Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Le Désert Ambré
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 13:36 (2012)    Sujet du message: Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc? Répondre en citant

Je marchais dans le sable fin du désert ambré, à nouveau, emprunte d’une déception plus forte que jamais. Allons bon. Je venais de faire mienne une soit disant créature super puissante en ayant dit quelques mots.
Pas d’épreuve de force, pas de combat, rien. Juste quelques mots dis à la volée et il c’était donné à moi. Moi, j’appelle ça de la faiblesse. J’avais entendu parler d’épreuves physiques, rudes, éreintantes… Je devais avoir choppé la plus nulle de toutes… Si je retrouve ce stupide bandit, je lui foutrais une sacrée rouste.
Je remarquais soudain un détail. Je ne lui avait pas demandé son nom. Bah, un toutou n’a pas besoin de nom, remarque, il suffit de le siffler il me semble, je me trompe ? D’ailleurs, je n’avais pas besoin de le siffler, puisqu’il me suivait. Bref, j’avais récolté un toutou intelligent, qui pouvait parler et qui était soit disant immortel , mais qui était faible, d’aucune utilité, et me coûterais de l’argent pour bouffer… J’avais gagné, en sommes, le gros lot…
Soupirant, je continuais d’avancer, maudissant encore et encore se foutu bandit, quand soudain, un groupe de bandit nous encercla. Je comptais une première fois : 10 hommes. Je recomptais une seconde fois, cinq autres étaient arrivés. Je remarquais parmi ces derniers, le bandit que j’avais laissé s’échapper le matin même. Était-il naïf, ou simplement stupide ? En tout cas, il m’épargnait les longues heures de recherches à essayer de le trouver et donc, de l’écharper plus tôt que prévu.
Souriant de toute mes dents, j’empoignais mes épées et les attendis. Je jetais un coup d’œil au lion. Il se trouvait légèrement à l’écart et les bandits ne l’avaient pas remarqué.

- « Prouves-moi que tu n’es pas qu’un stupide cabot faiblard… » marmonnais-je tout bas en me demandant s’il pourrait m’être d’une quelconque utilité.

Au même moment, trois des bandit chargèrent sur moi et je fus surprise par l’agilité qu’ils avaient. Mais me ressaisissant rapidement, je parait chacun de leur coups habilement, arrivant même à faire une entaille sur la joue de l’un d’eux. Une chose était sûre, le combat serait plus rude que prévu et leur nombre bien trop important m’imposait à une simple constatation. Je ne pourrais pas m’en sortir indemne, seule. Je n’avais pas, ici, l’avantage d’être dans ma ville natale, cette ville que je connaissais comme ma poche.


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Lun 16 Juil - 13:36 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 16 Juil - 14:32 (2012)    Sujet du message: Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc? Répondre en citant

Libre ? Non. J’ai simplement changé de cellule.


C’était là la conclusion que m’avait apporté ma rencontre avec le fils des Sekura. Qu’importe ce que cette île me proposait, elle restait une prison pour mes semblables. Je retins mon cri à la sortie du Temple, le lieu étant bien trop éloigné des regroupements humains. Il ne l’entendrait pas, et ne pourrait comprendre sa signification. C’est donc dans un silence ininterrompu que je quittai le Saint Temple, suivant avec distance la jeune femme. En échange du miens, elle garda son nom sous silence. Fort bien, si tel était son choix. Nous marchâmes seulement quelques mètres, avant que d’autres humains ne viennent lui faire face. Décidément, cela arrivait plus vite que je ne l’aurait cru. Ses mains s’armèrent de ses lames, alors que les autres en firent autant. Des humains, tristes adversaires car bien faibles. Et tandis que je m’amusai à compter mes futures victimes, une voix résonna en mon esprit. Des paroles méprisantes, insultantes, outrageantes. Aucun doute, la Libératrice en était la cause. Mon pelage s’enflamma aussitôt, une flamme vit le jour dans mes yeux et ma colère s’exprima. Si un Fils d’Ignis possède une faiblesse, c’est celle de maitriser sa rage. Mais là où il excelle, c’est dans son expression. Et elle allait le découvrir.


Je purifierai l’hérétique par le Feu.

La colère me guidait. Je ne voyais plus que ma Libératrice, ignorant totalement les bandits en voulant à sa vie. Rattrapant mon retard, je comptai rappelai à cette humaine que j’étais un Fils de Dieu et non un de ses misérables semblables. Faisant appel à mes Dons, je projetai sur ceux autours d’elle une puissante flamme. Brûlant vifs, ils s’éloignèrent, pensant que le feu qui les consumait faiblirait s’ils s’éloignaient de moi. Enfin à sa hauteur, je l’attrapai par l’épaule pour la tirer en arrière. Apparemment, ce geste lui évita de se faire entailler. Toujours maintenu en l’air par mon bras gauche, j’utilisai le droit pour rapprocher de ma gueule la tête du bandit. Faisant sortir mes crocs, je déchiquetai sa gorge avant de le jeter au loin. Jetant plus que déposant ma Maîtresse, je rugis de fureur.

« Misérable humaine, surveille tes mots car ils seront tes derniers s’ils s’adressent de nouveau au Fils de Dieu que je suis de la sorte. »



Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 16:33 (2012)    Sujet du message: Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc? Répondre en citant

Surprise, voila le premier sentiment que je connu en voyant ce que j'avais pris pour un stupide cabot dévoiler autant de puissance.

Humiliée, voila le second sentiment que je connu, lorsqu'il me traita comme un être faible et gênant me bringbalant dans tout les sens.

« Misérable humaine, surveille tes mots car ils seront tes derniers s’ils s’adressent de nouveau au Fils de Dieu que je suis de la sorte. »


Stupeur, méfiance, colère, haine... Un goût amer se fit sentir jusqu'au plus profond de moi, mais je décidais de le taire, de l'exprimer face à ces hommes. Faire appel à la raison plutôt qu'à ses sentiments. Voila la première chose qu'on m'a appris. La raison, ici, m'imposait de gérer un problème après l'autre, si bien que je donnais un coup à ce foutu cabot pour qu'il me lâche puis me mis à l'ignorer superbement. Je retourner alors combattre comme si de rien n'étais. Je réfléchissait à un moyen de l'occuper, comme on occuperait un petit chiot agaçant qui voudrait jouer sans arrêt avec son maître et une solution s'imposa à moi. Mais j'espérais que ça ne se retournerais pas contre moi...


Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 16 Juil - 17:25 (2012)    Sujet du message: Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc? Répondre en citant

L’indifférence est la plus insultante des réactions.


Elle ne répondit pas, gardant le silence après s’être relevée. Et bien que d’autres auraient pris ceci pour un acquiescement, je vis en ses yeux ce qui m’anime. De la colère à l’état pure, peut-être même de la haine. Mais peu m’importait, je ne lui connaissais même pas son prénom et ne la côtoyait que depuis quelques minutes. Autant dire une humaine sans importance qui parvint à m’acquérir qu’en arrivant au moment le plus propice. Et cela, je comptai le lui rappeler tant que son comportement resterait indigne de ma compagnie. Mais pour l’instant, j’avais à m’occuper de stupides humains qui une fois de plus, se pensaient capable d’avoir une utilité. Je laissai ma Libératrice marcher vers son groupe, tandis que je l’ignorai en allant à la rencontre de ceux lui étant opposés. Puisse qu’elle se pensait supérieur, elle devrait être en mesure de se mesurer à eux sans que je n’ai à garder un œil sur elle. Quatre hommes. Aucune armure, des armes dont on se questionne sur l’efficacité, des corps faiblards. Rien de très intéressant pour moi. Où étaient ces humains à la carrure imposantes, ces hommes qui connaissent l’art de la guerre ? Où étaient ceux digne de se présenter à l’une de nos épreuves ?

Je ne saurai résister à l’appel du sang


Deux de ceux m’étant offert par Ignis se lancèrent en même temps sur moi. Un rugissement suffit à les stopper et profitant de leur stupeur, je sortis mes griffes pour qu’à la suite de violents coups, ils tombent en rependant leur sang sur le sable fin. Un coup, c’est tout ce qui était nécessaire pour les mettre à mort. Les deux derniers se mirent en marche, un semblant de détermination dans le regard. Mes siècles de combats avaient rendu prévisible leurs agissements. C’est donc plus par réflexes que je bloquai l’attaque du premier en agrippant sa main tandis quelle était encore en l’air. Je le levai jusqu’à ce que son regard soit à la hauteur du mien, avant de me délecter de la peur que j’y trouvai. Durant ce temps, son camarade me transperça de quelques centimètres au niveau de ma patte droite. Grognant plus qu’autre chose, je jetai mon regard sur lui. Apeuré face à mon apparence toujours enflammé, il se recula lentement, laissant à sa place son arme. J’en profitai pour la retirer et lui planter en pleine gorge. Je m’amusai durant les secondes qui suivirent à le regarder suffoquer avant de retourner sur celui que j’avais toujours entre les griffes. Supplications, gémissements, lamentations. Que cet humain était ennuyant. A tel point, que je n’eu de courage de prendre du plaisir à le tuer. Me contentant de lui trancher la gorge. Et alors que gisaient autours de moi les quatre cadavres, je ne pus me retenir de lancer un regard sur l’hérétique m’ayant libéré…
Revenir en haut
Meiro
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 10 Juil 2012
Messages: 124
Crédits Avatar: gogole
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Assassin - Chasseuse
Invocation(s): Aslan
Inventaire: Un carquois de cuir noir dans lequel se trouvent 8 flèches, un katana et une faux
Double compte: Judith
Point(s): 432

MessagePosté le: Lun 16 Juil - 18:57 (2012)    Sujet du message: Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc? Répondre en citant

L'invocation avait eu le mérite de ne rien dire elle non plus, ce qui me permit de me diriger tranquillement d'une démarche féline vers le groupe de bandit qui c'était fortement réduit. 8 bandits. Voila qui serait déjà plus aisé à combattre. Un sourire carnassier au lèvres, je remarquais le poltron toujours au même endroit. Il m'observait, méfiant. Je mis ma capuche et me stoppais. Je pris mon arc ainsi que deux flèches.


J'attendis un peu me demandant quel serait le premier imbécile à faire le premier pas. Ils semblèrent se concerter du regard puis, 4 d'entre eux s'avancèrent en courant vers moi. Je bandais mes deux flèches à la fois et tirait. Deux touches, deux hommes à terres criant de douleur. Les deux autres continuèrent de foncer sur moi et je dû reporter mon attention sur eux, si bien que je n'eut pas le plaisir de voir les deux imbécile tenter de retirer mes "flèches hameçon" mais juste le loisir de les entendre beugler comme des porcs qu'on égorges. J'imaginais pourtant très bien les flèches arracher des lambeaux de peau et de chaire alors qu'ils tentaient de les retirées. La folie commençait à me prendre. Il fallait que j'en finisse rapidement.

Je posais mon arc et fis une pirouette arrière afin d'esquiver une lame qui passa un peu trop près de mon visage à mon goût. Je dégainais mon sabre et esquivait gracieusement chacune de leurs attaque, m'amusant un instant. Lorsque l'un d'eux réussi à entailler légèrement ma pommette gauche, je ne pus m'empêcher de me retenir. De plus, l'arrivée des quatre derniers bandits me pressait. Un coup d'estoque dans le ventre du premier faisant ressortir ses tripe et pour finir je tranchais la gorge du second. Les deux corps tombèrent comme un seul homme par terre. Je me tournais vers le groupe de quatre qui approchait plus prudemment cette fois-ci. Je gardais mon regard rivé dans celui que je m'étais promis de charcuter vivant, lui montrant ainsi la promesse de souffrance que je lui octroierais s'il ne me tuait pas. Je détournais enfin mon regard et tirais mon poignard que je lançais en direction d'un de mes assaillant. Celui-ci vînt ce planter directement dans son œil droit. Je fis un mouliné bas avec mon sabre, ce qui eut pour effet de trancher le pied d'un second qui se retrouva aussi sec à terre, dans un hurlement de douleur. Je me tournais vers le troisième. Je lisais la terreur dans son regard. Une terreur sans nom. Un sourire scotché au visage, je m'approchait de lui. Il ne bougea pas d'un pousse, attendant son heure. J’eus soudainement pitié de lui, prit ma faux, fit un moulinet dans les airs et lui trancha purement et simplement la tête. Je me tournais cherchant du regard le poltron et le vit en train de courir dans la direction opposée.
J'encochais une flèche, pris le temps de viser et tirais. La flèches siffla dans l'air avant de se planter directement dans le pied droit du fuyard. Je m'approchais tel un lion de sa proie tandis qu'il rampait. Lorsque j'arrivais à son niveau, j'empoignais une flèche que je plantais profondément dans sa main droite puis dans la terre. Le cri ne tarda pas à arriver, ce qui ne rassasia pas pour autant ma soif de torture je plantais une seconde flèche dans la seconde arborant le même principe et me repaissait des larmes qui coulaient à présent le long de ses joues. Puis, aussi soudainement que la folie était venue, elle reparti. Je fut prise d'un soudain ennuie. Il n'avaient finalement pas montré une si grande opposition et n'avaient pas été aussi fort que je l'avais cru au prime abord...



J'observais les corps décimés avant de me tourner vers mon invocation.

- " Brules-le" fis simplement. "A petit feu" ajoutais-je.

Puis je me dirigeais vers la ville de luh




Dernière édition par Meiro le Jeu 19 Juil - 22:42 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Aslan

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 17 Juil - 12:53 (2012)    Sujet du message: Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc? Répondre en citant

Elle ne sentait pas la mort. Elle était la Mort.

Derrière moi se tenait la copie hérétique, s’amusant avec sa dernière victime. Je lui avais laissé peu de temps ce qui rendait intéressant son succès, bien qu’une faible brise aurait eu le même effet sur ces pitoyables bandits. Ce pourquoi je décidai de ne tirer aucune conclusion avant qu’elle ne se soit mesurée à ceux maniant réellement les armes. Jetant un œil sur les cadavres, je m’aperçu que plusieurs étaient encore en vie. A croire que ma Libératrice ne voulait pas s’attarder sur les finissions. Avait-elle peur de tuer ? Au vu de la décapitation, je penchai davantage pour l’oublie. C’était dommage, ôter la vie était le plus beau des moments. Apercevoir la brume naître dans leurs regards, observer le vide grandissant marquant l’avancée de leur mort. Comprendre que nous lui avons prit son existence, et que plus jamais ses yeux ne reverront le soleil, les paysages, ses semblables. Comprendre que nous l’avions privé de toute chose. Quelle délicieuse sensation…

Le premier des ordres révèle tout d’un Maître.

Une certaine joie me pris lorsque j’entendis ces mots. Brûler un être humain, lentement. Son premier ordre confirmait mon choix. A ses côtés, je pourrai massacrer l’Homme sans être inquiété d’un probable retour en Cellule. L'observant poursuivre son chemin, je compris que je ne devais pas tenter de la comprendre sous peine de sombrer dans la folie. C’est pourquoi je me contentai de me diriger vers l’humain qu’il me fallait purifier. Néanmoins, rien ne m’empêchait de faire quelques détours…
Ce fut tout d’abord vers ses deux premières victimes. Si je voulais continuer de la laisser régler ses problèmes d’humaine seule, il fallait que je récupère ses armes. Je pris donc soin d’extirper les deux, arrachant quelques organes au passage. Leurs pointes se révélaient d’une grande utilité pour ça. Les deux bandits agonisaient, et rien ne pouvait les sauver. Je repris donc ma route en les laissant prendre conscience de leur mort prochaine. Je fis par la suite la rencontre d’un homme à moitié aveugle, tournant sur lui-même en maudissant ma Maîtresse. Après avoir récupérer son couteau et crevé son second œil, j’atteignis enfin ma proie.

De la souffrance je suis un Maître.

L’humain était affreusement laid. Son odeur me soulevait le cœur, il baignait dans son sang et se ridiculisait en supplications. Je lui retirai les deux flèches sans ménagement pour les ajouter aux deux autres ainsi qu’au poignard. Puis je me mis à exécuter l’ordre qui m’avait été confié. Sans retenir ma force, je lui serai l’intérieur du genou avant d’enflammer ma patte. L’humain hurla sous la douleur de la brûlure que je lui infligeais. Ce qui eu pour effet de me donner une certaine idée. Je serai sa gorge avant de reproduire la brûlure. Désormais, à chacun de ses cris, il déclenchait chez lui une atroce souffrance. Si bien, que de nouvelles larmes vinrent humidifier ses joues. Me relevant, je lui lançai les dernières paroles qu’il entendrait...


« Sèche donc tes larmes. »


Aussitôt après, l’humain s’enflamma.



CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:56 (2016)    Sujet du message: Un nom pour un cabot? Et pourquoi donc?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Le Désert Ambré Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com