Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
A l'ombre d'une nouvelle liberté. [PV Raeven]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anna

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 29 Avr - 08:29 (2012)    Sujet du message: A l'ombre d'une nouvelle liberté. [PV Raeven] Répondre en citant

-Courons, courons vers la liberté-

Chère maman,

Je sais que tu m'aimes, et je t'aime aussi.
Mais j'ai décidé, comme une grande maman, de m'en aller, de partir.
Je crois que je vais aller chercher une belle créature, je sais que je peux y arriver, tu m'as dis qu'on peut tout réussir quand on y croit, j'y crois maman !
Il faut pas que tu t'inquiète, je ferai attention et même si je ne serai plus là pour t'aider pendant mon voyage, je sais que tu y arriveras sans moi.

Je t'aime,
Anna !


La dite Anna repose sa plume encrée et laisse de côté se réflexion. Sa mère est au jardin, et son sac est déjà prêt, quelques pommes et une gourde, une carte usée et un courage sans nom, ça suffirait. N'est-ce pas ?
Le rouge aux joues et le coeur en vrac, l'esprit pleins de rêves et l'âme pleine d'aisance, la belle enfant commence sa route, sur le palier de sa chambre, la lettre destinée à sa mère dans sa petite main.
Le papier finit posé, tandis que la petite finit, elle, par sortir entièrement de son doux cocon.

La demoiselle Maeda sort la carte de son sac à dos une fois arrivée à la lisière de la ville, l'observant sous tous les angles, elle tente de se rappeler comment on lui a appris à s'en servir.
Quelques minutes plus tard, tandis que la douce pensée de sa mère la rejoint, elle réussit à en trouver le bon sens. Son doigt pointé au bon endroit, un murmure lui échappant.
-Moi, je suis là...
Un sourire de satisfaction s'élargit sur son visage quand elle commence sa marche, fière de son extraordinaire aventure, elle lève le menton comme "les hommes forts". On lui a soufflé qu'il lui faudrait moins d'une heure pour arriver à la rivière, sa première destination, car en la longeant, l'on peut trouver un Temple, là où habite les jolies créatures, et c'est là, qu'elle veut se rendre à tout prix, au moins pour les voir !

Ses pieds frêles commençant à s'user au bout de la presque heure qu'elle avait compté pour arriver à destination, l'enfant se trouve frustrée et impatiente. Pour calmer son mal, elle s'arrête un instant et ouvre son sac, en sortant un fruit juteux, qu'elle mord à pleine dent en reprenant son chemin, chantant un air folklorique qui lui passe par la tête. Des bruits étranges cernent sa route et elle accélère le pas, n'ayant jamais côtoyé le monde de si près, elle s'effraie bien vite. Un bâton qui craque sous ses semelles, ou encore une pierre bousculée, sont l'objet de nombreux sursauts.

*Je suis libre, oui, je le suis, je suis libre et je n'ai peur de rien, je suis une grande fille courageuse. Je n'ai même pas faim tiens, c'est merveilleux ça... Je suis une petite fille courageuse !
Et maman... J'espère qu'elle ne s'inquiétera pas trop... Mais elle verra, quand je serai devenue amie avec une jolie créature, tout ira bien à la maison ! Les amis sont toujours des choses biens, on en a jamais trop.*


Elle souffle quelques instants puis reprend tranquillement sa marche, se rapprochant avec joie du bruit délicat de l'eau qui suit son cours.
*Elle ne se soucie jamais donc de rien ? L'eau claire ?*

La jeune fille s'approche doucement de la rive, délaissant son baluchon au bord du chemin, ses pupilles noisettes parcourant la pureté de l'eau clair et de sa délicate insouciance. La beauté de cette rivière qu'elle n'avait encore jamais eu l'occasion de voir, lui arrache la plus tendre des contemplation. Sa bouche entrouverte, elle reste immobile, son reflet vacillant au creux des eaux.
Sans trop brusqué son admiration du paysage, elle défait les lacets de ses bottes et s'assieds sur la berge, plongeant la peau claire de ses pieds dans le liquide froid. Un frisson parcoure son corps mais elle reste comme ça, soulageant les douleurs dues à la marche.

Ses pupilles curieuses n'ont que d'endroits où se poser, et aucun ne leur échappe, elle rit et crie, consciente de sa solitude :
-Je vais y arriver !
Le poing levé, elle rit à son bonheur et à sa neuve liberté, bercée par le ronron de l'eau éveillée, par le bruit des feuilles s'entrechoquant doucement, par une ombre posée sur son petit corps.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Dim 29 Avr - 08:29 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Raeven

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 29 Avr - 21:09 (2012)    Sujet du message: A l'ombre d'une nouvelle liberté. [PV Raeven] Répondre en citant

Tôt… très tôt… sûrement bien trop tôt même. Raeven s’était levé bien plus tôt qu’à son habitude. Il avait prévu d’aller chassé une ou deux bestioles pour s’acquitter de son loyer une fois qu’il aurait vendu son maigre butin. Certes, il était reconnaissant envers son vieux débris de maître de lui avoir trouvé une chambre à Lüh mais, entre sa conception de ce qu’était une chambre et ce qu’il avait obtenu à son arrivé sur les lieux… Faut dire que la surprise ne payait pas de mine. En effet, la chambre en question était une petite maisonnée en état de délabrement, celle-ci offrait un minimum de confort, bien plus qu’il ne l’aurait souhaité : un rez-de-chaussée, un étage et une petite arrière cour. Un peu grand pour une chambre, n’est-ce pas ? Surtout que bon, sans se leurrer, entre le prix d’une chambre et celui d’une maisonnée la différence était tout de même flagrante… Mais qu’à cela n’tienne, il n’allait tout de même pas s’en plaindre là, il avait de l’espace, chose qu’il n’aurait certainement pas eut le luxe si cela avait été une chambre.

Bref, fallait bien qu’il assure sa pitance et qu’il assume son logement… *Attends voir que j’te lui dise deux mots à ce vieillard moi!?*… Il ruminait tout cela alors qu’il venait de finir de se préparer. La journée promettait d’être assez longue et tandis qu’il s’assurait que le contenu de sa bombasse était bien pleine, bouclait les ceintures de ses lames à sa taille et glissait sa blague à tabac dans la poche intérieure de sa veste, il fixa une dernière fois son « petit chez lui », souffla de résignation avant de s’engouffrer par la porte d’entrée qu’il referma avec un petit sourire et se mit arpenté les rues vers l’étale de la vieille Veedra. Quoi qui est Veedra? C’est la tenancière des bouchées à emporter pardi! Comme à son accoutumé, il dû se perdre dans le dédale des rues de la Capitale avant de s’y retrouver et étrangement, il suivait son flair qui le guidait toujours vers ce petit coin de paradis : le Stand de la Vieille Dame. Elle finissait tout juste d’ouvrir son magasin que déjà quelques clients se pressaient à y quérir ses douceurs.

« Hey ! M’dame Veedra, comment allez-vous ? Z’êtes bien matinale aujourd’hui !? »

Comme d’ordinaire, Raeven parlait sans fioriture et même si certains clients se retournèrent pour le fixer avec curiosité en plissant des yeux d’un air sévère, la vieille femme quand à elle lui offrit un large sourire.

« Et vous, monsieur Raeven ? J’imagine que vous prendrez la même chose que d’habitude. »

Il se passa négligemment une main dans les cheveux et lui répondit par un sourire. Elle lui tendit alors un petit sac contenu les fameuses boulettes de viande dont il était on ne peu plus friand. Lorsqu’il porta la main à sa bourse pour payer la marchande, il constata qu’il ne lui restait qu’un fond de monnaie et que malheureusement, il ne pourrait se payer le luxe de s’offrir son casse-croûte favoris ce matin…
Affichant une petite mine déconfite en fixant le contenu de sa bourse puis la vieille Veedra, il s’enquit de s’excuser…


«Ahem… Je crois que je ne prendrais rien aujourd’hui…»

Étrangement, son estomac fit écho à ses propos, il avait faim et rien que de penser qu’il ne pourrait déguster les délicieuses boulettes dont il raffolait tant, accentua sa déconfiture. Cependant, elle lui tendit tout de même le sac avec son sourire le plus chaleureux…

« Tenez, prenez-le! Vous êtes bien l’un des seuls qui m’achète ces Boulettes, et puis vous êtes quelqu'un de brave jeune homme… ne vous inquiétez donc pas, vous me paierez une autrefois, n’est-ce pas !? »

Il ouvrit grand les yeux en prenant le sac que lui tendait la Vieille Femme. Bien que la stupeur le gagnait, il lui en était profondément reconnaissant. Rien que le fait de s’être imaginé un court instant qu’il ne mangerait pas de Boulette aujourd’hui lui avait causé un choc. Les clients qui se trouvaient derrière lui le regardèrent d’un air tout aussi dépité qui n’en disait pas moins sur le fin fond de leurs pensées. *Bah quoi, elle est gentille la M’dame Veedra, bandes de jaloux va!* Il lui adressa de nouveau un grand sourire et la remercia de son geste…

« Promis, je vous paierais la prochaine fois M’dame Veedra! »

Tandis qu’il s’éloignait, il se retourna et la salua par de grand geste de la main avant de se diriger vers la sortie de la ville. Lorsqu’il ouvrit le sac, il constata à sa grande surprise que la vielle femme en avait mis bien plus que d’habitude à croire qu’elle savait qu’il serait à cour de ressource aujourd’hui… il ne put s’empêché de sourire d’un petit air gêné en empoignant un des bâtonnet. Le soleil se leva alors sur la Grande Ville de Lüh.

Comme de coutume, il ne fallu pas longtemps pour atteindre la Rivière Blanche, il avait grignoté cinq ou six bâtonnets de Viandes en chemin et se gardait le reste pour plus tard. Mais comment dire, devant la fraîcheur matinale et la tranquillité qui régnait sur les bords de la rivière, il s’enquit de faire une petite sieste histoire de digérer et puis, il n’avait que peu dormis la nuit passée. Il s’installa au pied d’un rocher et s’adossa à celui-ci avant de sombrer en étant bercer par le coulis de l’eau.

« JE VAIS Y ARRIVER ! »

Il fut réveillé brutalement par le rire et le cri d’une… fillette ? À peine certain de ce qu’il avait entendu et pensant plutôt qu’il était encore en plein rêve et ouvrit néanmoins les yeux. Il faisait jour depuis un petit moment déjà. Il releva la tête, souffla légèrement et lorsqu’il regarda en direction de la rivière, il put constater qu’une fillette assise aux bords de l’eau. *Tsss… J’pensais avoir rêvé et avoir entendu une voix… mais se faire réveillé par une enfant… * Il se redressa et s’avança vers la jeune fille.

« HEY TOI! Tu devrais crier moins fort quand il y a des gens qui dorme ! »

Ouais, ouais, ouais! Il n’aimait pas vraiment se faire réveillé brutalement le Raeven et puis, qu’est-ce que pouvais bien faire une enfant aussi loin en dehors des murs de Lüh? Il se gratta le visage et bailla bruyamment avant de s’accroupir juste à côté de la petite pour se rafraîchir le visage avec l’eau de la rivière. Celle-ci était froide et termina de réveiller le visage encore endormi de Raeven, il poussa un « Yataaaaaa, c’est froiiid » avant de s’asperger d’avantage le visage puis les cheveux. Il se releva tout dégoulinant et fixa la jeune fille… À vue de nez, elle ne devait même pas avoir plus de 10 ans, peut-être huit ou neuf ? Il tiqua légèrement en plissant des yeux et s’adressa de nouveau à elle…

« Qu’est-ce qu’une fillette de ton âge peut bien faire aussi loin de la ville ? »

Une fugue? Elle s’est peut-être perdue … ou bien c’est normal pour les citadins de laisser leur enfant s’aventurer dans le coin ? Il haussa un sourcil sur cette dernière réflexion… *Mouais…*

« Tu devrais retourner chez toi petite, c’est dangereux de se promener toute seule dans l’coin… Où sont tes parents ? »

Bah oui, c’était logique, une fille de cet âge devait sûrement être accompagnée par ses parents! Il balança son regard aux alentours pour voir s’il n’y avait pas un adulte dans les parages… *Rien en amont, rien de ce côté ci, rien par là… Ben là… heu… *
Revenir en haut
Anna

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 30 Avr - 19:37 (2012)    Sujet du message: A l'ombre d'une nouvelle liberté. [PV Raeven] Répondre en citant

Did you forget to take your meds ?

Un sentiment d'étrange joie parcoure la jeune fille quand elle se rend compte qu'elle n'est pas seule mais la culpabilité la gagne quand elle comprend qu'elle a troublé le sommeil de l'homme qui l'a rejointe. Elle se relève immédiatement, dans sa politesse correcte, et salue simplement le grand monsieur de la main, avant de prendre la parole d'un ton posé et légèrement amusé.
-Pardon, je ne savais pas que vous étiez là !
Elle s'incline doucement en plus de ses paroles et sourit avec une véritable innocence.
Soudain, son petit nez légèrement en trompette se plisse et elle renifle, il a de la nourriture ! Son regard prend un reflet tendre, tandis qu'elle joint ses mains, élargissant ses fossettes, montrant ses petites dents alignées.
-Ca sent bon par ici...
Elle regarde son sac avec hésitation, comme pour se demander si elle doit affronter le risque ou non. Troquer une pomme pour une de ces choses qu'elle sent de loin avec le vent, sans être sûre d'obtenir son dû pourtant... Ou alors, garder ses délicieuses pommes pour elle toute seule.
*L'aventure commence par le risque !*
Fière de son initiative ridicule, elle se baisse et ouvre son petit sac gris, en sort un fruit juteux et le tend au monsieur énervé.
-Tenez, j'suis dés'lée de vous avoir réveillé...

Il lui conseille ensuite de rentrer chez elle, lui demandant, comme un adulte responsable, ce qu'elle peut bien faire seule ici. Elle ne va pas lui mentir, ô sûrement pas, elle est bien trop fière de son périple de grande, le regard brillant et rêveur. Si aujourd'hui elle parcourt le monde, alors plus tard, quand elle sera une adulte, elle sait qu'elle pourra faire de grande chose, peut-être même prendre la relève sur son père, et continuer d'entretenir sa relation amicale avec la belle créature qu'elle entreprend d'aller chercher. Anna Maeda ne deviendrait pas une fille bonne à rien, ni une demoiselle apeuré, elle serait une grande, gentille, généreuse, et artiste en forge, elle le sait, elle le sait, oui, ou du moins, l'espère.
L'espoir est bien beau, dit-on, mais suffit-il de rêver.
Ah oui, elle aura aussi pleins de jolies robes qui tournent et qui procurent la joie à tous ceux qui les voient. Vous n'y croyez pas ? Et bien moi si, la douce enfant et moi, nous y croyons.

-Je veux devenir une grande. Devenir amie avec une jolie créature aussi, je ne veux pas rentrer chez moi.
Ces mots prononcés avec la plus grande des détermination, au creux d'une voix haut perchée, et d'un sérieux sans nom pour une jeune fille de son âge. Y croire, c'est bien, y croire, c'est le principal, y croire, c'est vivre, y croire, c'est réussir à aimer, à avoir un but et à ne rien craindre pour l'atteindre. Ainsi que vous la voyez aujourd'hui, la neuve héroïne de la liberté ne compte pas faillir à sa tâche, elle ne veut qu'y croire et persister, bercée dans l'espoir, elle se nourrit des fruits de son coeur. Et accessoirement de ceux du verger de sa chère mère. Celle-ci lui manquant déjà, mais demeurant sa principale source d'espoir.

-Contente de te rencontrer. Tu fais quoi toi ?
Elle hausse les épaules et lui lance un clin d'oeil plein de bonheur, empli de curiosité aussi.
Il venait de chercher du regard un quelconque accompagnateur, mais ça, il pourrait toujours rêver pour en trouver un.
*Admettons... C'est bien de rêver je trouve, j'aime rêver...*

Elle dirige ses pupilles vers le ciel clair et aperçoit un nuage blanc, se disant que c'est beau, qu'elle a de la chance d'être ici, et que d'ici, on voit tout bien mieux que depuis Lüh...
Instinctivement, elle suit la trajectoire de son regard émerveillé de son doigt.
Revenir en haut
Raeven

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 2 Mai - 03:33 (2012)    Sujet du message: A l'ombre d'une nouvelle liberté. [PV Raeven] Répondre en citant

Cette journée s'annonçait vraiment emplis d'incertitudes et ... de difficultés. Premièrement sa cagnotte était vide, il avait failli ne pas pouvoir profité de son divin encas, on l'avait tiré de sa sieste digestive avec une certaine virulence et maintenant, le voilà qui faisait un brin de causette avec une petite fille qui sortait d'on ne sait où ! *Mouais... Ben j'me lèverai plus tard la prochaine fois !* Non pas qu'il détestait les enfants, bien au contraire. Mais aujourd'hui, il n'avait pas vraiment le temps pour cela. En guise d'excuse, la petite lui offrit une pomme ? Il l'accepta sans sourcilier en pensant qu'il la mangerait plus tard.

Lorsque la fillette lui répondit qu'elle voulait devenir grande et faire amis amis avec une jolie créature, la première pensée de Raeven fut
*Quoi, Quoi, Quoi ? Si elle pense que les monstres du coins sont sympathiques...* En temps normal, il aurait deviné qu'elle faisait référence aux invocations mais comme son esprit était focalisé sur la Chasse... il ne fit pas vraiment le rapprochement. En même temps, une gamine qui veut allée délivrer une Invoc' avouer que cela sort de l'ordinaire quand même ! Cependant, une chose attisa sa curiosité, elle avait mentionné le fait qu'elle ne souhaitait pas rentrer chez elle... *Hum... une fugueuse ? Ben me voilà bien !* Il ne prêta pas attention aux derniers mots de la jeune fille, trop occuper à se remémorer ce qu'il s'était passé la dernière fois qu'il avait été en présence d'un enfant de Lüh. Celui-ci l'avait percuté alors qu'il cherchait son chemin et la mère, lui avait asséner une multitude de coups de panier en plein visage en le traitant de monstre à la vue de son visage... Il se frotta la joue gauche d'une main en arborant un petit regard nerveux et imaginait déjà ce qui l'attendait lorsqu'il raccompagnerait cette petite en ville... il déglutit intérieurement rien que d'y penser.

Un fait venait de percuter son esprit. Sa présence ne semblait pas perturbé cette petite et encore moins le fait est que son visage était défiguré. Il la considéra un instant et repensant au fait qu'elle avait évoqué une délicieuse odeur en humectant l'air de son petit nez aquilin. *Tsss... c'est pas aujourd'hui que je pourrais mangé mes boulettes tranquillement* Il hésita un instant en posant son regard sur le fruit qu'il tenait encore en main et se résigna bien malgré lui. Il rangea la pomme dans sa sacoche et en ressortit le sac contenant ses Boulettes à la viandes, en tendit un bâtonnet à la fillette en soupirant légèrement.

« Tiens, je te l'offre... ce sera plus consistant que les pommes que tu as dans ton sac. »

En effet, lorsque la petite avait ouvert son petit fourre-tout d'enfant quelques minutes plus tôt, il avait entraperçu plusieurs pommes. Mine de rien, il ne put s'empêcher de sourire en repensant au fait qu'elle voulait se lier d'amitié avec une quelconque bestiole qui pullulait dans les parages et s'enquit donc, d'avertir la jeune enfant du danger que cela représentait.

« Tu sais petite, les Monstres qui errent en dehors de la Ville sont tout sauf des créatures avec qui tu devrais faire amis amis !... prenant un ton plus ferme... elles sont dangereuses et pourraient même te faire du mal !»

Sentant un petit fil glacial qui s'écoula le long de sa nuque, il se rappela que ses cheveux étaient encore trempés, recula de quelques pas le rocher où il dormait encore il y a quelques minutes et secoua énergiquement la tête afin d'enlever tout le surplus d'eau. Une fois la chose faite, il s'adossa à la roche et sortit un des cônes roulés de la poche intérieure de sa veste et l'alluma à l'aide d'un petit bâton de souffre qu'il frotta au préalable le long de son pante en cuir. Après qu'il eut recraché la première bouffée de fumée, il reprit la parole en fixant l'enfant.

« Lorsque tu auras terminée de manger, je te raccompagnerai en Ville. Ce n'est pas un endroit pour une enfant... Que diraient tes parents s'ils savaient que tu étais seule ici ? Et puis, fugué ce n'est pas raisonnable à ton âge !»

À l'idée qu'il allait devoir raccompagner la p'tite, cela ne l'enchanta guère car le temps de la reconduire puis de revenir sur ses pas, la journée serait déjà bien avancé ! Il est vrai qu'il aurait juste pu ignorer la présence de la petite fille et vaquer à ses occupations, mais cela ne serait pas digne d'un adulte. Pestant intérieurement, il tira de nouveau sur sa cigarette en réfléchissant au temps que cela allait lui prendre...
Revenir en haut
Anna

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 2 Mai - 13:28 (2012)    Sujet du message: A l'ombre d'une nouvelle liberté. [PV Raeven] Répondre en citant

Sweet Child Yeah...

Anna observe l'inconnu se gratter la joue et découvre une brûlure qui la saille avec une certaine élégance, elle hausse les épaules intérieurement et écoute avec attention ses paroles.
*Ah ! Les risques paient !*
Prenant doucement entre ses petits doigts le bâtonnet de boulettes qu'il lui offre, elle sourit, contente de son acquisition.
-Merci beaucoup !

La moitié du cadeau de l'homme déjà engloutie, elle écoute ce qu'il lui dit, sans vraiment comprendre la méprise qu'il peut faire entre un Monstre et une belle créature. Elle aimerait beaucoup pouvoir lui expliquer correctement, mais elle ne connait pas leurs réels noms. Sa mère n'a jamais voulu lui en parler beaucoup, elle ne les apprécie guère, ce genre de choses sont pour les hommes forts et puissants dit-elle toujours. De son avis, la demoiselle sait qu'elle est jalouse ou du moins, c'est ce que son esprit fragile lui dicte. S'il le faut, elle deviendra un homme fort.
-Je ne veux pas devenir amie avec un Monstre, mais avec une belle créature, il y en a beaucoup, et elles sont vraiment très belles, je sais pas comment elles s'appellent, mais elles sont toutes si différentes, si belles !
Son regard rêveur plongé dans l'horizon se dore d'un léger reflet, tandis qu'elle finit son repas, bien assez consistant d'ailleurs.
Sa main se pose sur son ventre tout plat et elle lèche ses lèvres avant de s'attaquer à ce qu'il reste sur les bout de ses phalanges. Elle souffle, heureuse, oui, parce qu'être heureux, c'est avant tout bien manger, mais quand il s'allonge presque et qu'il continue sa parlotte, son enthousiasme à l'idée de cette rencontre retombe un peu.

-Mais je ne veux pas repartir ! J'ai bien l'intention de continuer ma route...
Ses pupilles dévient avec amusement et un sourire en coin apparaît lorsqu'elle continue.
-Et puis... J'suis sûre que je cours plus vite que vous !
Elle se tient déjà prête à entamer une course rapide s'il menace encore de la ramener à Lüh.
*Je n'ai pas fait tout ce chemin pour rien, c'est pas lui qui va m'empêcher de continuer, je ne suis plus une enfant ! Enfin si, un peu, mais c'est pas une raison !*
Elle peste un peu de lui avoir parler de ses intentions, et de ne pas lui avoir menti en lui disant que ses parents étaient bien là, partis quelques minutes en forêt en amoureux. Mais elle n'y peut rien, il n'y aucune limite à sa douce franchise innocente.

-Vous ne me connaissez pas, et je vous assure que je suis capable d'arriver là où je veux allez, je vous laisserez pas tout gâcher, je n'abandonnerai pas si vite monsieur, je n'aime pas désobéir, mais là, j'y suis obligée !
Elle s'incline encore et baisse la tête. Ses pieds rougies par l'eau froide lui font face, les douleurs sont effacées, mais elle se rassieds sur le bord de la rivière et les replonge dans l'eau, pour leur offrir un peu plus de résistance. Après tout, s'il faut courir, elle ne mettra pas beaucoup de temps pour se relever.

Elle se dit silencieusement qu'elle aura au moins fait une rencontre hasardeuse, ça, c'est bien un truc d'aventuriers, non ?
-Au fait, c'est quoi votre nom ?
Evidemment, si elle ne pouvait même pas raconter son premier petit truc d'aventurière, ce ne serait pas vraiment amusant.


CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:45 (2017)    Sujet du message: A l'ombre d'une nouvelle liberté. [PV Raeven]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Traversée de la Rivière Blanche Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com