Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Periple près des eaux de la Rivière Blanche
Aller à la page: <  1, 2, 3
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 27 Aoû - 19:15 (2012)    Sujet du message: Periple près des eaux de la Rivière Blanche Répondre en citant

La volonté est une qualité humaine.


Nous Demi-dieux ne disposons pas de cette valeur. Celle-ci consistant à être déterminé dans le but de réaliser un objectif malgré les difficultés évidentes. Obstacles que nous ne connaissons pas par la présence de nos Dons et facultés divines. Mais si je ne pouvais pas me permettre ce qualificatif, je pouvais néanmoins l'administrer à l'humaine qui se faisait sourde face à l'appel de la douleur à chaque niveau de son métabolisme. Je récupérai rapidement les lames qu'elle avait lancé pour me venir en aide. En plus de ses flèches, Meiro ne semblait pas se soucier du nombres d'armes de jet qu'elle avait à sa disposition. Si elle n'en prenait pas davantage soin, je finirai sans doute par moi aussi les laisser derrière nous et me ferai avec une certaine joie spectateur lors de son prochain affrontement. Mais pour l'instant, son état excusait plus ou moins son manque d'attention lorsque la bataille était terminée. Me devançant pendant quelques heures, ma Libératrice finit par céder bien plus loin que je ne l'aurai crû. Le sourire au visage je me mis à ses côtés, bien décidé à me moquer de sa futile qualité humaine. Or lorsque je fus à sa hauteur, je n’eus guère l'envie de reprendre nos hostilités. Les yeux de Meiro étaient clos, son souffle faible et son teint des plus blanchâtres...

Moi seul suis en droit de la faire trépasser.


Une nouvelle heure était passées alors que je la transportai comme je le pouvais entre mes bras. Mon chemin n'ayant rencontré ni prédateurs ni aide bien utile. Les créatures étaient davantage les proies de ce lieu que les chasseurs, et le seul humain croisant ma route au loin avait fuit en m'apercevant. A sa décharge, une gueule de lion avec dans ses bras une jeune femme au corps enduite de sang n'était pas des plus amicale. Cela me permit cependant d'agir comme il fallait lors de ma seconde rencontre avec l'espèce inférieur parmi toutes celles de l'île. Me faisant dos pour guider sa monture jusqu'à la rivière passante devant lui, il s'offrait à moi. Je déposai grossièrement ma Libératrice à terre avec ses coûteux pour m'élancer ensuite sur le vagabond. Et tandis que je lui hurlais de lui venir en aide par les méthodes de guérisons de leur ère, il me supplia de l'épargner malgré qu'il ne puisse rien pour moi, faute de n'être qu'un marchant de produits manufacturés. Fou de rage à l'idée de devoir encore supporter le poids de l'humaine, j'envoyai l'inutile en plein milieu de la rivière. Par la suite, je rapprochai Meiro de la source d'eau, d'où je prélevai quelques gouttes pour tenter de la réveiller. Bien qu'elle se disait perdu, elle devait au plus vite me montrer le chemin à prendre pour la mener auprès d'un de ses semblables compétent le temps que je retrouve ma puissance d'antan.




CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Lun 27 Aoû - 19:15 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 14:16 (2012)    Sujet du message: Periple près des eaux de la Rivière Blanche Répondre en citant

Mon rêve semblait doux et vouloir m'inviter dans une torpeur de bien-être infinie. De se rêve émanait l'amour, la tendresse, la joie et le bonheur. Ce rêve semblait m'inviter à combler se vide qui c'était creuser dans mon cœur et que rien ne semblait vouloir combler, ni même les meurtres que je commettais sans réelle état d'âme.
Quelqu'un m'aspergea le visage d'eau et je maudis celui où celle qui tentait de m'extirper de ce paradis. J'avais enfin le pouvoir de rejoindre le repos éternel, celui que j'avais tant évité et qui me sembla à cet instant si tentant. Je ne voulais pas le quitter, mais c'était aussi choisir le moyen de facilité. Je doutais et ce fut la raison qui l'emporta. Je ne devais pas m'en aller sans avoir atteint mon but. Difficilement, j'ouvris les yeux, je ne reconnu pas tout de suite ce qui m'entourais mais me repris rapidement. J'étais à la rivière blanche. En apercevant Aslan, je me repris. NOUS étions à la rivière blanche. Mon monde devenu paisible revînt d'un coup avec la force d'un géant de pierre m'écraser de sa douleur. Je ne put retenir un cri de douleur, qui déchira le ciel si calme. Un moment de faiblesse, une douleur trop vive que je n'avais pas eu le temps de combattre, qui m'assaillait soudain de toute part. J'avais l'impression d'avoir la tête dans un étau. Je tentais tant bien que mal de me mettre en position assise et compris alors l'étendu des dégats. Ma cheville avait commencé à gonfler. Mauvais. Je priais pour quelle ne soit pas cassée. La douleur me vrillait telle un feu me brulant. Je m'aidais de mon bras et de ma jambe valide, pour me laisser aller dans la rivière. Soupirant de soulagement, je senti la douleur s'attenuer. Me tenant à une racine pour ne pas me noyer, je me secouais dans l'eau pour me décrasser totalement. Jetant un oeil au ciel, je remarquais que le soleil déclinait. Nous étions en hiver, ce qui signifiait qu'il devait être environ 18h. Bien.

- "Dis, Aslan, combien de temps c'est écoulé depuis que nous sommes parti de la maisonnette?" Demandais-je.

Je n'avais pas vraiment pensé à observé le temps que nous passions à marcher et ne savais pas du tout où nous nous trouvions, même dans l'à peu près.


Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 29 Aoû - 21:22 (2012)    Sujet du message: Periple près des eaux de la Rivière Blanche Répondre en citant

La vérité n'a aucun allié.


Les gouttes fraîches sortirent dans la douleur ma Libératrice. A ne pas la voir défigurer son visage le temps du transport j'en avais presque oublié la gravité de son état. Profitant qu'elle se hissait comme elle le pouvait jusqu'à ce maudit liquide, je recherchai la puissance de déclencher un nouveau sortilège de soin aussi faible pouvait-il être. Mais je ne pu rien en tirer. Non seulement la puissance de mes Dons était restreinte, mais il semblait que leur cadence en était de même. Ce fut une lourde révélation pour mon ego. Moi qui me considérait comme le plus grand prédateur n'était maintenant qu'une vulgaire créature aux capacités à peine supérieur. Meiro avait peut-être raison, mon temps de Demi-dieu était terminé et je n'étais aujourd'hui qu'un vulgaire animal de compagnie. A peine plus menaçant que les bêtes de tout à l'heure.

Il existe de nombreuse manières pour l'Homme de se perdre.


Les paroles de Meiro ne me rassurèrent en rien. A ce que j'y comprenais, elle n'arrivait pas à se situer dans cet endroit que je visitais pour la première fois. Autant dire que ma Libératrice était l'unique détentrice du chemin à suivre. Elle et l'humain se débattant dans l'eau. En y repensant, il avait peut être la solution... Quoi qu'il en soit, je me mis à vider la charrette de tous ses produits manufacturés en prenant le temps de répondre à l'humaine.

« Je ne connais pas votre manière de déterminer le temps, mais j'ai eu l'occasion de voir le soleil se décliner à vue d’œil. Montre moi le chemin et je ferai en sorte que cette mule faiblarde tienne le coup jusqu'à la prochaine bâtisse de guérisseur. »



Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Jeu 30 Aoû - 16:28 (2012)    Sujet du message: Periple près des eaux de la Rivière Blanche Répondre en citant

J'observais Aslan. Ainsi, il ne savait guère où nous nous trouvions, ni le temps que nous avions passé à marcher... Des bruits de clapotis attirèrent alors mon attention. Tournant la tête, je vis un homme se débattre avec l'eau. Peut-être à cause de la douleur, je ne l'avais pas repéré le moins du monde.

- "Mais qu'est-ce qu'il fait là, celui là?" M'étonnais-je.

Je ne me donnais même pas la peine de me tourner vers Aslan, je le sentais déjà esquisser un sourire carnassier. Soudain, une idée me vînt à l'esprit. Je retirais le bandage de fortune qui calais mon bras et le jetais sur la rive et me nageais vers l'homme, malgré la douleur qui me vrillait. Me tournant vers Aslan, je lui fit un joli sourire.

- "Aslan, tu aurais pu éviter de le jeter dans la rivière, tout de même!" M'exclamais-je. "On dirais un petit caniche qui apprend à nager!!!" Ris-je avant de lui faire un clin d’œil et de me tourner vers le caniche.

Je l'observais un instant barboter, immobile, telle une lionne à l'affut de sa proie. Pourtant, je n'avais aucunement l'intention de le tuer, il nous serait bien trop precieux. Je m'approchais au plus près et l'attirais à moi, lui faisant signe de s'accrocher à mes hanches. Je le trimballais ainsi jusqu'à la rive, sur laquelle il se dépêcha de grimper. Je le suivis et m'installais sur la rive en gardant les pieds dans l'eau. Je remis mon bandage de fortune. J'avais utilisé mon bras, ce qui était très mauvais et qui aurait pu le déplacer d'une manière qu'il ne fallait pas. Reportant à nouveau mon attention sur l'homme, je le fixais d'un air des plus amicale.

- "Bonjour, moi c'est Meiro, nous aurions besoin d'aller à Lüh, vous nous y emmèneriez bien, je me trompe?" Demandai-je sur un ton qui frôlais le ton chaleureux. "C'est bien là où vous alliez, n'est-ce pas?" Ajoutais-je.

On pouvais sentir dans mon ton que si je n'obtenais pas une réponse satisfaisante, la sentence serait lourde et douloureuse. Ce pauvre paysan n'aurais, bien entendu, pas envie de subir une douleur pareil...


Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 24 Sep - 19:20 (2012)    Sujet du message: Periple près des eaux de la Rivière Blanche Répondre en citant

Le paraître règne sur l'être.



L'humaine sembla surprise de constater la présence d'un de ses semblables au beau milieu du liquide bleuté, luttant contre lui-même, se fatiguant dans l'espoir de vaincre sa propre fatigue qui en grande gagnante finirait par l'emmener dans les profondeurs silencieuses et obscures de la rivière. Ce fut préférable qu'elle ne posa pas son regard interrogateur à ce sujet sur moi, elle aurait pu y apercevoir un sourire joviale, témoin d'un sentiment si humain. L'amusement. Oubliant aussitôt ma requête elle sacrifia l'état de son bras pour rejoindre l'homme. A quoi bon aller à sa rencontre ? Il n'était en rien intéressant et ne pouvait trouver de grâce aux yeux de ma Libératrice, j'en étais certain. Pourtant Meiro continua jusqu'à être à ses côtés, m'étonnant d'un sourire et de compassion pour l'abjecte créature qu'il était. J'aurai hurlé ma rage d'un tel rapprochement si ma Maîtresse n'avait su forcer l’esquisse d'un sourire avec sa comparaison préférée, le caniche. Lorsque ce dernier fut honteusement secouru par une demoiselle, j'avais dans l'idée de le renvoyer dans le territoire d'Aqua où il aurait fini par y trouver sa dernière demeure. C'était probablement pour cela que l'humaine l'avait secouru. Voir l'espoir remplissant son regard à son égard, pour finalement lui retirer de la plus sournoise des manières en m'ordonnant de lui reprendre. Cruelle, sadique, moqueuse et dépourvu de bonté envers l'Homme. Telle était ma Libératrice.

Perdu, fait de ton ennemi un guide.



Je ne compris pas immédiatement l'agissement de Meiro comme tel. C'était là une ruse efficace et en adéquation d'une certaine manière avec celle qui me fit sortir de ma Cellule. Du moins, j'essayai de me convaincre qu'il s’agissait là de la cause de son comportement. Humaine qu'elle est, Meiro finirait par imaginer aimer un homme. Mais pas lui. Pourvu que l'absurdité nommée Amour chez les humains ne la pousse pas à entrevoir une quelconque liaison avec un avorton de son espèce. De toutes manières, cet humain finirait par mourir. De mes griffes ou de celles ma Libératrice qu'importait, mais il était déjà condamné. Acceptant sans réelle envie, il fit avancer sa pitoyable mule au travers de la plaine. Préférant marcher au côté de la charrette où j'avais invité Meiro à s'installer, je vagabondai au gré de mes souvenirs et de mes funestes projets. Comment massacrer autant d'humains que mon appétit le réclamait sans me retrouver pourchassé par mes indignes Demi-frères ? Par quel moyen mettre à mort ce guide si l'humaine désirait se lier à lui ? Et comment anéantir ma si chère Maîtresse dans le but d'y déceler dans son regard sa perdition pour avoir tenu ses paroles blasphématrices ? Tant de questions et tant de temps devant moi. Je finirai par y trouver toutes les réponses, m'arrivant une à une de la lointaine obscurité de mon esprit, à l'image des lueurs naissantes au loin, indiquant la fin de notre périple... Du moins, c'est ce qui se laisse croire...



Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Mer 21 Nov - 20:38 (2012)    Sujet du message: Periple près des eaux de la Rivière Blanche Répondre en citant

Clos.

La suite dans la ville de Lüh wink



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:05 (2016)    Sujet du message: Periple près des eaux de la Rivière Blanche

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3
Page 3 sur 3

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com