Index Faq chercher Membres Groupe Se connecter S'inscrire
Petite balade dans le désert...

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ragnar Letho

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 28 Juil - 16:29 (2010)    Sujet du message: Petite balade dans le désert... Répondre en citant

Il était temps que je fuis cette maudite forêt! J'ai besoin de prendre l'air et d'aller voir autre part si j'y suis pas! Et quelque chose me dit que le désert serait certainement un dépaysement certain! Rien à avoir avec la forêt!
Mais pour l'instant, je dois me rendre à l'évidence: je n'aime pas le soleil! Je ne suis pas de ce côté de l'île pour rien. Je n'ai jamais aimé avoir le dos brûlé à vif ou comme ils disent, bronzé. C'est inutile et sans intérêt.
Certain vont même jusqu'à se mettre nu pour avoir le maximum de soleil sur leur corps. Plus il y a de surface à exposer, plus ils sont content! Parfois, je préférerais que le monde soit un vaste jardin où on ne fait pas un pas sans qu'un arbre ne nous barre la route. Comme ça, on sera protégé à vie!

Mais il faut bien que je prenne des vacances quand même! Je ne suis certes pas très occupé ces temps- ci, mais c'est ce que font la plus part des gens normaux. Il vont loin avec leur famille et s'amuse.
Mais moi, je n'ai jamais eu ce genre d'idée. Je n'aime pas penser qu'un jour je devrais m'arrêter de travailler. Et encore moins, qu'un jour, tellement les monstres seront réduis, le travail deviendra moins fréquent.
Tant mieux pour les habitants et pour les haineux des bêtes féroces, mais ce serait une grosse catastrophe pour nous qui en vivons! Il y a un équilibre à tout, et les monstres sont un des maillons de la chaînes.

Je me décide donc à fermer ma petite baraque et à prendre la route direction le désert d'ambre. Je ne comprends toujours pas pourquoi on l'appelle comme ça alors qu'il n'y a jamais eu d'ambre!
On dirait que les anciens étaient tellement orgueilleux qu'ils n'ont pas eu le coeur à se corriger. Ils ont laissé leurs enfants continuer à se fourvoyer tout en sachant que c'est vraiment bête comme nom!
Quelle idée d'appeler un lieu de son nom courant. Un nom comme un autre ferait l'affaire, mais non! Il faut qu'on l'appelle par sa nature: désert! Comme si on le savait pas! Mais bon! On ne peu rien y faire!

Je suis enfin devant cet immense désert, au delà de la forêt. J'ai quand même eu quelques ennuies avec deux ou trois petites bestioles, mais je réussis à atteindre ma destination. C'est moche!
On dirait que la forêt s'est barré tellement s'est hideux et sans âme! Qui pourrait vivre dans un endroit pareil sans en faire des cauchemars la nuit? Ou au moins, le regretter amèrement...

Je marche droit devant moi sans même me retourner. Je sais que si je jette un regard de plus vers la forêt, j'y courrais sans tarder. Pour un voyage de plusieurs jours, ce serait bien court! Je ne lâche rien cependant.
Je vois alors des créatures que je n'ai jamais vu de toute ma vie à part dans la bibliothèque de la ville. C'est encore plus beau que ce... Il y a un attroupement d'impa. Je m'approche, les sachant craintif.
Une fois qu'ils m'ont remarqué, ils s'enfuient en jappant. Je vois alors le cadavre d'une femme. Elle est à moitié écrasée et dégouline de sang. Je suis sûr que ce ne sont pas les impas les responsables.
Mais bon! Ce n'est pas mon problème. Je suis en vacances moi! Je ne vais pas me mettre en chasse du monstre qui l'a tué quand même! On est d'accord! Enfin, je suis d'accord avec moi... Bref!

Le lendemain, je me réveille couvert de sable de la tête au pied. Je réussis après plusieurs heures de combat avec mes vêtement à m'enlever tout le sable. Je suis épuisé et assoiffé.
Mais d'après un livre de je ne sais qui que j'ai lu je ne sais où en buvant je ne sais quoi, dans le désert, il faut économiser un maximum l'eau que l'on dispose même si l'on a la quantité d'une piscine.

Je me lève et lève le camp. Enfin, façon de parler parce que je n'ai ni tente ni couverture. J'ai dormi habillé avec ma sacoche à côté de moi. Pour tout vous dire, cette nuit fut la plus pénible de toute ma vie!
J'entends soudain un bruit sourd. Je sens la terre trembler après quelques secondes. Puis la terre devant moi se soulève et une immense créature, un vers géant je suppose, s'élève devant moi.
Un cri horrible s'échappe de sa gorge puis il plonge sur moi de toutes ses forces je supposes. Il s'enfonce sous terre et revient à la surface car il a l'impression d'avoir oublié quelque chose.
En effet, sa proie, moi, n'est pas entrée dans sa bou.. gueu... son ouverture de devant, mais est sur elle. Je suis accroché avec la force du survivant à son crâne et ferme les yeux. Je suis de nouveau en sablé!
Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 28 Juil - 16:29 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lucius Marmoset

Hors ligne





MessagePosté le: Mer 28 Juil - 17:41 (2010)    Sujet du message: Petite balade dans le désert... Répondre en citant

Une nuit dans le désert correspond totalement à l’opposé d’une journée dans le même décor. Il fait froid, le désert semble soudainement plus habité qu’en plein cagnard, chaque bruit vous glace la moelle épinière, je dis bien « vous » car pour ma part je ne suis pas assez fou pour dormir la nuit dans le désert ambré. Je me repose, tout simplement, je ne vois pas l’intérêt de servir de casse-croûte pour un ver géant. De plus que vous seriez servis sur un plateau d’argent.

Bref ce discours servait juste à vous mettre en garde je m’apprête à passer une nuit dans le désert, une de plus me direz-vous, mais une nuit seule. La solitude me pèse depuis 6 ans, mais les autres humains sont tellement égoïste, narcissique, oui il faut bien l’avouer vous n’êtes pas vivable pour ma part, du moins pas à long termes. Je prends, parmi mon petit kit personnel du «  je vis comme je le peux », un tapis en écorce relié par des cordes je le déroule sur le sol et plaçe une pierre sur chaque coin pour éviter qu’une larve de ver géant ne me prenne par surprise. Une parade infaillible mais pas contre les vers adultes qui ne feraient qu’une bouchée de moi, mais quelle chance ais-je il n’attaquent jamais la nuit, cependant leur progénitures est tellement stupide, déjà que leurs parents ne sont pas réellement doué d’une intelligence à proprement parler. Je n’allume aucun feu car au lieu de chasser les créatures il les attirent, car elles aussi craignent le froid, mieux vaut braver le froid que de se faire manger. Après tout dépend de votre façon de voir la vie.

Le matin se leva rapidement, la chaleur prenant vite le pas sur le froid qui me tenait jusqu’alors compagnie. Je reprend mon petit bonhomme de chemin mais ne tarde pas à entendre ce bruit si familier qui est bien le seul du désert à m’effrayer un tant soit peu. Cependant ma curiosité est aiguisée, les vers géant ne s’attaquent qu’aux humains ou aux troupeaux, cependant le passage d’un troupeau aurait capté mon attention, je déduis donc que son futur repas seras munit de deux jambes et deux bras.

En effet non loin-de-là j’aperçois enfin ce joyeux spectacle, un homme jonché sur le crâne du lombric « Lorsqu’il vous avalera faites en sorte de mourir croqué c’est moins douloureux que digéré par de l’acide ! »

Toutefois cela fait bien longtemps que je ne m’étais pas dégourdi les jambes. Je dégaine mon sabre, cours en direction du lombric et plante ma lame entre les anneaux qui forment son corps, je me hisse sur ce dernier, retire ma lame et commence alors un rodéo sauvage…en plein désert.
Revenir en haut
Ragnar Letho

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 29 Juil - 10:32 (2010)    Sujet du message: Petite balade dans le désert... Répondre en citant

Je suis tout bonnement dans ce que les gens appellent couramment: la mouise. Je suis accroché à un énorme ver, les yeux fermés, qui n'arrête pas de plonger, de remonter, de plonger, de remonter, de plon...
Eh! Voici qu'il s'arrête tout à coup! J'ouvre les yeux pour voir ce qu'il se passe, mais je ne remarque rien de plus normal qu'un désert avec du sable et... Mais on s'enfonce! Je regarde autour et vois un cercle parfait.
Je commence peu à peu à comprendre... En fait, le pauvre bougre a réussi par je ne sais quel miracle a isoler un petit bout de terre du reste du sable en faisant son petit manège de prédateur en manque de nourriture!

S'il bouge, et il le sait, nous allons être englouti par le sable. S'il fait un merveilleux bond vers hors du cercle juste au bon moment et avec une très bonne précision, nous pourrons nous en sortir. Mais ça il le sait pas.
Alors il fait comme les serpents avant de sauter sur un proie qu'ils ont hypnotisé: il se transforme en ressort géant prêt au bond. La pression qu'il exerce sur le sable nous enterre vivant. Et me revoilà mangeur de sable.
Heureusement, il n'a pas cédé et est resté sous la position qu'il a prise avant. Et sans attendre plus longtemps, après que j'ai avalé mainte quantité de sable, il faut un bond extraordinaire hors de terre!

Nous revoilà à la maison! Grâce à ce monstre, nous ne sommes pas devenus des hommes de sables! Je lui fais un gros bisou et lui dit d'un ton emprunt de reconnaissance, même si c'est lui le responsable de tout ça:
"Allez! On fait la paix mon ami! Ce que l'on a vécu nous a rapproché et a fait de nous des amis intimes. Nous allons parcourir le désert ensemble, moi te chevauchant, et se prendre des vacances à deux!"

Il a quelques secondes d'hésitation. Mais en fait, il avait juste envie de recracher tout le sable qui lui remplis la pense. Et au moins une tonne de sable sort de son ouverture de devant deux minutes sans discontinuer.
Puis il reprend ses bonds de folie sans arrêt! Il s'enfonce sur terre avec la même force qu'avant notre mésaventure et même, je crois qu'il y met plus d'entrain! On dirait qu'il est impatient d'en finir.
Je suis vraiment mal! C'est là que j'entends une voix à la fois humaine et non humaine. Je suis sûr que c'est un fantôme qui vient me chercher car je vais bientôt mourir. Je ne me laisserais pas faire!
Il a dit un truck du genre:" Melbourne croquet est ces temps- ci un peu trop placide". C'est bien un fantôme! C'est une enflure de fantôme qui veut mon âme pour errer avec lui!

Mais c'est qu'il insiste! Il fait une figure acrobatique avec pour objet principal son épée, puis se retrouve en moins de deux à côté de moi. Il ne veut pas attendre aussi longtemps: il veut mon âme tout de suite!
Il a l'air drôlement... vivant! Je me suis peut- être trompé. Il a me paraît tout à fait normal! C'est là que je remarque qu'il chevauche la monstre comme une... monture? Ce doit être un genre d'homme du désert.
Ou il est complètement fou. Ce ne serait pas la première fois qu'un homme perd la boule dans le désert! Il doit se croire dans un monde où les wanias sont des animaux de compagnie ou des amis d'enfance...
Revenir en haut
Lucius Marmoset

Hors ligne





MessagePosté le: Jeu 29 Juil - 11:47 (2010)    Sujet du message: Petite balade dans le désert... Répondre en citant

Le malheureux abruti qui me fait face me regarde avec de grands yeux écarquillés, comme si le messie était en face de lui. Je rengaine mon sabre et m’accroche à un des anneaux de notre ami le lombric du désert « Je sais pas qui tu es mais t’es franchement dans une sale affaire, alors deux solutions s’offrent à toi p’tite tête. Sois t’es assez intelligent pour suivre mes conseils et tu saute lorsque je te le dirai, sois tu es aussi abruti que tes compatriote de la ville et tu peux bien finir digérer par son estomac en 10 minutes dans une souffrance indescriptible. » Cette situation me rappel ma première rencontre avec un ver des sables, excepté que je me retrouvais à la place de cette andouille inconnu et que mon grand frère était à la mienne.

Je ne souhaite pas rester une éternité sur ce ver géant, je me lève subitement un sourire sadique aux lèvre et je tiens ces mots à mon compagnon d’infortune « Alors écoute p’tite tête je vais t’expliquer ce que je vais faire, je vais le forcer à rentrer sous terre, toi dés que sa tête s’approche du sol tu sautes et tu coures grimper jusqu’au rocher là-bas » je dégaine de nouveau mon sabre, et commence à courir le long des anneaux du lombric en plantant mon sabre entre chaque interstice « Mon gros c’est le jour de l’acuponcture ! » J’arrive enfin à la queue, signe que le ver s’apprête à se plonger dans le sable, je repars alors d’où je viens, je coure le plus vite possible, je vois l’abruti de service encore cramponné à la tête de l’intestin vivant « Bouge tes miches malpropre de citadin ! » Je l’attrape par le col et saute par-dessus la tête du lombric, je l’entends se vautrer dans le sable, je roule à mon tour et me relève tout de suite après et cours vers le rocher seul détail de cet immense décor.

Une fois perché je m’étale de tout mon long, retire ma chemise laissant mon corps recouvert d’écriture prendre le soleil « Tu tapes fort aujourd’hui mon gros astres luminescent ! Cela me rappel le bon vieux temps…Bon tu t’en es sortis le pas doué de la vie ? Où est-ce qu’il Est-ce gamin ? » Je descend de mon perchoir, torse nue, couvert de sueur et regarde notre ami le lombric s’éloigner sous terre laissant d’imposants sillons sur sa route.
Revenir en haut
Ragnar Letho

Hors ligne





MessagePosté le: Ven 30 Juil - 08:58 (2010)    Sujet du message: Petite balade dans le désert... Répondre en citant

« Je sais pas qui tu es mais t’es franchement dans une sale affaire, alors deux solutions s’offrent à toi p’tite tête. Sois t’es assez intelligent pour suivre mes conseils et tu saute lorsque je te le dirai, sois tu es aussi abruti que tes compatriote de la ville et tu peux bien finir digérer par son estomac en 10 minutes dans une souffrance indescriptible. »

Il se lève brutalement puis sourit bizarrement. On dirait qu'il a une idée dans la tête et quelque chose me dit que je n'ai aucune envie de la connaître. Ce gars là ressemble à un dangereux malfaiteur, même s'il n'en ai pas un à première vu...

« Alors écoute p’tite tête je vais t’expliquer ce que je vais faire, je vais le forcer à rentrer sous terre, toi dés que sa tête s’approche du sol tu sautes et tu coures grimper jusqu’au rocher là-bas »

Après son petit spitch très instructif, il dégaine son épée et cours comme un fou sur le lombric. Je crois qu'il est devenu fou parce que s'il crois que le ver va descendre sous terre parce qu'il lui demande, il est mal barré.
À moins qu'il soit l'homme qui murmure à l'oreille des monstres. Ou du moins, des vers géant carnivores qui n'ont qu'une idée en tête puisqu'elle est vide d'autre chose: nous bouffer et en faire profiter ses enfants.

Il fait des trucks bizarre avec son épée. Mais je ne suis pas assez près pour le voir et je ne préfère pas m'approcher. En plus il m'a dit de me barrer avant qu'il ne s'enfonce sous terre et non le suivre.
Or il y a un petit problème: je n'arrive plus à bouger! J'ai les bras qui refusent de bouger! en fait, je n'ai aucune envie de m'écraser par terre une fois que j'aurais lâché cette tête géant.
Je ne suis ni gymnaste ni animal de cirque, donc je ne peux en aucun cas m'en sortir si je saute de cette hauteur et à une vitesse aussi grande. Je dois trouver un autre moyen de me tirer de là!

« Bouge tes miches malpropre de citadin ! »

C'est à ce moment là que j'ai appris à voler! Je ne sais pas trop comment, mais je suis dans les airs et me prépare à atterrir en catastrophe. C'est de toute beauté! Je fais une magnifique parabole sans mal.
En catastrophe!? Merde! Je bats des bras pour essayer de me remettre en altitude mais ça ne marche pas. Je suis prêt du crash et je ne peux rien faire! Je tombe alors sur une belle dune bien moelleuse!
Ouf! J'ai eu vraiment chaud! Je relève ma tête du sol, crache tout le sable qui remplis ma bouche, puis je vois l'homme du désert se mettre à moitié nu. Je crois que c'est lui qui m'a sauvé en me balançant par dessus bord. Mes talents d'homme volant n'y sont pour rien vu qu'ils n'ont jamais existé.

Je me lève et vais vers lui sans attendre. Des courbatures m'élancent tout le corps, mais je n'y fais pas attention. J'ai connu pire. Une fois à son niveau, je remarque les tatouage sur son torse.
Je me demande où il a trouvé le matériel pour faire des dessins aussi beaux! Les hommes du désert ont vraiment la classe! Dans le désert bien sûr! Il n'a qu'à venir dans ma forêt pour voir!

"Merci l'ami! Merci beaucoup! J'ai cru ma dernière heure arrivée, mais grâce à toi, me voilà sain et sauf! Je m'appelle Ragnar Letho et je suis un voyageur dans le désert. Enfin, plus un touriste qu'autre chose vu que je suis en vacances en fait. À la base, je suis chasseur de monstre à Lüh."
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé





MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:00 (2016)    Sujet du message: Petite balade dans le désert...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    L'ile d'Arcane - Forum RPG Fantasy Index du Forum -> -> Corbeille -> RPs supprimés Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group www.kenney.nl
Traduction par : phpBB-fr.com