Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Raeven Rekk

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Présentation -> Oubliettes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Raeven

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 23:03 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

I) Identité

Nom: Rekk
Prénom: Raeven
Sexe: masculin
Age/date de naissance: 25 ans, né le 14 Juin

II) Caractère

Raeven est un individu plutôt difficile à cerner malgré les apparences dont il fait preuve, une façade dissimulant une personnalité aussi complexe que torturé. En toute circonstance, il sera toujours franc et ne s’y prendra pas par quatre chemins pour vous dire à même les choses avec plus ou moins de tact cela dit… Il peut se montrer arrogant et trop sûr de lui, ce qui lui vaut parfois quelques mésaventures. Il présume souvent de ses forces, plus par prétention et une mauvaise évaluation du danger et des situations dans lesquelles il peut se retrouver, mais pallie à ce défaut grâce à sa capacité de réaction étonnante. C’est avant tout un individu qui vit à l’instinct qui vous paraîtra comme un «simple d’esprit» parlant avec insouciance et légèreté.

Il est loin d’être quelqu’un de très ouvert et ne fera jamais allusion de son passé, n’accordant que peu sa confiance à qui que ce soit, sauf envers ceux qu’il considérera comme des «amis». D’un point de vue social, il évitera toujours les sujets qui le concernent en contournant toujours la chose, mais n’hésitera pas à parler de sa jeune sœur. Du reste, il est très sociable, un peu rustre mais, il s’est tout de même parler avec une certaine élégance et faire preuve de bonne manière. Cela ne fait pas de lui un gentleman pour autant, tenez-vous le pour dit.

Rae’ est d’un naturel aimable et énergique, affichant la plupart du temps un sourire chaleureux. Enfant de la campagne, ne vous étonnez pas s’il lui arrive de perdre son sérieux en s’émerveillant de chose puériles qui pourront paraître anodine pour les citadins. Lorsqu’il se décide enfin à être sérieux, son comportement change du tout au tout. Il devient froid et cruel, n’ayant aucune pitié, surtout si l’on vient à évoquer l’incident qui s’est abattu dans les Montagnes sud de Zan, il y a douze ans de cela, ou pire, sa sœur…

Peu importe si vous pensiez avoir cerné sa personnalité car la vérité n’en sera que tout autre. Ne soyez pas effrayé parla cicatrice qui couvre sa joue gauche, elle est certes intimidante et lui donne des airs de mauvais garçon mais, pour peu que l’on prenne le temps de le connaître, il vous paraîtra comme étant quelqu’un d’attachant et de bonne compagnie.



III) Physique

La première chose qui vous sautera aux yeux en l’apercevant, c’est la cicatrice en forme de croix qui lui affuble la joue gauche. Il s’agit d’une brûlure datant d’il y a douze ans lors de la tragédie qui frappa le Village d’Oréa. Sa sœur et une ancienne conquête «Catherine» trouvent que cela lui donne un certain style et s’accorderait parfaitement avec sa virilité… Bref, haut d’un mètre quatre-vingt cinq et de ses quatre-vingt dix kilos qui le rendent imposant et intimidant. De plus, pour ne pas arrangé la chose, sa chevelure d’ébène en bataille qui lui encadre le visage et cache partiellement ses yeux émeraude et retombe sur ses épaules lui donne des airs ténébreux.

Malgré tout, il possède des traits relativement fin et bien dessiné, un corps puissant à la musculature parfaite et harmonieuse bien que celui-ci soit recouvert d’un grand nombre de cicatrices en tout genre dont une, plus imposante et impressionnante que les autre dans le dos. Son style vestimentaire bien que décontracte n’arrange en rien la première impression que vous vous ferez de lui. En effet, il porte une veste en cuir noir renforcée par des pièces métalliques jointent au niveau des articulations de l’épaule et n’influence que peu ses mouvements. Celle-ci est ouverte sur son torse sur lequel on peut apercevoir un pendentif de goût féminin qui autrefois, avait appartenu à sa défunte mère et s'avère être un cadeau offert par sa soeur. Le tout est agrémenté par un pante du même cuir et des bottes armées dotés du même type de pièces métalliques pour renforcer la protection des jambes et les articulations des genoux.

Bien que cela reste un détail moindre, il porte une gourde de forme peu commune dont je vous laisse imaginer le contenu et deux épées jumelles de tailles intermédiaires qui lui saillent à la ceinture.



IV) Vie

Famille: Raeven n’a plus que pour seule famille sa jeune sœur Sélène, c’est une jeune femme âgée de 21 ans qui vit dans un petit village situé entre la Vallée Sereine et les Montagnes Sud de Zan. Suite à la tragédie qui s’abattit sur leur village natale Oréa, ils se retrouvèrent orphelins. De ce fait, ils sont noués l’un à l’autre par un lien familiale très fort. Le vieil Hathor Deinis et sa femme Luna du village de Lunis sont les parents adoptifs de Rae et sa jeune sœur, il les considère avec respect et gratitude.

Histoire: Allonger aux pieds d’un arbre à la lisière de la Forêt de Jade, l’on peut discerner une vague silhouette dans la brume matinale. Le corps semble inerte encore endormi, mais ce n’est pourtant pas le cas… l’individu qui se tient là est bel et bien éveillé. Les bras croisés en arrière de la tête posée sur un sac de voyage, une brindille d’herbe entre les lèvres. La silhouette reste là immobile, les jambes croisés l’une sur l’autre…

En s’y attardant de plus près, il est facile de reconnaître un jeune homme, celui-ci semble perdu dans les brumes de son passé… un passé qui le hante jour et nuit, un passé qui a fait de lui l’individu qu’il est aujourd’hui… une histoire bien triste, rempli de remords, de haine, d’amour et d’amertume… ce même homme dont le regard semblait perdu à fixer dans le vide de cette fin de nuit étoilée se faisant chasser peu à peu par l’aurore naissant, clos les paupières et se redresse lentement. Un bruit presque imperceptible filtra entre ses lèvres, celui d’un long soupir…

«… Sélène … »

Montagnes Sud de Zan, Village d’Oréa, 12 ans plus tôt…
Mon nom est Raeven, Raeven Rekk et j’étais alors âgé de 13 ans. Je vivais dans un petit village du nom d’Oréa, celui-ci ne comptait pas plus d’une cinquantaine d’âmes. Situé aux pieds des Montagnes sud de Zan près de la zone boisée bordant la Vallée Sereine, je vivais alors avec ma jeune sœur « Sélène ». Elle était alors âgée de 8 ans et ce jour là, nous nous apprêtions à fêter son neuvième anniversaire, le village tout entier était en effervescence. De nous tous, elle était de loin la plus surexcité par la chose car c’était également pour elle de passer quelques jours en compagnie de notre père qui revenais au village pour quelques jours. Notre mère est décédée lorsque Sélène avait 6 ans, emportée par la fièvre. Père était un chasseur de seconde zone qui vivait modestement de son métier et s’était établi à la Capitale pour son travail. Il travaillait dure comme fer pour subvenir à ses deux enfants mais aussi, pour participer aux frais du village et ne revenait que très rarement.

J’avais donc grandi seul en admirant le dos de l’individu qu’était mon père, tout le village le considérait comme un héros pour tous ses bienfaits malgré le sacrifice qu’il avait du faire… c’est pourquoi, les villageois s’occupaient toujours bien de nous et moi, même si ce n’était un secret pour personne, je rêvais de marcher sur les traces de mon père un jour. Mais pour l’heure, je n’étais qu’un enfant en pleine adolescence à qui incombait la tâche de veiller et de s’occuper de sa petite sœur. Dernièrement, une lettre était parvenue au village annonçant la gratification de notre père au rang de Chasseur doré, une distinction notable pour des personnes de notre rang et son retour prochain.

Deux jours avant les festivités, un homme du nom de Liam Berkharn rallia notre village en souhaitant rencontrer père, prétendant être l’un de ces amis proches et voulait le félicité pour sa nomination. Le chef l’informa de son retour prochain et l’invita à rester parmi nous, cruelle erreur, mais cela n’aurait rien changé même si nous l’avions su...

Père revint enfin le jour «J», débarquant au beau milieu des festivités avec une petite boîte de pâtisserie qu’il offrit à Sélène après l’avoir au préalable prise dans ses bras. Ce fut un spectacle réjouissant, moi je n’eu droit qu’à un petit frotti sur le sommet du crâne. Notre père affichait toujours un large sourire et débordait constamment d’une énergie positive, à la hauteur de l’homme que nous admirions tous. Aria était aussi de la partie, c’était l’invocation d’Air de notre père, elle était douce et aimable et nous considérait avec attention, elle offrit une couronne de fleur à Sélène dans un halo de vent.

Ce qui s’ensuivit ensuite, fut aussi bref que rapide, Liam Berkharn s’avança en direction de notre père, un sourire ravi suspendu aux lèvres. L’expression sur le visage de mon père se figea et durcit aussitôt, un combat acharné éclata au beau milieu de la fête. La violence qui en émana détruisit le village tout entier, impuissante face à l’invocation de feu de l’étranger, Aria fut mise en déroute et notre père mourut ce jour là. Ce fut un véritable massacre, aucuns mots ne sauraient retranscrire la tragédie qui s’abattit sur notre village et ma famille ce jour-là. Je me revois, grièvement brûlé dans le dos et au visage rampant sur le sol parmi les cadavres carbonisés et ensanglantés, me frayant tant bien mal un chemin vers le corps inerte et blessé de père qui avant de trépasser avait protégé de son corps celui de Sélène…

Lorsque j’arrivais enfin auprès de père, Sélène gisait à ses côtés, grièvement blessée elle-aussi, son état semblait bien pire que le mien. Dans un ultime élan de volonté, je parvins à me redresser sur mes genoux avec le corps gisant et inconscient de ma sœur entre les bras. Mes amis… ma famille… tous les gens que je connaissais… un cri de rage, empli de douleur et de frustration s’échappa alors du plus profond de ma gorge. Des larmes perlaient le long de mes joues… il se tenait non loin de moi… il riait encore et encore… un rictus macabre qui résonnait dans tout mon être, me remplissant d’effrois et de haine. Mes yeux s’embrumèrent alors et tout s’assombrit sans que je ne puisse lutter contre cette obscurité qui s’emparait de mon corps.

Lorsque je me réveillais enfin, je me trouvais dans une chaumière, on avait pansé mes blessures et un vieil homme se tenait près de moi, me toisant d’un regard sombre et inquiet. Bien que j’eus l’esprit encore vaseux, la voix d’une femme se fit entendre. Le vieil homme m’expliqua alors que je me trouvais dans un village voisin, Lunis. Ils étaient venus nous portés secours en voyant la fumée noire qui s’élevait au dessus des arbres en provenance de notre village. Il poursuivit en précisant qu’il ne restait plus que cendre et ruines de ce qui fut autrefois un village paisible et vivant… mon village… et s’excusa. Quand je le questionnais à propos de Sélène son visage s’assombrit et son regard devint aussi dur qu’insondable. Il parla d’un voix forte et ferme et m’appris que l’enfant qui se tenais dans mes bras, présumant qu’il s’agissait de ma sœur se trouvait actuellement entre la vie et la mort, son état était critique et qu’il y avait peu de chance qu’elle ne survive…

Vallée Sereine, 5 ans plus tôt…
Le soleil était déjà haut dans le ciel, je transpirais à grande goutte, le corps légèrement blessé. Depuis combien de temps, tentais-je de récupéré cette maudite gourde à ces maudites bestioles ?... tsss, et se vieux débris assit sur son rocher qui se délecte du spectacle en fumant sa pipe ! Les créatures qui se tenaient face à moi avaient, tôt dans la matinée, subtilisés la gourde à nectar de mon maître et c’est à moi que celui-ci incomba la tâche de la récupérer. Il prétexta quand tant que bon disciple cela me ferait un sujet d’entraînement intéressant… vieux schnock va !

Au début, je pensais que reprendre ce qui fut volé par ces deux singes, des siamois vivants dans la Vallée, serait facile et aisé. Ce n’était que des petites créatures faiblardes et sans grand intérêt, la routine quoi. Pensez bien que j’ai vite fait de réviser mon jugement et mon évaluation de la situation, enfin vite est un grand mot, après quelques tentatives pour être exact. De plus avec le vieux qui en rajoutait à chaque échec, cela en devenait vite gonflant et agaçant. Ces bestioles étaient malignes et espiègles, s’amusant à mes dépends en agitant juste sous mon nez la gourde du vieux. À chacun de mes coups d’épées, ils esquivaient sans grandes peines en me lançant un trait de flamme, ou encore, en se cachant derrière un voile de flamme qui facilitait ainsi leur fuite. Ce petit jeu durait depuis un bon moment déjà à en juger par le soleil qui me brûlait le sommet du crâne, mes amis acrobates tentaient de m’avoir à l’usure.

J’étais là immobile, reprenant mon souffle tant bien que mal, mes muscles me faisaient souffrir, à force de courir et d’agiter mes épées jumelles en ne fendant que le vide. Je profitais de cette accalmie, réfléchissant à une solution pour mettre un terme à ce jeu stupide. J’avais noté une chose, les attaques simples ne fonctionnaient pas face à eux et quand j’étais sur le point de les avoir, BAM, ils me tenaient en respect avec la magie. Certes je n’avais pas peur du feu, autrefois, cela m’aurait terrorisé et cloué sur place mais là, ce n’était plus le cas. La large cicatrice que je portais dans le dos et sur le visage en était témoins et puisqu’ils le prenaient ainsi, alors soit ! J’allais leur montré qu’ils n’avaient pas affaire à n’importe qui, j’étais un chasseur, un vrai !

Néanmoins, cela m’indignais de devoir être sérieux avec ces primates mais, cela forçait aussi mon respect vis-à-vis d’eux. Je les avais sous estimer et voilà où cela m’avait mené. Il était temps de corriger cette erreur. Mes forces étaient revenues et j’adoptais sans plus attendre une position offensive, buste droit, jambes légèrement fléchies, une lame pointée en avant et l’autre en arrière. Je fixais mes adversaires un petit sourire aux lèvres, guettant la moindre ouverture avant de m’élancer sur eux. Celle-ci ne tarda pas, je passais donc à l’offensive chargeant tel un Oboro affamé.

L’assaut fut bref et rapide, lorsque le voile de flamme se matérialisa devant moi comme une réponse à mon action de charge, la lame que je tenais jusque là en arrière fendit l’espace devant moi, m’offrant un espace suffisant pour m’y faufilant sans subir de trop gros dégâts, quelques mèche de cheveux brûlés valent bien çà. Je me retrouvais aussitôt devant mes adversaires. Le singe qui maintenait l’orbe, esquissa un mouvement de recule dans un petit cri d’effrois ce qui fit perdre l’équilibre à l’autre se tenant sur ces épaules avec la dite gourde, qu’il lâcha par la même. Ma deuxième lame encore inutilisée s’abattit sur eux sans crier gare, je la stoppa sans peine sur la pointe du nez du premier qui resta figé de stupeur tandis qu’avec mon autre lame je rattrapais le bien du vieux par le cordelet attaché au goulot de la bouteille. Un sourire en coins, je contemplais le regard de stupéfaction que me lançaient les frères siamois. Ceux-ci ne demandèrent pas leur reste une seconde de plus et saisis la chance que je venais de leur laisser pour s’échapper sans se retourner.

De retour auprès du vieux, il me gratifia d’un violent coup de poing sur le sommet du crâne, faisant perlé une petite larme au coin de mes yeux par la même. Il me rétorqua que si je n’avais pas porté de préjuger dès le départ et sous estimés les siamois, la chose aurait été vite réglée… il rajouta que lors d’un combat, un chasseur se devait toujours de rester magnanime, aussi alerte que concentrer, et que la pitié dont je venais de faire preuve pourrait me coûter cher à l’avenir. De retour au village, Sélène me passa un savon en me donnant un violent coup de poing dans l’estomac, avant de me sermonner sur mon attitude irresponsable vis-à-vis de mes vêtements brûlés ici et là, et finalement, elle finit par me soigner avec attention et délicatesse...

Village Mort d’Oréa, de nos jours…
J’étais revenu dans mon village natal pour faire mes adieux à tous ceux que j’avais autrefois connu, tous morts pour la plupart. Une stèle commémorative avait été érigée par les habitants de Lunis et les quelques survivants du massacre qui eut lieu ici. Que de tristesse et de regret, en y repensant, j’avais passé les plus belles années de ma vie dans ce village. Sélène, ma jeune sœur venait se recueillir ici et s’occupait de changé les fleurs qui siégeaient aux pieds de la stèle, elle se recueillait actuellement sur la tombe de nos défunts parents un peu plus loin. Une brise fraîche et légère souffla sur mon visage, faisant virevolté les mèches qui me couvrait le devant des yeux, je me sentais bien, nostalgique certes mais serein.

Sélène ne tarda pas à revenir à ma hauteur, elle se déplaçait sans grande difficulté malgré la canne qui lui permettait de pallier à la déficience de sa jambe droite. Elle me toisa longuement du regard, je pouvais y percevoir une certaine tristesse, mon départ imminent ne l’enchantait en rien, même si elle tentait tant bien que mal de me le cacher. Nous parlâmes de tout et de rien en prenant la direction de Lunis, ce fut une discussion agréable où les souvenirs que nous avions vécus ces dernières années nous fîmes rires aux éclats à maintes reprises. À l’approche du village, Catherine, une amie et ancienne conquête vînt à notre rencontre. Les adieux ce n’était pas mon fort, surtout que là, ce n’en était pas un mais, un au revoir…

Bien que cela m’attristait de devoir quitter Sélène et Lunis, je tenais à accomplir mes rêves, être un chasseur d’exception comme le fut jadis mon père. Ma petite sœur me fit promettre de lui revenir sain et sauf, elle me recommanda de faire attention et quoiqu’il arrive, de toujours être présent pour son anniversaire. Des larmes perlaient le long de ses yeux, je les essuyais d’un geste de la main, lui caressant par la même les joues en apposant un doux baiser sur son front. Elle me remit alors son pendentif, celui-ci avait appartenu à notre mère et était aussi son bien le plus précieux, son trésor. Je lui remerciais et lui promis d’en prendre soin. Catherine, elle, ne me rétorqua qu’un simple «n’en fais pas trop et ne vole pas trop de cœur»… curieux venant d’elle. Au loin, à l’entrée du village, je pus apercevoir la silhouette chétive de notre mère adoptive, celle-ci me décocha un sourire chaleureux en guise d’approbation pour me souhaiter bon voyage que je lui rendis en acquiesçant de la tête.

Détournant enfin les talons, je me retournais au bout de quelques mètres et intima à Sélène de ne pas laisser cet idiot de Lens l’approcher de trop près, et demanda par la même à Catherine de veiller sur elle en mon absence, bien que je doutais fort qu’elle n’était pas la personne la plus approprié. En chemin, je fis la rencontre du vieux débris qui fut à la fois mon mentor et père adoptif, il m’avisa de quelques conseils judicieux et me remis une enveloppe. Celle-ci contenait une clef en fer et un petit bout de papier sur lequel était griffonné ce qui ressemblait vaguement à un plan. Il me précisa, qu’il s’agissait de celle d’un logement qu’il avait pris à mon nom à Lüh en y consacrant une partie des économies que nous avions acquises ces dernières années. Aussi surprenant soit-il, cet homme pour qui j’avais le plus grand respect n’était pas du genre à faire de cadeau mais là, faut dire qu’il m’épatait. De plus, il m’offrit également quelques piècettes pour mes premiers temps en ville, ainsi que sa précieuse gourde à nectar. Avant de s’en retourner à Lunis, il ajouta qu'un de ces vieux amis tenait une armurerie en Ville et que si j'y pense, il serait bien que je lui présente ses amitiés. J’étais maintenant fin prêt pour marcher sur les traces de mon défunt père !

Lisière de la Forêt de Jade, en ce moment…
Je me tenais là, admirant le levé du soleil sur la Ville portuaire de Lüh. La brume laissé par l’évaporation de la rosée matinale finissait de se dissiper, il ne restait presque plus rien des étoiles scintillantes qui recouvraient le ciel que je me prenais à admirer cette nuit. Je pressais donc le pas marchant vers la ville, foulant l’herbe encore humide tout en admirant le spectacle qu’offrait le levé du jour sur la côte, parsemant de couleur incandescente les vagues qui allaient en s’écumant le long de la plage. Ce n’était pourtant pas la première fois que je voyais la mer, j’avais déjà eu le privilège d’admirer une telle splendeur sur la zone côtière bordant la Vallée Seine et ses falaises.

Si ces dernières années, j’avais suivis les enseignements de mon maître, ce ne fut que pour acquérir les compétences et les qualités nécessaires à la vie de Chasseur et cela, dans le but de rendre hommage à l’homme que j’admirai jadis et venger l’honneur des amis défunts. Peu importe comment, je le retrouverai un jour, « Liam Berkharn ». Même si je doute fort aujourd’hui que ce n’était qu’un nom d’emprunt, je ne pourrais jamais oublier son visage et encore moins le son de sa voix. Maintenant, tout dépendait de moi. Bien sûre, il me faudrait trouver une invocation, pourquoi pas une de l’eau ou de la terre pour commencer mais pour l’heure, je devais d’abord me familiariser avec la vie citadine. La grande, la belle et l’unique, ville de Lüh dans toute sa splendeur n’était plus qu’à quelques kilomètres devant moi. Rien que d’y penser suffisait à me donner des frissons et me faisait presser le pas. Je ne savais pas ce que l’avenir me réserverai en ces lieux, mais une chose était sûre : je ferai honneur aux enseignements de mon maître et j’honorerai la mémoire de mon défunt père.

« Lüh, me voilà !»

V) Autres

Métier: Chasseur
Signes particuliers: il porte une large cicatrice en forme de croix sur le visage, ainsi qu’un bon nombre de cicatrices sur l’ensemble du corps dont une, plus impressionnante que les autres dans le dos, suite à la tragédie qui marqua son enfance. Il porte autour du coup le pendentif de sa défunte mère, le trésor que lui a offert sa jeune sœur et ne se déplace jamais sans sa blague à tabac et ses feuilles à roulées produites à partir de feuilles de maïs séchés, et s'en grille toujours une dans les moments les plus improbables…
Rêve, ambition: Raeven rêve de devenir un Chasseur digne de son père et des enseignements du vieil Hathor, mais plus que tout, il voue secrètement un sentiment de vengeance envers celui qui provoqua la tragédie qui bouleversa aussi bien sa famille que son village natale.

VI) Hors Jeu

Comment avez vous découvert ce forum? En furetant sur Tour de Jeu.
Comment trouvez-vous l'intrigue de ce forum? Intéressante et bien pensé, mais plus que tout, j’aime le ton original et novateur.
Comment trouvez-vous le design de ce forum? Bien fait, même si je porte une préférence à l’ancien. Cependant, quelques détails me déplaisent mais ce n’est qu’un avis de graphiste. Sinon, bravo à celui ou celle qui a effectué le design.
Avez-vous lu le règlement? Of course !! On dit que le [ok] apporte la joie et la bonne humeur … et quelques kilos en trop aussi… même ci cela ne me concerne pas… ^^
Avez-vous vu le tchat? Yep ^^
Savez-vous comment voter pour le forum? Of course too !! je suis pas un Noob !! XD


Dernière édition par Raeven le Dim 31 Juil - 21:32 (2011); édité 8 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Jeu 28 Juil - 23:03 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 10:15 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

Bonjour Raeven, et bienvenue sur le forum =)

Avant tout, as-tu un avatar qui correspond à ta description physique ? Je l'espère sinon trouver un avatar sans changer de description physique devrait être compliqué =o

Pour le fond de ta fiche je n'ai strictement rien à redire, tu as tout très bien décrit et l'histoire est bien développée, même si certains passages sont plus longs à lire que d'autres. Pour la forme, il faut que tu fasses attention aux fautes. J'en ai vu des énormes, surement de l’inattention. En voici quelques exemples :

Citation:
Ses cheveux noirs lui retombent sur les épaules et son toujours en bataille

Citation:
L’une des choses qui pourra certainement vous sautez aux yeux

Citation:
il travaillait dure comme fer pour subvenir à ces deux enfants

Citation:
en posant mes mains sur ces épaules…


Je pense donc qu'une relecture attentive de ta fiche s'impose !
Pour ton avis sur le design tu peux passer dans les sondages pour donner un avis plus complet sur tout ce qui te gêne dans le design actuel, je pourrais peut être le perfectionner.

ps : Bonne réponse pour le règlement, et bon courage pour corriger ta fiche ! wink

Edit : tu as aussi écrit "Arkane" vers la fin de ta fiche.


Revenir en haut
Raeven

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 29 Juil - 18:41 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

Tout d'abord, bonjour et merci, pour l'accueil, Dame Ariez. Pour ce qui est de ma fiche de présentation, j'avoue que je ne me suis pas vraiment relu... et pour cause, premièrement je l'ai posté à une heure tardive et surtout, je me demandais s'il n'était pas préférable de la mettre en ligne afin de devoir réviser certains passage ou non, pour conserver une conformité vis-à-vis du forum.

Je pense donc avoir bien fait au vu de votre première appréciation. Je pense remanier quelque peu ma fiche pour l'alléger en contenu et en garder l'essentiel, bien que je l'aime bien ainsi. Du reste, j'ai une petite question... pensez-vous qu'il serait de bon goût si j'incrustais quelques illustrations ou au contraire, que cela serait de trop ?

Pour ce qui est de mon avatar, je travaille dessus actuellement, il sera entièrement dessiné à la main et colorer sur the GIMP. Pourquoi cela ? je n'aime pas les avatars clé en main qui ne correspondent que très rarement à l'idée que je me fait d'un personnage.

Coordialement, Rae'.

Nota: j'éditerai ma présentation dans le courant de la journée, et si possible, je mettrai en ligne mon avatar dans la foulée ou d'ici demain au plus tard.
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 20:03 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

Citation:
pensez-vous qu'il serait de bon goût si j'incrustais quelques illustrations ou au contraire, que cela serait de trop ?


C'est ta présentation, tu la présentes donc de la façon que tu veux.
Une présentation illustrée... je pense n'avoir pas encore vu ça sur Arcane, aussi ne puis-je pas vraiment savoir si ça va me plaire, mais je ne peux que t'encourager dans cette démarche novatrice wink

Pour ton avatar, j'attends de voir ça avec impatience !


Revenir en haut
Raeven

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 30 Juil - 00:16 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

Bon, je pense que pou le contenu cela sera suffisant, je mettrai les illustrations plus tard, tout comme mon avatar qui n'est pas encore terminé cela dit...


EDIT: je pense que cette fois-ci tout y est, même si mon vava demande à être retravaillé.
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Dim 31 Juil - 11:13 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

Bonjour !

Tu dessines vraiment très bien et ton avatar est joli, mais si je peux donner mon avis, je l'aurais fait un peu moins... "lumineux", son teint orangé contraste beaucoup avec la sobriété du forum ! Mais ce n'est que mon avis, libre à toi de faire comme tu veux wink

Concernant ta fiche tu n'as pas corrigé le "Arkane" que je t'avais signalé, et j'ai vu un "elle gisais", un "je pu", "elle nous considéraient"...

Corriges ses dernières fautes et ce devrait être bon =)


Revenir en haut
Raeven

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 31 Juil - 21:40 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

Bien, voilà qui est fait !^^
Pour ce qui est de mon avatar, j'atténuerai la luminosité pour que cela s'accorde le plus possible avec les tons du forum, bien que, comme je l'ai stipulé dans la description de mon personnage, celui-ci est relativement bronzé de nature...

Du reste, j'avais mentionné le fait que je tenais à agrémenter ma fiche avec quelques illustrations, chose que je ferai par la suite, en requérant l'accord préalable d'un des Membres du staff, pour effectuer cette petite MàJ.

Coordialement, Rae'.

Nota: je ne sais pas si tu l'as remarqué, mais dans la partie histoire, j'ai mentionné le fait que mon maître était un vieil ami de l'Armurier, autrement dit, ton père. J'espère que cela ne pose pas de problème, car cela visait surtout à une idée de RP que je souhaitais faire avec toi dans ton magasin par la suite (une fois que tu seras disponible bien évidemment! ^^).
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Lun 1 Aoû - 09:58 (2011)    Sujet du message: Raeven Rekk Répondre en citant

C'est bon je te valide !

BON JEU


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:13 (2016)    Sujet du message: Raeven Rekk

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Présentation -> Oubliettes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com