Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Al'Akir, maître des Abysses

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Présentation -> Oubliettes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Al'Akir

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 18 Mai - 15:52 (2011)    Sujet du message: Al'Akir, maître des Abysses Répondre en citant

I) Identité
    Nom: Il ne possède point de nom
    Prénom: On le surnomme "Al'Akir", le maître des Abysses d'antan
    Sexe: Il n'a pas réellement de sexe, mais ce dernier est considéré par beaucoup comme un mâle, par sa carrure imposante.
    Élément associé: L'Eau

II) Caractère
    Calme et posé. Malgré ses apparences de caïd, ainsi que son surnom, Al'Akir est loin d'être une bête agressive, et ne sera docile que si on est soi-même docile envers lui. Son côté calme se révèle quand la panique sur terre ne provoque chez lui rire et distraction, du fait que pendant longtemps, il fut Immortel et jouissait de cette faveur. Lorsqu'il est posé, l'immense serpent des mers est loin d'être intimidant, hormis le fait que sa taille soit monstrueusement grande, et que ses dents ne cessent de grandir de jour en jour, Al'Akir est quelqu'un d'extrêmement placide, ce qui fait de lui l'une des créatures les plus énigmatiques des mers de jadis.

    Néanmoins, il n'oubliait pas qu'il était dans la jungle marine, et que, malgré sa compassion envers les choses et êtres de la planète créer par les Dieux, Al'Akir était un gourmet de haut niveau, et n'hésite pas à dévorer des milliers de poissons pour ne serait-ce qu'assouvir sa faim un siècle. Ne l'ai-je pas dit ? Si cet immense serpent marin ne dévorer pas toutes les créatures qui passaient devant lui, c'est qu'il était à la base un serpent, et en temps que tel, il suivait le régime comme les serpents terrestres, c'est-à-dire qu'il mange très rarement, en l'occurrence, une fois par siècle, mais si on compte le fait qu'un poisson qu'il avalait quotidiennement peser trois kilos, et qu'il en avalait mille par repas, il gagnait trois tonnes à chacun de ses repas, un chiffre tout à fait honorable.

    Mais nous nous éloignons, revenons en au sujet, son caractère. Il est vif d'esprit, mais malgré ses atouts de sagesse, il est extrêmement cupide : jamais vous n'arriverez à voler le repas de ce serpent et encore pire : vous ne pourrez jamais empiéter son territoire. Al'akir était sans aucun doute l'animal le plus impressionnant des Abysses, avant la colère des Dieux, il était donc sans crainte face à ses ennemis, de plus, à l'instar des autres animaux, il ne quitta jamais de territoire. Ce dernier s'étendait dans un rayon de cinq kilomètres et ça lui suffisait amplement ! Aujourd'hui, il a perdu tous espoirs dans son temple, seul et surtout faible...

III) Physique
    D'une dizaine de mètres de long, Al'akir était sans aucun doute réputé pour son physique hors du commun, il fut le champion et je le redis encore une fois, toutes catégories des Abysses. Dans un premier temps, ses vertèbres étaient d'une souplesse si intense, qu'il était l'un des seuls serpents au monde à pouvoir se mordre la queue ! Désolé pour ce manque d'humour, mais je suis un peu à court d'idées... Ah si, il avait des yeux magnifiques. Un grand nombre de marins en sont tombés amoureux, lorsque ce dernier les fixé intensément dans leurs petits yeux. La vision binoculaire du serpent des mers lui procuré un atout vital pour la chasse, sans oublier qu'il possède un odorat sur-développé : il pouvait sentir sa victime jusqu'à quinze kilomètres ! Il possède cinq nageoires dorsales, ainsi qu'une queue souple, lui servant de gouvernail. C'est grâce à tout cet armement qu'il pouvait atteindre des vitesses telles que soixante kilomètres à l'heure !

    Quant à sa couleur de peau, ou plutôt ses écailles, ça varie de temps à autres... Lorsqu'il faisait beau en surface, les écailles de Al'akir prenaient un bleu extraordinaire et quand une tempête s'était déclenchée, ses écailles commencèrent à se mouvoir doucement, pour prendre un beige inquiétant. (voir avatar) Et c'est grâce à ça, encore une fois, que Al'akir pouvait mieux chasser, en effet. Il ne quittait jamais les Abysses, mais, lorsque ses écailles devenaient beige, cela voulait dire que la tempête aller emmener des poi... pardon, de la nourriture. Et c'est lorsque que ses écailles sont les plus beaux, que ses mœurs de chasse ne pouvait être effectués dans de bonnes conditions !

    Parlons de sa gorge... Al'akir était un dragon serpentin, ou si vous préférez, une longue saucisse. C'était d'ailleurs grâce à ça qu'il était le meilleur de tous dans les fonds marins. Bien, donc il ne possède pas de gorge à proprement parler, juste un long corps, qui résonné à son envie, lui permettant d'émettre un cri à vous glacer le sang, jusqu'à vous rendre quasiment sourd ! Néanmoins, le gros point faible de Al'Akir, c'était sans aucun doute son ventre, car il suffisait qu'un prédateur ayant une puissante mâchoire lui morde jalousement tout le milieu de son corps, et s'en était fini pour lui !

    Il est à noter aussi ses grandes antennes pour attraper ses proies lorsque celle-ci lui échappe.

IV) Vie
    Histoire:Contrairement à ce que l'on pourrait croire, Al'akir n'est pas extrêmement vieux... il est juste... ancien. Il a plus de quinze milles ans, après, ça reste vague... d'ailleurs, c'est cet âge qui lui procure une grande vivacité dans ses mouvements omniprésents, ainsi qu'une grande sagesse. Quoi qu'il arrive, il était à la fois discret et puissant, ce qui était son deuxième atout principal après son agilité. Question défense, pour un adversaire de sa taille, il était quasiment dénudé... Hormis quelques esquives bien placées, il n'était guère à la hauteur pour pouvoir parer ou bien pour encaisser de puissants coups...

    C'est à un certain âge que la véritable histoire commença. Les demi-dieux s'étaient réunis (sans savoir que lui-même a été conçu comme eux, par les Dieux) pour faire un choix de la plus haute importance. Placide, il refusa clairement de créer une autre espèce capable de déclencher des guerres des plus catastrophiques et sans le savoir, il avait fait le choix le plus réfléchi de sa vie... Il s'endormit péniblement, contre un volcan mille pieds sous terre, pensif. Pensif à cette nouvelle espèce, qui serait sûrement plus intelligente qu'eux !? Foutaise, rien de cela n'était possible pour quelqu'un de son envergure : un demi-dieu. Il décida quand-même de regarder, un bon matin, l'arrivée des humains et il fut surpris. Pour la première fois de sa vie, il dut monter à la surface pour voir ce qui s'était passé et c'est alors que le grand conflit commença... L'espèce humaine, par milliers, empiétèrent son territoire ! Ils saccagèrent les rochers, pêchèrent tous les poissons qui s'approchèrent d'eux, jusqu'à ce que Al'akir atteigne son paroxysme en thème de vengeance : Il était devenu une mutation.



    Sa taille s'était décuplée d'une manière inexplicable. Il était immense, fort et puissant. Long comme un véritable dieu, il mesurait une centaine de mètres de long. (voir image postée) Sa rage était folle, ses écailles bleues comme les cieux et sa colère était sans aucune fin, sous le regard horrifié des hommes... Ils étaient en bateaux, tous armés d'épées, cimeterres et boucliers. Les vagues commencèrent à grandir, le ciel était devenu devenu nuageux, jusqu'à ce que la foudre frappe ses ennemis : l'homme. Il chargea, la tête la première, vers le premier navire. Il éclata aisément l'immense coque provocante qui gisait face à lui. La gueule grande ouverte, il dévora des bretteurs avec une rage folle, il massacra des navires entiers, tua des hommes et femmes, massacra des enfants, ainsi que des animaux à bord du bateau. Il fonça tête baissée vers le bateau principal, rempli de pirates enrageaient, qui avait soif eux aussi de vengeance..., qu'importe : sa fureur était sans fin... Il dévora le bateau, qui se fissura en deux parties. Il attrapa la partie avant dans sa gueule et la jeta d'une rare violence sur l'autre partie. Cette fois c'était fini pour les hommes de la mer : ils étaient tous mort. Ce n'est que trois heures plus tard qu'il se rendit compte de son carnage et à peine il eut le temps de regretter un fragment de son acte, qu'une seconde vague non d'eau mais d'homme se dirigé vers lui, il refusa catégoriquement de les détruire eux aussi : il se replia dans les Abysses.

    Il dormait, hanté par ses cauchemars, jusqu'au moment où des secousses perturbèrent sa profonde léthargie : c'était le signe du dieu Aqua, fou de rage, suite aux actes des demi-dieux, non pas celui d'avoir détruit l'homme, bien au contraire : celui de l'avoir conçus. Al'Akir avait beau la puissance nécessaire pour massacré des milliers d'hommes, face à un dieu, il n'avait quasiment aucune chance. Il n'avait qu'un seul chois : attendre. Quand le danger fut à première vue écartée, l'immense serpent des mers, qui avait gardé sa forme hors du commun, sorti de l'eau contre son grès, pour être mené jusqu'aux cieux, lui et les autres demi-dieux et c'est alors que l'ultime châtiment s'abattit sur les assujettis des Dieux : la destruction de leurs terres. Les abysses disparurent dans le néant sous des millions de tonnes de terre, qui à leur tour furent couvert de végétation brûlées et qui à leur tour, furent étaient par la pluie torrentielle qui inonda le monde... Par un sort inconnu, Al'akir fut amené dans un temple, un temple empli d'eau, où la paresse et l'ennui été les seules choses qu'on pouvait subir. Ce n'est que bien plus tard (car il a passé énormément de temps dans le temple), après avoir retrouvé sa forme initiale de dix mètres de longs, que la créature apprise que l'homme était revenu, plus noble, plus digne, moins évoluer. Et qu'il le voulait ou non : la mer et les Abysses n'étaient plus à lui et les seules choses à quoi il devait penser furent : Est-ce qu'un homme aurait pitié d'un serpent des mers ayant perdu tous pouvoirs, toute intimidation, tout charisme et est-ce que par un miracle éblouissant jadis, il lui donnera rédemption ?

    Telle est la question...

V) Hors Jeu
    ● Comment avez vous découvert ce forum? Top forum rpg.
    ● Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum? Excellent !
    ● Comment trouvez vous le design de ce forum? Pas mal.
    ● Avez vous lu le règlement? [bonne réponse]
    ● Avez vous vu le tchat? Maintenant ouais.
    ● Savez vous comment voter pour le forum? Ouep' !


Dernière édition par Al'Akir le Mer 18 Mai - 21:49 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 18 Mai - 15:52 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lilith

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 18 Mai - 19:53 (2011)    Sujet du message: Al'Akir, maître des Abysses Répondre en citant

Bonjour et bienvenue sur le forum !

Bon bon bon, encore une invocation. Ca commence à faire pas mal là ^^" Ce demi-dieu est ... gros. Comment vas tu faire pour le déplacer ??

Bonne réponse pour le règlement.

Citation:
Son côté calme se révèle quand la panique sur terre ne provoque chez lui rire et distraction
Moi pas comprendre. Manquerait-il un mot de négation quelque part ?

Citation:
Néanmoins, il n'oubliait pas qu'il était dans la jungle marine, et que, malgré sa compassion envers les choses et êtres de la planète créer par les Dieux, Al'Akir était un gourmet de haut niveau, et n'hésiter pas à dévorer des milliers de poissons pour ne serait-ce qu'assouvir sa faim un siècle.


Attention aux changements de temps ! Choisis-t-en un et n'en bouge plus s'il te plait (et cela vaut pour l'ensemble de ta fiche).

Citation:
Si cet immense serpent marin ne dévorer pas toutes les créatures qui passaient devant lui, c'est qu'il était à la base un serpent, et en temps que tel, il suivait le régime comme les serpents terrestres, c'est-à-dire qu'il mange très rarement, en l'occurrence, une fois par siècle, mais si on compte le fait qu'un poisson qu'il avalait quotidiennement peser trois kilos, et qu'il en avalait mille par repas, il gagnait trois tonnes à chacun de ses repas, un chiffre tout à fait honorable.


Citation:
de plus, à l'instar des autres animaux, il ne quitta jamais de territoire.
il ne quittait jamais son territoire plutot non ?

N'hésite pas à faire des phrases moins longues afin de rendre ton texte plus vif et et fluide.

Citation:
D'une dizaine de mètres de longs, Al'akir était sans aucun doute réputer pour son physique hors du commun, il fut le champion et je le redis encore une fois, toutes catégories des Abysses. Dans un premier temps, ses vertèbres étaient d'une souplesse si intense, qu'il était l'un des seuls serpents au monde à pouvoir se mordre la queue ! Désolé pour ce manque d'humour, mais je suis un peu à cour d'idées... Ah si, il avait des yeux magnifiques. Un grand nombre de marins en sont tombés amoureux, lorsque ce dernier les fixé intensément dans leurs petits yeux. La vision binoculaire du serpent des mers lui procurer un atout vital pour la chasse, sans oublier qu'il possède un odorat sur-développé : il pouvait sentir sa victime jusqu'à quinze kilomètres ! Il possède cinq nageoires dorsales, ainsi qu'une queue souple, lui servant de gouvernail. C'est grâce à tout cet armement qu'il pouvait atteindre des vitesses telles que deux-cent cinquante kilomètres à l'heure !


Bon ensuite j'ai un autre problème sur cette fiche. Il est trop. Trop puissant, "champion toute catégorie"; genre il peut snifer dans l'eau quelqu'un sur 15 kms (autant sentir du sang je comprendrais, genre comme les requins, mais sentir des odeurs dans l'eau autrement, je trouve ça fort); et faire une pointe de vitesse à 250 km/h. Est ce que tu te rends seulement compte de cela ...? Enfin peut être qu'il n'y a que moi qui ait un problème avec ça hein ^^"

Citation:
Quant à sa couleur de peau, ou plutôt ses écailles, ça varie de temps à autres... Lorsqu'il faisait beau en surface, les écailles de Al'akir prenaient un bleu extraordinaire et quand une tempête s'était déclenchée, ses écailles commencer à se mouvoir doucement, pour prendre un beige inquiétant. (voir avatar) Et c'est grâce à ça, encore une fois, que Al'akir pouvait mieux chasser, en effet. Il ne quittait jamais les Abysses, mais, lorsque ses écailles devenaient beige, cela voulait dire que la tempête aller emmener des poi... pardon, de la nourriture. Et c'est lorsque que ses écailles sont les plus beaux, que ses mœurs de chasse ne pouvait être effectués dans de bonnes conditions !


Citation:
Parlons de sa gorge... Al'akir était un dragon serpentin, ou si vous préférez, une longue saucisse. C'était d'ailleurs grâce à ça qu'il était le meilleur de tous dans les fonds marins. Bien, donc il ne possède pas de gorge à proprement parlé, juste un long corps, qui résonner à son envie, lui permettant d'émettre un cri à vous glacer le sang, jusqu'à vous rendre quasiment sourd ! Néanmoins, le gros point faible de Al'Akir, c'était sans aucun doute son ventre, car il suffisait qu'un prédateur ayant une puissante mâchoire lui morde jalousement tout le milieu de son corps, et s'en été fini pour lui !

Il est à noter aussi ses grandes antennes pour attraper ses proies lorsque celle-ci lui échappe.


Ton histoire maintenant :

Citation:
Contrairement à ce que l'on pourraient croire, Al'akir n'est pas extrêmement vieux... il est juste... ancien. Il a plus de quinze milles ans, après, ça reste vague... d'ailleurs, c'est cet âge qui lui procure une grande vivacité dans ses mouvements omniprésent, ainsi qu'une grande sagesse. Quoi qu'il arrive, il était à la fois discret et puissant, ce qui était son deuxième atout principal après son agilité. Question défense, pour un adversaire de sa taille, il était quasiment dénudé... Hormis quelques esquives bien placées, il n'était guère à la hauteur pour pouvoir parer pour encaisser de puissants coups...


N'oublie pas de mettre des majuscules à tes débuts de phrase. Mouvements omniprésents ?? Que voulait tu dire ?

Citation:
C'est à un certain âge que la véritable histoire commença. Les demi-dieux s'étaient réunis (sans savoir que lui-même a été conçu comme eux, par les Dieux) pour faire un choix de la plus haute importance. Placide, il refusa clairement de créer une autre espèce capable de déclencher des guerres des plus catastrophiques et sans le savoir, il avait fait le choix le plus réfléchi de sa vie...

Comment fait-il pour savoir comment l'Homme va évoluer dès le début ??

Citation:
Il s'endormit péniblement, contre un volcan mille pieds sous terre, pensif. Pensif à cette nouvelle espèce, qui serait sûrement plus intelligente qu'eux !? Foutaise, rien de cela n'était possible pour quelqu'un de son envergure : un demi-dieu. Il décida quand-même de regarder, un bon matin, l'arrivée des humains et il fut surpris. Pour la première fois de sa vie, il dut monter à la surface pour voir ce qui s'était passé et c'est alors que le grand conflit commença...


Citation:
L'espèce humaine, par milliers, empiétèrent son territoire ! Ils saccagèrent les rochers, pêchèrent tous les poissons qui s'approchèrent d'eux, jusqu'à ce que Al'akir atteigne son paroxysme en thème de vengeance : Il était devenu une mutation.
Choisis le sujet : espèce humain ou les humains s'il te plait ^^"

Citation:
Sa taille s'était décuplée d'une manière inexplicable. Il était immense, fort et puissant. Long comme un véritable dieu, il mesurait une centaine de mètres de long. (voir image postée) Sa rage était folle, ses écailles bleues comme les cieux et sa colère était sans aucune fin, sous le regard horrifié des hommes... Ils étaient en bateaux, tous armés d'épées, cimeterres et boucliers. Les vagues commencèrent à grandir, le ciel était devenu devenu nuageux, jusqu'à ce que la foudre frappe ses ennemis : l'homme.

Il fait parti des éléments Eau, sauf erreur de ma part, il ne contrôle pas ni la foudre ni les nuages.

Citation:
Il chargea, la tête la première, vers le premier navire. Il éclata aisément l'immense coque provocante qui gisait face à lui.
Un peu illogique. Comme tu as tourné ta phrase, il attaquerait le bateau qui giserait devant lui.

Citation:
La gueule grande ouverte, il dévora des bretteurs avec une rage folle, il massacra des navires entiers, tua des hommes et femmes, massacra des enfants, ainsi que des animaux à bord du bateau. Il fonça tête baissée vers le bateau principal, rempli de pirates enrageaient, qui avait soif eux aussi de vengeance..., qu'importe : sa fureur était sans fin... Il dévora le bateau, qui se fissura en deux parties. Il attrapa la partie avant dans sa gueule et la jeta d'une rare violence sur l'autre partie. Cette fois c'était fini pour les hommes de la mer : ils étaient tous mort. Ce n'est que trois heures plus tard qu'il se rendit compte de son carnage et à peine il eut le temps de regretter un fragment de son acte, qu'une seconde vague non d'eau mais d'homme se dirigé vers lui, il refusa catégoriquement de les détruire eux aussi : il se replia dans les Abysses.

Citation:

Il dormait, hanté par ses cauchemars, jusqu'au moment où des secousses perturbèrent sa profonde léthargie : c'était le signe du dieu Aqua, fou de rage, suite aux actes des demi-dieux, non pas celui d'avoir détruit l'homme, bien au contraire : celui d'avoir crée l'homme. Al'Akir avait beau la puissance nécessaire pour massacré des milliers d'hommes, face à un dieu, il n'avait quasiment aucune chance. Il n'avait qu'un seul chois : attendre. Quand le danger fut à première vue écarté, l'immense serpent des mers, qui avait gardé sa forme hors du commun, sorti de l'eau contre son grès, pour être mené jusqu'aux cieux, lui et les autres demi-dieux et c'est alors que l'ultime châtiment fut jeté de plein fouet sur les assujettis des Dieux : la destruction de leurs terres. Les abysses disparurent dans le néant sous des millions de tonnes de terre, qui à leur tour furent couvert de végétation brûlées et qui à leur tour, furent éteit par la pluie torrentielle qui inonda le monde... Par un sort inconnu, Al'akir fut amener dans un temple, un temple empli d'eau, où la paresse et l'ennui été les seules choses qu'on pouvait subir. Ce n'est que bien plus tard (car il a passé énormément de temps dans le temple), et après avoir retrouvé sa forme initiale de dix mètres de longs, que la créature appris que l'homme était revenu, plus noble, plus digne, moins évoluer. Et qu'il le voulait ou non : la mer et les Abysses n'étaient plus à lui et les seules choses à quoi il devait penser furent : Est-ce qu'un homme aurait pitié d'un serpent des mers ayant perdu tous pouvoirs, toute intimidation, tout charisme et est-ce que par un miracle éblouissant jadis, il lui donnera rédemption ?

Telle est la question...


Bon courage pour ta fiche et à très bientôt j'espère !


Dernière édition par Lilith le Mer 18 Mai - 20:23 (2011); édité 1 fois
Revenir en haut
Al'Akir

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 18 Mai - 20:12 (2011)    Sujet du message: Al'Akir, maître des Abysses Répondre en citant

Merci bien.

En ce qui concerne le déplacement de l'invocation, je pensais aux égouts de Lüh en attendant ma métamorphose. (dans longtemps sûrement)

Pour les mouvements omniprésents, je veux dire que Al'akir bouge tout le temps, même immobile sur lui-même, sa queue ou ses yeux bougeront.
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Jeu 19 Mai - 20:11 (2011)    Sujet du message: Al'Akir, maître des Abysses Répondre en citant

Bonsoir, je viens sur ta fiche comme tu me l'as demandé, il y a toujours des fautes ou des incohérences signalés par Lilith que tu n'as pas corrigé.

Citation:
Citation:
Son côté calme se révèle quand la panique sur terre ne provoque chez lui rire et distraction

Moi pas comprendre. Manquerait-il un mot de négation quelque part ?

Lilith a raison cette phrase n'est pas clair, de plus rire face à un évènement qui panique les autres ce n'est pas vraiment être calme, c'est plutôt être tordu ! Exposé comme ça, ce n'est pas qu'il est calme on a plutôt l'impression qu'il se réjouit que tout le monde s'agite et panique autour de lui, que ça l'amuse.

Citation:
Citation:
Sa taille s'était décuplée d'une manière inexplicable. Il était immense, fort et puissant. Long comme un véritable dieu, il mesurait une centaine de mètres de long. (voir image postée) Sa rage était folle, ses écailles bleues comme les cieux et sa colère était sans aucune fin, sous le regard horrifié des hommes... Ils étaient en bateaux, tous armés d'épées, cimeterres et boucliers. Les vagues commencèrent à grandir, le ciel était devenu devenu nuageux, jusqu'à ce que la foudre frappe ses ennemis : l'homme.

Il fait parti des éléments Eau, sauf erreur de ma part, il ne contrôle pas ni la foudre ni les nuages.


La plupart des fautes que Lilith t'a indiqué ne sont pas corrigé comme le "devenu devenu" les "pirates enrageaient".... Relis bien le commentaire de Lilith et tiens en compte, merci.


Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 28 Mai - 18:54 (2011)    Sujet du message: Al'Akir, maître des Abysses Répondre en citant

Bonjour Al'Akir, je passe sur ta fiche pour t'encourager à finir cette dernière =)

Ne baisses pas les bras, et j'espère que ce sont les examens qui te retiennent et non pas la flemme, ou la perte de l'envie de jouer ce personnage.

Bonne soirée =)


Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Jeu 14 Juil - 09:23 (2011)    Sujet du message: Al'Akir, maître des Abysses Répondre en citant

FICHE ABANDONNÉE ➔ Oubliettes


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:48 (2016)    Sujet du message: Al'Akir, maître des Abysses

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Présentation -> Oubliettes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com