Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Le passé est à nouveau le présent
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Plaine Brumeuse
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kris
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 317
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq Feu
Métier dans le jeu: Assassin
Invocation(s): Shanimir [Air]
Annonce: De retour, plus dangereux que jamais...
Inventaire: Une épée, six couteaux, deux dagues, un sac de provisions, 4500 Tsuris et occasionnellement une arbalète avec 9 flèches.
Point(s): 480

MessagePosté le: Sam 6 Nov - 17:07 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant



Le jeune Assassin avait prit l'initiative de se redresser, faisant affront à l'immense bête en maintenant serré le manche d'une nouvelle arme. La créature se libéra d'Hio qui avait réitéré une morsure phénoménale. Mais bien que violemment blessé par le Demi-dieu de l'Eau, le Léviathan se tourna à nouveau sur Kris. Son œil affaiblit laissait couler du sang en abondance mais son jumeau, ne faisait que trop bien comprendre au minuscule humain qu'il venait de causer sa dernière erreur. Aussi avare de vengeance que le cœur de Kris, le monstre se jeta sur lui.

En un instant, le jeune Assassin comprit dans son regard qu'il serait la cible de son ultime assaut. Mourir ne lui faisait en aucun cas peur, mais il ne partirait pas sans avoir eut sa vengeance. Trop de son sang avait coulé, trop de temps perdu à espionner, trop d'efforts effectués, trop de risques prient lors des Libérations. Il était impossible qu'il meurt ce soir là. Sa main agrippa plus fermement la hache à moitié brisée. Si c'était la vie du jeune Assassin que la bête voulait prendre, il lui faudra subir un dernier coups...

C'est alors, pensant devoir abaisser son bras pour la dernière fois, qu'une de ses Divinités vint s'interposer de nouveau. Ce fut Shanimir qui se dressa face à la créature. Passant du côté de la plaie d'origine humaine et ouvrant la gueule, il cracha un rayon de plasma qui vint s'écraser sur le Léviathan. Jamais Kris n'avait vu une telle puissance chez le Demi-dieu, comme jamais il n'en vu chez un autre Être de sa vie. La bête fut propulsée hors du navire et s'écrasa à la surface de l'eau, créant une secousse qui faillit renverser ce qui restait de l'embarcation. Laissant Shanimir de coté, Kris s'avança doucement vers le rebord. Quand son regard le dépassa, il put constater que la créature ne poserait plus de problème.

En observant les légères décharges parcourir le corps inerte de leur nouvelle victime, Kris repensa à Hio. Durant sa dernière tentative, le Demi-dieu avait était propulsé au loin. Inquiet de le voir électrocuté par les flux électriques gardant paralysé l'adversaire, le jeune Assassin regarda aux alentours. La mer avait à nouveau retrouvée son calme complet. Le vent était retourné au loin, laissant les alentours dans un silence que trop connu du jeune Maître. Aucune vague, aucun bruit si ce n'est celui des flux électriques permettant un instant de répit. A chaque silence avait suivit un nouvel adversaire. Mais cette fois, n'annonçait-il pas la mort d'un Demi-dieu ?

Au plus grand plaisir de Kris, ce n'était en rien le cas. Surgissant des profondeurs de l'océan et entrainant avec lui une cascade d'eau, Hio se dressa face à son Libérateur. Il était encore en vie et n'avait aucune blessure à ce que l'angle de vue de Kris lui permettait de voir. Ayant été rassuré pour la Divinité de l'Eau, leur Libérateur s'interrogea sur Shanimir. Durant le silence précédant, il ne l'avait pas entendu. C'est quand il désira se retourner que la Divinité d'Aër le précéda en se plaçant à côté de lui.


"Partons, il n'est pas prudent de rester ici."

Le jeune Assassin avait gardé son visage tourné vers l'horizon. Et quand il entendit ce qui n'était qu'une pause du Demi-dieu, il crût qu'il avait terminé et ajouta à son tour.

- Tu as raison, ce sang attira comme les autres de nouvelles créatures. - Relevant sa tête après avoir regardé le sang se répandre à la surface- Il nous faut atteindre ce rivage.

Le Libérateur tourna son visage pour voir Shanimir et c'est là qu'il comprit que son silence n'était dû qu'a un moment d'hésitation. Étais-ce pour ce que venait de dire son Maître ?


"Monte. Je doute que tu sois en état de marcher. En contrepartie, raconte-moi ce que tu faisais là..."


Le jeune Maître ne comprit pas pourquoi la Divinité face à lui tenait de telles propos. Mais quand son regard eut perdu toute haine devant la majestueuse posture du Demi-dieu et, que la douleur reprit le dessus, là il comprit. Son sang coulait à nouveau de plaies anciennes réouvertes et d'une nouvelle qu'il n'avait pas sentie. Son dos recommençait à le torturer et sa vue se flouta comme bien des fois auparavant, avec cependant une nuance de taille, la brume ne resta qu'aux extrémités. Mais même dans cet état, le jeune Maître ne s'accordait pas le droit de salir le pelage de Shanimir de son sang.

Son regard parcourut à nouveau le navire. Aucun canoës. Il devait se résoudre à chevaucher une Divinité comme il montrait un simple cheval. Il sortit de la pénombre son visage, plongeant son regard hésitant dans celui de son Invocation. Et après que quelques secondes se soient passés, posa sa main droite au bas de la nuque. Il ne fit que la poser tout d'abord, effleurant à peine le pelage. Puis, doucement, il resserra ses doigts. Une grande inspiration fut prise et, dans un mouvement aussi rapide qu'il le put, Kris resserra d'avantage sa poigne et se propulsa sur le dos de la Divinité. Il espéra que l'impact final ne fut pas violent. Une fois en position, il lâcha prise pour, de ses deux mains, maintenir le strict minimum d'appui nécessaire.

Avant que le Demi-dieu ne s'élance, son Maître lança une phrase ayant à la fois le but de donner le sourire à la Divinité ayant à nouveau risqué sa vie pour lui, mais aussi pour évacuer la crainte de Kris qui montait à l'idée de devoir quitter le sol.


- Ma foi, c'est une position plus confortable que la dernière fois.

Le vol se passa sans encombre et l'atterrissage de même. Hio n'allait pas tarder à les rejoindre au bord de l'eau où ils étaient. Dans l'attende de l'arrivé du Demi-dieu de l'Eau, Kris donna l'explication demandé à Shanimir.

-J'avais espoir de trouver en ce navire un renseignement qui m'est important... Mais il est à présent au fond de cet océan avec son détenteur.

L'Invocateur allongea son dos sur l'herbe fraîche d'un matin se levant, maintenant ses genoux pliés. Comment allait-il faire maintenant pour retrouver la trace de l'homme de son passé... ?


Dernière édition par Kris le Dim 12 Déc - 11:07 (2010); édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Sam 6 Nov - 17:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Hio

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 7 Nov - 15:18 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

Bien qu'Hio fut hors d'état de nuire pour le léviathan géant, il n'était pas moins attentif à la scène qui se déroulait devant ses yeux. Il se doutait bien que la bête n'allait pas se laisser faire et que le combat pour Kris et l'étrange griffon n'en allait être que plus dur. Hio vit son maître tenter une dernière attaque ; mais elle n'atteint pas son but pour la simple et bonne raison que l'invocation d'Aër avait réagit bien avant lui. Un jet de plasma sorti directement de la gueule de l'invocation vint se fracasser sur la peau écailleuse de la créature. Elle s'effondra en un clin d'oeil ; la secousse provoquée par cette attaque se fit sentir à l'autre bout de l'océan et même Hio fut ébranlé par celle-ci. En dehors du fait qu'il ne connaissait pas cette créature, Hio se questionnait sur le fait qu'elle avait portée secours à son maître. Kris connaissait-il déjà cette invocation auparavant ? Pourquoi il ne lui en avait pas déjà parlé ? Même s'ils n'avaient pas vraiment eut le temps de discuter, il aurait été normal qu'il le renseigne sur ce point au moins. Kris lui avait également caché la véritable raison de sa venue ici. Son maître était resté assez vague sur le sujet et Hio aurait voulu connaître toute l'histoire. Bien qu'il respectait le jardin secret de Kris, il se sentait exclu malgré lui. Hio avait l'impression que cette invocation qui était venu opportunément à son secours en savait plus sur le passé de son maître. Quelque chose tira Hio de ses pensées : une plaie recommençait sur son poitrail à saigner abondamment. Il émit un grognement et plongea dans les profondeurs de l'océan. A l'air libre, la blessure aurait le temps de s'infecter alors que sous l'eau, elle cicatriserait beaucoup plus vite. La divinité capta l'inquiétude de son maître et se hâta donc de réapparaître à la surface. Hio allait prendre la parole afin d'éclaircir les différents points qui le turlupiner mais l'invocation d'Aër pris la parole :


- Partons, il n'est pas prudent de rester ici.

C'était le cas de le dire. Après les attaques sucessives des différentes créatures, il n'était pas bon de traîner dans le coin. La puissance des divinités était impressionnante mais pas inépuisable. Ce fut à son maître de continuer la conversation au plus grand désespoir d'Hio qui voulait aiguiser sa curiosité :


- Tu as raison, ce sang attira comme les autres de nouvelles créatures. Il nous faut atteindre ce rivage

Atteindre le rivage ? Rien de bien compliqué. Que ce soit pour Hio ou l'enfant d'Aër. Pour Kris, ça serait une autre histoire. Alors qu'Hio allait se proposer, le griffon parla :


- Monte. Je doute que tu sois en état de marcher. En contrepartie, raconte-moi ce que tu faisais là...

Lorsqu'il tint ses propos, Hio sut que Kris et le griffon avaient déjà eut des antécédents ensemble. Même si sa jalousie prenait un peu le dessus, Hio était extrêmement content que l'invocation cherche, elle aussi, à comprendre ce qu'il faisait ici. Kris monta sur le griffon qu'il s'envola presque aussitôt. Il lui semblait entendre une parole de la part de son maître mais il n'en saisit pas le sens exact. On aurait pu penser que son maître l'abandonnait mais Hio savait bien ce qu'il attendait de lui. Alors que l'invocation et son maître se posaient sur l'autre rive, Hio s'élança à travers l'océan pour les rejoindre. Il lui fallait des explications et au plus vite. Après quelques secondes, il atteint la côte où il les retrouva, tout deux allongés dans l'herbe. Hio n'osa d'abord pas rejoindre Kris et son confrère de peur ses plaies recommençent à le faire souffrir mais, après réflexion, ils leur devaient tous les deux des réponses à ses questions. Glissant sur la berge, il les questionna :


- Qui es-tu, fils d'Aër, toi qui m'as sauvé la vie ? Et pourquoi l'as-tu fait ? Quant à toi, Kris, que faisais-tu sur ce rafiot ? Il est peut-être temps de tout m'avouer, n'est-ce-pas ?
Revenir en haut
Shanimir

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 88
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Kris [ASSASSIN]
Point(s): 74

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 17:56 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

La proposition de Shanimir semblait avoir désorienté son invocateur. Un court silence s'en suivit, durant lequel Kris tournait sa tête de droite à gauche, visiblement en train de chercher quelque chose. Alors que l'invocation commençait à s'impatienter et s'apprêtait à partir sans son maître - car il le jugeait trop lent à réfléchir -, ce dernier s'agrippa à la nuque du demi-dieu afin de le chevaucher. Sur le coup, il lui avait proposé de monter, mais dès l'instant où il ressentit le sang couler sur sa fourrure, il se dit qu'il aurait pu laisser cette tâche insalubre au dragon aquatique...
Un dragon qui, maintenant qu'il y repensait, dégageait une aura familière. Shanimir était sûr de l'avoir déjà ressenti auparavant. Loin, très loin. Cette pensée le tracassa pendant tout le trajet aérien, il était déterminé à savoir qui c'était. Il ne sentait même plus le poids de Kris sur son dos, et la pensée d'avoir du sang sur le dos était déjà partie loin...
En atterrissant, Kris descendit de l'invocation, et, tout en marchant vers l'herbe fraîche de la Plaine Brumeuse, il expliqua la raison de sa présence près de la plage Lilyn.

" J'avais espoir de trouver en ce navire un renseignement qui m'est important... Mais il est à présent au fond de cet océan avec son détenteur. "

Cette explication, très vague, montrait la réticence de son maître à parler. Kris n'était décidément pas un être très sociable. Mais Shanimir respectait cela. Il fallait dire que lui non plus, ne parlait pas beaucoup autrefois. Autrefois... en replongeant dans ses pensées, il se souvint de son ancienne vie, avant la Punition. D'Aër, d'Ignis, de Terra, et d'Aqua. Ce dernier nom retentit dans l'esprit du demi-dieu.
...
Bien sûr ! Le dragon aquatique était un demi-dieu issu d'Aqua ! Voilà d'où venait cette impression familière ! Comment avait-il pu ne pas reconnaître en ce dragon si majestueux son origine divine ? Seulement, une question se posait : quand est-ce que Kris avait libéré un être aussi puissant ? Y en avait-il d'autres comme lui ? Quelque peu déçu de ne découvrir cela qu'à l'instant, il allait en parlait à Kris, quand soudain, le demi-dieu de l'eau vint faire son apparition derrière eux. En s'avançant vers eux, il lança :

" Qui es-tu, fils d'Aër, toi qui m'as sauvé la vie ? Et pourquoi l'as-tu fait ? Quant à toi, Kris, que faisais-tu sur ce rafiot ? Il est peut-être temps de tout m'avouer, n'est-ce-pas ? "

L'invocation sourit à cette question : la question aurait pu être lancée de l'autre sens. Hâte d'avoir à se présenter, il n'attendit pas la réaction de Kris, et répliqua :

" Shanimir Ysedar, fils d'Aër. Mais Shanimir suffira. "

Pourquoi l'avait-il sauvé ? Cela était une question absurde, après tout, ne disait-on pas...

" Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Nous combattions une menace commune, je t'ai en conséquent aidé. Mais il semblerait que j'aie fait une erreur, et que tu ne sois plus qu'un simple "ami", fils d'Aqua. Permets-moi de te demander ton nom en retour. "

Quel était le nom de cette invocation ? Quel était son lien avec Kris ? Plein de questions apparaissaient dans la tête de Shanimir, ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait rencontrer un confrère...

Kris était allongé par terre, ses plaies légèrement ouvertes laissant encore couler des infimes filons de sang. Le matin avait commencé à se lever, et l'odeur du sang risquait d'attirer les monstres rôdant aux alentours...
Revenir en haut
Skype
Hio

Hors ligne





MessagePosté le: Dim 7 Nov - 19:19 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

En attendant la réponse de l'invocation, Hio huma les alentours : il n'y avait vraisemblablement aucun danger aux alentours et le lieu serait propice aux explications. Ce rivage, Hio ne le connaissait pas. Jamais auparavant il ne s'était trouvé ici mais bien que cet endroit lui était inconnu, le dragon se sentait à l'aise ici. Et à sa grande surprise, les plaies sur son poitrail ne s'étaient pas réouvertes et au contraire, avaient cicatrisé lors de la traversée. Ce fut le fils d'Aër qui parla le premier, il paraissait lui-aussi pressé de faire les présentations :


- Shanimir Ysedar, fils d'Aër. Mais Shanimir suffira.

Tel était donc le nom du griffon que Kris avait certainement libéré au préalable. Hio hocha respectueusement la tête à Shanimir mais il fut interrompu par la réponse à sa seconde question :


- Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Nous combattions une menace commune, je t'ai en conséquent aidé. Mais il semblerait que j'aie fait une erreur, et que tu ne sois plus qu'un simple "ami", fils d'Aqua. Permets-moi de te demander ton nom en retour.

Intéressant, très intéressant. Peut-être la divinité de l'eau venait-elle de trouver un nouvel allié ? Si sa façon de raisonner était véridique, alors il ne serait pas compliqué de le ranger de son côté. Et ça serait plutôt une bonne chose. Étant donné qu'il semblait très proche de Kris, Shanimir devait probablement partagé les mêmes convictions que lui.


- Bonjour Shanimir, fils d'Aër. Je suis honoré de te recontrer. Je suis Hio, fils d'Aqua. Kris m'a libéré de mon antre il y a quelques mois seulement. Tu es la première divinité que je vois depuis ma libération. Aussi ne me traites pas trop durement, je hais les hommes et je hais les dieux. Je hais aussi tous ceux qui les soutiennent qu'ils soient humains ou divinités. J'aimerais sincèrement que tu possèdes les mêmes idéologies que ton maître, pour que nous puissions devenir amis. En tout cas, je te suis redevable pour ton sauvetage in-extremis.

Le dragon s'inclina de nouveau devant son confrère. Hio s'en voulait finalement d'avoir débité ces paroles sans réfléchir car si Shanimir était véritablement de son côté, il aurait pu l'offenser. Il reporta son regard sur Kris, l'espace d'un instant, et attendit la réponse du fils d'Aër.
Revenir en haut
Shanimir

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 88
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Kris [ASSASSIN]
Point(s): 74

MessagePosté le: Dim 7 Nov - 20:36 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

" Bonjour Shanimir, fils d'Aër. Je suis honoré de te recontrer. Je suis Hio, fils d'Aqua. Kris m'a libéré de mon antre il y a quelques mois seulement. Tu es la première divinité que je vois depuis ma libération. Aussi ne me traites pas trop durement, je hais les hommes et je hais les dieux. Je hais aussi tous ceux qui les soutiennent qu'ils soient humains ou divinités. J'aimerais sincèrement que tu possèdes les mêmes idéologies que ton maître, pour que nous puissions devenir amis. En tout cas, je te suis redevable pour ton sauvetage in-extremis. "

Ainsi Hio haïssait l'humanité. Ce n'était pas le cas de Shanimir, lui qui trouvait les humains intéressants. Il voulait voir ces nouveaux humains réévoluer, et leur destruction n'était pas ce que le demi-dieu voulait. Même s'il ne partageait pas le même opinion dessus, cela l'intrigua sur cette haine vouée aux humains. Pourquoi en était-il ainsi ?

Sa haine envers les Dieux était compréhensible, elle, car Shanimir aussi partageait cette fureur. Cette passion était sûrement due à la Punition, injuste pour nombre de demi-dieux. Mais peut-être était-ce pour une autre cause, après tout, même s'il aimait analyser les gens, il pouvait se tromper...

" Au risque de te décevoir, je te partage pas votre haine envers l'humanité. Pour moi, l'humanité est une intéressante création, et je voudrais la voir s'épanouir. Mais cette haine m'intrigue. Pourquoi la vouez-vous envers les humains ? Cependant, je respecte vos idéaux, et ne m'imposerai pas en travers de vos plans. - marquant une pause, laissant à Hio le temps de répondre - Autre chose encore, ta haine envers les Dieux, je la partage. Mais pour quelle(s) raison(s) cette fureur t'habite ? Je voudrais en savoir plus, car peut-être ne partageons nous pas les même valeurs. "

Cette discussion avec Hio se révélait être plus intéressante qu'il ne le pensait. Oui, pourquoi discuter avec quelqu'un qui partage les même convictions que nous, on aurait rien à se dire. Après tout, chaque être est unique et possède une opinion qui lui est propre. Shanimir était ravi, cela faisait des lustres qu'il n'avait pas eu une vraie discussion, Kris n'étant pas très bavard.
Revenir en haut
Skype
Hio

Hors ligne





MessagePosté le: Lun 8 Nov - 23:49 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

A la vue de la réaction de Shanimir, Hio sut qu'il avait parlé sans réfléchir. Il venait de débiter les paroles qu'ils avaient sur le coeur sans penser aux conséquences. Bien que tout ce qu'il venait de rétorquer soit vrai, Hio regrettait ses paroles et appréhendait la réponse du fil d'Aër, ce qui pouvait sembler fort étrange pour quiconque connaissait la fierté dont faisait preuve le dragon. Shanimir parla :


- Au risque de te décevoir, je te partage pas votre haine envers l'humanité. Pour moi, l'humanité est une intéressante création, et je voudrais la voir s'épanouir. Mais cette haine m'intrigue. Pourquoi la vouez-vous envers les humains ? Cependant, je respecte vos idéaux, et ne m'imposerai pas en travers de vos plans.

Aïe. Voici qui contrecarrait fortement les plans d'Hio. Shanimir ne partageait pas absolument pas sa haine des hommes. Mais bien que différent de lui par ses opinions, la divinité de l'air semblait s'intéresser aux causes s'y reportant.


- Je vais te répondre, fils d'Aër. Tu ne me déçois pas. Je ne sais pas si toi aussi, tu as participé à la création de l'humanité, ou non. Moi, j'ai créé les hommes. Je les ai créé, je les ai aidé, je les ai élevé. Et pourtant, ils nous ont tous trahis. Voilà pourquoi je hais les hommes, parce qu'ils ont pris notre place alors que nous étions leurs créateurs. Ils ont pris notre place au point que, pendant des années, eux ont été libres et nous non. Alors, depuis ce jour, je hais les hommes. Je te suis reconnaisant d'avoir entendu que tu me respectes. Et je te respecte également, fils d'Aër, je suis même d'accord avec toi. L'humanité est une intéressante création mais elle est allée trop loin.

Il avait été très dur pour Hio, encore une fois, pour répliquer en maîtrisant sa haine. Rien que d'en parler, Hio se souvenait et les haïssaient. Mais Shanimir n'y pouvait rien et le dragon essayait donc de se calmer pour ne pas l'offusquer.


- Autre chose encore, ta haine envers les Dieux, je la partage. Mais pour quelle(s) raison(s) cette fureur t'habite ? Je voudrais en savoir plus, car peut-être ne partageons nous pas les même valeurs.

Cette fois-ci, Hio ne put s'empêcher d'afficher un sourire en coin. Même si Shanimir était fasciné par les humains, il détestait les dieux. Peut-être pas au même point qu'Hio mais il les haïssait tout de même.


- Parce qu'ils m'ont trahis, eux aussi. Regarde moi, fils d'Aër, je suis un dragon. Un dragon a besoin d'espace, un dragon ne peut être enfermé. Et encore moins dans une bulle. J'adorais les dieux et j'adorais Aqua. Et ils m'ont tint pour responsable du désastre provoqué par la race humaine. Alors je les ai attaqué et alors ils m'ont enfermé. Et je les hais.
Revenir en haut
Kris
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 317
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq Feu
Métier dans le jeu: Assassin
Invocation(s): Shanimir [Air]
Annonce: De retour, plus dangereux que jamais...
Inventaire: Une épée, six couteaux, deux dagues, un sac de provisions, 4500 Tsuris et occasionnellement une arbalète avec 9 flèches.
Point(s): 480

MessagePosté le: Mer 10 Nov - 20:34 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

De doux rayons parvenaient difficilement à percer un brouillard matinal. Toujours allongé dans l'herbe fraîche dans le but de soulager temporairement son dos endolorie par un violent choc ayant, par l'intervention de la Chance elle-même, déformé le pont du navire et préserver la colonne vertébrale du jeune Assassin. Il y avait peut-être pour causse cette résistance naturelle endurcit à chacun de ses combats et à la volonté qu'il avait fait preuve pour ne pas rester au sol. Durant les quelques secondes qu'il passa à fermer ses yeux, le Divin Hio avait rejoins le rivage.

- Qui es-tu, fils d'Aër, toi qui m'as sauvé la vie ? Et pourquoi l'as-tu fait ? Quant à toi, Kris, que faisais-tu sur ce rafiot ? Il est peut-être temps de tout m'avouer, n'est-ce-pas ?

Pour sa part, le jeune Maître avait dit la vérité au Demi-dieu, se refusant catégoriquement à mentir à un être si supérieur à lui. Mais il était évident que l'Invocation évoquait ici la raison qu'apportait une telle situation pour un simple renseignement. Bien qu'obligé personnellement à prêcher le vrai, Kris garda le silence. Il ne fessait pas partit de ceux racontant leur vie, encore moins à des Demi-dieux. De plus, son histoire pouvait le faire passer pour l'un de ces misérables hommes pleurant sur leur sort. Et cela, il s'y refusait. L'image de leur Libérateur était assez sombre ainsi. Comme une nouvelle intervention de Dame Chance, le silence fut rapidement brisé par le fils d'Aër.

" Shanimir Ysedar, fils d'Aër. Mais Shanimir suffira. "


Il s'en suivit une discution formée de questions et de réponses amenant à de nouvelles interrogations. Profitant de sa mise à l'écart, le jeune Assassin calma les pulsations de son cœur rudement mise à l'épreuve précédemment. Ses yeux doucement vinrent se fermer, le plongeant dans des pensées peut réjouissantes. L'unique gardien de l'emplacement du village était à une grande profondeur en-dessous de la surface de l'océan, à coup sûr éparpillé à travers des dizaines d'estomacs eux même dans d'autres. Kris se retrouvait en lieu inconnu avec aucuns indices. D'ici peut, le Libérateur devra s'éclipser pour retourner à la Forêt de Jade, là où tout commença.

A l'entende de son prénom, l'Invocateur tendit l'oreille, les yeux restant clos.


-[...] Kris m'a libéré de mon antre il y a quelques mois seulement. Tu es la première divinité que je vois depuis ma libération. Aussi ne me traites pas trop durement, je hais les hommes et je hais les dieux. Je hais aussi tous ceux qui les soutiennent qu'ils soient humains ou divinités. J'aimerais sincèrement que tu possèdes les mêmes idéologies que ton maître, pour que nous puissions devenir amis. En tout cas, je te suis redevable pour ton sauvetage in-extremis.

Ainsi, il était clairement annoncé de sa propre gueule, le fils d'Aqua le servirait dans sa lutte contre l'homme. Il fut cependant surprit d'ouïr que la Créature des Dieux détestait ses créateurs. Dans la suite de leur discution, Kris endossa un autre choc, Shanimir, bien que ne s'opposant pas à la mort d'hommes, n'était pas comme le croyait son Invocateur. Le fils d'Aër aimait au contraire l'homme, le trouvant... fascinant ! Poussant même sa réflexion jusqu'à souhaiter la voir s'épanouir... Un profond sentiment de respect et de colère vinrent se mélanger. Dans un premier lieu, il ne pouvait que respecter Shanimir, après un tel pardon accordé aux responsables de dizaines, centaines ou milliers d'années d'emprisonnement, le rendant incapable de voler. La colère tant qu'à elle avait pour causse ce même pardon. Cette envie de leur laisser la vie douce, sans sanction. Acceptant qu'ils prospèrent, n'ayant de jugement de leurs actes envers leurs Créateurs ou leurs semblables. Cela, Kris ne pouvait le tolérer.

Ce fut ensuite à Hio de prendre la parole. Hio... Voilà l'incarnation parfaite de se qu'il était partit rechercher au Temple de l'Eau. Un être puissant éprouvant haine et méprit pour l'Homme. L'Invocation de l'Eau venait sans le savoir de s'attirer une admiration plus forte de la part de son Libérateur. Kris, profitant de la discution qui semblait continuer, se leva difficilement dans l'espoir de minimiser la réelle douleur de son dos. Une fois maintenu par ses deux jambes, il jeta son regard sur la scène se passant derrière lui et Shanimir, alors à ses côtés. Un brouillard maintenait avec fermeté sa position, bloquant la chaleur des rayons d'un soleil se levant avec peine. La faim commença à se faire ressentir. Rapidement, grâce à des années de pratique, il ramassa des brindilles en groupe de plusieurs dizaines et, revenant vers les deux Demi-dieux continuant leur conversation, il prit un peu de distance avant que, de simples cailloux trouvés sans mal, il fit naître la chaleur manquant à la luminosité des rayons solaires.

Son regard pensif reflétait les flammes flamboyantes dansant sur le rythme des brindilles cédant à la chaleur. Et alors qu'il regardait ce feu, le jeune Maître se rappela qu'il lui manquait un Demi-dieu maîtrisant cet Élément, mais aussi de la troisième et ultime Divinité qu'il eut le privilège de libérer, rendant à la Terre un de ses gardiens, Berkadus. Où pouvait-il bien être en ce-moment même... ?
Revenir en haut
Shanimir

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 88
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Kris [ASSASSIN]
Point(s): 74

MessagePosté le: Sam 13 Nov - 09:16 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

" Je vais te répondre, fils d'Aër. Tu ne me déçois pas. Je ne sais pas si toi aussi, tu as participé à la création de l'humanité, ou non. Moi, j'ai créé les hommes. Je les ai créé, je les ai aidé, je les ai élevé. Et pourtant, ils nous ont tous trahis. Voilà pourquoi je hais les hommes, parce qu'ils ont pris notre place alors que nous étions leurs créateurs. Ils ont pris notre place au point que, pendant des années, eux ont été libres et nous non. Alors, depuis ce jour, je hais les hommes. Je te suis reconnaissant d'avoir entendu que tu me respectes. Et je te respecte également, fils d'Aër, je suis même d'accord avec toi. L'humanité est une intéressante création mais elle est allée trop loin. "

Bien sûr, lui était bien responsable de la création de l'Homme, il était donc en droit de les haïr. A ce moment là, Shanimir avait perçu toute la haine qui animait Hio. Malgré sa retenue, on pouvait facilement voir sa colère à travers ses mots, et son attitude. Pour ne pas l'embêter plus, le demi-dieu avait décidé de changer de sujet, et de parler des dieux, et lui avait lancé :

" Autre chose encore, ta haine envers les Dieux, je la partage. Mais pour quelle(s) raison(s) cette fureur t'habite ? Je voudrais en savoir plus, car peut-être ne partageons nous pas les même valeurs. "

Question à laquelle le fils d'Aqua répondit :

" Parce qu'ils m'ont trahi, eux aussi. Regarde moi, fils d'Aër, je suis un dragon. Un dragon a besoin d'espace, un dragon ne peut être enfermé. Et encore moins dans une bulle. J'adorais les dieux et j'adorais Aqua. Et ils m'ont tint pour responsable du désastre provoqué par la race humaine. Alors je les ai attaqué et alors ils m'ont enfermé. Et je les hais. "


Sa haine se faisait moins sentir mais elle était encore présente. Le dragon avait vécu une histoire tragique, et la confiance qu'il vouait à sa maîtresse a été trahie. Il n'y avait pas de quoi en rire, bien sûr, mais Shanimir ne trouvait en cette histoire qu'une histoire un peu niaise, et qualifiait la confiance qu'il vouait envers sa déesse d'aveugle. Pour lui, Hio était un demi-dieu fort et majestueux, mais hargneux. Cette hargne l'empêchait de voir "plus loin que le bout de son nez". La confiance aveugle qu'il vouait aux uns et aux autres allait le mener à sa perte, il fallait qu'il se détache un peu plus du reste du monde, qu'il vive de ses propres ailes [ HS : Oui, ailes ], et qu'il arrête de constamment vivre sous l'influence d'une personne...

Bref, tout cela n'était que l'avis de Shanimir, et il se gardait bien de tout raconter. Il respectait Hio, et le voyait comme un égal, avec ses qualités et ses défauts. Et de toute façon, partageant un maître commun, leurs routes n'étaient pas prêtes à se séparer.
Revenir en haut
Skype
Kris
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 317
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq Feu
Métier dans le jeu: Assassin
Invocation(s): Shanimir [Air]
Annonce: De retour, plus dangereux que jamais...
Inventaire: Une épée, six couteaux, deux dagues, un sac de provisions, 4500 Tsuris et occasionnellement une arbalète avec 9 flèches.
Point(s): 480

MessagePosté le: Mar 16 Nov - 19:31 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

La chaleur émanant du faible feu réchauffait la peau éclairée par intermittence du jeune Maître alors pensif. La fatalité de devoir recommencer ses efforts assombrissait son optimisme. Quelques minutes désormais plus lointaines, il avait à porter de main ce renseignement, cette clef le menant à l'accomplissement de son destin. Cependant, il avait constaté la nouvelle puissance de Shanimir sur le bateau. Avec ce fils d'Aër pour dominer le ciel et le Demi-dieu de l'Eau pour arpenter le monde aquatique lui étant inaccessible, le jeune Assassin savait possible sa réussite. Il ne lui manquait plus qu'un nouveau signe de Dame Chance et cela, arriva bien avant qu'il ne put l'imaginer.

Alors que son regard se redressa pour se poser sur les Divinités faisant plus ample connaissance, Kris perçut un mouvement par-delà leur position. Prenant un bout de bois au-bout duquel il y fit tenir un tissu avant de l'enflammer, il se dirigea vers le bord de la mer plus loin sur la droite de Shanimir et donc la gauche d'Hio. Éclairant ce qu'un soleil discret ne réussissait à illuminer, l'homme encapuchonné mit à jour des débris de ce qui semblait être un canoë de sauvetage, pourtant absent plusieurs minutes avant aux côtés du navire-mère. Les vagues se calmant, tandis que le lourd nuage noir venu avec la créature s'estomper au loin, elles ramenèrent à ses pieds un morceau détaché de sa position d'origine. Cet auriculaire ramolli par l'eau laissait s'échapper une trainée d'hémoglobine passant sous le pied droit du jeune Assassin.

Quand il suivit le chemin de cette amputation, sa surprise fut grande quand elle le mena par-delà le brouillard matinal prenant de l'importance. Ainsi tous n'avez pas péris dans l'océan. Un sourire en coins des riens rassurant se dessina sur ses lèvres. Sans penser aux Demi-dieux quelques pas plus loin, le jeune Maître remonta, torche en main, le chemin menant à sa satisfaction. Trop vite à son goût, Kris entendit et repéra aussitôt l'individu. Il semblait âgé par ses cheveux blanchissants, replié tel un bossu et tenant fermement sa main droite d'où tomber la piste fraîche. Bien que pas très glorieuse une nouvelle fois, sans aucun regret le jeune Assassin se préparait à terminer le rejet de l'épave.

C'est alors que des paroles le sauvèrent :

- Whouai ! Je savais qu'avait bien un foutu d'poste avancé dans s'coins pommé ! Y verra l'autre passager clandestin ! On va l'retrouver plus vite qu'il ne l'croit !

Une joie sans nom l'envahit, son cœur se réveilla sous l'impulsion de son enthousiasme précédent retrouvé. Tout un poste avancé sous forme d'un village s'offrait à ses lames. Et, dans toutes ses victimes, il réussirait bien à percer l'emplacement du village gardant l'homme recherché. Durant ce moment où il savourait le défoulement de sa haine, le vieillard s'était dissimulé sous l'épais manteau de cette plaine. En revenant, Kris comprit. Il se trouvait sur la Plaine Brumeuse, où il rencontra il y a plusieurs mois de cela la dénommée Loriade et, ce brouillard n'était autre que la brume que déversaient les Colosses de ces lieux. Bien qu'épaisse, il lui était encore possible de voir ses pas et la trainée de sang. Le Colosse à l'origine de cette partie de brume constante en ce lieu devait se tenir à une distance suffisante pour ne pas être un danger immédiat.

Rebroussant chemin, il retrouva les Divinités semblant avoir terminer de prendre la parole pour interroger ou répondre à l'autre. Bien qu'ayant une faim grandissante sur le retour, le jeune Assassin ne perdit de temps et se rapprocha des Demi-dieux, avant de jeter sur le feu, alors plus loin, la torche qui s'illumina d'autant plus et prit la parole.


- Shanimir, Hio,-fit-il avant de poursuivre une fois ses deux interlocuteurs ayant posé leur regard sur lui- je vous ai demandé beaucoup et j'en ai conscience. A bien des reprises, j'ai même oublié de demander votre opinion sur la tâche vous étant réclamée. -Sa tête pencha à ces mots vers Shanimir, se rappelant des Arrods sur la Plage Lilyn quelques mois auparavant, puis il reprit en regardant dans les deux directions de manière alternative- Beaucoup de vos sangs ont coulés pour le mien. Aujourd'hui, il me fut possible de récolter un renseignement m'étant cher et je le pensais perdu. Mais grâce à un signe du Destin me voilà certain d'un nouveau lieu gardant ce secret. Par delà la brume-fit-il en pivotant légèrement vers celle-ci- se situe un village fortifié où résident des hommes entrainés pour tuer. -Ses yeux croisèrent ceux de la Divinité de l'Air n'ayant pas, quelques temps auparavant, montré un grand intérêt à mettre à mort des hommes, puis il continua- Je ne vous demande et ne vous ordonne encore moins de me suivre. Mais si tel est votre souhait, -insistât-il en voyant Hio- je serai honoré de livrer bataille à vos côtés, -Montrant de ce fait sa volonté d'implication- afin de ne laissez que des cendres derrière nous.

Kris attendit quelques secondes dans la crainte que des questions ne lui soient posées et devant un silence il partit en avant, laissant aux Demi-dieux derrière lui le temps nécessaire à leur réflexion. Soit ils partaient à leurs occupations, soit ils participaient à la destruction d'un village entrainant la mort d'inconnus. Le jeune Maître commençait à vouloir leur révéler son passé, évoquer avec eux la sombre nuit qui plongea son existence actuelle dans la noirceur où il évolua. Mais là était encore une mauvaise image qu'il donnerait. C'est pourquoi il maintenu aucune réponse à la question certainement oubliée depuis lors.

Le jeune Assassin s'enfonça dans la brume sans torche. Son regard avide de commencer sa vengeance luisait au fond de l'obscurité de sa capuche. Après quelques pas à se rapprocher du village fortifié, il jeta un regard par-dessus son épaule. Aucune Divinité ne s'était avancée. Il inclina légèrement sa tête, le ciel semblait vide. Ses yeux retombèrent sur l'entrée du village gardé par deux hommes armés de haches lourdes. Puis sa tête pivota à nouveau. Sa main droite effleura le sol tel une douce caresse. Les extrémités de ses doigts dépassant des gants prirent en leur possession un peu de la terre encore fraîche. Il savait qu'il lui était impossible de mettre à mort tout le village à lui seul. Alors, n'ayant encore vu de ses Invocations passer à l'acte, Kris, un genou à terre, releva à porter de ses lèvres les quelques miettes de terre.


- Berkadus, Demi-dieu de la Terre, entends mes paroles qui te demandent.

Sur ces mots, le jeune Assassin souffla, projetant au loin la terre. Son corps se redressa, sa lame droite tomba dans un bruit de métal et il s'élança vers l'entrée du village, bien décidé à n'exprimer que la haine qui le suivait depuis bien longtemps...
Revenir en haut
Berkadus

Hors ligne





MessagePosté le: Mar 16 Nov - 21:12 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

La phrase résonna avec une puissance inouïe dans le crâne de l’invocation de terre de sorte que se dernier ne put l’ignorer. Il lâcha un dernier regard à la cellule qui ne le retenait plus depuis que l’humain répondant au nom de Kris l’avait libéré. Il n’avait pourtant pas réussit à la quitter malgré sa soif de vengeance et de liberté. Il avait été resté emprisonner trop longtemps pour cela. Mais cette fois ci, il n’avait plus le choix. Usant d’un sort mis à disposition des demi dieux pour retrouver leur maître n’importe ou, Berkadus transforma son corps en énergie et l’envoya dans le sol pour pouvoir rejoindre celui qui invoquait son nom. Le geste de l’humain lui était particulièrement utile car la terre qu’il avait imprégné de son souffle lui permettait de se repérer avec une précision incomparable, l’apanage des invocations de Terra, ici, c’était lui qui avait l’avantage.

Une touffe d’herbe de la grande plaine se mit à blanchir la ou la terre que Kris avait utilisé était retombé.  La masse de végétal s’étendit, poussant à une vitesse ahurissante surplombant bientôt une masse de terre qui se dressait en direction du sol. De cette masse émergèrent deux bras  et ne tête dont la texture passait de manière subtile de la terre au cuir sombre tandis que la végétation blanche continuait de croître jusqu’à former la crinière de l’invocation. Berkadus émergea du sol en sachant pertinemment ce qui l’entourait, les vibrations de la terre et les sensations qu’elle lui communiquait en permanence agressait ces sens depuis trop longtemps privé de cette antenne magique, mais c’était grisant de se sentir si puissant, connecté à tout ceci. Tant de surface à conquérir et à corrompre.

La créature monstrueuse s’engouffra dans le sillage de son maître sachant pertinemment vers ou il se dirigeait, un village plein d’humain, autant de proies qu’il lui offrait sur un plateau. La seule chose qu’il avait du mal à comprendre c’est pourquoi deux autres invocations étaient au même endroit. Quelque chose dans leur signature astrale le titillait mais il n’aurait pas put mettre le doigt dessus. Quoi qu’il en soit, il était temps de passer au carnage, un peut d’exercice ne lui ferait pas de mal. Le demi dieux rejoignit enfin l’humain auquel il était liée et calqua sa vitesse sur la sienne, ces jambes encore fusionné avec le sol ne laissait dépasser que son buste de sorte que la forme humanoïde à l’épaisse toison blanche n’était pas plus grande que son maître.

- L’humain tu sais ce que tu fait, c’est plein de tes semblables la dedans, tu risque d’y passer. Non pas que cela me concerne mais t’a pas l’air bien alors bon… Enfin je dit sa, je dit rien.


Le duo s’approchait à grand pas de la muraille de tel sorte que le martèlement de pas des humains à l’intérieur parcourait la totalité du système nerveux de Berkadus encore connecté au sol de la plaine. Il allait vraiment s’amuser. Profitant de ces dernières secondes de répits, il en profita pour explorer les environ de son sixième sens de demi dieux de la terre. Les deux autres invocations s’étaient mis en branle.

- Au fait l’humain, ils sont avec toi les deux guignols ?


Berkadus ne les avait toujours pas vu, d’ailleurs la présence de l’un des deux avait disparut, probablement un fils enfant d’Aër . Il était curieux de savoir comment un homme aussi faible et visiblement insensé que l’Assassin avait réussit à survivre à trois asservissements. Enfin bon, la créature à la crinière blanche allait bientôt le découvrir ils avaient presque atteint la muraille, Berkadus allait enfin savoir à quel point ces anciens maîtres l’avaient affaiblit.


[ Un peut court je sais mais bon tada ^^ ]
Revenir en haut
Hio

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 17 Nov - 14:17 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

Alors qu'il continuait sa conversation plus qu'étrange avec le fils d'Aër, Hio vit du coin de l'œil son maître s'esquiver. Il n'en tînt bien sûr pas d'abord compte. Kris n'était pas d'un naturel très bavard et cette conversation aurait pu très vite l'ennuyer. Mais peut-être, n'était-ce pas la discution entre les deux divinités... Quelque chose avait sûrement attiré son attention. Hio se tût soudain. Il lui semblait avoir entendu quelque chose. Dans la direction où Kris était parti, une voix s'élevait à travers le brouillard. Qu'est-ce qui pouvait se passer par là-bas ? Bien qu'Hio savait son maître sûr de lui et capable de se défendre, il se tenait sur ses gardes. Affaibli comme il devait l'être, Kris serait bien incapable de se défendre... Une lumière tira cependant Hio de ses pensées. L'espace d'un instant, le dragon vit deux immenses yeux brillants dans les bosquets derrière Shanimir. Il n'en crut pas ses yeux et secoua négligemment la tête. Lorsqu'il reporta son regard sur celui-ci, l'étrange regard avait disparu. La divinité en conclut donc que c'était probablement son imagination qui lui jouait des tours, gardant à l'idée que cet endroit pourrait éventuellement abriter d'autres bêtes sauvages... Mais déjà, Kris revenait. Vraisemblablement, Hio avait tort. Son maître semblait plus d'attaque que jamais.


- Shanimir, Hio. A bien des reprises, j'ai même oublié de demander votre opinion sur la tâche vous étant réclamée. Beaucoup de vos sangs ont coulés pour le mien. Aujourd'hui, il me fut possible de récolter un renseignement m'étant cher et je le pensais perdu. Mais grâce à un signe du Destin me voilà certain d'un nouveau lieu gardant ce secret. Par delà la brume se situe un village fortifié où résident des hommes entrainés pour tuer. Je ne vous demande et ne vous ordonne encore moins de me suivre. Mais si tel est votre souhait, je serai honoré de livrer bataille à vos côtés, afin de ne laissez que des cendres derrière nous.


L'invocation avait bien senti son lourd regard le concernant. Certains se seraient braqués, mais pas Hio. Au contraire, il était fier que son maître est pensé à lui, connaissant désormais les opinions divergentes de Shanimir... Bien sûr, Hio comptait s'engager dans le combat. Sans attendre la réponse d'Hio ou celle de son confrère, Kris partit le premier. Quel insensé... Si aucun des demi-dieux ne l'auraient accompagné, il se serait fait tué. Aussi, pour empêcher son maître de commettre une folie, et surtout pour assouvir sa vengeance sur la race humaine, le dragon prit la décision de l'accompagner. Hio serpenta quelques instants en direction de Kris mais s'arrêta quelques mètres avant lui. Il était à genoux et prononçait quelques paroles qu'Hio ne saisit pas. Quelques instants plus tard, une créature encore inconnue à Hio apparut. Squelettique, c'était le mot. Elle avait deux paires de bras, l'une très longue et d'autres plus petites, et une espèce de crinière blanche. Hio ne connaissait pas ce genre de créature, c'était la première qu'il en voyait une pareille ! Mais, étant donné, qu'elle avait apparue à la demande de Kris, il en déduit qu'elle était divine. Ou plutôt, qu'il était divin car tout, à commencer par son comportement, indiquer qu'il s'agissait d'un mâle. L'étrange invocation prit la parole mais Hio ne comprit pas ce qu'il disait, il était bien trop loin et la brume atténuait le son de sa voix. Hio serpenta de nouveau, le poitrail collé à la terre. Qui pouvait-il être ? Kris et l'étrange créature marchaient déjà sur la muraille des hommes. Hio les rattrapa aisément et l'étrange invocation parla :


- Au fait l’humain, ils sont avec toi les deux guignols ?

Ah oui ? Un guignol ? Voilà qui semblait déplaire au dragon. De plus, traiter Kris d'humain était encore un crime plus grand. Si c'était véritablement son maître, il lui devait le respect. Kris n'était pas un humain, il s'apprêtait à en tuer des humains. Ce n'était pas un humain comme les autres en tout cas. Prêt à le remettre à sa place, Hio siffla :


- Si tu tiens à ta vie, squelette dégarni, je te conseille de surveiller ton langage.
Revenir en haut
Shanimir

Hors ligne


Inscrit le: 01 Juil 2010
Messages: 88
Masculin Scorpion (23oct-21nov) 狗 Chien Air
Lien vers la fiche: URL
Invoqueur: Kris [ASSASSIN]
Point(s): 74

MessagePosté le: Jeu 18 Nov - 21:41 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

La conversation avait continué pendant un moment. Mais elle dût s'interrompre lorsque Kris s'éclipsa. Que pouvait-il bien faire, seul ? Shanimir commençait à bien connaître son maître. Il savait que s'il s'éclipsait, ce n'était pas sans raison. Peut-être avait-il des choses à cacher, ou peut-être en avait-il assez de rester passif, à ne rien faire d'autre que d'écouter une conversation sans intérêt. Le fils d'Aqua semblait quelque peu désorienté, voire inquiet, de voir celui qui l'avait libéré s'éloigner et s'enfoncer imprudemment dans le brouillard. Le demi-dieu le regardait d'un air intrigué : en effet, la dévotion de Hio était mille fois plus grande - et c'était peu dire - que celle qu'il vouait à Kris. Pourquoi brûlait-il d'une telle passion ? Il était impensable pour lui de considérer un humain comme un être supérieur, à qui il devait obéir aveuglément. Mais malgré cette différence, Shanimir ne voyait pas le dragon aquatique comme un être inférieur intellectuellement, il le respectait et même - même s'il ne le dira jamais - admirait une telle ferveur...

Alors que le demi-dieu s'enfonçait de plus en plus dans la brume de ses pensées, la silhouette de Kris se dessina peu à peu derrière la Brume épaisse de la plaine. Son retour marqua la fin de ses réflexions. Quelque chose avait changé chez l'assassin. Malgré le regard froid qu'il maintenait caché sous sa capuche, son enthousiasme se faisait sentir à des kilomètres. Il était donc arrivé quelque chose de décisif pendant cette absence, un quelque chose qui allait mettre un peu d'action parmi toute cette passivité. D'une voix forte, voilant un minuscule brin de joie, Kris annonça :

" Shanimir, Hio. A bien des reprises, j'ai même oublié de demander votre opinion sur la tâche vous étant réclamée. Beaucoup de vos sangs ont coulés pour le mien. Aujourd'hui, il me fut possible de récolter un renseignement m'étant cher et je le pensais perdu. Mais grâce à un signe du Destin me voilà certain d'un nouveau lieu gardant ce secret. Par delà la brume se situe un village fortifié où résident des hommes entrainés pour tuer. Je ne vous demande et ne vous ordonne encore moins de me suivre. Mais si tel est votre souhait, je serai honoré de livrer bataille à vos côtés, afin de ne laissez que des cendres derrière nous. "

Bien sûr, le fils d'Aër avait remarqué que la première partie de la phrase s'adressait à lui. Il était vrai que sur l'instant, il avait contesté cet appel, mais cela était du passé, et Kris n'avait pas besoin de relever ce détail. Un geste de pardon qui ne signifiait rien, en somme. Que cela soit dit, la rancune ne faisait pas partie du vocabulaire de l'invocation. Le reste de la phrase n'avait guère plus d'intérêt, juste une phrase à rallonge pour dire qu'ils allaient attaquer un village humain. Shanimir était conscient que cela signifiait "tuer des humains", mais il semblait que son libérateur avait honte de lui demander une telle tâche. "Tuer" était un passe-temps comme un autre pour le demi-dieu, que ce soit des humains ou des bêtes, c'était du pareil au même.

Sans dire un mot de plus, Kris partit en direction du village mentionné. Hio le suivit presqu'aussitôt, laissant son confrère de l'air seul. Ce n'était pas plus mal ainsi, il avait besoin d'être seul pour réfléchir à un plan tranquillement. Partir à l'assaut d'un village sans préparation était imprudent, ainsi il fallait un stratège. Il était évident qu'avec son intelligence supérieure, il allait prendre ce rôle.
Survolant le village d'assez haut pour ne pas être repéré, il l'analysa en long et en large pour trouver un bon plan d'attaque. Seulement, après avoir envisagé plein de possibilités, il en vint à une unique conclusion : leur force d'assaut n'était pas assez puissante pour assiéger tout un village.
Retournant sur ses pas pour avertir Kris et Hio, il vit une troisième silhouette, assez squelettique, de laquelle partaient quatre bras difformes, qui, alliés à sa chevelure blanchâtre et hirsute faisait penser à un octogénaire en pleine décomposition. Une invocation qui semblait assez ratée. Durant la phase d'atterrissage, il avait réussi à entendre quelques mots de sa bouche...

" Au fait l'humain, ils sont avec toi les deux guignols ? "

Quelque peu vexé par cette question, qui n'en était pas vraiment une aux yeux de Shanimir, il répondit en le regardant de haut :

" Y aurait-il un problème, gueux ? "

Répondre ça à une invocation inconnue n'était pas très subtil de sa part, mais on ne pouvait pas dire que effort y était de l'autre côté. En regardant le nouvel arrivant d'un peu plus près, il remarquant que c'était une invocation de la Terre, élément qui annonçait déjà son caractère désagréable. En effet, étant une invocation de l'Air, la terre était pour le fils d'Aër une sorte d'élément impur...
Enfin, l'heure n'était pas à la dispute, et, sans prêter attention à la réaction de son interlocuteur, Shanimir se tourna vers Kris :

" J'ai analysé le terrain. Selon mes estimations, il serait impossible pour nous de réussir à faire une percée seulement à trois. - tournant sa tête vers le fils de Terra - Mais s'il se joignait à nous, la balance pourrait tourner en notre faveur... Bien que l'idée de faire équipe avec cet être me déplaise, je te laisse décider Kris. "
Revenir en haut
Skype
Kris
<!--03-->Humain

Hors ligne


Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 317
Masculin Taureau (20avr-20mai) 鷄 Coq Feu
Métier dans le jeu: Assassin
Invocation(s): Shanimir [Air]
Annonce: De retour, plus dangereux que jamais...
Inventaire: Une épée, six couteaux, deux dagues, un sac de provisions, 4500 Tsuris et occasionnellement une arbalète avec 9 flèches.
Point(s): 480

MessagePosté le: Ven 19 Nov - 19:49 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant



De plus en plus, la muraille couverte par la brume se dévoila. On discernait à quelques mètres encore le mur inachevé se voulant un obstacle entre les bêtes de ce lieu et leurs habitats. L'assaillant se stoppa ainsi, observant le village dont il n'avait eu que l'évocation. Sa première constatation fut la grandeur démesurée de ce qu'il avait imaginé en montant à l'assaut. Sans aucune aide Divine, ses chances étaient réduites à néant. Afin de mieux observer les formes humaines près de la porte, le jeune Maître continua de progresser à petite foulée. C'est alors qu'un étrange bruit se fit entendre.

Le laissant se rapprocher en continuant sa progression, Kris ressentait le rapprochement du danger dans son dos. Sa lame droite rentra légèrement dans sa manche, la dissimulant à la vue de son agresseur. Les pulsations cardiaques augmentaient aussi rapidement que la sensation d'insécurité rodant autours de lui. Enfin, l'être fut à portée. Bloquant sa respiration, il pivota d'un quart de tour faisant ressortir sa lame qui ne dépassa pas l'extrémité de ses doigts. L'Invocateur venait de reconnaître son Invocation. Dans un désir de camoufler son geste entamé, il continua sa route, le Demi-dieu n'ayant ressentit de danger avançait à ses côtés.


- L’humain tu sais ce que tu fait, c’est plein de tes semblables la dedans, tu risque d’y passer. Non pas que cela me concerne mais t’a pas l’air bien alors bon… Enfin je dit sa, je dit rien.

Les paroles choquèrent leur destinataire. En une phrase, le Demi-dieu venait de déstabiliser son Maître. Tout d'abord ce fut le début de celles-ci, lui indiquant que la Divinité de Terre l'accompagnant avait instinctivement déterminé son ambition. De plus, Elle ne semblait pas être si intéressé que cela à la mort de son Libérateur, ce que, ce-dernier comprenait fort bien. Par la suite, il évoqua la faiblesse physique du jeune Assassin croyant ne plus en donner l'impression. Enfin, il conclut par une tournure si 'humaine' que Kris ne put se résoudre à le croire. L'Être Divin poursuivit avec ces mots :

-Au fait l’humain, ils sont avec toi les deux guignols ?

Le jeune Assassin se stoppa aussitôt. Les sourcils froncés sous l'incompréhension. Venait-il de parler ainsi de Shanimir et Hio, des deux Demi-dieu l'ayant accompagné jusqu'au rivage ? Sans pouvoir approfondir son questionnement ou l'exposer à voix haute, une voix sortant du manteau de la brume siffla ces propos :

- Si tu tiens à ta vie, squelette dégarni, je te conseille de surveiller ton langage.

Puis, le fils d'Aër vint se poser à leurs côtés. Tous les trois montraient une volonté à mettre à mort des humains sous la simple suggestion de leur Libérateur. C'est en voyant face à lui, redressé fièrement son Invocation de l'Air que Kris comprit son erreur de jugement. Elle semblait tout aussi prête à mettre à un terme à des vies qu'Hio ou Berkadus. Cette révélation de par sa simple présence réchauffa le cœur de l'Invocateur. A nouveau, la divine voix du lynx se résonna.

" J'ai analysé le terrain. Selon mes estimations, il serait impossible pour nous de réussir à faire une percée seulement à trois. - tournant sa tête vers le fils de Terra - Mais s'il se joignait à nous, la balance pourrait tourner en notre faveur... Bien que l'idée de faire équipe avec cet être me déplaise, je te laisse décider Kris. "

Il n'était que trop évident qu'un seul mouvement déplacé entrainerait un combat entre ses trois êtres dépassant le jeune Assassin. En effet, il venait de réaliser l'importance de leur taille. Kris percevait la grandeur de leur carrure comme jamais il ne l'avait ressentit. Tous le dépassait excepté le fils de Terra dont le bas du corps était en symbiose avec son élément. Afin d'éviter tous conflits possibles, le jeune Assassin prit la parole peu de temps après l'analyse constructive et intelligente de Shanimir. Mais avant cela, il pivota légèrement sur chacune de ses Invocations en indiquant leur nom afin de les présenter en empêchant un long discourt comme tantôt.

- Shanimir fils du Vent, Hio, Seigneur des mers, je vous présente Berkadus, digne descendant de Terra. Il fut libéré après toi Hio il y a de cela quelques temps. J'apprécie ton sang froid Shanimir et j'ai l'espoir que chacun ainsi s'en inspirera pour oublier des paroles n'ayant pas été diffusées dans le but de trouver plusieurs destinataires.

Kris marqua un temps afin de voir si les Demi-dieux acceptaient jusque-là de passer outre l'insulte faite. N'ayant pas vraiment de remarques concrètes, l'Invocateur continua.

- J'ai moi-même était surprit de la taille de ce qu'ils appellent un poste avancé. Il semble cependant assez fragile. Notre seul problème pourrait être le nombre d'adversaires entrainés que garde ce semblant de muraille. Je propose de nous diviser en deux groupes afin de pénétrer. Une fois à l'intérieur, il serait bon de vous disperser dans le but de les mener à ne trouver aucune issue face à l'attaque de Demi-dieux aussi imposant et destructeur que vous. Pour ma part, je serai faire couler le sang seul même si, il est évident qu'un regard sur moi entre deux corps écrasés ne serait refusé.

Une fois un nouveau temps posé, le Libérateur des Divinités reprit une dernière fois la parole.


-Devant le manque d'enthousiasme de collaborer ensemble pour cette fois, je me joindrai à Shanimir pour entrer et toi Hio, j'espère pouvoir te voir sur le champ de bataille aux côtés de Berkadus pour votre entrée.

-Ainsi, il attendit les possibles interventions une nouvelle fois avant de partir vers la gauche du mur de défense, dans une simple marche, se savant dissimulé par la brume en plus d'être suivit de Shanimir et laissant aux deux autres Divinités le choix de leur cible. Après quelques pas ne laissant plus qu'une demi-dizaine de mètres entre eux et la muraille, Kris prit la parole.

-Je n'ai pas l'intention de monter sur ton dos pour entrer rassure toi. Je pense qu'une démonstration de ta nouvelle puissance pourrait être suffisante pour me permettre d'entrer. Après quoi tu seras libre de tous mouvements.

Le jeune Assassin posa un genou à terre et fit tomber de sa manche gauche sa fidèle lame. Le bruit métallique et sec résonna à quelques centimètres, donnant ainsi à Hio et Berkadus leur situation si leur ouïe décela le son particulier de l'arme de leur Libérateur. Il ne restait plus qu'à Shanimir à donner l'assaut. La rythme cardiaque augmenta à nouveau, le sourire en coin des riens rassurants reprit le dessus, l'enthousiasme et la détermination se reflétant à nouveau en ses yeux. Le jeune Assassin était prêt, prêt à libérer toute la puissance destructrice de ses trois Invocations d'où il joindrait sa haine grandissante...
Revenir en haut
Berkadus

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 19 Nov - 22:19 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

Il ne fallut pas longtemps pour que les deux autres invocations rejoignent le renégat et Kris. Le reptile bleu semblait vexé par le propos et l’invocation d’air lui adressa une réplique dédaigneuse. L’invocation de terre cracha au pieds de ce dernier puis l’ignora magistralement en se tourna en direction de l’autre créature divine. Il savait pertinemment qu’une créature du genre serait plus affecté par le dédain que par la réplique la plus cinglante du monde. L’autre, il avait bien envie de jouer un peut avec.

- Mais c’est qu’il grogne le serpent…


Il le gratifia d’un sourire venimeux découvrant ces dents d’obsidienne luisantes de bave. Il attendit sa réplique et Kris enchaîna en leur demandant de bien se tenir ou tout du moins se supporter. Enfin ce n’était pas un ordre directe, juste un appel à leur bon sens et la créature aurait bien continué à jouer mais comme son maître continuait à parler, il n’en fit rien se contentant d’adresser un regard à ce dernier pour lui montrer qu’il écoutait sans pour autant être accroché à ces lèvres. D’un regard extérieur on aurait pus croire qu’il l’ignorait. Une fois que l’invocateur eut finit, l’invocation renégate tourna les talons en direction de la place forte en adressant une réponse rapide à son maître.

- Moi sa me va… Je prend l’entrée nord, on va enfin s’amuser.


Sur quoi la créature contourna la forteresse, se détachant au passage du sol pour récupérer ces jambes, lui permettant ainsi d’allonger la foulé et de contourné la forteresse rapidement. Arrivé de l’autre coté de la cité, Berkadus s’accroupit pour observer ou plutôt ressentir la présence de ces adversaires. Trois gardes dans les deux tourelles de garde au niveau de la porte, une dizaine dans une salle un peut à l’écart et pour le reste, rien qu’il pouvait clairement identifier à des soldats. Qu’importe, ils allaient tous y passer de toute façon.

- Bon la poiscaille tu fait comme tu veux, mais moi je fonce.

Et comme pour confirmer ces dires, un cris de terreur résonna, provenant des murs de la cité. L’invocation à la crinière blanche n’attendit pas de réponse et fonça droit sur le mur… Qu’il traversa. La créature déboula dans la petite garnison, se retrouvant face à une dizaine d’humains qui s’arrêtèrent net, certains un verre en main, d’autres laissant échapper leur cartes. Le renégat de Terra lança sa paire de bras disproportionnés en directions des deux humains les plus proches en les fit se heurter avec tant de force que leurs crânes se broyèrent l’un coutre l’autre, les tuant sur le coup. Sa seconde paire de bras arracha la trachée d’un autre humain passé à porté en tentant de rejoindre la porte. Le combattant divin fit un pas de plus et saisit un autre humain qui se fit recouvrir progressivement par des lianes noir se nourrissant de son sang. La corruption de l’esprit du demi dieux avait également affecté l’apparence de sa magie visiblement. Il tua le cinquième d’un coup de crocs dans la nuque. Deux s’évanouirent et il en tua encore deux d’un revers de son impressionnante main, brisant la colonne vertébrale à l’un et ouvrant le ventre du second à l’aide de l’une de ces griffes répandant ces boyaux sur le sol. Il saisit ensuite le dernier survivant et le saisit en prenant garde de ne pas le tuer.

- Dit à tous les humains que tu rencontrera qu’ils ne sont plus en sécurité nulle part, que des invocations ont été libérer et qu’elles réclament vengeance.

Berkadus avait oublié que ces humains ne naissaient rien des fautes de leurs prédécesseurs mais il n’en n’avait qu’ure. Il l’assomma et le laissa retomber lourdement dans les viscères de son collègue avant de se retourner vers la porte et de la fracasser d’un coup de pied et de s’élancer dans un joyeux massacre dans la rue.
Revenir en haut
Hio

Hors ligne





MessagePosté le: Sam 20 Nov - 19:58 (2010)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent Répondre en citant

D'un geste gracieux, Shanimir vint se poser près d'eux. Vraisemblablement, le fils de Terra ne fut pas vraiment enthousiasmé par les répliques des invocations de Kris. Il cracha aux pieds de Shanimir, un geste auquel il aurait mieux fait de réfléchir à plusieurs fois. Même s'il se réservait pour l'instant, Hio se jurait de corriger cette puanteur ambulante aussi vite qu'il le pourrait. Au jour d'aujourd'hui, il se devait de reporter son attention sur la bataille qui les attendait tous les trois. Mais, comment se concentrer sur quelque chose lorsque quelqu'un vous provoque ?


- Mais c’est qu’il grogne, le serpent…

Par respect par son maître, la divinité se retint de frapper. Son sourire hypocrite eut raison de la dernière once d'espoir du dragon. Eau et Terre ne faisaient pas bon ménage. Jamais, au grand jamais, quelqu'un ne l'avait traité ainsi. Si même les demi-dieux étaient devenus tant vulgaires et dédaigneux, alors Hio aurait certainement du mal à assouvir sa vengeance.


- J'ai analysé le terrain. Selon mes estimations, il serait impossible pour nous de réussir à faire une percée seulement à trois. Mais s'il se joignait à nous, la balance pourrait tourner en notre faveur... Bien que l'idée de faire équipe avec cet être me déplaise, je te laisse décider Kris.


Oui, Shanimir avait probablement raison. Kris, Hio et lui n'avaient probablement aucune chance. Bien que cette hypothèse pouvait être la plus plausible, Hio n'avait pas encore imaginé la possibilité de se battre aux côtés de cet être aussi étrange que repoussant et la réplique de Shanimir eut un effet dévastateur chez le dragon. Il accusa tant bien que mal le coup, étaient-ils obligés d'être dans le même camp ? Mais enfin, Kris procéda aux présentations.


- Shanimir fils du Vent, Hio, Seigneur des mers, je vous présente Berkadus, digne descendant de Terra. Il fut libéré après toi Hio il y a de cela quelques temps. J'apprécie ton sang froid Shanimir et j'ai l'espoir que chacun ainsi s'en inspirera pour oublier des paroles n'ayant pas été diffusées dans le but de trouver plusieurs destinataires.


Digne descendant de Terra ? Un descendant de Terra pouvait-il seulement être digne ? Ainsi donc, comme Hio l'avait déduit, Berkadus était bien la troisième invocation de son maître. Kris reprit :


- J'ai moi-même était surprit de la taille de ce qu'ils appellent un poste avancé. Il semble cependant assez fragile. Notre seul problème pourrait être le nombre d'adversaires entrainés que garde ce semblant de muraille. Je propose de nous diviser en deux groupes afin de pénétrer. Une fois à l'intérieur, il serait bon de vous disperser dans le but de les mener à ne trouver aucune issue face à l'attaque de Demi-dieux aussi imposant et destructeur que vous. Pour ma part, je serai faire couler le sang seul même si, il est évident qu'un regard sur moi entre deux corps écrasés ne serait refusé. Devant le manque d'enthousiasme de collaborer ensemble pour cette fois, je me joindrai à Shanimir pour entrer et toi Hio, j'espère pouvoir te voir sur le champ de bataille aux côtés de Berkadus pour votre entrée.


Non ? Kris plaisantait certainement. Il n'allait pas le laisser avec cet être immonde et vulgaire ? Il fallait croire que si. Voilà déjà que son maître et son confrère disparaissaient à travers la brume.


- Moi, ça me va... Je prend l'entrée Nord, on va enfin s'amuser.

Alors là, Hio n'en crut pas ses oreilles. Quel insensé, quelle tête brulée. Caractéristique-type des invocations de Terre. Aucun esprit de groupe, aucune intelligence. On fonce dans le tas. Incroyable, Hio ne concevait tout simplement pas comment – comment et surtout pourquoi – Berkadus pouvait adopter un comportement ainsi. Mais déjà, l'héritier de Terra sortit de son champ de vision. Tout en maugréant, Hio ne tarda pas à le suivre, en pensant à toutes les catastrophes que pourrait engendrer le fils de Terra.


- Bon, la poiscaille, tu fais comme tu veux, mais moi je fonce.

Cette fois-ci, Hio ne releva même pas. Si cet être était tant dépourvu d'intelligence, ce n'était que le cadet des soucis du dragon. L'instant d'après, Berkadus avait déjà disparu. Hio choisit de ne pas se préoccuper de lui pour le moment, l'instant était au combat. En rampant sur le sol, le demi-dieu s'approchait de l'imposante muraille. Il n'y avait aucune porte d'entrée au niveau d'Hio. Cela ne posa pas un quelconque problème pour le dragon. D'un geste vif et rapide, Hio sauta en l'air pour abattre sa queue sur le pan du mur qui s'écroula sur le coup. Le passage était déblayé. Mais la cacophonie qu'avait provoqué l'effondrement de la principale défense des humains avait attiré bon nombre d'eux. Pénétrant à l'intérieur de la ville fortifiée, Hio créa une panique monstre – c'était le cas de le dire – parmi les humains qui le voyaient. La plupart d'entre eux n'avaient sûrement jamais vu une invocation aussi grande qu'Hio. Partagés entre la peur et la colère, quelques humains n'eurent pas le temps de comprendre ce qui était en train de se passer et se firent broyer par la puissante queue du dragon. L'avalanche qu'il avait provoqué avait également propulsé et écrasé de nombreux ennemis. Hio poussa un terrible hurlement à s'en décrocher la mâchoire qui glaça le sang de ses adversaires. La seconde vague d'attaquants, bien qu'hébétés, ne tardèrent pas à s'en prendre à l'immense dragon. Ils périrent tous sous les crocs de celui-ci. Quant aux rares survivants, ils firent la moue en dégustant les immenses nageoires tranchantes d'Hio dans leur face. Autant vous dire que le dragon jubilait. Pour la première fois, il se sentait libre d'assouvir sa vengeance et de faire payer la race humaine. N'ayant pas d'autres ennemis à se mettre sous la dent, Hio serpenta entre deux maisons à la recherche d'un lieu avec plus d'actions. Dans une rue adjacente, Berkadus se battait contre d'autres humains. Lui non plus n'avait visiblement pas de mal à les abattre les uns après les autres. Hio se résigna à admirer sa détermination et la force avec laquelle il détruisait ses adversaires. Mais, Hio avait tout de même l'envie de lui donner une bonne leçon, et le moment était parfait pour cela. Alors que Berkadus faisait des ravages au sol, postés sur la partie de la muraille encore intacte, un détachement d'archers s'apprêtait à réduire le squelette dégarni en compote. N'écoutant que son courage, et surtout pour réduire l'ego sur-dimensionné de Berkadus, Hio chargea les guerriers, ou plutôt le mur qui les hébergeait. Celui-ci céda sous la puissance du demi-dieu. Mais bien que les humains furent hors d'état de nuire, leurs flèches aux pointes acérées avaient bien été décochées et n'allaient pas tarder à transpercer le fils de Terra de part et d'autre. Il fallait agir. Le dragon déploya ses imposantes nageoires sur lesquelles les projectiles ricochèrent, ne créant presque pas de dommages chez Hio. Le danger était passé pour le squelette dégarni. Hio serpenta autour de celui-ci tout en grognant.


- Surveille tes arrières la prochaine fois, digne descendant de Terra, et garde à l'idée que les amis de mes amis ne sont pas forcément mes amis.


Comme vous vous en doutez, Hio avait volontairement accentué le "digne".


Dernière édition par Hio le Sam 20 Nov - 23:23 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:19 (2016)    Sujet du message: Le passé est à nouveau le présent

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> La Plaine Brumeuse Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com