Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Raison et colère

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Mar 12 Mar - 08:44 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

J'avais érré dans Lüh pendant vingt bonne minutes à la recherche d'un lieu où obtenir des informations, avant d'entendre des éclats de voix. M'approchant de plus en plus de ce lieu, je me retouvais devant une grande batisse sur laquelle était écrit "Taverne". On pouvait entendre des champs joyeux, des rires et des éclats de voix. Observant ma dégaine, je me mis à rire doucement. Je suppose que voir entrer quelqu'un couvert de sang et bléssé comme jamais ne devait pas être coutume en ce lieu... Tentant veinement de néttoyer mon corps sale à l'aide du peu d'eau qu'il me restait dans ma gourde, je me plongeais dans mes pensées. Depuis que j'étais partie de mon village, ou plus précisément, depuis que j'avais rencontré Aslan, ma vie n'avait pas été de tout repos. Je m'étais retrouvée face à des ennemis toujours plus puissant et je m'étais chaque jour un peu plus rendu compte de mes faiblesses.

- "Je suis faible..." Marmonnais-je sur un ton sinistre. "Il me faut plus de puissance pour atteindre mon but..." Ajoutais-je.

Mes pensées ce portèrent alors vers Aslan. Aslan... Il était la puissance incarnée, à bien y penser... Oui, il avait une puissance incroyable, une puissance que je pouvais contrôler grâce au pacte liant une invocation à son maître... Si j'avais plusieurs de ces invocations... Je deviendrais alors certainement assez de puissance pour combattre ces assassins...

- "Il m'en faut plus..." Marmonnais-je.

Oui, si j'avais plusieurs de ces êtres, ma tâche n'en serait que plus simple. Pourtant, il y avait bien quelques chose qui me gênait. Oui, ne serait-ce qu'en repensant au caractère excecrable d'Aslan, je frissonnais à l'idée de me prendre la tête avec plusieurs invocations à longueur de journée. Si je devais en supporter plusieurs, je finirais très certainement dépressive... M'enfonçant toujours un peu plus dans mes pensées, je réussi à me convaincre d'une chose: qu'importe le prix à payer, qu'importe les crises de nerfs que j'aurais, j'irais chercher plus de puissance.

- "Il faut que je retourne à ce fichu temple" M'exclamais-je à voix haute en me dirigeant vers la porte de l'auberge.

Un grondement m'arrêta sur le champs. Me retournant vivement, je me retrouvais face à Aslan. Aslan dont le visage était tordu par la colère...


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mar 12 Mar - 08:44 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 12 Mar - 12:12 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

Une étincelle ne demande qu’à devenir flamme.


La nuit perdurait sa descente, tandis que j’en faisais autant dans les rues de la citée. Encore dissimulé sous ma bure et sa capuche relevé, je m’évitais d’indiscrets regards à leur plus grande chance. Laissant mon esprit vagabonder aux rumeurs qui naîtraient lorsque le survivant conterait notre rencontre, accompagnant son récit d’une parfaite description sur le corps fraichement tranché du milicien, je finis par heurter un insignifiant. Tombant au sol, il se permit de me tenir un langage des plus blasphématoires envers la divinité que j’étais. Le sang encore en bouche, son espérance de vie était nulle. Pourtant, je le laissai à sa fuite lorsqu’il perçut de la pénombre de mon habit naître des flammes. Meiro n’avait pas encore suffisamment nourrit le prédateur en moi pour que je me mette à l’assaut de cette ville. Mais bientôt, c’est sous le feu de l’Ardent que crépitera ce qu’il nomme citée.
Ainsi renvoyé à ma frustration, je me rappelai de la raison expliquant ma présence au cœur de l’espérance illusoire des Hommes. Meiro. Celle qui est autant sanguinaire qu’insupportable. Laissant aller mon flaire, je perçus plus d’abject odeurs que je ne pus en sentir jadis. L’humain d’aujourd’hui user de plante pour masquer sa puanteur, tandis que d’autre n’en prenait même pas la peine. Transpiration, sang, aliments ridiculement cuits et bêtes en tout genre allant et venant à leur guise me firent regretter de retrouver mon odorat. Ne lui accordant aucune attention, je n’avais pas perçut l’arôme de ma Libératrice et sans un appel de sa part, il était impossible de la retrouver. Néanmoins, je la savais engloutit d’une senteur particulière, dont la quantité la rendait parfaitement reconnaissable. C’est ainsi, en suivant le sang, que je pus retrouver la Sanguinaire.

Une parole de trop.


Devant une auberge presque digne des grandes d’autrefois, l’humaine s’entretenait avec sa propre folie. J’entendis qu’il lui en fallait plus. A ce moment, je me plaisais à croire qu’il s’agissait de cadavres et que d’ici quelques instants, des gémissements résonnerait dans ce lieu de débauche. Mais à la place, elle demandait à reprendre la route du Saint Temple. La conclusion me fut évidente. Sa sottise la laissait imaginer pouvoir libérer un second Descendant d’Ignis. Mais cela je ne pouvais l’accepter. Dans un premier temps, c’était accorder à une humaine blasphématrice et butée le privilège de marcher aux côtés d’un Fils de la Flamme. Dans un second, c’était laisser entrer dans la partie un semblable qui pourrait, étrangement, trouver irréalisable mon projet. Et je n’avais aucune envie de réduire au respect par la force l’un de mes Frères. De plus, il pourrait sérieusement contrarier mon envie de torture et de mort envers Meiro.
Sous la colère que faisais naître en moi une telle absurdité, je n’avais pas remarqué qu’un grognement s’était échappé de la pénombre qu’imposait ma tenue. Le visage marqué, je me retenais comme jamais je n’eu à le faire pour ne pas éventrer sur place celle dont la Punition m’obligeait à servir. Il était temps pour moi de montrer mon désaccord avec des mots, tant que je parvenais à retenir les gestes…

« J’ai l’espoir que la folie et la stupidité ne t’on pas amenées à espérer délivrer un second Fils d’Ignis. »


La regardant de haut en bas, il poursuivit :


« Non seulement tu n’en n’ai pas digne, mais ton état déplorable te feras trépasser lors de l’épreuve si par une insupportable chance tu parviens jusqu’au Saint Temple en vie. »







Dernière édition par Aslan le Mar 12 Mar - 14:46 (2013); édité 4 fois
Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Mar 12 Mar - 13:42 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

Bléssée fut le premier sentiment que je ressenti lorsque j'entendis les paroles d'Aslan. La colère vint pourtant vite rejoindre ce sentiment jusqu'à très vite le surpasser. M'avançant vers lui, une rage sans nom étreignant mon coeur et se repercutant sur le regard que je lui lançais, je ne m'étreindre au silence dont j'aurais pourtant fait preuve il y a de cela une semaine à peine.

- "Mais pour qui te prends-tu, toi, piètre pantin enchainé par un pacte à la personne que je suis pour me parler de la sorte? J'ai fait mon choix, je ne reviendrais pas dessus! J'ordonne, tu obéis!" dis-je en écrasant mon doigt contre son torse. "Tu ne peu même pas agir contre moi, car tel un pantin, les dieux ton privé du droit de me toucher sans mon accord le jour où le pacte que nous avons passé a commencé!" Dis-je sur un ton glacial et implacable.

Fermant les yeux, j'inspirais profondémment, tentant de reprendre un temps soit peu mon calme.

- "A présent tu vas me suivre dans cette taverne et dès que je serais guérie, tu m'emmèneras à ce temple avant que je ne te jète dans la cage qui était tienne à tout jamais!" Ordonnais-je avant de me tourner vers la taverne et d'y pénétrer sans un regard en arrière.

 Je me suis parmis d'agir ainsi car j'ai cru comprendre d'après certain rp que j'ai lu qu'une invocation ne pouvait pas faire de mal à son maitre (voir le rp du serpent à trois tête lorsqu'il tente de déchiqueter son maitre mais qu'une force invisible l'en empêche) et que ses ordres ne pouvaient être évité.



Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 12 Mar - 14:38 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

Il n’y a rien de plus dangereux qu’un Fils de la Flamme agacé.


L’humaine perdurait dans son insolence, manqua délibérément et ouvertement de respect pour le Semi-dieu que j’étais. Prise de folie, elle me rabaissa au titre de sbire, stupide pantin dont elle s’amusait des ficelles. Chaque mot se voulant plus malsain, chaque geste se voulant plus provocateur. Un tel comportement me fis ressentir cette chaleur enfuis, cette agréable sensation précédant le réveil du tueur. Une fois de nouveau présent, plus rien ne pourra m’adoucir. Ni les agonissant, ni ma Libératrice, ni mes Frères. Pas même Ignis. Meiro comprendrait rapidement les origines de ce qui n’est pour eux désormais qu’une expression. A trop jouer avec le feu, on se brûle…
La rage à l’état le plus brut grimpait en moi, ne demandant qu’à se déverser sur la jeunesse de ma Libératrice qui réclamait avec tant d’ardeur un rappel à l’ordre. Cependant, et mon Père sait ce que cela m’en coûte, elle avait pour une fois raison. Du moins, presque. Le serment qu’elle m’avait dérobé de la plus vicieuse des manières me freinait dans mes actions. Néanmoins, aucun de ses ordres ne m’interdisait encore de ne pas la mettre à mort. Voila qui était des plus jussif, me régalant déjà de son œil marqué par la prise de conscience lorsque mes griffes resserreront son si fragile cou.


Si une la haine te prends, pense à demain, lorsqu’elle te soulagera.


Désormais je ne pensai plus qu’à la plus atroce des manières de lui faire quitter son monde. L’étriper, la cramer, la déchiqueter, les broyer, la dévorer. Toutes ces sentences me paraissaient encore bien trop clémentes. Le temps seul pourrait m’apporter la plus délicieuse des représailles. Ce qui impliquait un silence de ma part pour le moment, au plus grand malheur de lui laisser imaginer avoir eut le dernier mot. C’est donc silencieux que j’entrepris de la rejoindre dans cette taverne qui, au vue de la conversation engagée et de l’entêtement de ma Libératrice, risquait de n’être plus qu’un souvenir dans les heures prochaines. Poussant la porte, la gueule baissé pour ne pas attirer l’attention sur mes traits si particuliers bien que dans la pénombre de la capuche relevé, je ne pus m’empêcher d’heurter à nouveau un insignifiant. Jetant un regard aussi haineux que celui que je reçu de l’humaine, je m’aperçus qu’il s’agissait justement d’elle. Muette et immobile, mais bien elle.

« Tes pas t’empêchent d’entrer dans une taverne et tu te dis capable de relever une épreuve ? »






Dernière édition par Aslan le Ven 3 Mai - 20:42 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Mar 12 Mar - 16:02 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

Encore. Encore et toujours des paroles méprisantes, blessante. Je ne savais pourquoi j'étais bléssée du mépris qu'il me portait. Cela ne me ressemblais pas de chercher la reconnaissance d'autrui. Cachant du mieux que je pu ma tristesse, je ne pu m'empêcher de lui répondre de manière toute aussi méprisante.

- "Et toi, tu n'as pas les yeux en face des trous? Tu ne peu pas faire attention où tu mets les pieds?" Répondis-je acide avant de me relever et de m'épousseter.

Me tournant de nouveau vers la salle sans un regard de plus pour lui. Je remarquais alors que tout les regards étaient tournés vers nous.

- "Quoi, vous avez jamais vu une femme ce prendre la tête avec un lion?" Fis-je d'un ton noir avant d'avancer vers une personne autour de laquel plusieurs personnes ce trouvaient. 

Silencieuse, je pris place sur un tabouret et observais autour de moi. Les gens avaient repris leurs activités. Je les observaient rire et s'amuser. Quel piètres insouciants que ces hommes et ces femmes. Ils ne semblaient pas conscient du danger que nous représentions.

- "Vous désirez quelques chose?" Me demanda un homme aux yeux bleux et aux cheveux mi-long bruns.

Je le devisageais de la tête aux pieds avant de répondre.

- "Il me faudrait des soins. Je veux que ce soit rapide et efficace. Je dois repartir au plus vite." Répondis-je en jetant un rapide coup d'oeil à Aslan avant de reporter mon attention sur l'homme.

c'est le tavernier ^^



Revenir en haut
Le Tavernier

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 24 Mar - 18:49 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

Une nouvelle fois la Taverne se remplissait, amenant toujours plus de Tsuris dans les caisses du gérant, le laissant espérer un jour ne plus avoir à prendre en compte ses dettes. De l’autre côté du comptoir, il jetait un regard sur son tableau d’affichage. Il se remplissait se plus en plus, recouvrant cette fameuse demande d’aide qui avait vu nombreux aventuriers et divinités se porter volontaire. Pourtant, aucun n’était revenu. Que pouvait-il bien se passer dans ce coin de la Forêt de Jade ? Perdu dans ses pensées qui le firent frémir, il ne vit pas une nouvelle cliente entrer dans son établissement. Se relevant, elle défiait le moindre de ses semblables de lui porter un jugement. Le Tavernier l’aurait bien remise à sa place, lui demandant de quitter sa Taverne car il ne voulait aucun chercheur de conflit. Mais elle faisait référence à un lion. Aussitôt, comme beaucoup, il comprit que cette carrure dissimulée sous la sombre tenue était une créature. Une divine créature, à en croire les flammes apparaissant et disparaissant, dévoilant par-ci par-là ses formes.

Si un seul avait la folie d’entreprendre de demander réparation auprès de la jeune demoiselle, il n’en fit rien. Aucun doute, le Semi-dieu avait clairement mis en garde les habitués. En laissant s’échapper quelques flammes, il se présentait comme le protecteur de l’humaine. Et aucun ne dit un seul mot, se contentant de retourner à leur occupation et d’en rire entre eux. En bon tenancier, le Tavernier alla à sa rencontre. Des soins semblaient, à sa plus grande joie, être sa seule requête. Très vite, il l’emmena à l’étage pour la déposer sur un lit dont le confort n’avait jamais été critiqué par un aventurier.

Une fois les soins administrés par une de ses servantes maniant efficacement les plantes, il lui fit monter un copieux repas et l’une de ses meilleures bouteilles. Jamais délaissé par le regard de l’Invocation, il alla même jusqu’à lui céder gratuitement la chambre jusqu’au matin où les soins auront fait effet. Un être de Feu pouvait réduire son commerce en très peu de temps, et il préférait perdre une poignée de Tsuris que des années de travail…
Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Ven 3 Mai - 18:46 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

Allongée sur le lit, une assiette sur les genoux, j'observais le ciel étoilé à travers la fenêtre. Rêveuse, je finit par coller mon visage bouillant contre la vitre glaciale, ce qui me fit sursauter et pousser un petit cri.

- "Aslan, allumes un feu s'il te plait..." Dis-je l'esprit toujours ailleurs. J'étais à des années lumière de penser à ce qui m'entourait, de penser au malheur qui m'avait poursuivit jusqu'à présent.

Non, je pensais tout simplement aux étoiles, me demandant si ma famille me voyait, m'observait, veillait sur moi... Je repensais aussi aux personnes que j'avais tuées jusqu'içi, mais surtout au mal qu'ils ne causeront plus... Mon esprit se tourna soudain vers des évènements plus récents. Et cet homme transportant une charette, était-il foncièrement mauvais ou juste une personne qui n'avait pas eu de chance en croisant son chemin? Haussant les épaules, je fini mon repas en silence avant de m'allonger et de porter les couvertures jusqu'à mes épaules.

- "Aslan, veille à ce qu'il ne m'arrive rien" Soufflais-je simplement avant de fermer les yeux avec la ferme intention de pouvoir exceptionnellement dormir sur mes deux oreilles, après tout, un véritable repos serait plus réparateur qu'un demi sommeil...


Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 11 Mai - 18:31 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

La prudence du commerçant fut judicieuse.



Depuis maintenant deux jours, je voyageais aux côtés de cette opportuniste. Ses blasphèmes me faisant rager, son dépit de respect m’agaçant, sa sottise m’épuisant. Mais sa soif de sang, me fascinant. Et il lui fallait bien cela pour garder sous son emprise l’adorateur de la Guerre que j’étais. Si bien, que j’eus pour ce disfonctionnement génétique usé de mes Dons à m’en rendre faible, tâché du sang de créatures ma Double Lame, et à plusieurs reprises, retiré des griffes du Néant celle que mille fois j’eus voulu y envoyer. Ce pourquoi je n’aurais eu aucun remord à réduire cet établissement où elle trouva refuge en de simples cendres. Et cela, le gérant sembla le comprendre car il s’empressa de trouver soins et conforts à l’humaine. L’accompagnant à l’étage, je ne manquais pas d’imposer ma carrure à la vue de tous. Et ce, afin qu’aucun n’ait à l’idée de profiter de la faiblesse de Meiro pour attenter à sa vie ou à l’épaisseur de sa bourse.

Une même direction, rapproche les plus éloignés.


Amusé, je manipulais les outils des Hommes leur servant à créer la Flamme. Leur avancée me permit étonnamment de réchauffer rapidement la chambre. Ma tâche faite, j’eus l’envie de lui rappeler une nouvelle fois que mon sang me dispensait d’une si ridicule besogne, mais je n’en fis rien. En jetant mon regard sur elle, je la vis levant les yeux au ciel. Et dans son regard, se reflétait la voûte céleste étoilée. Sa pupille renvoyait à la perfection la lueur de chacune des étoiles. Aussitôt, je fus captivé par elle. Jamais la beauté de ces astres n’avait su se retrouver dans un regard. Aucun d’humain du moins. Etais-ce là un message envoyé par Ignis ? Me rappelait-il ma Mission ? Me montrait-il qu’il m’avait envoyé lui-même cette humaine ? Meiro était-elle Mon Humaine ?

Une montagne de cadavres pour une douce nuit.


Voila le prix que sembla payer ma Libératrice. Tant d’années à fuir, à entasser les morts, à ne jamais s’accorder de véritable repos, un œil constamment ouvert. Tout cela l’amenant jusqu’au Saint Temple du désert, tout cela l’amenant jusqu’à moi, jusqu’à cette Taverne et ce lit. Ce lit où elle pouvait enfin céder entièrement à ce que l’Homme appel sommeil. Aucune crainte habitant ses songes, aucun doute gardant en éveil une partie de son esprit. Enfin, elle pouvait gouter à une douce nuit. Ce triste constat coupa mon envie de faire de sa nuit un enfer. A la place, je gardais le silence. Assis en tailleur à côté de son lit, faisant face à son visage endormis, je trouvais une certaine paix intérieure. L’animal semblait trouver le repos à son tour, laissant sa place au Sage.
Le soleil levant à l’horizon amena une nouvelle journée. Toute la nuit durant, j’étais resté assis à la regarder. Peu de temps après les premiers rayons, le Tavernier apporta un copieux petit déjeuner que j’avais placé sur la petite table de la chambre. Juste après lui avoir commandé un récipient avec de l’eau et un tissu. Lorsque la commande arriva, je fis réchauffer l’eau en attendant son réveil. Une fois les lueurs perçant ses paupières, je m’adressai à elle. Essayant tant bien que mal de faire moins menaçante ma voix rauque.

« Voila de quoi te rendre un minimum d’élégance . »


D
is-je en mettant à côté de son assiette l’eau et le morceau de tissus qui lui servirait à lui rendre un semblant d’apparence.


6

Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 18:07 (2013)    Sujet du message: Raison et colère Répondre en citant

Cette nuit-là fut... La plus belle nuit que j’eus depuis des années. Alors que je me réveillais, je me sentais en parfaite santé et d'une humeur ma foi, fort joyeuse! M’étirant tel un chat, je m'assis et me tournais vers ce gros matou.

« Voila de quoi te rendre un minimum d’élégance . » Me dit-il sur un ton plus doux qu'à l’accoutumé.

- " Bonjour Aslan! " Dis-je sur un ton qui respirait la bonne humeur. " Merci! " M'exclamais-je aussitôt en prenant le linge et l'eau chaude.

Aussitôt, je m'appliquais à frotter comme je le pouvais mon visage crasseux, puis mes bras, s'en suivit les jambes et le ventre. Le reste et bien... Ma foi, j'avais encore un minimum de pudeur et le faire devant Aslan me gênait un minimum. Non non, je vous assure, ça me gênait vraiment! Bon, il est vrai que l'on pourrait en douter puisque me mettre à nue devant lui ne m'avait pas le moins du monde gênée mais aller jusqu'à... Non!
Prenant mes chaussures d'une main et un bon gros morceau de pain avec du fromage et du saucisson sec de l'autre, je me tournais encore une fois vers Aslan.

- " Tu viens? On va se promener? " Lui proposais-je guillerette, en sautillant à moitié vers la sortie.

Ce matin, pour la première fois depuis fort longtemps, je voyais le soleil haut dans le ciel, j'entendais le chant des oiseaux virevoltant dans le ciel d'un azur tel qu'il en ferait presque mal aux yeux.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:06 (2016)    Sujet du message: Raison et colère

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com