Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Le combat d'azur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Eau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Zalym

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 5 Jan - 20:49 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

Je me trouvais au plus près de l'entrée du temple de l'eau. Beaucoup d'humains avaient tentés leur chance mais personne n'avait encore réussit à passer la première salle. Je me trouvais, moi, dans la seconde.

Elle ressemblait à la première. Elles étaient rondes et de grandes hauteurs. Les pierres grises brillaient de l'humidité qui caractérisait le temple. Sur le sol, en quelques endroit, on pouvait même apercevoir des flaques d'eau plus ou moins grandes. Deux meurtrières apportaient de la lumière dans chaques pièces. De grandes torches descendaient du plafond et offraient une relative luminosité la nuit. La seul différence notable entre les deux salles se trouvaient dans les ossements humains de la première et les marques de griffes sur les murs et le sol de la deuxième.

Un petit couloir droit en pierrailles noires séparait les deux pièces. En son milieu, une lourde porte en bois brut empêchait de pénétrer dans la seconde pièce sans avoir récupéré la clé du gardien. La serrure était encadrée d'une plaque de fer délicatement ciselée de mon nom, Zalym.

La lourde porte de fer qui donnait sur le première salle était gravé de ces mots.


--Battez mon être puis vainquez moi pour espérer être mon maître--

Une fois dans la première pièce, un petit golem de pierre et de glace vous faisait face. Il était animé de vie, ou plutôt d'un semblant de vie. Il vous faudrait le vaincre pour prendre la clé qui pendait à son cou. Une grande corne continuait son corps comme un rhinocéros bipède. Ces griffes infligeaient de longues et douloureuses coupures. La magie ne lui faisait rien, de même que les attaques lointaines. Très agile et relativement fort (mais moins que moi), personne n'avait ne serais-ce qu'effleuré la clé.

Golem de pierre et de glace


Si, par le plus grand des hasards, vous parveniez à vous emparer de la clé, il vous fallait alors m’affronter et me soumettre.

Moi, Zalym le gardien des eaux de la Terre comme m'avaient appelés Aqua et Terra. Je me tenais là, droit comme un i à attendre, attendre qu'un pauvre fou ouvre cette porte. Mes griffes étaient acérées par des années de défoulements sur la pierre. Je portais à ma taille un parchemin contenant un sortilège de paralysie temporaire qui permettrait sans doute de m'approcher suffisamment pour pouvoir atteindre la fiole de glace dissimulé sous mon collier d'or et qui contenait une substance annihilant mon esprit combatif.

Une fois cette substance ingérée, vous auriez deux minutes pour me faire sortir du temple. Dans la cas contraire, vous devriez me soumettre en m'emmenant aux portes de la mort par le combat.

Mais tout ceci ne risque pas d'arriver. Plus personnes ne vient depuis des années.

Soudain, un bruit. Le grincement reconnaissable de la porte de fer qui s'ouvre se fait entendre. Un humain ose s'aventurer, à ses risques et périls, dans la première pièce. Parviendra-t-il jusqu'à moi ou périra-t-il comme tous le autres avant lui ?


Dernière édition par Zalym le Sam 19 Jan - 18:36 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Sam 5 Jan - 20:49 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lord Azariel

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 19 Jan - 13:34 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

J'arrivais au temple alors que l'aube pointait son nez et chassait le noir de la nuit. La rosée perlait partout sur les êtres vivants d'un vert écarlate. Chaque goûte d'eau reflétait la lumière nouvellement née. L'air était encore frais et le brouillard nappait l'eau d'une mer blanche et inquiétante. Plus loin, la silhouette imposante du temple se détachait tout en noir. Les étoiles disparaissaient peu à peu au fur et à mesure que le bleu du ciel apparaissait et que la lune se couchait à l'opposé du soleil.

Je me trouvais à l'entrée du temple après avoir arpenté le chemin semi boueux qui y menait. L'entrée n'était qu'une énorme arche creusé dans la roche noire du temple. Un peu avant celle-ci, de chaque côté, on pouvait voir deux immenses colonnes blanches sur lesquelles des lierres avaient grimpées sans scrupule couvrant ainsi les sculptures de l'oeuvre.


Je rentrais dans le temple en passant sous l'arche. Une fois celle-ci passée, l'atmosphère changea du tout au tout. A l'extérieur, l'atmosphère se réchauffait par la force du soleil. Ici, à l'intérieur, l'atmosphère était humide et désagréable. L'eau coulait des murs tel la salive dans la bouche d'un gigantesque monstre de pierre dans lequel je serais entré. Des torches éclairaient les couloirs. Des gouttes d'eau tombaient également du plafond. De temps en temps certaines d'entre elles chutaient sur les flammes des torches provoquant de petit -pshhh- et un peu de fumée qui disparaissait vite dans l'atmosphère environnante.

Je me tournais sur ma droite et vit une gigantesque porte de fer. Je m'en approchait et vit, gravé sur la porte, ses mots.

--Battez mon être puis vainquez moi pour espérer être mon maître--


La porte semblait lourde. Les pierres du côté des gonds étaient beaucoup plus usées que les autres. Des éraflures plus ou moins profondes les strillaient dans la longueur. Une poignée ronde en bois permettait d'ouvrir cette porte massive.

Je pris donc la poignée. Au toucher, elle était très inégales. Je pouvais sentir chaque rainures du bois. Je la tournais et commençait à tirer la lourde porte. Le grincement caractéristique du fer contre la pierre m'avertis que la porte se mouvait en créant un espace libre afin de me laisser passer. Je pénétrais dans la salle qui venait d'apparaître.

Elle était ronde, la lumière provenait à la fois de deux petites ouvertures creusées dans les murs et de trois torches descendants du plafond. En face de moi, une statue unicorne de pierre et de glace. La lumière se reflétait sur chaque muscles de son corps lui donnant un aspect imposant alors qu'il ne m'arrivait qu'à la taille.
A son cou pendait une clé accroché à une cordelette de cuir rouge.
Derrière lui, une petit couloir donnait sur une porte en bois aussi grande que la première. Je fit quelque pas de côté tout en m'approchant de la statue avec pour intention de prendre la clé.

(jet de dé : de 1 à 3, la statue se réveille sans que j'ai pu prendre la clé. De 4 à 6, Je prend la clé puis la statue se réveille)

Arrivé à sa hauteur, alors que je tendait le bras, la statue ouvrit les yeux et me fixa ayant pour effet de me faire reculer d'un ou deux pas.

La créature précédemment endormie venait de se réveiller. Elle se précipita sur moi d'un bond. J'eu à peine le temps de rouler sur ma droite. Je sortis mon épée et me retourna. Pendant que la créature se relevait, je me jetais sur lui l'épée en avant espérant que cela suffirait à la transpercer et me rapprocher de lui afin de prendre la clé.


Dernière édition par Lord Azariel le Lun 21 Jan - 12:27 (2013); édité 3 fois
Revenir en haut
Zalym

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 19 Jan - 16:30 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

J'avais les yeux fermés, je ne voyais donc rien. Je me trouvais dans le noir, immobile. J'entendais. J'entendais le vent souffler par les meurtrières, j'entendais le bruit du bois qui se recroquevillait sous l'action du feu, j'entendais l'eau ruisseler sur la pierre, j'entendais des pas dans le couloir. Une personne venait de pénétrer dans le temple. Mais elle ne s'arrêterait sûrement pas. Plus personne ne s'arrêtait.

Pourtant, les pas ne continuèrent pas, l'humain avait dû s'arrêter et il examinait les portes de la zone. Soudain, un bruit, un grincement. La porte s'ouvrait et en même temps qu'elle se rouvrait en moi le semblant de vie qui me permettait de me mouvoir.

Il se rapprocha de moi. Je le sentais car je n'avais pas encore la force de bouger le moindre muscle. Alors qu'il tendait les mains pour se saisir de la clé, je réussis à ouvrir les yeux et à tourner la tête dans se direction ce qui le fit reculer de quelques pas.

Cela faisait si longtemps que je n'avais vu d'humain que je ne fut pas surpris de son apparence. Pourtant ses cheveux blanc et son visage blafard lui donnait un air bizarre. Son manteau noir et sa ceinture rouge contrastait beaucoup avec son visage. Les rabats dorés luisaient sous les lumières des torches.

Je n'avais aucune envie de le dévisager davantage. Après tout, ma mission ne se trouvait pas là, je devais combattre pour savoir si cet humain était suffisamment fort pour affronter Zalym. Aussi, je me précipitais vers lui d'un bond, tête en avant. Il évita de justesse d'une roulade sur le côté. Pendant que je me relevais et m’apprêtais à donner un coup de griffe, j'entendis l'humain se précipiter vers moi. Je fermas les yeux et souffla d'exaspération. L'humain était beaucoup trop bruyant. Je l'évitait facilement d'un pas de côté. Je fit un quart de tour et lui flanqua un coup de poing dans le flanc qui le précipita contre le mur. Je ressentis une brûlure au cou, j'y portais la main et m’aperçus qu'il avait casser le collier. Il n'avait pas la clé, elle se trouvait à mes pieds. Le son de sa chute m'en avais avertit. Je regardais brièvement à mes pieds, relevais la tête et me précipitais en courant vers l'humain.

Il était debout, me fixant, l'épée à la main, prêt à en découdre. La clé étant tombé, il ne me restais plus que quelque minutes avant de m'effondrer mais j'avais largement le temps de le démolir quelque peu. Ou même le tuer !
Revenir en haut
Lord Azariel

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 19 Jan - 23:08 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

Le golem évita facilement mon coup d'épée. Il se tourna quelque peu et m’asséna un coup dans mon flanc droit. Je partis m'écraser contre le mur sous la violence de ce puissant poing. J'avais si mal que je ne pouvais pas bouger. Pourtant, dans un réflexe, je pris le collier mais ne pu me saisir de la clé qu'il maintenait. Sous la force, il céda laissant choir la clé au pied du golem.

Celui-ci la regarda quelques instants puis refixa son attention sur moi. Il gratta le sol de son pied tel un taureau en envoyant la clé valser vers le mur opposé. Soudain, il se mit à courir dans ma direction à une vitesse que je n'aurais jamais cru possible. Il était trop tard pour l'éviter, aussi courus-je vers lui puis fit une glissade en lançant mon épée dans sa direction.

(jet de dé : 1 : l'épée ne le touche même pas. De 2 à 5, l'arme lui inflige une petite blessure. 6, c'est grave docteur)



L'arme fit une entaille au niveau de son épaule gauche et finit sa course par terre, non loin de la clé.
Le golem, qui avait continué sa course, se pencha et me saisit fermement de sa main droite. De la gauche, il me mit un fort coup de ses griffes puissantes dans le ventre. Cela eu pour effet de me faire cinq trous suffisamment profond pour me faire saigner. Le rouge de ce sang vint s'ajouter au rouge de ma ceinture en toile. Ce coup me coupa également le souffle. Il me jeta ensuite sur la porte en fer. Le choque du fer dans le dos me coupa en deux.

Alors que je me relevais difficilement tout en tentant de reprendre mon souffle, le golem se rapprochait de moi lentement. On apercevait dans la pierre un éclat de roche dû à l'impact contre le mur. Je regardais tout autour de moi à la recherche d'un arme de fortune. Je ramassais un os à moitié rongé par le temps et l'écrasais sous mon pied pour en faire de la poussière. Je la ramassais et la jeta dans les yeux du golem.

Sans le regarder, je me précipitais vers mon épée le plus vite possible. Je trébuchais sur un os enfoncé dans un interstice. Je tombais à côté de mon arme. Je la ramassait tout en rampant vers la clé. Je la saisit fermement juste au moment où...


Dernière édition par Lord Azariel le Lun 21 Jan - 16:04 (2013); édité 7 fois
Revenir en haut
Zalym

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 20 Jan - 15:55 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

Alors que je courais vers lui, l'humain fit le même chose après s'être relevé. Il n'avait aucune chance de gagner dans un choc frontal et je pense qu'il le savait. Il lança son épée puis partit en glissade. Son arme m'égratigna à peine, je ne sentis que trop peu le coup. Alors que nous allions entré en contact, je me penchais et le soulevait comme une pomme que je venais de ramasser. Les humains sont-ils tous aussi faible ?

Je lui plongeais mes griffes dans l'abdomen le faisant saigner comme le porc qu'il était. Je le lançais contre le fer où il s’écroula. Je me rapprochais de lui lentement. Après tout, il était si faible que je pouvais en finir en un coup. Je jouais juste un peu avec lui car cela faisais longtemps que personnes n'étaient venu.

Il se releva et écrasa un os sous sa botte noire. Il ramassa la poudre produite ainsi et me la jeta dans les yeux.

(jet de dé : de 1 à 3, c'était censé faire quoi ? De 4 à 6 : ah! je suis dans le noir maman !)

Je fut aveuglé pendant quelques instants. J'entendis un -boum- qui me signala que quelque chose venait de tomber.

Quand je recouvrais la vue, l'humain ne se trouvait plus devant la porte de fer. A la place, je le découvris près de la clé, son épée en main. Il rampait tel un verre de terre minable.

Déjà, je sentais les forces m'abandonnées. Je sentais le flux de magie qui me maintenais en état de vie s'évaporer de mon corps et regagner la seconde salle, là où se trouvait Zalym.

Je me dirigeais vers ce pauvre fou qui venais de saisir la clé. Arriver à sa hauteur, alors qu'il commençait à se relever, je lui écrasais de toute mes forces le bras qui tenait la clé. Il la relâcha et cria tellement fort que j'avais l'impression que les os proches allaient se mettre à vibrer.

Quand je relevais le pied, il retira sa main, lâcha son épée de l'autre et se mis à tenir son bras. Peut-être avait-il quelque chose de casser. Je l'espérais.

(jet de dé : de 1 à 3, je me vide si lentement. De 4 à 6 : accélaraton power !)


Mes forces continuais à m'abandonner. Je fut surpris par une petite accélération de ce retrait d'énergie. Comme si la rivière s'était rétréci obligeant l'eau à accélérer quelque peu. Je dû mettre genou à terre.

L'humain s'était relevé, tenant son épée de sa main valide. L'autre était rentrée dans on manteau. Il pouvait sans doute, dans cette position, me porter un coup fatal.


Dernière édition par Zalym le Lun 21 Jan - 12:42 (2013); édité 2 fois
Revenir en haut
Lord Azariel

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 21 Jan - 12:17 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

La créature unicorne approchait. Je n'avais que quelques instants pour me saisir de la clé avant qu'elle ne soit à distance suffisante pour me porter un autre coup.

Ca y est ! J'avais la clé ! Mais au même moment, la créature de roche et de glace m'écrasa l'avant-bras de toutes ses forces. Je sentis et entendis un petit craquement à l'endroit même où le pied s'était figé.

(jet de dé : 1, ça fait fichtrement mal. De 2 à 6 : C'est tout cassé)



Après quelques minutes, il souleva son pied. Je lâchais mon épée et pris mon bras endolorie et brisé.

Soudain, le monstre tomba, genou à terre. Ma chance était là ! Il fallait la saisir car je doutais qu'il ne s'en représenta une pareil. Je réunis toutes les forces qui me restais et me releva avec difficulté. Je mis mon bras fracturer dans mon manteau et pris mon épée de l'autre. Elle me semblait si lourde maintenant que les efforts que je dû faire pour la soulever de terre et la maintenir me paraissais surhumain.

Le golem était là, devant moi, un genou à terre comme s'il venait de livrer toutes ses forces dans la bataille alors qu'il n'était pas le moins du monde essoufflé.
Je levait mon épée le plus haut que je pusse et donna un coup en direction de mon adversaire.

(jet de dé : de 1 à 5, oh ! un moustique ! 6, oh ! j'ai plus de jambe)


Le coup n'était pas puissant mais entailla tout de même sa jambe. Il ne sembla pas en souffrir.

Il se releva tant bien que mal et m'empoigna la tête, prêt à me l'écraser au moindre de mes mouvements. Il la serrait d'ailleurs si fort qu'un mal de crâne me pris d'un coup.

Il me souleva de quelque centimètres. Je lui envoyait un coup d'épée au coup qui ne l'égratigna pas d'un poil. Au contraire, cela sembla le revigorer quelque peu. Il resserra l'étreinte autour de ma tête ce qui eu pour effet de me faire lâcher mon arme. Elle tomba par terre dans un bruit métallique.

Il m'infligea plusieurs coups de poing à l'abdomen, aux côtes. Il se servait de moi comme d'un punching ball. Les assauts durèrent plusieurs minutes avant qu'il ne me rejeta vers la porte de fer où je m'écrasais, perclus de douleur.

Je voulais partir, m'enfuir aussi loin que possible mais cela m'étais, pour l'instant, impossible.

Il se rapprochait à nouveau de moi. Je perçus un petit tremblement de son corps qui ne dura point. Je m'évanouis avec pour dernière image celle d'un monstre se rapprochant doucement mais sûrement de moi.

(jet de dé : de 1 à 3 je me réveille des heures après ou pas, de 4 à 6 je me réveille dans quelques minutes.)

Revenir en haut
Zalym

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 21 Jan - 18:10 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

Moi à genou. Lui debout, tenant son épée. La situation aurait été dangereuse s'il n'avait été aussi amoché. Il me porta un coup peu puissant, entaillant ma jambe superficiellement.

Je me relevais avec peine et le saisit pas la tête. Je le soulevais de quelques centimètres en essayant de la lui écraser le plus fort possible mais mes forces commençaient à manquer et je n'eu pas l'air de le faire souffrir.

Il m’assainit un coup d'épée au niveau du coup. Pas la moindre égratignure. Ce stupide humain était à bout de force. Ce coup eu pour seul effet de faire vibrer l'énergie restante me donnant un coup de fouet bien venu.
Je resserrais mon emprise sur sa sale caboche. Il lâcha son épée et gémit de douleur. J'en profitais pour lui asséner quelques coups bien sentie dans les côtes. A chaque impact de mes poings, son corps se contractait.
Je finit par m'en lasser et le rejetait en arrière, vers la porte d'entrée.

Le regard qu'il me fixait était vide. Pourtant, il respirait encore. Je frémis, imperceptiblement mais je frémis. Je savais ce que cela signifiait, c'était très bientôt la fin de l'énergie qui me maintenait debout. Je m'avançais vers lui de plus en plus lentement.

(jet de dé : 1 à 5, je m'écroule. 6, j'arrive jusqu'à l'humain)



Je fis un dernier pas dans sa direction puis m'écroulais tel un tas de pierres chutant d'une montagne. Il venait de fermer les yeux. L'avais-je tué ?
Revenir en haut
Lord Azariel

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 22 Jan - 13:10 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

Je me réveillais des heures après alors que le nuit était déjà bien avancée. Les torches éclairaient la pièce circulaire et la fraîcheur pénétrait par les ouvertures rafraîchissant la pièce. J'essayais de me lever mais retombais aussi vite. Chaques douleurs se rappelaient à moi d'un seul coup. Mon bras ma faisais souffrir, le sang provenant de mon ventre avait coagulé collant les vêtements à la plaie. Par chance, je n'avais aucune côtes cassées mais j'étais meurtrie de toute part.

Je me relevais en m'aidant de la porte derrière moi. Je me dirigea ensuite vers la porte en bois en faisant un détour pour reprendre mon épée et la clé.

La porte était massive. Elle était brute et seul une petite plaque de fer près de la serrure venait rompre la monotonie du bois. Le nom qui y était gravé devait être le nom du demi-dieu de l'autre côté de la porte, -Zalym-.
J'enfonçais la clé dans la serrure et la tournait lentement. Un petit cliquetis ce fit entendre. Je saisit la poignée et tirait. La porte s'ouvrit facilement, sans bruit.

Je pénétrais dans l'autre pièce. Elle était similaire à la première, les coups de griffes en plus. Il n'y avait pas d'ossements par terre. Cela signifiait-il que personne avant mi n'avait pénétré dans cette pièce ?

Face à moi, une créature qui devait être le demi-dieu me tournait le dos. Ces bras, le long de son corps, étaient musclés. Ses poils étaient d'une longueur respectable et se finissaient par endroit en tresses. Sa peau nu était un peu moins blanche que mon visage mais avait dû être halée.
A sa taille, près de ce qui semblait être un pagne, on pouvait voir un parchemin roulé.

Il se retourna et fonça sur moi sans crier gare.

(jet de dé : 1 et 2, je l'évite facilement. 3 et 4, je l'évite mais il me cogne l'épaule. 5 et 6, je me le prend de plein fouet)



Je réunis toutes mes forces pour faire un pas de côté puis me penché juste au moment où il passait à ma hauteur. Je tends les bras pour attraper le parchemin qui, je pense, doit être une solution du combat car je ne vois pas comment battre un demi-dieu encore plus fort que le golem précédent si ce n'est par la ruse.

(jet de dé : de 1 à 4, j'attrape et arrache le parchemin. 5, je le tiens mais ne l'arrache pas. 6, dans un réflexe, il me choppe et me balance)



Je parviens à arracher le parchemin de la fine cordelette qui le maintenait. Au passage, j'aperçois un éclat bleu qui attire mon attention. C'était fuguasse mais j'ai cru voir une fiole sous son collier. Je cours le plus vite possible à l’opposée tout en ouvrant et déchiffrant le rouleau. C'est un sort de paralysie. Il n'est pas très puissant mais il me suffira sûrement à avoir le temps d'attraper autre chose me permettant de vaincre ce loup géant. Il est écrit que le sort ne marche que trois fois. Je n'ai donc que trois essais, mieux vaudrait que je ne me rate pas.

Il vient de se retourner et commence à charger. Je lis la phrase dans ma tête puis la répète à haute voix en fixant la créature.

(jet de dé : 1 à 3, le sort est efficace. 4 à 6, le loup se décale et le sort échoue)



Heureusement pour moi, il n'a rien vu venir et le sort le frappe de plein fouet le paralysant dans sa course. Il est paralysé. J'en profite pour me diriger vers lui et regarder sous le collier en or. Une petite fiole contenant un liquide bleu est attaché par une ficelle argentée. Je la saisis et l'arrache. Que faire avec ? Déjà, Zalym recommence à bouger. D'abord lentement puis de plus en pus vite. L'effet se dissipe déjà. Je m'éloigne à l'opposée me préparant à relancer le sort mais, au lieu de continué sa course dans la même direction, il fait demi tour et fonce sur moi me prenant au dépourvu.
Revenir en haut
Zalym

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 29 Jan - 15:43 (2013)    Sujet du message: Le combat d'azur Répondre en citant

Je me tenais là, face à la porte, attendant de voir la suite des évènements.
De longues minutes puis de longues heures passèrent si bien que je cru l'humain mort.
La nuit était tombé et le vent frais qui s’engouffrait annonçait la pluie.

Je me retournais, face au mur qui avait été dans mon dos l'instant d'avant et le frappait de toute mes forces. De petits éclats de pierres jaillirent de part et d'autre de mon poing. Je le retirais et relaissa tomber mon bras le long du corps. Peut-être mon épreuve était-elle trop dure ? Peut-être le golem était-il de trop ? Toutes ces questions m'envahirent l'esprit.
Ma réflexion fut pourtant interrompue par le cliquetis de la clé dans la serrure. L'humain avait réussit et il s’apprêtait à pénétrer dans la salle. Enfin, le premier humain à arriver jusqu'ici. Peut-être était-ce le bon ? Celui qui me libérerait de ma prison. Mais il lui restait une épreuve, et pas des moindres, il devait arriver à ma soumettre.

La porte se referma dans un claquement atténué par l'orage qui avait commencé à gronder.

Je me retournais brusquement et couru vers cet humain. Il était en piteux état mais parvint à m'éviter avec une facilité déconcertante. Il pris même le luxe d'arracher le parchemin attaché à ma taille.

Je freinais d'un coup en m'aidant de mon bras pour ne pas entrer en collision avec le mur. A peine m'étais-je retourner qu'il était déjà en plein déchiffrement du texte. Alors que je me précipitais vers lui avec une rage folle, il me fixa et récita à toute vitesse la phrase du parchemin.
Je fût immédiatement stoppé dans mon élan.
Il en profita pour se rapprocher de moi et prendre la fiole cacher sous mon collier. Il s'éloigna ensuite dans la direction opposée à la mienne alors que je commençais à pouvoir bouger.

Une fois à nouveau en pleine possession de mes moyens, je fis un effort considérable pour faire demi-tour. Je réussis et l'humain en fut surpris.

Il voulu me relancer le sort.

(jet de dé : de 1 à 4, trop tard, j'arrive sur lui. 5 et 6, le sort est lancé)



Il est trop tard. Il n'as pas finit sa phrase que je suis déjà sur lui, près à le balayer d'un revars de la main.

(jet de dé : de 1 à 4, il vol jusqu'au mur. 5, il encaisse le coup et finit sa course contre le mur. 6, il m'évite à nouveau)



Alors qu'il lève à peine les bras tout en se baissant, ma main le prend au ventre et le propulse contre le mur qu'il frappe lourdement. Retombant par terre, mollement.

Moi aussi je me suis cogné au mur mais cela ne me fait rien. A peine quelques égratignures.

Alors que je me tourne vers lui,

(jet de dé °1 : 1 et 2, il se relève en me fixant et marmonnant. De 3 à 6, il ne parvient pas à se relever)


    (jet de dé °2 : 1 à 3, le sort me paralyse et il est debout. De 4 à 6, j'évite le sort et il est debout)



Il est debout, me fixant et lançant le sort. Une vague colorée surgit du parchemin et se dirige tout droit.

Je ne m'en aperçois que trop tardivement. Le sort me frappe à nouveau et me revoilà paralyser.

L'humain s'approche de moi.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:22 (2016)    Sujet du message: Le combat d'azur

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Eau Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com