Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Au détour d'une ruelle [Pv Ariez]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Rue Commerçante -> Armurerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Muji

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 16:17 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

L’âme en peine, les yeux rivés au sol Mu avançait paisiblement dans les ruelles sombres, l’image de son amour encore fraiche, ce baiser, ces caresses tout c’était envolée à part ses tatouages, ses doigts passèrent sur sa peau zébré. Qu’est ce qu’avait voulu dire Mike par « lui laisser un souvenir durable de lui ». La jeune femme soupira, depuis ce jours funeste, elle n’avait jamais voulut retrouver l’amour, le fuyant de temps à autre. Certains hommes essayaient de mettre la main sur la chasseresse mais toujours elle les avait repoussées avec douceur mais fermeté. Son cœur n’était toujours pas prêt à une nouvelle déception amoureuse même au bout de trois ans. Après avoir déambulé pendant plusieurs heures elle tomba sur l’armurerie de sa sœur, en vitrine quelques armes mais pas de très grande qualité, certes elle avait tout appris toute seule cependant un enseignement par un maître aurait été nécessaire pour que son affaire marche un peu mieux. Quelques armures ainsi qu’un grand nombre de fer forgé venaient agrémenter la devanture du magasin. Sur la porte une annonce spécifiait que sa sœur cherchait un employé pour un salaire dérisoire. Elle soupira, les visites de courtoisie se faisaient de plus en plus rares et cette fois ci Mu aurait bien aimée qu’Atsu n’est pas été là. Celui-ci grattait à la porte avec acharnement pour qu’enfin Mujin se décide à entrer.

« Atsu tu crois que je n’ai que ça à faire ? On doit retourner à la salle de cours je te rappelle »

L’animal regarda Mu avec un air de chien battu, cédant aux yeux implorant de l’animal elle esquissa un sourire avant d’entrer dans la boutique. Un petit tintement accompagna l’entrée de la jeune femme, l’intérieur tout en bois ressemblait fort à la vitrine, les objets travaillés ainsi que les matériaux se mêlaient dans un désordre monumentale. Un bruit venant de derrière attira l’attention de Mu, un bruit de marteau sur le fer rougis par le feu. Sans signaler sa présence elle entra dans l’arrière boutique et découvrit sa sœur en pleine ouvrage.

« Alors on ne vient même pu ouvrir à sa petite sœur, maintenant. » Dit elle avec un large sourire
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Dim 10 Aoû - 16:17 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 14:17 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

Ariez s'était levée tôt pour s'occuper de sa modeste armurerie, nettoyant tout de fond en comble. Elle entendit de nombreuses fois la porte s'ouvrir, la première fut une simple visite d'un curieux qui n'avait rien acheté, Ariez maudissait ce genre de client, elle avait avec eux, beaucoup d'espoir à chaque fois brisé à la dernière seconde. Elle espérait qu'un jour vienne le client ayant une grosse commande à faire, tel que immuniser une arme contre l'eau, par exemple... Pourquoi pas une arme sur commande, c'est ce qui lui rapporter le plus d'argent !

Le deuxième client qui passa la porte de l'armurerie, était un chasseur ayant cassé sa lame sur la carapace d'un monstre trop résistant pour lui. Une bonne partie de sa journée fut donc occupé par la réparation de cette arme, d'ailleurs, elle s'affairait encore à la tache quand elle entendit une autre personne entrée, ne sachant pas distinguer les bruits de pas de sa sœur de ceux d'un simple client, elle n'alla pas voir qui c'était, ni ce qu'il voulait, se disant que s'il avait besoin d'aide, il serait bien capable de demander à Ariez de venir à sa rencontre.

Et finalement, la voix de sa sœur s'éleva dans la pièce, elle se retourna vers sa sœur doucement, elle eut un petit sourire, et recommença à battre le fer.


"Et ma chère sœur aurait-elle oublier les politesses, tel que dire bonjour, ou même de toquer à la porte avant d'entrer?"

Finissant son ouvrage sur cette phrase, elle retira ses gants, et laissa le fer refroidir dans l'eau froide, satisfaite du travail qu'elle avait fournit sur cette arme.
Se nettoyant rapidement les mains dans un petit sceau d'eau froide, elle se tourna vers Mujin, et se tourna vers Atsu, elle s'accroupit pour être à sa hauteur et lui caressa délicatement le museau.


"Je suis contente de te voir."

Elle parlait de tel sorte que Mujin ne puisse savoir si elle s'adressait à son loup ou à elle, elle aimait taquiner sa sœur, ces petits jeux avaient duré toute leur enfance, et Ariez ne voyait pas pourquoi ils devraient cesser maintenant. Elle se redressa, et sourit à sa soeur.

"Que me vaut ta visite, Mujin?"

Son ton était très chaleureux et très sororale, elle avait toujours apprécier Mujin, malgré leur très nombreux différents, et au fond, elle espérait bien que Mujin compte rester avec elle, quelques instants. De plus, la présence de sa sœur lui permettrait de lui raconter ce qu'il lui était arrivé la veille, quand elle avait rencontré ce charmant jeune homme aveugle, Law.


Revenir en haut
Mujin

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 17:12 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

Mu regarda sa sœur s’afférer à battre l’arme sur l’enclume froide , Ariez ressemblait réellement à un garçon manqué mais comment le lui reprocher, travailler à la forge était un emploie difficile autant physiquement que moralement. Mujin ne se serrait jamais vu façonner le fer de cette façon mais de son côté on aurait pu dire la même chose, toujours à traîner dans la forêt, à tuer pour se nourrir ou à enseigner le combat à ses chers élèves. Le regard de sa sœur se posa enfin sur elle, elle avait réellement l’air d’être heureuse de la revoir depuis plus d’une année elles ne s’étaient que croiser sans jamais faire un détour pour aller se voir.
 
« Tu me connais moi et les politesses » dit elle avec un regard complice
 
Le fer résonna pendant quelques minutes encore avant de s’évanouir dans le gargouillis du feu dans l’eau. De la fumée s’en échappa et alla envahir les recoins de la pièce avant de s’évanouir comme par magie. Elle dut attendre encore qu’Ariez se nettoie quelque peut les mains avant de pouvoir réellement avoir un échange visuel. Atsu surexciter par la présence de cette parente dont il ne gardait que de vague souvenirs embaumer dans les joies de la vie de chasseur, se balançait sur une patte puis sur l’autre, lorsque l’aînée de sa compagne s’accroupit pour lui donner de tendres caresses sur le haut du crâne, il ne pu s’empêcher de japper de contentement. Mujin ne le caressait presque jamais même s’il savait qu’elle l’aimait énormément un peu plus de délicatesse manquait cruellement au loup. Heureux comme un petit prince il s’allongea et laissa son ventre au regard du premier venu, espérant recueillir quelques caresses sur cet endroit si sensible. Mu regarda la scène avec amusement surtout à cause des propos de sa sœur, malgré leur âge elles se comportaient encore comme des gamines d’à peine 10 ans.
 
« Si tu veux je te laisse avec Atsu, vous avez sûrement beaucoup de choses à vous dire depuis le temps » fit elle avec un air faussement vexé.
 
Malgré tous les efforts de séduction du loup, Ariez se releva et le loup fit de même dans la minute suivante, rien ne servait de rêver, Mujin ne prendrais pas son relais. Il s’éloigna et alla découvrir la pièce reniflant de ci de là les quelques meubles ainsi que les armes. Du coin de l’œil Mu veillait comme une mère surveille son polisson avant de reporter son regard dans celui de son aînée.
 
« A vrai dire, ce n’était qu’une petite visite de courtoisie, pour prendre de tes nouvelles et savoir comment va la famille, vu que je n’ai pas reçut de lettres depuis maintenant six mois, je commences à m’inquiéter pour Kawa, elle devait entrer dans une maison de bonne sœur pour faire plaisir à Mère »
 
Elle avait presque craché ces derniers mots, Kawa avait toujours été attentionner envers sa famille et durant les années ou sa mère avait disparut c’était elle qui c’était occuper de se père sans émotions et maintenant qu’elle venait d’avoir 17 ans, elle se retrouvait entourée de vieille femme dévoué à un Dieu quelconque. Son visage s’était durci mais il redevint serein en un instant, puis changea de sujet.
 
« Et toi, comment vont les affaires ? »
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Mar 19 Aoû - 20:52 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

Le loup essaya bien de la charmer en se roulant par terre mais rien n'y faisait, Ariez ne voulait pas qu'il perde ses poils partout sur ses habits noirs, elle minimisait donc les contacts avec lui bien que le peu de caresse qu'elle lui ai donné avait du lui montrer toute l'affection qu'elle avait pour lui !

" Ne lui répète pas, mais je n'ai jamais trouvé que converser avec lui était intéressant"

Dit-elle sur un ton amusé, juste après que sa sœur lui propose de s'en aller pour la laisser en conversation en tête à tête avec Atsu. Elle eut un large sourire, à ça, Atsu avait surement des choses biens intéressantes à raconter, mais seul lui savait de quoi il sagissait. Ariez aussi le surveiller du coin de l'oeil dans la boutique, et elle dit, cette fois ci sur un ton plus sérieux que la phrase précédente :


"Si ton animal casse quelque chose, je compte sur ta bonne fois pour me le repayer le double du prix, chère sœur."

Mujin reprit la parole, Ariez eut un léger haussement de sourcil suivit d'un soupire à ses paroles. Elle n'eut pas le temps de répondre à sa cadette que celle si lui demanda comment allait les affaires. Elle lui sourit.


"C'est comme partout, il y a des hauts et des bas !"


Une réponse qui voulait tout dire et rien dire en même temps ! En fait les affaires allait assez mal en ce moment, il se trouve que Foran vendait des armes à des prix contre toute concurrence, certes c'était des armes que Ariez ne vendait pas, tel que les arcs, mais tout de même! les novices, en recherche d'une arme à manier, ne se tournerait-il pas, au vu des prix, vers le marteau plutôt que la hache? vers le javelot plutôt que la lance? vers l'arc plutôt que l'épée...? Elle essayer d'oublier tout cela, et ne voulant pas faire remarquer son inquiétude, elle enchaina sur le champs:


"C'est l'heure de fermer l'armurerie, j'ai assez travaillé pour aujourd'hui ! montons à l'étage, on y sera plus à l'aise pour parler qu'entre toutes ses armes."


Elle exécuta sur le champs ses paroles, fermant les rideaux du rez de chaussé pour montrer à tout le monde que la boutique était close, et ouvrant une porte du fond de la boutique débouchant sur un escalier, elle invita Mujin à monter. Elle repensa au parole de sa sœur et en eut un nouveau soupire.

"Revenons en à la famille... Comme si j'avais des nouvelles! maman ne s'est toujours pas réconciliée avec moi, et envoyer Kawa chez les bonnes sœurs et une preuve incontestable qu'elle n'assimile toujours pas que si elle est en vie, c'est bien grâce à nous et pas à dieu ! Kawa devrait faire ce qui lui plait plutôt que ce qu'il plait à mère "



Revenir en haut
Mujin

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 24 Aoû - 17:24 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

Mu écouta attentivement sa sœur, malgré les efforts qu’elle m’était à dire que la boutique était comme toute les autres, elle ne put que remarquer que sa sœur était soucieuse, mais cela n’était pas étonnant, il n’y avait pas qu’elle dans le quartier et les étiquettes d’Ariez donnaient des fois des frissons dans le dos, heureusement Mujin apportait de ce côté-là une bonne nouvelle.
 
« J’aurais une commande à te faire, une dague à trois lames, tu crois être capable de me la faire ? »
 
La jeune guerrière pouvait se permettre de faire une commande à sa sœur, après tout les cours de combat à main nue lui rapportait un bon salaire sans parler des nombreuses peaux et viandes qu’elle vendait les jours de marché à des prix dérisoires, au niveau de l’argent elle n’avait pas à se plaindre et cela lui faisait plaisir d’aider sa sœur d’une manière ou d’une autre. Elles ne parlèrent pas du prix pour le moment. Ariez ferma les rideaux de son entreprise et fit monter sa sœur à l’étage, elles passèrent devant de nombreuses pièces avant de rejoindre la pièce faisant office de salon. C’était une pièce sobre, dénué de tableaux et de tapisseries seul un vieux tapi recouvrait le plancher usé par les passages de sa sœur. Elle s’assit dans un fauteuil confortable qui devait servir aux invités éventuels. Ariez fit de même et elles purent reprendre leur conversation dans la quiétude des murs familiers.
 
« Mais tu sais bien que Kawa ne voudra jamais désobéir à mère et ça même si elle y perd sa précieuse liberté… Notre mère me désespère, en ce moment elle n’arrête pas de délirer sur  Dieu, elle devient dingue je me demandes si l’on a bien fait de la faire revenir parmi nous… »
 
Mu comme tout enfant aimait énormément sa mère mais celle-ci n’était pas agréable croyant que tout passait par Dieu alors que Mujin avait un tout autre point de vue. Elle s’enfonça un peu plus dans son fauteuil et regarda le plafond, une marque plus foncée que le reste de la pièce se trouvait au coin d’un mur.
 
« Tiens une fuite d’eau, je te conseilles de réparer sa vite sinon ta maison va s’écrouler.»
 
Fit elle en fixant sa sœur dans les yeux.
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Lun 25 Aoû - 10:44 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

Sa sœur avait une commande à lui faire, une dague à trois lame. Ariez n'avait encore jamais eut ce genre de commande. Elle laissa sa sœur s'installer sur un canapé et s'assit elle même sur une chaise à bascule. Elle laissa Mujin parler, écoutant tout ce qu'elle avait à dire avant de prendre elle même la parole. En effet, Ariez savait jusqu'où aller la fidélité de Kawa envers sa mère, elle retint un soupire, que d'imbécilité, que de soucis créer par cette vieille femme. Se vengeait-elle de n'avoir point eut de fils en imposant tous ces caprices à sa fille? c'est ce que Ariez croyait, en tout cas.

Mujin demanda finalement si la faire revenir à la vie fut une si bonne idée, Ariez eut un léger rire.


"Oui, c'était une bonne idée, sans quoi on aurait retrouvé père pendu... Si Dieux écoutait vraiment les prières de mère, il lui aurait donné le fils qu'elle désire tant ! elle devrait se faire à l'idée que les dieux qui ont enfermé les invocations dans les temples n'ont pas le moindre intérêt pour les humains..."

Elle soupira, et Mujin, d'un coup, changea radicalement de sujet. Une fuite? il ne manquait plus que ça, Ariez s'approcha du canapé et observa la tache au plafond. Il était encore temps de réagir et la fuite était sans doute bénigne, mais Ariez en avait marre des problèmes, dans chaque pièce le plancher menaçait de céder, le plafond de s'effondrer, le mur de tomber...

"Cette maison n'en est plus vraiment une, dans l'état ou elle se trouve... j'ai vaguement essayer d'aménager cette endroit en maison mais comme tu le vois, c'est un échec..."

Elle repartit s'assoir sur sa chaise, l'air un peu morose. Elle espérait que Mujin avait trouvé un endroit ou vivre plus convenable...

"Décrit moi cette fameuse lame que tu veux que je te forge."


Revenir en haut
Mujin

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 16 Sep - 17:01 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

« Je n’en suis pas si sur que toi, père ne fait rien et n’a jamais rien fait pour nous aider, mais bon je sais qu’au fond tu as raison… »
 
Mujin aimait véritablement ses parents cependant sa mère, ramener de la mort par ses filles n’avait eu aucune reconnaissance, aucun sourire ni même un seul regard aimant pour ses enfants, obsédés par le fait d’avoir un fils elle leur en voulait toujours de l’avoir choisit elle plutôt que d’avoir un frère qui serait sans doute mort par la suite. Elle soupira et s’installa un peu plus en profondeur dans le siège. Pensant, les yeux voilés comme pour dissimuler les images que son cerveau projetait. Sa sœur évoqua le fait qu’elle n’arrivait pas à faire de ce bâtiment une vraie demeure et pour cause, la charpente était bâclée et tout risquait de s’effondrer.
 
« Si tu le souhaites, tu peux venir habiter chez moi, ce n’est pas le grand luxe mais j’ai une chambre qui n’est jamais utilisé et puis je m’absente régulièrement on ne change pas les bonnes habitudes. »
 
Elle lui sourit, un sourire complice, sa sœur la connaissait comme si c’était elle qui l’avait mise au monde, les petites escapades nocturnes de Mu avait toujours été un mystère pour sa famille mais surtout pour sa mère qui lorsqu’elle la surprenait ne se gênait pas pour la traiter de traîner ou autres noms d’oiseaux. Pour Mujin, la nuit et la forêt était son jardin secret, elle y allait pour observer de loin les animaux tenter de les comprendre et parfois même de les dessiner dans leur quotidien. Mais maintenant ce n’était plus pendant la nuit mais tôt le matin, d’une part pour les cours mais aussi pour la chasse car elle n’aimait pas acheter, elle préférait prendre ce que la nature lui offrait quitte à devoir jeunet pendant quelques jours.  
 
« La lame dont je te parle est une dague, le pommeau étant en forme de croissant deux lames sont attachés à ses bouts et une placer au milieu mais rehausser par un fin travail, tu crois que tu pourrais me faire ça ? A au faite si tu as besoin d’un modèle prend la vielle que j’ai, elle ne met plus utile. »
 
Elle tendit à sa sœur la réplique de ses paroles, celle-ci n’avait jamais été montrer à Ariez qui ignorait tout de sa provenance, secrètement Mujin espérait qu’elle ne lui poserait pas la question..
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Dim 21 Sep - 20:16 (2008)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez] Répondre en citant

[Excuse moi pour l'attente mais je cumul en ce moment (malade + devoir en retard + flemme)]

Mujin lui proposa de venir habiter chez elle, Ariez pensa immédiatement à refuser catégoriquement, et resta songeuse avant d'annoncer sa réponse. Pourquoi cette idée lui déplaisait-elle tant? Vivre au frais de sa petite sœur avait quelque chose de plutôt honteux, même si ce n'était que temporaire. Cette vieille bâtisse tiendrait encore quelques temps pour maintenant, non? Ariez voulait bien essayer de retaper cette maison mais c'était peine perdue vu le travail à fournir elle n'aurait pas assez d'une vie... Et puis loger chez Mumu, c'était aussi violer son intimité, non? sa maison n'était sans doute pas prévu pour que sa sœur s'y installe, et puis, si Ariez voulait recevoir un charmant homme pour une soirée, elle préférait que ce soit ailleurs que chez sa sœur... un homme charmant... les pensées d'Ariez dérivèrent vers Lawrence, il n'était toujours pas revenu la voir, sans doute ne l'intéressait elle pas ou alors il avait trouvé mieux... elle chassa ses pensées tristes et s'expliqua à sa sœur:


"Tu comprendras que je préfère ne pas m'incruster chez toi... je refuse donc ta proposition... je trouverais autre chose... et puis, n'as tu pas quelques difficultés financières?"


Sa sœur était partie d'un coup de chez ses parents pour tenter de se débrouiller seule en ville et ça ne devait pas être facile à gérer pour une première expérience de vie loin de la maison familial, du moins c'est ce que Ariez pensait.

Mujin lui précisa ce qu'elle voulait comme arme, en lui tendant une ancienne dague à trois lames, soit disant à elle. Ariez ne l'avait jamais vu avant, un emprunt? un vol? bref, cela ne la regardait pas, c'était les affaires de Mujin. Elle se dit que de toute façon, poser des questions ne ferait que rendre l'ambiance pesante, gênée.


"Je m'en occuperais demain si tu veux bien, ça va me demander pas mal de travail car je n'ai jamais forger ce genre d'arme auparavant. "


Elle marqua une courte pose et posa la dague à trois lame sur une petite table basse. Elle avait encore beaucoup de travail et congédia Mujin gentiment, lui promettant de revenir la voir.



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:46 (2016)    Sujet du message: Au détour d'une ruelle [Pv Ariez]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Rue Commerçante -> Armurerie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com