Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
La formule du sorcier
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Rue Commerçante -> Armurerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Dim 17 Fév - 17:57 (2013)    Sujet du message: La formule du sorcier Répondre en citant

Je n'eus pas à attendre très longtemps : la porte s'ouvrit brusquement, et je fus happé à l'intérieur, me découvrant le visage et me reconnaissant -ce qui était déjà ça. Je lui montrais la potion, et fis un pas en arrière, espérant pouvoir sortir, avant qu'il ne me demande de l'aider à lui faire boire. Mal à l'aise, mais ne pouvant pas refuser, je le suivis à l'intérieur, jusqu'à arriver dans un bureau sombre, au pied duquel était attachée une femme. Je n'eus pas plus le loisir de la détailler que déjà il voulait que je n'informe pas Ariez de l'état de sa mère, apparemment. Je ne répondis rien, me contentant de refuser intérieurement. J'approchais de la femme aux pupilles ténébreuses. Humaine méconnaissable, on peinait à reconnaître son langage, et ses spasmes qui semblaient l'agiter faisaient peur à voir.

- Par Aqua… murmurais-je en approchant.

Ô, Déesse Mer des Océans, de quoi souffrait cette femme ? C'était très loin d'être une des maladies les plus complexes que j'avais eu l'occasion de soigner par le passé. Non, c'était quelque chose de bien pire, je pouvais le sentir d'ici. Je continuais à avancer prudemment, et elle tourna son regard vers moi. Je plongeais dans ses yeux sans y déceler l'étincelle de vie si caractéristique des Humains. Enfouie sous cette noirceur, son regard était celui d'une puissante colère, ancienne et profondément enracinée. Le contact visuel était douloureux, mais je le soutins.

Je remis ma cape, devenant invisible, et j'attendis que ses yeux se posent sur l'autre occupant de la pièce pour approcher des mains hésitantes de son visage. Avec une vitesse fulgurante, ses mâchoires claquèrent à quelques centimètres de mes doigts. Elle m'avait repéré par je ne savais quel moyen. Et si son Mal pouvait être transmis par morsure ? Que se passerait-il si il entrait en moi ? Sa colère activerait-il la mienne ? Je n'osais l'imaginer.

Il fallait que je le fasse. Nous étions allé chercher cette potion, et désormais il était nécessaire que cela ne soit pas en vain. Je rassemblais ma volonté, et saisis fermement le visage en évitant un nouvel claquement de mâchoires. Sa peau était froide, mais je maintins ma prise en ne cherchant pas à détourner le regard. C'était le meilleur moyen pour qu'elle me morde, mais ne pas la regarder signifierait aussi que ce que je faisais n'était pas juste. Ce qui n'était pas le cas : elle avait besoin d'être libérée de ce Mal, et il fallait tout essayer. La position désespérée du père d'Ariez m'apparut comme compréhensible. Il ne savait plus vers qui se tourner, ne savait plus quoi faire.

- Dépêchez-vous, indiquais-je alors qu'elle se débattait comme une furie sous mes mains.

Je ne lâcherais pas prise. J'étais un demi-dieu, et cette Humaine allait avaler ce remède. Je bandais mes muscles pour la forcer à ouvrir la bouche alors que le père d'Ariez approchait. Par Aqua ! Quel Mal pouvait affliger à un tel point un Humain ? Comment en était-elle arrivée là… ?



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Publicité





MessagePosté le: Dim 17 Fév - 17:57 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Mer 13 Mar - 20:12 (2013)    Sujet du message: La formule du sorcier Répondre en citant

Le père d'Ariez attira l'attention de sa femme en s’agitant de l'autre coté de la pièce tandis que Vaea s'approchait d'elle. Déjà attachée, il ne restait qu'à lui immobiliser le visage, menton relevé, pour la forcer à boire. Quand Vaea réussit à la maîtriser, Jin se dépêcha d'ouvrir le flacon et vida tout dans la gorge de ce qui fut son ancienne compagne. Elle toussa et tenta de recracher la potion mais le père d'Ariez, lui refermant vivement la bouche, l'empêcha de se défaire du précieux liquide. Elle finit par avaler et il s'éloigna de quelques pas, invitant Vaea à en faire de même, ne sachant pas quels effets cela aurait sur elle, mais elle sembla peu à peu se calmer. Ses muscles finirent par se détendre calmement, sa respiration redevenant calme.

"Maryann ?"

Elle redressa doucement la tête, ses yeux étaient redevenue plus humains mais encore bien loin de ceux d'une mère et épouse aimante. Elle bougea les lèvres calmement mais aucun son ne sorti. Comme les jeunes du village d'Amèke, Maryann souffrait de mutisme. Perdre sa voix pour retrouver la raison, cela semblait être équitable.

N'hésitant pas un seul instant, Jim se jeta dans ses bras, multipliant les signes d'affections sans pour autant la détacher. Il savait comme certains remèdes peuvent être inefficace sur le long terme. Il lui libéra simplement une main afin qu'elle puisse écrire, et garda l'autre solidement attachée, s'excusant par avance de la mettre dans une position si inconfortable. Elle ragea sur un bout de papier en lui disant qu'il n'était qu'un idiot, incapable, qu'elle allait beaucoup mieux et qu'il devait la libérer sur le champ. La force avec laquelle elle appuyait sur la plume manquait de percer la feuille à chaque courbe qu'elle écrivait.


"Cela me semble être tout de même un mieux."

Le père d'Ariez avait malheureusement l'habitude de ce très mauvais tempérament qui habitait son épouse depuis qu'elle avait été retrouvée sur les routes d'Arcane par sa fille. Ce n'était plus la tendre femme qu'elle avait été, c'était une boule de colère, mais il vallait mieux la voir énervé qu'enragé.

"Tu ne dis RIEN à Ariez ! Si elle te le demande dis lui que je ne lui ai pas encore fait boire la potion, que j'attends un moment opportun ou je ne sais quoi d'autre. RIEN, c'est compris ?"


Il savait quelle horrible solution pourrait envisager Ariez si aucun remède ne marchait. Maryann était indéniablement un danger pour la famille, une bête prête à tuer celui qui s'approcherait trop près d'elle. Jin savait fort bien qu'Ariez ne laisserait pas une personne dangereuse nuire à sa famille. Mais Maryann était sa femme, qu'importe sa monstruosité ou le vide dans son coeur, il l'aimait profondément et avait l'espoir fou qu'elle redevienne un jour la femme aimante qu'elle fut il y a longtemps.



Revenir en haut
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Dim 24 Mar - 23:45 (2013)    Sujet du message: La formule du sorcier Répondre en citant

Le père d'Ariez approcha, versant sans hésiter la potion dans la bouche de sa femme, la forçant ensuite à l'avaler. Je m'éloignai quelque peu de la femme possédée à l'invitation de son mari, observant son corps se calmer, prenant une posture moins arquée, plus apaisée. On aurait pu croire que la guérison avait été efficace, sans compter ses yeux. Toujours inhumains, bien qu'un peu moins maléfique, je compris en un instant que la partie était loin d'être gagnée.

Cependant, l'homme fut suffisamment encouragé par ces progrès pour se jeter dans les bras de sa femme, et je détournais quelque peu le regard, néanmoins prêt à intervenir si jamais elle se mettait à l'étrangler, ou que savais-je encore. Je me retournai quand il lui libéra une main pour qu'elle puisse écrire, celle-ci rageant sur le morceau de papier. Il était alors évident que sa colère ne l'avait pas quittée. Un "mieux" ? Pour ma part, il me semblait que cette femme était condamnée. On ne sauvait pas quelqu'un à moitié. Le seul "mieux" était qu'elle ne criait plus, et que son corps ne souffrait plus par les arcs impossibles qu'elle lui faisait subir auparavant. Non, c'était loin d'être un mieux. La colère l'habitait toujours, presque semblable à celle qui avait failli me consumer, des milliers d'années plus tôt, sur un autre monde…

Quant à son ordre, je secouais la tête instinctivement. Mentir à Ariez ? Il n'en était pas question. Et il était temps qu'il le comprenne. Je changeais de forme, reprenant mon apparence semi-divine. Ma taille désormais bien plus imposante, je m'assis sur mes pattes arrières en le regardant fixement.

- Monsieur Aliz, je suis au service de votre fille, et, comme vous le comprendrez aisément, je ne lui mentirai pas. Je pourrais, mais j'ai juré obéissance et fidélité, deux choses auxquelles je tiens. Je peux essayer de ne pas lui raconter certains détails, ou même de ne pas aborder le sujet si elle ne me le demande pas, mais soyez sûr que je lui raconterai la vérité absolue si elle me le demande. Je suis un Fils d'Aqua, et par la-même, j'ai une forte propension à vouloir rechercher la Vérité. Je suis navré que cela ne serve pas vos intérêts, mais ceux de mon invoqueuse passent avant les vôtres, et je m'en vais désormais la rejoindre sur le champs. Puissiez vous trouver la paix, Père de Ariez. Tournant la tête vers la mère, je lui adressais également quelques mots : Quant à vous, Mère de mon invoqueuse, je ne puis savoir dans quelle détresse vous vous trouvez, mais si je suis capable de vous apporter un jour le soulagement de la guérison, je ferais mon possible pour vous l'apporter. Qu'Aqua vous bénisse tous les deux.

Je sortis sans demander mon reste, mes pattes grimpant les escaliers, et j'ouvris la porte du bout du museau pour rejoindre les rues de Lüh. J'avais dit vrai : je ne pouvais pas mentir à Ariez. Même si je l'aurais voulu, et, techniquement, si je le pouvais, je ne le souhaitais pas : il s'agirait d'une faute grave à mes principes, ceux de ne vouloir que son bien. Si lui cacher la vérité pouvait aller dans ce sens, je me sentirais coupable vis-à-vis d'elle, et notre lien de confiance pourrait en être amoindri… Ce que je refusai.

Regrettant une fois de plus l'absence de la totalité de mes pouvoirs, chose qui m'aurait peut-être permis de guérir cette pauvre femme, je traversais les rues sans me préoccuper des regards des passants, en direction de mon foyer.



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 30 Mar - 12:04 (2013)    Sujet du message: La formule du sorcier Répondre en citant

Le père d'Ariez maudissait cette invocation qui refusait de cacher à sa fille la vérité. Jin pouvait comprendre que pour Vaea ce soit inimaginable de mentir à sa maitresse, mais il ne s'agit pas la que d'une question de principe et d'allégeance, c'était réellement une question de vie ou de mort. Dire la vérité à Ariez pouvait tuer sa femme. Si on lui demander de choisir entre son amour et son honnêteté envers sa fille ou son amour et son dévouement envers sa femme, que devait-il choisir ? Et si, d'ici quelques années, de nouveaux remèdes étaient mis en place, Ariez culpabiliserait jusqu'à la fin de ses jours d'avoir condamné sa mère trop tôt. Le père d'Ariez ne pouvait abandonner tout espoir.

"Fils de l'eau ! Tu lui diras la vérité si tu souhaites la voir sombrer dans la tristesse et la culpabilité ! Tu lui avoueras tout si tu souhaites assombrir le restant de sa vie ! Toi qui est immortel tu ignores la valeur que cela a."

Vociféra t-il en observant Vaea partir. Refermant brusquement la porte après son départ, il retourna auprès de sa femme pour s'occuper d'elle.

De son coté, Ariez espérait que Vaea n'avait pas eu d'ennuis, elle s'inquiétait un peu de ne pas le voir revenir plus vite. Il portait avec lui quelque chose d'illégal et s'il se faisait arrêter, nul ne sait ce qui pouvait lui arriver. Oubliant son angoisse, elle continua à battre le fer de l'épée que le milicien reviendrait chercher aux aurores demain, et continua avec minutie son travail malgré la fatigue qui l'accablait.

[sujet clos]

Suite pour Ariez : http://arcane.xooit.fr/t2384-Une-affaire-de-famille.htm#p26142


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:37 (2016)    Sujet du message: La formule du sorcier

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Rue Commerçante -> Armurerie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com