Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre]

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sousuke Sagara

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 7 Nov - 12:39 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

Sousuke était, comme toujours ou presque, en pleine vadrouille en plein coeur de la forêt, cette entité si complète et complexe, cette entité où paix et guerre ne sont qu'un seul et même concept. Sousuke était tout simplement dans un paradis parmis tant d'autres. Loin de la "civilisation" de l'unique ville de Lûh, ici seul le bruissement des feuilles voletant au gré du vent, le martèlement du sol par un bibi apeuré, ou encore le Silence absolu qui accueille sa compagne Solitude avec une telle chaleur que l'on pourrait presque parler de couple, c'est en ces lieux à la fois si loin et si proche des fastes et des horreurs des hommes que Sousuke errait, oui, il errait à la recherche ardue d'un compagnon animal avec lequel il pourrait si non converser au moins partager les moments de tristesses et de joies. Oh bien sur ils étaient là, les quelques autres parias mais aucun ne sortait vraiment du lot, aucun n'avait ce petit quelque chose qui fait que l'on dépasse la relation commerciale.

Non, son isolement avait duré trop longtemps et le dialogue même empathique serait préférable à la solitude pleine et entière qu'offre ces lieux. Oui, Sousuke n'avait eu de cesse de chercher cela mais jamais il ne trouva un compagnon animal. Un compagnon ce n'est pas juste un animal dressé, ce n'est pas juste un mouton que l'on utilise et protège, un compagnon est un être avec lequel l'on est en symbiose sans jamais prendre le pas de façon définitive autrement dis un égal au moins sur un certains nombre de points. Un compagnon reçoit davantage de respect que la bête de somme ou un cheval parmi tant d'autres. Cela revient à reconnaître que cet être existe en tant que tel et l'animal même stupide le comprendra. Il est aussi une chose qu'il ignorait...En général on trouve lorsqu'on ne cherche pas....

Sousuke resta ainsi dans ses pensées, pendant de nombreux tours de sablier, allant de l'avant sans vraiment faire attention, manquant parfois de trébucher de façon magistrale. Au fond il n'avait rien fait d'utile si ce n'est marcher encore et encore à tel point qu'il en avait mal aux pieds. Il dut donc faire halte et choisi un arbre auquel il s'adosserait. Ce dernier était massif et devait bien faire 4 mètre de périmètre aux bas mots, des mousses florissaient çà et là tandis que des champignons s'offrait le luxe d'une souche pourrie. Le sol était recouvert d'un mélange de feuille, de terre et de pierre, donnant une vision on ne peut plus naturelle des choses mais avant tout et surtout le soleil pouvait faire montre de toute sa splendeur et de sa chaleur en cet endroit dépourvu sur une bonne parcelle de tout arbre. Oui il s'était arrêté dans une clairière pour se reposer, laissant ses deux armes allongées sur le sol certes mais toujours à portée de main.

Ce cadre à la limite du paradisiaque eut raison de la vigilance de Sousuke qui finit par s'endormir dans un sommeil exempt de tout rêve. Un abîme sans fond tel était le monde psychique de Sousuke...Du moins en surface......Dans les profondeurs, bien au-dela des rêves et du semi-conscient, se bousculaient de très nombreuses idées, ses idéaux s'affrontant sans cesse pour prendre le pas plutôt que de chercher l'harmonie et l'équilibre et pas le moindre juge, pas la moindre règle pour mettre un halte là à tout ceci. Parmis toutes ces pensés tantôt d'une bonté sans égale tantôt d'une noirceur à faire pâlir de honte le plus vil des démons se trouvaient la liberté...Cette liberté qui contient en elle-même tant de bien et de mal cette liberté qui peut tant offusquer que flatter, cette liberté qui peut tant blesser que panser les plaies, cette liberté qui peut comprendre mais aussi nier, cette liberté qui peut TUER mais aussi SAUVER...Tant de contradiction dans une seule chose et pourtant cette idée ne bougeait pas dans ce tumulte où bien et mal se repoussait mutuellement où encore, lois et morale s'affrontait pour définir qui était dans le juste. Cette même justice en lutte interne pour pouvoir définir ce qui était et est ou non en accord avec elle...Dans tous ce fracas assourdissant dans tous ces contraires et ces contraintes se tenaient la liberté, impassible et immobile, ayant trouvée sa place et ne bougeant plus. Mais de l'extérieure Sousuke n'avait l'air que d'un homme grand et robuste avec deux armes près de lui mais d'un homme faisant preuve d'une insouciance sans borne pour s'endormir, même en plein jour, dans une forêt non sans danger.
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Dim 7 Nov - 12:39 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Pearla

Hors ligne


Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 452
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Chasseuse
Invocation(s): Kohaku, Dagnir
Double compte: Lénèra
Point(s): 390

MessagePosté le: Mer 10 Nov - 19:49 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

Ce jour là Kiniada avait insisté pour une petite promenade en forêt, n’ayant pas trop de choses urgentes à faire, Pearla accepta – de toutes manières si elle refusait, elle y aurait été contrainte, elle cédait toujours aux caprices de sa chienne- . Il lui fallait bien quelques heures pour apercevoir les quelques arbres qui indiquaient que la forêt n’était pas loin, mais la beauté naturel et le plaisir incessant que trouvait la jeune chasseuse en parcourant la dangereuse forêt l’incita à faire un petit détour pour satisfaire les désirs de sa chienne.

Le soleil posait sur elle la douceur de ses rayons, accompagné d’un léger vent faisant virevolter ses cheveux. C’était un temps idéal pour une petite balade, elle prit donc le chemin de la forêt à la plus grande joie de Kiniada.

Le chemin qui conduisait à cet endroit hostile parsemé de dangers était en général désert, après près d’une heure de marche, la jeune femme n’avait rencontré qu’un seul vagabond qui errait visiblement perdu dans ses pensées. Après avoir fait quelques pas, plus personne n’était dans son champ visuel et pourtant un cri de souffrance se fit entendre, lui glaçant le sang, elle s’arrêta nette. Après quelques secondes qui paraissaient être une éternité, elle reprit enfin ses esprits et chercha à identifier la source du bruit sous le regard attentif de Kiniada. Elle courut à en perdre haleine vers l’endroit d’où provenez le cri suivit de sa chienne…

Sang et pleurs, c’était là l’atmosphère qui l’entourait. Son regard se porta sur un enfant qui pleurait dans les bras d’un homme qui paraissait être d’un certain âge puis sur une femme haletante, criant et couverte de sang qui rendait certainement son dernier souffle dans les bras protecteurs de son époux, s’était sans doute la mère de ce nouveau né. Pearla tenta d’intervenir, il ne fallait pas s’y connaître en médecine pour constater que la femme avait perdu trop de sang, aussi elle ne pouvait plus faire grand-chose pour la sauver. Dans un dernier souffle, c’était le nom de sa fille qu’elle murmura, abattue et morte de fatigue, trop blessée pour survivre. La vie de cette dame s’éteignit ce jour là sous le regard emplit de chagrin de son époux alors qu’elle donnait vie à un autre être qui avait cru bon de prouver par ces innombrables cris qu’il était, quand à lui, bien vivant. Pearla quelque peu choqué par ce spectacle tout à fait inattendu ne put articuler un seul mot…

La jeune femme jeta un dernier regard à l’enfant puis à la défunte mère et enfin posa son regard sur le père, ayant appris les bonnes manières dès son plus jeune âge, elle dit d’une voix qui laissait paraître une pointe de tristesse :


- Toutes mes condoléances monsieur, j’aurais aimé faire quoi que ce soit pour votre femme mais on ne pouvait plus rien faire, elle avait perdu beaucoup trop de sang. Si vous avez besoin d’aide pour rentrer au village le plus proche je me porte volontaire pour vous y accompagnez.


Ce dernier encore sous l’émotion de la perte d’un être chère se contenta d’hocher négativement la tête, quelque peu étonné qu’une inconnue leur offre ce service. Pensant qu’elle ne devait pas plus dérangé cette petite famille en deuil, elle s’éloigna jetant un dernier regard furtif au nouveau né.
Même Kiniada qui n’avait pas pour habitude de rester silencieuse en compagnie d’inconnue, respecta ce moment, comprenant ce qui était arrivé…

Pearla revoyait encore la femme morte dans les bras de son époux alors qu’ils dépassaient les premiers arbres qui constituait le début de la forêt. Pour la première fois depuis plusieurs heures elle reprit contact avec la réalité et constata que sa chienne la suivait toujours sans un mot. Elle lui sourit chaleureusement et posa un genou à terre pour caresser la peau qui se trouvait derrière son oreille, lui arrachant quelques cris de plaisirs. Elles continuèrent donc leur route dans une ambiance un peu plus chaleureuse et s’enfoncèrent dans la forêt. Kiniada ne manqua pas d’exprimer sa joie, courant dans tous les sens, incitant sa maîtresse à accélérer le pas pour ne pas la perdre de vue.

La jeune chasseuse constata au bout d’un petit moment que sa chienne s’était immobilisé devant un arbre, voyant que sa maîtresse avait l’air étonné, elle se mit à aboyer, la jeune chasseuse accourut et visiblement elles n’étaient pas au bout de leurs surprises, un jeune homme sommeillait contre un arbre dans une forêt qui était parsemé de dangers mais que Kiniada ne manqua pas de réveiller avec ses aboiement incessant. La situation était plus ou moins amusante ce qui arracha un sourire à Pearla.



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sousuke Sagara

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 11 Nov - 14:48 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

Le tumulte intérieure de Sagara continuait toujours aussi tonitruant toujours aussi massif lorsqu'il fut balayé d'un seul coup...D'un seul coup le monde intérieure s'effondra comme si des fondations invisible avaient cédées laissant peu à peu place à un bruit...un bruit qui prenait de l'ampleur et du caractère qu'étais-ce ?...Lorsque le son devint enfin clair et surtout très fort il était réveillé...guère en sursaut mais réveillé. Ouvrant lentement les yeux tout en levant la tête dans la direction du vacarme qui l'avait tiré de sa torpeur mortelle...un chien se tenait là...Mâle ou femelle ? Quelle importance ? Se frottant un oeil d'une main tout en prenant ses armes de l'autre, il entreprit de se lever avec l'énergie du somnolant sans la moindre peur de l'animal qui continuait ses inlassables aboiement. Dans un accès d'agacement il s'exclama.


- " oh mais FERME là ! "

Ce n'est qu'une fois debout qu'il vit la jeune femme, habillée plutôt....léger elle n'avait pas l'air à ses yeux d'une combattante émérite et pourtant un point piqua Sousuke au vif : elle portait un fourreau...De petite taille certes mais un couteau quand même ce qui signifiait qu'elle savait au moins chasser et peut-être même se battre. Elle ne l'avait cependant pas attaqué durant son sommeil ce qui semblait signifier qu'elle ignorait qui il était et il put donc en conclure qu'il ne risquait pas grand chose. Il remit son katana à son coté droit et son wakizashi à gauche tout deux en travers de la ceinture. Ce n'est que lorsque ce fut fait et après encore une dizaine de seconde nécessaire à son esprit pour être bien clair qu'il s'adressa à la jeune rose aux épines lui faisant maintenant face sur un ton peu avenant.


- " Puis-je savoir pourquoi m'avoir réveillé ? Nous sommes en plein jour je ne risque pas de me faire mordre par un oroboro. "

Il savait qu'il n'était pas spécialement gentil en parlant de la sorte mais le réveiller avec l'aide d'un chien n'avait rien de respectueux non plus. Sousuke attendait donc la réaction de la jeune femme aux habits bien...naturels. Oui cette tenue si elle ne le déstabilisait pas avait l'excellence de l'intriguer. Ce n'est que lorsque cette remarque lui frappa l'esprit que le reste vint avec aisance : Qui était-elle ? Une femme combattante au visage de glace accompagnée d'un chien certes mais qui pouvait-elle bien être ? Après tout il ne l'avait jamais rencontrée ou alors il ne s'en souvenait tout simplement pas...Quoiqu'il en soit sa sieste était terminée qu'il le veuille ou non...Et ça...Ça l'embêtait vraiment...Bien plus que les éventuels problèmes que pourrait lui apporter une dispute avec la jeune fille...Sur le moment il s'en fichait, il aurait juste voulu roupiller un peu plus...Oui...Roupiller avec un grand R...

[ Remise de la couleur normal ! ]


Dernière édition par Sousuke Sagara le Mar 23 Nov - 15:19 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Murasaki

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 12 Nov - 03:37 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

Clair était la lueur du jour qui titillait les yeux de Murasaki, celui-ci se réveillant de sa sieste matinal, étendu sur l'herbe fraiche du matin. Il porta sa main a sa tête, celle-ci résonant de douleur. Il avait peut-être un peu trop bu la veille, même si ce n'est pas en son habitude. Il avait du camper dehors, comme à son habitude depuis qu'il est arrivé à Lûh, car il est dépourvu de demeure pour l'instant et dois vivre de chasse constante. C'est pour cette raison qu'il passe la plupart du temps dans la forêt. Pourquoi s'éloigner de sa source d'alimentation?


Il s'étira au sol et se leva, prit son épée et la porta avec effort à son dos, manque d'énergie surement et baillât avant de partir lentement pour aller chasser. Il erra dans la forêt en regardant la verdure magnifique, un arbre par ci, des buissons par la. Aucune trace humaine, aucune dévastation. Seulement la nature. Seulement la beauté. La lumière reflétait sur un lac, donnant une apparence magnifique à celui-ci. Murasaki ne put s'empêcher de s'y arrêter pour en boire une gorgé et rafraichir son visage, le réveillant finalement.


Il sortit un livre, un roman qu'il avait acheter avec le peu d'argent qu'il lui restait, et reprit à la page ou il l'avait laisser. Page 128. Paragraphe 2. Ligne 4. Cette page est garder par un petit signait de couleur bleu ciel, auquel est accroché une ficelle jaune.Il se concentra dans son livre et continua à marcher, ne tenant plus vraiment a chasser, mais plutôt à savoir la suite de son roman. Il continua à marcher, plonger dans son roman, quand quelque chose captât son attention...



Un chien jappait au loin. Murasaki leva les yeux et ferma son livre. Le bruit venait de plus loin, mais il décida d'y jeter un coup d'œil. En s'approchant de plus près, il aperçu enfin le petit animal, un petit chien. Derrière lui se dressait une jeune femme, habillé légèrement. Même d'aussi loin, il put apercevoir qu'elle portait une arme, un couteau, soigneusement rangé dans un fourreau. Un cri venant de l'arbre se fit entendre.


- " oh mais FERME là ! "

Il sembla continuer de lui parler, mais d'où il était, le jeune chasseur n'entendait point. La jeune femme n'avait pas encore répondu que Murasaki se rapprocha prudemment, remarquant l'homme était lui aussi armé. Il ne dit rien, mais appela le chien qui vint lui lécher la main, et il fixa les deux étrangers ...


Ps: Désoler du retard ^^''
Revenir en haut
Pearla

Hors ligne


Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 452
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Chasseuse
Invocation(s): Kohaku, Dagnir
Double compte: Lénèra
Point(s): 390

MessagePosté le: Ven 12 Nov - 19:10 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

L’expression du visage de la jeune femme passa d’un air amusé à la limite de la moquerie tout en restant respectueuse à un visage neutre n’exprimant aucune émotion mais ses yeux trahissaient l’air qu’elle voulait se donner. En effet, en son fort intérieur la réaction violente de l’homme au kimono blanc ne lui plaisait guère d’autant plus que cela ne ferait qu’attiser la colère de sa chienne qui n’aimait pas qu’on lui manque de respect. Elle jeta un regard aigu à l’homme avant de le contourner pour se diriger vers Kiniada puis posa un genou à terre afin d’essayer de calmer sa chienne qui n’avait qu’une envie, sauter au coup de cet insolent.

Elle sentit le regard de l’homme se poser sur son corps et en conclut qu’il la dévisageait, puis des petits bruits métalliques d’une arme qu’on rangeait dans son fourreau se firent entendre. Pearla se releva et lui fit alors face…

- " Puis-je savoir pourquoi m'avoir réveillé ? Nous sommes en plein jour je ne risque pas de me faire mordre par un oroboro. "

Le ton qu’employait ce petit arrogant ne lui plaisait pas du tout, et pourtant elle n’en fit rien paraître, en apaisant sa propre colère elle éteignait un feu, si elle l’avait laissé s’exprimer elle aurait été la première à périr de part ses flammes. La jeune femme avait apprit à ne sous estimer personne, elle ne savait donc pas quelles conséquences cela aurait si une dispute, qui virera certainement au combat singulier venait à se produire. Bien que le fin visage, et le corps élancé de l’homme ne semblait pas faire de lui un féroce adversaire. Elle se fit guerre pour contenir sa colère et son mécontentement pour enfin répondre à son interlocuteur d’une voix neutre :

- Pardonnez le comportement de ma chienne qui n’aurait certainement pas dû interrompre votre sommeil, encore moins vous accordez de l’importance. Je suppose qu’un homme sommeillant en pleine forêt avait dû l’intriguer, et pour attirer mon intention elle avait dû user du seul moyen à sa disposition soit les aboiements. Vous m’envoyez vraiment désolée si elle a vous dérangé…

Elle s'interrompu en voyant sa chienne passer juste devant elle, Pearla la suivit du regard, Kiniada s’était arrêté aux pieds d’un jeune homme puis lui lécha docilement la main ce qui ne manqua pas d’attirer son attention pour divers raison. De part son comportement qui lui était totalement étranger, en général avec elle, les inconnues avaient plutôt droit à une série de menaces. Ensuite du fait que cet homme était armé, l’épée qu’il portait ne pouvait manquer d’attirer l’attention de part sa taille, Kiniada considérait généralement les inconnus armés comme une menace, et sa première réaction était de mordre…
La jeune femme releva progressivement son regard pour arriver à croiser celui de cet inconnu, qui s’était attiré les bonnes grâces de sa chienne d’un seul geste de la main. Elle en vint même à en oublier l’autre arrogant et finit par dire à son adresse :


- Visiblement Kiniada vous apprécie ce qui n’arrive pas souvent envers les inconnus.

Après avoir entendu son nom, Kiniada releva la tête et fit face à sa maîtresse, lui décochant un regard sévère qui ne manqua pas d’amuser une nouvelle fois Pearla. La chienne n’était pas bête et avait comprit les paroles de sa maîtresse, pourtant elle n’était pas vexé, loin de là, elle avait conscience que sa maîtresse la taquinait et comme pour affirmer cela elle revint vers elle et se laissa caresser.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sousuke Sagara

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 13 Nov - 15:37 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

- Pardonnez le comportement de ma chienne qui n’aurait certainement pas dû interrompre votre sommeil, encore moins vous accordez de l’importance. Exactement, Il aurait bien souhaité qu'on le laisse en paix, il ne dérangeait personne et se reposait...Qui est fautif à la base ? Je suppose qu’un homme sommeillant en pleine forêt avait dû l’intriguer, et pour attirer mon intention elle avait dû user du seul moyen à sa disposition soit les aboiements. Vous m’envoyez vraiment désolée si elle a vous dérangé… La jeune demoiselle devait très mal connaître les animaux, les chiens sont parfaitement capable d'indiquer un endroit important sans avoir recours au moindre son ce qui le confortait dans une opinion bien peu positive de la jeune femme.

Mais ce qui l'ennuyait n'était pas le ton qu'elle employait ni même les mots, cela il s'en fichait éperdument quoiqu'il aurait volontiers admit que son exclamation faites sans réfléchir n'avait rien d'agréable. Non, ce qui l'embêtait c'était que cette jeune femme, à en croire son regard flamboyant de colère le jaugeait et serait prête à en découdre avec les armes si elle n'avait d'autres choix...D'autres choix pourquoi me direz-vous ? Pour être seule à avoir raison bien sur quoi d'autres ?

Pendant qu'il souriait bêtement en pensant à cette éventualité qu'il ne craignait pas le moins du monde la jeune femme s'était tue à la réaction de sa chienne à un sifflement. Sifflement qui fit sortir Sousuke de ses pensées par la même occasion. L'animal s'était approché de la source de ce bruit : un jeune homme bien bâti et surtout bien armé... Encore une fois, il n'avait que faire de la taille de l'arme de son adversaire, taille qui d'ailleurs jouerait contre son utilisateur. Ce qui l'intrigua c'était l'absence du moindre aboiement à son encontre, au lieu de cela elle lui lécha la main...Comportement plus qu'atypique pour un animal qui se dirige vers un étranger s'il on en croyait ce que la jeune fille dit peu après.

- Visiblement Kiniada vous apprécie ce qui n’arrive pas souvent envers les inconnus

Bingo. Il avait raison mais au final elle s'était détournée de lui, c'était en soi une insulte mais elle n'avait pas plus d'importance à ses yeux que tout étranger autrement dis : aucun dans la mesure où maintenant elle le laissait tranquille. Il se laissa donc tomber à nouveau sur le sol pour tenter de se rendormir ou, au moins, de se reposer malgré l'échange verbal qui aurait à coup sur en ces lieux. Mais soit, il était fatigué, bien trop fatigué pour un affrontement armé et/ou verbal. Cela devait bien faire trois ou quatre jours qu'il n'avait pas fermé l'œil. Il avait d'autres chats à fouetter autrement plus important dans la vie de la cité que ces deux-là.

Seulement il avait oublié un détail en se laissant tomber...Ses armes dans leurs fourreaux...Elles se retrouvèrent complètement de travers et il dut donc entreprendre de les ôter de sa ceinture pour les remettre là où se trouvaient auparavant...Non sans faire un soupir. Une fois chose faites il reprit sa position d'avant son réveille dans le but évident de prendre un repos nécessaire après tant de temps sans fermer l'œil.

Oh bien sur l'idée qu'elle l'ignore lui apparut très clairement et même évident mais le dire l'aurait obligé à expliquer et n'étant pas un bon menteur il se serait bien vite retrouvé à ferrailler sans être en condition pour...Sa tête aurait roulé sur le sol. Il craignait davantage son manque de sommeil que la jeune brindille c'était un fait indéniable mais non visible. Enfin, la chaleur du soleil l'apaisa et son esprit se vida et s'il pouvait encore les entendre, il ne pensait plus à ce qu'il venait de se passer. Enfin pas tant qu'on ne lui rappellerait pas cela d'une façon ou d'une autre.
Revenir en haut
Murasaki

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 15 Nov - 03:55 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

Murasaki croisa le regard de la jeune femme, apparemment étonné de la réaction de son animal à l'appel du jeune homme. Pourtant, cela était naturel pour lui. Les animaux avaient toujours étés mystérieusement attirés par lui. Murasaki caressa la jeune chienne. La jeune femme ne portait plus attention à l'homme perché dans l'arbre, celui-ci semblant irriter que l'animal l'est interrompue dans sa sieste.

- Visiblement Kiniada vous apprécie ce qui n’arrive pas souvent envers les inconnus.


La jeune chienne leva la tête, probablement interpelée par son nom. Murasaki eu brièvement un regard attendri par la naïveté du petit animal. Il a toujours eu une faiblesse pour les petits animaux. Malgré tout, il n'adopta jamais un animal dans son enfance. Ses parents trouvaient que cela prenait trop de soin. Murasaki se dressa et fixa la jeune fille des yeux.


- Alors, son nom est Kiniada? Jolie nom.

Murasaki détourna son regard vers L'homme dans l'arbre, toujours allonger, qui sembla désintéressé par tout ceci. Il descendit au sol et s'allongea, comme si de rien n'étais. Il sembla se rendormir, mais Murasaki était convaincu, même si cela ne l'importait pas vraiment, que l'homme était toujours réveiller.


- Pourquoi être si irriter par cet animal?

Murasaki ne s'en souciait pas vraiment, mais l'attitude de l'homme l'irritait un peu. De ce qu'il avait attendu, l'homme semblait être en colère pour une raison futile, et maintenant il se rendort comme si de rien n'était. Ce genre de personne l'énerve royalement. Il est lui même froid, mais il ne s'irrite pas pour si peu. Murasaki empoigna son épée légèrement, par précaution, car il ne croyait pas réellement qu'un combat éclaterais. Les deux était armés après tout. Son geste pourrait bien être le début de la bataille, mais il devait tout de même être précautionneux.

...
Revenir en haut
Pearla

Hors ligne


Inscrit le: 29 Nov 2008
Messages: 452
Féminin Bélier (21mar-19avr)
Lien vers la fiche: URL
Métier dans le jeu: Chasseuse
Invocation(s): Kohaku, Dagnir
Double compte: Lénèra
Point(s): 390

MessagePosté le: Mer 17 Nov - 13:10 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

Alors que Pearla avait engagé la conversation avec le nouvel arrivant, elle jeta un regard furtif à l’autre inconnu, dont elle ne connaissait d’ailleurs pas le nom si toutefois il en possédait un, mais c’était la dernière de ses préoccupations. Ce dernier semblait se foutre éperdument de ce qui se passait, de ceux qui l’entourait, ce comportement amusa la jeune chasseuse, un petit sourire prit alors naissance aux coins de ses lèvres.

Il se rallongea encore une fois, puis ferma les yeux, tentant de retrouver le sommeil qu’avait interrompu Kiniada quelques instants plus tôt, ce qui termina de lui affirmer son désintéressement total vis-à-vis d’eux. La jeune femme se garda bien de lui faire savoir ses opinions quant à ce comportement plus qu’irrespectueux. Si elle l’avait fait, cela signifierait qu’elle lui accordait un ton soit peu d’importance, ce qui était loin d’être le cas, du moins elle tentait de s’en convaincre.

Son regard se reposa sur l’autre jeune homme qui semblait être beaucoup plus aimable que celui qui « sommeillait » ou du moins voulez faire semblant parce que quoi qu’il en disait, quoi qu’il en pensait, Pearla savait parfaitement bien qu’il ne prendrait pas le risque de s’endormir devant deux inconnus armés, ou alors c’était un petit prétentieux complètement inconscient.


- Alors, son nom est Kiniada? Jolie nom.


Cela ne manqua pas de la tirer de ses pensées, après avoir repris contact avec la réalité, un sourire incurva de nouveau ses lèvres tandis qu’elle répondit :

- Merci pour elle, Quant à moi, je me nomme Pearla. Pourrais je connaître le votre ?

Alors quelque chose attira son attention, et son sourire s’estompa aussitôt, Kiniada aurais du réagir au compliment du jeune homme, c’était la chose qu’elle appréciait par-dessus tous. De plus, elle ne ressentit plus sa présence à ses pieds. La jeune chasseuse la chercha aussitôt du regard, et la trouva assez rapidement, elle se dirigeait vers l’homme qui sommeillait, ou du moins en donnait l’impression. De part son regard, Pearla comprit aussitôt ce qu’elle comptait faire, Kiniada n’aimait pas du tout cet inconnu, elle le détestait même à présent…

- Pourquoi être si irriter par cet animal? Demanda alors l’autre homme qui ne semblait pas avoir remarqué, le passage de Kiniada juste devant lui…

Il ne tarderait pas à le savoir pensa Pearla, mais elle n’avait pas le temps de placer quelques mots, elle devait intervenir afin d’éviter un acte regrettable même vis-à-vis d’un homme qui n’en valait pas la peine. De plus, en plus de risquer de blesser voir de tuer l’homme, Kiniada risquait elle-même d’être blesser si l’inconnu possédait de bon réflexes… Elle courut alors pour rattraper sa chienne animait pas une rage que Pearla ne lui avait jamais vu auparavant, pourtant elle pouvait s’énerver pour peu mais pas à ce point ! Tout cela ne lui ressemblait pas, elle passait d’une émotion à une autre si rapidement…


- Kiniada ! Non ! Reviens ! dit-elle d’un ton qui ne se voulait pas menaçant mais autoritaire.

La chienne ne l’écouta pas, ce qui n’étonna pas Pearla. Celle-ci s’apprêta à bondir sur l’homme, lorsque Pearla s’interposa juste à temps. Elle retomba sur le dos tout prêt de l’homme, quelque peu sonné car sa tête avait heurté le sol mais cela ne l’empêcha pas de saisir fermement sa chienne tout en articulant :

- Arrête ! Bon sang, mais qu’es ce qui t’arrive ?! Ça ne te ressemble tellement pas ! Il n’en vaut même pas la peine ...

Pour toutes réponses, Pearla eut droit à une nouvelle série de grognements et d’aboiements, alors que Kiniada fusillait toujours du regard l’homme sommeillant, la jeune chasseuse tenta de la calmer, et essaya de se relever, ce qui n’était pas tâche facile…



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sousuke Sagara

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 23 Nov - 15:37 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

[ hrp : je corrigerai et je préviens que j'ai déjà du modulé mon personnage pour qu'il parle. Normalement il se serait contenté de vous traité tout deux de déchet sans vous donner la moindre explication et se serait attelé à vous tuer si vous veniez à insister pour lui marcher sur les pieds. A vous de voir. ]

- Pourquoi être si irriter par cet animal? avais dis le jeune homme.

Sagara ouvrit les yeux, outrès ! C'était le comble ! Non seulement il subissait un préjudice , celui d'être réveillé et d'une manière bien peu civilisée et encore moins respectueuse, mais en plus il n'avait pas droit à des excuses réels et comme si ca ne suffisait pas cet arrogant vait l'audace de lui repprocher de leur faire sentir son mécontentement !?

Cependant il y avait plus important que ce jeune blanc bec sans le moindre respect pour autrui qui cependant en exigeait...Oui, la chienne qui il y a quelques instant l'avait réveillé s'avaçait avec l'intention évidente d'en découdre avec lui. Il ne bougea pas, ses "dansales" renforcée renforcée de fer suffirait largement à éjecter l'animal en cas de besoin. Il n'eut cependant pas à le faire, la maîtresse arriva sur l'animal et voyant qu'elle ne répondait pas à l'ordre de s'arrêter se jeta dessus, atterissant pas la même occasion très près de lui. Cet acte fit remonter l'estime de Sousuke pour la jeune femme mais n'effaçait pas pour autant l'affront qu'il avait subi : être réveillé et ne pas recevoir des excuses de politesses non pensées et ce sans le moindre voile.

- " Merci...Pour avoir fait preuve de sens commun...Cette fois. "

Puis il tourna la tête vers le jeune avant de la toiser d'un regard sévère avant de prendre la parole sur un ton ne souffrant d'aucune contradiction :

- " Faisons complet et simple. Je viens dans cette forêt pour me reposer et je suis réveillé par une chienne intelligente qui n'a pas eu la réaction d'indiquer l'endroit en silence. C'est d'autant MOINS excusable que cette chienne n'est pas idiote il s'agit donc de quelque chose qu'elle connait ! Mais après tout la chienne n'étant pas humaine je ne devrais pas lui appliquer une logique humaine. C'est donc au maître ou à la maîtrisse... " Il tourna la tête et toisa Pearla. " qu'incombe la responsabilité de ce qui vient de se passer et donc que revient de demander pardon véritablement." Le dernier mot de la phrase était disséqué syllabe par syllabe. " Et ne pas le faire est un double manque de respect et ce, sans compte qu'elle me repproche mon agacement. Agacement qui n'aurait pas eu lieu sans les aboyements de la chienne. Et je n'ai même pas encore pris en compte que la jeune fille a eut le culot de m'envoyer une pique verbale. Ce comportement est d'une arrogance sans borne ! Comportement que tu sembles cautioner semble-t-il ! Tant que je n'aurai pas obtenu réparayion je me mettrai à votre niveau en terme de comportement. Autrement dis : je serai odieux. ! "

Sur ces mots il se leva, sans prendre ses amres qui se trouvaient au sol, et prêta attention à l'animal...Apparemment lui aussi semblait avoir besoin d'une correction à en avoir la difficulté avec laquelle la jeune fille la contenait.

- " On dirait qu'il n'y a pas que les hommes qui ont besoin d'une leçon...Mais toi...tu ne pourras comprendre que mes poings selon toute vrai semblance."

Il retroussa ses manches dans un but des plus évident : Eviter qu'elle ne le gène et sans doute aussi pour limiter les dégats que subirait son kimono...Ce n'est qu'après coup qu'il pensa que dans son état il devrait se battre à son maximum pour ne pas perdre un bras mais cela signifiait aussi risquer de tuer l'animal quand bien même il était à main nue...Aussi décida-t-il de prévenir la maîtresse.

- " Les oroboros sont mon quotodien. "

De cette simple phrase il venait de dire qu'il affrontait des monstre supérieure sur tous les plans physiques à tout hommes et ce tout les jours et pourtant il était toujours vivant et sans aucune cicatrice, à moins que ces dernières ne soit cachées par ses vêtements. Toujours est-il que cela signifiait que la chienne n'était pas de taill face à lui même avec une main dans le dos.
Revenir en haut
Murasaki

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 24 Nov - 02:52 (2010)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre] Répondre en citant

La forêt était toujours aussi calme. Après tout, la forêt était toujours calme. La jeune femme sourit suite au compliment sur le nom de sa chienne.

- Merci pour elle, Quant à moi, je me nomme Pearla. Pourrais je connaître le votre ?


Pearla. Murasaki n'était plus réellement intéressé par les humains depuis assez longtemps, n'étant intéressé que par la nature et les animaux. Pourtant la jeune femme semblait différente. Peut-être était-ce parce qu'elle était elle même très près des animaux? Murasaki esquissa un sourire sincère pour une des première fois depuis longtemps.

- Murasaki. Appelez moi Mura. Certaine personne dise que mon nom n'est pas facile a retenir.


Le sourire de Pearla s'estompa soudainement. Un léger air préoccuper apparu sur le visage du jeune homme. Alors qu'il parlait à l'autre homme, il vit la chienne arriver devant lui. Quand avait-elle quitter ses cotés? La jeune femme se précipita pour l'arrêter.


- Kiniada ! Non ! Reviens !

La chienne n'écoutais pas. Elle était totalement enragé. Elle n'aimait réellement pas cet homme. Murasaki était d'accord avec elle, mais ce n'était vraiment pas le moment de penser comme ca. Elle pourrait blesser cet homme, et d'après son caractère, il s'en prendrais probablement à elle aussi. La chienne s'apprêta à bondir sur l'homme quand il fut stopper par un saut de sa maitresse. Celle si se heurta la tête sur le sol, mais elle ne lâchait pas sa chienne par peur des conséquences que cela pourrait produire probablement.

- Arrête ! Bon sang, mais qu’es ce qui t’arrive ?! Ça ne te ressemble tellement pas ! Il n’en vaut même pas la peine ...


Murasaki pensa pendant quelque instant comment un animal pouvait autant être en colère contre quelqu'un quand ce n'est pas dans son habitude. Cet homme devait libérer quelque chose de mauvais. Quelque chose que seule la chienne pouvait sentir.


- " Merci...Pour avoir fait preuve de sens commun...Cette fois. "

Toujours ce ton arrogant. Cet homme lui déplaisait. Encore plus depuis que la chienne ce soit mit en colère pour rien. Il tourna la tête vers Murasaki et prit un air sévère, rendu sous peu par le jeune homme.


" Faisons complet et simple. Je viens dans cette forêt pour me reposer et je suis réveillé par une chienne intelligente qui n'a pas eu la réaction d'indiquer l'endroit en silence. C'est d'autant MOINS excusable que cette chienne n'est pas idiote il s'agit donc de quelque chose qu'elle connait ! Mais après tout la chienne n'étant pas humaine je ne devrais pas lui appliquer une logique humaine. C'est donc au maître ou à la maîtrisse... "


Cette réponse donnait encore des doutes a Murasaki face à la raison que la chienne avait de se mettre en colère. D'après ce que l'homme disait, malgré qu'il n'ait rien fait, la chienne s'était mise en colère pour rien, d'autant plus que l'homme n'était même pas réveiller. Par contre cette réponse ne donnait point de doute face à la perception de l'homme: Il le trouvait toujours aussi irritant. L'homme tourna la tête vers Pearla.

" qu'incombe la responsabilité de ce qui vient de se passer et donc que revient de demander pardon véritablement.


Il avait arrogamment disséqué le dernier mot de sa phrase syllabe par syllabe. Pourtant, Murasaki ne se sentais pas en colère, l'homme n'en valait pas la peine, comme Pearla l'avait souligné.

" Et ne pas le faire est un double manque de respect et ce, sans compte qu'elle me reproche mon agacement. Agacement qui n'aurait pas eu lieu sans les aboiements de la chienne. Et je n'ai même pas encore pris en compte que la jeune fille a eut le culot de m'envoyer une pique verbale. Ce comportement est d'une arrogance sans borne ! Comportement que tu sembles cautionner semble-t-il ! Tant que je n'aurai pas obtenu réparation je me mettrai à votre niveau en terme de comportement. Autrement dis : je serai odieux. ! "

Quel comportement enfantin. Faire ce que les autres nous font. Murasaki n'y pensait pas et fixait la chienne, toujours dans ses pensées. Il détourna le regard quand l'homme se leva. Qu'allait-il faire?

- " On dirait qu'il n'y a pas que les hommes qui ont besoin d'une leçon...Mais toi...tu ne pourras comprendre que mes poings selon toute vrai semblance."


Murasaki passa près de se choqué. Cette homme allait réellement frappé cet animal? Il leva ses manches comme pour répondre aux questions que Murasaki se posait. Il allait le faire. Et Murasaki devait lui en empêcher. Pas seulement pour protéger l'animal, mais aussi l'homme et Pearla. Il s'adressa à la jeune femme d'un ton préventif.

- " Les oroboros sont mon quotidien. "

Le jeune chasseur planta son épée au sol d'une main. Il ne pouvait rester là à ne rien faire. Il s'interposa entre l'homme et la chienne et pris un ton sérieux accompagné d'un regard partiellement furieux et vide.


-Oh? Les Oroboros? Tu parle de ces loups...?

Murasaki s'empêcha de prendre un ton arrogant et irrité, mais c'était dur en ce moment. Sa maitresse pourrait défendre l'animal, mais elle vient de se cogner la tête et en plus, elle doit le retenir, ce qui laisse Murasaki seule pour l'instant. Il finit sa phrases quelques secondes après l'avoir commencé.


- En plus d'être fort ils sont très bon en steak.

Murasaki fixa l'homme dans les yeux. S'il ce combat pouvait être éviter, tout irait mieux. Mais l'homme ne semblait pas près de s'arrêter. Il regarda Pearla et la chienne une seconda et ramena ses pupilles dans celles de l'homme.

- J'aimerais éviter ce combat, si cela est possible. S'en prendre à cet animal n'est pas la bonne solution.

Murasaki pensa pendant quelques secondes que cet homme avait surement un moindre de jugement et qu'il n'attaquerais pas dans cette situation.

...


(Edit de l'admin qui sera supprimé quand vous l'aurez vu : si vous parlez des loups dans le bestiaire, ce ne sont pas les Oroboros mais les orobos, attention =D. Si vous parlez d'autre chose, excusez moi)


CLÔTURE DU SUJET POUR CAUSE D’INACTIVITÉ
Pour le rouvrir envoyer un Mp à l'un des membres du staff.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:03 (2016)    Sujet du message: Rencontre impromptue [ Murasaki + Libre]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com