Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Grande Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Mer 23 Fév - 23:51 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Je poussai le lourd battant en bois et entrait dans l'édifice, repoussant mon capuchon de ma tête. Dès que la porte se fut refermée, l'infernal brouhaha qui régnait au-dehors s'interrompit. Un doux silence emplissait la salle, à peine dérangé par le doux bruissement des feuilles parcheminées que l'on tourne. Les allées se perdaient au milieu d'immenses rayonnages où se trouvaient d'innombrables livres. Je m'avançait d'un pas serein, promenant mon regard sur les quelques personnes présentent en ces lieux. Il y avait là de jeunes élèves venus procéder à des recherches pour un devoir, quelques vieux sages dégarnis étudiant d'anciens ouvrages, ainsi que de rares personnes, flânant ici et là, s'amusant à détailler les couvertures de nombreuses œuvres sans en ouvrir aucune. N'étant que rarement venu en ces lieux, je ne savait trop où chercher pour trouver l'objet de ma curiosité.

Je jetais un coup d'œil alentours, et aperçut alors, aux extrémités des étagères, des plaques d'acier gravées énonçant le contenu global des rayonnages qui les portaient. Je m'approchai donc à pas doux pour les lire, et suivit les allées en cherchant ce qui m'intéressait. Quand je tombai face à un écriteau portant la mention "montagne de Zan", je me stoppai net. Je ne savais absolument pas ce que je pourrai trouver sur ces étagères, mais je m'avançai néanmoins. je détaillais les lourds ouvrages aux reliures de cuir, tantôt écrites en lettres d'or et sophistiquées, tantôt en toute simplicité. Je déplaçait mon regard avec vivacité, effleurant les titres et les analysant, à la recherche de l'indication qu'il me fallait. Mes yeux se figèrent à la vue d'une œuvre recouverte de cuir brun et portant un titre long mais Ô combien alléchant : "Bestiaire scientifique et mythologique des montagnes de Zan".

je levai alors lentement le bras, savourant le plaisir de peut-être déjà toucher au but.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 23 Fév - 23:51 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 11:36 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Ariez ne travaillait pas dans sa boutique aujourd'hui, c'était son jour de repos. Alors, comme toutes les semaines, elle cherchait désespérément un moyen de s'occuper pour échapper à sa douleur. Le problème, c'est qu'elle ne trouvait jamais vraiment quoi faire, la ville lui semblait soudain beaucoup plus ennuyeuse, tout ce qui s'y faisait lui semblait sans intérêt, les passants lui semblaient tous rayonnants de joie, elle avait l'impression que toutes les boutiques fonctionnaient mieux que la sienne, le monde lui apparaissait comme une autre sphère, une autre dimension dont elle était exclue, elle, la malheureuse. En déambulant dans la ville elle finit par se retrouver dans la bibliothèque, elle eu un regard suppliant vers le bibliothécaire, c'était quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, Cobalt n'était pas revenu. Son sentiment de solitude s'accentua.

Elle parcourue les rayons, sans but, elle ne cherchait rien, elle ne trouverait rien qui lui semblerait satisfaisant de toutes façons, toutes les lectures qu'elle pouvait faire ici, qu'elle soit fantastique, historique, même romantique, ne ferait que lui rappeler qu'elle est seule et qu'elle est ici car elle s'ennuie profondément. Elle se dirigea vers un rayon, sans même regarder la catégorie, et prit un livre sans regarder le titre. En l'ouvrant, elle tomba sur un poème




Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
O ! Beauté ? ton regard, infernal et divin,
Verse confusément le bienfait et le crime,
Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques ;
De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
O Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
Si ton œil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! -
L'univers moins hideux et les instants moins lourds ?


Pourquoi fallait-il qu'elle tombe justement sur un poème qui lui rappelait dans le même temps que sa mère n'était pas humaine et dans un autre temps que son amour était inaccessible, et par dessus tout, le monde semblait décrit comme elle le voyait, hideux, pénible. Elle sentit les larmes lui monter aux yeux, elle regarda le titre du livre "Horreur et Extase". Ce livre était un recueil de poème, mais il était rangé dans la catégorie "Montagne de Zan". Tout comme Ariez, il n'avait donc rien à faire là. Pourquoi avait-il fallut qu'elle tombe sur le seul livre mal rangé capable de l'accablé autant, serrant le livre contre elle, elle alla se recroqueviller dans le coin que faisait l'immense étagère et le mur. Des bruits de pas dans sa direction se firent vite entendre, un homme apparu, mais il était concentré sur ce qu'il cherchait, à l'autre bout de l'étagère et il ne sembla pas la voir pour le moment. Cependant sa crise de larme ne sembla pas s'arrêter, et ses sanglots se firent plus audible, il ne tarderait pas à la remarquer. Elle avait des allures de fantômes, avec ses longs cheveux noirs tombants en cascade et gisants par terre, ses habits noirs, et son maquillage dégoulinant. Elle resta recroquevillé, espérant disparaitre.



Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 12:32 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Tandis que je me saisissais de l'œuvre, j'entendis un petit bruit saccadé, qui était non sans rappeler celui d'un sanglot. N'ayant rien notifié au préalable qui ait pu produire un tel son, je stoppai net mon geste et tournai la tête afin d'en découvrir l'origine. Je ne remarquais rien, jusqu'à ce que mon regard se pose sur un étrange tas noir, agité de petit mouvement sec. Comme une personne en pleurs.

A bien y regarder, Il s'agit en fait d'une jeune femme aux long cheveux noirs, coulant sur son corps vêtu, lui aussi, de noir et s'étalant au sol. Son visage, qui devait être assez joli en temps normal, n'était désormais qu'un masque de tristesse creusé de longs sillons noirs, mélanges de larmes salées et de maquillage. Elle serrait contre elle un ouvrage portant la mention "Horreur et Extase", l'un de ces titres abstraits dignes des poètes.

Je la regardais donc fixement, et je ne savais que faire. N'étant pas formé aux us et coutumes, je me voyais mal résoudre les problèmes de cette demoiselle. Il fallait que cela tombe sur moi, qui n'y connaissait rien. J'aurais bien été au préalable faire un tour au rayonnage de "la vie en société" afin de savoir comment faire, mais je ne pouvais cependant m'éclipser pour revenir plus tard. Et partir tout simplement n'aurait surement pas été très secourable. Je me décidais donc à m'approcher : Après tout, j'aurais au moins essayé.

Je commençais par desserrer mon étreinte du livre que je tenais, me promettant d'y revenir plus tard, puis le repoussai doucement en l'effleurant. Je m'approchai ensuite de la femme d'une démarche incertaine, mal à l'aise. Je m'accroupis ensuite auprès d'elle et tâchant de prendre une voix douce, m'enquis de son état :

"Tout va bien mademoiselle ?"

demandais-je avec sollicitude. Je me morigénais aussitôt : quelle question stupide, si tout allait bien elle ne serait pas effondré dans les profondeurs d'une bibliothèque à se vider de toutes les larmes de son corps. Je fixais ses yeux, d'un vert d'émeraude, et repris :

"Ou plutôt, qu'est-ce qui ne vas pas ? Comment se fait-il que vous soyez si mal en point, et seule ? N'y a-t-il donc personne pour vous soutenir dans votre entourage ?"


J'attendis une réponse en détaillant une nouvelle fois ce corps recroquevillé, comme si elle voulait se compresser encore et encore jusqu'à disparaître
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 13:17 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Cet homme qui se trouvait par infortune dans le même rayonnage qu'elle s'approcha. Elle enfouissait son visage dans ses bras posés sur ses genoux, étouffant ses petits sursauts, qui redoublèrent d'intensité quand il s'intéressa à elle en lui demandant si tout allait bien, effectivement cette question était assez inutile puisse que de toute évidence quelque chose n'allait pas chez elle. Elle releva ses yeux émeraude, apposant sur lui un regard presque suppliant, car d'un coté elle voulait qu'on l'aide, d'un autre coté elle suppliait qu'on arrête de la regarder comme ça, comme une pauvre jeune fille triste, d'un beau visage creusé par la solitude. Il rectifia sa question et lui demanda finalement ce qui n'allait pas, posant la question qu'il ne fallait peut être pas posé, à savoir s'il n'y avait personne qu'elle connaissait pour la soutenir.

Il y eut un moment de silence durant lequel elle tentait de calmer ses larmes, et de reprendre figure humaine. Elle essuya le maquillage qui dégoulinait sur ses joues avec un mouchoir prit de sa poche, elle tenta de parler mais les sursauts dus aux sanglots l'en empêchèrent, elle prit une grande respiration, essayant de trouver la force d'articuler, elle y parvint mais ses phrases étaient régulièrement interrompu par un sanglot :


"Si je croyais ... au destin, je dirais qu'il s'acharne sur moi. Il m'a... amené ici pour que... je me rappelle comme il m'a déjà fait souffrir."
Elle regarda le livre qu'elle tenait fortement, et le posa par terre, le fit glisser sur le sol d'un geste de main pour qu'il soit loin d'elle. "Mais je n'y crois pas, je ne peux... m'en prendre qu'à moi... Je suis dans ... cet état parce que je me suis laissée entourer des mauvaises personnes. Tout ceux... qui m'entouraient... m'ont fait souffrir... en m'oubliant."

Avouer ainsi qu'elle se sentait horriblement seule car il n'y avait plus personne autour d'elle prolongea ses sanglots, elle faisait pourtant tout son possible pour avoir l'air plus forte, essayant de stopper ses larmes, mais elle devait se rendre à l'évidence : elle était en cet instant faible et fragile.



Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 17:22 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Je la regardai faire de gros efforts afin de se contenir, aspirant de grandes goulées d'air pour adoucir ses sanglots. Elle put enfin prendre la parole, m'expliquant qu'elle ne croyait pas au destin, et que tout son entourage avait fini par la délaisser. je compris alors qu'elle était seule, et que c'est cette solitude qui l'avait à ce point éplorée. Je ne comprenais pas vraiment, moi qui m'étais habitué depuis longtemps à la solitude, mais il me semblait que la plupart des gens la fuyait. J'en conclus donc qu'il s'agissait d'un mal pour la plupart des gens, et cette demoiselle en faisait partie. D'après sa réaction, il me semblait que c'était ce livre, qu'elle avait repoussé au loin, qui avait réveillé ses tourments. Je me décalais donc de façon à le lui cacher, me mettant entre eux deux. Je me doutais que ce geste n'avait aucune véritable utilité, mais, sait-on jamais.

Une fois ceci fait... j'étais absolument perdu. Je ne savais que faire, comment remonté le morale de cette personne. du fait de mon décalage, je me retrouvais sur son coté. Ses sanglots avaient repris de plus belle, et je n'avais pas la moindre idée de la façon dont je pourrais les arrêter. Je repensai soudain aux petits Bibis égarés et effrayés que je trouvais jadis dans la forêt de Jade : je les serrai doucement contre mon coeur, afin que ses calmes pulsations se propagent en eux et apaise leurs frayeurs.

Sans plus réfléchir, je fis machinalement de même avec elle, l'entourant doucement dans mes bras et lui déposant la tête contre ma poitrine, tentant de lui transférer chaleur et réconfort :

"Si vous voulez, je veux bien tenter de vous aider à obtenir un environnement personnel stable et à gommer un peu les blessures de votre passé, bien que je ne le connaisse pas..."

Je restai ainsi quelques instants, respirant profondément, puis me souvenait qu'elle n'était pas un animal mais une inconnue, et que nous n'étions pas dans la forêt de Jade mais dans là grande Bibliothèque, un lieu publique. Je m'écartais donc d'elle, bafouillant quelques excuses maladroites en me frottant l'arrière du crâne :

"Euh... Je vous prie de m'excuser, je... je n'ai pas réfléchi sur l'instant. c'est quelque chose que je faisais... dans la forêt... vous savez les petits Bibis... En Jade... quand ils sont perdus..."

Je laissais mourir ma phrase, me rendant compte que mes explications s'empêtrait et ne signifiait rien pour elle. Je repris donc d'une voix douce mais ferme, en inclinant doucement la tête :

"Excusez-moi."
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Jeu 24 Fév - 22:02 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Elle sentait que cet homme était désemparé face à sa tristesse, qui ne le serait pas ? Les gens normaux fuit le malheur, ils fuient les gens qui ont l'air malheureux, comme par peur d'être contaminé. Cet homme semblait différent, il ne savait pas comment l'aider mais s'approchait tout de même d'elle, bien qu'il ne sache pas quoi faire ou quoi dire, il était là, et c'était déjà formidable. Ariez connaissait beaucoup de gens dans cette ville, qui voyant ce fantôme noir, se seraient enfouis pour éviter d'avoir à s'en occuper. Pourtant lui était bien là, près d'elle, on pouvait même dire aussi près que ce fut possible puisse qu'il la prit dans ses bras.

Elle fut extrêmement surprise, et ne put réagir. En temps normal elle l'aurait violemment giflé de la prendre ainsi contre lui, mais en temps normal elle ne serait pas en sanglot dans la bibliothèque. Il réagissait là comme il lui semblait qu'il devait le faire, il se montrait protecteur, formant autour d'elle avec ses bras une bulle qui la protégeait du monde extérieur. Cependant ses paroles furent complètement inadaptée. Sérieusement, quel habitant normal de cette ville la serrerait dans ses bras en parlant d'"environnement personnel stable" ? Ces mots semblaient sortit d'un manuel scientifique, psychologique peut être, dépourvu de tout réconfort, insipide. Elle pouvait tout aussi bien dire à Sheiko qu'elle le trouvait "socialement inadapté" les mots sonnaient pareils, sans saveur, insipide. Ariez sentait la respiration de Sheiko, elle entendait battre son coeur, elle sentait cette personne, bien vivante, près d'elle prête à l'aider. Cela lui fit un bien immense, elle se prit à rêver que ses bras qui la serrait était ce de son cher et tendre.

Il se détacha d'elle, l'arrachant à ce petit moment durant lequel elle ne se sentait pas seul, des larmes silencieuses roulèrent sur ses joues, alors qu'un instant avant dans les bras de Sheiko ses pleurs avaient cesser. Il bredouilla quelque chose qu'elle ne put comprendre, et finit par s'excuser.


"Non, non, ne vous excusez pas, votre étreinte est rassurante." Ne lui demandant pas son avis ni sa permission, elle se remit dans ses bras, le serrant fort contre elle. "Je n'ai jamais vu un Bibi. La foret ... trop dangereux toute seule, et ils nous repèrent facilement quand on est plusieurs."

Sa respiration s'apaisait, se calant sur celle de Sheiko, ses sursauts s'arrêtèrent, ses larmes de même, elle s'essuya à nouveau les joues, et se sentit plus en paix. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentit en paix à ce point, elle avait, en fait, horriblement besoin des autres, elle ne supportait pas la solitude, c'est ce qui la rendait si malheureuse.

"Je m'appelle Ariez."


Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 00:43 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Cette fois, ce fut mon tour d'être stupéfait. Incapable de bouger, le cerveau paralysé, je ne bougeais pas un muscle, me demandant comment j'avais pu en arriver là. Sans même y songer, j'avais réussi en quelques minutes à me retrouver les bras pleins d'une jeune et jolie femme, inconnue quelques instants auparavant. Il y avait cependant un détail non négligeable, c'est qu'elle était tout sauf rayonnante de bonheur. effondrée de solitude, il semblait qu'elle avait trouvé en moi une présence apte à lui ôter une partie de son fardeau. refermant mes bras sur elle, je sentais d'ailleurs que sa respiration se calquait peu à peu sur la mienne, tandis que ses sanglots s'apaisaient et que ses larmes s'asséchaient. je passai doucement une main sur ses cheveux de jais, puis lui dit d'une voix douce :

"Si vous le souhaitez... il ne m'est pas impossible de vous emmener voir un Bibi. En effet, je m'appelle Sheiko Shinigaru, et je gagne ma vie en organisant sur demande des excursions à travers l'île. Ce n'est pas très dangereux et cela pourrait vous permettre de soufflez un peu, de changer d'air, vous ne pensez pas ? d'autant que la forêt de Jade est mon lieu de prédilection, car c'est là-bas que j'ai grandit."

Je souris quelques secondes à l'idée de l'y voir se promener, l'imaginant au milieu des dangers qui roderaient malgré tout autour d'elle lors de cette hypothétique excursions. Puis je secouai la tête en me disant que ce n'était pas forcément le moment de rire, et m'enquis de son état :

"Allez-vous un peu mieux ?"
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 16:17 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Elle se blottissait contre lui comme une enfant fragile, c'est peut être ce qu'elle était, mais peu importe, l'important et que dans cette paire de bras inconnus, elle trouvait du réconfort, un apaisement depuis longtemps recherché, même si, elle s'en doutait, ce serait de courte durée (elle n'allait pas l'obliger à être constamment près d'elle, c'était insensé). Cet inconnu n'avait aucune raison de vouloir prendre soin d'elle. Il proposa de l'emmener voir un bibi, il se présenta et expliqua qu'il était guide. Elle n'écouta pas la suite de ses explications, sur le fait qu'il aimait aller dans la foret car il y avait grandit, elle se contentait de réfléchir. Elle qui cherchait une occupation, aller dans la foret de jade, pourquoi pas ? Voir un bibi, en toucher un peut être, mais il y avait des monstres dangereux aussi, des loups et des légendes sur les arbres qui mangent les voyageurs imprudents qui s'enfoncent trop loin dans la foret. N'écoutant pas son "allez-vous un peu mieux" elle bredouilla simplement :

"Mais ... je n'ai pas assez d'argent pour pouvoir payer un guide."

Elle le regarda avec de grands yeux inquiets d'avouer ainsi qu'elle était pauvre, en plus d'être triste. Les affaires ne marchaient pas très bien en ce moment, son visage accablé par le malheur n'était sans doute pas encourageant pour les clients, qui devait éviter à tout prix son armurerie. Elle se demandait si la générosité de cet homme serait telle qu'il puisse lui offrir une excursion dans la foret, en plus de lui avoir déjà offert son attention et sa présence.

"Mais, je peux vous offrir une arme en échange, j'en forge beaucoup en ce moment, ça me fait oublier mes idées noires."

On lui offrait une occasion de trouver comment occuper sa journée, de pouvoir prendre l'air et s'éloigner un instant de ses préoccupations, elle ne voulait pas rater cette chance.


Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Ven 25 Fév - 16:50 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Je ne pus m'empêcher de réprimer un sourire devant le regard qu'elle posa sur moi. Ses deux grands yeux de biches larmoyants étaient empreints d'inquiétude, sûrement de ma réaction en apprenant qu'elle était pauvre. On se serait cru dans une mauvaise pièce de théâtre, sur-jouée afin que les spectateurs la comprenne.

Cependant, ma mère, si elle ne m'avait pas appris à réconforter les gens, m'avait appris que l'on ne demande jamais d'argent en contrepartie d'une proposition que l'on fait à quelqu'un de triste. De plus, cela aurait été vraiment déplacé de ma part. Je secouai donc lentement la tête :

"Je ne vous l'aurait pas proposé ainsi si j'avais espéré une quelconque contrepartie, et j'ai assez épargné pour me permettre quelques heures de bénévolat."

Puis la regardai avec curiosité : un métier tel que forgeron nécessitait une grande force physique, et je me demandait comment un être aussi gracile pouvait développer la puissance nécessaire. Mais de toute façon, les armes forgées ne lui étaient pas d'une grande utilité. Son arme principale était son arc, et la seule lame qu'il utilisait était son couteau. Aussi son offre lui était-elle inutile, du moins pour le moment.

Il se posa alors une question : quand comptait-elle partir ? Parce que c'était bien mignon de faire du bénévolat, mais il avait encore une expédition dans les montagnes de Zan à préparer lui... Il fit un rapide calcul, puis un effort de mémoire, et décida qu'il aurait largement assez de temps pour l'emmener se promener et mettre au point les derniers détails de son excursion. Il lui posa tout de même la question, se préparant dans le même temps à se relever :

"Et quand souhaiteriez-vous partir ?"
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Sam 26 Fév - 19:16 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Il lui répondait qu'il n'attendait rien en échange de son geste, et parla de bénévolat. Ariez trouvait cette réponse inappropriée, déplacée même. C'était se comparer à une oeuvre t, les gens donnaient sans rien vouloir en retour si ce n'est la réussite de l'oeuvre, à savoir ici rendre Ariez heureuse. Seulement son oeuvre manquait de bénévole prêt à sacrifier leur temps pour redresser la barre.

Il continua en lui demandant quand elle souhaitait partir, elle n'eut pas beaucoup à réfléchir, non seulement parce qu'elle avait vraiment envie de changer d'air au plus vite, mais aussi parce qu'elle n'en aurait plus le temps les jours suivants
.

"Je n'ai du temps libre qu'aujourd'hui, il faut donc partir au plus vite, et je dois passer chez moi me changer, je ne peux pas aller dans la foret avec cette robe, et ce maquillage dégoulinant ferait fuir les monstres les plus sauvages, aucune chance pour moi de voir un bibi."


Elle eut un petit sourire forcé, parce que la situation l'exigeait : elle tentait de rire pour détendre un peu l'atmosphère, cependant pour qu'on comprenne bien qu'elle plaisantait, un petit sourire lui semblait de rigueur, alors elle se l'imposa.


"Je n'en aurais pas pour longtemps, vous souhaitez m'accompagner ? On peut aussi se donner rendez quelque pars en ville, si vous préférez, vous avez surement des choses à faire."


Il avait peut être des gens à prévenir qu'il s'absentait pour la journée, qui sait, même s'il avait l'air très solitaire, elle ne savait rien de lui et ne voulait pas le forcer à s'inviter chez elle.



Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Sam 26 Fév - 22:01 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Ainsi donc, il fallait partir aujourd'hui même... Décidément, ma rencontre avec cette demoiselle allait chambouler ma journée. Mais ce n'était pas bien grave après tout, rien ne me retenait puisque j'avais clos la boutique pour la journée. J'aurais même pu partir sur-le-champ s'il le fallait. Mais cette demoiselle devait aller se changer et ôter ces coulures de son visages. Force était de reconnaître que ce n'était pas une mauvaise idée... même si cela aurait pu faire un bon camouflage. Mais bon, elle pleurait, donc elle décidait.

Je l'écoutais avec un demi-sourire se risquer à de l'humour, et cela m'indiqua qu'elle allait mieux : une personne abattue ne songeait même pas à faire un blague. Je regardais son sourire et aurait pu le trouver beau, s'il n'avait été un sourire forcé. Mais c'était déjà un début.

Cependant, afin de ne pas perdre de temps à se chercher à travers la ville, je décidai, comme elle me le proposait, de la suivre. Je lui fit part de ma décision :

"N'ayant personne à prévenir, je pense qu'il serait bien plus aisé et plus pratique que je vous accompagne. Aussi vais-je accepter votre proposition."

Je me levais donc, ramassant au passage de la main gauche le livre qui l'avait mis en pleurs, et lui tendis la droite afin de l'aider à se relever. Puisqu'elle n'avait qu'aujourd'hui afin de se libérer l'esprit de ses tracasseries, il valait mieux ne pas perdre de temps.
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Ven 4 Mar - 19:55 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

(Excuse moi d'avance, nos deux personnages vont allez chez Ariez sans sortir de la bibliothèque, je n'ai pas vraiment envie d'ouvrir un topic dans lequel on ne postera presque rien alors je continue ici. Si ça te gène je peux changer !)

Il accepta de l'accompagner, elle en fut un peu réconfortée, il n'allait pas la laissait tomber, parce qu'il aurait très bien pu lui donner un lieu de rendez vous et ne pas venir, pour se débarrasser de cette pleurnicheuse, mais non, il semblait vraiment déterminé à l'aider. Elle ne s'était plus sentie soutenue comme ça depuis tellement longtemps qu'elle ressenti une sensation qu'elle ne reconnu pas tout de suite, du fait de l'avoir trop peu éprouvé : la gratitude.

"Merci. Je n'habite pas très loin."

Elle s'employa donc à "guider" le guide dans la ville, jusqu'à chez elle, soit dans l'armurerie. En apprenant qu'elle vivait là cela surprenait parfois les gens, puisse que c'était aussi son lieu de travail, cela faisait qu'elle passait ici des journées entières. Le rez de chaussé était bien rénové, les lieux étaient bien tenue par Ariez, propre et accueillant. Certaines armes travaillées par Ariez ressemblait plus à des œuvres d'art à exposer chez soi qu'à des armes pour combattre, mais c'est un peu ce qui faisait le charme de l'armurerie d'Ariez.

"Vous pouvez m'attendre ici ? Je ne vous connais pas encore assez pour vous laisser monter à l'étage."

Il penserait peut être qu'elle était folle de bien vouloir le laisser seul dans une pièce remplie d'arme mortel, mais pas de le laisser monter chez elle. En fait, elle ne voulait pas qu'il voit les murs prêt à tomber et les trous dans le plafond, il avait déjà sans doute assez pitié d'elle comme ça, pas besoin d'en rajouter. Elle se dépêcha et fila à l'étage, enfila une tenue plus approprié. Un pantalon large qui lui permettait de mieux bouger et une tunique argent et turquoise. Elle enfila quelque pièce d'armure, ce qu'elle ne faisait pas d'habitude, préférant avoir toute sa liberté de mouvement, mais elle considérait la foret trop dangereuse pour ne pas se protéger un minimum. Elle se refit une beauté, effaçant ses vilaines traces sous ses yeux, ne faisant qu'un fin trait délicat sur sa paupière, ce qui il faut le dire, sublimait son regard.

Elle descendit alors, comme métamorphosé, et retourna vers Sheiko.

"C'est mieux comme ça, non ?"





Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Dim 6 Mar - 15:12 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Alors que j'acceptai sa proposition, je vis poindre sur son visage une ombre de plaisir, me faisant ainsi savoir que j'avais pris la bonne décision. cependant, je m'en étonnai tout de même, car je ne pensais pas qu'elle fut à ce point esseulée. Je la suivis donc à travers les rues de Lüh, me laissant guider en direction de la rue commerçante. Au bout de quelques minutes, nous entrâmes dans une modeste échoppe dont les vitrines exposaient des armes rutilantes. Tandis que nous pénétrions dans le magasin, une salle aux murs couverts de lames en tous genres se révéla à moi. Du parquet sur lequel nous évoluions au verre protégeant les lames (ou les clients ?), tout était resplendissant, astiqué et étincelant. Il n'y avait pas le moindre grain de poussière en ce lieu, et je fus stupéfait du degré de propreté atteint. Je la regardais se diriger vers l'escalier puis l'écoutai m'enjoindre poliment de l'attendre en bas.

J'acquiesçai doctement puis, suivant son ascension rapide d'un œil, je portai l'attention de l'autre sur les lames qui meublaient la salle plus sûrement que les étagères. Évoluant en silence et en souplesse entre les armes, je vis défiler sous mes yeux nombres d'armes mortelles aux tranchants effilés. Admirant la précision de l'artisan, qui élevait sa discipline au rang d'art, je fus cependant troublé par certains modèles dont la qualification d'arme ne pouvait se justifier que par leur location, à savoir dans cette armurerie. Ces objets, couverts de décorations sur toute leur longueur, semblait plus destiner à parader qu'à défendre sa vie. Discerner le pommeau de la lame relevait de l'exploit et trancher du beurre avec revenait à un miracle. Délaissant ces gâchis de ressource et d'effort, je me dirigeai vers d'autres armes, à la fois plus simple et plus menaçantes. Tandis que les autres jouets semblait destinés à faire mourir l'adversaire de rire, ces lames-là appelaient la Mort. Certaines paraissaient même vibrer à mon approche, comme si elle détectaient la présence de chair tendre et sanguinolente dans les parages.

J'appréciai la finesse du travail exécuté sur une épée dont le socle proclamait qu'elle s'appelait "Durane" lorsqu'Ariez revint. J'entendis l'escalier craquer doucement sous ses pas et me retournai tandis qu'elle s'approchait de moi en me demandant mon avis sur les changements effectués sur sa tenue. Je restai un court instant sans voix puis, reprenant contenance, je lançais d'un air légèrement étonné, affectant un petit sourire :

"Où donc est passé Ariez ? Elle m'avait dit de l'attendre ici pourtant..."

En effet, cette dernière semblait être devenue une tout autre personne : Toute trace de maquillage dégoulinant fut supprimée, remplacées par un simple trait sur sa paupière, mettant ainsi ses yeux en valeur. Du moins je supposais que c'était le but. Abandonnant cette obsession de la gente féminine que je ne comprenais pas, je me penchai sur ses vêtements : sa robe noire avait cédé la place à un ensemble de turquoise et d'argent constitué de pièces lui permettant de bouger sans gêne. Le tout était recouvert de quelques pièces d'armure, qui lui ôterait une partie de la liberté de mouvement octroyée par ses habits mais lui procurerait une protection en cas de combat avec quelque monstre que ce soit, offrant ainsi un bon compromis entre protection et agilité. Adoptant la position du guide, je lui répondit d'un air critique et mécanique :

"Ce sera certainement plus pratique pour se déplacer en forêt, et vous pourrez peut-être même vous battre, si besoin est. C'est un bon choix."

Je gardai le silence quelques instants puis, sans savoir pourquoi, j'ajoutai doucement, délaissant le ton professionnel précédemment employé :

" De plus, vous êtes très jolie ainsi..."

Sans laisser le temps au silence de reprendre place parmi nous, j'enchaînai en désignant les armes "à fanfreluche" dans mon dos :

"C'est vous qui avez forgé toutes ces armes, n'est-pas ? Si tel est le cas, vous êtes très talentueuse, mais... pourquoi fabriquer des objets si... inutiles ? Je me trompe peut-être, cependant aucune personne sensée ne tenterait d'utiliser l'un d'eux pour défendre sa vie, je pense..."
Revenir en haut
Ariez
<!--01-->Admin

Hors ligne


Inscrit le: 13 Juin 2008
Messages: 4 031
Féminin Verseau (20jan-19fev) 猴 Singe
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Propriètaire de l'Armurerie
Invocation(s): Vaea
Annonce: HRP : Pensez à voter ;)
Double compte: Aucun !
Point(s): 1 321

MessagePosté le: Lun 28 Mar - 18:00 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Sa réaction fut assez inattendue puisse qu'il lui demanda avec un sourire ou était passée Ariez, elle répondit par un sourire, sans prononcer un mot. La vraie Ariez venait plutôt de revenir, élégante, prête à se défendre, à partir à l'aventure ! Celle qu'il avait rencontré avant n'était qu'une ombre d'elle même qui allait pleurer dans les Bibliothèques, ayant abandonné toute vision positive de son futur et se noyant dans ses problèmes. Le simple fait de changer de tenue, d'avoir des projets (même s'ils n'étaient qu'à court terme), de se sentir à nouveau rayonnante suffisaient pour le moment à effacer ses peines, elle ne voulait plus penser à autre chose qu'à la route jusqu'à la forêt. Et puis c'était un bon moment pour voyager, avec le retour du printemps revenaient le chant des oiseaux et la douceur du soleil.

Il ajouta que sa tenue était un bon choix, c'était plus pratique pour se déplacer en forêt, et elle pouvait aussi se battre s'il le fallait. Elle crut entendre qu'il avouait la trouver jolie ainsi, mais elle n'eut pas le temps de réagir qu'il enchainait sur une autre phrase concernant son armurerie. Sa remarque sur l'inutilité de ce qu'elle forgeait la fit sourire.


"Si ça ne risque de tuer personne c'est que je ne les ai pas forgé comme des armes mais comme des œuvres d'art, et l'art est inutile, alors, quelque part, elles accomplissent parfaitement leur rôle."


Elle lui sourit, elle était fière de toutes les armes aussi inutile en combat puisse t-elle être, certaines allié à merveille l'art et l'efficacité en combat, elle était la seule forgeronne à tenter d'ajouter autant d'esthétisme dans ce domaine, et elle l'assumait entièrement.

"Forger de jolies armes inutiles, je ne ferais que ça de mes journées si je pouvais en vivre, c'est ma passion, c'est mon art." Elle regarda avec nostalgie tout autour d'elle, puis s'adressa de nouveau à Sheiko : "Nous pouvons y aller."



Revenir en haut
Sheiko
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 13 Nov 2010
Messages: 351
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Guide
Inventaire: Arc long avec ses 23 flèches, dont 8 crênelées, dix shuriken d'acier, 2 fioles de poison, l'un brûlant, l'autre débilitant, et un couteau de chasse. Un katana long infligeant des dégâts de vent et résistant aux attaques élémentaires. 2 paires de crocs rou
Double compte: Shuryan/Kamaël
Point(s): 1 013

MessagePosté le: Ven 15 Avr - 01:12 (2011)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez] Répondre en citant

Je l'écoutai prêcher son amour pour l'inutilité de l'art et la joie qu'elle portait à sa création d'un air songeur. Cette déclaration m'évoquait un contraste plutôt saisissant avec la personne que j'avais croisé la matin même entre les rayonnages de l'illustre bibliothèque. Tandis que la jeune femme que j'avais alors eu sous les yeux semblait rayonner, son regard pétillant de malice, celle que j'avais croisé plus tôt n'avait été qu'une ombre aux couleurs diluées par une tristesse insondable.
Une œuvre d'art ayant la forme d'une arme sans en être... cela me semblait une étrange lubie, mais après tout, de tous les animaux que j'avais observé, le plus étrange était bien l'Homme. Ou la femme, dans le cas présent. Je me demandais toujours qui pourrait investir dans de tels objets, qui évoquaient la mort sans pouvoir la donner à part en trébuchant dessus, mais n'en laissait rien paraître. Je promenais une nouvelle fois mon regard sur les armes et songeait que, malgré l'importante quantité d'armes à froufrous qui ornaient les étagères, cette créatrice avait un talent certain... Il n'était pas impossible que je requiers ses services ultérieurement. Mais je n'en avais présentement aucune utilité, et je songeai qu'il était grand temps de partir. En écho à mes pensées, son attention se reporta de nouveau sur moi, après avoir regardé ses œuvres d'un air satisfait et légèrement absent -sûrement un élan de nostalgie- et elle m'annonça :

"Nous pouvons y aller."


Quatre mots clairs, nets et précis qui m'ôtèrent un poids de l'estomac, animèrent mon visage d'une intense expression de bonheur et firent accélérer les battements de mon cœur. Nous allions enfin quitter ces lieux de pierres afin de rendre visites aux puissances plus ou moins sauvages peuplant l'île. Je me déplaçais d'un pas léger vers l'entrée, ma joie semblant m'alléger au point que je glissai au-dessus du parquet, sans même l'effleurer. Dans un geste fluide et mesuré, j'ouvris la porte à la demoiselle et la lui tins ouverte, l'invitant à sortir de sa propre boutique. Un grand sourire ornant mes lèvres, je ne me rendis pas compte de l'impolitesse à laquelle je procédais tandis que je lui soufflais, d'une voix vibrante mêlant impatience et plaisir :

"Et bien, que faisons-nous encore là ? Après vous, mademoiselle."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:15 (2016)    Sujet du message: A la recherche d'information [Pv PRR avec Ariez]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Lieux de divertissement -> La Grande Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com