Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Arrivée par le Sud
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> L'ile inconnue -> La Forêt
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Trivière

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 20:39 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Je n'étais pas bien loin de la vérité lorsque j'évoquai l'art primitif du dessin. Pour être rudimentaire, il le fut ! Je n'eus toutefois pas le temps de nous entraîner dans un cours sur la perspective et les proportions, les symboles évoqués sur l'inscription me semblant d'un premier abord obscurs, et interprétable de multiples manières. Tout d'abord, Souja Kouma avait représenté l'action d'enseigner par un arc de cercle terminé d'un rond dans le sens kourouka-humain, un signe étrange y figurant en dessous. "Tanra" était différent en deux points : le mystérieux signe était inversé, et l'humain s'exprimait aussi. L'invocation de l'air qui nous accompagnait en vint plus vite que moi à la conclusion la plus probable, conclusion bientôt corroborée par notre ami Copperfield :

- Échanger, ou apporter oui... J'imagine que l'angle bizarre sur la tête du Kourouka dessiné indique qu'il parle, et vu qu'il n'est pas sur celui représentant l'homme, c'est une action qu'il attend en retour. Fuka me semble être en revanche un mot passe-partout comme le serait notre "quelque chose", bien que j'espère que cette conclusion ne soit pas trop hâtive. Nous allons faire avec, pour ne pas les impatienter.

Du coup, j'en vins à tourner mon regard vers le sire De Nenil :

- Je vais leur proposer ce que je peux exprimer pour le moment : de la nourriture et une babiole. Si vous avez d'autres idées de dons, je tâcherai de les transmettre quand nous aurons un vocabulaire un tant soit peu plus développé.

Je me retournai enfin vers mon interlocuteur autochtone, méditant quelques brèves secondes sur ce que j'allais lui dire et les menus sacrifices personnels auxquels j'allais procéder, dans l'attente de précisions de notre meneur d'expédition :

- Trivière akou Suja Kouma. Oumane ka ya Kourouka : ka suro tanra, ka tantan Kourouka, ...


Pour illustrer mon propos, je fis sortir délicatement de mon sac ma longue vue que je plaquai à mon oeil, invitant d'un geste le reptile à m'imiter, lui tendant l'objet en précisant "Suja Kouma" pour qu'il comprenne que c'était une offre. Si je pouvais me fier à l'apparent archaïsme de ce peuple, il y avait peu de chance que le principe d'optique et de lentille leur soit familier. Somme toute, c'était bien ce que nous pouvions échanger de plus précieux : la technologie.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Jeu 1 Nov - 20:39 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Abel de Nenil

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juin 2009
Messages: 74
Masculin Air
Métier dans le jeu: Noble
Invocation(s): Une louve nommée Ahmun
Annonce: Ce personnage est un PnJ
Point(s): 581

MessagePosté le: Sam 3 Nov - 11:29 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Abel quant à lui n'avait aucune idée de ce que pouvais bien vouloir dire les fameux dessins, cependant, il avait une petite chose à ajouter sur les dires de Trivière :

"Je ne pense pas l'angle fait avec sa tête signifie qu'il parle, je crois qu'il doit vouloir faire une distinction entre son crane qui est plutôt allongé par rapport au notre qui doit lui sembler bien rond"

Trivière, sur les bases que tanra signifie un échange que les humains effectueraient afin d'obtenir le savoir des kourouka, s'exprima dans leur langue. Suja Kouma comprit bien qu'il désirait les aider avec de la nourriture et des connaissances, il se mit d'ailleurs à regarder à travers la longue vue avec un certain intérêt pour cette technologie nouvelle. Cependant, Suja Kouma sembla très perplexe face à cette réponse que les humains avaient à lui donner suite aux explications qu'il avait fournit. Suja remit la longue vue à Trivière, et insista pour qu'il la reprenne, et lui dit :

"Trivir fi mara Suja Kouma takou."

Il leur montra le dessin qu'il avait fait en répétant le mot "Takou". Il leur dessina d'autres gribouillis, ne représentant rien de particulier, des arbres, des lances, répétant à chaque dessin le mot "takou".
Il fit alors un nouveau dessin pour eux.


"Suja Kouma tantan"
Il leur montra ce dessin :


" Trivir tanra"



Il répéta alors la fameuse question qu'il leur avait posé tout à l'heure.

"Kou Trivir fuka tanra ?"

(Pour l'ordre des réponses on peut faire Kohaku, Viltys, puis Ushiran dès qu'il sera revenu de son week end !)
Revenir en haut
Kohaku
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 491
Crédits Avatar: gunnerromantic sur Deviantart
Masculin 龍 Dragon Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Mangeur de viande intempestif
Invocation(s): Le vent et la foudre.
Invoqueur: Eleanör, Héritière du Clan Mahasiah
Annonce: Probable gros ralentissement de rythme de réponse en période scolaire.
Inventaire: 1000 T
Sorts: Foudre 1 à 3, Ailes, Vent 1 à 7, Bouclier 3 et 5, Soin 2 et 4, Télékinésie 6 et 8, Dispersion, Célérité, Saignée 5 et 7
Double compte: Imaq
Point(s): 108

MessagePosté le: Sam 3 Nov - 12:31 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Comprendre un mot grâce aux semblant de dessin était une chose saisir toutes la conversation en était une toute autres. Kohaku se dit qu'il irait demander les notes de traduction à ce Trivière un peu plus tard. Le dragon devina un second mots qui ne fut pas difficile à comprendre vu les gesticulation de l' autochtone, Takou = dessin. A l’intonation de la voix et au comportement du bipède écailleux, il semblait que les premiers gribouillons n'aient pas été correctement compris ou analysés. Au final il dessina des images sensiblement similaires aux précédentes mis à part les symboles mathématique de l'infini qui semblait être présent par trois fois sur le second nouveau dessin. Avaient-il des notions de mathématiques ?

« Connait-on l'avancée exacte de leur savoir ? Il serait amusant qu'il vienne d'utiliser l'infini mathématique. Se pose alors la question du avons nous quelque chose qui les intéresse...»

Puis ne dénichant rien de plus qui puissent l'aider dans un raisonnement quelconque, il se mit à réfléchir au moyen le plus efficace pour mieux comprendre ce dialecte. C'est alors que son regard de jade se posa sur la fille de Terra. Un tilt ce fit dans son esprit : la télépathie.

«Ahmun, Fille de Terra, avez vous retrouvé vos dons de télépathie ? Ils pourraient éventuellement aider, par la transmission de séquences d'images, à nous faire comprendre de cet individu. Pensez vous que nous aurions des résultats par ce biais ? »

Bon cela relevait du coup de chance, étant donné que ce sort devait être gourmand en manaa, ou si la demi-déesse n'avait encore retrouvé cette facultée.


Qui sème le Vent récolte la Tempête.

Revenir en haut
Viltys Copperfield
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 60
Masculin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Détective privé/Prestidigitateur
Invocation(s): Mercor [FEU]
Annonce: Me contacter par Vaea, merci (:
Double compte: Vaea
Point(s): 495

MessagePosté le: Sam 3 Nov - 22:17 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Cela se compliquait. Apparemment, nous avions eu faux sur la traduction des termes, puisqu'il insistât que Trivière reprenne la longue-vue. Puis il gribouilla plusieurs objets sans d'autres rapports les uns des autres que le mot "Takou". Puis deux nouveaux dessins importants, l'un avec le désormais fameux "Tantan" qui semblait bien indiquer une action de la part de Suja Kouma, et le retour du "tanra" que devais faire Trivière. Sauf que je n'y comprenais pas plus. Qu'était ce symbole étrange pour eux ? Si il me faisait penser à un 8, voire des lunettes, ou même le symbole de l'infini comme venait de le remarquer le fils d'Aer, je doutais que nous nous approchions de la réalité.

Jetant un regard perdu à mes compagnons, je réfléchissais intensément en me creusant la cervelle. Qu'était-ce censé vouloir dire ? Il y avait forcément une logique, quelque chose qui nous permettrais de trouver la signification de tout cela ! Le mot "takou" ? Même si il semblait désigner tout et n'importe quoi ? A moins qu'il ne soit tout simplement le mot désignant les dessins, auquel cas cela prenait une certaine logique !

- Peut-être, tentais-je d'une voix hasardeuse, nous invite-t-il à recevoir des objets permettant de symboliser quelque chose ...? Comprenant que ma phrase n'avait aucun sens, je tentais de m'expliquer : Peut-être que ce symbole de l'infini représente quelque chose que nous devrions recevoir avant de futurs échanges ? Regardez, sur la première image, l'homme n'en possède pas sur le visage, tandis que sur la deuxième, il semble l'avoir reçu du Kourouka. Cela pourrait donc signifier quelque chose que nous devrions faire ? Peut-être... un signe de paix ? Non, je ne comprends pas.

Je proposais des idées tout en sachant qu'elles n'étaient pas pertinentes. Je ne comprenais pas où en voulait venir l'Homme-lézard, mais j'essayais de me concentrer sur les avis des autres. Parfois, un autre regard sur la situation pouvait débloquer les choses, tandis que dans le cas présent, je ne trouvais rien de logique dans le langage de cette île.



Viltys Copperfield

Récupération de biens - Investigations paranormales
Pas de potions d'aucune sortes.
Consultations & Conseils. Prix attractifs.
Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Jeu 15 Nov - 17:55 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Le Silence.

Depuis le début de l'expédition, les occasions où j'avais brisé ce vieil ami étaient fort rare. A peine plus de quelques mots lors des présentations, le strict nécessaire afin de rester poli. Je n'avais pas pour habitude de m'étendre en inutiles paroles.
Comme celles qui s'étaient échangées la veille... Lors de l'incident des tortues, l'un des expéditionnaires, Léonard, avait trouvé la mort en se jetant à l'eau à la suite d'un matelot, apparemment pour le sauver.

Pour certains des hommes, il s'agissait d'un acte de courage, pour les demi-dieux d'une preuve de stupidité. Pour ma part, j'étais de l'avis des êtres divins : seul l'un d'eux aurais pu sauver le marin et s'en sortir indemne. Mais certaines personnes ont le bien-être des autres dans le sang, et agissent afin de le sauvegarder avant même qu'une once de réflexion ne les traverse. Mais à dire vrai, je n'avais que faire des raisons, il était mort et c'était tout. L'affaire était close. Je n'avais pas participé au service funéraire qui avait lieu le lendemain, car je n'y trouvais aucune utilité. Aucune intervention divine ne m'a jamais sauvé lors de mes traques et excursion. Seuls mes réflexes ou mes compagnons s'en sont chargés.

La question qui avait suivi la cérémonie, posée par Abel, m'avait bien fait rire : comment ne pas croire en l'existence des dieux, alors que, comme Trivière l'avait fait remarqué, leurs enfants marchent parmi nous ? Mais de là à croire qu'ils veillent sur nous ? Il y a un gouffre. Et apparemment, de part et d'autre de ce gouffre se tenaient, opposés, les demi-dieux et les hommes. Si je fus légèrement étonné de me trouver plus d'affinité avec les propos des deux lézards, je ne pris toutefois pas part à la discussion pour autant. Les avis étaient bien assez partagés, et le tendre romantisme humain semblait ne faire que réveiller la douleur millénaire de ces êtres qui furent emprisonnés contre leur gré. Mieux valait rester au-delà de toute cette discorde, qui risquait de nuire à la cohésion du groupe une fois sur l'île.

Ce matin, lorsqu'il avait fallu quitter le navire afin de fouler pour la première fois notre destination, c'est tout naturellement que j'avais chevauché Shanimir, avec son aimable assentiment, afin de grimper la falaise tandis qu'Ushiran faisait don de son corps pour acheminer deux autres personnes. Une fois que tout le monde fut en haut, je le remerciais d'un signe de tête appuyé pour ce sacrifice, sachant combien il avait dû lui coûter.

Et tout cela, je l'avais traversé dans un silence complet. Il était temps pour moi de sortir de ce mutisme. Je m'avançai légèrement, et pris la parole, sans hausser la voix, tandis que les méninges tournaient et que le silence régnait :

Suja Kouma tantan oumane. Oumane fuka tanra. Kou kouroukas fuka brabra Oumane ? Oumane fuka akou kouroukas.

Achevais-je en désignant la longue-vue. J'avais tenté d'imiter au mieux l'étrange voix de l'homme-lézard, et m'était exprimé sur mes connaissances de leur langage, mais je ne savais pas si j'étais parvenu à me faire comprendre. Je me tournais ensuite vers mes compagnons et expliquait :

"Je pense que le symbole n'a pas de signification particulière, et qu'il modélise juste une idée, un savoir. Sur la deuxième image, ce que l'on peut assimiler à l'humain détient alors cette idée, ce savoir en lui. Les bras levés montre le personnage faisant l'action. J'ai d'abord cru que Tanra, au vu de son dessin, signifiait rattraper, recevoir. Mais comment peut-on recevoir de celui qui enseigne ? En apprenant de lui. Je pense donc que Tanra signifie apprendre.
Pour ce qui est de fuka... Je pense Suja Kouma que voici nous a démontré à la perfection qu'il pouvait grimper aux arbres, manger ou encore se battre. Fuka indique la possibilité, la capacité. Il vous demande si vous pouvez apprendre.
Takou signifie dessin ou oeuvre, au vu de la façon frénétique avec laquelle il a dessiné toute sorte de choses. J'en déduirais donc, si mes traductions sont bonnes, que les votre étaient fausse, sans vouloir vous offenser, ce qui signifie donc que vous n'aviez pas compris ses dessins. Mara veut donc dire comprendre.
Quand à Korrane... et bien, la seule que nous ayons grimpé jusqu'ici étant la falaise, je dirais que cela la désigne donc."


J'attendis un moment, laissant un court silence :

"Du moins, je pense..."
Revenir en haut
Trivière

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 19 Nov - 22:15 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

En voyant la réaction de Suja Kouma, je fus forcé d'admettre que quelque chose m'avait encore échappé. Je revins donc sur mes premières réflexions, hochant négativement la tête aux différentes questions que me posaient l'invocation Kohaku et notre ami Copperfield. Je le sentais, nous étions passés grandement à coté de la signification des deux dessins qui devaient être liés d'une façon totalement différente. C'est après une introduction tout à fait inattendue que Sheiko se tourna vers notre groupe, et exposa son point de vue : le bon. Un large sourire s'étira en bordure de ma moustache :

- Vous pensez, eh bien je suis convaincus que vous pensez juste. Mon raisonnement était erroné, et vos différentes déductions sont bonnes. Sauf une peut-être.

Après un instant de pause pour vérifier la validité de mon hypothèse, je m'expliquai :

- Lorsque j'ai demandé si les Kouroukas pouvaient nous enseigner quelque chose, je pense que Suja Kouma ne m'a pas simplement demandé si nous pouvions apprendre. Cela, nous le lui prouvons en ce moment même. Je pense qu'il nous demande simplement de préciser quoi : fuka, c'est notre verbe vouloir. Alors, que voulons-nous apprendre ?

La meilleure possibilité pour valider mon idée était de la tester, je fis donc de nouveau face à Suja Kouma, estimant que les mots que lui avaient prononcé Sheiko devaient tout de même avoir du sens, même dans le cas avéré où il se serait mépris sur l'un d'eux.

- Ka, Oumane fuka tanra. Oumane fuka tanra kou... kou Kouroukas rane. Oumane fuka tanra kou Kourouka Bajâ rane.

N'ayant aucune idée de comment designer le haut ou la lévitation, je me contentais d'évoquer le ciel, et tendis la main vers l'île volante. Les éléments dont je disposai pour exprimer mes idées étaient encore bien minces, mais il me semblait que nous avions déjà franchi un pas. Il me tardait cependant de le confirmer :

- Kou Trivière mara Suja Kouma ?
Revenir en haut
Abel de Nenil

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juin 2009
Messages: 74
Masculin Air
Métier dans le jeu: Noble
Invocation(s): Une louve nommée Ahmun
Annonce: Ce personnage est un PnJ
Point(s): 581

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 22:05 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Le Kourouka sembla tout content des deux dernières réponses qu'il avait obtenu des deux humains, Sheiko, qui avait été très discret jusque la, avait donné de bonnes traduction. Ensemble Trivière et Sheiko semblaient mieux s'en sortir, car après une discussion entre eux deux, Trivière posa une question assez cohérente à Suja Kouma. Suja Kouma préféra répondre d'abord à Trivière, car ce qu'il disait avait un peu plus de cohérence que ce que Sheiko lui avait dit, et répondre à Sheiko exigeait un langage plus complexe qu'il faudrait encore passer de longues minutes ensuite à expliquer, sans pouvoir dessiner pour aider ses explications. Il écouta attentivement Trivière, se tourna vers lui pour répondre.

"Suja Kouma Mara."

Il lui fallait cependant amener sa réponse avec quelques explications, sans quoi personne ne comprendrait rien. Trivière avait déjà eu bien du mal à formuler sa phrase, il n'était pas la peine de leur polluer l'esprit avec des mots kouroukiens trop compliqué. Il désigna d'abord le ciel.

"Bajâ" Puis désigna d'un geste la terre sous ses pieds "kechâ"

Puis il regarda vers la ville flottante.

"Janame rane rivi bajâ o kechâ. Janame lokan." Il s'approcha de Ushiran prudemment, désignant ses ailes, obtenu grâce au sort de Kohaku tout à l'heure :

"Oushirane lokan, kima ya"

Il pointa ses ailes du doigt en répétant le mot "kima", puis entreprit un petit dessin, semblant se prendre au jeu des dessins explicatifs.

"Janame lokan, Arr ya."

Abel s'approcha du dessin, comprenant un peu le sens de ce qu'il se passait grâce aux gestes que les différents protagonistes faisaient pour s'exprimer. Il reconnut bien la ville sur le dessin, et dit ironiquement :

"C'est donc cela le secret de leur ville flottante, une pieuvre géante invisible qui la maintient dans les airs ?"
Revenir en haut
Kohaku
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 491
Crédits Avatar: gunnerromantic sur Deviantart
Masculin 龍 Dragon Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Mangeur de viande intempestif
Invocation(s): Le vent et la foudre.
Invoqueur: Eleanör, Héritière du Clan Mahasiah
Annonce: Probable gros ralentissement de rythme de réponse en période scolaire.
Inventaire: 1000 T
Sorts: Foudre 1 à 3, Ailes, Vent 1 à 7, Bouclier 3 et 5, Soin 2 et 4, Télékinésie 6 et 8, Dispersion, Célérité, Saignée 5 et 7
Double compte: Imaq
Point(s): 108

MessagePosté le: Ven 23 Nov - 22:35 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

La proposition du fils d'Aër quand à l'intervention de Ahmun fit un décevant flop. Piqué à vif par son échec le dragon entreprit d'analyser plus attentivement encore l'échange. Quelques mots se détachèrent de la conversation et peu à peu Kohaku parvint à déduire et enregistrer un vocabulaire très restreint. Cela constituait toute fois un début. Si " Suja Kouma" était le nom de l'autochtone présent, les mots suivants purent être déduits ensuite grâce aux diverses interventions humaines. Tanra : apprendre, Tantan = enseigner, Oumane se devinait à l'oreille, Fuka une notion de capacité ou de volonté, Kou semblait être une particule d'interrogation au vue de l’intonation des phrases ou ce son était prononcé. Vint ensuite de nouveaux mots à intégrer avec la dernière intervention du saurien bipède.

Baja = ciel, Kecha= terre, kima =ailes, Janame semblait être le nom de la cité flottante, donc il restait lokan, qui aux suppositions du dragon désignait le vol. Fort de tout cela le maître du vent s'essaya à l'exercice du parler local. Avec plus ou moins de succès selon comment réagirait Suja Kouma.

« Kou Janame lokan ? Kou Aër tantan kourouka lokan ? »

Ne sachant pas trop à quoi s'attendre, il dressa les oreilles aux aguets de la réaction du mortel écailleux.


Qui sème le Vent récolte la Tempête.

Revenir en haut
Viltys Copperfield
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 60
Masculin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Détective privé/Prestidigitateur
Invocation(s): Mercor [FEU]
Annonce: Me contacter par Vaea, merci (:
Double compte: Vaea
Point(s): 495

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 00:35 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

L'énigmatique Sheiko brisa le silence de la réflexion en proposant sa théorie, qui était il fallait l'avouer tout à fait pertinente et du moins intéressante. Trivière abonda dans son sens et parla de nouveau à l'homme lézard, et voilà même que le Fils d'Aer Kohaku s'y mettait aussi. Nous souhaitions apprendre le secret de la lévitation extraordinaire de leur ville, et Kohaku demanda, si j'avais bien compris, si cela était rendu possible par la magie d'Aer. "Lokan", le seul terme que le Kouroukas n'avait pas explicité, semblait désigner la lévitation ou le vol. Quelque chose d'assez approchant je pensais.

Ce qui me déconcertait plus était le dessin : y avait-il quelqu'un ou quelque chose pour "porter" ainsi la ville ou était-ce juste une fantaisie artistique pour représenter le vol ? Je cherchais dans ma tête les différents termes pour essayer de l'interroger là-dessus, tout en songeant que l'aide de Mercor me serai bien utile afin d'avoir un interlocuteur avec qui confronter nos idées. Je me rappelais les premiers termes échangés et désignais la personne du dessin du doigt en demandant, maladroitement et d'un ton mal assuré :

- Kou.. Rane ? Kou Janame ? demandais-je en me retournant brièvement vers mes compagnons pour tenter de leur expliquer ma proposition (parce que si eux ne me comprenaient pas non plus, autant dire que je tournais en rond). J'aimerais savoir ce que représente cette "pieuvre géante" : peut-être la représentation mythique de leur ville ou une personne vivante, voire même un Dieu...

J'eus un sourire d'excuse au Kouroukas pour tenter de me faire pardonner le massacre certain de sa langue que je venais de lui offrir et me reculais quelques peu en informant Abel de Nenil de ma volonté d'invoquer Mercor, qui était un assistant des plus doués dans les enquêtes policières. Je remarquais alors que je ne savais guère comment m'y prendre, et que l'on me l'avait jamais expliqué. Sur le moment, j'avais assumé que prononcer son Nom suffirait, mais serait-ce suffisant ? Comme cette enquête, c'était ce que nous allions voir et découvrir...

- Mercor, Fils d'Ignis, j'ai besoin de toi, viens à moi le plus vite possible.

Devais-je ajouter quelque chose ? Je ne savais pas. Au pire je demanderais, un peu honteux, à mes camarades, mais j'espérais ne pas en arriver là. Au moins avec Mercor, les choses seraient plus simples ! Toutes mes enquêtes me paraissaient facilitées depuis son arrivée au point que je me demandais ce que j'avais attendu pour avoir une telle invocation.



Viltys Copperfield

Récupération de biens - Investigations paranormales
Pas de potions d'aucune sortes.
Consultations & Conseils. Prix attractifs.
Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 12:30 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Certains des nouveaux mots qu'utilisa le kourouka ne posaient aucun problème, grâce à ses explications. Parmi ceux-là se trouvaient la kechâ, la terre, ou kima, les ailes. Le sens de lokan, évoquant le vol ou la lévitation, en faisant également parti, quoiqu'une traduction plus précise semblait impossible pour le moment.

D'autres, à l'inverse, posaient plus de problème, tels que rivi ou ou Arr. Toutefois, Arr, à l'insu de rivi, sembla s'expliquer bien rapidement, entre autre grâce au dessin de Suja.

"Nous allons peut-être rencontrer un Dieu... Ou alors l'une de ses plus proches créations. Les ailes, kima, aident Ushiran à voler. Pour la ville, cette aide est "Arr". Les ailes d'Ushiran, toutefois, sont temporaires, nous le savons, car due à la magie de Kohaku. Or, cette ville semble voler sans interruption depuis très longtemps. Après tout, elle volait déjà lors de la première expédition, si je ne me trompe pas. Alors je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je ne connais aucune entité qui soit, actuellement, capable de faire voler une telle masse ne serait-ce que quelques minutes, alors des années... Je ne vois qu'un dieu pour cela. Et pas n'importe lequel : Aër..."

Rivi, toutefois, restait obscur en mon esprit... Appartenir, Attacher ? N'étant pas sûr de mes déductions, je restais cependant muet, d'autant plus que ce mot ne semblait pas être le centre de leur préoccupation. Je préférais répondre aux interrogations de Viltys. Je m'exprimais en Kourouka, afin que Suja puisse me corriger si je me trompais. Je pointais tour à tour la ville, puis l'entité qui semblait la porter :

"Janame Rane. Arr rane."

Je levais les yeux vers Suja, demandant une confirmation d'un regard. Mes gestes ne tremblaient pas, assurés comme toujours, mais ce calme ne reflétait en rien ce que je ressentais en cet instant. Je vibrais intérieurement avec la puissance d'une corde d'arc à peine relâchée. La situation dans laquelle nous nous trouvions était exactement ce pour quoi j'avais voulu devenir guide. Nous étions peut-être sur le point d'assister à un évènement sans précédent, encore jamais vu par aucun autre humain...
Revenir en haut
Abel de Nenil

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juin 2009
Messages: 74
Masculin Air
Métier dans le jeu: Noble
Invocation(s): Une louve nommée Ahmun
Annonce: Ce personnage est un PnJ
Point(s): 581

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 14:12 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

La communication semblait mieux passer entre les humains et Suja, qui était très enthousiasmé que les humains comprennent sa langue, ainsi que les créatures qui les accompagnaient, elle aussi doté de la parole.

Suja répondit dans l'ordre aux questions qui lui était posé, d'abord il se tourna vers Kohaku :

"Arr fi tantan, Arr ya. Kourouka akou Arr." N'utilisant que des mots qu'ils connaissaient déjà, cela devait être facile à comprendre.

Ensuite les questions de Viltys et de Sheiko se répondait à elle même, tandis que Viltys demandait si la personne sous la ville était "Janame", Sheiko se demandait si c'était Arr. Il répondit donc aux deux en même temps:

"Ka, Janame rane. Arr rane"
en désignant successivement sur son dessin la ville, puis la personne sous la ville.

"Zarkane rane alik kou Arr lokan Janame."

Abel ne put s’empêcher de trouver cela à la fois formidable et effrayant, penser qu'un dieu soit présent sur cette île minuscule, si proche d'eux, l'enthousiasmait énormément. Mais songer en même temps qu'il y avait peut être, en ce moment même, un regard divin pour juger et observer tous ses actes lui fit froid dans le dos.

"Je pense que Sheiko à raison, et Suja semble le confirmer, c'est la magie d'Aer en personne qui doit soutenir leur ville dans les airs. Quelqu'un pourrait-il essayer de demander à Suja pourquoi Aer leur accorde une telle faveur ?"
Revenir en haut
Trivière

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 25 Nov - 18:05 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

- Kou Arr fuka ya Kouroukas ? répondis-je à la volée.

Les explications que nous avancèrent Suja Kouma étaient particulièrement exaltantes. Ainsi, une entité divine semblait protéger la ville flottante, la forte ressemblance entre les mots Aër et Arr ne m'ayant pas échappé. Une telle proximité linguistique était-elle possible, en l'absence de contact entre nos deux cultures ? Pouvait-on en déduire une langue originelle, un processus commun à tous les peuples dans l'apprentissage et la conception de leur langue ? Les perspectives intellectuelles qu'offrait cette expédition avaient de quoi ravir le moitié d'érudit que j'étais, mais une autre partie de moi-même s'intéressait davantage aux possibilités qu'offrait cette magie inégalable à travers toute l'île d'Arcane. Notre groupe était peut-être sous l'égide du Prince, je n'en gardais pas moins secrètement mes velléités de ramener la famille originelle sur le trône.

Mais pour l'heure, j'observai avec suspicion les alentours. Les rapports des dernières expéditions avaient mentionné nombre prédateurs et ennemis dangereux sur cette île, et malgré la discussion cordiale que nous semblions mener, il ne nous fallait pas oublier que des sentinelles embusquées nous guettaient.

- Peut-être serions nous plus à l'aise pour discuter une fois qu'ils auront accepté de nous amener jusqu'à Janame ? Ce sera l'occasion d'étudier de plus près cette île volante.
Revenir en haut
Kohaku
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 08 Juil 2009
Messages: 491
Crédits Avatar: gunnerromantic sur Deviantart
Masculin 龍 Dragon Air
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Mangeur de viande intempestif
Invocation(s): Le vent et la foudre.
Invoqueur: Eleanör, Héritière du Clan Mahasiah
Annonce: Probable gros ralentissement de rythme de réponse en période scolaire.
Inventaire: 1000 T
Sorts: Foudre 1 à 3, Ailes, Vent 1 à 7, Bouclier 3 et 5, Soin 2 et 4, Télékinésie 6 et 8, Dispersion, Célérité, Saignée 5 et 7
Double compte: Imaq
Point(s): 108

MessagePosté le: Dim 25 Nov - 21:08 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Arr. Autrement dit Aër. Kohaku jeta un regard intense à la ville flottante. Une flopée d'émotions traversa le jade de ses iris. Il n'avait pas revu son créateur depuis l'apocalypse. Et encore, le souvenir en était maigre et flou à cause de l'état de rage pure et aveugle dans lequel le dragon se trouvait à cette époque. Était-ce simplement concevable que les dieux soient restés assurer la bonne marche du monde eux même pendant que leurs enfants ne le pouvaient plus ? Comment ? Pourquoi ? Et si ?Trop de questions et de suppositions se bousculaient dans l'esprit du maître des vents. Le retour à la réalité se fit grâce à l'intervention de Sheiko, qui piqua à vif le dragon.

« Soulever une telle masse est un jeu d'enfant pour le sang d'Aër. C'est ainsi que nous évitions les gêneurs et nous assurions un refuge et une paix de l'esprit.» Gronda-t-il d'une voix acide. Il passaitlà sous silence le fait qu'il ne soit plus capable pour l'heure de faire léviter un si gros morceaux, mais qu'importe.  « Je doute fortement que nous soyons en présence de mon père . C'est plus dans leur habitude de laisser faire les choses quand ils les jugent que rien ne va déraper. Ils nous ont confié le premier monde sitôt qu'il nous ont créer. » Il gronda de plus belle. Sa queue fit siffler l'air. « Et si c'est vraiment lui qui nous nargue de là haut, j'aurais deux ou trois petites choses à mettre au clair. »

Sa voix avaient été froide et calme. Et ses yeux fendus s'étaient plantés sur la personne de Sheiko, pendant ces quelques phrases. Il montrait ainsi que le Kouroukas n'avait pas à prendre cette hostilité pour lui, mais qu'elle était uniquement adressée au guide-archer. La colère, aussi glaciale soit elle, était bien présente. L'attention du dragon revint sur les kouroukas restants, qu'il avait repéré dissimulés dans les feuillages, puis enfin à Suja Kouma. La menace étant soufflée par l’intérêt pour les bipèdes recouverts d'écailles. Tout d'abord ce nouveau mot étrange.

« Kou Zarkan ? »

Puis espérant que cet enthousiasme naissant chez le kouroukas, invite ses semblables à être moins en retrait.

« Kou kouroukas rane... ?»

Il désigna d'un mouvement de gueule les frondaisons où étaient les kouroukas, sous entendant, le mot là bas ou cacher. Le reptile de nacre tentait de faire un brin d'humour et à installer une complicité, il ajouta en souriant avec malice. Le fils d'Aër exprimait ainsi une véritable curiosité quoique envieuse envers cette espèce bénie par son père.

« Ushiran, Kohaku fi... » Il mima une morsure dans le vide. « kouroukas. »


Qui sème le Vent récolte la Tempête.

Revenir en haut
Viltys Copperfield
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Fév 2012
Messages: 60
Masculin
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Détective privé/Prestidigitateur
Invocation(s): Mercor [FEU]
Annonce: Me contacter par Vaea, merci (:
Double compte: Vaea
Point(s): 495

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 22:20 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Je restais un instant mortifié lorsque je compris des paroles du Kouroukas que Aer en personne portait leur ville. Il était évident que cela était possible pour un véritable Dieu, mais pourquoi se tiendrait-il ici ? Que pouvait-il bien faire sur l'île des Kouroukas ? Observait-il Arcane ? Cela signifiait-il que les autres Dieux étaient proches ? Autant de questions sans réponse, et auxquelles en trouver une ne serait pas un jeu d'enfant.

Et puis ce nouveau terme "Zarkane" me laissait perplexe. Pour le coup, je n'avais aucune idée de ce qu'il signifiait ! Kohaku me devança en posant la question au Kouroukas sur sa signification, tout en continuant par la suite à exprimer son envie que les compagnons de Suja Kouma se montrent, sans quoi il les croquerait... Je dois avouer que je ne savais si il plaisantait en disant cela ou non, mais je ne pouvais qu'être d'accord sur le fait qu'il serait bien mieux si nous pouvions voir ceux qui nous observait depuis un moment déjà. Sentir le regard des autres sans que nous sachions où ils étaient n'était pas une chose agréable.

Je décidais d'essayer Trivière dans son souhait que nous puissions nous rendre jusqu'à Janame pour y voir plus clair. Cependant, le vocabulaire me manquait totalement, et Mercor n'était toujours pas arrivé, mais je voulais tenter une autre forme de langage, passant par les signes.

- Suja Kouma... dis-je en le désignant, puis en nous montrant du doigt, mimant ensuite de deux doigts une marche. Janame ? fis-je de nouveau en montrant mes yeux se posant sur le dessin de la ville. Décidant d'agrémenter ces paroles simplistes d'un dessin, je traçais à côté du dessin de la ville un petit groupe de bonhommes en fils de fer, accompagné de créatures fantastiques, représentant du mieux possible les invocations du groupe.

Mon langage était si peu évolué que j'en eus presque honte, mon seul espoir étant que sa simplicité le fasse comprendre par l'homme lézard, en attendant mieux. Je songeais qu'il était absolument nécessaire que je note tout le vocabulaire appris durant cette première conversation le soir-même, et d'essayer d'en ajouter le maximum durant le reste de la quête. Et puis, si Mercor arrivait sous peu, il pourrait m'aider dans notre quête de la compréhension de la langue des autochtones.



Viltys Copperfield

Récupération de biens - Investigations paranormales
Pas de potions d'aucune sortes.
Consultations & Conseils. Prix attractifs.
Revenir en haut
Mercor
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 19 Déc 2011
Messages: 123
Masculin Gémeaux (21mai-20juin) 鷄 Coq Feu
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation
Invoqueur: Viltys Copperfield
Inventaire: 3000 Tsuris
Sorts: Brûlure, Flamme, Brasier, Lueur, Eclat, Lumière, Guérison, Soin, Ignifuge 3, Peur, Effroi, Saignée, Pyrokinésie
Double compte: Aden
Point(s): 193

MessagePosté le: Lun 26 Nov - 23:13 (2012)    Sujet du message: Arrivée par le Sud Répondre en citant

Quand cette Invocation de Terre était venue chercher Viltys pour l’amener sur le bateau à destination de l’Île Inconnue, je contentai d’entreprendre quelques recherches sur la première quête qui avait eu lieu. Me contentant d’abord ouvrages de la maison de mon invoqueur, je constatai rapidement qu’il n’y avait pas grand-chose… Je me rendis donc à la Grande Bibliothèque, mais cette fois encore, je ne pus pas trouver beaucoup d’informations.

Je savais que l’île était habitée par un peuple d’Homme-Lézards habitant dans une ville située sur des rochers en constante lévitation, ce qui attisa ma curiosité. La première expédition ne s’était pas bien passé, il y avait eu visiblement beaucoup de victimes, et l’île n’avait pas été totalement explorée. C’était d’ailleurs un des buts de la nouvelle expédition.

Alors que je cherchai encore à me renseigner, j’entendis l’appel de Viltys. N’ayant jamais eu à le rejoindre de cette façon, je ne savais pas si je pouvais accidentellement transporter d’autres personnes avec moi, aussi je préférai m’isoler avant de répondre à son appel. Dès que je fus sûr dene causer aucun accident, je rejoignis mon maître.

J’arrivai à côté de lui, assistant à un spectacle inhabituel. La troupe d’expéditionnaires, composée de quatre humains et de quatre Invocations, faisait face à un autochtone, avec qui ils semblaient communiquer difficilement. En suivant le regard de certains Demi-Dieux, je devinai qu’il devait y avoir d’autres hommes-lézards cachés dans les branchages.

Pour être sûr de ne pas être considéré comme une menace par eux, je mis mes mains en évidence, et ne bougeais que pour adresser un signe de tête aux expéditionnaires en guise de salut. Je voulais être sûr de ne créer aucun problème, je me contentai simplement de dire à leur égard :

« Je suis Mercor, Invocation de Viltys »

Ne sachant de quoi ils parlaient, et ne connaissant pas du tout le langage des Hommes-Lézards, je préférai ne rien ajouter, laissant évoluer la conversation comme si je n’avais pas fait irruption si soudainement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:07 (2016)    Sujet du message: Arrivée par le Sud

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> L'ile inconnue -> La Forêt Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com