Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)!
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Eau
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 12:05 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

    La pièce était sombre comme dans le fond des cavernes que l’on pouvait trouver sous l’océan. Nulle lumière autre que celle de deux puits, d’où provenait elle? C’était le grand mystère. Et derrière un voile d’eau qui s’abattait sur le sol sans jamais s’interrompre, l’on pouvait distinguer un corps se tortillant, un corps bleu, aux allures de serpent géant. L’ombre qui se dessine est déformée par cette cascade éternelle.

    Au milieu de sa fontaine, assis distraitement sur le rebord de l’escalier, laissant sa queue se tortiller dans les airs, se mouvant comme une danse improvisée, et retombant dans des grands ’splatsch! Splach!’. La créature aquatique avait posée ses nageoires sur les escaliers de pierres aussi froids que la glace.
    Ses yeux brillaient étrangement au travers de la pénombre qui régnait ici. Autour de son cou, un énorme cadenas argenté tenait bien serré un collier relié au mur par une chaîne. C’était là sa punition, être privé de liberté.

    Il était inutile de se morfondre sur sa solitude et sur sa captivité, cela faisait tellement longtemps, mais on ne s’y habitue jamais vraiment au fond. Il soupira, il n’y avait strictement rien à faire ici, il se pinça les lèvres, et cracha de l’eau pour s’amuser à atteindre le rideau d’eau. Il fit quelques essais, mais cela l’ennuyait mortellement.

    Il pencha son corps sur le côté, et s’allongea sur le bord de ce qui était sa fontaine, laissant son esprit partir vers des rêveries, divaguer ses pensées. Étrangement, aujourd’hui était un jour… comme les autres finalement, il ne savait même pas s’il faisait jour. Il se sentait complètement impuissant, dépendant du bon vouloir d’un humain qui n’arrivait pas et qui était censé le délivrer… Nan, mais sérieusement, il aurait été humain, il aurait vraiment aimé être sa propre invocation, il était beau, fort, intelligent, plein d’humour, sympathique, charmant, (et surtout très modeste) avec presqu’aucuns défauts! Qu’est-ce que les gens attendaient?

    à peine avait il posé sa tête contre ce rebord de pierre froid, qu'il avait sentit quelque chose à l'extérieur, quelques bruits, à peine audibles. Il retint sa respiration pour espérer entendre quelque chose, il renifla espérant capter une odeur, sans y parvenir. était ce une autre créature enfermée? Ou mieux un humain? une humaine? Oh! non, Aqua, sa douce mère colérique qui venait le libérer, il serrait pardonné et libéré.


Info Hors Jeu:

Je la décrit déjà, comme ça tu sais exactement ce qui t'attends
    L’épreuve testera votre persévérance, vos capacités physiques et votre patience.

    Comme vous pouvez le devinez, le rideau d’eau qui vous sépare d’Azarhys est infranchissable, pour arriver jusqu’à lui, il suffit de se mouiller, au sens propre, comme au littérale, effectivement, vous n’êtes relié à lui que par ce tunnel d’eau qui forme deux entrées de puits.
    Mais, si parvenir jusqu’à Azarhys n’est pas bien compliqué, le libérer est encore autre chose.

    Le tunnel se divise en trois étages, relié les uns aux autres.




    Chaque niveau représente 5 mètres de profondeur, c’est-à-dire que le fond du troisième niveau (et donc le plus profond) est à -15 mètres de profondeur. Les parois sont recouvertes de petits cristaux qui diffusent de la lumière, ces cristaux sont très tranchants, ils peuvent (au pire!) vous égratigner, mais certainement pas vous transpercer le corps… en fait, ils sont juste là pour vous embêter.

    Au niveau 1 (-5 mètres), vous trouverez un coffre avec une serrure en bronze, il doit donc être ouvert avec la clef en bronze.
    Une fois ouvert, trois clefs d’or s’en échapperont, ces trois clefs possèdent des nageoires et se déplacent à vitesse humaine, étant donné qu’elles ne sont pas très très intelligente, les capturer ne devrait pas être un énorme problème. Seulement l’une d’entre elles peut ouvrir le coffre à la serrure d’or. [n’oubliez pas que votre chasse aux clefs-poissons se fera au milieu de courants marins! Soyez prudent!]

    Au Niveau 2, (-10 mètres), vous trouverez un coffre avec une serrure en or, il doit donc être ouvert avec la bonne clef-poisson en or.
    Une fois ouvert, ce coffre contient la clef d’argent qui pourra ouvrir le cadenas qui retient Azarhys.

    Au Niveau 3 (-15 mètres), vous trouverez une sphère de verre à l’intérieur de laquelle règne une clef en bronze.
    Cette clef ouvrira le coffre à la serrure de bronze, mais pour se faire, il faut briser la sphère de verre. En faisant cela, les tunnels déchaîneront des courants plus ou moins forts dans des directions parfois contraires, il se peut qu’ils cessent quelques instants… Il est impossible de savoir ce qu’ils feront. ceux-ci ne cesseront pas tant qu’Azarhys n’est pas libéré.
    À priori, ces courants ne représentent pas un risque majeur pour vous, ils peuvent vous envoyer contre un mur, vous risquez peut-être une égratignure, sans plus. Parcontre, prenez garde aux contre courants qui pourraient vous empêcher de rejoindre la surface et s’il venait à durer trop longtemps, vous risqueriez le noyade!

    Bonne chance!

    [[i]à priori, tu devrais y arriver... et surtout n'hésite pas à demander conseils à Aza' quand tu remontes pour reprendre ta respiration! ^^[/i]]






Dernière édition par Azarhys le Mar 12 Juin - 16:49 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 6 Juin - 12:05 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pavlov Vanguard

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Juin - 12:51 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

Les pérégrinations de Pavlov l’avaient mené jusqu’à un temple. Et pas n’importe lequel ! Celui de l’eau. Son amour immodéré pour la pêche l’avait probablement guidé jusqu’ici. Le jeune homme savait que le Temple de l’Eau n’était pas le plus proche de chez lui, qu’il était même au contraire l’un des plus éloignés. Mais en attendant, il se trouvait devant et un sentiment de fierté et d’excitation l’assaillit.
Il en avait bavé pour arriver là où il se tenait. Il avait dû marcher plus de deux jours, en prenant soin de pouvoir manger et boire comme il le voulait. Puis il s’était confronté à un obstacle bien plus difficile à franchir qu’une partie de chasse en terrain inconnu : l’océan. Pavlov était un plutôt bon nageur, sa profession de pêcheur l’ayant forcé à se mouiller assez souvent. Mais il ne s’agissait pas d’une simple rivière. Il avait malgré tout réussi à traverser, en payant un passeur. Les tsuris n’étant pas une ressource dont il disposait en masse, il l’avait dédommagé de quelques lapins et de deux volailles forestières.
Et maintenant, il était là, devant l’immense porte de sa destinée, un sourire radieux accroché aux lèvres. La pluie et le tonnerre n'enlevaient rien à sa bonne humeur, et ne purent pas couvrir l'exclamation qu'il lança.

- Tehehe ! INVOCATION, ME VOILÀ ! hurla-t-il en levant un bras au ciel.

Après quoi, il pénétra dans le temple.
L’endroit était humide, sombre et froid. Le jeune homme enroula sa cape autour de lui et renifla. Quelques torches éparses permettaient de détailler les lieux : d’épais piliers, des sortes de mares dépourvues de vie, des dalles austères et glissantes… Le temple ne payait vraiment pas de mine.
Pavlov chercha stupidement du regard un écriteau indiquant où pouvaient se trouver les Invocations. Il hocha la tête et soupira en se rendant compte à quel point il était trop optimiste. *Mon vieux Pav’, tu prends tes rêves pour des réalités. C’est pas pour rien que l’amitié, c’est le plus grand trésor du monde. Tu la trouves pas simplement en écartant des buissons.*
Il entreprit ensuite de découvrir le temple. Un bruit de cascade recouvrait le silence pesant de l’imposante construction, ce qui rassurait sensiblement le pêcheur.

- Allô ? Y a quelqu’un dans le coin ? Je suis un humain, et je recherche des Invocations !
Revenir en haut
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 13:18 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

Azarhys ne savait pas s'il devait rire ou si c'était sérieux. Alors qu'il avait entendu des pas, il avait...Oui, il avait entendu une voix. Il avait longtemps imaginé comment il serait sauvé, mais... Il n'avait pas imaginé qu'on puisse demander où trouver une invocation.
Au moins c'était original, mais s'attendait on vraiment à ce qu'un plan apparaisse! L'invocation ne savait pas trop quoi répondre, mais si lui entendait l'humain, il était fort possible que lui aussi puisse l'entendre. Même si son ouïe était meilleure, il n'avait rien à perdre.

Il se redressa, touchant presque le plafond de sa tête, se donnant un taille plus imposante en prenant appui sur sa queue, il inspira profondément, et cria.

- " éh! Humain! Par Ici!"

Azarhys attendit quelques secondes avant de reprendre, toujours en criant.

- " Oh! et fait attention à pas glisser, ça doit être humide par ici!

sa voix venait se fracasser contre la cascade, et résonnait dans pièce. C'est vrai que sa pièce était fort humide, il aurait été dommage que l'humain se fracasse le crâne en glissant sur une pierre.
Azarhys ne pouvait s'empêcher d'être dubitatif, si c'était un humain c'était assez étonnant comme approche. et s'il venait vraiment pour tenter de le délivrer,... cela promettait d'être quelqu'un de très surprenant.

Néanmoins, l'invocation se sentait assez blessé à l'idée qu'un humain viennent chercher une invocation parmis d'autres. Il aurait tellement aimé qu'on vienne rien que pour lui. D'un côté son nom n'était pas connu des humains, et son existence, il l'avait tellement caché, il ne pouvait pas vraiment leur en vouloir.

Le fils d'Aqua imaginait bien que le temple ne devait pas être à la porté de tous, et que son nom ne devait pas être indiqué sur la porte, ni sur les couloirs accompagnés de flèches. restait à espérer que l'humain ne soit pas dans un dédale de couloirs et de pièces incongrues... et s'il y avait des monstres à l'extérieur, des gardiens qui protégeaient les lieux? l'humain risquait de se faire repérer par eux! (azarhys ne connait rien de l'extérieur de sa pièce...)
Azarhys tira sur sa chaîne, le collier retenait douloureusement son cou, au fond de lui, il se faisait un sang d'encre pour l'humain.

il reprit.

- " ça va!? Tu trouves, humain!? "


Revenir en haut
Pavlov Vanguard

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Juin - 13:53 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

Pavlov patienta. Les Invocations pouvaient-elles seulement l'entendre ? Il savait qu'elles parlaient la langue des humains, mais peut-être que... peut-être qu'on les avait bâillonnées ! Le jeune homme sentit un frisson parcourir son échine à cette simple pensée. Et il lui sembla subitement entendre comme un appel. Un piège ?

- Eh! Humain ! Par Ici ! Oh ! et fais attention à pas glisser, ça doit être humide par ici !

Pavlov sentit une vague de joie investir tout son corps. Une Invocation l'avait entendu ! Et elle se faisait même du souci pour lui. Le pêcheur se frotta le haut du crâne. Il s'était déjà rendu compte que le sol était glissant, mais sans doute le fils du Dieu en savait plus long que lui sur les lieux.
Faisant appel à ses instincts de chasseur, Pavlov essaya de repérer l'origine de la voix. De minuscules couloirs, tous plus lugubres les uns que les autres, fusaient dans plusieurs directions. *Oh bon sang...* Pavlov leva les yeux au ciel. Étonnamment, un sourire illuminait son visage. *Et ils croient qu'après tout ça, je vais faire demi-tour à cause d'un labyrinthe ? Tehehe !*
Il prit des baies qu'il avait récupérées sur le trajet jusqu'au temple et entreprit d'en écrabouiller une. Il dessina une croix sur le mur et s'enfonça dans l'obscurité de l'édifice religieux. Il se ne perdrait pas, au moins. La voix de l'Invocation retentit alors de nouveau, à la fois plus proche mais plus étouffée. Il s'était trompé de couloir.

- Ça va !? Tu trouves, humain !?
- Appelle-moi Pavlov, ou Pav', comme tu préfères ! répondit l'humain en repérant l'entrée d'un couloir qui lui inspirait confiance. Attends, je crois savoir où t'es !

Pavlov dessina de petites croix à intervalles réguliers le long des parois humides du temple, priant pour que la chair des fruits ne s'efface pas trop rapidement. Le bruit constant de la cascade qu'il entendait depuis son entrée se renforçait.
Le jeune homme passa à côté d'un ruisseau, visiblement artificiel, qui s'écoulait sans bruit. Un poisson surgit de l'eau, percutant Pavlov en plein front. Ce dernier, surpris, poussa un cri de panique et recula instinctivement. L'humidité des dalles l'empêcha de se réceptionner correctement, et il tomba au sol.

- Je confirme, c'est glissant dans le coin ! ricana Pavlov, qui se relevait tout en massant le bas de son dos. J'arrive, je remets juste un poisson dans l'eau !

Le pêcheur attrapa l'animal qu'il laissa tomber dans le ruisseau. Et il continua d'avancer.

Une cascade se dressait devant lui. Il essaya de s'en approcher, mais il sentit que s'il avançait, il n'arriverait à rien. Il s'empara de son dernier lapin et le jeta à travers le rideau aqueux. Il ne savait pas si l'animal mort avait traversé le mur d'eau, mais il patienta.

- Je sais pas si t'as reçu mon cadeau de bienvenue, et je sais même pas si tu manges du lapin. Je suis à peu près sûr que c'est toi, derrière la cascade, et je suis désolé de pas pouvoir te faire cuire le lapin. Tu sais pas comment faut te faire sortir d'ici, par hasard ?
Revenir en haut
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 14:37 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

-" Appelle-moi Pavlov, ou Pav', comme tu préfères ! "

*Pavlov... Pav...*
Azarhys répéta mentalement son nom. Pavlov, il n'avait jamais entendu ce nom... enfin, il ne connaissait pas beaucoup d'humains aussi.

- " Attends, je crois savoir où t'es ! "

Azarhys tirait toujours sur sa chaîne, il se rapprochait de lui alors! Son excitation montait doucement, son coeur battait plus vite et sa respiration s'accéléra doucement. En tout cas l'humain semblait sympathique, c'était déjà ça. Mais, était ce que leurs coeurs avaient changés? étaient ils devenu moins belliqueux? les humains d'aujourd'hui étaient un mystère...
Le demi-dieu prisonnier se permit de répondre.

- " Enchanté Pavlov, Je m'appelle Azarhys... Ou Aza' si tu préfères!"

La créature aquatique se sentait un peu émue, c'était la première fois qu'il se présentait à un humain. Azarhys ferma les yeux et essayait de se concentrer sur les pas de l'humain, leurs bruits, leurs vibrations... Il ne sentait pas grand chose, et entendait un peu. Soudain, un cri et une vibration, sur le coup azarhys fut assez paniqué! qu'était ce?

- "Je confirme, c'est glissant dans le coin !" avait il dit en ricanant, semble t'il ." J'arrive, je remets juste un poisson dans l'eau ! "

Il fut assez surpris, et en même temps rassuré, s'il mettait un poisson dans l'eau, il ne pouvait pas être bien méchant. et s'il avait glissé c'était la vibration de la chute de l'humain qu'il avait sentit, et cela voulait dire qu'il ne devait plus être très loin.
L'humain semblait aller bien, et continuait de se rapprocher. Azarhys tirait à sa chaîne, et sa queue s'agitait dans de grands mouvements. Il put l’apercevoir au travers de la cascade, il semblait avoir des cheveux blancs... et pourtant sa voix n'était pas celle d'un vieillard. la créature supposait juste que les humains devaient avoir bien changés de ceux de son époque, car, avant, les cheveux de cette couleur étaient caractéristiques des vieilles personnes.

Azarhys ne dit rien, il bougeait sa tête en essayant de mieux le distinguer, tentant de deviner à quoi il pouvait bien ressembler. Jusqu'à ce que quelque chose traverse le rideau d'eau... Azarhys reconnut de suite la bête... Un lapin? un lapin mort? il renifla en même temps que l'humain lui parlait. il eut un petit air de dégoût... lui qui ne mangeait pas d'animaux.

- " Je sais pas si t'as reçu mon cadeau de bienvenue, et je sais même pas si tu manges du lapin. Je suis à peu près sûr que c'est toi, derrière la cascade, et je suis désolé de pas pouvoir te faire cuire le lapin. Tu sais pas comment faut te faire sortir d'ici, par hasard ?"

L'invocation s'aplatit au sol pour essayer d'amener le lapin mort à lui. à l'aide de ses longues nageoires, il put le ramener, et le déposa non loin de la fontaine, quels drôles de coutumes, les humains offraient ils des poissons aux invocations, comme un appât? Il commenta.

- " Ce serait plutôt à moi de te souhaiter la bienvenu dans ma prison... quand à ton lapin, c'est ... très gentil, enfin... je supposes... Mais, je ne suis pas trop porté sur les viandes animales! Parcontre si tu as des pommes ça fait longtemps que j'en ai plus goûté! Désolé je m'égare..."

azarhys s'éclaircit la gorge et poursuivit.

- " Comme tu l'as vu ton lapin a pû traverser la cascade parce qu'il est mort, aucuns vivants ne peut la traverser, elle est protéger par la magie des dieux.
Nous ne sommes reliés que par deux entrées de puits. De ton côté tu devrais trouver un trou béant remplit d'eau... il y a le même de mon côté.
Je ne connais pas les subtilités de l'épreuve, je sais juste qu'une clef d'argent doit se trouver quelque part la dedans et qu'elle pourra me libérer.

Oh! et prend garde, il y a déjà une humaine qui a essayée... et... euhm... elle n'est jamais remontée à la surface!"


L'invocation n'avait pas cessé de regarder l'humain au travers de la cascade essayant de l'imaginer. Les modalités de l'épreuves... il ne les connaissait pas, pour n'être jamais allé la dessous, il ne savait rien, absolument rien, de ce qui se passait dans cette eau.
l'épreuve, c'était à l'humain de la deviner. Néanmoins, Azarhys était toujours là pour aider l'humain en conseils, c'était tout ce qu'il pouvait faire. Les dieux lui avaient interdit, par cette chaîne, d'intervenir physiquement.


Revenir en haut
Pavlov Vanguard

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Juin - 15:59 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

L'Invocation lui glissa son nom. Azarhys. Aza. Pavlov vit son futur nouvel ami bouger de l'eau côté de la cascade. Il ne l'avait pas vu plus tôt à cause de la couleur bleutée de son corps. Il avait l'air d'un serpent, ou d'un lézard. De grande taille. Le jeune homme hocha la tête, comme pour faire comprendre au demi-dieu qu'il avait compris. Il était persuadé que, de l'autre côté du rideau liquide, Azarhys le voyait.

L'Invocation expliqua également comment fonctionnait la cascade. Aucun être vivant ne pouvait traverser le rempart aquatique. Il n'aimait visiblement pas le lapin non plus. Il préférait les pommes. Pensif, Pav' récupéra une poire dans sa besace.

- J'ai pas de pomme, j'ai qu'une poire, s'excusa-t-il en lançant le fruit à travers la chute d'eau. Mais j'en ai vu quelques unes sur le chemin, on ira en récupérer une fois que je t'aurai sorti de là.

Après quoi, Azarhys lui détailla grossièrement le but de l'épreuve. Il devait trouver une clé d'argent, quelque part dans un puits dont il ne savait rien. Pavlov soupira. S'il avait su, il aurait peut-être traversé la portion d'océan qui entourait le temple à la nage. Il aurait bénéficié d'un entraînement, au moins.
Il comprit que, si quelqu'un d'autre avait échoué avant lui, la clé n'était pas si facile à débusquer. Une image comprenant des monstres marins recouverts d'épines venimeuses traversa l'esprit du jeune homme qui frissonna de la tête aux pieds. Il essaya de voir si le trou d'eau était profond en le jaugeant du regard. C'était stupide, mais il avait l'impression de partir dans un terrain moins inconnu.
Il se déshabilla rapidement, ne gardant que son caleçon sur lui, et plongea tête la première dans le puits. L'eau était glaciale. Il crut que sa respiration se bloquait dans sa poitrine, mais il reprit vite le dessus. Il était déjà tombé dans des eaux tout aussi froides, voire davantage. Il se donna du courage en se frappant sèchement au niveau du sternum, puis reprit son exploration sous-marine.

Les murs brillaient étrangement. Pavlov n'eut pas le temps de détailler la nature de ces lueurs. Il s'enfonça plus profondément dans les abysses du temple, priant pour ne croiser aucune créature, de quelque ordre que ce soit.
Après une ou deux minutes, il repéra une sorte d'embranchement. Comme une alcôve dans les parois noires du puits. Il s'en approcha et aperçut avec étonnement un coffre. Il avait besoin d'une clé pour libérer Azarhys. Cette clé pouvait-elle aussi ouvrir des trésors ? Il s'approcha du coffret et le détailla. C'était un bloc, probablement en métal, qui était plus ou moins bien ouvragé. La seule chose qui le démarquait était une serrure en bronze. *Une clé d'argent pour libérer Azarhys, une clé de bronze pour ouvrir ce truc...*
Le coffre n'était pas très lourd, mais dépourvu de poignées. Pavlov décida de remonter immédiatement à la surface, bien qu'il ait pu continuer de s'enfoncer un peu plus. Une fois le bloc de métal déposé sur la berge, il aspira un grand bol d'air et replongea.
Il atteignit le premier embranchement sans souci, et distinguait déjà un deuxième renfoncement dans les parois, laissant deviner un autre chemin et sans doute un autre coffre. Il récupéra l'objet en question. C'était le même que précédemment, à l'exception près d'une serrure en or, cette fois. *Pourquoi ça m'étonne pas ?* songea le nageur en s'emparant du coffre et en remontant à toute allure à la surface.

Lors du retour, la respiration commençait à lui manquer. Il parvint de justesse à avaler une bouffée d'air frais. Il déposa le petit coffre au côté de son semblable, et se demanda comment plonger plus profondément sans perdre de temps... Nager lui prendrait trop de temps et consommerait trop d'énergie et d'oxygène. Il promena son regard autour de la salle et aperçut avec soulagement qu'il y avait de gros pavés de pierre.
Il s'empara de sa dague et entreprit de déchirer ses vêtements, qu'il noua en une longue liane de tissu. Il attacha fermement une extrémité de la corde de fortune à sa cheville, et sélectionna précautionneusement un rocher susceptible de le porter jusqu'au fond du puits. Il attacha l'autre bout de la liane au roc et s'approcha de l'eau.
Il se tourna vers l'Invocation, et assura à son ami que tout allait bien se passer, que le dernier voyage serait bientôt fini.
Et il plongea le poids dans l'eau, se laissant entraîner sans bouger. Il eut l'impression que son plan ne marcherait pas. Il se demandait si le fond - techniquement, il ne restait qu'une clé à trouver, soit l'or soit la bronze, l'autre se trouvant probablement dans l'un des deux coffres déjà ramenés - était loin. Il se sentit rassuré lorsque la pierre s'immobilisa. Il était arrivé. La lueur étrange qui baignait les lieux se diffusait autour de lui, et un reflet attira son attention. Une boule de cristal ? Pour voir l'avenir ?
Pavlov coupa le lien qui le maintenait prisonnier et s'approcha de la sphère. Elle renfermait un objet de petite taille. La clé ! Il ramassa le poids qui l'avait tracté et le laissa tomber sur le bout de verre, qui se brisa sans demander son reste. Pavlov récupéra aussitôt l'objet et se dirigea vers la surface.

Sans crier gare, quelque chose le poussa en direction d'un mur. Il déglutit. Un monstre ? La douleur qui s'ensuivit ne lui autorisa pas de réflexion plus poussée. Il venait de s'écorcher méchamment contre une de ces parois luminescentes. Il comprit alors que les sources lumineuses étaient des sortes de pierres, assez tranchantes. Tandis qu'il assimilait l'information, il se sentit de nouveau emporté, dans la direction opposée cette fois. Une force supérieure le déplaçait à son gré. Elle lui fit frôler le mur luisant, que le jeune nageur évita en battant des jambes de toutes ses forces. Des courants...
S'il avait réussi à éviter la déplaisante collision avec les bouts de pierre tranchants, il ne parvint pas, en revanche, à empêcher le courant marin de le ramener vers le fond du puits. Il voulut pousser un cri d'indignation, et se rappela qu'il était dans l'eau. Il préféra se retenir. Un autre courant le propulsa plus violemment que précédemment contre une paroi. Il n'eut que le temps de se protéger le visage des bras. Il fut plaqué contre ladite paroi et, alors qu'un nouveau courant essayait de l'éloigner, il se rendit compte que... Oui, il venait d'avoir une idée. Alors qu'il était de nouveau ballotté en tous sens, il fonça littéralement contre le mur le plus proche et s'appuya sauvagement sur les éclats lumineux. Il prit garde de bien enfoncer ses mains dans la pierre. Il se servait des pointes pour rester attaché aux parois, et pour pouvoir remonter en ligne droite.
Il serra les dents, l'eau glacée n'apaisant qu'à grand peine la douleur. Un morceau de tissu vint subitement lui caresser le bas du pied. Ingénieux, le jeune homme se propulsa vers le bout de la corde improvisée de tantôt et en découpa un gros bout. Ses pieds, appuyés contre une paroi proche pour éviter de le faire trop bouger, souffraient le martyr.
Il enroba ensuite ses mains avec le tissu, rapidement, et se jeta de nouveau sur les pierres coupantes. Ses genoux frottaient régulièrement contre la paroi, mais le jeune homme se sentait à bout de souffle. Il n'avait plus le temps de se plaindre. Il repassa devant les deux renfoncements où il avait récupéré les deux coffrets. Alors qu'il atteignait la surface, un courant particulièrement violent le plaqua contre le mur, comme pour lui dire "Emmène donc un petit souvenir avec toi, en partant !" Ses genoux se mirent à saigner abondamment, de même que quelques entailles au niveau du torse le picotaient affreusement.

Il sortit la tête de l'eau, et aspira tellement d'air d'un coup que sa vison se flouta. Il fut prit d'une grosse quinte de toux, et crut même qu'il allait vomir. Toujours dans l'eau, il s'appuya sur le rebord du puits et cracha la clé, qu'il avait gardé dans la bouche tout du long. Il ne put s'empêcher de sourire et de fanfaronner.

- J'ai la clé ! Enfin *theu theu heu* bientôt !



[HRP]Voilà, c'est un peu long, et j'me suis arrêté là de peur que ça fasse trop long x)[/HRP]


Dernière édition par Pavlov Vanguard le Mer 6 Juin - 16:54 (2012); édité 1 fois
Revenir en haut
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 16:46 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

L’humain avait presque répondu à ses prières en lui lançant une poire (mais c'était déjà beaucoup pour aza'). Azarhys avait écarquillé grands ses yeux cela faisait si longtemps qu’il n’avait rien avalé. À peine avait elle traversé la cascade qu’il plongea sa nageoire dans le fruit, le transperçant et le jeta dans sa bouche. Il commenta, l’air plus réjouit qu’avant et la bouche pleine »

- «  Miom, miam… Meurchi beaucoup ch’est crôp bon! »

Il avala et poursuivit en voyant l’humain se déshabiller.

- « sois prudent… Pavlov. »

Azarhys se sentait complètement impuissant quand à ce qui allait arriver à son ami. Aussi regardait il inquiet la surface de l’eau. Et s’il ne revenait jamais? Et si comme l’autre il finissait au fond de cette eau? Au fond, valait il vraiment la peine qu’on le sauve au péril de la vie d’un humain? D’un autre côté s’il voulait être libre, il n’y avait pas d’autres solutions…
La créature aquatique bougeait dans tout les sens, tirant sur sa chaine comme un chien en laisse, il laissait entendre le glissement de sa queue qui ne cessait de s’agiter, allant dans la fontaine, le sol, claquait, se levait et se rabaissait fermement, frappant le sol avec violence comme pour évacuer l’inquiétude.
Lorsque l’humain refit surface de son côté il eut un soupir de soulagement, mais, il ne dit rien, son attention se portait sur … un coffre? Qu’est-ce que ça faisait là ça? On ne lui avait pas parlé de coffre? Et l’humain replongea de plus belle. Azarhys regarda avec intérêt ce coffre, qu’est-ce qu’il y avait à l’intérieur et pourquoi diable l’avait il remonté? La brève apparition de Pavlov du côté de l’invocation lui fit un bien fou de voir un humain.

Doucement Azarhys se mit à imaginer que la clef était là, dans ce coffre à porté de main. Il supposait que le coffre devait être fermé, sinon l’humain l’aurait ouvert. Une clef pour avoir accès à une autre clef. C’était assez impressionnant de savoir la clef de sa liberté juste à quelques mètres de lui, son cœur battait plus vite, et en même temps l’inquiétude concernant le jeune homme commençait à refaire surface.

La surface de l’eau se troubla à nouveau, et le jeune homme réapparut avec un nouveau coffre!

* Mais, c’est pas vrai? Y en a combien des comme ça?*

Le jeune homme semblait cherché quelque chose, il fit une drôle de chose, coupant du tissu pour s’attacher à une pierre. Comptait il se laisser couler? Était ce si profond? Malin! Et il replongea après avoir rassuré Azarhys. Celui-ci n’osa rien répondre, tant son inquiétude était grande, et tant il sentait sa liberté se rapproché… Mais combien de coffres devra-t-il remonté, cela était aussi une épreuve pour Azarhys, son impatience commençait à l’énerver, il voulait être déjà libre, là, maintenant!
Et tandis que son ami s’engouffraient dans les eaux, Azarhys observait les coffres et remarqua quelque chose qui ne pouvait être dû à un simple hasard, avec Aqua, il avait appris que le hasard n’existait pas! Si l’un avait une serrure de bronze, et l’autre dorée… et que son collier était argentée, comme la clef qu’il cherchait, il y avait encore beaucoup à parier qu’il existait aussi une clef d’or et de bronze… Mais, pourquoi deux coffres?
Et si l’un des coffres contenait sa clef, et l’autre un dangereux monstre? Alors qu’il réfléchissait une secousse de fit sentir, sous ses pieds… enfin, sa queue, la surface de l’eau semblait se mouvoir, et des courants se formaient, des courants violents. Il sentait les vibrations de celle-ci, et il vit l’eau bougé à la surface du puits.

Il se mordit la lèvre inférieur, Pavlov qui était resté dedans! Pourvu qu’il ne lui arrive rien!? Il resta un long moment dans l’inquiétude jusqu’à ce qu’il remonte à la surface. Azarhys entendit le bruit d’une clef qu’il lâcha, il ne vit pas le sang, mais il sentait bien que cela avait dû être pénible!
Il lacha le ton trahissant son inquiétude.

- «  ça va? Tu vas bien? Qu’ est-ce qui s’est passé? »

C’était peut-être trop de questions à la fois, mais cela était sortit presque tout seul. Pourquoi n’avait il plus ses pouvoirs, il aurait pu stopper les courants?
Doucement une odeur vint aux narines de l’invocateur, cette odeur c’était celle du sang, il la reconnaitrait entre milles. Il plissa ses yeux, demandant.

- « tu saignes? »

Sur le moment Azarhys aurait voulu le prendre dans ses bras, cela faisait longtemps qu’il n’avait plus vu de vivants d’aussi prêt. Et il se sentait tellement reconnaissant de son sauveur… enfin, son futur sauveur. Mais sa chaîne l’empêchait de s’en approcher, il se contenta de le détailler du regard, les humains n’avaient pas beaucoup changé, celui-ci était très jeune, à peine adulte, (du point de vue de l’invocation!) Il vit ses yeux, comme ils étaient étranges, jaune comme le sable chaud d’antan… cela ramenait Azarhys dans de vieux souvenirs… Peut-être pourrait il bientôt toucher à nouveau le sable!


Revenir en haut
Pavlov Vanguard

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Juin - 17:28 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

Pavlov remonta lentement sur la berge. Azarhys s'était tout de suite inquiété de son état.

- Tu saignes ? lança l'Invocation.
- Trois fois rien, t'en fais pas ! assura le jeune homme en souriant. J'ai juste besoin de reprendre un peu mon souffle, c'était dangereux là-dessous.

Le pêcheur souffla un grand coup. Ses vêtements étaient en lambeaux, et sa dague allait probablement finir par rouiller si elle reproduisait ce genre de péripéties trop souvent... Il l'essuya rapidement contre un bout de tissu encore sec et s'approcha des coffres. Il les fit lentement glisser vers Azarhys. La créature ressemblait bien à un lézard géant bleu. Pavlov le trouvait terriblement classe - c'était SON ami, quand même ! - mais essayait de ne rien laisser transparaître sur son visage. Ce qui résulta en un sourire plus ou moins naturel. Et plus ou moins horrible, aussi.
Le jeune homme enfonça la clé de bronze dans le coffre correspondant et, en respirant profondément, déverrouilla l'objet. Dans un déclic de bon augure, la serrure céda. Pavlov ouvrit la boîte métallique et en sortit trois clés d'or. Elles étaient particulières. Elles avaient des allures de poisson.

- Wouah, on peut dire que j'ai bien fait de remonter ces trucs-là à la surface, souffla Pavlov en regardant l'une des clés sautiller sur place.

L'humain adressa un regard rayonnant à son ami, et se retourna vivement lorsqu'il entendit un "PLOUF !" terrible, qui annonçait de toute évidence la fuite d'une clé-poisson dorée. Ou d'un poisson-clé doré. Ou... *POURQUOI TU RÉFLÉCHIS À ÇA, ANDOUILLE ?* se fustigea-t-il intérieurement en bondissant sur les deux clés restantes.
Il enfonça brutalement la première dans la serrure en or, espérant qu'il entendrait le même déclic que plus tôt... Ce ne fut pas le cas. Il déglutit en regardant le puits, dans lesquels s'agitaient encore des courants prêts à le fracasser contre les murs sous-marins déchirants.
Il se saisit de la seconde clé en implorant les Quatre pour que celle-ci soit la bonne. Il jeta un bref coup d'œil en direction d'Azarhys. La clé pénétra dans le trou de la serrure et... *clic*.

Pavlov poussa un profond soupir. Il avait senti son sang ne faire qu'un tour pendant ces quelques secondes de suspens. Une belle clé argentée trônait au fond du coffret. Il s'en empara et s'approcha de l'Invocation, le cœur battant la chamade. Puis il s'immobilisa et sembla réfléchir.
Au bout de quelques secondes, il finit par tendre la clé d'un air bienveillant à son futur compagnon.

- Tiens, je te laisse le plaisir de te délivrer de toutes ces années d'emprisonnement !
Revenir en haut
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 17:54 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

Azarhys regardait l'humain avec beaucoup de curiosité. Il semblerait qu'il fût fort résistant, et d'une bonne résistance, en tout les cas ce n'était pas geignard qui pleurait à la moindre égratignure, et il ne semblait pas du genre tyrannique. S'il devait être son maître pour le restant de ses jours, qu'il en soit ainsi.
Il espérait juste que son futur maître n'ai pas joué avec les apparences, en se faisant passé pour quelqu'un de sympathique comme il l'avait été.

L'invocation retint son souffle, la liberté, bientôt!? vraiment!? Il pourrait nager? revoir le soleil? manger des pommes? c'était presque trop beau que pour être vrai.
* Pourvu que ce ne soit pas un rêve, pourvu que ça ne soit pas un rêve!*
si c'était le cas, à son réveil il savait combien il serrait déçu.

L'humain introduit la clef de bronze dans le coffre à la serrure de bronze. Azarhys expira doucement pour essayer de se calmer, mais il sentait bien chacun de ses muscles qui tremblaient intérieurement. dans ce coffre trois petites clefs munies de nageoires gesticulaient.
Azarhys aurait bien voulu écouter, mais une clef s'était échappée, et plongea dans le puits encore agité. Il tendit une nageoire vers le trou béant criant.

- " EH!"

L'humain et l'invocateur se regardèrent, et Azarhys su qu'il pensait exactement la même chose. il essaya une des deux clefs animées, le coffre ne s'ouvrit pas. Azarhys n'en pouvait plus, derrière lui sa queue fait des va et vient aériens se bombant dans les airs comme un serpent prêt à s'élancer. La seconde clef fût la bonne.
en entendant le déclic, l'invocation sentit ses membres se détendre, il retint même un larme. dans le coffre régnait une petite clef d'argent que l'humain prit et la lui tendit, l'invitant à se libérer.

L'invocation faillit éclater de rire. Il se contenta de montrer ses quatre bras qui finissaient en de grandes nageoires.

- " Tu es vraiment très gentil, mais je crains de ne pas avoir la capacité de faire cela moi même!? accepterais tu de m'aider!"

Azarhys qui s'était tenu haut, tant il était tendu et nerveux, descendit lentement, faisant glisser sa queue vers l'arrière pour que sa tête soit à la hauteur de Pavlov. au fond de lui, l'invocation sentait qu'il pouvait faire confiance à cet humain. Il tendit son cou pour qu'il ai facilement accès la serrure, cette serrure qui l'avait retenu toutes ces années, enfin.
Il en avait des questions, est ce que l'humain savait depuis combien de temps il était là? comment était les océan? est ce que d'autres invocations avaient été libérées? et pourquoi Pavlov l'avait t'il libéré? que faisait il dans la vie? avait il des parents? mais, il retint ses questions, sans doute la gorge noué par l'émotion.

les coins de sa bouche se relevèrent pour laisser un sourire naître.



Info Hors Jeu: Une fois le collier retiré, la cascade est censé s’arrêter de couler libérant le passage ^^


Revenir en haut
Pavlov Vanguard

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Juin - 18:41 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

- Tu es vraiment très gentil, mais je crains de ne pas avoir la capacité de faire cela moi même !? Accepterais tu de m'aider !
- Oh, je vois ! sourit Pavlov. Attends, je vais te libérer, alors.

Tandis qu'il approchait la clé en argent de la chaîne qui retenait l'Invocation prisonnière, Pavlov aperçut un timide sourire poindre sur le visage de son nouvel ami.
Une fois de plus, un déclic annonça l'ouverture de la serrure. Ce petit son provoqua également l'arrêt de la cascade qui barrait jusqu'alors le chemin menant vers la cellule. Pavlov n'y avait pas pensé jusqu'à présent, mais il se sentit rassuré de ne pas devoir retraverser le puits mortel. Certes, il aurait eu son compagnon à ses côtés, et il était probable qu'en tant que fils du Dieu de l'eau, Azarhys ait pu le porter sur son dos. Mais il en avait assez de devoir se boucher le nez et de retenir sa respiration. Il avait envie de revoir sa forêt, de revenir en terrain connu. Il pensa au chemin qu'il devrait parcourir pour rentrer chez lui, et un sentiment de flemme intense l'engloutit.
Il ferma les yeux, appréciant ce moment de répit bien mérité, prenant conscience que, de nouveau, sa vie allait bientôt redevenir mouvementée. Il regarda Azarhys dans les yeux.

- Écoute, mon vieux, je sais que techniquement, chaque Invocation doit obéir à celui qui l'a libérée, mais c'est pas vraiment mon genre. Alors je vais essayer de pas être trop dur avec toi, et je vais commencer par te donner ton premier ordre : va t'oxygéner les poumons dehors, va profiter un peu du soleil, de l'océan, des forêts et de tout ce que t'as pas pu voir pendant ton emprisonnement.

Puis il s'affala au sol. Il lui faudrait de nouveaux vêtements. Il devrait probablement chasser pour payer de nouveau un passeur qui le ramènerait sur l'île d'Arcane.

Même s'il n'avait pas encore récupéré de cette épreuve sous-marine, il était rassuré de savoir qu'il avait désormais un ami cher, qui pourrait l'entendre depuis n'importe où dans le monde. Il jeta de nouveau un regard ému à Azarhys.

- Allez, profite bien ! Je compte bien te demander quand même de revenir me voir de temps en temps !

Il hésita, puis finit par demander :

- Mais d'abord, j'aimerais quand même que tu me parles un peu de toi, de ce que tu aimes dans la vie - à part les pommes. En échange, j'te dirai tout ce que tu veux savoir sur moi, et j'essaierai de t'aider à te repérer un peu dans notre monde. Je sais pas depuis combien de temps t'es enfermé ici, mais y a des choses qui ont dû bien changer !
Revenir en haut
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 18:57 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

C'était sans doute le plus beau moment de sa vie, il entendit le petit déclic de son collier qui se défaisait, le laissant tomber. Il se sentait à nouveau libre, il se sentait vivant, il n'avait qu'une seule envie! aller nager. C'était merveilleux, et la cascade s'interrompit, dévoilant l'autre côté de la pièce.
Tout cela était trop beau que pour être vrai. C'est alors que Pavlov le rassura quand à ses intentions, azarhys en fit assez satisfait et vraiment rassuré. Ce petit homme avait le coeur pur, et il était fier que ce soit lui son maître. Il aurait pu tomber sur un maître hostile, au caractère autoritaire, cruel, méchant... il préférait ne pas y penser.

Le pacte était simple, aller s'aérer et lui parler de lui, en échange de quoi, il pourrait à son tour poser ses questions. Azarhys resta silencieux quelques secondes, l'air sérieux. Il s'aplatit pour être à la hauteur de Pavlov qui s'était étendu au sol.

- " Très bien Petit Maître, je te parlerais de moi, mais vient donc profiter de ma liberté retrouvée avec moi!"

Azarhys se redressa et se retourna, présentant une ondulation dans sa queue. Il fit un geste pour l'inviter à grimper. Il imaginait bien qu'il devait être fatigué, il était inutile de l’épuiser plus que nécessaire.

- " Allez! Grimpe! Après avoir profité du dehors tu vas devoir m'indiquez où est ce que tu as vu des pommes aussi! Surtout qu'avec tes blessures, il est préférable que tu ne rentres pas seul!"

S'il croyait se débarrasser de lui comme ça! c'était raté! Profiter de la liberté était une chose, mais en profiter avec quelqu'un qui semblait en phase de devenir un ami... c'était autrement plus amusant. en plus, il se demandait où pouvait bien habiter Pavlov. sans le savoir il avait déjà répondu à une de ses questions, le temps qui s'était écoulé ici, lui était inconnu à lui aussi... et il confirma ses soupçons, les choses ont bien du changer, oui! c'était évident!


Revenir en haut
Pavlov Vanguard

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 6 Juin - 19:12 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

- Très bien Petit Maître, je te parlerais de moi, mais vient donc profiter de ma liberté retrouvée avec moi !

Pavlov ricana. Comment lui dire qu'il était trop épuisé pour bouger, sans le vexer ? Comme s'il avait lu dans ses pensées, Azarhys abaissa sa queue, comme pour inviter le jeune homme à monter sur son dos. Ce dernier se releva, encore un eu chancelant, et s'approcha précautionneusement de son ami. Il avait peur de tomber en pièces. Son corps était tellement fourbu qu'il aurait tout donné - sauf son Invocation - pour un bon lit bien confortable.
L'invitation de la créature à grimper le résolut à obéir. Azarhys avait raison, il avait promis de lui donner des pommes. Et il avait encore plus raison quand il avait parlé de ses blessures.
Il s'installa à califourchon sur le dos d'Aza, essayant de bien se positionner. Il voulait éviter de gêner son ami, mais il craignait un peu de tomber pendant la chevauchée.

- OK, je suis prêt, informa l'humain, peu rassuré malgré tout. Le corps d'un type comme moi supporte mal trop de blessures, ronchonna-t-il.
Revenir en haut
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Mer 6 Juin - 19:42 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

- " Ok, je suis Prêt" l'informa son jeune maître avant de commenter "Le corps d'un type comme moi supporte mal trop de blessures"

En même temps qu'Azarhys mouvait doucement son corps pour ne pas faire tomber son maître fraîchement rencontré, il commenta.

- " Ce que tu as fait devait être très difficile, et tu as réussi ce que peu aurait fait. Ton corps en resortira plus fort! et puis, je suis là pour veiller sur toi pas vrai!"

Observant les murs gris qui défilaient, l'invocation demanda.

- " N'hésite pas à me diriger, je connais pas trop les couloirs!"

Se dirigeant vers ce qui lui semblait le chemin le plus approprié, il glissa doucement, silencieusement, ses écailles glissaient sur le sol avec une facilité déconcertante. L'invocation fraîchement libérée tourna doucement sa tête pour poser ses yeux bleu brillants sur son jeune maître.

- " Alors, dit-moi, que veux tu savoir de moi?"

doucement, mais surement, azarhys rampait vers sa liberté. C'était la première fois qu'il avait un humain sur le dos, et il les imaginait autrement plus lourd... comme quoi. C'était une sensation bizarre, lui qui avait des écailles relativement froides, ce devait lui faire un drôle d'effet! du bout de ses nageoires, il caressa les murs des couloirs. Les odeurs qui régnaient ici étaient humides et marines, presque celle de l'océan d'autrefois.

Au loin, il sentit soudain une odeur familière, d'abord légère, puis s'amplifiant. dans un murmure il commenta.

- " Je sens la mer..."

Il accéléra doucement ses ondulations, le coeur battant plus vite, il se sentait ému à l'idée de retrouvé les étendues bleu. Mais, la lumière n'apparaissait pas encore.


Revenir en haut
Pavlov Vanguard

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 01:26 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

Pavlov se laissait bercer par les mouvements ondulatoires d'Azarhys. S'il n'avait pas été recouvert de plaies toutes récentes, rendues encore plus douloureuses par le contact de l'eau, il se serait volontiers endormi.
Quand l'Invocation lui demanda quelle direction prendre, le jeune homme se contenta de répondre par des grognements inaudibles et en tendant des doigts tremblotants par-ci par-là. Il ne savait pas exactement où ils étaient.

- Alors, dis-moi, que veux-tu savoir de moi ? demanda Azarhys au bout d'un moment.
- Euh... hésita Pavlov en se réveillant quelque peu. J'aimerais juste que tu me parles de ta vie d'avant, de ce que tu comptes faire maintenant que t'es dehors, de ce que tu sais faire en tant qu'Invocation...

Pavlov se mit à bâiller, un peu trop fortement à son goût. C'était ce genre de bâillement incontrôlé qui sortait spontanément. En général, ils exprimaient une fatigue particulièrement vorace chez l'individu.

Azarhys ralentit faiblement, et des sons semblables à de petits reniflements se firent entendre.

- Je sens la mer... clama-t-il, à demi-mot. On sentait une certaine émotion percer dans sa voix.

Il avança plus rapidement. Le changement fut si brusque qu'il déstabilisa Pavlov. Le jeune humain s'agrippa de toutes ses forces au flanc de sa monture, et remarqua pour la première fois que ses écailles étaient fraîches. Ou plutôt froides. Cela apaisait les blessures brûlantes de ses genoux. Il remercia mentalement son Invocation et soupira de contentement.
Le pêcheur repéra une croix qu'il avait dessiné plus tôt grâce à ses fameuses baies. Il en fit part à Azarhys, l'informant que la sortie n'était plus très loin.

Ils ne mirent que quelques minutes à sortir au grand jour. Une petite pluie tombait du ciel, et Pavlov en fut ravi. Il n'avait pas besoin de quoi que ce soit d'autre pour se sentir mieux. L'eau qui ruisselait le long de son corps meurtri lui faisait un bien fou. Elle le lavait de son sang, lui apaisait sa douleur.

- Je suis sûr que tu ne m'en voudras pas si je te laisse aller te baigner dans cette eau... salée et piquante pour les blessures... tout seul, balbutia Pavlov en mettant pied à terre.

Il assura à Azarhys que la discussion concernant leurs passés respectifs pouvait attendre qu'il se soit un peu défoulé dans une véritable eau. Pas une eau croupie qui devait reposer depuis des siècles au fin fond d'un temple sombre et peu avenant.
Pavlov s'allongea dans l'herbe humide, et ferma les yeux. *Au diable le rhume et autres maladies débiles...* Et il s'assoupit, entrant dans un état second.
Revenir en haut
Azarhys
<!--04-->Invocation

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juin 2012
Messages: 164
Crédits Avatar: Onehundred-Monsters
Masculin Poissons (20fev-20mar) 猴 Singe Eau
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Exode Da Sylva
Sorts: Eau 1, 2, 3, 5, 7. Rage 3, 5. Soin 2, 4. Glace 1, 2, 3. Branchies 3. Métamorphose 6. Saignée 5. Aquakinésie 6.
Point(s): 137

MessagePosté le: Jeu 7 Juin - 16:24 (2012)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)! Répondre en citant

Azarhys aurait bien voulu lui répondre, mais le dehors l'appelait, c'était comme un instinct sauvage qui s'emparait de lui, il n'avait plus la force que de ramper, glisser, se tortiller vers sa liberté. Tout autour de lui n'était qu'un flou auquel il ne fit pas attention.
Il s'avança vers le dehors, et même si la lumière n'était pas très forte, il dû se protéger les yeux à l'aide de ses bras et de leurs nageoires. Avançant sans regarder le ciel. Une pluie fine se fit ressentir, ce fut comme une libération pour lui, il sentait le poids des années enfermés partir comme le vent emporte les feuilles mortes pour laisser place aux nouvelles. Une chapitre de sa vie venait de se terminer, et un nouveau commençait, et celui-là, il l'écrirait avec son jeune maître.

- "Je suis sûr que tu ne m'en voudras pas si je te laisse aller te baigner dans cette eau... salée et piquante pour les blessures... tout seul"

Il avait le maître le plus compréhensif qu'il soit, et il le rassura même, il comprenait son envie de liberté! il commençait à l'aimer de plus en plus ce jeune humain. Celui-ci s'allongea sur l'herbe, sans doute qu'un peu de repos lui faisait du bien. Mais, azarhys ne s'était pas encore habitué à la lumière trop vive à son gout. Il comptait bien s'y ré-habituer d'abord depuis le fond de l'eau. Il rassura son maître à son tour.

- " Rassure toi, je serais bientôt de retour! "

Protégeant toujours ses yeux à l'aide de ses grandes nageoires, il avança, glissant doucement, ses écailles s'étaient légèrement hérissées, ses branchies se gonflaient et se fermaient, l'impatience le gagnait, lorsqu'il fut au bord de l'eau, il s’aplatit et prit son élan.

Le demi dieu s'élança dans les airs, vrillant sur lui même, ses quatre bras en étoiles, et disparut sous l'eau.

Comme c'était bon, il plongea profondément, toujours plus profondément, c'était magnifique, il était libre, et il avait presque l'impression de changer complètement de peau. il y avait quelques bancs de poissons, il les traversa, les poursuivit, histoire de jouer un peu.
Il zigzagua entre différents piliers du temple, son agilité, sa vitesse, son élégance, il avait l'impression de retrouver tout cela. Il se sentait à nouveau fort et puissant dans son élément. Il regarda le ciel, et même si la lumière lui semblait encore vive, il s'y habituait.

De longues minutes avaient passés sans qu'Azarhys ne fasse surface, jusqu'à ce que plus loin, à la surface de l'eau, il surgisse sautant comme un poisson hors de l'eau, et disparaissant à nouveau. Il réapparut d'un endroit improbable, disparaissant à nouveau. Il le fit quelques fois avant que comme une ombre, il ne rejoigne la surface, se laissant glisser en de longues et amples ondulations. sa crête se raplatit, et il glissa en s'aidant de ses nageoires sur le sol pour rejoindre son petit maître.

Il avait repris le contrôle de lui même, et se sentait mieux, il était prêt à être un peu moins impatient. Il s'affala à côté de Pavlov, étendu de tout son long sur son ventre. Marmonnant entre ses dents.

- "Pffiouuu! c'est incroyable comme ça peut être agréable!"

Il se retourna, pour se mettre sur le dos, observant le ciel, et après avoir poussé un profond soupir, poursuivit.

- " Alors... Tu voulais savoir comment était ma vie avant, ce que je comptes faire, et quels sont mes capacités? C'est bien ça?
Oké, alors dans l'ordre, ma vie est très longue à raconté, comme tu peux l'imaginer. Je suis un fils d'Aqua, et j'ai toujours protégé les océans, et je n'ai jamais discuté avec un humain, je me contentais de les regarder de loin. Tu es le premier qui me voit et qui me parle!

Pour ce que je compte faire dans ce nouveau monde, disons que présentement, j'ai envie de profiter de ma liberté nouvelle et de connaître un peu cet endroit. Et ce sera vingt fois mieux puisque j'ai un ami pour m'aider!

Voilà, euh.... y avait quoi encore? ... Ah! oui, mes capacités! hum, avant, comme tu dois le savoir, j'étais très fort, mais aujourd'hui je crois que je devrais m'entraîner énormément pour arriver à recupérer d'anciennes magies dont j'ai trop longtemps été privé! ça ausi c'est quelque chose que je peux faire dans ce monde! récupérer mes pouvoirs d'antan!
Parcontre, je n'ai pas perdu en capacité physique, je suis toujours aussi fort! C'est déjà ça! AHAHAH!"


Il se releva en glissant et conclut.

- " J'ai essayé d'être le plus bref possible, j'ai tendance à trop parler! mais, si tu veux que j'éclaircisse un point... dit le moi!?
sinon, je te retournes exactement les mêmes questions!"


Azarhys regarda son maître en attente de réponse, après quoi, il poserait sans doute quelques questions à son tour.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:40 (2016)    Sujet du message: Les Poissons se cachent pour Pourrir (en prison)!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Eau Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com