Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III )

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Taverne
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Lun 23 Mai - 20:21 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

___ A l'échappée sauvage ___




L'atmosphère sembla alors se détendre légèrement. Une fois qu'ils eurent passé leurs accords sociaux, Nous pûmes reprendre notre discussion. Tandis que je m'entretenais avec Zowa, Je ne pus m'empêcher de sourire en apercevant le visage concentré de Jill. Sous couverts de silence, je pouvais presque voir ses neurones s'activer sous son crâne. Elle enregistrait tout ce que nous disions et l'intégrait aussi tôt. Tant mieux, au moins elle comprendrait vite les plans que nous dresserions. Je vis Zowa caresser tristement la statuette en m'adressant un sourire du même ton :


« Il adorait les loups…tu te souviens ? Sacré bestiole! Quand à vous Jill, le tutoiement n’est pas de mise entre-nous vous êtes une cliente et Ignis peux bien me menacer de m’arracher la vie ça ne changera strictement rien à cela. Cependant il est vrai qu’il nous faut prendre des forces en vue de notre route. Sheiko ? As-tu encore ces tentes en fourrure ? Je prendrai les fixations et toi la toile si cela ne te dérange pas ? Construire des abris serait trop long et éreintant. De plus elle serait assez grande pour nous trois. Nous poursuivrons notre façon de procéder devant un bon repas j’ai un mode opératoire à vous suggérer. »

Malgré l'estime que je portais à son défunt fils, j'étais incapable de lui manifester une peine aussi profonde que celle qu'il ressentait, aussi fut-ce d'une vois à peine ombrée que je lui répondis :

"En effet, je m'en souviens parfaitement. Il est vrai qu'il les affectionnait particulièrement. Enfin bref : Bien évidemment que je possède cette tente, et bien d'autre. N'oublie pas que je reste un guide de profession, quand même. Nous partagerons le matériel à porter."

Pendant ce temps, la jeune demoiselle sortit de sa réserver. Elle perçut exactement l'instant où cette partie de la discussion touchait à sa fin et en profita pour s'avancer. Elle se saisit doucement de la statuette que je venais de graver : elle lui plaisait manifestement et elle comptait, son geste respirant la certitude, la garder. Cela ne me dérangeant pas le moins du monde, je la laissai faire et lui adressai un sourire.

"Je tiens aussi boutique à Lüh, Arc'Hanne, si vous avez besoin de quelque chose en échanges de vos services...
En attendant, je commence à avoir faim, si vous le souhaitez nous pouvons aller discuter de tout ça autour d'un repas, c'est moi qui paie"


"En effet, si tu es doué dans ton art, je pense que nous pourrons nous entendre. Cependant, nous aurons tout le temps d'en parler une fois que tu auras fini de nous grogner dessus !"

Le temps que je me retourne afin de saisir mon arc (on était jamais trop prudent), Zowa se rapprocha d'elle. Je passai mon arc en bandoulière et leur fit face. c'est ainsi que je pus apercevoir le mercenaire, une expression solennelle sur le visage. Il tendait un couteau de chasse à Jill en lui faisant une tirade exprimant à la perfection son professionnalisme, au-delà de toute considération personnelle. Je les laissais terminer, puis leur désignait la porte :

"Après vous. Allons nous restaurer à la taverne, nous pourrons ainsi lier plaisir et utilité."

Je les laissai sortir et verrouillais la porte derrière eux, puis nous nous dirigeâmes vers la taverne.


___ A la Taverne ___



L'air n'était pas encore embaumé par l'odeur de tabac qui caractérisait habituellement la taverne. Quelques groupes vidaient ici et là quelques pintes de bière, mais on était loin de l'affluence des fins de soirée. La serveuse nous aperçut presque aussitôt que nous entrâmes, et se dirigea vers nous. Elle nous donna une table pour trois, près du mur. Je me mis dos à celui-ci et déposai mon arc à ma gauche. je promenais rapidement mon regard dans la pièce et détaillai un à un tous les visages.

J'adressai un sourire à la serveuse quand cette dernière vint nous demander ce que nous désirions boire. Je laissai mes compagnons faire leur choix puis demandai en plus une carafe d'eau. Nous allions pouvoir discuter.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Lun 23 Mai - 20:21 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Zowa Merkesh

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 25 Mai - 21:09 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

Dossier N°58
« Un bon rôti à 10 tsuris, un verre de vin à 5 tsuris, lorsque le client invite ça n’a pas de prix… »


Nous entrâmes tout les trois dans la taverne, encore peuplé de gens sobre et propre, ce qui était un miracle si nous n’étions pas en début d’après-midi, excepté que nous l’étions justement. Je refermai la porte derrière moi, suivis Sheiko jusqu’à une table, pris une chaise et je m’assis, détachant une fois de plus mes armes et les posant le plus prés possible de moi. On ne sait jamais ce qui peux se produire dans un endroit où la boisson fait perdre toute raison, même à un agneau qui alors se transformerai en ours frisé et enragé.

«  Bon on commence par quoi ? La liste des fournitures à emmener ? Où l’itinéraire ? Non mieux nous faisons l’itinéraire pour chaque région et au fur à mesure nous listons les fournitures nécessaire. Les tentes sont d’ors et déjà notées. Si j’ai bien consulté la carte nous devrions suivre la Rivière Blanche jusqu’au Ruines du Nécra…à moins que vous ayez besoin de passer par Le Lac des Astres ? Ce qui nous ferait alors nous engouffrer dans la Forêt de Jade…qui si je ne me trompe point est plutôt sûre en cette période ? Sheiko ? Par là suite nous avons le choix, soit nous passons par les Montagnes de Zan, suivit d’une courte traversée de la Vallée Sereine, ainsi qu’un passage à la zone Nord des Montagnes de Zan…et après ce maudit bac à sable de neige… Qu’en dis-tu Sheiko, après tout le guide c’est toi ? Je n’ai fait que lister dans l’ordre de passage les régions…pour peu que cette maudite carte soit bonne…on dirait qu’un enfant la dessiné. »

Je fis signe à la serveuse de m’apporter une bière, puis une autre, et encore une autre, je voulais oublier le plus vite possible son sourire, ce sourire encré dans ma tête, je voulais le remplacer par une migraine affreuse. Je savais bien que cette attitude plus que déplacé ne serait pas aux gouts de Sheiko, enfin c’est-ce que je pense du moins.

Mais à cet instant, cela ne contait pas pour moi, pas plus que la serveuse qui hurlait sur un client pour qu’il arrête de lui toucher les fesses, et mon dieu avec un peu d’alcool ses fesses étaient à croquer. Non tout cela ne contait pas, ne contait plus, du moins jusqu’à ce que je reprenne mes esprits. Sheiko et Jill discutait entre eux, je me levais et me dirigé vers le bar, je saisis le tripoteur de postérieur et lui demandai de me céder sa place, ce qu’il fit, je m’assis et demandai un grand verre d’eau, une fois servis je me le jetai au visage, mes yeux étaient mordus par le froid de l’eau et la migraine commencé à me gagné, le sourire fut bientôt rongé par une multitude de sphère de couleurs se baladant dans mon esprit, je me levai et regagna ma place, passant une main dans mes cheveux comme à mon habitude.

Page 4 du dossier
Revenir en haut
Jill Skael

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 28 Mai - 20:11 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

Quelques minutes plus tôt...


« Tenez, ceci sera votre dernier recourt face à une créature bipède ou quadrupède se trouvant trop prés de votre arc, et beaucoup plus maniable que vos lames, elle vous sera aussi très utile si je viens à devenir fou et à vouloir vous tuer…ceci était une légère touche d’humour. Allons manger à présent…Sheiko je compte sur toi pour lui raconter notre chasse au vert du désert ! Vous verrez une histoire passionnante . »

La jeune fille saisi la dague, la soupesa et, satisfaite, l'attacha à un lacet sa cuisse, et passa devant Zowa.

"Tachez de ne pas devenir fou alors..." répliqua t-elle en souriant.

Elle sortie dans la rue et ajouta sur le ton de la conversation:

"Alors cette chasse au vers... ?"

A la Taverne...


La jeune Skael n'aimait pas trop les Tavernes, des endroits fermés et remplis d'ivrogne et de serveuses prête à se faire tripoter la croupe pour un pourboire. Non très peu pour elle, d'autant plus qu'elle n'était pas une adepte des... corps à corps, fréquent entre buveurs éméchés... Rajoutez à cela les mains baladeuse et les paroles grivoises, et vous comprendrez aisément l'irritation qu'elle peu ressentir dans ces endroits là.

Mais Sheiko et Zowa semblait plutôt dans leur élément, ce qui rassura la jeune femme. D'autant plus qu'il n'y avait guère de monde à midi, ce qui limitait le nombre de mauvaise rencontre.
Le trio s'installa à une table contre le mur, Sheiko adossé à celui-ci, ce qui ne l'avais guère étonné, et Zowa à sa droite. Quand à elle, elle resta debout, incapable de rester assise, dos à la porte qui plus est, dans un moment pareil. Elle s'appuya contre un des pilier qui soutenait la charpente, et laissa Zowa débiter son laïus sur l'itinéraire à emprunter....
Quelques minutes plus tard, celui-ci se leva, l'ivrogne, pour aller de rincer la gorge directement au comptoire.

"J'en connais un qui va avoir mal au crâne demain matin..."


Sans y prêter plus attention, la jeune femme s'assit face au guide, qui jusque là était rester relativement calme, beaucoup moins expensif que son compatriote, et lui fit par de ses inquiétudes:

"La présence de ce bandit m'inquiète. Je vous avouerais que je n'ai pas beaucoup de temps pour arrivé aux Plaines, et que le groupe de caravaniers est plutôt agressif envers les étranger. Je n'ai pas envie que de nouveaux problèmes viennent s'ajouter à ceux que nous avons déjà, autrement dis la traversé, les monstre et.... le manque de confiance" elle avait lâché ses derniers mots en jetant un coup d'oeil au Mercenaire qui revenait vers eux.

"Il serait plus sage que nous ne nous cachions rien. Enfin presque rien... Il y a des truc que je préfère ignorer" elle fronça le nez lorsque Zowa s'assit à coté d'elle, empestant l'alcool à plein nez.

La Taverne commençait à se remplir d'habitués, et quelques secondes après que la jeune archère ai terminé de parler, la porte s'ouvrit à la volé sur un homme imposant, dont l'armure de métal brillait sans doute plus qu'elle ne le protégeait. Celui-ci s'avança vers le comptoir, en bousculant les clients, et saisi la jeune serveuse par la taille. Il avait déjà l'air bien éméché pour un début d'après midi, et il faisait sans nul doute que ce n'était pas le premier bar qu'il écumait, lui et les deux acolytes qui le suivait.

Le colosse portait une hache, et un épée lourde à deux mains. Le second, plus nerveux et sensiblement plus grand, portait à la taille deux épées à une main, et un couteau de chasse. Le troisième, le plus petit, était armée de courtes dagues, et d'une faux légère. Sur leur poitrine brillait un écussons, celui de la milice de la ville...

Jill grimaça tandis que les trois hommes commençaient à invectiver le tavernier. Elle était trop jeune, pire c'était une fille, et elle ne pouvait rien faire, elle se contenta de les fusiller du regard, en jouant avec la corde de son arc...

[HRP: Désolée d'avoir mis tant de temps, comme j'ai pas d'inspiration vis à vis de la discussion, je vous introduit un petit combat pour les amateur du genre x) ]
Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Lun 30 Mai - 19:53 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

La chasse au vers... Une aventure des plus intéressantes à vrai dire. Je la lui contais rapidement, puis la renvoyait dans les bras de Zowa pour plus d'informations et de détails.


Ce dernier, parlons en d'ailleurs : Il commença bien le rendez-vous, nous exposa ses projets et ses réflexions, tandis que Jill préféra ne pas s'asseoir. Compréhensible. Ses dernières étaient relativement structurées, mais je ne pu m'empêcher d'exprimer mon désaccord :

"Si le but est de récolter des ressources, peu importe les dangers. Enfin, cela dépend du forfait pris par Jill ci-présente. Personnellement, je conseille l'itinéraire suivant : Nous partons plein Est, direction forêt de Jade. Si elle est dangereuse, une bonne organisation et un peu d'attention devrait nous permettre de nous en sortir. Une fois l'avancée maritime dans les terre passée, nous tracerons droit sur le lac des astres. Et si je veux bien participer à la récolte des ressources, il est hors de question que je tue des animaux pacifiques s'il ne nous servent pas à nous nourrir. Je pense d'ailleurs qu'il est inutile de faire de grosses provisions, si nous devons chasser de nombreux animaux.
Bref : Une fois atteint le lac, nous marcherons Est-Nord-Est, jusqu'à pouvoir atteindre les ruines en remontant plein Nord. Nous continuerons dans la même direction, et poursuivrons au Nord jusqu'à atteindre la rivière que vous pouvez voir ici. Nous irons alors droit sur la Partie Nord des Montagnes de Zan. Nous les traverserons du Sud au Nord et nous retrouverons alors dans les plaines gelées. Nous prendrons alors Ouest-Sud-Ouest en suivant le littoral de loin. Une fois que nous aurons retrouvé le fleuve, nous le suivrons jusqu'à plaine brumeuse, après quoi nous prendrons la direction des montagnes de Zan, mais la partie Sud, cette fois-ci. Nous devrons ensuite regagner le littoral afin de passer par la plage Lilyn pour y récolter de nouvelles ressources. Ensuite, lorsque tu auras tout ce qu'il faut Jill, nous reviendrons sur Lüh. Nous ferons peut-être l'autre partie de l'île une autre fois, si tu le désires. Cela vous va ?"


Pendant ce temps, le mercenaire si siffla de très nombreuses bières. Jusqu'à se lever avec difficulté tandis et prendre la direction du bar. Je le regardai partir d'un œil neutre, puis reportai mon attention sur la jeune demoiselle. Elle se confia à moi sans dissimuler son inquiétude :

"La présence de ce bandit m'inquiète. Je vous avouerais que je n'ai pas beaucoup de temps pour arrivé aux Plaines, et que le groupe de caravaniers est plutôt agressif envers les étranger. Je n'ai pas envie que de nouveaux problèmes viennent s'ajouter à ceux que nous avons déjà, autrement dis la traversé, les monstre et.... le manque de confiance"

Elle jeta ensuite un coup d'oeil à Zowa qui revenait, le visage dégoulinant d'eau, puis repris.

"Il serait plus sage que nous ne nous cachions rien. Enfin presque rien... Il y a des truc que je préfère ignorer"

Je réfléchis un court instant puis pris la parole d'une voix calme, ignorant le bruit qui emplissait peu à peu la taverne mais le couvrant toutefois :

"Il n'y a pas à s'inquiéter des bandits, ils forment un groupe organisé, mais il leur sera difficile de nous suivre durablement si nous anéantissons leurs escouades dès qu'elles s'approchent. Les caravaniers m'importent peu, nous ferons connaître mes décisions comme étant les votre et je me tiendrais à l'écart s'il le faut. Je n'ai pas besoin de nounous, que ce soit pour me nourrir ou pour survivre. Effacez ceci de vos soucis. Quand à la confiance, si j'admets qu'elle est de prime importance, nous ne pourrons l'instaurer tant que nous n'aurons pas fait montre aux autres de nos capacités. J'ai confiance en Zowa, je sais qu'il est apte à te défendre. Enfin, si tu es vraiment en danger, parce que là... Je me sais apte à me sortir de nombreuses situations. Mais de toi je ne sais rien, et il en va de même pour toi envers nous. Pour ma part, je n'ai aucun secret envers qui que ce soit, si le sujet concerne celui qui pose la question."

Pendant que je lui répondais, la porte s'était violemment ouverte, laissant pénétrer trois hommes. Malgré le taux manifeste d'alcool qui coulait dans leur veine, leur démarche et leur cuirasse signalait clairement qu'ils avaient fait du combat leur mode de vie. Le blason sur leur poitrine avait aussitôt confirmé mes soupçons : Ils étaient de la milice. Comme quoi, on embauchait vraiment n'importe qui ces temps-ci. Je les avais rapidement détaillés : Une brute à la hache, mais qui possédait également une épée longue, Un vicelard avec ses épées doubles et un dernier qui m'inspirait bien dans le rôle du sadique, au vu de la faux qui barrait son dos. Ils se dirigèrent cependant vers le bar et portèrent leur attention sur la serveuse. Cette dernière, cependant, ne parvint pas à se fixer sur cette pauvre dame seule et ils promenèrent leurs yeux sur la salle. Comme je le craignais, un éclat d'avidité illumina leurs prunelles lorsqu'ils aperçurent Jill et son air bravache. Quoi de plus excitant pour ces outres à vins qu'une jolie minette non consentante... Ils discutèrent entre eux et commencèrent à se décoller de leur barre.
D'une poussée, je fis glisser ma chaise vers elle et passait mon bras dans autour de ses épaules, tout en m'excusant à voix basse :

"Désolé d'être si familier, mais une demoiselle est moins attirante si l'on doit se prendre des coups pour... l'obtenir. Faites comme si vous m'appréciez. Enfin, dans les limites du raisonnable."

Du coin de l'oeil, je les vis marquer un temps de pause et se concerter. Mais je ne devais pas leur inspirer une grande frayeur puisqu'ils reprirent leur approche. La brute, manifestement l'égérie du groupe, s'appuya lourdement sur la table. Premier mauvais point. Et lorsqu'il ouvrit de nouveau la bouche, Ce fut pour brailler quelque chose à propos de la beauté de Jill et la douceur de sa peau. Mes oreilles avaient un peu de mal lorsqu'on les agressait de si près. Deuxième mauvais point.

Décidément, ils étaient vraiment mal partis...
Revenir en haut
Zowa Merkesh

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 30 Mai - 21:06 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

Dossier N°58
« Un bon rôti à 10 tsuris, un verre de vin à 5 tsuris, lorsque le client invite ça n’a pas de prix… »



Je venais à peine de regagner ma place qu’un trio tout aussi marqué par l’alcool que moi firent irruption dans la taverne…que dis-je « irruption » disons plus tôt qu’heureusement que la porte avait des gonds solides car leur carcasse de soulards aurait put la faire s’écrouler. Ils jetèrent tout d’abord leur dévolu sur la jeune serveuse qui eut plus tôt dans l’heure, le postérieur agressé par les mains baladeuses d’un ivrogne notoire, puis leurs yeux se posèrent sur Jill, mes yeux alourdis par les vapeurs d’alcool jonglés d’une personnes à l’autre et je ne mis pas longtemps pour entrevoir la suite des événements.

Je vis Sheiko passé son bras autour des épaules de Jill faisant mime d’être son conjoint…où son client à l’instant tout était affreusement vague, je vis les trois lascars venir dans notre direction et le fait qu’il fussent dans la milice ne m’impressionné guère. Je restai assis me tournant vers eux, tenant ma choppe de la main gauche et le dossier de mon siège de la main droite, je savais pertinemment que les prochaines secondes allaient être fatidique et que j’allai faire une énorme bêtise.

Le plus imposant des trois gardes regarda Jill se léchant les lèvres, comme s’il tentait d’enlevé les miettes de pain accroché à son épaisse barbe. Il s’accouda au mur et dévoila un sourire édenté et de multiples chicots, le charme dans toutes sa splendeur, pendant que ses deux comparses riaient tels des jeunes demoiselles pré-pubère lorsqu’un jeune noble leur faisait les yeux doux.

« Alors ma jolie on est venue avec ses deux animaux de compagnie ? Je vous propose de vous joindre à moi et mes nobles comparses pour nous adonner à une petite expérience purement « amical ». »

Je le vis approché sa main de l'épaule de Jill. Je me levai et le pire arriva, je lui assénai un revers de chope, et lui éclata mon siège sur la tête.

«  On ne touche pas mes clients ! Voila comment je les protège grosse outre à vinasse ! Pose encore ne serait-ce qu’un ongle sur elle et je te fait manger ton tabard !AVEC la cote de maille ! Me suis-je bien fait comprendre raclure de fond de barrique ? »

Le milicien se leva alors et je compris alors que son cerveau devait être atrophié ou pire…inexistant, il retira sa ceinture de cuir, l’entoura autour de sa main et son sourire s’effaça pour laissé place à un visage violet extériorisant la rage à mon encontre.

«  Tu veux te la joué à mains nues mon gros et ben…hips…tu vas voir ! Je suis ceinture multicolore de cassage de noisettes ! Viens…hips…je vais te faire danser ma belle. » J’en eut vite oublié ses deux camarades qui m’attrapèrent chacun un bras…

Page 5 du dossier
Revenir en haut
Garan

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 30 Mai - 22:11 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

" Tu pense l'appeller comment ? "

Garan garda le silence. Il regarda d'un air absent le petit bébé de quelques mois à peine qu'il tenait dans ses bras. Emmitoufflé dans une écharpe de laine bleu-grise, le bambin le regardait avec de grands yeux bleus, comme fasciné par le visage de son père. Il réagit quelques instants plus tard à la question de Rose.

" Je ne sais pas, je n'ai jamais été doué pour les prénoms... tu as une idée ? " demanda t-il en souriant du mieux qu'il pouvait.

Il tenait le bébé comme s'il s'agissait d'un vase hors de prix, ayant peur de serrer trop fort.

" Je ne sais pas... " commenca la jeune fille, qui devait avoir au mieux 16 ans. " Garan peut-être ? "

Il se mit à rire doucement. " C'est un très beau nom, mais je doute que ce soit une bonne idée. Je ne voudrais pas que ma paternité soit révélée aussi vite. "

Il se leva après avoir déposé le bébé qui dormait comme un bienheureux. Garan avait toujours été fasciné par cette propension qu'ils avaient à dormir en un instant, en toute situation. Alors qu'il se dirigeait vers la porte pour partir, comme à l'heure qu'ils avaient convenus, Rose l'interrompit.

" Dit, Garan... tu penses fonder une famille, une vraie famille, et t'installer un jour ? " demanda t-elle plein d'espoirs.

Il prit une grande inspiration intérieure. Ce qu'il allait dire promettait d'être dur, mais il le fallait. Mentir serait irresponsable.

" J'y ait bien réfléchi... et je pense que le jour ou je serais prêt et que je serais amoureux d'une femme, je me lancerait. "

Il ferma la porte, ne voulant pas voir le visage triste qu'allait sûrement arborer Rose. Il se maudit de son inconscience. Voilà le résultat lorsqu'on ne maîtrise pas ses pulsions. Il devait apprendre à se contrôler, et vite, avant que ca n'empire. C'était la seconde fois qu'il engrossait une jeunette. Il resta immobile, sur le pas de la porte. En bas, les bruits habituels de la taverne continuaient leur cours, mais...

Il tendit l'oreille. Il reconnu la voix avinée de plusieurs miliciens qu'il avait déja vu. Oh non. Pas une bagarre. Pas encore. Il descendit les escaliers, alors que le ton montait. Un homme était empoigné par deux autres, un autre intervint et... et... oh non, c'était tellement le bordel entre les personnes concernées qu'une description était inutile. Les autres clients de la taverne criaient, de rire et certains commencaient à parier. Le patron, d'un air calme, et parfaitement habitué, se baissa derrière son comptoir. Garan étant un habitué des lieux, il savait qu'il ne se mettait pas à l'abri, mais qu'il s'apprêtait à se saisir d'une grosse pioche. Bon, pour l'instant, ca ressemblait à une baston de poivrots de comptoir. Regard entendu avec le patron, comme pour dire "bon, j'y vais, encore."

Il s'approcha en marchant tranquillement, agitant les doigts de ses mains gantées. Au vu de l'attitude des protagonistes, les miliciens semblaient avoir provoqués la dispute, sûrement à cause de la belle femme blonde. Toujours les mêmes histoires. Vu leur état de sobriété, il était clair qu'ils se feraient étaler en beauté si la dispute continuait. Il vis toutefois d'un air inquiet qu'ils étaient lourdement armés, et que la situation allait dégénérer. Des poings, on en étaient déja venus aux chaises et aux... verres ? Heureusement, ils n'avaient pas tirés les épées.

Il s'avanca à pas de loups, et vit une ouverture. Alors qu'il s'apprêtait à avancer, il recula brusquement à cause d'un mouvement de recul. Avisant autour de lui, il saisit une chaise et la soupesa entre ses mains. Certes, frapper des miliciens à coups d'objets contondants étaient en général vite condamné, mais il y avait urgence. Il regarda l'aubergiste avec un air plein de peine, et ce dernier haussa les épaules. Un des combattants, un homme encapuchonnés, repoussa brusquement son adversaire en contrant un accrochage. L'ouverture parfaite. Garan leva très haut son arme et l'abbatit viollement sur la tête du milicien. Oh, pas assez fort pour le tuer, mais largement assez pour le mettre hors de combat un bon petit moment. Un des miliciens se retourna devant le vacarme et ouvrit grand les yeux en voyant Garan.

" Que... "

Il y avait des paroles plus brillantes pour commencer une rencontre, son adversaire ignoré lui colla un poing magistral et Garan termina le travail avec un dernier coup de chaise, avant de la laisser choir par terre. Il était temps que tout cela se termine avant que ca n'aille trop loin.
Revenir en haut
Jill Skael

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 4 Juil - 11:39 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant



    Jill n'avait même pas eu le temps de protester, que Sheiko l'avait entouré d'un bras, l'air protecteur, et que l'espèce de barrique l'avait invectivé avec classe et sobriété comme vous vous en doutez...

    « Alors ma jolie on est venue avec ses deux animaux de compagnie ? Je vous propose de vous joindre à moi et mes nobles comparses pour nous adonner à une petite expérience purement « amical ». »

    Nobles comparses ? Nobles com... Non mais on aura tout vu ! Ses doigts se crispère sur son poignard au creux de sa manche et elle fusilla le milicien du regard. Petit expérience, vu ce qu'il devait avoir dans le pantalon tu m'étonne que ça devait être petit !
    L'outre imbibé d'alcool posa une main pataude sur son épaule, et elle n'eut même pas le temps de lui faire ravalé ses chicots qu'un chope vient commencer le travail et une chaise le terminé. Pour ce qui est des dents, c'est fait.

    « On ne touche pas mes clients ! Voila comment je les protège grosse outre à vinasse ! Pose encore ne serait-ce qu’un ongle sur elle et je te fait manger ton tabard !AVEC la cote de maille ! Me suis-je bien fait comprendre raclure de fond de barrique ? »

    Le milicien ne semblait pas vouloir prendre en compte l'avertissement... Ou bien ne l'avait-il simplement pas compris et se mis en position de combat, si je puis dire...

    « Tu veux te la jouer à mains nues mon gros et ben…hips…tu vas voir ! Je suis ceinture multicolore de cassage de noisettes ! Viens…hips…je vais te faire danser ma belle. »

    Jill ne pu s'empêcher d'offrir un sourire mi-amusé, mi-reconnaissant au Mercenaire.
    A ce moment là, un garçon, sensiblement plus jeune que les autres assomma un des miliciens, le petit à la faux, tandis que Zowa se débarrassait lestement du gros tas aviné, le dernier n'eut que le temps de prononcé un pronom interrogatif assez mal choisit avant de rejoindre ses "potes" au pays des rêves bleu et des joyeux lutins...

    Jill dévisagea avec méfiance le jeune homme qui les avait aidé, non pas qu'elle soit particulièrement méfiante de nature non... mais rien dans son attitude ne laissait deviné un quelconque acte d'altruisme. Non, il ne les avait pas aidé, il avait aidé la taverne à retrouver son calme... Ce n'était qu'un détails, le résultat après tout était le même, mais pour Jill cette nuance donnait une tout autre couleur au tableau...

    Jeune, il devait avoir approximativement le même âge, en bonne forme sans aucun doute. Une physionomie somme toute agréable, mais quelque chose la gênait terriblement chez l'inconnu. C'est alors qu'elle croisa son regard, dur, il avait perdu la fraicheur propre au jeunes, endurcit par une vie rude, qui ne fait pas de cadeau... Elle fouilla dans ce regard sans rien y trouver, comme on remue une botte de foin pour y déceler une aiguille, comme on cherche sans savoir ce que l'on aimerai trouver...
Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Lun 4 Juil - 15:09 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

Encore une preuve que la bière n'affecte pas tout le monde de la même façon. Il s'agissait là de l'une des choses que j'appréciais le plus chez Zowa : peu importe son état, il n'oubliais jamais sa mission. C'est ainsi que le premier garde pu aller gouter le merisier du plancher. Sans attendre, je repoussais ma chaise d'un coup de pied, rejetai ma capuche d'un mouvement de tête et contournait la chaise de Jill, non sans marcher sur le corps étendu, d'une rapide succession d'appuis et me retrouvait face à un Zowa attrapé de chaque coté par les gardes.

L'action qui suivit aurait du faire l'objet d'une censure, mais il s'agissait de la chose la plus rapide et la plus efficace à faire. Je fis un pas en avant vers le garde de gauche, lui saisit l'épaule droite et lui posait une main dans le dos avant de l'attirer vers moi, mon genou remontant brusquement lui briser les noix. J'aperçus alors un jeune homme qui tenait une chaise derrière l'homme que je venais de mettre à mal. Je lui envoyai le garde d'un atemi dans le plexus et le laissait se faire exploser par la chaise. je me retournais juste à temps pour esquiver le poing du garde qui était tantôt étalé au sol. Il s'en fallut de l'épaisseur d'une ficelle pour qu'il ne me touche, autant dire que c'est peu ! Emporté par son élan, j'eus juste à m'effacer pour le laisser passer. je pris toutefois la peine de l'accrocher afin qu'il se retourne et soit déséquilibrer. Le nouveau venu n'eut plus qu'à l'envoyer une nouvelle fois au tapis. Pendant ce temps, Zowa parvint à se défaire de son dernier agresseur sans difficulté.

Une fois assuré que les trois étaient au sol, je calmais ma respiration et lâchais avec mépris :

"Bande de procrastinateurs. La prochaine fois, vous repousserez les rixes de taverne et la boisson et pas l'entraînement. Vous ne méritez vraiment pas votre poste de garde."


Pour moi qui avait fait parti de la milice, ces trois individus étaient une honte... se faire étaler aussi facilement, même après quelques verres. Le niveau des gardes avait vraiment baissé.


Je secouai la tête afin de me vider l'esprit, puis portait un regard critique sur le nouveau venu. Je le détaillais de haut en bas : Quelques chose dans son allure était choquant, un peu comme un contraste inattendu... Son physique en lui-même avait tout de celui d'un jeune homme plaisant et plein de vie, mais l'erreur se trouvait dans son regard. Il ne convenait pas du tout avec le reste du personnage, arborant une expression de dureté rare chez les gens aussi jeunes.

Instinctivement, je fus de nouveau sur la défensive. Je jetais un regard à Zowa et lui lançait d'un ton joueur :

"Et bien, je vois que ton art du combat alcoolisé n'a rien perdu de sa grandeur. ça va aller ?"

Je regardai ensuite Jill, qui, bien que ça ne m'étonnait pas beaucoup, était toujours assise. Un combat se déroulait autour d'elle, mais rien ne la gênait plus que ça. Je ne pus m'empêcher de sourire, le coin de ma bouche se relevant légèrement en secouant la tête, puis je perçus son regard envers le nouveau venu, confortant mes pensées. Je reportais donc mon attention sur le nouveau venu et mon visage redevint de marbre :

"Merci pour ton aide. Qui es-tu ?"
Revenir en haut
Garan

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 19 Juil - 21:22 (2011)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III ) Répondre en citant

"Merci pour ton aide. Qui es-tu ?"

Garan regarda son interlocuteur quelques instants, avant de répondre. Dans un geste brusque, mais plein de fluidité, il fit une semi-révérence ignorant totalement les gens qui regardaient le quatuor.

"Garan, pour vous servir! Désolé d'être intervenu dans votre dispute, mais il y aurait sans doute eu trop de dégats ! "

Il avait un air aussi poli que enjoué. Il n'avait jamais vu ces deux étranges personnages. Leur compagnon marmonnait des paroles incompréhensibles envers Garan, le mot "graubile" revenant souvent, sans que le jeune homme ne lui accorde l'ombre d'une attention. Il se pencha vers le corps inanimé d'un des miliciens, frissonnant en pensant aux ennuis que ces types avaient commis. Il le traîna doucement sur le sol, avant de le soulever sur ses épaules comme un sac de patates, portant l'homme pourtant plus lourd que lui. Il interrogea l'homme du regard.

" Pouvez vous m'aider ? Les types par terre n'attirent pas les clients... "

Il lanca un regard entendu avec le patron de la taverne, qui haussa encore les épaules. Il n'avait pas demandé d'aide à la femme, sans doute incapable, pour Garan, du moindre travaux de force. Enfin, femme... elle devait avoir à peu près son âge. Sur le moment, c'est tout ce qu'elle lui inspirait. Lorsqu'on vit au milieu des prostituées, on adopte rapidement un regard blasé sur la gent féminine...

Alors qu'il s'apprêtait à sortir avec son lourd chargement, il demanda poliment, mais de manière absolument neutre, plus pour faire la conversation qu'autre chose, ce qu'ils faisaient ici et ce qu'ils comptaient faire.

S'il devait se présenter devant le chef de la milice en lui annoncant la raclée de trois de ses hommes, autant donner quelques informations sur leurs bourreaux.

CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:56 (2016)    Sujet du message: Une mission de routine...pas comme les autres ( Partie III )

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Taverne Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com