Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
A-J Skael

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Présentation -> Présentation des humains -> Fiches Fantômes des Humains
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Jill Skael

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 7 Mai - 19:59 (2011)    Sujet du message: A-J Skael Répondre en citant

I) Identité.

Nom: Skael
Prénom: Aelys-Jill, dite AJ (prononcé Adji) ou Jill
Sexe: Féminin
Age/date de naissance: 19 ans, née le jour de l'année où le Soleil reste le plus longtemps dans le ciel.

II) Caractère

Le caractère d'A-J semble relativement simple à décrire: Ironie et bonne humeur sont ses maitres mots !
Mais si vous désirez la connaitre réellement, il vous faudra pousser votre curiosité un peu plus loin.

La jeune fille est en effet d'un constitution plutôt agréable, facile à vivre, ayant toujours le mot pour rire et une sacrée répartie. Grande flemmarde, elle est partisane du moindre effort et du "Pourquoi repousser au lendemain ce que tu peux faire faire par un autre le jour même ?". Eloquente et persuasive, elle est capable de vous retourner le cerveau par ses grandes diatribes enflammées, à vous faire penser que le noir est rouge et que le rouge est bleu ! Avide de légende et d'histoire, elle manie le langage comme personne, et ne se fait pas prier pour conter, autour d'un feu de camp, un de ses mythes dont elle a le secret... Sa deuxième passion reste le jeu. Grande parieuse, et amatrice de défis, elle jouera pour tout et pour rien, là ou on peut gagner gros, et perdre beaucoup. Capable même dans les situations les plus difficiles de trouver matière à parier, sur sa vie, ou celle d'un monstre.

Passionnée par le monde, qu'elle cherche à comprendre, elle a tendance à prendre les choses du bon coté, et à avoir le rire communicatif. Face à une personne mélancolique ou mal dans sa peau, elle le poussera dans ses derniers retranchements, pour lui faire comprendre que la vie vaut la peine d'être vécue, et que le voyage ne fait que commencer. Elle est guidée par ses sentiments et ses pulsions, ce qui fait d'elle une personne d'une grande générosité, qui s'emporte facilement.
Passionnée, elle fera tout pour défendre les causes qu'elle juge juste, en dépit de ce qui peut sembler raisonnable.

Jill suit aussi une philosophie de vie particulière. Elle ne souhaite dépendre de personne, et ne laisser personne dépendre d'elle. Considérant qu'elle entraverait sa liberté et celle des autres à trop vouloir se lier avec les inconnus. Sans attache et relativement solitaire, bien que sociable, elle évitera de se lier profondément aux gens qu'elle rencontre. Cependant, si la demoiselle vient à vous faire une petite place dans son coeur, que ce soit en amitié ou en amour, soyez bien sur qu'elle sera toujours là pour vous, et ira jusqu'à donner sa vie pour la votre. Avec les gens qu'elle n'appréciera pas, elle laissera toute retenue de coté, et peut faire preuve d'une grande hypocrisie, et d'une certaine... vulgarité. Sarcastique, elle sait appuyer là où ça fait mal, et retire un certain plaisir à voir l'autre blessé dans son amour propre.

Au delà de son caractère entier et légèrement tête brûlée, ceux qui auront accès à son âme y découvriront une de ses facette cachée, qu'elle a scellé au fond d'elle, en priant pour que personne ne la découvre. En faite, la jeune Skael sait faire preuve d'une grande maturité, voir d'une certaine gravité, et ne prend rien à la légère quoi qu'elle puisse faire croire. Désespérée de ne pas trouver de sens à sa vie, elle se soigne en essayant d'en donner aux autres. Perdue, cachant tant bien que mal cette étrange tristesse qui la ronge, comme l'Espoir au fond de la boite de Pandore, elle se raccroche à ses rêves pour ne pas sombrer...
Dans ses moments de lucidité, où la réalité lui revient en pleine face, elle peut rester silencieuse pendant des heures, à regarder l'horizon, sans le voir, à écouter le vent, sans l'entendre, à rêver sans jamais pouvoir se réveiller...

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'en bien ou en mal, Jill est une passionnée, aux réactions souvent vives et exacerbées, qui cachent mal une âme sombre et rongée par le chagrin...


III) Physique

La nonchalance qui se dégage de Jill l'enveloppant comme une aura, suffit généralement à marquer les esprits de ceux qui ont pu la croiser. Une sorte de fierté émane d'elle, de sa démarche légère et assurée à la fois. Sa peau basanée, témoigne d'une enfance passée près de la mer, son visage ne se départit jamais de son sourire. Celui-ci semble vous narguer, tordu en une moue ironique et facétieuse.
Ses yeux d'un bleu vert troublant comme les lagons des iles, vous défient sans cesse, vous sonde, se moquent de vous, cyniques et envoutants, parfaitement insolents.
Tranchant étrangement avec ses yeux d'océan, elle arbore une abondante chevelure blonde coulant au creux de ses reins en douces boucles indisciplinée parsemées de petites tresses terminées par une perle de couleur. Ces cheveux sont généralement rassemblés au sein d'une longue tresse lui battant les épaules, et tenu par un morceau de tissus noir.

Elle est le plus souvent vêtue d'un pantalon de cuir brun déchiré par endroits, et d'un débardeur de couleur crème, lui aussi, tout sauf en bon état... Un cliquetis de bracelets accompagne chacun de ses gestes, bien qu'elle sache se faire extrêmement silencieuse lorsque la situation l'exige. Son corps, élancé et svelte et parcourut d'une musculature fine et nerveuse. Quoi que loin de lui permettre d'effectuer de réels tours de force, cela lui confère néanmoins une grande agilité, et une souplesse peu commune. Cette légèreté lui permet une certaine rapidité de déplacement.
A la fois vive et endurante, A-J à le physique type d'un croisement improbable entre un chat et un oiseau. Une tache de naissance plus claire en forme de d'As de pique décore son épaule et tranche avec le doré de sa peau.

Elle porte à la hanche une paire de dagues simples, dont la garde est agrémentée d'un ruban de soie bordeaux. et a aussi en sa possession un arc de très bonne facture, en bois clair, parcourut d'arabesques sombre. Ses armes n'ont rien d'exceptionnelles, si ce n'est qu'elles sont jolies, et c'est déjà mieux que rien !


IV) Vie

Famille: Il ne lui reste qu'un père, Arwyn Skael, exilé en ermite dans une cahute en bord de mer, sa mère Nausicaa Skael est décédé à la suite d'une maladie infectieuse.

Histoire:

A-J, aussi loin qu'elle s'en souvienne, a toujours vécue à près de la Mer. Là où les vagues viennent mourir sur le sable et où le vent chante les terres lointaines, au delà de l'horizon.
C'est sûrement de là qu'est venue sa passion pour l'Inconnu, les territoires inexplorés, et pour les légendes aussi. Elle s'en souvient encore et elle vous le dira, sa mère lui racontait beaucoup de légendes, sur des terres par de là les mers. Des citées englouties par les flots, de monstres bah... monstrueux, attaquant navire et marins, des trésors échoués au fond des océans. Et parfois, lorsque l'orage grondait dehors, que les vagues se fracassaient contre les rochers et que les éclairs zébraient le ciel de leur lumière argenté, alors ses nuits là, sa mère la prenait contre elle, et lui racontait LA légende. Celle des demi-dieux, la Punition Céleste, les Temples, et la gloire de ceux qui libéraient ces entités condamnées à servir les hommes.
Bercée par la voix de sa mère, la petite Jill s'enfonçait dans un rêve peuplé de monstres et de magie, rêvant d'une gloire à venir.

Et comme toute les Légendes, elle rêvait que la sienne commence par "Il était une fois"...

D'ailleurs, Il était une fois, une petite fille pleine de rêves. Une petite fille qui volait de mats en mats, qui se couchait au creux des voiles, qui ramassait des coquillages et qui s'amusait à se jeter dans la mer du haut des rochers. Le soir, elle jouait avec les autres enfants, aux cartes, aux Pirates, ou aux Libérateur de Divinités ! Puis ils s'asseyaient autour du feu et écoutaient un adulte raconter ce qu'il avait vu, là bas, sur la mer...
Elle apprit à faire des noeuds, à chasser les oiseaux marins, à murmurer au vent... Elle apprit à aimer, à détester, à rêver aussi...

Plus tard, elle accompagna son père sur un navire, et elle y découvrit toutes sortes de choses. Les Forêts que l'on apercevait au loin, les Lacs, comme des Mers miniatures coincées au milieux des Terres, les Montagnes qui semblaient touchées le Ciel, et les villes, plus grandes encore que son village.
Agrippée au sommet du mât, s'élançant de filet en filet et d'écoute en driss et autres cordes, l'oeil vissé à la longue vue, elle découvrait le monde, son monde, avec ses yeux d'enfants... Elle tutoyait les nuages, parlait au oiseaux, narguait les poissons, et ouvrait les yeux...
Pendant son voyage elle se lia d'amitié avec beaucoup d'enfants de tout les coins de l'Ile d'Arcane, mais à chaque fois, il fallait repartir, il fallait dire Adieu.
Elle visita des places marchandes, la plus belle place, la Place de Lüh, les bruits, les odeurs, les couleurs, les textures ! Il fallait vendre, il fallait vivre, il fallait voir, écouter, puis raconter, apprendre, savoir, enseigner. Voyager.

Sa vie vous savez, c'était un tourbillon de couleurs et de sons, elle rêvait cette petite que ça ne s'arrête jamais.
Cependant, la vie se joue bien de nous, et le destin finit par abattre ses cartes. Alors qu'elle allait vers ses 13 ans, sa mère contracta une terrible maladie, une de celles qui viennent des iles, et dont on ne guérit pas. Son père rassembla sa maigre solde de marin et ils quittèrent le bord de mer, la plage et le vent, les rêves et sa vie d'enfant.
Ils déménagèrent à Lüh, là où des médecins compétents pourraient la soigner.
Ce furent deux années éprouvantes. Tout leur argent y passa.
Agile, et adroite, la jeune fille du vent finit par s'en remettre à Dame Chance, volant, pariant, pour faire vivre cette mère qui n'était plus que l'ombre d'elle même.

On pouvait voir, dans leur petite maison, un petit lit de bois. Et dedans, une forme blanche allongée. Amaigrie, livide, La Conteuse n'était plus rien. Et c'est notre petite fille qui parlait. Elle s'asseyait sur le bord du lit qui grinçait, lissant les draps sales de sa petite main fraiche, et elle parlait. Elle racontait le dehors, décrivait les rues, les maisons, les animaux. A sa mère qui délirait parfois, elle racontait les légendes qu'elle lui racontait autrefois, elle lui mentait aussi. Lui assurant qu'ils ne manquaient de rien, qu'elle s'amusait beaucoup ici, loin de la mer et du vent.
Mais ça a quelque chose d'injuste la Vie. Elle vous prend comme ça, vous la choyez, la chérissez, vous la méritez surtout, et elle, elle vous quitte. Comme ça. Peu à peu. Sans prévenir.
Il fallait voler pour vivre, mais ce ne fut pas suffisant. Et, un mois où le soleil reste haut dans le ciel plus longtemps que le reste de l'année, elle s'éteignit. Cette lumière, cette femme qui lui avait donné la vie.

Pour son père ce fut un coup dur, parfois, il croit la revoir. Nausicaa. Sa femme chérie. Il s'est exilé dans une maison, au pied d'une falaise, au bord de l'océan. Exilé à en oublier qu'il avait une fille, qui a maintenant 17 ans et des poussières. Et de la poussière sur le coeur.

Cette petite fille, elle a perdu le goût des choses. Car on ne mérite rien en définitive, pas même la vie, si c'est si facile de la perdre. Cette petite fille, elle rêve toujours vous savez. De voyage, mais pas le même qu'il y a 10 ans de cela. Vous l'avez peut-être vue, percher sur un toit à regarder le ciel, en demandant pourquoi...

Elle a quitté la Maison au bord de la Mer. Comme ça, sans bruit, sans prévenir personne, juste en fermant la porte derrière elle. Elle a regardé la mer, longuement. Puis elle lui a tourné le dos, comme on tourne une page...

Elle a pris sa revanche depuis. Sa revanche sur la vie. Elle rit aujourd'hui, elle vit. Elle est libre, et elle rêve encore... Mais au fond, bien au fond, elle a compris. On a rien d'autre que la vie pour soi, et elle ne nous appartient pas. Mais même quand on a plus rien, on peut la raconter, sa vie... Il nous reste toujours ça... Encore faut-il lui donner un sens. Un sens. C'est si dur, quand on se pose la question, lui a t-on jamais donné de sens ?
Elle rêve cette petite fille, du jour ou elle aura fini son voyage...
Un Voyage jusqu'au bout de la Vie...

Alors on tournerait la dernière page de son histoire, et là, en gros, en lettre d'Or, on pourrait lire: FIN.

Oui il y a des histoires comme ça qu'il reste à écrire, l'avantage, c'est qu'à défaut de leur donner un sens particulier, il nous restera toujours l'honneur d'être lu.

V) Autres

Métier: J'aimerai Sculpteuse d'Arc (pour compléter la panoplie d'armes proposées sur Arcane) si c'est possible ?
Signes particuliers: Une tache de naissance en forme d'As de Pique sur l'épaule gauche.
Rêve, ambition: Trouver un sens à sa Vie pour être définitivement Libre.

VI) Hors Jeu

Comment avez vous découvert ce forum? Via votre "forum-filleul"
Comment trouvez vous l'intrigue de ce forum? Très intéressante, j'ai hâte de le connaitre mieux =)
Comment trouvez vous le design de ce forum? Je t'avoue que je préfère le design de votre filleul, mais celui là est pas mal du tout ^^
Avez vous lu le règlement? Oui, en mangeant du chocolat, c'est très instructif ^^
Avez vous vu le tchat? Oui oui =)
Savez vous comment voter pour le forum?Oui x2


Dernière édition par Jill Skael le Sam 7 Mai - 22:10 (2011); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Sam 7 Mai - 19:59 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Sam 7 Mai - 20:09 (2011)    Sujet du message: A-J Skael Répondre en citant

Une fiche comme ça ça se mange sans fin ! Je sais que j'ai aucune autorité en la matière, mais j'approuve ! (En plus on a même pas de sculpteur d'Arc, c'trop bien !)
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 7 Mai - 20:46 (2011)    Sujet du message: A-J Skael Répondre en citant

Bonsoir et Bienvenue sur le forum !

J'aime beaucoup ta fiche, sur le fond il n'y a rien du tout à en redire ! Ça se lit vraiment très bien.

Sur la forme, il va falloir que tu corriges les fautes, elles sont faciles à trouver, en te relisant pense qu'avec "il/elle/on/ça" il y a toujours un T (enfin presque toujours) mais surtout pas un S, ni un AI tout seul. Attentions aux pluriels, j'ai vu un "les éclair", très facile à voir.

Il est tout à fait possible que tu t'occupes de faire des arcs, si tu m'envoies le nom et la description de ta boutique par mp je te la créerais. (si tu veux une boutique bien sûr)
Pour voter sur les topsites il suffit de cliquer sur les petits bouton de la page d'accueil toutes les deux heures (je précise car tu n'as pas répondu à la question ^^) bonne réponse pour le règlement.

Bon courage avec tes fautes !


Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 7 Mai - 22:19 (2011)    Sujet du message: A-J Skael Répondre en citant

C'est bon je te valide, BON JEU !


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:18 (2016)    Sujet du message: A-J Skael

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Présentation -> Présentation des humains -> Fiches Fantômes des Humains Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com