Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Prologue.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Samiel

Hors ligne


Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 196
Crédits Avatar: /
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: S'amuser ♥ ♥
Invocation(s): Je me suffis à moi même ♥
Invoqueur: Amaryllis Du Corbeau ♥
Annonce: VOTEZ ♥
Inventaire: Des plumes, des plumes et encore des plumes :O
Sorts: Vent ; Bourrasque ; - Ailes - Lévitation
Double compte: Erine Lanfeust
Point(s): 9

MessagePosté le: Mer 17 Oct - 19:04 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Prologue:
Délicieuse mélodie qu’apporte la brise,
celui du doux chant de la délivrance.



"S'il y'a bien quelque chose que j'apprécie encore ici, c'est bien ça..."
Samiel ~



La lourde trappe s’était alors refermée annonçant le commence d’une longue, très longue attente. Ainsi avaient-ils été punis, tous, sans exception qu’ils soient né du feu, de la terre, de l’eau ou comme lui de l’air. Les Dieux avaient été sévères et impitoyables sur leur décision finale. C’est ainsi que Samiel, comme tous les autres, avait été enfermé dans sa cellule personnelle.

Dans la chaîne de montagnes les plus reculées du nord des landes luxuriantes, ce trouve un mont particulier. On dit que jamais personne n’a jamais vu son sommet car la montagne fut si haute qu’elle se perdit dans les nuages. C’est ici que se trouve la demeure des enfants d’Aer, c’est dans ses hauteurs que les innombrables tours du temple s’élèvent majestueusement vers les cieux.
C’est dans l’une des tourelles la plus à l’Est que Samiel est cloitré sagement depuis des centaines d’années. Prison de verre renforcé par la magie de son père, l’invocation a une vue imprenable sur l’immensité azuréenne du vaste ciel.
L’oiseau divin tourna en rond très longtemps dans sa cage de verre observant souvent avec envie l’étendue nuageuse face à lui. En réalité ce n’était pas vraiment la liberté de nager dedans qui le pousser à faire les cents pas mais il trépignait d’impatience de rencontrer l’humain qui serait à la hauteur de son défis, de ses exigences. Il eut d’ailleurs tout son temps pour réfléchir à sa question, trop de temps.
Les heures filèrent apportant les jours puis trainant les semaines et les mois sans que personne ne soulève la trappe verrouillée de prison divine. C’est alors qu’il finit par s’endormir rêvant toujours de la mystérieuse personne venant lui apporter un semblant de liberté. Il eut tout le temps de l’imaginer mais également de penser à toute sorte de possibilité que cela impliquer.
Il se remémora le passé et sa glorieuse époque, cependant Samiel ne blâmait pas les Dieux de leur décision. Au contraire maintenant que la crainte s’était dissipée, il trouvait même plutôt amusant la façon dont l’histoire avait changé. Il allait découvrir un monde nouveau, découvrir Arcane - vu qu’on nommait ainsi la nouvelle terre - comme au tout début, au commencement. Il allait pouvoir comparer et tout cela l’excité au plus haut point.
Beaucoup de ses congénères appréhendaient la venue d’un bipède et préféraient de loin leur solitude à la servitude. Pour Samiel être l’esclave de son objet d’étude ne l’affectait pour rien au monde. D’ailleurs son « sauveur » se faisait désiré de jour en jour, alors Samiel retourna à sa torpeur gardant toutefois une oreille attentive au moindre son qui pourrait s’approcher de sa cellule. Se laissant bercer par le hurlement du vent, il attendait encore et encore.


« Haaaaa mon Père pourquoi avait vous voulu que les Hommes soient si long à venir nous chercher..
Vous jouez vous de mon impatience ?
Méritons-nous une sanction si lourde ? »


Sa voix douce et voluptueuse n’avait alors été qu’un faible murmure tel le bruissement de la caresse d’un courant d’air sur les feuilles d’un tremble avant de s’éteindre à nouveau dans un silence profond. Une étoile, deux étoiles, trois étoiles,… trente étoiles, trente et une étoiles,… cent ving cinq… sept cent quarante huit… mille cent ving étoiles, Samiel les comptait comme un enfant compte les moutons avant de s’endormir quand soudain…
Des bruits de pas régulier, le son tant attendu du claquement d’un talon gravissant les interminables escaliers de la tour est. Tap. Tap. Tap. Tap. Son faible et léger mais distinct l’inconnu(e) était encore loin mais bien présent.


* Au nom d’une bourrasque mal lancée ce n’était pas trop tôt !*


Samiel sentit alors son petit cœur s’emballer diffusant dans son corps des ondes d’excitation incontrôlable. Il se mit à espérer que son heure était enfin venu. Comment devait-il se présenter déjà ?! Il y avait réfléchit pendant des siècles et voilà le moment fatidique arrivé qu’il ne savait plus quoi faire. Ah si ! La mise en scène était importante, c’était ce qui apporter un certain charme au moment de la révélation.
Sur le muret sculpté en hauteur au fond de la pièce Samiel s’allongea à moitié s’accoudant sur son bras droit alors que sa jambe inverse s’était replié offrant un appuie à son coude gauche. Ainsi il avait tourné son visage au trois quart posé sur sa main au point fermé regardant à l’extérieur le ciel qu’il connaissait par cœur. Sa jambe vacante se balançait doucement dans le vite tel un pendule.
Faisant semblant d’être captivé par le spectacle qu’offrait le ciel et qui éblouirait surement son invité, il comptait les marches restantes s’amenuisant au fur et à mesure qu’il approchait de la trappe. Tap. Tap. Tap. Silence. Le doux grincement du loquet bloquant la sortie de sa cellule retentit. Enfin… enfin il allait rencontrer son premier prétendant, serait-il cependant le bon ? Celui que Samiel attendait depuis temps d’années déjà….






Dernière édition par Samiel le Dim 13 Jan - 09:50 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 17 Oct - 19:04 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amaryllis Du Corbeau

Hors ligne


Inscrit le: 30 Sep 2012
Messages: 33
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Méchante Reine
Invocation(s): Samiel !!!
Annonce: I shall destroy your happiness if it is the last thing I do...
Inventaire: Fouet, Tablette Runique, Plume d'Oiseau-Roi, Coffret de vivres, Pomme Empoisonnée...
Double compte: Médusa
Point(s): 156

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 14:37 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Il avait terminé son ascension d'une des tours situées à l'est du grand Temple immaculé de l'Air. Le jeune homme avait ressenti une grande énergie magique provenant de ce grand édifice froid .

Froid. C'était le mot parfait pour décrire ce garçon. Une expression hautaine et vaniteuse était figée sur son visage à la beauté impressionnante. Son fouet accroché à sa ceinture, il le tenait de la main droite tandis qu'il s'appuyait contre la paroi glacée du grand escalier en colimaçon qui conduisait au sommet de la grande tour.
Son sac de cuir noir, en bandoulière, pendait sur son grand manteau de velours grenat, il réajusta son chapeau décoré de roses noires ainsi que sa lavallière puis s'avança prudemment vers une grande trappe de bois.
Il s'assit un instant sous la trappe afin de récupérer un peu, sa montée l'avait épuisé...Il ouvrit son grand sac et en sortit une petite tablette de bois sur laquelle était gravée de petites runes singulières et sur laquelle tournait deux grandes aiguilles d'or, ainsi qu'un petit pendule de quartz rose et le fit tourner au dessus de la planche. Les aiguilles tournaient à une vitesse folle autour de la tablette et le pendule se leva et pointa la trappe.
Sur de lui, il rangea son petit attirail et sorti sa gourde d'eau pour se désaltérer de sa grande montée. Son eau était presque gelée, la température était vraiment basse, ce qui cependant ne semblait pas affecter le sublime garçon, au contraire, il était satisfait et souriait en arborant un air aussi glacé que la température du temple.

" J'ai enfin trouvé une puissance magique nécessaire afin de réaliser correctement mon entreprise...Je pense que les deux nuages de ténèbres qui obscurcissent ma vie seront vite poussées au loin ! "

Il émit un subtil éternuement qui ressemblait à l'éternuement d'un petit chaton puis se redressa vivement. Il regardait la lourde trappe qui semblait solidement verrouillée. Il remarqua assez rapidement un petit loquet situé un peu au dessus de sa tête. Il se releva et ouvrit la trappe de bois et la souleva non sans difficulté et passa au dessus de cette dernière.
Il aboutit dans une grande pièce ronde au sol parsemé de petites mosaïques un peu partout et, au dessus de lui, un grand dôme de verre. Cette grande coupole qui ressemblait à du cristal brillait d'une très fine lueur pailletée. Amaryllis ressentit alors une énergie magique à l'oeuvre sur ce grand toit transparent.
Ses talons hauts claquaient sur le sol lisse de cette pièce circulaire à l'aura mystique, il s'avança vers le centre de la pièce afin d'en voir l'ensemble.
La lumière était presque absente, la nuit enveloppait le Temple de ses grands bras ténébreux. En effet, la caravane qui avait accepté de le prendre à la sortie de Lüh avait pris un peu de retard à cause d'un éboulement sur la voie, il était arrivé au pied des montagnes menant au Temple de l'Air assez tard dans la soirée et avait passé la nuit avec la caravane avant de reprendre sa route, seul, le lendemain matin pour arriver devant le Temple, dans la soirée.
Ses yeux perçants scrutaient les étoiles qui brillaient au dessus de sa tête. Elles ressemblaient à de petits diamants qui brillaient dans un ciel noir comme les cheveux du garçon, comme du jais.
Par prudence, le jeune Du Corbeau serra le manche de son fouet. Il expira, de la buée sortit de sa bouche formant de très fines volutes. Il resta un moment à admirer la voûte céleste illuminée par ces petits fragments brillants, ces petites paillettes mystérieuses et si lointaines...
Il esquissa un fin sourire puis se souvint alors de l'objet de sa venue.

- Je me nomme Amaryllis Du Corbeau, jeune et unique héritier de la noble famille des Du Corbeau. Y a t'il quelqu'un ?

Il entendit un petit bruit derrière et se retourna brusquement, la main serrant toujours son fouet.


" Since when do i care about anyone else's happiness but mine ? "
Revenir en haut
Samiel

Hors ligne


Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 196
Crédits Avatar: /
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: S'amuser ♥ ♥
Invocation(s): Je me suffis à moi même ♥
Invoqueur: Amaryllis Du Corbeau ♥
Annonce: VOTEZ ♥
Inventaire: Des plumes, des plumes et encore des plumes :O
Sorts: Vent ; Bourrasque ; - Ailes - Lévitation
Double compte: Erine Lanfeust
Point(s): 9

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 16:20 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Samiel frissonna lors que le grincement de la trappe se fit entendre. Il était soulagé et trépignait d’impatience à l’idée de voir enfin l’étranger qui prétendait avoir assez de talent pour s’octroyer ses faveurs. Cependant l’espace d’une seconde, il avait eut peur. Très peur. Les pas s’étaient stoppés net et il avait craint que l’inconnu ne fasse demi-tour le laissant moisir un peu plus longtemps dans sa geôle. Pourtant quel idiot serait monté si haut pour repartir sans l’avoir visité ? Haha qu’il pouvait être stupide parfois. Tellement concentré à compter le nombre de marche restant et s’imaginer son invité, le volatile n’avait même pas fait attention que le ciel s’était noircie apportant dans la pièce un voile de ténèbres opaques.
Sa mise en scène était foutue ! Raaaah… flûte alors ! Contrarié il tourna alors son cou faisant pivoter sa tête vers son hôte omettant subtilement de faire par de sa frustration qu’il rumina farouchement pour lui. Arquant ses sourcils surpris, il écouta plutôt en silence ce que ce miséricordieux bipède avait à lui dire. Surpris ai-je dis ? Oui, car Samiel ne s’était pas attendu à entendre ce genre de timbre de voix. Celui d’un garçon certes mais encore singulièrement aigu.
Curieux, il se leva aussi silencieux d’un courant d’air et s’approcha de son interlocuteur de façon à mieux l’observer sans que toutefois celui-ci ne puisse le percevoir. Certes, il n’était pas un fin nyctalope comme beaucoup de ses confrères mais sa vue était toutefois plus perçante que celle de ses drôles de créatures qu’étaient les humains.


*Père, vous m’étonnez de plus en plus…
vous envoyez donc un enfant à ma rencontre après tant d’années à prier la venue d’un homme plus...
enfin.. un peu plus vieux quoi...*


Cette fois-ci Samiel était amusé. Tous sentiments de frustration lié à son intro raté s’étaient volatilisés. Le petit homme regardait farouchement devant lui, une main gantée portait sur le manche de son fouet. Avait-il peur ?

« Y a-t-il quelqu’un ? »


Sa question avait trahit son émotion, Samiel sourit. Il était de tradition que les enfants aient souvent peur du noir. Mais là, il savait que ce n’est pas du noir dont le jeune garçon se méfiait, c’était une crainte beaucoup plus propre à celle de l’homme adulte, celle de la crainte de l’inconnu, de ce que l’ont ne peux voir mais que l’on ressent quand même. Non ce n’était le noir qui commençait à faire naître l’angoisse dans son petit corps chétif mais plutôt de ce qui pouvait bien s’y dissimuler dans le noir, c'est-à dire : lui.
Soit, si son Père avait voulu qu’un bambin puisse prétendre à la place d’invocateur c’est qu’il devait bien avoir une raison. Puis ce n’était pas n’importe quel enfant non plus. Il avait de ses petites jambes gravit la montagne puis toutes les marches sans fin qui l’avait directement mené à son antre. Soit dit en passant il avait donc remporté avec brio la première épreuve. Puis le scrutant avec plus d’attention, Samiel ne put s’empêcher de remarquer cette aura singulière qui émanait de son enveloppe androgyne. Cet enfant semblait tourmenté d’un mal que Samiel affectionnait particulièrement : la vengeance. L’oiseau rieur avait un don pour le déceler chez ces étranges créatures et il avait noté que ce sentiment pouvait les pousser à franchir des limites impardonnables. Il était donc étonnant qu’un être si jeune puisse déjà être souillé par une telle abomination.
Mhhh.. soit, ce Du Corbeau méritait bien sa chance après tout. Puis il portait un nom en relation directe avec un représentant animal de son élément.
Réfléchissant quelques secondes supplémentaire il décida donc d’opter pour une tactique offensive histoire de tâter le terrain. Il avait tout l’air d’un jeune noble capricieux autant voir si le caractère suivait.


« Oui il y a bien quelqu’un tête de piaf.
Que croyais-tu ? Voir un fantôme peut être ? »


La provocation en compagnie d’un mauvais humour permettait de jauger la patience du garçon. D’ailleurs Samiel ne fut pas déçu de la réaction. Parfait, il pouvait donc continuer. Toujours plongé dans le noir il s’était accroupi sur muret à la droite de son interlocuteur le toisa de son regard taquin. Après avoir rit de son éternel rire mutin il lança finalement:

« Tu es bien drôle enfant d’Homme.
Pour la peine si tu résous cette première énigme
je te donnerais la clef du secret qui te permettra de me sortir d’ici.
Ecoute donc bien je ne le répéterai pas deux fois.

Nous apprenons à craindre mon ami depuis que nous sommes petits.
Si nos vents le poussent et l’excitent, il dévore tout ce qu’il voit.
Son appétit est sans limite ; mais s’il boit trop il se noie.
Alors j’attends, comment s’appelle t-il ? »


Est que cet Amarillys serait-il assez vif d’esprit ? Il espéra que oui car la clef serait encore plus dur à trouver. Dans tout les cas s’il parvenait à prononcer la solution alors la magie opérerait et de ses petits yeux froids il pourrait enfin voir à qui il avait affaire tout en accédant à la suite. S’il se trompait Samiel se ferait alors un plaisir de lui faire repasser la porte d’entrée qui était celle de sortie également du bout de ses longs doigts griffus.




Revenir en haut
Amaryllis Du Corbeau

Hors ligne


Inscrit le: 30 Sep 2012
Messages: 33
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Méchante Reine
Invocation(s): Samiel !!!
Annonce: I shall destroy your happiness if it is the last thing I do...
Inventaire: Fouet, Tablette Runique, Plume d'Oiseau-Roi, Coffret de vivres, Pomme Empoisonnée...
Double compte: Médusa
Point(s): 156

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 17:09 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Amaryllis ne pouvait percevoir de qui provenait la voix qui lui avait répondue. Elle lui avait lancé un petit pic ironique afin de manifester sa présence et montrer au jeune homme qu'il y avait bien quelqu'un.
Légèrement courroucé que l'on se moque de lui, le beau jeune homme pinça un peu ses lèvres puis se mit à sourire de manière glaciale pour rentrer à son tour dans le jeu de l'esprit qui habitait dans cette tour.
Il réajusta son col et desserra légèrement l'emprise de sa main sur son fouet afin d'être plus à l'aise.

" Si on avait voulu me faire du mal, on l'aurait déjà fait...Je pense que je peux lâcher un peu de leste."

La voix se mit à rire, l'écho résonna dans toute la pièce, ce qui empêchait le splendide garçon de localiser son interlocuteur. Il scrutait un peu partout autour de lui sans réellement fixer un point, de peur de paraître ridicule. Il se mit alors à regarder de nouveau les étoiles qui luisaient encore plus dans la nuit noire.
La voix se remis alors à parler. Cette fois-ci, elle lui énonçait une énigme.

" Nous apprenons à craindre mon ami depuis que nous sommes petits.
Si nos vents le poussent et l’excitent, il dévore tout ce qu’il voit.
Son appétit est sans limite ; mais s’il boit trop il se noie.
Comment s’appelle t-il ? "


Amaryllis se répéta la devinette dans sa tête une ou deux fois, il plissa ses yeux fins et aussi sombres que le ciel. Il fixait de plus en plus une petite étoile située au dessus du grand dôme.
Il recula doucement et posa son sac en cuir près de la trappe afin de s'alléger un peu, il lâcha alors le manche de son fouet et croisa ses bras.
Il releva alors la tête, gardant toujours son air impérial et son attitude froide.

- Je pense que la réponse à votre question est : le Feu. En effet, l'Air n'a pas vraiment d'emprise sur le feu, c'est pour cela que l'on vous apprends à "craindre cet ami" depuis votre naissance. De plus, le Vent, a force de "pousser et exciter" le Feu, l'attise et il dévaste tout ce qu'il est capable de voir. Le Feu a un "appétit sans limite" de part sa nature à ne jamais s'arrêter.

Il marqua une petite pause dans sa déclamation.

- Jamais ? Oh non...presque jamais. En effet, seule l'Eau est capable d'arrêter le Feu ! C'est pour cela qu'il se "noie" si jamais il la touche beaucoup trop.
Donc, c'est pour cela que je pense que la réponse est l'élément flamboyant, le Feu.


Amaryllis attendait patiemment la réponse de la voix, fronçant légèrement les sourcils.


" Since when do i care about anyone else's happiness but mine ? "
Revenir en haut
Samiel

Hors ligne


Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 196
Crédits Avatar: /
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: S'amuser ♥ ♥
Invocation(s): Je me suffis à moi même ♥
Invoqueur: Amaryllis Du Corbeau ♥
Annonce: VOTEZ ♥
Inventaire: Des plumes, des plumes et encore des plumes :O
Sorts: Vent ; Bourrasque ; - Ailes - Lévitation
Double compte: Erine Lanfeust
Point(s): 9

MessagePosté le: Mer 7 Nov - 18:12 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Un sourire fendit le visage de Samiel. Lorsque que le jeune homme murmura alors à nouveau la solution à l’énigme une boule de feu magique de la taille d’une pastèque apparut au presque centre de la salle. La flamme vacillante avait chassé l’obscurité ambiante dans la pièce apportant une chaleur bienfaisante. L’ombre de l’Oiseau rieur s’allongeait dansant en d’étranges formes sur le sol couvert de mosaïques retraçant certaines parties des comptes de l’Ancien Temps. Celui même que le jeune garçon ignorait surement la profondeur même de son Histoire.
Posant alors une pate au sol, puis l’autre, il se mit à tourner autour d’Amaryllis son regard dardant le sien. Samiel n’avait pu le voir pleinement et a présent que l’aura flamboyante du feu magique lui donnait l’occasion de voir plus en détails son hypothétique invocateur Samiel ne s’en privait pas. La commissure de ses lèvres s’étirait toujours en une expression taquine. Ce garçon était étrangement vêtu. Samiel avait l’impression d’avoir faire un saut dans la passé à une époque où les hommes n’avait pas encore commencé à trop pervertir la Terre. Il s’était alors arrêté, avait croisé ses bras et de son index griffu se gratter le menton songeur.


*Alors comme ça Aer avec vos paires vous étiez sérieux.
Recréer nos erreurs en bridant leur imagination.
Depuis des siècles que je suis enfermé ils n’ont effectivement pas avoir eut l’air d’évoluer
comme jadis l’ont-ils fait. Surprenant.
A moins que ça soit la mode voguante du moment de se parer de froufrous ringards.
J’ai noté à une certaine époque que les enfants de ces bipèdes qui atteignant un certain âge aimaient arborer les tenues d’époques révolues.
L’apparence a toujours été une notion plus qu’importante à leurs yeux,
alors peut être que… *


Samiel secoua alors la tête en signe de négation grommelant un léger « impossible » presque inaudible. Cependant ce garçon était particulièrement beau il fallait bien le lui accorder et son style lui allait à ravir. Ouvrant le bras dans sa direction prouvant qu’il n’éprouvait aucune hostilité à son égard, maintenant qu’on pouvait le voir Samiel était beaucoup moins effrayant qu’on ne l’aurait cru puis il avait ses manières d’humain trahissant la vie qu’il avait passé durant un temps à se fondre parmi eux. Cependant il continua brisant le silence qui s’était installé de sa voix qui n’avait rien de semblable à cet espèce pourtant.

« C’est une chose qui nous appartient et qui nous a toujours appartenues.
Nos amis l’utilisent souvent mais nous même nous ne l’utilisons que rarement.
Je suis le secret et cette solution est la clef,
Ordonne-moi et je te dirais ce qui t’es réservé.
Une fois ouvert libre enfin je serais. »


Plongeant à nouveau son regard sans le sien il le regardait alors chercher ses prunelles noires de jais brillantes et amusées. Peut être était-ce enfin le temps… Samiel se mit alors à espérer que ce petit homme trouverait à nouveau, il avait tant à découvrir.




Revenir en haut
Bororo Meslial
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 18 Juin 2011
Messages: 138
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guérisseur
Invocation(s): Imaq
Annonce: Procrastinateur
Double compte: Aucun
Point(s): 691

MessagePosté le: Dim 11 Nov - 17:35 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Meslial avait accompagné Amaryllis dans son voyage. Tous les deux s'étaient dirigés vers le Nord comme son instinct lui avait suggéré. Très vite, ils s'étaient retrouvés tout deux au pied du Temple de l'Air. Et très rapidement, Amaryllis avait pris la décision d'en entamer l'ascension. C'était un choix qui lui était propre et Meslial n'avait aucun droit là dessus. Il resta donc au pied du Temple une bonne trentaine de secondes avant de prendre une décision. Un choix qui avait résulté de ces pensées suivantes :

*Tu as suivi cet homme car ses propos étaient étranges et empreint d'une noirceur. Tu l'as suivi pour le surveiller.

Mais ce n'est pas tout. Maintenant que j'y pense, je suis venu ici de ma propre volonté. Mon corps m'a conduit devant ce temple.

La conclusion logique de ces très-vite pensées m'amène à suivre Amaryllis. A le surveiller mais aussi, à me confronter avec une nouvelle déité. *


Il avait donc du accélérer pour rattraper son retard. Fort heureusement pour lui, le Temple de l'Air n'était pas un lieu où tout le monde se réunissait. De ce fait, il n'y avait pas tellement de bruits si ce n'était le vent qui s'infiltrait dans les couloirs et la résonance des chaussures à talons de son compagnon de voyage.

Meslial s'immobilisa très vite. Il ne voulait pas se faire remarquer. Ses yeux se baissèrent vers les nouvelles chaussures qu'il avait pu acquérir en échange de consultations médicales dans un petit village entre le désert et le temple.

Ainsi, il était désormais habillé d'un haut classique à manches longues marron foncé et d'un pantalon qui laissait entrevoir ses mollets. Ses chaussures étaient des sandales et il portait un manteau simple mais long. Quelque chose avec des poches. En plus de cela, les habitants lui avaient offert un sac de toile très simple où se trouvait à l'intérieur quelques provisions. Tout cela grâce à une figure sympathique, son aspect pitoyable du à ses tristes aventures et une professionnalisme exemplaire.

*Cela fait chaud au cœur de penser qu'il existe encore des gens très simples qui n'hésite pas à donner. Je reviendrais les fois autant de fois que possible afin de distribuer mes soins et mon savoir. J'y reviendrais peut-être pour les beaux yeux de cette fille et pour établir mon point de départ quant à la réputation qui recouvrira l'île d'Arcane dans sa globalité. Je l'espère tout du moins. *

Meslial arriva donc avec du retard dans la salle où Amaryllis était entré. Il avait manqué la première épreuve mais entendit la seconde énigme.

Il se trouvait encore à la lisière de la salle, ses sandales dans les mains qui lui avait permis de monter sans faire de bruits.

*Mais je n'en puis plus. Je dois les remettre. Le sol est trop froid ici ! De là à ce que j'attrape des engelures, il n'y a qu'un pas à sauter... *

L'apprenti-guérisseur pénétra alors dans la salle. Il remit son chapeau qui avait déjà tant vécut correctement. Il n'était plus aussi propre et fringuant qu'auparavant, mais il possédait maintenant une histoire et n'en était pas moins devenu inintéressant.

« Excusez-moi d'interrompre une épreuve comme celle-ci mais, je pense avoir la solution à cette énigme. De plus, ma curiosité était si grande que je devais voir à quoi ressemble une créature d'Aer. J'en ai déjà rencontré deux de Terra et les choses ne se sont pas bien passé. Non plus avec une fille d'Aqua... »

*Qu'est-ce qu'il me prend de m'apitoyer sur mon sort et de raconter ma vie ?!! Ressaisis-toi ! *

Il jeta un regard vers Amaryllis rapidement. Il ne voulait pas expliquer sa présence ici, ni n'avoir à affronter ses humeurs.

« Je pense que la réponse est : la liberté.

Lorsque vous dites « C'est une chose qui nous appartient et qui nous a toujours appartenues. » Vous faites référence aux déités comme vous. Dans l'ancien temps où vous arpentiez le monde sans chaînes.

Ensuite, vous continuez avec « Nos amis l'utilisent souvent mais nous même nous ne l'utilisons que rarement. » Par le terme « Nos amis », je pense que vous faites référence à nous, les humains. Et que vous comparez notre situation à la votre. Notre liberté à la votre.

« Je suis le secret et cette solution est la clef. » Le secret est donc la liberté. Et c'est grâce à celle-ci que je vous l'offre : la liberté de pouvoir à nouveau parcourir le vaste monde. Ou plutôt de voler à travers celui-ci.

« Ordonne-moi et je te dirai ce qui t'es réservé. » Je dois avouer que ce passage m'est plutôt nébuleux. Je ne souhaite rien vous ordonner. Je ne souhaite que vous faire sortir de cette prison. »


A chaque fois que Meslial avait récité une partie de l'énigme de Samiel, son index s'était posé sur son menton et sa tête avait fixé le plafond. Ses yeux avaient regardés en l'air, mimique qui trahissait un effort de mémoire.

*C'est dans un moment comme celui-ci que je suis content d'avoir étudié énormément pendant toutes ces années. *



Le lien suivant permet de suivre les péripéties de Meslial Bororo depuis ses tous débuts ! : http://arcane.xooit.fr/t2005-Bororo-Meslial.htm#p22682

Lenteur égale précision. Précision égale vitesse.
Revenir en haut
Samiel

Hors ligne


Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 196
Crédits Avatar: /
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: S'amuser ♥ ♥
Invocation(s): Je me suffis à moi même ♥
Invoqueur: Amaryllis Du Corbeau ♥
Annonce: VOTEZ ♥
Inventaire: Des plumes, des plumes et encore des plumes :O
Sorts: Vent ; Bourrasque ; - Ailes - Lévitation
Double compte: Erine Lanfeust
Point(s): 9

MessagePosté le: Mar 20 Nov - 19:33 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

L’oiseur rieur s’était retourné vers la vitre magique donnant une vue imprenable sur la voie céleste scintillante de mille et une étoiles. Spectacle magnifique qu’il ne prenait nullement la peine d’observer d’ailleurs. Il connaissait cette partie des cieux par cœur, et à vrai dire il était tellement focalisé sur la respiration du jeu humain attendant avec curiosité sa réponse que quelque ne fut pas sa surprise d’entendre sa voix qui s’était étrangement métamorphosé. Plus grave, plus adulte. Il s’était alors retourné surpris et la vue d’un nouvel arrivant confirma son étonnement qui se peignait à présent sur son visage.
Samiel ne s’était pas du tout attendu à un tel retournement de situation. Lui qui avait attendu tant d’années avec ferveur la venue d’un hypothétique invocateur, se retrouvait à présent avec deux prétendants. Il reteint un gloussement amusé. Son Père se jouait surement de lui et lui, son cher fils, riait, intérieurement certes, mais de bon cœur à cette farce de circonstance.
Alors que ce nouvel invité s’était étalé sur ses mésaventures qu’il avait vécu auprès de ses confrères, l’enfant d’Aer l’avait écouté sagement. Alors qu’il s’exprimait, Samiel s’était alors approché de lui sans le moindre bruit et tournant lentement autour d’eux il observait Bororo avec attention. Lui qui venait de volé la parole au jeune garçon qui maintenant que la divinité prenait soin de le ragarder à son tour semblait assez agacé. Puis ce regard bref et discret qu’ils s’étaient lancés ne lui avait pas échappé.


*Serait ce un sentiment de compétition que je ressens là…
intéressant..*


Le nouveau venu semblait avoir fini et Samiel était plus ou moins amusé de voir que la fin de son énigme semblait déranger la réflexion du jeune homme. Terminant son arc de cercle de façon à se trouver de nouveau face au deux jeunes gens, Samiel s’éleva dans les airs et fit mine de prendre une position assise la lueur de la flamme l’irradiant de sa lueur mouvante lui offrait un charisme sans pareil. Les toisant de son perchoir fantomatique, alors qu’il s’indignait lui-même des si faibles traces de magie qui restaient en lui, il lança de sa voix de divin :

« Un invocateur pour un enfant des Dieux tel est la loi.
Mais voilà que deux âmes veulent posséder une divinité qui ne peut être partagé. Se dresse alors trois épreuves afin de déterminer qui des deux êtres peut prétendre à pouvoir se lier à un fils d’Aer.
La première a été remportée avec brio par les deux figurants. Chacun de vous deux a eut la force et le courage de gravir les marches qui vous ont mené jusqu’à moi.
La deuxième épreuve a été décrochée sans plus de mal par notre jeune ami ici présent, le jeune Du Corbeau, lui permettant d’accéder l’ultime vérité.»


Tout en prononçant ses paroles, Samiel avait fait un geste de la main en direction d’Amaryllis alors que ses yeux se plongeaient dans ceux de celui qui avait prétendu avoir réponse à la troisième épreuve qui ne lui été pas destiné. Il lança moqueur tout en s’approchant soudainement de l’homme au visage paisible pointant alors son index griffu vers sa poitrine:

« Quand à toi tu ferais de mieux de réfléchir à deux fois à la traduction de tes pensées avant de parler humain..»


Sa voix avait été sans la moindre pitié à son égard tranchante, dure. Sans vraiment attendre de réaction il s’était à nouveau retourné et repris sa place un peu plus haut dans les airs puis étrangement ce fut d’un voix plus adoucie, même rieuse qu’il continua :

« Même si la liberté aurait put être une réponse ce n’est cependant pas celle que j’attends. Du Corbeau, cette énigme t’était destinée en premier lieux. Si tu me dictes ce que je veux attendre je serais à toi sinon…. je me verrais dans l’obligation d’accorder à ce nouveau venu une chance supplémentaire de réussir alors que toi du devras repartir d’où tu viens. »


C’était un deal équitable. Le score était de deux à un pour Amaryllis. Il restait encore un bonus à Bororo, tout ne dépendait plus que du garçon androgyne à présent. Sa défaite honorerait peut être la réussite de son prochain. A moins que ni l’un, ni l’autre ne trouve réponse… Quelle farce que son Père lui jouerait-il dans se cas là ! Farce à laquelle Samiel n’aurait pas vraiment de gout à partager soit dit en passant…




Revenir en haut
Amaryllis Du Corbeau

Hors ligne


Inscrit le: 30 Sep 2012
Messages: 33
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 猪 Cochon
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Méchante Reine
Invocation(s): Samiel !!!
Annonce: I shall destroy your happiness if it is the last thing I do...
Inventaire: Fouet, Tablette Runique, Plume d'Oiseau-Roi, Coffret de vivres, Pomme Empoisonnée...
Double compte: Médusa
Point(s): 156

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 18:48 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Lorsqu'il vit son compagnon guérisseur entrer par la trappe, Amaryllis eu une réaction étrange, une réaction qui le surpris lui même lorsqu'il y repensa un peu plus tard. Le jeune Du Corbeau se tourna et considéra Meslial de haut en bas, gardant un air sévère mais dénué d'arrogance.
Il fut surpris de le voir entrer et interrompre son entretien avec l'Elémentaire aérien, il remarque assez rapidement que le guérisseur refusait de croiser son regard, certainement afin d'éviter les potentielles sautes d'humeur du noble élégant. Cependant, Amaryllis restait assez calme, il était certes légèrement agacé par cette intrusion mais restait curieux. Il était curieux de savoir pourquoi son compagnon de voyage souhaitait libérer une Invocation, après tout rien ne lui indiquait qu'il voulait en libérer une...
Voyant visiblement que le guérisseur n'avait pas donné une réponse exacte à l'énigme de l'esprit de l'Air, Amaryllis se concentra sur la devinette de l'oiseau.

« C’est une chose qui nous appartient et qui nous a toujours appartenu.
Nos amis l’utilisent souvent mais nous même nous ne l’utilisons que rarement.
Je suis le secret et cette solution est la clef,
Ordonne-moi et je te dirais ce qui t’es réservé.
Une fois ouvert libre enfin je serais. »


Il se répéta plusieurs fois les vers énoncés par l'invocation prisonnière, se demandant qu'elle pouvait être la réponse, plutôt confus quant à la réponse erronée de Meslial. Il dû avouer qu'il avait pensé à la même réponse que lui avant même qu'il n'interrompe leur conversation.
Il ferma ses yeux doucement, pensa à chacune des phrases et à leur signification. Un éclair lui traversa alors l'esprit.

- Le nom ou le prénom ! C'est une chose qui nous appartient et qui nous a toujours appartenu, en effet, nous les avons depuis la naissance !

Peu sûr de lui, il retenta sa chance sur cette voie là.

- Nos amis l'utilisent souvent étant donné qu'ils s'en servent pour nous nommer ! Cependant, nous même nous ne les utilisons que rarement, hormis durant certaines occasions où nous devons les donner !

Sa voix résonnait avec moi d'assurance que durant la première énigme.

- Je suis le secret et cette solution est la clé...Le secret est donc, je pense, le nom. Je vais essayer de m'en servir pour vous libérer...

La main qui tenait son fouet se serrait encore plus autour de son arme.

- Ordonnes-moi et je te dirais ce qui t'es réservé...Hm, alors dans ce cas je t'ordonne de me dire qui tu es, comment t'appelles tu ?

Il relevait la tête, un peu plus haut pour donner plus de crédibilité à sa demande.

- Une fois ouvert, libre enfin je serais... Si je dois ouvrir la porte qui te mèneras vers la liberté, alors je pense qu'il faut d'abord que je saches qui je libère !

Amaryllis Du Corbeau, pour la première fois depuis son départ de Lüh, était désorienté et plutôt anxieux.


" Since when do i care about anyone else's happiness but mine ? "
Revenir en haut
Samiel

Hors ligne


Inscrit le: 12 Sep 2012
Messages: 196
Crédits Avatar: /
Féminin Cancer (21juin-23juil) 羊 Chèvre Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: S'amuser ♥ ♥
Invocation(s): Je me suffis à moi même ♥
Invoqueur: Amaryllis Du Corbeau ♥
Annonce: VOTEZ ♥
Inventaire: Des plumes, des plumes et encore des plumes :O
Sorts: Vent ; Bourrasque ; - Ailes - Lévitation
Double compte: Erine Lanfeust
Point(s): 9

MessagePosté le: Lun 3 Déc - 21:42 (2012)    Sujet du message: Prologue. Répondre en citant

Les deux petits yeux effilés et pétillants de la divinité n’avaient eut de cesse que d’observer son interlocuteur le visage totalement dénudé de la moindre expression. Le jeune garçon ne semblait pas sur de lui et l’impassibilité de Samiel n’avait rien de rassurant. Cependant il continua dans son raisonnement relevant la tête comme si il savait qu’il avait juste sur toute la ligne. L’oiseau avait cependant décelé son anxiété dans sa gestuelle, discrète certes mais traîtresse tout de même.
Un silence à nouveau lourd et pesant avant qu’il n’éclate de son rire mutin. Ne l’appelait-on pas l’Oiseau Rieur après tout ? Haaa l’un de ses nombreux sobriquets, mais l’un qu’il appréciait le mieux.
Il marcha alors dans les airs comme s’il descendait un escalier invisible en direction du Du Corbeau. Le garçon restait planté là droit comme un piquet hésitant sur la conduite à tenir. Alors qu’il n’était plus qu’à quelques mètres de celui-ci il susurra :


« Bien, bien…
voilà une réponse qui ne manque pas d’audace petit…»


Un battement de cil et voila que Samiel se trouvait derrière son interlocuteur le scrutant toujours sous tous ses angles. Alors qu’il était hors de vue de celui-ci un sourire avait alors scindé son visage tandis qu’il sentait la pression qu’exerçaient les doigts d’Amaryllis sur le manche de son fouet. Ce jouet ridicule semblait le rassuré, pathétique mais drôle.
Il attrapa alors d’un geste ferme mais délicat le visage de l’enfant et approcha ses lèvres de son oreille tout en lui murmurant de ne pas avoir peur. Bororo semblait s’être effacé de la pièce. La divinité n’avait alors plus que d’yeux que pour le jeune noble.


« Je vais te dire un secret petit homme, fait en sorte de ne jamais l’oublier.
Le nom a un pouvoir unique sur chaque être de ce monde.
Avoir le vrai nom d’une personne c’est le contrôler.
Alors écoute bien… »


Samiel ouvrit alors son cœur. Son aura pénétra la sienne, son flux magique s’insinua comme un courant d’air vers l’âme humaine et l’enroula doucement. L’espace d’une seconde il ne fit plus qu’un avec lui et son nom apparut dans l’esprit du jeune garçon. Une légère décharge électrique et l’afflux magique se dissipa. Le lien divin avait été noué. Samiel lâcha son emprise et en demi tour gracieux se plaça face au jeune homme et ajouta tout en effectuant une révérence amusé :

«Pour vous servir mon seigneur. »


Alors qu’il semblait toujours sous le choc, l’oiseau bleu n’avait plus qu’une idée en tête. Sortir de cette fichue cellule. Ne tenant plus en place, comme un enfant devant un sapin de noël au bas duquel trône mille et un cadeau, il s’éleva vers le dôme vitré et à quelques centimètres de celui-ci ferma les yeux. * Pour vu que ça marche, pour vu que ça marche…* Il tendit alors une main d’un geste lent vers le verre et au lieu de s’arrêter sur la paroi lisse et froide, elle passa au travers. La caresse du vent extérieur glissa sur ses plumes. Samiel eut un frisson et rouvrit les yeux tout en poussant un lent soupir perdu dans un mélange de soulagement et d’anxiété. Libre. Il était à nouveau libre. Un sourire radieux avait alors éclairé son visage aussi brillant qu’une des étoiles scintillantes au dessus d’eux.

Il se retourna vers son bienfaiteur, ignorant passablement le deuxième prétendant. Il fallait qu’il sorte d’ici et hors de question de prendre ces maudits escaliers ! Il ne pouvait plus rester plus longtemps dans cette prison de verre. Et qui à faire ils allaient quitter le lieux en toute beauté. La mise en scène était l’une de ses activités favorites, alors autant faire les choses dans les règles de l’art. Ok Samiel n’était pas dupe, il avait sentit que son pouvoir était à un niveau assez critique mais pour un sort aussi basique ses ressources devrait largement suffire.
Il joignit alors ses mains et se concentra. Cela faisait si longtemps qu’il n’avait pas usé de magie. Il visualisa alors son sortilège, le sentit en lui et quand il fut prêt, murmura :


« Qu’Aer accorde à cet être le don qu’il puisse m’accompagner et danser au grès du vent. »


Son incantation terminée il souffla alors sur ses mains qu’il sépara en direction d’Amaryllis. Samiel aimait ces effets de style qui ne servait strictement à rien. Mais bon eux l’ignoraient alors pourquoi se priver ? Il sentit le flux magique tisser des liens vers son invocateur et dans son dos se mirent à briller un nuage de poussière. Quand la lueur s’affaiblit une paire d’ailes était alors apparue. L’oiseau réprima une expression de satisfaction et garda un visage qui se voulut sérieux. Tendant alors son bras vers son partenaire de vie, la main ouverte paume vers la voute céleste il demanda :

« Prêt à redécouvrir le monde Monsieur Du Corbeau ? »


A vrai dire cette question lui était plutôt destinée. C’était plus lui qui était impatient de retrouver sa chère planète, retrouver ses cieux bien aimés et enfin voir qu’était devenu les humains. Il avait tant à revoir, il se sentait renaître. Oui comme à ses premiers jours quand son Père l’avait créé jadis. Puis il avait hâte de découvrir qui était ce petit d’Homme à l’esprit si vif. Samiel était le roi des apparences et il n’avait pas été dupe face à ce jeune garçon. Son invocateur allait lui faire vivre bien plus qu’il ne lui était permis d’imaginer. Samiel n’en doutait pas une seconde, car garce à cet Amaryllis Du Corbeau un nouveau chapitre de sa longue existence s’ouvrait à présent pleine d’aventures trépidantes et inattendues….



Bororo navré que Samsam t'ai autant snobé dans cette partie !
J'espère de tout coeur que tu trouves une invocation à ton pied ou sinon si tu désires vraiment Samsam il te faudras tuer Ama xD
Well done en tout cas Amaryllis car j'avoue que ma dernière énigme était assez tordue !

Mana 17/20
Récupération 2 réponses dans le prochain RP.



CELLULE VIDE: L'ENVOL DU CORBEAU.

Suite ICI




Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:57 (2016)    Sujet du message: Prologue.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com