Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Un remède contre le Mal ?
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Vallée Sereine
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Ven 20 Juil - 16:57 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Vaea pensait pouvoir se repérer la nuit, Ariez en fut ravie, sans quoi leurs idées devenaient toutes très durs à réaliser. Il suggéra qu'au pire, si Ariez n'y voyait vraiment rien, il pouvait prendre un fil dans ses dents pour la guider. Cette idée de Vaea métamorphosé en souris promené en laisse au bout d'un fil lui décrocha un sourire, mais elle resta sérieuse.

"Je serais plus un boulet qu'autre chose si tu devais me trainer au bout d'un fil, dans ce cas autant que tu avances tout seul sauf si mes mains humaines sont absolument indispensable pour progresser, en ouvrant une porte par exemple..."

Elle espérait vraiment que les rues ou les maisons soient un minimum éclairé, sans quoi la mission serait un vrai calvaire, Vaea devrait pratiquement faire toute la partie "observation" sans elle, et ça elle le concevait mal. Une petite souris ne pourrait espionner tout un village à lui tout seul.

"Fais moi penser à te donner l'une des pierres de télépathie, c'est à utiliser avec modération mais on pourra se joindre si l'un de nous est en difficulté. J'ai aussi ce pendentif de célérité que j'utiliserais dès notre arrivée en ville, je pourrais m'y faufiler plus rapidement et parcourir les rues plus vite."


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Ven 20 Juil - 16:57 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Ven 20 Juil - 20:08 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Ariez souleva un point intéressant à ma demi-solution de la guider par un fil. En effet, cela posait problème au moins à deux niveaux : notre progression serait grandement ralentie d'une part, et d'autre part il y aurait tout un tas de soucis inhérents à l'utilisation de la cordelette : elle pouvait casser, ou l'un d'entre nous pouvait la lâcher et cela conduirait à une perte de temps supplémentaire, donc d'efficacité. Voire même de discrétion, ce qui était la base même de la mission que nous avions à conduire...

La boutique magique nous donnerait par contre un nouveau moyen pour faciliter notre tâche : les pierres de télépathies nous permettrait de communiquer à distance, c'est-à-dire que nous pourrions ainsi plus facilement nous séparer, puisqu'il nous suffirait de les utiliser pour se retrouver en cas de pépin. La possibilité d'avoir deux "équipes" ouvrait un grand nombre de voies nouvelles, et j'en fis part à ma maîtresse :

- Si on peut se séparer et communiquer grâce aux pierres de télépathies si jamais il nous arrive quelque chose, il sera plus aisé d'établir un plan des lieux. Par exemple, une fois entrés dans le village, nous pourrions nous partager le travail de reconnaissance, moi prenant le quartier ouest, toi l'est, etc. et nous donnant rendez-vous à intervalles régulières dans un point défini, par exemple le point de départ, ou bien un lieu plus central, comme la place du village.

Autrement, il faudra trouver un moyen une fois sur place, si effectivement les rues ne sont pas éclairées. Je pense que nous avons une bonne base de plan, pour la suite, une première expédition sera nécessaire pour que nous avisions.


Non pas que je n'aime pas réfléchir, mais tant qu'il nous manquait les informations dont nous avions besoin, il ne servirait à rien de prévoir des tas d'éventualités si à la fin elles ne devaient pas se réaliser. Question d'efficacité !



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Jeu 26 Juil - 21:51 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Les pierres de télépathie pouvaient en effet être un allié précieux mais Ariez savait qu'elle pouvait aussi être très dangereuse, les utiliser trop souvent nuirait gravement à leur deux santés mentales, alors elle se dit qu'elles devaient plus être utilisées en cas d'extrême urgence plutôt que simplement pour se donner un point de rendez vous. Pour l'instant ils avaient établit toutes les stratégies possibles avec le peu d'informations qu'ils avaient, le reste du plan s'établirait clairement une fois sur place.

Pour l'instant Ariez mis un terme à ces conversations stratégique et continua de marcher tranquillement dans la vallée. Elle vit un petit point rouge se déplacer au loin et s'inquiéta un moment de cette apparition mystérieuse dans la nuit noir. Elle stoppa sa marche, inquiète, mais en voyant le déplacement de cette lumière rouge, qui semblait passer de main en main, elle comprit que ce n'était pas la l’œuvre d'un monstre dangereux et, rassurée, se tourna vers Vaea :


"Se doit être un couple de siamois tenant une perle de feu, ce n'est rien"

Elle eut soudain une idée saugrenue, au cas ou la ville serait vraiment dans le noir complet, il suffisait d'y attirer des siamois, en trimballant leur perle partout il éclairait les rues suffisamment fort pour qu'elles soient plus visibles mais de façon suffisamment discrète pour ne pas réveiller tout le monde. De plus la présence de ces petits monstres dans un village de la vallée sereine n'avait rien d'anormal, elle se tourna vers Vaea, se demandant s'il avait eu la même idée.


Revenir en haut
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Sam 28 Juil - 22:21 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

La marche continuait sans faiblir, jusqu'à ce qu'Ariez s'arrête, observant quelque chose au loin. Relevant la tête du sol que je contemplais depuis un instant, je vis rapidement la cause de notre arrêt : devant nous brillait une petite bille luminescente rouge, flamboyant comme un phare dans la nuit, et je me crispais aussitôt, muscles bandés et tendus à l'action, mes sorts d'Eau bouillonnant en moi pour être prêt à faire face à l'eventualité d'un combat avec les porteurs de cette petite flammèche dans l'obscurité. Cependant, je repris bientôt un comportement plus pacifique, suite à l'explication que venait de m'offrir Ariez. Je ne connaissais pas la race des Siamois, ni ce qu'était précisément une perle de feu, même si j'avais bien entendu deviné qu'il s'agissait presque à coup sûr du petit orbe ; mais je faisais confiance à ma maîtresse quand elle m'assura qu'il n'y avait pas lieu de s'alarmer.

Ces petites bêtes devaient être amusantes à observer, si l'on avait plus de temps... D'ailleurs, si je disposais d'une liberté totale, j'aurais presque certainement passé les premiers mois à observer la faune peuplant cette île, mais je ne me plaignais pas. Cela permettait que je puisse découvrir à chaque voyage de nouvelles choses, et attiser ma curiosité ! Si certes une fois cette dernière assouvie j'en concevais une grande joie de pouvoir en savoir un peu davantage sur le monde m'entourant, les découvrir petit à petit, comme quand on dénude une fleur pétale après pétale, avait quelque chose de plus beau encore.

Laissant là mes réflexions philosophiques, j'examinais l'aspect pratique des choses. Si nous avions été surpris -et surtout moi par ailleurs- par cette soudaine lumière dans les ténèbres, cela ne devait pas être le cas des habitants de ces contrées. Il était en effet plus que probable que les natifs soient habitués à voir ces petites lumières se balader dans leurs plaines sans êtres alarmés. Or, si il devait s'avérer que nous devions parcourir les rues du village dans une obscurité quasi-totale, une lumière rouge d'un Siamois pourrait passer sans être davantage remarquée que cela... Ariez se tournant justement vers moi, je pris la parole :

- Peut-être... Que je pourrais prendre l'apparence d'un de ces Siamois, en leur piquant une de leur orbe rouge pour te guider en ville... Tu crois que ça pourrait marcher ? Si c'est le cas, il faudrait que nous puissions leur en subtiliser une.. Et que je vois à quoi ressemble un de ces Siamois ! En tôt cas, cela résoudrait notre problème de lumière, puisqu'il est fort à parier que les gens du coin ne trouvent pas étrange de voir un de ces êtres se promener dans les rues de leur ville.. D'autant plus si il n'y a pas de muraille.



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Dim 29 Juil - 06:36 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Ariez et Vaea n'eurent pas exactement la même idée puisque Vaea proposa non pas de capturer un siamois pour le lâcher en ville comme le pensait Ariez, mais de prendre l'apparence d'un siamois après leur avoir dérobé leur perle pour pouvoir éclairer les rues de la ville comme si de rien n'était. Ariez prit le temps de réfléchir à cette proposition et un petit silence se fit. D'un coté, cela avait de grande chance de marcher, de l'autre ils perdraient en discrétion, et si Vaea devait abandonner son costume de siamois pour revêtir celui de souris dans la suite de leur aventure, la perte en mana serait plus qu'importante. Elle considéra aussi les moyens matériels qu'il faudrait pour leur voler leur perle, cela supposait certainement les tuer...

"Je pense qu'utiliser les Siamois pour éclairer la ville pendant la nuit est une bonne idée. Cependant que tu prennes l'apparence d'un Siamois me parait très risqué. Ils se déplacent toujours à deux, ce qui rendrait ton déguisement moins crédible si tu es tout seul. De par leur affinité avec le feu ils représentent en plus un risque d'incendie dans un petit village, il est plus que probable que tu sois prit en chasse par les villageois sous cette forme."

Elle songea aussi que pour l'instant leur réflexion allait encore trop loin, ils en savaient trop peu sur le village d'Amèke pour faire tant de proposition de plan... Elle proposa tout de même à Vaea son idée de départ :

"Je pensais plutôt attendre d'être arrivé en ville, si nous voyons que la ville n'est pas éclairé, nous retournerons dans la Vallée chasser des Siamois, nous les capturerons, puis nous les relâcherons en ville."

Cela semblait facile comme cela, mais même une fois les siamois dans la ville ce n'était pas sûr qu'ils soient des alliés efficaces pour tracer un plan des lieux, à moins de trouver un moyen de guider les siamois ou Ariez et Vaea le souhaitent. Malgré toutes leurs idées pour mener à bien cette mission, la jeune femme songea qu'il arriverait forcément quelque chose auquel ils n'avaient pas songé, et toutes leurs discussions de ces derniers jours deviendraient alors complètement inutile.

Leur marche continuait tranquillement pendant ce temps et le ciel commença à s'éclaircir, il serait bientôt l'heure pour Ariez de se reposer.



Revenir en haut
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Lun 30 Juil - 00:22 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Ariez m'indiqua la faille de ma proposition en m'informant qu'il se déplaçait toujours par deux, ce qui m'empêchait effectivement de le faire. En revanche, en capturer et les relâcher en ville pouvait s'avérer utile : si les villageois devaient effectivement les chasser groupe par groupe, et si nous parvenions à en lâcher suffisamment pour que les rues soient éclairés à notre convenance, et non en suivant un seul et unique duo de bestioles que nous n'aurions pas pu contrôler ; cela provoquerait à la fois une diversion que j'affectionnais tant, et l'éclairage dont nous aurions besoin. Dans le pire des cas, nous trouverions bien quelque moyen une fois sur place.

Mais la nuit avançait vite, et bientôt je laissais Ariez s'installer pour se reposer, montant la garde auprès d'elle après m'être assuré que l'endroit déniché était à l’abri du vent et de tout danger potentiel. Cette fois, après qu'elle se soit endormie, je commençais des patrouilles plus élaborées qu'une simple garde, fouillant le territoire autour de son nid, attentif aux moindres mouvements, ne perdant toutefois jamais le contact visuel avec elle, afin d'être prêt à revenir au moindre animal qui aurait profité de mon éloignement pour passer à l'action.

Mon échec me hantait, et je refusais qu'il puisse se reproduire, aussi, n'ayant pas besoin de sommeil, je parcourais au pas de course la vallée en cercle autour de ma maîtresse, afin que, si il y avait le moindre danger, je puisse l'intercepter bien avant qu'il ne puisse atteindre la petite Humaine chère à mon cœur. Voire même avant qu'il ne puisse la repérer, dans le meilleur des cas. Cette nuit-là fut cependant sans incident, et j'eus même le temps d'inspecter ces Siamois, qui s'égaillèrent toutefois à mon approche, sentant mon ascendant de l'Eau.

Au petit matin, je retournais près d'elle, satisfait qu'elle soit sans danger, et attendit qu'elle se réveille pour qu'elle puisse prendre son petit-déjeuner et que nous puissions reprendre la route. Nous étions proches, cela se sentait dans nos échanges, tout était tendu vers cette quête, nous étions concentrés sur notre objectif, et nous étions prêts à tout affronter pour réussir. Là encore, je refuserais l'échec, pour le bien d'Ariez.  



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 15:30 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Après une nuit à marcher tranquillement dans la vallée sereine en compagnie de Vaea, une nuit sereine faite de stratégie et de contemplation du monde baigné dans la lueur grise de la Lune, Ariez tomba d'un sommeil lourd alors que la nuit faisait place au jour. Elle ne dormit pas longtemps ce matin là, les puissants rayons du soleil rappelant sans cesse à son inconscient que ce n'était pas l'heure de dormir mais celle de partir à l'aventure. Simplement si Ariez voulait passer la prochaine nuit à espionner tout un village, il lui faudrait se reposer l'esprit plusieurs fois durant cette journée. Son sommeil fut de courte durée, deux ou trois heures à peine. Le soleil était donc encore bas quand elle rouvrit les yeux, et Vaea était tranquillement assis à ses cotés, à l'affut du danger.

Elle prit les quelques provisions qui lui restait en guise de petit déjeuner mais il ne restait plus grand chose dans son sac, il faudrait bientôt aviser tous les repas le moment venue, ne pouvant plus compter sur leur provision. Mais cela n'inquiétait pas Ariez, la Vallée Sereine avait beaucoup de nourriture à leur offrir.

Ils se remirent dès que possible en route, traversant d'un pas vif la vallée sereine, le jeune femme songeait qu'à chacun de ses pas le village d'Amèke était un peu plus proche, et elle se surprit à rêver de trouver le moyen de sauver sa mère, alors que jusqu'ici cela lui semblait être une cause perdue. Toucher bientôt au but lui redonnait un peu d'espoir. Ils firent plusieurs pauses tout au long du voyage, Ariez s'autorisant à dormir une petite demi-heure dès qu'elle sentait la fatigue venir.

Le village se faisait de plus en plus proche et l'excitation montée...

"Essayons de trouver un petit endroit à l’abri pour y laisser nos plus gros sacs, puis fonçons vers le village dès qu'il fera suffisamment sombre, il y a une forêt non loin d'ici, allons y."


Revenir en haut
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû - 13:28 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Ariez étant réveillée, nous pouvions sentir que le village n'était pas loin : nous étions tout deux dans un état quasi euphorique, prêts à l'action. Nous avions planifié tout ce dont nous étions en mesure d'anticiper, et l'adrénaline devait se préparer à déferler dans nos organismes, pour ma part, je savais que j'étais prêt. Ma magie répondait parfaitement à mon appel, pulsant dans mes veines, prête à se libérer et se déchaîner contre tout les obstacles en travers de notre route.

Parsemée de haltes pour que nous soyons au meilleur de nos capacités à l'arrivée à Amèke, tout se passait pour le mieux jusqu'à ce qu'elle m'informe de sa volonté de cacher nos plus gros sacs... dans la forêt. Tâchant de ne rien laisser paraître, je la suivis, mais me tins légèrement derrière elle, comme si c'était à elle de me protéger des monstres de Terre qui habitaient certainement ces lieux maudits.

Ne souhaitant tout de même pas qu'elle ne me traite de couard, j'avançais prudemment pour me placer à son côté, regardant dans tous les coins, frémissant au moindre son suspect, et la forêt en était remplie ! Une feuille qui tombe, une brindille qui craque, un balancement de branche, le mouvement hostile des fourmis dans la mousse... Mon pelage hérissé, j'attendis qu'Ariez cache les sacs en silence, ma magie hurlant de détruire cet emplacement, d'arracher les arbres, mais je n'en fis rien. Que je le veuille ou non, la forêt faisait partie de la Nature, et je n'aurais de toutes façon pas assez d'énergie pour les détruire toutes. Et je risquais de me mettre à dos certains Fils et Filles de la Terre, ce que je ne souhaitais pour rien au monde.

Lorsque nous en eûmes fini, je me repliais prudemment, absolument certain qu'une terrible créature allait se jeter à ma gorge... mais finalement non. Regagnant avec soulagement les plaines, nous continuâmes notre marche vers le village, alors que la lumière déclinait rapidement. Et bientôt, je pus apercevoir les contours de notre objectif, formes noires se découpant dans l'obscurité. Cependant, je ne parvenais pas à distinguer les détails de ce village, et il fallait que nous nous rapprochions davantage afin d'examiner de plus près le dispositif d'Amèke.



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Habitant

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juil 2008
Messages: 197
Métier dans le jeu: Incarne tous les habitants de Luh qui souhaitent lancer une chasse
Annonce: Pour lancer une chasse avec ce personnage, demandez le mot de passe par mp à Ariez
Point(s): 918

MessagePosté le: Sam 18 Aoû - 15:58 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Le village d'Amèke se situe le long d'un fleuve de la Vallée Sereine. Il est isolé et compte seulement 200 habitants. Malgré tout, ce village jouit de quelques remparts rudimentaires de bois. Des troncs plantés dans le sol les uns à côté des autres, d'une hauteur de trois mètres.

Ces protections sont contre des bandes d'animaux agressifs qui, régulièrement, essayent d'attaquer les villageois d'Amèke. Il n'y a aucune crainte à avoir puisque la hauteur des troncs de bois est plus haute que la capacité de saut des animaux. Et ils ne peuvent pas creuser car des arbalétriers, placés à des positions fixes le long de la muraille, surveillent et tirent quelques flèches pour intimider.

A l'intérieur de ces remparts se trouve un petit village fait d'habitations de pierres et de bois. Malgré la petitesse du village, les rues sont dallées sur les axes principaux. Un système de dégagement d'eau permet de ne pas inonder les habitations et autres commerces. Le village d'Amèke vit donc en autarcie relative.

Lorsque la nuit tombe, les activités cessent pratiquement. Pratiquement car un couple, un homme et une femme, marchent dans les rues et allument une par une des torches qui éclairent les façades des masures se situant sur les axes principaux.

Ces axes, vue du ciel, représente une croix. La forme est parfaite. Par ces mots, cela signifie qu'il existe une symétrie. Les autres rues sont toutes parallèles à l'un ou l'autre de ces axes principaux. Le village d'Amèke jouit donc d'une organisation et d'un mode de vie sain et équilibré. Comme tous ces habitants...
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 18 Aoû - 16:37 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Ariez et Vaea se rapprochaient avec prudence afin d'être sûrs de ne pas être vu, même si avec la tombée de la nuit, il devait être difficile pour un guetteur de voir arriver quelqu'un d'aussi loin, on est jamais trop prudent ! Ariez confia une pierre de Télépathie à Vaea, elle en garda elle aussi une précieusement dans sa poche. Elle enfila le pendentif de célérité, ainsi que la cape d'invisibilité, la mission pouvait commencer.

"Dépêchons de nous approcher, transforme toi."

Murmura t-elle tandis que la cape d'invisibilité terminait de la rendre complètement invisible. Elle devait être prudente avec un tel habit, car son pouvoir était limité, elle ne disposait que de trente minutes d'invisibilité au total, et si par malheur elle redevenait visible à un moment mal opportun, tout sera fichu. Grâce au pendentif de célérité, elle prit Vaea transformé en souris dans ses mains, et put courir à un vitesse folle vers le village, s'assurant de faire le moins de bruit possible tout en étant le plus efficace possible. Discrétion était le maitre mot, et il lui semblait bien que par aucun moyen elle n'aurait pu être repéré.

Elle vit rapidement se dessiner la silhouette d'arbalétriers, et faisant le tour de la muraille, qui fort heureusement était en bois comme prévu dans leur plan, elle trouva un petit endroit qui n'était pas baigné dans la lueur de la lune et, dissimulée dans l'ombre, elle était suffisamment peu visible pour se permettre d'enlever le capuchon de la cape afin de redevenir visible. Ses habits noirs se confondaient parfaitement avec le coin d'obscurité dans lequel elle s'était plongée. Elle déposa tranquillement Vaea le long de la muraille, il lui fallait trouver une faille dans la muraille de bois, ronger le bois si nécessaire, puis pénétrer dans le village, la tache serait plus ardu quand il faudrait qu'Ariez y aille à son tour, impossible pour elle de se glisser dans un trou de souris. Mais elle évitait de se poser la question pour l'instant, et laissa Vaea faire.



Revenir en haut
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Dim 19 Aoû - 22:20 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Les remparts devinrent visibles peu après. Les gardes humains en faction à divers points clés des murailles n'auguraient rien de bon, mais avec de la chance nous ne serions effectivement pas repéré. Me changeant en souris à son ordre, je modifiais ma forme radicalement pour adopter la taille et le pelage de ce petit rongeur, seul un discret symbole d'eau sur mon front trahissais ma véritable forme. J'aurais certes pu le faire disparaître également, mais il ne se voyait pas à hauteur d'homme, il aurait fallu qu'il colle son œil devant moi pour le remarquer, et je n'avais pas envie d'être pris par les autres rongeurs comme un des leurs. Me laissant porter à vive allure par Ariez et son médaillon, je fis jouer mes muscles lorsqu'elle me déposa à terre, afin de les tester, et m'élançais aussitôt dans une faille minuscule qui faillit me voir coincé, mais à laquelle je sortis de justesse.

J'étais dans la place ! Le village d'Amèke s'offrait à moi. Parfait. Mon objectif à présent était de trouver un moyen pour Ariez de passer, afin que la mission puisse débuter. Observant bien l'endroit où Ariez m'attendrait, je me mis en route, explorant les contours de la muraille, la pierre de télépathie serrée contre mon ventre me gênant un peu, mais sans que cela ne me ralentisse trop. Dès que je vis la rivière border les murs, je faillis bondir de joie. Là était notre chance ! L'eau devai avoir érodé les planches, les rendant suffisamment fragile pour les briser sans trop d'efforts. Cependant, alors même que j'allais faire demi-tour, je me rendis compte de plusieurs choses : si l'attrait de mon Élément était fort, y faire entrer Ariez risquait de faire du bruit, et même de lui faire attraper froid. Sans compter que se déplacer en vêtements trempés était une mauvaise chose. Me rabrouant, je continuais ma course, jusqu'à trouver l'endroit idéal : les attaques des bêtes sauvages de la région sur tous les remparts avaient laissé des marques variables, mais ici, la palissade en était bien amochée. Suffisamment en tout cas pour que les planches soient distordues et les cordes les raccrochants fragiles. Il serait facile et assez discret de déplacer une planche, et de bien la replacer derrière nous.

Retournant voir Ariez, je lui expliquais à voix basse ce que j'avais trouvé, et lui indiquais le chemin en courant devant elle. Une fois devant le passage, je m'attaquais à couper les cordages de mes dents, et la laissais bouger elle-même les défenses en bois. Cette fois, nous y étions. Au coeur du dispositif ennemi, en plein territoire supposément hostile... La mission tant attendue était lancée.



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Habitant

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juil 2008
Messages: 197
Métier dans le jeu: Incarne tous les habitants de Luh qui souhaitent lancer une chasse
Annonce: Pour lancer une chasse avec ce personnage, demandez le mot de passe par mp à Ariez
Point(s): 918

MessagePosté le: Lun 20 Aoû - 22:42 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Il y avait dans le village d'Amèke une petite vieille dame. Celle-ci était connu pour ses habitudes nocturnes. Ses manies.

Chaque soir, elle sortait de sa maison. Elle se rendait au point central du village qui était en fait une petite place constitué d'un puits fait de pierres. C'était un lieu où le village se retrouvait et parlait de choses importantes et d'autres beaucoup moins.

Cette vieille dame se rendait donc jusqu'au puits et y puisait quelques gorgées d'eau. Ensuite, elle s'engageait sur un des axes principaux qui constituait le village. Elle se dirigeait d'abord vers le nord. Une main tenant une autre dans le dos, elle avançait paisiblement, sifflotant un air de musique paisible.

De rares lumières brillaient encore à travers des fenêtres ouvertes. Certains, entendant la musique, posait leur coude sur le rebord et apostrophait la vieille dame :

« Encore à siffloter cette vieille musique madame Hussel ? »

La vieille regardait alors l'homme d'âge mur et souriait à la plaisanterie. Elle ne répondait jamais à personne car elle ne pouvait pas s'arrêter de siffloter tant que la musique n'était pas fini. Alors, l'homme d'âge mur faisait un signe de la main lui souhaitant un bon retour et une bonne fin de promenade.

Madame Hussel finit de siffloter sa chanson alors qu'elle arrivait devant le puits. Les années avaient rodées les habitudes de la vieille dame. Maintenant, tout s'enchaînait à la perfection. Comme une montre parfaitement réglée. Elle puisait de nouveau quelques gorgées, les buvait et repartait dans une nouvelle direction. Cette fois-ci, c'était la direction de l'est.

Ce qu'elle ne savait pas madame Hussel ce soir-là, c'est qu'elle allait faire une rencontre.

Elle sifflotait encore lorsqu'elle vit les formes d'un animal. Elle força un peu sur sa vue et découvrit un souris, le museau en l'air semblant... semblant parler avec quelque chose qui était plus grand que lui. Peut-être de la taille d'un humain. Le problème, c'est qu'il n'y avait personne d'autre qu'elle et la souris à ce moment. Elle se frotta alors le crâne en pensant :

*Je crois que je vieillis de plus en plus. Je commence maintenant à avoir des sortes d'hallucinations... *

Elle se trouvait à une dizaine de mètres de la souris, et donc de la palissade qu'elle devait toucher de sa main pour continuer sa ronde avant de pouvoir aller se coucher. Le problème, c'est qu'elle n'aimait pas vraiment les rongeurs. Du coup, elle n'osait pas vraiment avancer. Mais elle ne pouvait pas reculer non plus. Alors, elle resta sur place, toujours à siffler sa chanson qui ne semblait plus vouloir finir.
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 08:17 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Vaea pénétra dans le village, à la recherche d'une faille dans la muraille par laquelle Ariez pourrait se glisser. Elle croisa les doigts pendant ce temps qui lui semblait interminable, plus Vaea tardait à revenir plus c'était mauvais signe, non ? Reprenant son calme, elle observa tout ce qu'il se passait autour d'elle, les guetteurs étaient bien fixes sur leur point d'observation, et personne ne l'avait remarqué, un bon point.

Vaea revint la chercher, elle remit le capuchon de sa cape d'invisibilité et le suivit, il s'arrêta devant une palissade bien attaquée par les monstres et commença à en ronger les cordages. En essayant de faire le moins de bruit possible, Ariez déplaça la planche et se faufila à l'intérieur du village, remettant la palissade exactement comme elle était avant son entré, dans un très léger grincement qui faillit la trahir. A voix basse, elle commença à donner la suite des instructions à Vaea :


"Il faut faire le tour du village pour repérer les endroits clefs."

C'est à ce moment qu'elle entendit quelqu'un siffler dans leur direction, mais le temps de s'en apercevoir il était trop tard, une vieille dame regardait curieusement Vaea, le seul qu'elle pouvait voir. Il devait se comporter comme une souris normale s'il espérait pouvoir s'en sortir, Ariez quant à elle, camouflée par son invisibilité, alla se réfugier derrière une maison. Elle décida d'utiliser une première fois sa pierre de télépathie pour l'aider à s'en sortir, il ne devait pas être une souris tous les jours !

**** Agis comme une souris normale, sauve toi ! Cette Dame ne devrait pas te poser plus de problème que ça, une souris dans les rues ce n'est pas anormale, en plus cette rue n'est pas éclairé, elle te distingue à peine. De mon coté je commence le repérage.****

Elle avait fait tout ce qu'elle pouvait pour Vaea, maintenant c'est lui qui avait les cartes en main pour se débarrasser de madame Hussel. Ariez de son coté, avec le pouvoir conjoint de son pendentif de célérité et de sa cape, fit rapidement le tour du village. Elle repéra l'homme et la femme en charge d'éclairer les axes principaux, elle repéra la place et son puits, cependant elle ne trouvait toujours pas du regard la taverne ni la maison du chef du village.


Revenir en haut
Vaea
<!--02-->Modo

Hors ligne


Inscrit le: 09 Mai 2011
Messages: 631
Crédits Avatar: Kohaku ♥
Masculin Sagittaire (22nov-21déc) 狗 Chien Eau
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Invocation en CDI
Invoqueur: Ariez
Annonce: Appelé aussi le loup bleu ou le grammar nazi
Inventaire: 500T
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5 et 7 ; Glace 1, 2 et 3 ; Tempête de Neige 1, 2 et 3 ; Rage 3 et 5 ; Soin 2, 4, et 6 ; Métamorphose ; Branchies ; Aquakinésie 6 ; Apathie
Double compte: Viltys Copperfield
Point(s): 353

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 08:49 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Ariez avait réussi à passer, maintenant la partie difficile commençait... Et notamment avec cette vieille dame qui nous observait, enfin, qui m'observait, puisqu'Ariez était dissimulée dans sa cape d'invisibilité. Lui jetant un regard farouche, je me mis à couiner suite au message télépathique, traçant quelques cercles en courant, avant de disparaître promptement derrière des bâtiments. Ça n'était pas très reluisant, mais je devais prendre le rôle de rongeur comme il se devait... et cela devait marcher. Je doute qu'elle puisse se douter un seul instant que cette petite souris pouvait d'un coup se changer en loup capable de lui trancher la gorge si jamais elle devait essayer de révéler notre présence...

Désormais séparé d'Ariez et n'ayant pas moyen moi non plus de la repérer à cause de sa cape, je me mis en quête de fouiller à toute allure le village, à la recherche de quoi que ce soit d'utile. J'allais vivement, et croisais même un couple en train d'allumer les torches, ce qui nous facilitais la tâche. Je croisais même d'autres rongeurs, qui tentèrent de m'apostropher par quelques petits cris, mais auxquels je ne répondis pas. Je n'étais pas là pour faire connaissance avec des souris non mais !

Il était hélas bien compliqué de distinguer les points clés dans la nuit, puisque les échoppes étant fermées, je ne pouvais savoir à coup sûr si tel bâtiment n'était pas effectivement la Taverne... Je finis par repérer ce qui devait être la place du village, puisque les axes principaux y menait, et que cela correspondait assez à l'idée que je me faisais d'une place dans un tel village. Non loin devait se trouver, a priori, la maison du chef d'Amèke. Je n'étais sûr de rien, mais cela valait le coup d'utiliser moi aussi la pierre de télépathie, afin de guider Ariez jusqu'à la place centrale.

Une fois qu'elle m'eut rejoint, je couinais pour lui demander ce qu'il convenait de faire désormais : ou nous séparer et explorer un secteur chacun en revenant régulièrement ici, ou partir ensemble à la recherche d'indices.



Je suis infinie, je suis partout, je vous encercle, je vous suis éternelle.
De tout temps, j'ai existé.
De tout temps, mes profondeurs abyssales vous ont attiré.
Je suis la source de ce que vous appelez la vie.
Je suis la mer.
Revenir en haut
MSN Skype
Habitant

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juil 2008
Messages: 197
Métier dans le jeu: Incarne tous les habitants de Luh qui souhaitent lancer une chasse
Annonce: Pour lancer une chasse avec ce personnage, demandez le mot de passe par mp à Ariez
Point(s): 918

MessagePosté le: Mar 21 Aoû - 10:37 (2012)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ? Répondre en citant

Comme il a été écrit précédemment, le village d'Amèke est un village ordonné. Pour cette raison, qui est en fait un art de vivre, quatre bâtisses importantes se trouvent au centre du village. Autour de la place du puits.

Ces quatre constructions se trouvent à chacun des angles entre les deux axes principaux qui se croisent. Il y a donc la taverne où les villageois viennent discuter autour d'une boisson fraîche. Mais également la maison du chef du village, la bibliothèque de Madame Hussel et enfin la demeure du sorcier noir.

Intersection des axes principaux, orientation nord-ouest : Taverne


Le bâtiment possède deux portes. Une pour chacun des deux axes principaux. A l'intérieur, le comptoir se trouve dans l'angle de la maison. Celui le plus proche du centre du village.

La taverne n'est pas très grande. Tout au plus, elle permet d'accueillir une trentaine de villageois. Que cela soit assis autour des quelques tables ou sur les tabourets du comptoir.

Ce lieu de vie est tenu par un homme d'âge mur. Il porte une barbe épaisse et blonde. Un bandana de couleur rouge qui tient ces longs cheveux en arrière et un tablier noir devant le plus souvent des chemises à carreaux. Ses bras sont recouverts d'encre noir de tatouage et de cicatrices.

La taverne est en fait une partie du bâtiment. Au dessus se trouve un étage. A cette étage se trouve le logement du tavernier. La pièce est peu meublé et comporte en tout et pour tout un lit, une table et deux chaises de bois ainsi qu'une petite armoire comportant des livres et quelques objets hétéroclites comme des dents de créatures, une corne ou encore un sabre à la lame éméchée.

Intersection des axes principaux, orientation nord-est : Maison du Chef du Village


Cette maison comporte deux étages. Le pièce principale du premier étage est un large salon qui permet d'accueillir quelques personnes du village dans le but de parler de décisions importantes. Comme le fait de dépêcher un guerrier pour aller ramener la corne d'une créature qu'il ne faut surtout pas tuer.

La pièce est meublée d'un large tapis agréable pour quelques pieds nus. Une grande table ronde permet aux interlocuteurs de ne pas se sentir en position de force ou de faiblesse. Ce qui permet de maintenir un sentiment de sérénité et de ne pas créer de conflits inutiles. Une petite pièce à côté permet de cuisiner quelques plats et une autre sert aux invités à aller faire leurs besoins naturels.

A l'étage se trouve le lieu de vie même du chef de village. Ce dernier vit avec sa femme et leur enfant. Le deuxième étage comporte donc une chambre, une pièce où manger, une autre où cuisiner et enfin un bureau propre au chef du village où il entasse quelques rapports, quelques parchemins et autres documents qui permettent une rare mais non conflictuelle communication avec le monde extérieur.

Intersection des axes principaux, orientation sud-est : Bibliothèque de Madame Hussel


C'est un petit bâtiment. La porte passée, le visiteur se retrouve dans une pièce mesurant pas plus de quinze mètres carrés. Ces quinze mètres paraissent minuscules car des étagères tapissent tous les murs à l'exception d'un ridicule petite bureau de bois où Madame Hussel vient s'asseoir en attendant que quelqu'un vienne lui demander conseil. Des piles de livres jonchent le sol dans un équilibre parfois précaire, parfois extraordinaire.

Derrière cette pièce, derrière le petit bureau de bois de la bibliothécaire se trouve une porte. Derrière se trouve une petite pièce rempli de livres plus rares, plus personnels. Quelques parchemins sont accrochés aux murs. Cette pièce ressemble à un bazar, mais aussi à un musée et enfin à une chambre où l'on se repose. Il y a un lit et une petite table de chevet où un gros livre à reliure rouge repose.

Intersection des axes principaux, orientation sud-ouest : Maison du Sorcier Noir


Le sorcier noir vit dans une maison modeste. Il vit avec sa famille. Une maman âgée de soixante soixante-dix ans atteint de cécité partielle et de perte progressive de l'ouïe. Mais également avec sa femme et une petite fille orpheline.

La maison ressemble à n'importe quelle maison en apparence. Salle à manger, cuisine, toilettes, chambres. En apparence tout est normal et respire une vie saine sans trace de pratiques interdites par la loi.

Dans la maison de la grand-mère, au rez-de-chaussée, se trouve une trappe dissimulée aux regards. Elle se trouve en dessous d'un tapis rapiécé supportant une petite table où repose un coffret des plus beaux bijoux de la grand-mère.

Une fois ces quelques obstacles dégagés, une poignet permet d'ouvrir une trappe. Celle-ci grince et présente aux yeux des visiteurs un escalier de pierre plongeant dans l'estomac de la Terre. Des odeurs d'herbes s'en dégagent en plus de quelques odeurs répulsives de viandes décomposées.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:08 (2016)    Sujet du message: Un remède contre le Mal ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Vallée Sereine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com