ciel).
Féminin Scorpion (23oct-21nov) Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation au chômage.
Invoqueur: Denrou
Sorts: (Vent)
Point(s): 12

MessagePosté le: Lun 18 Mar - 19:32 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant

Une bouffée d’un air délicieusement frais envahit la pièce. Une étincelle argentée illumina le regard de l’immortelle, contrainte de rester immobile à cause des chaînes qui la retenaient. La lourde porte s’ouvrit lentement dans un bruit sourd, et un jeune homme apparût dans l’embrasure. La louve pu sentir sa peur et son excitation grandissantes tandis que sa fourrure frissonnait d’impatience. Il posa un genou à terre et se présenta solennellement. Syan observa longtemps l’humain avant de lui répondre. L’homme apportait avec lui un sillage d’odeurs de bois, de sable chaud. Elle finit par prendre la parole, brisant le silence qui s’était installé. Sa voix résonna comme une douce brise d’été ;

« Mon nom est Syan, je suis fille d’Aer. La puissance destructrice du vent t’appartiendra si tu me libères de mes chaînes. Alors, je t’aiderais à accomplir ton dessein par tous les moyens. Mais je ne permettrais pas à n’importe quel humain d’user de mes pouvoirs. Tu devras donc accomplir l’épreuve afin de me prouver ta valeur. »


Denrou était immobile, attentif à chacune des paroles de la louve, s’imprégnant de ses mots, de sa voix.

« Ta route a probablement été longue, pour atteindre le temple de l’air. Mais tu auras besoin de toute ta force physique et mentale pour réussir cette épreuve. »


L’humain semblait pourtant exténué. Syan doutait qu’il puisse réussir à la libérer, malgré la détermination et le courage qu’elle ressentait en lui. Elle annonça tout de même son épreuve au jeune homme, épreuve par laquelle il devrait prouver son courage, sa patience, sa force, son intelligence et la confiance qu’il portait en l’immortelle et en son élément.

Derrière la semi-déesse déchue, une partie du sombre mur de pierre s’était écroulé. Denrou pouvait certainement apercevoir un milieu semblable à une forêt surnaturelle, n’ayant jamais été caressée par les rayons du soleil. Les arbres ne possédaient ni feuillage, ni écorce ; leur tronc était d’un blanc laiteux, éclairant faiblement un chemin sinueux qui s’enfonçait dans la pénombre. Au bout de ce chemin s’élevait un puits ;

« Afin de venir à bout de mon épreuve, tu devras sauter dans ce puits. Ne t’en fais pas, tu ne mourras pas… Normalement. Au fond de ce puits se trouve un caveau dans lequel une clé est cachée. Ramène cette clé pour me défaire de mes chaînes, et je serais à ton service. »


Impatient, le jeune homme traversa sans appréhension la cellule pour rejoindre la forêt irréelle. Il n’entendit même pas le dernier avertissement de Syan ;

« Sois prudent lorsque tu retireras la clé… »





Revenir en haut
Skype
Denrou
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 19 Fév 2013
Messages: 58
Crédits Avatar: Heise (2005) + Petites modif' par Ariez
Masculin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Vagabond
Invocation(s): Syan
Invoqueur:
Annonce: Aucune ~
Inventaire: Une épée lourde faite de bois et de roche de aiguisée, ainsi qu'une rapière faite dans les même matériaux
Double compte: Aucun ~
Point(s): 28

MessagePosté le: Mer 20 Mar - 18:29 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant



L'air doux de la pièce changeait de la fraîcheur de l'extérieur et cela était plutôt agréable. Au milieu se tenait Syan, la fille d'Aer que Denrou allait donc tenter de délivrer. Sa taille était plutôt imposante pour un loup, aussi Denrou fut-il étonne de voir des ailles. Mais il se dit qu'elle était fille d'Aer, après tout.

Pendant qu'il l'écoutait, le jeune homme ne put s'empêcher de remarquer qu'une partie du mur était détruite, laissant libre accès à une forêt plutôt belle, de par son côté insolite - car oui Denrou trouvait belle cette forêt - ainsi qu'un puits tout au bout du chemin. Un puits, quand Syan prononça ce mot Denrou sortît de ses pensées. Il n'avait pas perdu l'attention pendant assez longtemps pour que cela puisse paraître et il se souvenait de ce qu'avais dit la fille d'Aer. Sauter dans le puits. Était-ce sérieux... ? Allait-il vraiment devoir plongé là-dedans... ? Et bien soit, il n'avait pas fait tout ce chemin pour rien.

Syan finissait de parler quand Denrou se redressa et fonça dans la forêt. Il voulait en finir avec cette épreuve au plus vite. Sans prêter attention aux derniers mots de l'invocation, il pénétra dans cette vaste forêt et suivis lentement le chemin qui s'offrait à lui. Les arbres blancs lumineux l'intriguaient, de tous les lieux qu'il avait visités dans ses voyages, c'était la première fois qu'il apercevait ce genre d'arbre.

Alors, voilà le fameux puits.

Denrou posa un pied sur le rebord du puits et laissa malencontreusement son regard se diriger vers l'intérieur, ce qui le fît chanceler et tomber à la renverse. Assis sur le sol, il sentit le regard déçu de Syan dans son dos. Elle l'observait depuis sa cellule. Le jeune homme frissonna et se ressaisit. Il devait avoir confiance, avait-elle dit. Mais il y avait un risque, elle l'avait dit aussi... Pour ne plus sentir cette déception derrière lui, il se redressa rapidement et se remit rapidement sur le bord du puits, puis il ferma les yeux.

Le jeune homme avait l'impression d'entendre Syan lui dire de sauter, de lui faire confiance. Il déglutit et leva lentement un pied au-dessus du puits. Lentement, il plongea la tête la première dans ce trou sans fond. Les yeux toujours fermés, il se sentit tomber mais, sans savoir pourquoi, il avait comme l'impression de ralentir. En ouvrant les yeux il fût saisi de voir les parois du puits défiler aussi lentement. Autour de lui l'air était gris, comme en plein brouillard.

Est-ce brouillard qui me soutient ?

Comme un enfant découvrant un nouveau jouet, Denrou s'amusa et fit des tours sur lui-même, des salto et autre acrobatie irréalisable. Cette impression de pouvoir voler lui donner un sentiment de puissance, puis il reprit conscience de l'endroit où il était. N'importe quoi pouvait arriver. Et c'est ce qui arriva. Sans qu'il ne s'en soit rendu compte, l'espace circulaire du puits s'était élargi en laissant place à une salle immense, contrairement à la brume qui le portait, qui elle se désépaississait au fil de sa chute. Pris de panique, il s'approcha tant bien que mal du mur le plus proche et tenta de s'accrocher à la paroi en plaçant sa main dans les défauts du mur.

Ainsi suspendu, il tourna légèrement la tête pour observer ce qu'il pouvait des alentours. La salle faisait en hauteur plus de cinq fois sa taille et en longueur Denrou n'arriva même pas à s'imaginer. De légers nuages brumeux parsemait la salle par-ci par là. Le jeune homme sentait la peur croître en lui au fur et à mesure qu'il sentait sa main glissait.

Et maintenant Syan ? La brume qui m'aidait à descendre commence à s'amoindrir et je ne tiendrais pas longtemps ainsi.

Difficilement, il posa son autre main sur un autre défaut de la paroi. Il faiblissait et lui qui n'avait jamais fait d'escalade n'était pas aidé dans cette position. Denrou poussa un soupire, s'il avait bien observé, il y avait un peu de brume derrière lui. En s'y prenant comme il fallait il pouvait facilement se jeter à l'intérieur d'elle mais s'il la ratait... Il tenta de tourner la tête pour se donner une idée de la puissance qu'il lui faudrait pour se propulser à l'intérieur de ce nuage quand sa main lâcha finalement le mur. Denrou resserra la prise de son autre main afin de ne pas glisser et s'agrippa de nouveau à la paroi. Tant pis pour la distance, il posa ses pieds sur le mur pour prendre appui et poussant un long soupire se jeta aussi fort qu'il put dans la brume.

Lorsqu'il fut d'un seul coup ralentit, Denrou compris qu'il avait atteint la brume. Il baissa les yeux et vit le sol se rapprocher lentement. Ne sachant pas quand la brume s'arrêtait il posa ses yeux tout autour de lui et aperçu à l'opposer du mur où il était précédemment, un mur remplis de défaut, qui serait idéal pour finir de descendre... Espérons. Grace à la brume il put atteindre le mur sans trop de difficultés, puis lentement s'accrocha à lui et tout aussi lentement descendit.

Pour une première fois à l'escalade, Denrou s'en sortis plutôt bien. Le pied-à-terre, il se sentit soulager d'en avoir fini avec ça. Dans le mur, plus loin Denrou aperçu une partie écroulée comme le mur derrière Syan. Il se dirigea donc en direction de cette unique « sortie » dans l'espoir d'y trouver la clé. Et cet espoir ne fut pas vain, car elle y était, cachée là.

Denrou posa alors la main sur la clé.





Revenir en haut
Syan
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 22
Crédits Avatar: Kankakanka (Loup); AndrSar (Ciel).
Féminin Scorpion (23oct-21nov) Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation au chômage.
Invoqueur: Denrou
Sorts: (Vent)
Point(s): 12

MessagePosté le: Mer 20 Mar - 21:51 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant


L'immortelle regardait le jeune homme s'enfoncer dans cette forêt sombre, qui était restée jusqu'à ce jour vierge de toute trace humaine. Les arbres luminescents se resserraient sur le corps de l'humain, comme pour l’étouffer. Elle le vit atteindre le puits, sentant son appréhension. "Difficile de faire confiance à un être inconnu. Mais il doit s'en remettre à mes mots, faire marche arrière lui est impossible, maintenant. Mourir ou me libérer est le seul choix qui s'offre désormais à lui."

Le garçon du désert posa un pied sur la passerelle du puits, puis pris de vertige, il trébucha. La louve poussa un soupir de déception, se disant que jamais l'humain ne pourrait la chevaucher, si la simple hauteur du puits lui faisait perdre l'équilibre. Toutefois, croisant une dernière fois son regard à la fois confus et déterminé, la confiance l'envahit de nouveau. Que savait-elle des hommes du Nouveau Monde? Le sixième sens animal de la semi-déesse lui indiquait que l'homme pourrait la surprendre...
Une excitation nouvelle, sentiment qu'elle avait oublié, comme beaucoup d'autres, s'empara d'elle tandis qu'elle voyait l'humain se laisser emporter par les brumes du puits, lui faisant aveuglément confiance.
Arrivé au sol, il remarqua immédiatement la faille dans laquelle était cachée la clé, malgré la pénombre qui engloutissait le caveau.
Syan sentait le jeune homme s'approcher de son but. Elle ne le voyait plus depuis un moment déjà, mais elle avait cette sensation que Denrou s'était remarquablement bien sorti de la première épreuve. Il avait cru en elle. Il était sur la bonne voie.
Le vent acceptait et soutenait le garçon du désert. S'il sortait vivant de cette épreuve, l'élément ferait bientôt partie intégrante de son être.

***


La fourrure de la louve immortelle se hérissa. Il avait touché la clé. Syan sentait sa délivrance future et l'impatience commençait à la ronger. Elle avait tant rêvé de ressentir un jour les doux rayons du soleil réchauffer ses ailes immaculées. Denrou aurait-il le cran de sortir Syan du Temple, lui offrant sa semi-liberté tant attendue? Syan ferma les yeux, et projeta son âme à travers le métal froid de la clé, afin de sentir le contact de Denrou. L'immortelle scruta en détails tous les souvenirs du garçon du désert en détermina dans ce flot d'images celles qui causeraient le plus d'émotions négatives chez lui. Après l'épreuve de confiance et de courage, elle voulait tester sa ténacité et son esprit.
La louve, usant du peu de pouvoirs qui lui restaient depuis sa déchéance, fît apparaître dans l'air ambiant du caveau une ombre, immense, terrifiante, qui s'approchait de Denrou, prête à dévorer sa raison, jusqu'à ce qu'il ne reste de l'humain que folie et désespoir. Le monstre obscur prenait forme dans le dos de l'homme, s'approchant petit à petit de la silhouette d'un loup sombre doté d'ailes noires, comme une souffle glacé et fétide. L'illusion commençait à engloutir l'humain, le plongeant dans ses souvenirs les plus terribles...





Revenir en haut
Skype
Denrou
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 19 Fév 2013
Messages: 58
Crédits Avatar: Heise (2005) + Petites modif' par Ariez
Masculin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Vagabond
Invocation(s): Syan
Invoqueur:
Annonce: Aucune ~
Inventaire: Une épée lourde faite de bois et de roche de aiguisée, ainsi qu'une rapière faite dans les même matériaux
Double compte: Aucun ~
Point(s): 28

MessagePosté le: Jeu 21 Mar - 00:52 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant

Denrou posa sa main sur la clé et il sentit un frissons lui parcourir l’échine. Cependant, ce frissons ne venait pas de lui. Il était comme venant de l’extérieur, comme… comme s’il ressentait les frissons de quelqu’un d’autre. Il serra la clé dans sa main mais elle était tellement froide qu’il eut l’impression de se bruler la peau et la relâcha dans un geste vif. Cherchant un peu de lumière pour voir les dégâts sur sa main, il ne fit pas attention à l’ombre grandissante qui s’approchait dangereusement de lui.

La clé n’était pas tombé bien loin mais, le peu de lumière présente faisait qu’il n’arrivait pas à la voir. Il s’accroupi afin de la chercher, puis un nouveau frisson lui parcourut l’échine. Encore une fois il ne venait pas de lui mais il ne venait pas non plus de la même personne que précédemment, car celui la lui fut douloureux. Denrou se redressa et se retourna aussi vite, prit de panique. Face à lui l’ombre d’un loup ailé se tenait droit et s’approcher lentement de lui, sachant bien que sa proie ne pouvait s’échapper.

Le caveau était bien trop étroit pour permettre une utilisation optimale de son épée alors il décida de décrocher sa rapière de sa ceinture. Dressant sa petite épée face à lui, Denrou reculais d’un pas lorsque l’ombre en avançait d’un. Puis il se heurta à un mur. Plus l’ombre s’approchait, plus la peur prenait possession de son éprit. Allons Denrou, tu sais garder ton calme habituellement !

L’ombre se rapprochait mais Denrou était pétrifié. Il laissa tomber sa rapière et se plaqua dos au mur, fixant l’ombre, scrutant chacun de ses gestes. À quelques centimètres de lui elle s’arrêta. Puis l’ombre changea de forme, devenant juste une masse noirâtre qui commençait à l’englober tout entier. Denrou voulu hurler de douleur, il porta sa main à sa gorge, aucun son n’en sortait, puis il s’évanouit.

***


Denrou cligna des yeux, son frère souriait. Un sourire contenant un léger sadisme, qui fit peur à l’enfant. Il semblait lui dire « C’est à toi maintenant »
À lui ? Puis Denrou posa les yeux sur son père qui se tenait dressé face à lui, une barre faite de roche à la main.

Alors comme ça tu apprends à manier l’épée hein ? Je vais t’apprendre moi.
Son père lui jeta une tige de bois et à peine eut-il le temps de se pencher pour la ramasser qu’il recevait un violent coup dans le dos.
Redresse-toi.
Ces paroles furent accompagner d’un nouveau coup, de pied cette fois, dans le ventre, le jetant ainsi sur le dos. Le rire de son frère lui déchirait le cœur. Ils avaient le même sang, les mêmes gènes, et cet idiot riait aux éclats en voyant un membre de sa famille humilier de la sorte !
STOP !’ hurla Denrou, ouvrant les yeux. ‘STOP, arrête ça ! Je veux bien affronter tout les monstre que tu m’enverras mais ne me fait pas revivre ces horreur ! ’
Une voix sinistre retentit, poursuivis d’écho. Une voix rauque et effrayante.

Tous les monstres ? Mais je suis un monstre. Un rire suivit ces paroles, et Denrou reçu un nouveau coup en plein cœur. Raconte-moi la suite…
Par pitié, pas ça…

Denrou se redressait difficilement, ses genoux tremblait, sa main serrait à peine le bâton bien qu’il y mettait toute sa force. Son autre main sur le ventre, il lança un regard noir à son père avant de se jeter sur lui, barre en main. Son père arrêta le bâton sans difficulté, désarma Denrou en le repoussant et avec ses deux armes l’accula contre le mur.

Crois-tu être le seul à savoir te servir d’une arme ? Ou devrais-je dire à penser savoir t’en servir. Kunishi range ça, et arrête de rire.
Denrou, la main sur le ventre, appuyé dos au mur, essayait de reprendre son souffle. Il s’était fait battre comme un débutant. A quoi lui servait donc de s’être entrainer s’il n’était même pas capable de tenir tête au premier opposant ? Kunishi ramassa les barres et lança un sourire narquois à Denrou. Il n’eut même pas la force de le regarder.

Est-ce la ton souvenir le plus malheureux ?
Je… Oui, ça l’est.
Laisse-moi voir.

Denrou subit à nouveau ce coup en pleins cœur, moins intense cette fois. Ou alors s’y était-il habitué ?

Non, pas celui la !

Denrou sortit de Lüh pour rejoindre une petite ferme non loin de là, comme à son habitude. Sauf qu’aujourd’hui quelque chose n’était pas normal. Arrivant devant la ferme, il entendit des cris. C’était la voix du père de Fironde

Fironde ?
Une… une fille.
« Une » fille, ou « La » fille ?
« La » fille…
Oh je vois. Bien, ce souvenir là m’a l’air intéressant. Raconte-le-moi.
Je te hais…

Denrou se précipita à l’intérieur. La mère de Fironde était assise sur une chaise, le visage caché dans ses mains et son père était face à Fironde, la main levé. Fironde était agenouillée. Tous les yeux se tournèrent vers Denrou et lorsque Fironde s’aperçut de sa présence elle se précipita vers lui, mais fut arrêter net par son père, qui la retenait par le bras. Il la poussa violemment en arrière et se dirigea vers Denrou. Je ne voulais pas que tu vois cela… murmura Fironde.

Que se passait-il exactement, avant que tu n’arrives ?
Je crois… Je crois qu’il la battait.
En es-tu certains ? Pourquoi la battait-il ?
Oui, enfin non. Je crois, je ne sais plus, je ne me souviens plus.
Bien sur que si, réfléchis. Tu y es presque, aller. Pourquoi la battait-il ? Ça y’est ? Cela te revient ?
...
Exactement, à cause de toi. Il la battait parce qu’il ne voulait plus que tu la vois n’est-ce pas ? Il ne t’aimait pas, mais elle si ? Elle ne suivait pas ses idées alors il l’a battu ?
C’était un homme ignoble !
Ne voyais-tu pas en lui quelqu’un d’autre ?

Eh bien, parle donc ! On est entre nous, ne t’inquiète pas.
Mon père…
Ton père ?
Cet homme…Il ressemblait à mon père. Il avait pour unique occupation de la faire souffrir…
Elle connaissait ton passé, alors elle te la caché.
Jusqu'à ce jour oui…
Regrettes-tu ton acte ?
S’il était à refaire je le referai. Peut-être me haït-elle maintenant mais, elle peut enfin vivre en paix.
Cela te fais quoi, d’avoir le sang du père de celle que tu aimes sur les mains ?
…Meurs !
Pas tout de suite, pas tout de suite…

Le père de Fironde le saisi par le coup et le colla au mur lui hurlant des menaces mais, avant de se rendre compte de ce qu’il faisait, Denrou avait planté sa rapière dans le ventre de cet homme. Les yeux de sa femme s’étaient écarquillés et Fironde… Fironde se releva, encore sous le choque. Qu’as-tu fais ! Père ! Pourquoi la-tu tué ?! Je suis… désolé… Denrou reprit sa rapière et s’en alla en courant, fuyant ce qu’il avait fait.
Il le méritait !
Qui es-tu pour décider de qui mérite ou non de vivre, petit être ?
…Je me suis souvent posé cette question.
D’après toi il méritait la mort parce qu’il faisait du mal à celle que tu aimais. Mais tu as fait du mal à celui qu’aimaient plusieurs personne. Si je suis ta logique, tu devrais mourir aussi n’est-ce pas ?
Mourir… Souvent j’y ai pensé… peut-être aurai-je dû…
Oui, c’est cela. Tu aurais dû toi aussi, mourir. Tu n’es qu’un meurtrier.
Mourir… Ce n’est pas l’heure.
Il n’y a pas d’heure là où tu te trouves.
Je ne veux pas dire cette heure là. Je veux dire : mon heure n’est pas venue.

Denrou se redressa subitement, reprenant son souffle comme s’il avait été en apnée trop longtemps. Toute l’ombre qui envahissait auparavant la salle était aspirer maintenant par la clé, et dans l’ombre elle brillait. Denrou posa ses doigts sur la clé, inspira profondément et… Mais, la clé n’était plus gelée !

Délicatement il glissa la clé dans une poche intérieur, puis se releva en essayant de se remettre de ses émotions. Son visage était blême, livide. Tous ces souvenirs qui fusaient encore… Cela avait ravivé des douleurs depuis trop longtemps enfouies. Ses joues étaient humides. Pourquoi ? Denrou porta sa main à ses yeux… Une trop grande douleur avait était ravivé…


Tous ces souvenirs... Denrou se sentait désormais plus déchirer qu'il ne l'avait jamais été.

Le jeune homme avança lentement en direction de son point de départ, jusqu'à la lumière qui s'échappait du puits.

Levant la tête, il vit la sortie. L'escalade s'imposait pour sortir de ce trou. Soupirant, il détacha son épée lourde ainsi que sa rapière et les posèrent à terre puis commença à grimper.

Ses doigts glissaient sur la paroi, le ramenant ainsi plusieurs fois au sol. Il poussa de nouveau un soupire et s'assit contre le mur, regardant le ciel. Syan devait commencer à s'impatienter la-haut, mais il manquait incroyablement de force... Et toute cette épreuve avait été épuisante. Sans s'en rendre compte, Denrou s'endormit.

L'ai frais le réveilla, combien de temps avait-il dormi ? Le jeune homme se releva lentement puis... Mon épreuve ! De nouveau plein d'énergie il tenta à nouveau d'escalader. Après plusieurs essaies, il arriva enfin en haut au prix de nombreuses écorchures sur ses mains qui commençaient à saigner.

Puis il se dirigea vers Syan...




Revenir en haut
Syan
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 26 Fév 2013
Messages: 22
Crédits Avatar: Kankakanka (Loup); AndrSar (Ciel).
Féminin Scorpion (23oct-21nov) Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation au chômage.
Invoqueur: Denrou
Sorts: (Vent)
Point(s): 12

MessagePosté le: Dim 7 Avr - 20:23 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant

Syan attendait le jeune homme patiemment. La louve avait ressenti chaque émotion, chaque frisson de l'humain grâce à son ombre, lors de l'épreuve des souvenirs. Il avait souffert. Elle avait ranimé en lui des blessures profondes, enfouies depuis longtemps. Elle avait ré-ouvert des plaies parmi les plus douloureuses.
Puis après la douleur, elle avait senti le désespoir de Denrou. Il crût même qu'il allait faillir à sa tâche. Puis les vibrations de l'air ne rapportèrent à Syan plus aucun mouvement venant du puits. Elle sentait pourtant le tumulte dans le cœur de l'homme s'adoucir, ce qui signifiait qu'il était toujours en vie. Elle attendit encore ce qui, aux yeux des hommes, devait correspondre à plusieurs heures. Puis elle sentait à nouveau des mouvements provenant de son libérateur, avant de le voir réapparaître, épuisé, le visage humide et les mains en sang. La clé, encore couverte de poussière, pendait négligemment à une chaîne d'argent, autour de son cou. Le jeune homme approchait en titubant, il était à bout de forces. Il enjamba avec difficulté le muret effondré qui séparait la forêt luminescente et la cellule froide de Syan. Le visage du jeune homme était pâle et des perles de sueurs roulaient jusqu'à son cou; il respirait bruyamment.

"Tu as réussi."


L'immortelle énonça simplement ces trois mots, observant avec fierté l'humain épuisé. Malgré son état physique, elle voyait dans son regard une lueur comme elle n'en avait pas vu à l'arrivée du garçon du désert. Le courage, l'espoir, la force s'emparaient à nouveau de lui. Il savait qu'il était sur le point de posséder Syan, de disposer de sa force, son pouvoir. La louve s'allongea aux pieds de Denrou afin de dévoiler le cadenas dissimulé dans son épaisse fourrure, entre ses épaules. L'humain s’accroupit et inséra la clé dans la serrure du cadenas, en silence, puis tourna lentement la clé. *Clak*. Les chaînes qui retenaient la semi-déesse perdirent de leur consistance, comme si la magie des Quatre Grands s'estompait dans la cellule.

Liberté. Liberté. Liberté. Syan était libre. Au service de cet homme, mais libre. Libre de sentir à nouveau la brise caresser sa fourrure, les rayons de soleil chauffer son corps. Libre de courir comme bon lui semble, de voler au gré des vents. En un regard, l'homme et la louve s'étaient promis une complicité sans faille au cours de leurs futurs périples.



Revenir en haut
Skype
Denrou
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 19 Fév 2013
Messages: 58
Crédits Avatar: Heise (2005) + Petites modif' par Ariez
Masculin Cancer (21juin-23juil) 狗 Chien
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Vagabond
Invocation(s): Syan
Invoqueur:
Annonce: Aucune ~
Inventaire: Une épée lourde faite de bois et de roche de aiguisée, ainsi qu'une rapière faite dans les même matériaux
Double compte: Aucun ~
Point(s): 28

MessagePosté le: Mer 10 Avr - 11:12 (2013)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle Répondre en citant

À bout de forces, Denrou inséra la clé dans la serrure du cadenas et libéra ainsi Syan de ses entraves. Il avait réussi l'épreuve. Bien qu'il y ait perdu ses armes il pouvait maintenant profiter pleinement du pouvoir de la demi-déesse. Ils se regardèrent silencieusement, mais tout fût dit.

Sans dire un mot et oubliant ce qui l'entourait, le jeune homme s'avança puis s'assit. Il arracha ensuite des morceaux de tissus de ses manches et s'en servit pour bander ses mains qui saignaient encore. Le sang, ainsi que la poussière s'étalait sur la peau et sur les vêtements de Denrou. Ces quelques années à Lüh l'avaient habitué à un meilleur confort, dur pour lui de se retrouver dans le même état qu'avant d'atteindre cette ville pour la première fois.

Il leva les yeux vers Syan puis repensa à cette épreuve. Un éclair de colère passa dans son regard, mais il l'effaça aussitôt. Elle ne pouvait pas savoir. N'importe qui d'autre aurait passé la même épreuve de toute façon. C'était ce qu'il essayait de se dire, mais une certaine rancœur résidait en lui et il lui faudrait un peu de temps pour oublier ça.

Tous ces souvenirs qu'il avait mis de côté, tous ces souvenirs qu'il avait oubliés pour ne plus souffrir. Il avait décidé de quitter Lüh pour se concentrer dans sa quête pour retrouver sa mère et ne plus penser à cela, mais à peine la première étape passée il se voyait contraint de faire resurgir toute la peine qu'il s'était donné tant de mal à oublier...ignorer.

Puis Denrou se releva, cacha sa peine et adressa un sourire aussi vrai qu'il pût en donner l'impression à Syan et dit " Si tout cela est fini, peut-on se mettre en route ? "



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:47 (2016)    Sujet du message: Premiers pas vers une vie nouvelle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com