Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Retour aux sources
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Magnus Heinason

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 31 Aoû - 14:08 (2011)    Sujet du message: Retour aux sources Répondre en citant

Peu de temps après la fuite de mes pensées, un vent familier caressa faiblement mon dos. Je ne cache pas l’accélération de mon rythme cardiaque face à la crainte d’être sa victime, mais le contact toujours présent de la porte me permit d’espérer être toujours de la partie.
Il me semble avoir parlé d’éternité plus tôt et si ce fut le cas, les secondes, que dis-je, les minutes qui suivirent le deuxième doux vent furent plus longues que cent vies humaines. Et la seule activité durant une si épuisante attente, est de se remettre en question. Qui étais-je après tout pour prétendre pouvoir diriger un être divin ? Certes depuis quelques temps, tous semblaient s’autoproclamer digne mais j’étais le premier de mon village à me mesurer aux épreuves, sans même en avoir informé ma famille. D’ailleurs, ils devaient s’inquiéter maintenant, mon départ remontant à plus d’une semaine et la date de mon retour à une demi-semaine. Dans la piraterie, la moindre heure de retard est inquiétante.

"Toi qui n'a presque jamais touché terre, tout comme la demi-déesse de l'air, entends ces paroles. Par ta bonté, ta sincérité, ta bonté d'âme et ton idéal d'avenir, tu as su séduire Léïssandre. Tes promesses de liberté, de voyage ont réussi à envouter la demi-déesse. Tu as su lui faire reprendre quelque peu confiance en l'Homme et en un avenir commun entre divinités et humains. Sois à la hauteur de tes promesses et la demi-déesse saura t'en récompenser. Montre-toi lâche et menteur, et elle saura te le faire payer.

Sois fier, car désormais, te voilà devenu le maître de Léïssandre Light, fille d'Aer, demi-déesse de l'air."


Une longue expiration suivit ces douces paroles. Les épreuves étaient terminées et c’est en tant que Libérateur que je pouvais reprendre le chemin du village. Réussir, être digne de libérer un être divin vous procure une sensation unique. Plus ou moins comme un profond soulagement qui vous apaise pour des années. C’est dans cet état que j’ouvris les yeux, fixant la noirceur d’une Cellule enfin accessible après le passage d’une brise printanière.
Je restai là, debout. Ma main gauche sur le pommeau de mon arme comme à son habitude, la droite bougeant quelques doigts pour essayer de combler l’attente, le tout dans une certaine posture se voulant présentable. Quand à mes yeux, ils tentèrent de s’habituer au lieu dans le but d’apercevoir la Fille d’Aër. Cependant, ce fut Elle qui me trouva !

Descendant d’un recoin sombre en hauteur, Léîssandre Light vint se placer devant moi. Oubliant la traditionnelle discussion avant l’analyse, je ne pus, surpris de sa taille non plus haute qu’une trentaine de centimètres, détailler son physique.
Des traits fins cernaient son visage où sommeillaient sagesse et douceur. De petites -ma foi est-ce utile de le préciser ?- oreilles pointues étaient postées de chaque côté, encadrant un regard bien étrange dissimulé, l’un derrière un iris turquoise, l’autre caché dans un bleu nuit que l’on retrouve dans le ciel des nuits du Désert Ambré. Ciel que l’on pouvait aussi distinguer dans de fines mèches parcourant sa chevelure ébène. Je pouvais suivre sa peau claire remontant de fins bras, se plonger dans une tunique noire et blanche dont la matière semblait m’être inconnue. En continuant de faire circuler mon regard, je tombai sur une bulle masquant ses jambes. J’apprendrai par la suite que c’était cette même bulle qui lui servait de pieds.

Comme à chaque fois, mon analyse avait dû prendre quelques secondes, peut-être frôler la minute mais ne pas la dépasser. Mais pourtant, comme lors des épreuves, elles se pouvaient être longues. Prenant conscience de cela, j’arrêtai dans ses yeux mon regard avant d’incliner la tête après avoir reculé de deux pas – Il ne fallait pas bloquer l’entrée, ou plutôt la sortie - avant de déclarer :

« Je me nomme Magnus Heinason, Capitaine du Hopeless servant la piraterie, dominateur de la Mer Intérieur et chef d’un village à l’extrémité la plus haute des Plaines Glacées. »


Magnus fit une pause, laissant l’écho faire mourir lentement ses paroles, avant de relever la tête et de plonger son regard dans celui de Dame Léïssandre.


Dernière édition par Magnus Heinason le Jeu 1 Sep - 12:53 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 31 Aoû - 14:08 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Léïssandre

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 31 Aoû - 21:05 (2011)    Sujet du message: Retour aux sources Répondre en citant

Une fois à hauteur de l'ouverture de la porte, je découvris un humain somme toute assez intriguant. Un homme de belle carrure, me semblant géant, sûrement 1m85-90, se posta devant moi. Je ne sais trop comment le décrire, mais ce qui s'imposa à moi étant sans conteste que c'était un homme très intriguant, doté d'un charisme fou. Peut-être cela était-ce dû à son goût nettement prononcé pour le violet, en tout cas, je n'avais qu'une envie, descendre plus bas et m'approcher plus près de lui.

Cependant, lorsqu'il me détailla de ses yeux d'une couleur violette profonde, j'eus la sensation que mon âme s'ouvrit à une autre âme. Jamais auparavant je n'avais ressenti ça, pas même quand j'avais rencontré ma chère En'trie, ma sœur de cœur. C'était donc cela que l'on ressentait lorsqu'un humain nous possédait? Ou c'était parce que j'avais réellement trouvé mon Maître? En tout cas, je n'aurais jamais imaginé ressentir ça en découvrant l'humain qui devrait me dominer.

En plus de la sensation étrange mais agréable qui naissait en moi, je découvris l'accoutrement de mon Maître. De belles bottes violettes, un pantalon vert, une drôle de chose accrochée à sa taille (une arme?), une chemise blanche et une veste du même violet que les bottes, le tout couronné d'une dense et surprenante chevelure violette. Je ris intérieurement en voyant la chevelure de ce jeune homme relativement, mais visiblement sûr de lui. Il me fit immédiatement pensé à un champs de violettes. Cependant, je ne montrai rien de mes émotions, ne voulant pas me trahir avant d'avoir fait la connaissance de cet homme.

Puis, après une légère inclination, il releva la tête et plongea son regard ambré dans le mien en disant:

"Je me nomme Magnus Heinason, Capitaine du Hopeless servant la piraterie, dominateur de la Mer Intérieur et chef d’un village à l’extrémité la plus haute des Plaines Glacées."


J'avais donc affaire à un pirate. Malgré ce titre prestigieux mais quelque peu effrayant, je devinai que j'avais face à moi un homme droit et juste. Ses traits et son regard parlaient à sa place. Après quelques secondes d'hésitation, je décidai de descendre à hauteur de son visage, afin de lui dire:

"Bonjour Magnus Heinason, Capitaine du Hopeless, je suis la demi-déesse Léïssandre Light, fille d'Aer. Puisque la porte de ma cellule s'est ouverte devant toi, je suppose que tu es mon maître. Je m'incline donc face à toi et à tes choix, tes espoirs et tes envies. Sache que je souhaite respecter la décision de ma Mère et de t'être totalement soumise. Que souhaites-tu? Que veux-tu faire? Que veux-tu savoir? Pour ma part, j'aimerai te connaître un peu mieux, si tu me le permets, car nous sommes amenés à passer beaucoup de temps ensemble."


Sur ces paroles, je décidai de lui sourire, de peur de m'être montrée trop directe avec lui. Espérons qu'il ne s'offusquera pas de mes questions...
Revenir en haut
Magnus Heinason

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 1 Sep - 15:33 (2011)    Sujet du message: Retour aux sources Répondre en citant

"Bonjour Magnus Heinason, Capitaine du Hopeless, je suis la demi-déesse Léïssandre Light, fille d'Aer. Puisque la porte de ma cellule s'est ouverte devant toi, je suppose que tu es mon maître. Je m'incline donc face à toi et à tes choix, tes espoirs et tes envies. Sache que je souhaite respecter la décision de ma Mère et de t'être totalement soumise. Que souhaites-tu? Que veux-tu faire? Que veux-tu savoir? Pour ma part, j'aimerai te connaître un peu mieux, si tu me le permets, car nous sommes amenés à passer beaucoup de temps ensemble."


Quelle douce mélopée que le son de sa voix. Agréable à entendre, délicat au point de nous l’imaginer fragile, comme si le plus léger des souffles d’Aër pouvait la faire mourir. Dansant avec l’air, elle se contentait de titiller mon ouïe. En plus d’un charisme ravageur et d’une allure bien plus humaine que les livres racontent, elle possédait une petite voix des plus charmante, une voix de divinité, une voix de fée. Ma fée.
Revenons sur ses propos. Dame Léïssandre venait dans ses paroles se définir, elle divinité, comme soumise à cet humain que je suis, dont elle ignore tout. Ma foi il m’aurait plu de l’avertir que je ne chercher point de soumission mais une aide, et qu’une fois mes requêtes accordées, son utilité me serait à tel point futile qu’elle gouterait à une sensation jumelle de la totale liberté. Cependant, la Fille d’Aër s’était dites fidèle aux conséquences du choix de sa Mère, et qui suis-je pour lui refuser ? Ainsi, dans un sentiment mêlant respect et compréhension, j’acceptai sa soumission. Mais je ne désespérai pas qu’un jour, d’elle-même, elle se proclame non-soumisse.

Les deux questions qui suivirent me surprirent. Il me semblait que la sensuelle voix de tantôt m’avait informée que la Demi-déesse face à moi m’avait choisit pour ma réponse, et ainsi, elle devait connaitre mes envies. Ou alors doutait-elle de ma sincérité ? Pour ce qui est de sa dernière question, je comptai bien la lui rappeler dès notre sortie du Temple.

Un sourire me fit esquissé auquel je répondis par un léger de coins. J’avais gardé un silence qui comme à chaque fois, n’excédait pas les secondes mais pouvait paraître long. Cependant, il me fallait m’accorder un laps de temps pour préparer mes paroles. J’avais tout de même comme interlocutrice un être divin. Après cette petite réflexion, je concluais que Dame Léïssandre avait suffisamment passée de temps en ce lieu Saint pour y rester durant notre première conversation. Reprenant sur un ton se voulant banal mais dissimulant maladroitement un sentiment d’extase après cette libération, je pris la parole :

« Vous connaitrez tout de moi Dame Léïssandre, mais peut-être pourrions nous profiter ensemble d’un ciel dégagé et d’un temps ensoleillé approchant le midi. »


Je pris ensuite le chemin de la sortie, ne prêtant plus attention à ce que faisait la Fille de l’Air. Mon intention était partit sur ces portes, fermés pour la plupart. Tant d’histoires prisonnières, condamnées probablement à ne jamais être entendus, ou retranscrites. Tant de connaissances et d’épopées. Mais mon écart s’arrêta là, car déjà la limite des Grandes Portes était atteinte. Je fis une pause, regardant l’horizon comme jamais je ne pourrai le revoir. La hauteur du Temple permettant de voir un axe de plusieurs centaines de kilomètre à mil lieux de nous. Sous cet angle, Arcane apparaissait immense. Peut-être étais-ce voulu par Aër… Quoi qu’il en soit, il m’était aisé d’apercevoir le regroupement de cheveux et d’hommes en contrebas, à une distance avoisinant la dizaine de minute. Regardant cet endroit pour l’indiquer, je m’adressai à Léïssandre :


« C’est là-bas que j’ai abandonné temporairement ma monture. Il me faudra du temps pour la rejoindre, d’autant plus que je compte admirer le Temple encore quelques instants. Peut-être pourriez-vous m’y retrouver après avoir gouté aux nuages –Lui dis-je en levant les yeux au ciel-. Après quoi je répondrai à toutes vos questions tandis que nous remonterons ce lieu afin d’atteindre mon navire qui fera voile vers mon village. »


Souriant avant de me retourner, je pris aussitôt le chemin du retour. Ne laissant pas le choix à la Fille de l’Air. Elle devra s’accorder dans ce lieu enneigé quelques minutes de plaisir. De liberté.
Revenir en haut
Léïssandre

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 1 Sep - 20:20 (2011)    Sujet du message: Retour aux sources Répondre en citant

Après que j'eus terminé de poser mes questions à mon nouveau partenaire de route, il me répondit:

"Vous connaitrez tout de moi Dame Léïssandre, mais peut-être pourrions nous profiter ensemble d’un ciel dégagé et d’un temps ensoleillé approchant le midi."


A l'évocation de ce temps radieux, mon cœur manqua un battement. Après tant d'années, j'allais pouvoir revoir le ciel bleu azur que j'avais tant aimé observer par le passé. Quant à la proposition du Capitaine, elle provoqua en moi un sentiment de bonheur complet. J'allais pouvoir discuter -ce qui était déjà une chose extraordinaire en soi- et j'allais pouvoir jouir de la caresse du soleil sur ma peau, de la brise de l'air frais jouant dans mes cheveux ébènes. Un sentiment de liberté s'empara de moi, bien que je sois toujours consciente du fait que je restais avant tout une possession d'un Humain.
Perdue dans mes rêveries, je ne me rendais plus compte du temps qui défilait, jusqu'à ce que le Capitaine Heinason me sorte de transe.

"C’est là-bas que j’ai abandonné temporairement ma monture -me dit-il en regardant le bas du Temple-. Il me faudra du temps pour la rejoindre, d’autant plus que je compte admirer le Temple encore quelques instants. Peut-être pourriez-vous m’y retrouver après avoir gouté aux nuages. Après quoi je répondrai à toutes vos questions tandis que nous remonterons ce lieu afin d’atteindre mon navire qui fera voile vers mon village."


Sa proposition ne me laissait pas le moindre choix. Cependant, elle me contenta parfaitement, autant qu'elle me troubla. Cet humain-là me semblait différent de ceux que j'avais laissé derrière moi au moment de mon emprisonnement. En plus d'être charmant à tout point de vue, il semblait vouloir me laisser de l'air, de la liberté et de l'indépendance. En quelques instants, il venait de me prouver à la fois l'intérêt et la confiance qu'il me portait. De plus en plus surprise par ce jeune homme, je décidai malgré tout de me laisser porter par les évènements. Au moment même où je m'apprêtai à lui répondre que j'acceptais volontiers sa proposition, mon Maître s'en alla sans un regard pour moi.

Comme il me l'avait conseillé, j'en profitai donc pour voleter dans le Temple, Temple où j'avais si longtemps été enfermée sans rien en connaître. La vue que m'offrait les quelques fenêtres était à couper le souffle. Arcane s'étalait là, devant mes yeux, sans que je puisse en voir le bout. Tout me semblait à la fois immense et minuscule vu d'en haut, et ce spectacle fit ressurgir en moi des tas de souvenirs sur mon existence passé, comme les parties de cache-cache avec mes frères et sœurs, mes rêveries avec mon amie En'trie ou encore les Conseils sur la création des Humains.
De la neige recouvrait les environs les plus proches, comme si le monde à mes pieds avait revêtu un manteau de neige soyeuse et immaculée. Je ne savais plus où regarder tellement tout ce que je voyais me fascinait. J'avais quelque peu oublié à quoi ressemblait Arcane, mais malgré la beauté du spectacle qui s'offrait à moi, je ne pus m'empêcher de constater que le monde avait malgré tout bien changé depuis sa création. Certes le paysage et la vue étaient somptueux, mais ce n'était toutefois rien en comparaison avec ce qu'avait été Arcane avant la création des Hommes.

Ne souhaitant pas ressasser le passé après tant d'années d'emprisonnement, je décidai qu'il était grand temps pour moi de rejoindre mon Capitaine. Il ne fallait tout de même pas qu'il s'imagine que j'avais profité de l'occasion pour m'esquiver.
En arrivant en bas du Temple, et après un rapide regard alentour pour retrouver Magnus Heinason, je localisai mon nouveau possesseur et sa monture. Je me dirigeai donc rapidement et délicatement vers lui, et lui dit:

"Merci pour ce moment de liberté, cher Capitaine Magnus Heinason, ce fut très agréable de pouvoir voler à mon gré tout en voyant un tel spectacle. Es-tu prêt à prendre la route jusqu'à ton navire? Pour ma part, il me tarde de voyager, de respirer l'air marin et de pouvoir observer le monde jusqu'à perte de vue. De plus, je n'ai pas oublié ta promesse de faire plus amples connaissances une fois en route."


Ne lui laissant pas le temps de me répondre, par peur d'un refus de sa part - il est vrai que, bien qu'il me trouble et me fascine toujours autant, je ne connaissais pas encore les réactions de mon Maître-, je poursuivis:

"Alors, par où vais-je commencer? Tiens, accepterais-tu de me dire où tu as vu le jour et de me raconter ta jeunesse? Cela devrait nous distraire quelque peu durant le trajet et sera utile pour apprendre à te connaître et te comprendre."


Regardant mon Maître intensément, je priai pour qu'il soit aussi bon et agréable qu'il m'avait semblé au premier abord...
Revenir en haut
Magnus Heinason

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 2 Sep - 19:09 (2011)    Sujet du message: Retour aux sources Répondre en citant

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:07 (2016)    Sujet du message: Retour aux sources

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Temple de l'Air Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com