Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
La colère est toujours aveugle.
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Rêveries
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Samiel

Hors ligne


Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 196
Crédits Avatar: /
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: S'amuser ♥ ♥
Invocation(s): Je me suffis à moi même ♥
Invoqueur: Amaryllis Du Corbeau ♥
Annonce: VOTEZ ♥
Inventaire: Des plumes, des plumes et encore des plumes :O
Sorts: Vent ; Bourrasque ; - Ailes - Lévitation
Double compte: Erine Lanfeust
Point(s): 9

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 11:14 (2012)    Sujet du message: La colère est toujours aveugle. Répondre en citant

Alors qu’il s’attendait à partir à franchir le seuil de l’hibernation, Vaea lui-même refusa le cadeau qu’il venait de lui faire, lui rendant alors ces dernières gouttes de magie. Samiel l’écouta sans pouvoir cependant bouger une seule plume même pas un p’tit duveton, ni même gémir la moindre protestation. Lorsque la voix du loup s’éteignit, une larme roula du coin de l’œil amoché du volatile : les paroles qu’il venait d’entendre l’avait touché en plein cœur. Le regard planté dans les cieux il réussit toutefois à murmurer à la tomber de la nuit derrière un sourire qu’il a avait eut peine à dessiner :

« Tu resteras un abruti jusqu’au bout n’est ce pas Prince des Océans… ?
Fais tout de même bon voyage… »


Puis l’oiseau rieur était resté scotché au sol longtemps, très longtemps. Il assista même à un spectacle qu’il était rare d’apercevoir car les demi-dieux préféré se réfugier à l’abri lorsqu’il leur était possible de le faire quand il sentait qu’il allait abandonner leur corps. Mais là ce n’avait pas été le cas, le corps inerte du Loup était resté là sous le regard bienveillant de dame lune. Au petit matin, sous la caresse des premiers rayons, l’enveloppe corporelle du mammifère divin vide de son essence avait alors lévitée au dessus du sol puis sous la chaleur de l’astre s’était lentement effacée s’évaporant dans les airs. Samiel avait regardait sans rien dire. Un jour, le Loup reprendrait forme quelque part et peut être que leur chemin se recroiseront à nouveau.
Puis il avait attendu de retrouver la maitrise de ses muscles alors qu’il sentait s’écoulait en lui le peu de magie tissant doucement un voile protecteur autour de son âme. Il avait réfléchit longtemps sur ses propres actions ce qui l’avait poussé à agir ainsi. Jusqu’alors il pensait l’avoir faire au nom de son Père mais en réalité ne l’avait-il pas fait avant pour lui ? Il avait été affreusement égoïste jusque là, ne jurant que part lui-même, le voyant le monde que par ses propres yeux. Il s’était murer dans sa passion sur les recherches humaines et tout comme beaucoup d’entre eux il avait attrapé cette maladie horrible : celle de la peur d’être seul. D’une certaine façon il venait de le réaliser depuis peu, à s’exclure ainsi il ne tendait qu’à brandir l’étiquette du solitaire et il en avait affreusement peur. C’était peut être par ce sentiment lâche qui l’avait poussé à venir en aide au péril de sa propre vie à ce fils d’Aqua et non pour le remboursement de dette qu’il devait à la Déesse pour avoir pousser son Père à le créer.
Mais aujourd’hui tout était si différent, il se sentait mieux. Il était rassuré. Car il s’était fait un ami qui se souviendrait le lui. Qui l’avait vu sous un autre jour que l’image narquoise qu’il se donnait aux yeux effarés de ses confrères. Et malgré le temps qu’il passerait en hibernation, Samiel ne le perdrait jamais de vue. Il le retrouverait tôt ou tard et le remercierai pour ce qu’il avait accomplit, car en vérité l’oiseau bleu n’avait pas porté rédemption à la Colère du Loup, mais c’était bien le Loup qui venait de lui ouvrir les yeux sur son propre mal. Alors oui, un merci s’imposait. Il s’en fit la promesse :
un jour mon ami, nos chemins se croiseront à nouveau et je t’offrirai ma reconnaissance éternelle.



~o~



Dans un sursaut l’oiseau se réveilla. Il venait de tomber de son perchoir. L’esprit encore perdu dans ses pensées, il jeta un œil rapide autour de lui. La paroi de verre qui le coupait des cieux, aujourd’hui malmené par un temps de chien, était bel et bien de retour. Aaaah sa chère et tendre cellule. D’une voix empreinte d’ironie il se lança à lui-même massant le coin de son bec qui avait percuté le sol.

« Bienvenue dans ta réalité mon vieux, bel et bien seul. »


Se relevant il alla se rasseoir là où il était installé quelques instants plutôt. Plongeant son regard à travers la vitre sur laquelle s’abattait une pluie diluvienne, Samiel soupira nostalgique d’un passé révolu. A y repenser il ne l’avait jamais recroiser depuis ce jour. Mais une promesse était une promesse et ce n’était pas la punition de son Père qui allait l’empêcher de la tenir. Non il n’avait pas oublié Vaea depuis tous ses siècles et il chérissait plus que tout le venue de son futur « maître ». Il avait encore temps de chose à faire dehors… tout n’était plus qu’une question de temps.




Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 7 Nov - 11:14 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Rêveries Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com