Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
[Interlude] Siliar vers les terres du temple de la Terres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Siliar Hotraëk

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 14 Déc - 16:33 (2012)    Sujet du message: [Interlude] Siliar vers les terres du temple de la Terres Répondre en citant

Me voilà arriver à la Rivière Blanche. Je décide de faire une pose près de la rivière. Je descends du cheval gris à tache blanche que j'ai choisit, ôte mon sac puis entreprend de descellé le cheval.

Après l'avoir attaché à un arbre, j'enlève mon épée et mon arbalète et entreprend une visite à la rivière pour me désaltérer.
Suite à cette pose rafraîchissante, je m'allonge à l'ombre d'un arbre qui ce trouve en face du cheval puis m'assoupis quelques instants.


Je me réveille et me retrouve face-à-face avec un chocobo. Je tourne la tête et aperçoit un groupe d'une vingtaine d'individus.
Je reporte mon intention sur le chocobo qui ce trouve devant moi. Il fait presque deux mètres de haut. Son plumage est d'un jaune très flamboyant et les plumes de sa queue sont d'une longueur rarement vue ou, en tout cas rarement décrite.

Il se dirige vers la rivière pendant que le reste du troupeau se dirige, eux, vers une partie de la prairie dépourvue d'herbe. Sans doute espèrent t-ils trouver quelques vers plus facilement.

-Il me faut de l'argent d'avance. Je suis désolé chocobo, je n'ai rien contre toi-

Je prend mon arbalète, cherche un carreaux dans mon sac et charge mon arme. De l'autre main, je prend mon épée et avance doucement vers la rivière en direction du chocobo isolé. Arrivé à porter de tir, je vise sa gorge afin qu'il s'étouffe dans son sang mais surtout afin qu'il ne puisse plus émettre le moindre cri avec le risque fort probable d'attirer et mettre en colère le reste du troupeau. Si cela devait arriver, je sais que je ne pourrais pas m'en sortir.

A l'instant ou je m’apprête à tirer, le chocobo tourne la tête et se dirige vers moi en courant.
J'ai juste le temps d'effectuer une roulade vers la rivière avant de faire face. Déjà, le chocobo revient en chargeant. Une autre roulade, moins chanceuse cette fois-ci. Une estafilade d'une dizaine de centimètres à déchiré ma jambe gauche. Alors qu'il charge encore, je lui tire dans le flanc. Il ralentit mais continue tout de même à bonne allure. Je jette l'arbalète que je n'aurais pas le temps de recharger une nouvelle fois, vers l'arbre où se trouve mon cheval et prend mon épée à deux mains. Le chocobo saute les pattes en avant. Je l'esquive tant bien que mal mais en ressort avec une petite coupure sur le bras droit. Il est un peu déstabilisé par son atterrissage. J'en profite pour lui mettre mon épée dans le gosier. Il cri mais aucun son ne sorts de sa bouche, il se retourne et se met à battre des ailes et à donner des coups de becs et de pattes dans tous les sens. Je m'éloigne pur ne pas risquer de prendre un coup fatal et attend tranquillement qu'il s’effondre. Dix minutes plus tard, alors que j'appréciais l'endurance de cette grand oiseau jaune, il s’effondra sur le flanc.
Pendant ce temps j'étais allé cherché mon sac duquel j'avais sortit un bandage que j'avais déchiré en deux à l'aide d'une pierre coupante.

Je m’avance doucement vers cet oiseau majestueux de peur qu'un sursaut de vie ne me fasse une autre blessure plus grave que ce que je pouvait endurer. Arriver au niveau de sa queue, j'entreprends de me saisir des plumes que je revendrais plus tard.

Une fois ceci finit et avec 7 plumes de chocobo dans ma sacoche, je reprend mon épée, la lave dans l'eau de la rivière et l'essuie dans l'herbe proche. Je repart en direction du cheval en traînant de ma jambe blessée. Arriver au lieu où devait se trouver le cheval, plus rien que des traces de sabots dans l'herbe avoisinante. Les traces indique qu'il est repartit vers la ville. Peut-être l'avais-je mal attacher ou peut-être quelqu’un l'avait-il volé. En tout cas, je n'ai pas le temps et pas les moyens de le pourchasser. Je passe mon épée et mon sac sur le dos, récupère l'arbalète un peu plus loin et traverse la rivière.

J'effectuerai donc le reste du chemin à pied et blessé. Cela risque d'être plus dur et plus longs que prévu.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Ven 14 Déc - 16:33 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Siliar Hotraëk

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 23 Déc - 21:11 (2012)    Sujet du message: [Interlude] Siliar vers les terres du temple de la Terres Répondre en citant

▲ ALLER


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

▼ RETOUR


CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:19 (2016)    Sujet du message: [Interlude] Siliar vers les terres du temple de la Terres

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com